Politique Publié le 23 Avril 2015 par Virginie Roels

Blanchiment de fraude fiscale 18/04/15

blog post image

Si la banque HSBC est aujourd’hui mise en examen en France pour complicité de blanchiment de fraude fiscale, c’est que l’un de ses employés a vendu la mèche… Causette l’a passé à confesse. Hervé Falciani, ancien informaticien de HSBC en Suisse, vient de sortir un livre explosif *. Il y raconte comment il a méticuleusement stocké, courant 2007, des milliers de documents bancaires accablants. « Ces fichiers, explique-t‑il, révèlent par exemple que les gestionnaires de fortune aidaient les clients de la banque à contourner les enquêtes judiciaires sur les diamants du sang. » En clair, la banque permettait à certains trafiquants, terroristes, exilés fiscaux, de cacher leur argent. Montant de la fraude : 180 milliards d’euros ! Pour l’aider à compiler ces preuves, Hervé Falciani a collaboré avec ce qu’il nomme mystérieusement « le réseau ». « Des gens qui travaillaient pour la douane ou étaient passés par divers services de police », glisse-t‑il. Ces fichiers, il ne les a pas gardés pour lui, mais les a remis à différentes autorités judiciaires et fiscales. Ainsi, depuis 2009, quelque 126 000 clients de HSBC voient leurs données ­bancaires, parfois douteuses, analysées par les polices européennes. Pour l’homme au cœur de l’affaire « ­SwissLeaks », les banques font aujourd’hui exprès de complexifier leur système informatique pour éviter les contrôles. Son objectif ? Mettre ses connaissances techniques au service de la justice : « Je veux donner les éléments pour ôter aux banques leur pouvoir de nuisance. » Welcome ! 

 

----------------

Séisme sur la planète finance,
d’Hervé Falciani. Éd. La Découverte, avril 2015.

Publié le 23 Avril 2015
Auteur : Virginie Roels | Photo : Vincent Boisot/Riva Press
3816 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette