fbpx

Anne-​Laure Zwilling : « Le pro­blème majeur, c’est de pro­je­ter sur le voile une inter­pré­ta­tion uni­voque, alors qu'il est poly­sé­mique »

Nous nous sommes entre­te­nues avec l’autrice des Minorités reli­gieuses de France, pour décryp­ter la énième polé­mique sur le voile et le hash­tag #GardeTonVoile, qui enjoi­gnait les col­lé­giennes et lycéennes à se rendre au sein de leurs éta­blis­se­ments sco­laires voi­lées.

selective focus photograph of person wearing blue headscarf
© Artur Aldyrkhanov

Imane, jeune étu­diante en com­mu­ni­ca­tion pro­pose sur sa chaîne YouTube des recettes de cui­sine saines et pas chères. Elle est inter­viewée par BFMTV, qui dif­fuse son sujet sur Twitter le ven­dre­di 11 sep­tembre. Ni une, ni deux, la jour­na­liste du Figaro Judith Waintraub ret­weete cette vidéo avec pour seul com­men­taire : « 11 sep­tembre. »

En toute décom­plexion, elle vient d’associer Imane, l’étudiante de 21 ans qui porte le voile, aux atten­tats de 2001. Ce tweet sus­cite une vive polé­mique sur le réseau social. Dans un pre­mier temps, les sou­tiens d’Imane ont dénon­cé le racisme et l’islamophobie du tweet de Judith Waintraub. Mais cer­tains des com­men­taires indi­gnés se sont trans­for­més en menaces de mort. Cette fois-​ci, ce sont les défenseur·euses de la jour­na­liste (de la pré­si­dente de la région Île-​de-​France, Valérie Pécresse, au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin) qui ont dégai­né. Imane reçoit à son tour des attaques allant, là aus­si, jusqu’aux menaces de mort. La jeune femme finit par fer­mer son compte Twitter.

En réac­tion à cette affaire, cer­taines per­sonnes ont lan­cé le hash­tag #GardeTonVoile et appe­lé les jeunes filles à ral­lier le mou­ve­ment du #Lundi14septembre en se pré­sen­tant au col­lège et au lycée voi­lées, aux côtés de leurs cama­rades qui arbo­raient des mini-​jupes, décol­le­tés et crop tops, dans le but de dénon­cer les dis­cri­mi­na­tions sexistes.

Quelque 13 000 tweets autour de ce hash­tag ont été publiés, cer­tains sou­te­nant une com­mu­nau­té musul­mane ostra­ci­sée, d’autres criant au pro­sé­ly­tisme. Causette a sou­hai­té décryp­ter le phé­no­mène grâce aux lumières d’Anne-Laure Zwilling, autrice des Minorités reli­gieuses en France (éd. Bayard, 2019) et ingé­nieure de recherche au CNRS.

Causette : Que dit cette énième polé­mique concer­nant la jeune Imane de l’état de notre socié­té au sujet du voile ?
Anne-​Laure Zwilling :
D’abord, une cris­pa­tion autour des ques­tions reli­gieuses. C’est assez para­doxal, car moins les croyants pra­ti­quants sont[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés