fbpx
Image
© DR

Cyberharcèlement sur Curious Cat : entre­tien avec Éric Morain, l’avocat des plai­gnantes

Des menaces de mort, de viols et de tor­tures par cen­taines. Depuis des mois, des dizaines de femmes reçoivent quo­ti­dien­ne­ment des mes­sages ano­nymes gla­çants de sadisme et de miso­gy­nie sur Curious Cat, un réseau social qui per­met de poser des ques­tions à d’autres inter­nautes. Face à l’immobilisme de la pla­te­forme et à la dif­fi­cul­té de faire rece­voir leurs plaintes, plu­sieurs d’entre elles ont fini par média­ti­ser l’affaire, fin mai. Dans la fou­lée, la jus­tice a ouvert plu­sieurs enquêtes. Causette fait le point avec Éric Morain, l’avocat spé­cia­li­sé dans le cybe­rhar­cè­le­ment, qui repré­sente les plai­gnantes.

Causette : Combien de femmes sont visées par ces menaces sur Curious Cat ?
Éric Morain : Je repré­sente actuel­le­ment une tren­taine de plai­gnantes, et une cin­quan­taine de femmes sont mena­cées en France et dans les pays limi­trophes fran­co­phones.

Y a‑t-​il un point com­mun entre elles ?
É. M. : C’est dif­fi­cile à dire, parce qu’on a tou­jours la sen­sa­tion de vou­loir ana­ly­ser un peu tout au prisme de ces mes­sages. Mais ce qui appa­raît, c’est que ces femmes sont plu­tôt fémi­nistes. Ce sont aus­si des femmes qui résistent et qui ne s’en laissent pas conter.

Et l’auteur ?
É. M. : La par­ti­cu­la­ri­té de ses mes­sages, c’est qu’ils sont écrits dans un fran­çais impec­cable, sans une faute d’orthographe, de gram­maire ou de conju­gai­son – ce qui n’est habi­tuel­le­ment pas le cas. On a un voca­bu­laire très violent, mais pas obli­ga­toi­re­ment vul­gaire. Après, pour le reste, on n’observe pas de dif­fé­rence fon­da­men­tale avec les autres cybe­rhar­ce­leurs.

La simi­li­tude des mes­sages est éga­le­ment frap­pante. Peut-​on aujourd’hui[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
119  SYNDROME DE L IMPOSTEUR 6  © Camille Besse

Coaching pri­vé pour bien win­ner

Jessica Bennett, journaliste spécialiste du genre au New York Times et autrice du Manuel de survie à l’usage des working girls, a accepté d’être notre coach en confiance au boulot.