Culture Publié le 24 Janvier 2010 par Marie Gallic

Scout Niblett Cris et chuchotements

blog post image

Cris et Chuchotements est un film d'Ingmar Bergman récompensé à Cannes en 1973. C'est aussi l'expression qui colle le plus à la peau de l'ovni indie folk-rock débarqué de Neptune (planète desmusiciens, ndlr) la même année. Tantôt loup, tantôt agneau, Scout Niblett souffre pour nous, via la trinité guitare électrique - voix - batterie qu'elle manie seule. Capable des hurlementsles plus sauvages sur scène, elle se révèle bien plus réservée dans l'intimité...

Silence et symphonie

Hyper sensible, Scout Niblett se met à nu dans chacune de ses chansons désossées, dégueulées depuis les tripes. Pourtant, en face-à-face, elle a du mal à combattre sa timidité maladive. Scout est telle une petite fille effrayée qui n'arrive pas à expliquer son dessin à la maîtresse. Elle avait le même problème avec son professeur de piano qui persistait à lui enseigner des «classiques» quand l'enfant Scout rêvait déjà de composer. Ces œuvres précoces ne sont pas perdues: «J'ai toujours voulu en faire une symphonie avec cuivres, bois et cordes, et je jouerai de la guitare. C'est la prochaine chose que je ferai. Ce sera juste un disque car je n'ai pas les moyens de payer un orchestre pour tourner avec moi.»

 

...à lire dans Causette #6...

 

ShareFB

 

Publié le 24 Janvier 2010
Auteur : Marie Gallic | Photo : Christophe Meireis
2975 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette