fbpx
tysecum5hja
© Papaioannou Kostas

C’est quoi le pro­blème avec les boys’ clubs ?

Mi-​février, la France découvre, effa­rée, l’existence de la Ligue du LOL. Créé par le jour­na­liste Vincent Glad au début des années 2000, ce groupe Facebook très majo­ri­tai­re­ment mas­cu­lin réunis­sait une tren­taine de jour­na­listes et com­mu­ni­cants influents, qui ont déni­gré, humi­lié et/​ou har­ce­lé de nom­breuses per­sonnes. Trois mois avant que l’affaire éclate, le Huffington Post avait déjà licen­cié trois jour­na­listes qui insul­taient fré­quem­ment leurs consœurs dans un groupe pri­vé. Un an aupa­ra­vant, c’est le site Vice qui limo­geait deux sala­riés pour des faits simi­laires. Autant d’affaires qui ont mis en lumière la méca­nique des boys’ clubs. 

Qu’est-ce qu’un boys’ club ?

Le terme pro­vient de la Grande-​Bretagne de la fin du XIXe siècle. Dans une socié­té en mou­ve­ment où les suf­fra­gettes se battent pour le droit de vote, de jeunes hommes de l’élite uni­ver­si­taire créent des clubs pri­vés, sélec­tifs et inter­dits aux femmes dans les­quels ils s’adonnent à des loi­sirs de classe et se font la courte échelle sur les marches du pou­voir. Des for­ma­tions « réac­tion­naires » et « défen­sives » par essence, selon l’universitaire qué­bé­coise Martine Delvaux1
Aujourd’hui, par exten­sion, le boys’ club désigne un entre-​soi mas­cu­lin plus ou moins for­mel et de fac­to excluant « les femmes, les homo­sexuels ou les hété­ros ne cor­res­pon­dant pas aux cri­tères de viri­li­té », observe Valérie[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés