fbpx

Odile Fillod vous sou­haite la bien­ve­nue dans la troi­sième dimen­sion

Depuis cet été, le cli­to­ris à taille réelle et en 3D a fait cou­ler beau­coup d’encre. Et pour cause : quelle sacrée révo­lu­tion pour l’éducation sexuelle ! Et l’émancipation des femmes. Rencontre avec Odile Fillod, la cher­cheuse fran­çaise qui l’a mis au point.

HS5 Odile Fillod 02
© M. Docher

Antisexiste. Ce terme convient mieux à Odile Fillod que celui de fémi­niste. « La notion de fémi­nisme recouvre une grande diver­si­té idéo­lo­gique autant que stra­té­gique, et il m’arrive d’être en désac­cord aus­si pro­fond avec des fémi­nistes qu’avec des anti­fé­mi­nistes, explique l’inventrice du désor­mais célèbre cli­to­ris en 3D qui a sus­ci­té un buzz média­tique depuis l’été. Je ne remets évi­dem­ment pas en ques­tion la spé­ci­fi­ci­té et la gra­vi­té incom­pa­rable de l’oppression des femmes, mais je suis sen­sible aux consé­quences néfastes des normes de genre pour l’humanité tout entière. » Pour cette cher­cheuse indé­pen­dante, la pré­ci­sion a un sens et l’exactitude est un com­bat. Son com­bat. Depuis 2012, sur le blog Allodoxia, Odile Fillod met en évi­dence les dis­tor­sions opé­rées lors de la vul­ga­ri­sa­tion des résul­tats de cer­taines recherches. Elle-​même est outillée pour le faire : diplô­mée de l’École cen­trale Paris, elle obtient un DEA de sciences cog­ni­tives puis se lance des années plus tard dans un tra­vail de thèse, res­té inache­vé, sur la « natu­ra­li­sa­tion des dif­fé­rences psy­chiques entre hommes et femmes par les sciences bio­mé­di­cales contem­po­raines ».

« J’ai une liber­té de parole qu’on ne peut pas avoir lorsqu’on tra­vaille pour une ins­ti­tu­tion : il arrive que des cher­cheurs se fassent taper sur les doigts s’ils tiennent un[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
portrait of harriet tubman 1820 1913 american abolitionist by benjamin f. Powelson Auburn New York USA 1868

Harriet Tubman, l'enchaînée déchaî­née

Née esclave aux environs de 1820 dans le Maryland, Harriet Tubman va se défaire de ses chaînes en s’enfuyant vers le nord des États-Unis. Elle rejoint l’Underground Railroad pour aider des esclaves noirs à passer du Sud vers le Nord, et en libère à...

HS11 marie laguerre

Marie Laguerre : mar­cher en paix

À l’été 2018, en postant sur Facebook la vidéo de son agression par un inconnu dans la rue, cette étudiante en architecture de 23 ans est devenue l’un des visages de l’ère #MeToo.