CABINET DE CURIOSITE Publié le 23 Février 2015 par Nathalie Cattaruzza

Pionnière de l’investigation Nellie Bly

blog post image

À une époque où les rares femmes journalistes ne s’exprimaient que sur les arts ou la mode, Elizabeth Jane Cochran, de son vrai nom, s’attaqua du haut de ses 20 ans au pré carré des plumes masculines : l’investigation. S’infiltrant incognito ici dans un asile, là dans une usine, elle réalisa plusieurs reportages qui lui valurent la célébrité.

Publier des articles dans un journal n’a pas toujours été convenable pour une femme.

Dans les États-Unis du Gilded Age (1870- 1900), période de croissance et de prospérité, la presse était florissante. Les quelques femmes qui tentaient de s’imposer dans ce milieu exclusivement masculin, réputé brutal et grossier, se devaient d’écrire sous pseudonyme, comme le firent Bessie Bramble, Pearl Rivers, Fanny Fern ou Penelope Penfeather. Ces journalistes en jupon, qui travaillaient à la maison, traitaient des arts et s’occupaient des pages féminines. L’actualité était l’affaire des hommes, bien sûr, car elle nécessitait rationalité, précision et courage. Bientôt, cet ordre allait être remis en question par une toute jeune Américaine, déterminée et indépendante.

 

... La suite dans Causette #54.

Publié le 23 Février 2015
Auteur : Nathalie Cattaruzza | Photo : Bettmann / Corbis X2
2588 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette