fbpx

Jameela Jamil, l'infiltrée du glam

De la retouche pho­to, qu’elle qua­li­fie de « crime contre un genre entier », à la guerre contre les bois­sons amin­cis­santes et le manque d’inclusivité de la mode, l’actrice bri­tan­nique de la série The Good Place lutte farou­che­ment contre l’hypocrisie du star-​system. 

HS10 Jameela Jamil © Capture ecran twitter
© Capture d'écran du compte Twitter de Jameela Jamil

Ses détrac­teurs et détrac­trices lui reprochent de res­sem­bler à la faune qu’elle cri­tique. Mince comme un fil, hyper loo­kée, les che­veux en cas­cade, des duck faces un peu trop pré­sentes et une mise en scène d’elle-même per­ma­nente sur les réseaux sociaux. Et pour­tant ! Jameela Jamil a com­pris depuis bien long­temps que son phy­sique, le milieu dans lequel elle évo­lue et les sup­ports qu’elle uti­lise étaient les meilleurs ins­tru­ments pour dénon­cer de l’intérieur un monde d’images tru­quées qui marche sur la tête. À y regar­der de plus près, donc, on com­prend rapi­de­ment que Jameela Jamil est tout sauf une quiche et qu’elle s’emploie, au contraire, à prou­ver au monde entier qu’on nous prend pour des idiot·es !

À pro­pos d’une pho­to d’elle publiée sur Twitter en mars, elle s’indigne : « Où sont mes ver­ge­tures ? » ; « Mon bras n’était pas si mince » ; « J’ai la peau plus fon­cée que ça », ou encore : « La retouche est la rai­son pour laquelle les femmes détestent leurs genoux », « Mes vrais genoux res­semblent à un vagin et c’est bien comme ça ! » annote-​t-​elle autour d’un cli­ché méta­mor­pho­sé. Rappelant que ce genre de pra­tiques est une atteinte à « sa san­té men­tale ». Celles qu’elle vise en par­ti­cu­lier ? Les jeunes filles, très influen­çables, qui pour­raient se lais­ser ber­ner comme elle l’a été à leur âge. 

Vergetures et dents jaunes

Depuis qu’elle est par­tie en croi­sade contre le body sha­ming et le culte de la[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
sylviarivera r2fr9

Sylvia Rivera, la Rosa Parks des trans

Quand la communauté queer, gay et lesbienne de New York s’est soulevée et a lancé ce qui est devenu le mouvement « Pride », Sylvia Rivera a lutté pour y inclure les droits des minorités parmi la minorité : les trans, mais aussi les sans-abri et les...