Pénélope Bagieu : ses amies s'animent

Alors qu’une série d’animation issue de ses célèbres Culottées débarque en mars à la télé et sur le Web, la des­si­na­trice Pénélope Bagieu s’apprête à publier une adap­ta­tion des Sacrées Sorcières, de Roald Dahl.

HS11 penelope bagieu
© Frankie Allio pour Causette

Elle n’a pas beau­coup dor­mi. La veille, elle a mis le coup de crayon final à son nou­veau bébé, Sacrées ­Sorcières, une adap­ta­tion gra­phique du roman de Roald Dahl. « J’adore ce livre, c’est l’un de mes pre­miers sou­ve­nirs forts de lec­ture », confie Pénélope Bagieu. À 37 ans, elle est la pre­mière au monde à s’atteler en bande des­si­née à l’œuvre de l’écrivain ­bri­tan­nique. Un pro­jet « inti­mi­dant et à la fois très simple, dit-​elle, car ça fait trente ans que ce livre est dans ma tête. Je n’avais plus qu’à le mettre sur papier ». Soit trois cents pages qui paraî­tront le 29 jan­vier et dans les­quelles on retrouve l’univers fan­tas­tique de Roald Dahl, pimen­té à la sauce Bagieu. C’est que, depuis la paru­tion du roman en 1983, la repré­sen­ta­tion des femmes a quelque peu évo­lué. Tout comme l’image des sor­cières. « Ce ne sont pas de méchantes bonnes femmes, mais des créa­tures magiques, avec des pou­voirs. C’était impor­tant pour moi de bien sou­li­gner ça », explique l’autrice, qui en a pro­fi­té pour leur insuf­fler son humour habi­tuel. 

Exit, aus­si, le copain du jeune héros. « À la place, j’ai créé un per­son­nage fémi­nin, qui est tout ce qu’on peut attendre d’une héroïne : elle est fon­da­men­ta­le­ment bonne, cou­ra­geuse, elle a un carac­tère et une his­toire à elle. Je vou­lais que les gar­çons qui lisent le livre la trouvent super cool et qu’ils aient envie d’être elle », résume-​t-​elle mali­cieu­se­ment. Et après une année de tra­vail intense, à vivre jour et nuit avec ses per­son­nages – « il faut les aimer très fort, parce que ça devient vrai­ment des colocs » –, Pénélope Bagieu se retrouve aujourd’hui un peu esseu­lée. « Je vais avoir un petit café gour­mand d’après dîner grâce à la pro­mo, où je serai encore un peu dedans, dit-​elle en se frot­tant les mains. Mais après, ça va être le vide. » Enfin, presque. Car avec elle, le vide n’en est jamais tout à fait un.

En mars sor­ti­ra ain­si sur France 5 et sur le site Internet de France Télévisions l’adaptation en série ani­mée de sa BD Culottées. Trente épi­sodes de trois minutes trente, pour[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hypatia of alexandria astronomer and philosopher

Hypatie d’Alexandrie, la boss des maths

Mathématicienne, philosophe, savante et enseignante, la païenne Hypatie régnait en maîtresse adulée sur le milieu intellectuel d’Alexandrie du IVe siècle après Jésus Christ. Avant d’être rattrapée par les remous religieux et politiques de l’Empire...