Publié le 08 Mars 2010 par Irène Lopez

Indice économique chic La Femme

blog post image

En période de crise, les comportements des consommateurs changent. Et si tout est bon pour faire des prévisions, certains indicateurs sont surprenants: parmi eux, le « lipstick index » ou encore... la taille des jupes!

C'était au moment de l'éclatement de la bulle Internet et de la récession américaine de 2001. Leonard Lauder, patron d'Estée Lauder, remarquait une variation positive de ses ventes: alors que l'économie ralentissait et que les bourses s'effondraient partout dans le monde, les ventes de rouges à lèvres faisaient un incroyable bond (+11% au dernier trimestre 2001). Le grand patron, qui s'était penché sur les chiffres de la Grande Dépression (les ventes de rouges à lèvres avaient alors augmenté de 25%), a donc théorisé son « lipstick index » ou « indice rouge à lèvres ». Les ventes de bâtons de rouge seraient liées à la santé des marchés boursiers. Idée: plus la crise s'enlise, plus on se pomponne... à bas coût. La consommatrice repousse instinctivement les gros achats d'équipement (voiture, électroménager), boude les vêtements trop onéreux mais se requinque en soignant ses lèvres, sans écorner son budget.C'est un achat de compensation à effet immédiat sur le moral.

 

...à lire dans Causette #7...

 

ShareFB

 

Publié le 08 Mars 2010
Auteur : Irène Lopez | Photo : julie cerise
2980 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette