fbpx

Au Congrès mon­dial des familles, l'égérie des anti-​IVG se lâche

Causette s’est pro­cu­ré un docu­ment exclu­sif lors du Congrès mon­dial des familles, la Mecque des anti-​avortements, qui s’est tenu à Vérone, en Italie, en mars 2019. Leur cheffe de clan en France, Marie Philippe, fon­da­trice d’IVG.net, y a pro­non­cé un dis­cours… sans filtre. Morceaux choi­sis.

ivg3 A
© Besse

Le congrès mon­dial des familles réunit depuis douze ans toute la pla­nète anti­avor­te­ment. Anti-​choix chré­tiens russes et amé­ri­cains financent ce raout qui vise à par­ta­ger des « bonnes pra­tiques » pour mener à bien la croi­sade anti-​IVG. En 2017, il s’était tenu à Budapest (Hongrie). Le Premier ministre ultra­con­ser­va­teur Viktor Orban s’était fait le plai­sir de l’ouvrir en per­sonne : « Nous avons réus­si à fer­mer la route de l’immigration illé­gale dans les Balkans. Alors que nous sommes encer­clés par de plus en plus de per­sonnes en Europe, notre popu­la­tion décline. Maintenant, notre objec­tif est qu’il y ait de plus en plus de nais­sances. » Le ton est don­né. Et conti­nue de mon­ter… 

« La der­nière édi­tion, qui a eu lieu en mars 2019 à Vérone, à l’invitation du maire d’extrême droite, a été boy­cot­tée pas les plus[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Écrit par
Articles liés