fbpx
sappho ancient greek poet seen here at left in the painting sappho and alcaeus painted by lawrence alma tadema in 1881
© Artepics / Alamy

Île de Lesbos, 600 av. J.-C : la poé­tesse Sappho donne une édu­ca­tion com­plète aux jeunes filles

Alors que les femmes de la Grèce antique ont long­temps été can­ton­nées à la sphère domes­tique, il y eut un moment pri­vi­lé­gié, sur l’île de Lesbos, où l’éducation des filles fut aus­si com­plète que celle des jeunes hommes. Avec « l’école » de la célèbre poé­tesse Sappho, les ado­les­centes pre­naient une place dans la cité, en appre­nant les arts poé­tiques et l’éros au féminin.

Nous sommes entre les VIIe et VIe siècles avant notre ère, autour de – 600. C’est l’époque archaïque, avant Platon et la période clas­sique (510−323 av. J.-C.). À Lesbos, une petite île de la mer Égée, tout près de l’actuelle Turquie, Sappho, jeune femme culti­vée, poé­tesse et joueuse de lyre, est régu­liè­re­ment invi­tée par les grandes familles et ins­ti­tu­tions de la cité pour chan­ter ses vers lors de fêtes, de mariages et de céré­mo­nies officielles.

Mais elle dirige aus­si un chœur de jeunes filles dans la cité de Mytilène, capi­tale de l’île, une sorte d’école où ces der­nières apprennent à com­po­ser des vers, chan­ter, dan­ser, jouer de la musique… Intégrer cette école, c’est le must. Âgées de 12 à[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
hs9 hildegarde de bingen k.bolstad

Hildegarde de Bingen, l’herboriste illuminée

Au XIIe siècle, Dieu lui révélait ses secrets sur la nature et ses pouvoirs. Un trésor qu’elle a partagé pour guérir ou préconiser une hygiène de vie qu’aujourd’hui encore on reconnaît comme juste et saine.