fbpx

Sylvia Rivera, la Rosa Parks des trans

Quand la com­mu­nau­té queer, gay et les­bienne de New York s’est sou­le­vée et a lan­cé ce qui est deve­nu le mou­ve­ment « Pride », Sylvia Rivera a lut­té pour y inclure les droits des mino­ri­tés par­mi la mino­ri­té : les trans, mais aus­si les sans-​abri et les per­sonnes racisé·es. Elle fut les trois.

sylviarivera r2fr9
Sylvia Rivera, en 1996, sur les bords de l’Hudson River, à New York. Elle s’y ins­talle, sous des tôles de for­tune, après le décès de son amie Marsha P. Johnson, en 1992. © Valérie Shaff

Sylvia Rivera aurait pu rece­voir la palme de l’intrépide aux yeux de la socié­té new-​yorkaise post-​années cin­quante. Latino d’origine (un père por­to­ri­cain et une mère véné­zué­lienne), sans-​abri, tra­vailleuse du sexe, drag queen, mili­tante pour « les droits des gays » (c’est comme ça qu’on disait alors) et femme trans­genre… dif­fi­cile de cumu­ler plus de « tares ». Mais au lieu de l’abattre, son sta­tut de mar­gi­nale est deve­nu un car­bu­rant pour cette guille­rette et infa­ti­gable acti­viste, à qui l’on doit le T de LGBTQI+. 

Dès l’enfance, Sylvia détonne. C’est ce qui lui vaut de devoir par­tir de chez elle à l’âge de… 10 ans et demi. C’était en 1961. Elle répond alors au pré­nom de Ray. Choix mas­cu­lin, confor­mé­ment au genre qui lui a été assi­gné à la nais­sance. Son père l’ayant aban­don­née et sa mère s’étant sui­ci­dée, la petite Ray vit avec sa grand-mère. 

N***que la police

Malgré les répri­mandes de sa mamie, qui rêve d’en faire un futur méca­ni­cien, Ray se pom­ponne et se voit coif­feuse. Un jour, « ma[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hypatia of alexandria astronomer and philosopher

Hypatie d’Alexandrie, la boss des maths

Mathématicienne, philosophe, savante et enseignante, la païenne Hypatie régnait en maîtresse adulée sur le milieu intellectuel d’Alexandrie du IVe siècle après Jésus Christ. Avant d’être rattrapée par les remous religieux et politiques de l’Empire...

sylviarivera r2fr9

Sylvia Rivera, la Rosa Parks des trans

Quand la communauté queer, gay et lesbienne de New York s’est soulevée et a lancé ce qui est devenu le mouvement « Pride », Sylvia Rivera a lutté pour y inclure les droits des minorités parmi la minorité : les trans, mais aussi les sans-abri et les...

capture decran 2020 06 19 a 14.01.32

Marie de Gournay : l'humaniste était une femme

Une féministe avant l'heure. Femme de lettres, “fille d’alliance” de Montaigne et éditrice de ses Essais, Marie de Gournay, née en 1565, a aussi rédigé une œuvre personnelle d’une grande diversité, dont des traités sur la défense des femmes.