On nous prend pour des quiches Publié le 11 Mars 2015 par Liliane Roudière

Gardarem lou sex-toy 28/11/14

blog post image

Cet automne, j’ai plutôt été soulagée de ne pas avoir d’enfant et donc d’avoir échappé à cet échange : « Maman, c’est quoi un plug anal ? – Eh bien… comment dire, mon Chouchoubidou... Maman ne sait pas trop ou à peine. En tout cas, ça doit faire chtoung ! Non ? En plus, Maman vient d’apprendre encore une autre chose primordiale (mais va plutôt ranger ta chambre) : il existe un “sex-toy engagé”, voui, “le plus polyvalent de l’histoire humaine”. » C’est présenté comme ça. Non, ce n’est pas une corde à sauter rose ou le dernier casque iPhone 6 pour fille (c’est rose). On peut enfoncer les deux embouts partout où on veut. Dans tous nos trous (les narines aussi ?) et pas que nos trous, ceux de nos voisins de jeu aussi. C’est attirant comme tout. Ce truc s’appelle Transformer, et figurez-vous qu’il est très ouvert. Voui, voui. Car... « ça lui est égal que vous soyez gay, hétéro, bi, monogame, polygame [heu… y a que deux bouts, hein !], transgenre ou cisgenre [va encore falloir que je trouve un dico] ». C’est ça qui rassure : Transformer ne nous juge pas, et c’est bien : c’était pénible de voir ces vieux sex-toys ricaner derrière notre dos. Autre avantage – et après j’arrête, promis : « Son design est étanche. » Je pense que c’est bien, mais je n’ai pas compris. C’est insubmersible, c’est ça ? Si vous êtes intéressée, ça coûte 99 euros.

Publié le 11 Mars 2015
Auteur : Liliane Roudière | Photo : DR
4330 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette