assorted medication materials
© Reproductive Health Supplies Coalition

États-​Unis : la contraception, nouvelle victime de l’agenda religieux de Donald Trump

Le 8 juillet dernier, la Cour suprême des États-​Unis rendait un arrêt portant atteinte aux droits des Américaines : il suffira aux employeurs américains d’invoquer des motifs religieux pour ne plus avoir à rembourser la contraception de leurs salariées. Une nouvelle victoire de Donald Trump dans ses attaques répétées à l’encontre de l’Obamacare… Et une détresse contraceptive à envisager pour les salariées les plus précaires.

Pour la sororité, on repassera. Ironiquement, le coup est venu des Little sisters of the poor Saints Peter and Paul home, une congrégation de femmes d’obédience catholique romaine, qui gèrent des maisons de retraite et se proposent d’accueillir les résidents « comme s’ils étaient Jésus Christ lui-​même ». Bref, de bonnes catholiques charitables qui considèrent la contraception « immorale » et qui auraient pu, grâce à un formulaire administratif d’auto-certification religieuse prévu à cet effet, s’opposer à financer la contraception de leurs employées. En octobre 2017, une rectification de l’administration Trump à la loi de couverture santé (dite[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
HS5 Vagina guerilla

Vagina Guerilla : vulva la revolucion !

Avouons-le, on a tous (ou presque) déjà dessiné un zizi sur le coin d’une feuille. Une vulve, en revanche… c’est une autre affaire ! Pourquoi ? C’est la question que soulève le mouvement Vagina Guerilla.