Femmes du monde Publié le 29 Avril 2015 par Sarah Bosquet

Profession solidaire Médiatrices santé

blog post image

Elles oeuvrent au sein d’associations, au coeur de quartiers sensibles où elles vivent. Pendant que les blouses blanches soignent, elles assurent l’accompagnement social des patients. Alors que leurs missions sont reconnues d’utilité publique, le financement n’est toujours pas pérenne. Reportage à La Place Santé, un centre de santé communautaire en Seine-Saint-Denis.

« Il faut plastifier ton livret de famille ! Regarde, il y a un endroit où tu peux le faire, près du supermarché. Je te sors une attestation CAF ? Ça t’évitera de faire la queue là-bas. » Asta Touré en impose. Dans son bureau, on parle aussi bien bambara que français, on se confie un peu mais pas trop. Asta est médiatrice sanitaire à La Place Santé, le centre de santé communautaire du Franc-Moisin, un quartier populaire de Saint-Denis (93).

Depuis 2011, les médiatrices travaillent dans les mêmes locaux que les médecins. Ici, on part du principe qu’on ne peut guérir les gens sans aider à résoudre leurs difficultés sociales. Demande de logement social, complémentaire CMU, dossier de retraites… Plusieurs fois par semaine, Asta et sa collègue Zahia Bensekhri reçoivent des habitants du quartier – et d’ailleurs – pour les accompagner dans leurs démarches administratives et les aider à faire valoir leurs droits (qu’ils ignorent souvent). « Les médecins nous envoient des gens qu’ils ont vus en consultation, d’autres arrivent par le bouche‑àoreille. Ils passent la porte d’entrée pour un problème administratif, mais l’écoute leur permet parfois d’exprimer d’autres soucis : dettes, violences conjugales,souffrances psychologiques… »

... La suite dans Causette #56.

Publié le 29 Avril 2015
Auteur : Sarah Bosquet | Photo : Lucien Lung pour Causette.
2193 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette