Culture Publié le 24 Janvier 2010 par Iris Derœux

La tentation du nu dans le spectacle vivant

blog post image

« Dis, pourquoi il y a si souvent un artiste à poil dans les spectacles contemporains ? »Un débat d'experts pour non-experts.

La rédac' chef de Causette, très sceptique

- Non, mais enfin, qu'est-ce que c'est que cette question ? Tu es complètement réac' ou quoi ? Plus personne ne fait attention à ça !

 

La journaliste, qui s'interroge vraiment

- Euh non, c'est juste que je voudrais comprendre un peu, quoi, ça ne va pas de soi pour tout le monde... Salomé mis en scène par Lev Dodin pour l'opéra Bastille ? Paf : la cantatrice déboule seins nus en vocalisant. L'Homme à tête de chou de Jean-Claude Gallotta? Allez hop, tout le monde à poil. Madame de Sade mis en scène par Jacques Vincey, et on enlève la robe ! Le Roi Lear de Jean-François Sivadier finit nu. Et Pâquerette de François Chaignaud et Cécilia Bengolea, où les danseurs évoluent avec des godemichés entre les fesses... C'est peut-être inscrit dans la charte des lieux de spectacle, non ?

 

...à lire dans Causette #6...

 

ShareFB

 

Publié le 24 Janvier 2010
Auteur : Iris Derœux | Photo : Stéphanie Rubini
3975 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette