fbpx

Rose Bertin met la mode à la mode

Et si la fast fashion avait com­men­cé au XVIIIe siècle ? Avec un peu d’audace, on pour­rait tirer cette conclu­sion lorsqu’on observe la car­rière et les inven­tions de Rose Bertin, « ministre de la Mode » de Marie-​Antoinette, qui en créa les pre­miers codes.

Capture d’écran 2022 06 20 à 17.08.24

C’est un soleil de prin­temps qui éclaire le cabi­net de Marie-​Antoinette à Versailles, ce matin du 11 mai 1774. Les murs ten­dus de tis­sus blanc et or, les miroirs dra­pés de soie­ries, la harpe et le pia­no ver­ni, la che­mi­née de marbre rouge impres­sionnent ter­ri­ble­ment la jeune femme qui attend sur son fau­teuil doré. Marie-​Jeanne, qu’on appelle Rose, est venue ren­con­trer la reine de France. Elle a posé près d’elle les malles qu’elle a soi­gneu­se­ment pré­pa­rées, des jours durant, pour éblouir Sa Majesté. Des étoffes flam­boyantes et des rubans fluides comme de l’eau, des parures de cou irré­sis­tibles, des den­telles trans­lu­cides. Si la sou­ve­raine est séduite, la vie de Rose, obs­cure rotu­rière picarde, va pétiller.

Marie-​Jeanne Bertin est née à Abbeville (Somme) en 1747 dans une famille modeste. Elle est pla­cée comme appren­tie chez[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
portrait of harriet tubman 1820 1913 american abolitionist by benjamin f. Powelson Auburn New York USA 1868

Harriet Tubman, l'enchaînée déchaînée

Née esclave aux environs de 1820 dans le Maryland, Harriet Tubman va se défaire de ses chaînes en s’enfuyant vers le nord des États-Unis. Elle rejoint l’Underground Railroad pour aider des esclaves noirs à passer du Sud vers le Nord, et en libère à...