fbpx
Capture d’écran 2022 07 06 à 15.01.38
©Capture d'écran Gaze

La news­let­ter cultu­relle du maga­zine Gaze à l’assaut de la cen­sure des réseaux

Pour s'extraire de la cen­sure aveugle d’Instagram et de Facebook, la revue fémi­niste indé­pen­dante Gaze a lan­cé sa news­let­ter cultu­relle un jeu­di sur deux.

On le sait, Instagram – et plus lar­ge­ment son pro­prié­taire Meta – cen­sure les comptes fémi­nistes. Exemple par­mi tant d'autres : ces tétons fémi­nins qui auraient le mal­heur de poin­ter le bout de leur sein sur une publi­ca­tion et seraient, en réponse, qua­si sys­té­ma­ti­que­ment sup­pri­més ou mas­qués des algo­rithmes des pla­te­formes. Une sacrée galère, on vous le dit, pour par­ler des articles de notre hors-​série spé­cial seins paru au printemps.

Le maga­zine Gaze ne fait pas excep­tion. Depuis son lan­ce­ment en novembre 2020, la revue bi-​annuelle qui « célèbre la mul­ti­pli­ci­té des regards fémi­nins » et fait la part belle aux pho­to­gra­phies d'art subit la cen­sure aveugle d'Instagram et Facebook. Une cen­sure qui avait d'ailleurs pous­sé Gaze et treize autres comptes fémi­nistes mili­tants (Clit Révolution, Préparez Vous Pour la Bagarre, Olympe Rêve, Jouissance Club…) à assi­gner Meta en jus­tice, en mars 2021. L’objectif : obte­nir plus de trans­pa­rence sur la façon dont fonc­tionnent les[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
119  SYNDROME DE L IMPOSTEUR 6  © Camille Besse

Coaching pri­vé pour bien winner

Jessica Bennett, journaliste spécialiste du genre au New York Times et autrice du Manuel de survie à l’usage des working girls, a accepté d’être notre coach en confiance au boulot.