Reportages Publié le 27 Janvier 2015 par Eric la Blanche

Je te survivrai

blog post image

Convaincus que le monde actuel est au bord de l’effondrement, les “survivalistes” se préparent méthodiquement à affronter le pire. “Causette” a passé quelques jours dans un refuge perdu au fin fond de la Dordogne, chez l’une d’eux. Jessie Colline 1 est une jeune femme certes pessimiste, mais aussi joyeuse, “autonome” et moderne. Bien loin des clichés habituels de paranoïaques armés jusqu’aux dents…

« Mon mari et moi, nous avons deux armes identiques », annonce d’emblée Jessie en se dirigeant vers le coffre-fort. Elle me tend un revolver. « C’est un Glock 17 », précise-t-elle. On dirait un jouet. « Je sais que c’est le sujet tape-à-l’oeil qui intéresse tout le monde chez les survivalistes, alors voilà. On s’entraîne tous les mois, mais, aujourd’hui, c’est plus une corvée qu’autre chose. » Sujet classé. Jessie est cash. On n’en parlera plus. Jessie, 32 ans, a de longs cheveux noirs et lisses qu’elle laisse libres. Vêtue simplement, sweat noir, jeans et chaussures de randonnée pour affronter la boue, elle se déplace avec aisance et dégage une certaine assurance. Lorsqu’elle a choisi son lieu d’habitation, il y a quelques années, elle a dessiné, sur une carte, des cercles avec un compas autour des centrales nucléaires.

 

... La suite dans Causette #53.

Publié le 27 Janvier 2015
Auteur : Eric la Blanche | Photo : Antoine Bruy pour Causette
2887 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette