La cabine d'effeuillage Publié le 23 Février 2015 par Chloé Marot

L’antisèche des ministres Philippe Meirieu

blog post image

C’est l’homme qui chuchote à l’oreille des ministres de l’Éducation nationale depuis près de trente ans. Universitaire et travailleur de terrain, pédagogue aux positions affirmées, mais aussi homme de doute, il est le trait d’union entre les scientifiques et les praticiens de l’école. Admiré par certains, conspué par d’autres, l’inventeur des travaux personnels encadrés (TP E) a consacré sa vie aux questions d’apprentissage au service des enfants et des profs.

Quand Philippe Meirieu accepte une interview, il reçoit chez lui, prend le temps et accueille vraiment. À peine assis dans son fauteuil, après avoir servi le café, il demande : « On peut parler de choses intimes ? » Pendant plus de trois heures, il va nous démontrer que sa vie personnelle est indissociable de sa vie professionnelle, qu’elle a influencé largement son travail de chercheur en sciences de l’éducation, ses activités d’enseignement et ses engagements politiques. Tout commence à Alès, dans le Gard, en 1949. Philippe Meirieu naît dans une famille de droite, catholique ultratraditionnelle et modeste.


... La suite dans Causette #54.

Publié le 23 Février 2015
Auteur : Chloé Marot | Photo : Félix Ledru pour Causette
2443 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette