Media Publié le 24 Mars 2015 par propos recueillis par Laure Daussy

Des documentaires sans formatage LCP - Assemblée nationale

blog post image

La Chaîne parlementaire (LCP–Assemblée nationale) fête ses 15 ans en avril. Si sa ligne peut paraître austère (retransmission des débats à l’Assemblée nationale ou des commissions en direct), sa politique de documentaires, elle, est audacieuse, libre de toute contrainte publicitaire ou d’audience. Causette a rencontré Isabella Pisani, responsable de cette unité de programmes. Une sorte de magicienne qui, avec peu de moyens, donne beaucoup à voir.

Causette : Cent heures de documentaires par an et des moyens dérisoires… Comment fait-on pour relever ce défi ?

Isabella Pisani : Nous avons le plus petit budget de la TNT, avec 16,5 millions d’euros pour la chaîne, dont 400 000 euros consacrés aux documentaires – un chiffre à multiplier par dix pour les grandes chaînes. Avec cette enveloppe, on parvient à proposer une quinzaine de documentaires inédits par an, que nous coproduisons et pour lesquels nous sommes les premiers diffuseurs ; une dizaine que nous préachetons à une société de production, nous sommes alors le deuxième diffuseur ; le reste consiste en des rediffusions de docs plus anciens déjà passés sur de grandes chaînes. Nous sommes très contraints en termes de budget : pour une coproduction, on peut investir au maximum 15 000 euros, ce qui est très peu. Mais l’assurance d’être diffusé permet aux producteurs de trouver d’autres sources de financement.

 

... La suite dans Causette #55.

Publié le 24 Mars 2015
Auteur : propos recueillis par Laure Daussy | Photo : © Tibo Kako
2971 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette