fbpx
Jules and Augusta Dejerine
Le professeur Jules Déjerine et son épouse, Augusta Klumpke, en 1910, examinant des coupes de cerveau au laboratoire de la Salpêtrière, à Paris. © Wikipédia

Augusta Déjerine-​Klumpke, la pre­mière interne des hôpi­taux de Paris

Augusta Déjerine-​Klumpke, l’une des plus grandes neu­ro­logues fran­çaises, fut la pre­mière femme nom­mée à l’externat puis à l’internat des hôpi­taux de Paris. La pre­mière, éga­le­ment, à deve­nir membre puis pré­si­dente de la Société de neu­ro­lo­gie de Paris. Et comme bien sou­vent, il se pour­rait bien qu’elle ait écrit elle-​même les ouvrages publiés sous le nom de son mari. 

San Francisco, milieu du XIXe siècle, en pleine ruée vers l’or. Les parents d’Augusta Klumpke, John Gerald Klumpke et Dorothea Mathilda Tolle, sont des immi­grés alle­mands. Un temps cor­don­nier, le père, qui a des ambi­tions, se lance rapi­de­ment dans l’immobilier et fait for­tune. Les Klumpke ont sept enfants dont l’un meurt à l’âge de 1 an, quand, un beau jour, John Gerald tombe amou­reux d’une cer­taine Bernardina. Dorothea Mathilda le quitte, obtient le divorce, la garde des enfants, la moi­tié de sa for­tune. Et part en Europe avec ses six enfants et beau­coup de cou­rage.

Après un séjour de quelques années en[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
HS10 Jameela Jamil © Capture ecran twitter

Jameela Jamil, l'infiltrée du glam

L’actrice britannique de la série The Good Place lutte farouchement contre l’hypocrisie du star-system en dénonçant les photos d'elle retouchées sans son accord.