La copine de Causette Publié le 19 Août 2009 par Bérangère Portalier

Sihem Bensedrine ou l’instinct de dignité

blog post image

Être journaliste et militante pour les droits de l'Homme en Tunisie est un job pour le moins... éprouvant. Héroïne malgré elle d'un polar dont la scène de course-poursuite ne s'arrête jamais, Sihem Bensedrine joue à cache-cache depuis plus de dix ans avec le pouvoir tunisien. Tous les ressorts du thriller sont là: le grand méchant tentaculaire, le stress qui colle à la peau, le danger susceptible de surgir à chaque instant,une lutte lourde comme le rocher de Sisyphe, l'exil et la résistance...

En créant Kalima en 2000, un site d'information en ligne doublé d'une web-radio, Sihem Bensedrine et son mari Omar Mestiri souhaitaient privilégier les articles sociaux et culturels. Mais il y était finalement bien plus souvent question de la liberté d'expression et des droits de l'Homme en Tunisie. Et pour cause, les pressions que les médias indépendants subissent sont telles que la résistance a paru au couple être la seule solution. Comment réussir à faire du journalisme quand survivre occupe déjà tant de temps? «À un moment, on s'est dit: on ne va pas faire une radio sur nous quand même! Ça n'est pas l'objet!» Il y a pourtant déjà tant à dire. Victime depuis des années de campagnes de diffamation, Mme Bensedrine a appris à contrôler son récit pour rétablir sa vérité, et c'est en professionnelle expérimentée qu'elle conte son combat. Une histoire qu'elle a intimement mêlée à celle de la Tunisie.

 

...la suite dans Causette#2...

 

ShareFB

 

Publié le 19 Août 2009
Auteur : Bérangère Portalier | Photo : Christophe Meireis
3726 vues | 0 commentaire

Déposez votre commentaire
J'aime Causette