causette Monsieur Publié le 27 Décembre 2014 par Juliette Plagnet

L’homme, une idée d’avenir ?

blog post image

Crise de la virilité ? Fin de la domination masculine ? Règne du métrosexuel ? Les théories sur “l’homme moderne” ne manquent pas. Pour se faire une idée des injonctions faites à nos camarades de l’autre sexe, “Causette” est allée voir comment la presse masculine (re)présente le “sexe fort”.

L’homme change. Ce qui était « masculin » hier ne l’est pas forcément aujourd’hui, et vice versa. On nous sert de la « crise de la masculinité » à toutes les sauces et à tous les repas. Pour certains, la faute en revient à l’émancipation des femmes, pour d’autres, à la division du travail et à la société de consommation. Acrimed, l’Observatoire des médias, publiait en décembre 2012 « La fabrique du “masculin” », par Ugo Palheta : « Quant à la presse masculine, elle paraît hésiter entre le vieux chauvinisme du masculin, qui rend un culte à la puissance physique des hommes et tend à réduire les femmes à leur plastique […], et un appel incantatoire à adapter une masculinité modernisée aux aspirations des femmes à l’émancipation. » Causette s’est penchée sur trois journaux qui ont en commun de s’adresser aux hommes et qui, au détour d’une rubrique ou d’une interview, valorisent certaines caractéristiques « masculines » plutôt que d’autres. Nous avons donc scruté GQ, « masculin, beau et intelligent » ; Têtu, premier magazine gay de France ; et Lui, aux couvertures sexy et au ton provoc. D’après eux, c’est quoi l’homme idéal ? Chacun a sa définition.

 

... La suite dans Causette #52.

 

 


 

 

La quête de la virilité perdue

 

Lorsqu’on évoque avec Séverine Pierron (GQ) le directeur de la rédaction du journal concurrent, elle est sans appel : « En gros, sa personnalité, c’est la ligne éditoriale ! » Non contente de lire Lui, on a décidé de le faire parler. Rencontre avec Frédéric Beigbeder pour parler vieux mecs et « homme nouveau ».

 

Causette : Est-ce qu’on peut reprocher à la presse masculine d’imposer un modèle de masculinité ?

 

Frédéric Beigbeder : Je ne crois pas qu’on ait le moindre pouvoir sur les mecs. En revanche, on a le pouvoir de montrer qu’on est paumés. J’ai le sentiment d’être un peu comme les personnages de Michel Houellebecq, attiré par plein de trucs dont je suis pas très fier, et puis en même temps très romantique. Comment concilier romantisme et porno ? Je ne me souviens plus de la question à vrai dire…


... La suite dans Causette #52.

Publié le 27 Décembre 2014
Auteur : Juliette Plagnet | Photo : illustration : Sam ISLAND pour Causette
2827 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette