Marie de Gournay : l’humaniste était une femme

Femme de lettres, “fille d’alliance” de Montaigne et éditrice de ses Essais, Marie de Gournay, née en 1565, a aussi rédigé une œuvre personnelle d’une grande diversité, dont des traités sur la défense des femmes. Féministe avant l’heure !

capture decran 2020 06 19 a 14.01.32
Lithographie à partir des “Costumes historiques de la France”,
de Paul Lacroix. © Florilegius/​Alamy Stock Photo

La fille de…, la femme de…, la maîtresse de… L’histoire des femmes passe bien souvent par ces attaches masculines. Le peu de lumière qu’on leur accorde se trouve dans l’immédiate proximité des hommes. Alors, forcément, elles restent dans l’ombre, l’ombre des grands, n’est-ce pas !

Marie de Gournay n’y coupe pas, elle dont on se souvient d’abord et avant tout parce qu’elle a été « fille d’alliance » de Montaigne. Fille ­d’alliance ? C’est-à-dire ? À vrai dire, ce n’est pas très clair. L’expression vient du grand homme lui-​même, qui a ainsi désigné celle qu’il avait rencontrée à 55 ans alors qu’elle en avait 22. Elle avait lu et aimé ses textes (à 18 ou 19 ans à peine), lui avait envoyé un billet pour le lui dire. Ils s’étaient rencontrés. S’en était suivi un coup de foudre intellectuel,[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés