fbpx
sappho ancient greek poet seen here at left in the painting sappho and alcaeus painted by lawrence alma tadema in 1881
© Artepics / Alamy

Île de Lesbos, 600 av. J.-C : la poé­tesse Sappho donne une édu­ca­tion com­plète aux jeunes filles

Alors que les femmes de la Grèce antique ont long­temps été can­ton­nées à la sphère domes­tique, il y eut un moment pri­vi­lé­gié, sur l’île de Lesbos, où l’éducation des filles fut aus­si com­plète que celle des jeunes hommes. Avec « l’école » de la célèbre poé­tesse Sappho, les ado­les­centes pre­naient une place dans la cité, en appre­nant les arts poé­tiques et l’éros au fémi­nin.

Nous sommes entre les VIIe et VIe siècles avant notre ère, autour de – 600. C’est l’époque archaïque, avant Platon et la période clas­sique (510−323 av. J.-C.). À Lesbos, une petite île de la mer Égée, tout près de l’actuelle Turquie, Sappho, jeune femme culti­vée, poé­tesse et joueuse de lyre, est régu­liè­re­ment invi­tée par les grandes familles et ins­ti­tu­tions de la cité pour chan­ter ses vers lors de fêtes, de mariages et de céré­mo­nies offi­cielles.

Mais elle dirige aus­si un chœur de jeunes filles dans la cité de Mytilène, capi­tale de l’île, une sorte d’école où ces der­nières apprennent à com­po­ser des vers, chan­ter, dan­ser, jouer de la musique… Intégrer cette école, c’est le must. Âgées de 12 à[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
Couv102 V5

Les nou­velles sex­plo­ra­trices

Un vent de liberté souffle sur les vulves du monde entier. Podcasteuses, réalisatrices, autrices, militantes… elles nous autorisent à reprendre le contrôle de nos corps et de notre liberté. Galerie de portraits à savourer cet été.