Société Publié le 27 Janvier 2015 par Hélène Guinhut

Arme massive de lutte féministe ? Le hashtag

blog post image

#BringBackOurGirls, #YesAllWomen, #AbortoLibre, #HeForShe… il ne se passe pas une semaine sans qu’un hashtag féministe s’invite entre les photos de chatons et les vidéos lol. Cette nouvelle forme de militantisme est-elle efficace, ou bien est-ce simplement une technique roublarde pour se donner bonne conscience du fond de son canapé ?

Un hashtag, quèsaco ? En langage de twittos (comprendre adepte de Twitter), c’est un mot-clé qui vient ponctuer les messages postés sur un même thème sur les réseaux sociaux. Une sorte de slogan 2.0 dont les féministes usent et abusent. À grand renfort de tweets, de retweets, de like et de selfies flanqués d’une pancarte au dièse vengeur, les militantes du Web dénoncent les violences conjugales, protestent contre le harcèlement de rue, défendent le droit à l’avortement ou engueulent les hommes qui prennent trop de place dans le métro.

Symbole de cette frénésie du tweet, la formule #BringBackOurGirls (ramenez-nous nos filles), créée par l’avocat Ibrahim Abdullahi et reprise plusieurs millions de fois depuis l’enlèvement des lycéennes nigérianes, le 14 avril dernier.

 

... La suite dans Causette #53.

Publié le 27 Janvier 2015
Auteur : Hélène Guinhut
2081 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette