Politique Publié le 23 Février 2015 par Philipe Ridou

Un remède magique ? Service civique

blog post image

Avec les attentats perpétrés début janvier, c’est la question de la cohésion nationale et du « vivre-ensemble » qui s’est (re)posée à nous. S’en est suivi très rapidement un procès fait à la jeunesse pour son supposé manque de civisme. Vite recoller les morceaux ! Et trouver un truc qui marche : ce sera le service civique universel. Au fait, concrètement, ça consiste en quoi un service civique ?

Comme après chaque crise grave qui secoue la République – les émeutes dans les banlieues en 2005, les attentats contre Charlie Hebdo en janvier –, la société se rappelle qu’elle a une jeunesse et qu’il serait bon qu’elle s’en occupe. La classe politique cherche donc des solutions – si possible miracles, mais peu coûteuses, puisque l’heure est à l’ambition low cost. Elle vient donc de jeter son dévolu sur le service civique. Un engagement volontaire pour une mission d’intérêt général de six à douze mois, ouvert, sans condition de diplôme, à tout jeune âgé de 16 à 25 ans et indemnisée 573 euros par mois.

 

« Quand je dis à ma famille ou à mes amis que je fais mon service civique, certains m’imaginent faire le planton dans une caserne : ils entendent service, ils pensent militaire. Et d’autres, quand j’explique que c’est une mission d’utilité publique, croient que j’ai déconné et que je suis condamnée à faire un TIG [un travail d’intérêt général, ndlr] ! » s’amuse Anna, une Nantaise de 23 ans croisée dans les locaux de l’association Unis-Cité.


... La suite dans Causette #54.

Publié le 23 Février 2015
Auteur : Philipe Ridou | Photo : Théophile Trossat pour Causette
2300 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette