fbpx

Rose Bertin met la mode à la mode

Et si la fast fashion avait com­men­cé au XVIIIe siècle ? Avec un peu d’audace, on pour­rait tirer cette conclu­sion lorsqu’on observe la car­rière et les inven­tions de Rose Bertin, « ministre de la Mode » de Marie-​Antoinette, qui en créa les pre­miers codes.

Capture d’écran 2022 06 20 à 17.08.24

C’est un soleil de prin­temps qui éclaire le cabi­net de Marie-​Antoinette à Versailles, ce matin du 11 mai 1774. Les murs ten­dus de tis­sus blanc et or, les miroirs dra­pés de soie­ries, la harpe et le pia­no ver­ni, la che­mi­née de marbre rouge impres­sionnent ter­ri­ble­ment la jeune femme qui attend sur son fau­teuil doré. Marie-​Jeanne, qu’on appelle Rose, est venue ren­con­trer la reine de France. Elle a posé près d’elle les malles qu’elle a soi­gneu­se­ment pré­pa­rées, des jours durant, pour éblouir Sa Majesté. Des étoffes flam­boyantes et des rubans fluides comme de l’eau, des parures de cou irré­sis­tibles, des den­telles trans­lu­cides. Si la sou­ve­raine est séduite, la vie de Rose, obs­cure rotu­rière picarde, va pétiller.

Marie-​Jeanne Bertin est née à Abbeville (Somme) en 1747 dans une famille modeste. Elle est pla­cée comme appren­tie chez[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés