Politique Publié le 12 Mars 2015 par Audrey Lebel

Denis Mukwege dans la ligne de mire du fisc ? 06/01/15

blog post image

Près d’un mois après la remise du prix Sakharov au Dr Denis Mukwege, qui soigne les femmes victimes de violences sexuelles, l’hôpital Panzi, qu’il a fondé en République démocratique du Congo, a vu ses comptes saisis par le pouvoir. Les autorités de Kinshasa accusent l’établissement de fraude fiscale, prétextant qu’il s’agit d’une structure privée qui doit payer l’impôt sur les rémunérations des employés. Ce que dément formellement le médecin dans un communiqué, affirmant que l’hôpital « possède le statut d’hôpital général de référence » et s’indignant d’être « le seul soumis à une mesure fiscale particulière ». Il a ajouté : « Le droit à la vie est mis en péril à défaut d’approvisionnement en médicaments et autres fournitures nécessaires pour prodiguer des soins. » Me Patient Bashombe, l’avocat de Panzi, parle d’un « acharnement ». Coïncidence ou pas, le 26 novembre dernier, au Parlement européen, le lauréat 2014 avait ouvertement critiqué le gouvernement.

Publié le 12 Mars 2015
Auteur : Audrey Lebel
3774 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette