fbpx
jamie coupaud bc7e9r84p2q unsplash
© Jamie Coupaud

Grossesse impré­vue l « Peu de res­sources offi­cielles existent à des­ti­na­tion des publics fra­gi­li­sés et cela donne tout loi­sir aux mili­tants anti IVG d’occuper ce terrain »

Tribune de Blandine Brin, co-créatrice du projet Grossesse Imprévue, site internet qui propose une information fiable et neutre aux femmes qui se retrouvent enceintes sans l'avoir planifié. Avec une attention particulière pour les publics fragilisés.

Blandine Brin est une jeune femme qui, au cour des trois grossesses qu'elle a vécu, a subi des expériences douloureuses en se confrontant au milieu médical. Elle a aussi éprouvé la difficulté de trouver des informations fiables et neutres au sujet des choix possibles lors d'une grossesse imprévue, notamment lorsqu'on est, comme elle, porteuse d'handicaps. C'est pourquoi la jeune femme a décidé de créer un site, Grossesse imprévue, dont le but est de devenir une ressource pour toutes les femmes, dans une démarche inclusive pour les publics fragilisés (personnes handicapées, précaires, victimes de violences). Depuis sa création, Grossesse imprévue se décline aussi dans un forum sur Discord et le podcast Murmures d'enceintes.

À l’heure où C8 a annoncé la diffusion, en première partie de soirée, du documentaire américain anti-IVG Unplanned, - s’attachant à des histoires de femmes poursuivant une grossesse imprévue - le travail bénévole de Blandine Brin montre toute son utilité. Elle envisage d’ailleurs de lancer une lettre collective au CSA afin qu’il empêche la diffusion d’Unplanned sur C8. Nous lui avons proposé une tribune pour présenter son engagement.


TRIBUNE

La grossesse imprévue, un sujet toujours actuel !

S’il y a un sujet qui enflamme les passions tout en véhiculant un nombre conséquent d’idées reçues, c’est bien la grossesse imprévue et sa gestion. Dans un rapport de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) publié en 2009, apparaît un chiffre surprenant : 72 % des interruptions volontaires de grossesse ont lieu sur des personnes sous contraception. Quasiment les trois quarts des IVG. Ce n’est pas négligeable !

Il serait trop facile de considérer que toutes ces personnes tombées enceintes sous
contraception étaient négligentes ou incapables de gérer leur sexualité. N’oublions pas par ailleurs qu’ici nous ne parlons que des grossesses interrompues recensées en France et non des grossesses imprévues qui ont été menées à terme, ni des IVG pratiquées à l’étranger parce que découvertes tardivement. Oui, trouver et suivre la bonne contraception est nécessaire. Non, ce n’est pas toujours suffisant. La grossesse imprévue n’est tout simplement pas un évènement exceptionnel dans la vie d’une personne en âge de procréer et fertile.

Quand cela arrive, beaucoup de questions se posent pour la personne enceinte : Puis-je mener cette grossesse à terme ? Est-ce mon souhait ? Quel que soit mon choix, sur quels appuis puis-je compter ? Quels obstacles vais-je devoir affronter ? Ces interrogations sont déjà souvent angoissantes pour les personnes répondant globalement aux normes de notre société, bien entourées, sans difficulté financière et qui se découvrent enceinte assez rapidement. Mais il arrive qu’en plus, des circonstances particulières telles que précarité, handicap, contexte de violences, déni, etc. entourent la découverte de la grossesse. Et dans ce cas, des interrogations
supplémentaires peuvent se rajouter lors de la réflexion sur l’avenir de la grossesse, mais aussi à propos de la prise en charge médicale et/ou sociale.

Qu’on le veuille ou non, nous vivons dans une société capitaliste, avec des biais validistes, racistes, etc. et le milieu médical n’est pas magiquement exempt de ces travers. Etrangement, peu de ressources officielles existent à destination des publics fragilisés par ces circonstances particulières, pour répondre à leurs problématiques spécifiques. Cela donne d’ailleurs tout loisir aux militants anti IVG d’occuper ce terrain en diffusant leur propagande manipulatrice !

Les enjeux autour de la grossesse imprévue sont nombreux. Il faut pouvoir proposer aux personnes enceintes l’éventail des possibilités concernant l’issue d’une grossesse imprévue : IVG, poursuite de la grossesse en vue de confier l’enfant ou de devenir parent. Leur donner des informations fiables et neutres sur chacune de ces voies, afin de leur permettre de faire un choix éclairé.

Il faut protéger le droit à l’IVG, sans cesse remis en question par divers groupes d’intérêt, tout en accompagnant dans le respect de leur décision les personnes qui désirent aller à terme. Assurer la sécurité tant physique que psychique des personnes enceintes et des enfants nés des grossesses poursuivies. Donner des ressources utiles et soutenir les publics qui découvriront leur grossesse dans des conditions qui s’écartent des normes. Et là, on ne fait qu’effleurer le sujet !

Pour répondre à ces enjeux de société, faire de l’éducation à la santé reproductive et à la sexualité en général, plusieurs structures existent, certaines de longue date comme le Planning Familial, dont on peut louer l’important travail d’éducation et de défense du droit à l’IVG. Plus récente, IVG les infos donne en ligne des informations sur les lieux et modalités d’IVG. Les centres de planification, accolés aux hôpitaux publics, permettent aux personnes qui le souhaitent d’avoir des consultations gynécologiques ou avec des conseillères conjugales.

Au total, il existe néanmoins relativement peu de ressources qui offrent une information fiable, accessible et relativement complète pour former un choix quant à l’avenir d’une grossesse imprévue, y compris quand celle-ci est initiée dans des conditions atypiques. C’est en partant de ce constat de manque qu’a été imaginé et mis en œuvre le projet Grossesse Imprévue, un site d’information qui a pour vocation de proposer un maximum d’outils aux personnes vivant une grossesse non planifiée, et aborde plusieurs circonstances singulières pouvant amener des problématiques
spécifiques. Grossesse imprévue se décline aussi via le podcast Murmures d'Enceintes, qui parle de problématiques autour de la grossesse imprévue. Enfin, si vous êtes concerné-e directement ou indirectement par une grossesse non planifiée et souhaitez échanger autour de ce sujet, un serveur Discord a été créé, permettant un environnement non jugeant et protégé.

La grossesse imprévue est un sujet riche à explorer, que l’on soit directement concerné-e parce qu’on est enceinte ou professionnel-le de santé, ou intéressé-e d’un peu plus loin en tant que citoyen-ne qui tient à voir respecter le droit de disposer de son corps et de fonder une famille quand et si on le souhaite. Il y a beaucoup d’idées reçues persistantes à corriger, d’angoisses légitimes à entendre, de solutions à apporter pour que chaque personne puisse avoir la prise en charge dont elle a besoin, et pour certain-es, la parentalité souhaitée.

Partager

Cet article vous a plu ? Et si vous vous abonniez ?

Chaque jour, nous explorons l’actualité pour vous apporter des expertises et des clés d’analyse. Notre mission est de vous proposer une information de qualité, engagée sur les sujets qui vous tiennent à cœur (féminismes, droits des femmes, justice sociale, écologie...), dans des formats multiples : reportages inédits, enquêtes exclusives, témoignages percutants, débats d’idées… 
Pour profiter de l’intégralité de nos contenus et faire vivre la presse engagée, abonnez-vous dès maintenant !  

 

Une autre manière de nous soutenir…. le don !

Afin de continuer à vous offrir un journalisme indépendant et de qualité, votre soutien financier nous permet de continuer à enquêter, à démêler et à interroger.
C’est aussi une grande aide pour le développement de notre transition digitale.
Chaque contribution, qu'elle soit grande ou petite, est précieuse. Vous pouvez soutenir Causette.fr en donnant à partir de 1 € .

Articles liés