Economie Publié le 29 Avril 2015 par Eve Scholtes

La Bourse ou l’Abeille Monnaie Locale

blog post image

Cinq ans après sa création, l’Abeille, monnaie locale complémentaire, colonise le département du Lot-et-Garonne. Ce n’est pas qu’une “monnaie d’échange”, elle représente surtout une manière de promouvoir une certaine éthique fondée sur l’économie sociale et solidaire.

« Au niveau mondial, 98 % des échanges monétaires servent la spéculation. Les mon- naies locales complémentaires portent un projet collectif qui peut renverser la vapeur en permettant aux citoyens de se réapproprier l’outil monétaire, de relocaliser l’économie et de dynamiser les liens sociaux et la solidarité », explique Jean-Philippe Magnen, vice-président Europe Écologie–Les Verts du conseil régional des Pays de la Loire et coauteur, avec Christophe Fourel, chargé de mission auprès du ministre des Affaires sociales, d’une étude exploratoire sur le sujet. L’Abeille fait partie de ces monnaies qui ont pour objectif de favoriser les échanges locaux sur un territoire restreint. Les entreprises, les commerçants et les professionnels qui y adhèrent souscrivent à des règles et à une charte basées sur le respect de l’environnement et des conditions de travail. Pour les particuliers, c’est l’assurance d’acheter des produits locaux et éthiques.

Avec 85 000 unités en circulation à la fin de l’année dernière, l’Abeille, créée par l’association Agir pour le vivant, à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), non seulement défend un projet citoyen, mais a aussi largement essaimé depuis son lancement en 2010 : 400 foyers, 169 entreprises et 12 associations les échangent le long d’une ligne qui traverse le département du nord au sud.

... La suite dans Causette #56.

Publié le 29 Avril 2015
Auteur : Eve Scholtes | Photo : illustration : Mallory Kwiat
2211 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette