Reportages Publié le 27 Décembre 2014 par Sophie TARDY-JOUBERT

La ville en communauté Leipzig

blog post image

Désertée lors de la chute du mur de Berlin, Leipzig, centre industriel de l’ex-RDA, est aujourd’hui un immense terrain de liberté. Une ville où les espaces vides et les loyers pas chers permettent à une population bohème d’inventer d’autres manières de vivre ensemble.

Ça ressemble à un vieux manoir posé sur un carrefour gris d’Allemagne de l’Est. Cinq étages de pierre rouge avec, à chaque niveau, un petit balcon en bois qui donne un air coquet à l’ensemble, malgré les carreaux cassés. À l’intérieur, un immense escalier en bois sombre, perpétuellement encombré de briques et de sacs de gravats. Suzie, la maîtresse des lieux, a 34 ans, un jean pattes d’eph’ et des cheveux blonds qui lui tombent jusqu’à la taille. Il y a deux ans, elle a acquis ces 800 mètres carrés pour 30 000 euros. « C’était ça ou la ville rasait l’immeuble. Il y a trop d’espaces vides ici, la mairie ne sait plus quoi en faire. » Entre ces murs, elle a créé une sorte d’utopie communautaire. Une dizaine de personnes vivent chez elle pour un loyer mensuel compris entre 100 et 200 euros.

 

... La suite dans Causette #52.

Publié le 27 Décembre 2014
Auteur : Sophie TARDY-JOUBERT | Photo : Cyril MARCILHACY/Cosmos
2143 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette