Litterature Publié le 23 Avril 2015 par Cédric Fabre

Tueurs-nés (de père inconnu) 21/04/15

blog post image

Le narrateur, Jérôme Fansten – qui porte le même nom que l’auteur – est scénariste et, accessoirement, dealer de cocaïne lors de soirées mondaines au cours desquelles il fera tout pour séduire une fille avec qui passer la nuit. Une façon de forger un alibi pour son jumeau – qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau – puisque, pendant ce temps, ce dernier sera en train d’assassiner l’un des hommes qui figurent sur une précieuse liste de cinq noms. Cinq individus qui furent, autrefois, les auteurs du viol collectif qu’a subi la mère des deux frères et parmi lesquels se trouve forcément leur géniteur. Quand elle a accouché, elle n’a déclaré qu’un seul enfant. Trente ans plus tard, ils continuent de former ce que Jérôme nomme « l’entité », animée par l’obsession de vengeance. « Seul, je ne suis plus l’entité. Seul, je suis moi-même et la moitié d’un autre », observe ce narrateur fatigué qui finit par s’enticher sérieusement de L., une jeune femme qu’il ne veut plus « partager » avec son frère. En suivant une équipe de flics qui enquête sur la mort de leur dernière victime, il découvre que celle-ci ne faisait peut-être pas partie des violeurs. Pourquoi la liste serait-elle tronquée ? Un thriller vif et malin, aux dialogues acérés, qui part d’une trouvaille diablement originale et dont le développement et les rebondissements sont éclairés, en demi-teinte, par une symbolique subtile. 

 

 

Publié le 23 Avril 2015
Auteur : Cédric Fabre
4361 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette