fbpx

La cam­pagne « Ceci n’est pas un consen­te­ment » d'HandsAway s'expose à Paris

Du 27 sep­tembre au 2 octobre, l'association HansAway expose sa cam­pagne à suc­cès contre le har­cè­le­ment sexuel dans le tiers-​lieux Sist'Her, à Paris.

L’association HandsAway se consacre à la lutte contre les agres­sions sexistes et sexuelles et le har­cè­le­ment dans l’espace public et les trans­ports. Elle a même créé une appli­ca­tion mobile gra­tuite des­ti­née à lut­ter concrè­te­ment contre les agres­sions sexistes en per­met­tant aux vic­times et témoins d'alerter. C’est donc tout natu­rel­le­ment que Causette a eu envie de s’associer à HandsAway pour créer sa pre­mière sec­tion de for­ma­tion pour lut­ter contre le har­cè­le­ment.

handsaway
… qui fête sa ren­trée en fan­fare ! 

Avec sa cam­pagne d’affichage « Ceci n’est pas un consen­te­ment » lan­cée en 2020 dans les rues de Paris et sur les réseaux sociaux, HandsAway avait mar­qué les esprits. Pour la pre­mière fois, une cam­pagne s’adressait non pas aux vic­times de har­cè­le­ments et d’agressions sexuelles, mais direc­te­ment aux agres­seurs eux-​mêmes. Cet automne, l’assosiation revient à la charge et adapte cette cam­pagne sous forme d’expo pho­to. 

Visite gui­dée avec Lucile Dupuy, res­pon­sable du déve­lop­pe­ment et cheffe de pro­jet de l’association.

Causette : Au départ, qu’est-ce qui a moti­vé HandsAway pour réa­li­ser cette cam­pagne ?
Lucile Dupuy : C’est une enquête réa­li­sée par IPSOS en 2019 d’où il res­sor­tait que « 42% des Français-​es estiment que si la vic­time a eu une atti­tude pro­vo­cante en public, cela atté­nue la res­pon­sa­bi­li­té du vio­leur. » On a été secoué·es par l’importance de ce chiffre, et on a eu envie de s’adresser aux har­ce­leurs. Il fal­lait trou­ver com­ment leur par­ler, quel mes­sage direct, effi­cace, on avait envie de leur trans­mettre. Shelby Duncan, une pho­to­graphe Américaine très enga­gée, nous a aidé dans ce tra­vail et a réa­li­sé ces visuels très offen­sifs. Notre but c’était de faire réagir les gens.

Causette : Quel genre de retours que vous avez reçus ?
L.D. : Avec l’affichage que nous a offert l’agence TWA et l’impact des réseaux sociaux, nous avons tou­ché plus de 19 mil­lions de gens. Les réac­tions, très nom­breuses, ont été en majo­ri­té posi­tives mais on a eu aus­si beau­coup de cri­tiques, voire d’insultes. Même sur LinkedIn. Et pas mal de com­men­taires néga­tifs du style « Moi je ne lais­se­rais jamais ma fille s’habiller comme ça » « Une meuf habillée pareil, elle cherche …» etc. Du coup ces com­men­taires ont fait aus­si réagir en retour des gens qui ne pen­saient pas qu’une tenue ves­ti­men­taire pou­vait encore géné­rer autant de réac­tions vio­lentes.

Causette : cette expo, c’est la pro­lon­ga­tion de cette cam­pagne, avec d’autres moyens ?
L.D. : L’idée c’est de pro­fi­ter du fait qu’on peut enfin se retrou­ver en pré­sen­tiel, échan­ger avec le public, pro­vo­quer le débat, dis­cu­ter. Nous tra­vaillons par­fois avec Empow’Her, un réseau d’organisations dédiées à l’autonomisation sociale et éco­no­mique des femmes. Or Empow’Her vient de créer un lieu de ren­contres et d’évènements. Notre pro­jet leur a plu et nos deux com­mu­nau­tés se sont asso­ciées.

Causette : quel est le pro­gramme des réjouis­sances com­munes alors ?
L.D. : Tout d’abord le ver­nis­sage, ce lun­di (27 sep­tembre 2021). On ouvre les portes à 18h30. Shelby Duncan sera là pour accom­pa­gner ses œuvres et nous accueille­rons plu­sieurs représentant·es des pou­voirs publics, avec Alma Guirao, la Fondatrice de HandsAway.
Mercredi 29 sep­tembre nous pro­po­sons une Formation de Stand Up en ligne, gra­tuite, qui donne toutes les clefs pour réagir en tant que témoin ou vic­time du har­cè­le­ment de rue. Et enfin same­di 2 octobre, nous orga­ni­sons une table ronde sur le consen­te­ment, en par­te­na­riat avec les asso­cia­tions Consentis et Sexe et Consentement. Et ce sera aus­si l’occasion de détailler notre par­te­na­riat Hansaway /​Causette, et les for­ma­tions que nous pro­po­sons.

Expo Ceci n’est pas un consen­te­ment, du 27/​09 au 02/​10 à Sist’Her, 82 rue Faubourg Saint-​Martin, 75 010 Paris

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés