fbpx

« The Future is Female », petite his­toire d’un slo­gan planétaire

Quand les pro­prié­taires de la librai­rie fémi­niste new-​yorkaise Labyris Books ont impri­mé quelques tee-​shirts flan­qués de ce mes­sage en 1975, elles étaient loin de se dou­ter que, près de cin­quante ans plus tard, la phrase serait reprise dans le monde entier. 

204573998
Alix Dobkin © Liza Cowab

Alix Dobkin a enfi­lé un tee-​shirt par-​dessus son col rou­lé bleu clair. Elle l’a ren­tré conscien­cieu­se­ment dans son pan­ta­lon vert. En ce jour de prin­temps 1975, sa com­pagne Liza Cowan veut abso­lu­ment la prendre en pho­to. Celle-​ci aspire à deve­nir pho­to­graphe et pré­pare une confé­rence sur l’histoire les­bienne dans le cadre d’un ras­sem­ble­ment d’activistes en Californie. Elle a pré­vu d’y pré­sen­ter une série de por­traits sur le style ves­ti­men­taire des les­biennes inti­tu­lée What The Well Dressed Dyke Will Wear (« Ce que les gouines bien habillées portent »). Elle demande donc à Alix, autrice-​compositrice et chan­teuse de musique folk, de prendre la pose. Alix s’exécute. 

Symbole du pou­voir féminin 

Appuyée contre la façade de leur mai­son de Potter Hollow, dans l’État de New York, elle arbore fiè­re­ment son tee-​shirt « The Future is Female », ache­té dans une librai­rie du quar­tier de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Capture d’écran 2020 02 03 à 11.10.21

Sexy Sextagram et pod­culs sensibles

La libé­ra­tion sexuelle se fait aus­si beau­coup grâce à Instagram et les pod­casts. Petite revue de comptes à suivre et de créa­tions sonores à écouter.  @jemenbatsleclito Elle est cash et drôle, Camille Aumont Carnel. Dépitée par des...