« Religieuses abusées, le grand silence » : les bonnes feuilles du livre-​enquête

Ce mercredi 7 octobre paraît Religieuses abusées, le grand silence, livre-​enquête de Constance Vilanova, qui collabore avec Causette. Pendant un an et demi, la journaliste a enquêté sur les violences sexuelles dans le milieu catholique, en France comme au Vatican, mais aussi en Inde ou sur le continent africain, dans le sillage de la libération de la parole de ces « servantes de Dieu ». Depuis 2018 et grâce à #MeToo, elles sont de plus en plus nombreuses à dénoncer les violences sexuelles qu’elles subissent de la part de leurs supérieurs, curés, évêques ou encore accompagnateur·trices spirituel·les qu’elles croisent sur leur chemin de foi. Vous pouvez retrouver l’interview de Constance Vilanova par là.
En exclusivité, Causette vous offre deux extraits de l’ouvrage.

FIC168340HAB0
© Artège
Chapitre V – La solidarité des religieuses indiennes

Le petit taxi Tata Motors fend laborieusement la végétation tropicale de la route de terre pour marquer un arrêt bienvenu. Derrière la grille, un couvent à l’architecture coloniale trône, reclus dans son écrin vert peuplé d’oiseaux exotiques : la maison de la Mission de Saint-​François. Sous la chaleur étouffante de l’hiver en Inde du Sud, deux policiers en uniforme beige assurent l’accueil et donnent le ton. Pour rencontrer celles que la presse indienne a rebaptisées « Les Cinq », il faut montrer patte blanche, décliner son identité et signer un registre daté. À quelques kilomètres de la ville de Kuravilangad, au coeur de cet État du sud-​ouest de la péninsule qui compte 18 % de catholiques, cinq sœurs de la congrégation des Missionnaires de Jésus font front depuis septembre 2018 contre l’inertie de l’Église indienne. Indivisibles.

Je suis parvenue à entrer en contact avec elles[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés