fbpx
Bandeau web Matrimoine 2021 1

Journées du matri­moine 2021 : nos meilleurs plans

Profiter d’un week-​end pour faire jaillir et célé­brer « l’héritage flam­boyant des mères ». Les 18 et 19 sep­tembre pro­chains se tien­dra la sep­tième édi­tion des Journées du matri­moine.

Créées en 2015 – en écho aux Journées euro­péennes du patri­moine – par l'association HF, les Journées du matri­moine ont pour objec­tif de rendre visible les femmes du pas­sé qui ont bâti notre héri­tage cultu­rel et socié­tal et dont les réa­li­sa­tions ont bien sou­vent été oubliées à mesure que l'Histoire s'écrivait au mas­cu­lin. Musique, lit­té­ra­ture, ciné, théâtre… pour vous aider à faire votre choix par­mi la pléiade d'artistes et d'événements, voi­ci donc notre sélec­tion du pro­gramme des same­di 18 et dimanche 19 sep­tembre.

Vous vou­lez nous sou­mettre un évé­ne­ment ? Écrivez-​nous à [email protected] avec en objet « Journées du matri­moine », en pré­ci­sant le nom de l'organisateur, la date, l'heure et le lien vers l'événement.

Auvergne Rhône-​Alpes

Balades urbaines

LYON - Dans les pas des Lyonnaises qui ont mar­qué leur temps. Résistantes, chan­teuses, artistes, syn­di­ca­listes… par­fois oubliées, redé­cou­vrez ces femmes enga­gées nées à Lyon. Balade urbaine gra­tuite orga­ni­sée par la MJC Monplaisir.
Vendredi 17 de 14h à 16h. Point de départ place Antonin Poncet devant le clo­cher de la cha­ri­té à Lyon.

LYON - Découvrir les femmes artistes, poé­tesses, réa­li­sa­trices, résis­tantes ou encore gas­tro­nomes qui ont lais­sé leur empreinte dans la ville de Lyon, sans être pour autant connues du grand public. Balade orga­ni­sée par Filaction same­di et dimanche.
Gratuit. Infos horaires et réser­va­tion ici.

Conférences

ECHIROLLES - À la décou­verte des ouvrières de la soie qui ont lais­sé peu de traces de leurs souf­frances, de leurs luttes et de leurs espoirs. Andrée Gautier, his­to­rienne, fait sor­tir leur his­toire de l’ombre. La com­pa­gnie les Belles Liseuses l’accompagneront par des extraits de son ouvrage et de La Mélancolie ouvrière de Michelle Perrot. Conférence orga­ni­sée par l’Observatoire isé­rois de la Parité au Musée de la Viscose, 27 rue du Tremblay à Echirolles (Isère).
Dimanche à 14h30 et 16h30.
Entrée libre sur réser­va­tion à l'adresse [email protected]

LE CHAMBON-​SUR-​LIGNON - Conférence de l'autrice et jour­na­liste Iris Brey, spé­cia­liste des repré­sen­ta­tions des femmes au ciné­ma et dans les séries autour de son livre : Le regard fémi­nin – Une révo­lu­tion à l’écran.
Organisée par la librai­rie L'Arbre vaga­bond dimanche à 17h au Chambon-​sur-​Lignon (Haute-​Loire). Gratuit.

Radio

FRONTIÈRE LOIRE-​ARDÈCHE – À la ren­contre des pion­nières de la radio, peu connues qui ont pour­tant fait par­tie de l’aventure des ondes dès le début. Émission pro­po­sée par Radio d'ici.
Mardi 14 à 12h, jeu­di 16 à 15h et same­di 18 à 18h. 106.6 FM à Annonay, 105.7 FM à Saint-​Julien-​Molin-​Molette, 97 FM à Bourg-​Argental et éga­le­ment sur le site inter­net.

Rencontres

DIE - À Die dans la Drôme, le col­lec­tif du Matrimoine du Diois s'installera tout le week-​end place de la Comtesse pour évo­quer les femmes mécon­nues de la ville, au rang des­quelles cette fameuse comtesse-​troubadour, Beatriz de Die. Seront dif­fu­sées les œuvres musi­cales tirées de l'unique par­ti­tion retrou­vée et prê­tée à la com­tesse. Informations com­plètes par là, notre article ici.

Lire aus­si l La com­tesse de Die, femme trou­ba­dour oubliée

Bretagne

Expositions sonores

RENNESL’Île aux femmes – Chroniques du Matrimoine bre­ton est une série radio­pho­nique qui vous invite à redé­cou­vrir ces femmes artistes et créa­trices mécon­nues qui ont aus­si fait l’histoire de la Bretagne.
Exposition orga­ni­sée par la Coordination des Radios Associatives de Bretagne –CORLAB et l’association HF Bretagne. (Durée : 30 minutes)
Samedi de 13h30 à 18h et dimanche de 13h30 à 18h aux Archives Départementales d’Ille et Vilaine, 1 rue Jacques Léonard à Rennes.
Gratuit sans réser­va­tion. Pass sani­taire requis.

Performances et confé­rences

SAINT-​BRIEUCQue faire du fémi­nin dans l’art ? Performance et confé­rence orga­ni­sée par le Laboratoire de la contre-​performance (col­lec­tif d’artistes et chercheur·e·s) au Musée d’art et d’histoire de Saint-​Brieuc.
Samedi à 15h. (Durée : 35 minutes).
Gratuit sans réser­va­tion. Pass sani­taire requis.

SAINT-​BRIEUCConférence d’Anne Creissels : Que faire du fémi­nin dans l’art ? L’art est-​il un espace neutre, décon­nec­té de la vie, des ques­tions socié­tales et des enjeux de pou­voir ? Qui fait l’art, qui le reçoit et qui en fait l’histoire ? Quels mythes et quelles idéo­lo­gies sou­tiennent la créa­tion ? Le génie créa­teur peut-​il se décli­ner au fémi­nin ? Ces ques­tions sug­gèrent autant les écueils que les pos­si­bi­li­tés d’émancipation liées au fait d’incarner l’altérité dans l’art.
Conférence orga­ni­sée par le Musée d’art et d’histoire de Saint-​Brieuc.
Samedi à 16h30 à l’étage du pavillon des expo­si­tions tem­po­raires. (Durée : 1h30)
Gratuit sans réser­va­tion. Pass sani­taire requis.

Grand-​Est

Balades urbaines

METZ - À la décou­verte des femmes illustres et pour­tant bien peu connues liées à la ville de Metz. Parcours orga­ni­sé par Osez le Féminisme 57.
Samedi à 10h30 et dimanche à 15h30. (durée : 1h30 envi­ron.)
Gratuit sur réser­va­tion.

STRASBOURG - Sur les pas des femmes alsa­ciennes. Qu’elles soient artistes, reli­gieuses, scien­ti­fiques, lavan­dières ou encore ensei­gnantes, les femmes alsa­ciennes ont mar­qué leur temps. Parcours orga­ni­sé par Osez le Féminisme 67.
Vendredi à 14h. Samedi et dimanche à 10h et 14h.
Point de départ biblio­thèque Universitaire, 6 Place de la République à Strasbourg. (Repérez les dra­peaux blancs "Osez le Féminisme".)
Gratuit sur ins­crip­tion.

Hauts de France

Performances théâ­trales

BEAUVAIS – Performances artis­tiques ambu­la­toires autour d’un héri­tage cultu­rel mécon­nu : celui des cheffes de troupes, autrices et « acti­vistes » du théâtre des siècles pas­sés. Ces bri­gades d’intervention de la Compagnie de la Yole vous feront décou­vrir des décla­ra­tions et prises de paroles d’autrices des siècles pas­sés, en inter­ac­tion avec leurs por­traits et des extraits de leurs œuvres. Parmi elles : Olympe de Gouges, Louise Labé, Anne-​Marie du Boccage, Marie-​Anne Barbier, Marguerite de Navarre…Performance artis­tique orga­ni­sée par la Compagnie de la Yole.
Samedi à 15h et 16h30 à la média­thèque du Centre-​Ville, 3, Cour des Lettres à Beauvais. Entrée libre selon les condi­tions sani­taires.

BREUIL-​LE-​SEC – En octobre 2020, on inau­gu­rait la Médiathèque Jacques Prévert à Breuil-​le-​Sec dans l’Oise. Mais avant d’être une média­thèque, qu’est-ce que c’était ?… On raconte que c’était une mai­son qui accueillait des pros­ti­tuées (nom­mées dames de com­pa­gnie) qui venaient en repos… L’imagination est en marche et on cherche la véri­té ! Pour fêter le pre­mier anni­ver­saire de la Médiathèque de Breuil-​le-​Sec, il s’agit de don­ner à entendre les voix des femmes qui se ren­daient dans ce lieu pour leur repos... un lieu aty­pique, un lieu à cacher ? Un lieu où se seraient ren­dues des demi-​mondaines et dan­seuses du Bal Tabarin, caba­ret de Pigalle ! Performance orga­ni­sée par le Théâtre du Pressoir.
Samedi et dimanche à 15h et 17h à la média­thèque Jacques Prévert, 1 place de la République. Entrée libre et réser­va­tion selon les condi­tions sani­taires.

LILLE – Tipimi pro­pose un week-​end sous le signe de la sor­cel­le­rie. Le same­di soir seront mises à l’honneur des figures fémi­nines du pas­sé à tra­vers l’intervention d’artistes fémi­nistes contem­po­raines. Noémie Grunenwald sera accueillie pour l’avant-première de son der­nier ouvrage « Sur les bouts de la langue – Traduire en féministe/​s ». La soi­rée sera ponc­tuée par des lec­tures de textes et de poèmes, de récits de contes basés sur des légendes régio­nales et d’interludes musi­caux. Le dimanche, le public sera embar­qué pour un jeu immer­sif fait mai­son dans l’univers de Marie Navart, sor­cière du Nord. Samedi de 18h à 22h et dimanche de 14h à 18h au local Tipimi, 43 rue Pierre Legrand à Lille.

Lectures

LILLE - Lecture de Charlotte Delbo, écri­vaine, résis­tante com­mu­niste dépor­tée à Auschwitz décide qu’à son retour elle écri­ra pour témoi­gner. Une dou­lou­reuse et bou­le­ver­sante incan­ta­tion pour ten­ter de dire l’indicible. Organisée par La Structure Compagnie. Samedi à 16h au 188, 1 bis, rue Castiglione à Lille.

LILLE - Lecture de Colette, de l'autre côté du miroir. Organisée par La Structure Compagnie. dimanche à 16h au 188, 1 bis, rue Castiglione à Lille.

Île-​de-​France

Balades urbaines

GUYANCOURT - À la décou­verte des femmes qui ont fait la ville de Guyancourt.
Balade sous des para­pluies sono­ri­sés orga­ni­sée par la com­pa­gnie La Subversive.
Départ same­di à 18h de la Villa Simone Signoret, che­min de la Pléiade, rue Jules Michelet à Guyancourt (Yvelines).
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS – La psy­cho­logue Edith Vallée a ima­gi­né un par­cours théâ­tra­li­sé et chan­té autour de la figure de la femme de lettres Héloïse (1092 – 1164), davan­tage connue pour son amour inter­dit avec le pro­fes­seur Pierre Abélard. Héloïse et Abélard, autop­sie d'un mythe, est un spec­tacle célé­brant l'autonomie d'Héloïse, avec une chan­teuse et des comédien·nes. Représentations same­di et dimanche à 15h, rue du Sommerard. Réservation obli­ga­toire par là, notre article ici.

Lire aus­si l Matrimoine : une pièce de théâtre sur la véri­table his­toire der­rière le mythe d'Héloïse et Abélard

Cinéma

PARIS - Projection du film, Charles et Alice (1979) de Nelly Kaplan.
Vendredi à 20h à la Cinémathèque fran­çaise, 51 rue de Bercy à Paris.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

Littérature

PARIS - À la (re)découverte de la roman­cière et amie de Simonde de Beauvoir, Violette Leduc. Lecture per­for­mance orga­ni­sée par l'association Rose-​Quartz.
Samedi à 11h et dimanche à 14h30 à la Cité Audacieuse, 9 rue Vaugirard à Paris. Durée : 30 minutes.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS - Spectacle ins­pi­ré par l'écrivaine Catherine Des Roches, autrice de poèmes et de chan­sons au XVIème siècle met­tant en scène des berger·es épris·es d'amour et d'amitié. Pastorale orga­ni­sée par la com­pa­gnie Les chants éga­rés.
Samedi et dimanche à 12h, 14h et 16h à l'Hôtel de ville du 4ème arron­dis­se­ment de Paris, 5 rue Lobau. Durée : 30 minutes.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS - Présentation de Benoîte Groult, écri­vaine, jour­na­liste, fémi­niste et mili­tante décé­dée en 2016. Lecture en musique du livre de sa fille Blandine de Caunes, La mère morte, orga­ni­sée par la com­pa­gnie Mi-​fugue Mi-​Raison.
Samedi à 16h30 à la biblio­thèque Benoîte Groult, 25 rue du Commandant René Mouchotte à Paris. Durée : 25 minutes.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

Musique

PARIS - À la (re)découverte de la flam­boyante car­rière d'Anne Sylvestre, autrice, com­po­si­trice et inter­prète de plus de 500 chan­sons.
Concert avec les chan­teuses et comé­diennes Lucie Durand, Alexandra Lacour, la cla­ri­net­tiste Lillie Daniel et la vio­lon­cel­liste Aurore Daniel.
Samedi à 21h et dimanche à 18h30 à la Halle de la Chanson – La Villette, 211 ave­nue Jean Jaurès à Paris. Durée : 1 heure.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS - À la décou­verte de la chan­teuse et gui­ta­riste Sister Rosetta Tharpe, pion­nière du rock'n'roll.
Quizz, concert et textes docu­men­tés orga­ni­sé par le groupe Slam'chante.
Samedi à 15h et 18h30 à la Maison de la Vie Associative et Citoyenne, 22 rue de la Saida à Paris. Durée : 1 heure. Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

NOISY-​LE-​SEC - Sur les pas de Lili Boulanger (1893−1918), pre­mière femme à obte­nir le Prix de Rome de com­po­si­tion musi­cale.
Organisé par les conser­va­toires d'Est Ensemble avec Cécile Thobie à la flûte et Yolande Vappou, Marie-​Christine Marella et Caroline Dubost au pia­no.
Samedi à 19h à l'auditarium du conser­va­toire Nadia et Lili Boulanger, 41 rue Saint-​Denis à Noisy-​le-​Sec (Seine-​Saint-​denis).
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

Théâtre

PARIS - La jour­na­liste fémi­niste, Marguerite Durand, archi­viste, actrice et fon­da­trice du jour­nal La Fronde se voit réin­car­née par les actrices Santana Susnja, Chloé Enki et Laura Dallo.
Performance théâ­trale chan­tée et dan­sée par la com­pa­gnie Les Poussins Terribles.
Samedi et dimanche à 18h30, théâtre de Verdure du Parc de Choisy, 128 ave­nue de Choisy à Paris. Durée : 30 minutes.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS - À la (re)découverte de celles qui ont fait la Révolution fran­çaise : Olympe de Gouges, Charlotte Corday, Théroigne de Méricourt et Pauline Léon…
Performance théâ­trale dan­sée et chan­tée orga­ni­sée par Typhaine D, Juliette Mercier, Charlotte Arnoult, Lauriane Theullier, Caroline Sébille, Manuela Dufour et Mathilde.
Samedi à 14h30 et dimanche à 18h à la Cité Audacieuse, 9 rue Vaugirard à Paris. Durée : 45 minutes.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS - Présentation de l'ouvrage Des Hommes de Charlotte Delbo (1913−1985) dans lequel la résis­tante rap­porte les paroles de ses com­pagnes de dépor­ta­tion.
Performance théâ­trale orga­ni­sée par la com­pa­gnie Tenter de vivre.
Samedi à 18h et dimanche à 11h à la Cité Audacieuse, 9 rue de Vaugirard à Paris. Durée : 1 heure.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

Visites

NEUILLY-​SUR-​SEINE - À la décou­verte de l'architecte moderne Adrienne Gorska. Visite et per­for­mance dan­sée orga­ni­sée par les archi­tectes et fon­da­trices de l'association MéMo, Léa Samson et Rossella Gotti ain­si que par la dan­seuse et cho­ré­graphe Jutta Mayer.
Samedi et dimanche à 11h30, 3 rue Casimir Pinel à Neuilly-​sur-​Seine (Hauts-​de-​seine). Durée : 1 heure.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

PARIS - Dans les pas de Blanche Peyron, fon­da­trice du Palais de la Femme en 1926, des­ti­né à accueillir des femmes dans la pré­ca­ri­té. Visite et per­for­mance dan­sée orga­ni­sée par les archi­tectes et fon­da­trices de l'association MéMo, Rossella Gotti et Léa Samson ain­si que par l'artiste Curtis Putralk.
Samedi et dimanche à 16h au Palais de la Femme, 94 rue de Charonne à Paris. Durée : 1 heure.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

CHAMPROSAY - À la décou­verte de Julia Daudet, femme de lettre, poé­tesse et jour­na­liste avant d'être l'épouse d'Alphonse. Visite et expo­si­tion de la mai­son de Julia Daudet orga­ni­sée par Laurence Faron des édi­tions Talents Hauts, Anne-​Simone Dufief pré­fa­cière du recueil L'enfance d'une pari­sienne de Julia Daudet et Mathilde Bost comé­dienne.
Samedi à 15h et dimanche à 17h, 33 rue Alphonse Daudet à Champrosay (Essonne). Durée : 1 heure.
Entrée libre sur réser­va­tion obli­ga­toire.

Normandie

Animations

CRÈVECŒUR-​EN-​AUGE – Deux jours de ren­contres et d’animations pour décou­vrir un savoir-​faire trans­mis par les femmes nor­mandes de géné­ra­tion en géné­ra­tion. Au pro­gramme : démons­tra­tions de den­telle au fuseau, visites gui­dées, expo­si­tions, ate­liers pour les enfants, traite des vaches, ini­tia­tion à la pose de tor­chis et mar­ché du ter­roir.
Samedi et dimanche de 11h à 19h au Château de Crèvecœur-​en-​Auge (Calvados).
Tarifs : 6€. Gratuit pour les moins de 7 ans. Renseignements ou réser­va­tions au 02 31 63 02 45

Projections – débats

ÉVREUX - Du VIIIe siècle à nos jours, des pre­mières chan­teuses esclaves à la pre­mière chan­teuse de rap d’Egypte, une bal­lade ciné­ma­to­gra­phique dans le monde musi­cal arabe conju­gué au fémi­nin plu­riel.
Projection du film Bad Girls des musiques arabes de Jacqueline Caux.
Dimanche à 16h au théâtre Legendre à Évreux. Durée : 1h20.
Gratuit sur réser­va­tion au 02 32 29 63 32.

ÉVREUX - La Belladone de la tris­tesse est une adap­ta­tion flam­boyante de La Sorcière de Jules Michelet (1862) réa­li­sée par Eiichi Yamamoto et des­si­née par le peintre Kuni Fukai. Ce film, d’une incroyable beau­té plas­tique, est une œuvre éro­tique et pam­phlé­taire qui met en scène le com­bat entre la puis­sance des femmes et l'obstination des hommes à vou­loir les alié­ner. Pitch : Jeanne, abu­sée sexuel­le­ment par le sei­gneur de son vil­lage, pac­tise avec le Diable dans l'espoir d'obtenir ven­geance. Métamorphosée par cette alliance, elle devient sor­cière et se réfu­gie dans une étrange val­lée, la Belladonna. 
Dimanche à 18h30 au théâtre Legendre à Évreux. Durée : 1h33.
Gratuit sur réser­va­tion au 02 32 29 63 32.

HÉROUVILLE-​SAINT-​CLAIR - À la décou­verte de l'autrice, édi­trice, jour­na­liste, cher­cheuse et ensei­gnante, Xavière Gauthier. Lecture de son témoi­gnage d'avortée clan­des­tine avant la loi Veil de 1975 par sept jeune femmes et un homme pour ques­tion­ner le rap­port contem­po­rain au corps, à la sexua­li­té et à la morale.
Vendredi à 18h au Café des images, 4 square du théâtre à Hérouville-​Saint-​Clair (Calvados). Durée : 3 heures.
Tarifs habi­tuels du ciné­ma. Renseignements ou réser­va­tions au 02 31 45 34 70.

HÉROUVILLE-​SAINT-​CLAIRProjection du film Outrage de la réa­li­sa­trice Ida Lupino, pion­nière du ciné­ma amé­ri­cain des années 40 et 50. Film dans lequel elle aborde un sujet auda­cieux pour le puri­ta­nisme amé­ri­cain de l'époque : le viol et ses trau­ma­tismes.
La séance sera sui­vie d'une ren­contre avec Yola Le Cainec, cher­cheuse en ciné­ma à Rennes.
Dimanche à 18h au Café des images, 4 square du théâtre à Hérouville-​Saint-​Clair (Calvados). Durée : 2 heures.
Tarifs habi­tuels du ciné­ma. Renseignements ou réser­va­tions au 02 31 45 34 70.

Conférences

AVRANCHES – Autour de la bande-​dessinée d’Olivier Merle, venez décou­vrir le des­tin tour­men­té de Flora Tristan, grand-​mère de Paul Gauguin, figure mécon­nue et pion­nière du fémi­nisme et du socia­lisme en France au XIXe siècle.
Conférence orga­ni­sée par Le Scriptorial.
Samedi 18 à 14h, 6 Place d’Estoutevill à Avranches (Manche). Durée : 1 heure.
Gratuit, sur réser­va­tion au 02 33 79 57 00.

Danse

ÉVREUX – La dan­seuse Kényane Wanjiru Kamuyu tour­billonne dans une spi­rale, en robe longue ou semi-​nue, solide et fra­gile, dans un sub­til flo­ri­lège de sté­réo­types exhi­bés et dénon­cés.
Performance dan­sée le same­di à 18h30 au théâtre Legendre à Évreux (Eure). Durée : 40 minutes.
Gratuit sur réser­va­tion au 02 32 29 63 32.

Musique

ÉVREUX – Concert d'Yseult. Figure fémi­nine ins­pi­rante, Yseult est une artiste indé­pen­dante et bat­tante, qui a osé créer son propre label YYY et s’affranchir de sa mai­son de disques à seule­ment 27 ans.
Concert assis le ven­dre­di à 20h30 au Cadran, bou­le­vard de Normandie à Évreux (Eure). Durée : 1 heure.
Réservation ici.

ÉVREUX - Poèmes d’amour, textes tra­di­tion­nels, mys­tiques ou pro­fanes, Waed Bouhassoun chante Ibn Zeydoun, Rûmi ou Adonis. La voix puis­sante de la syrienne, accom­pa­gnée de son oud, offre un réper­toire ori­gi­nal et varié.
Concert le dimanche à 17H15 au théâtre Legendre à Évreux (Eure). Durée : 45 minutes.
Gratuit sur réser­va­tion au 02 32 29 63 32.

Théâtre

CAEN - Rendez-​vous dans l'Auditorium de l'amphithéâtre Tocqueville à l'université de Caen, dimanche 19 à 16h pour décou­vrir "Déesses", duo fémi­nin qui s’articule autour du récit de la "Women’s Pentagon Action", action éco­fé­mi­niste de grande ampleur, qui a eu lieu à Washington en 1980. Les deux comé­diennes explorent avec joie, colère et humour les pro­blé­ma­tiques sou­le­vées par ce mou­ve­ment poli­tique…
Performance théâ­trale orga­ni­sée par Rebecca Fels et Pauline Letourneur, de la Compagnie BAL – Bold As Love.
Entrée libre.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés