fbpx

#JeanMichelTrogneux : Brigitte Macron vic­time d'une fake news trans­phobe et sexiste

Mise à jour du 18/​02/​2022 : Selon une source judi­ciaire, confir­mant une infor­ma­tion de M6, Brigitte Macron a assi­gné devant le tri­bu­nal judi­ciaire de Paris deux femmes ayant pro­pa­gé sur Internet une rumeur trans­phobe et sexiste selon laquelle la pre­mière dame serait une femme trans. Les deux femmes, l'une médium, l'autre jour­na­liste indé­pen­dante, sont assi­gnées devant la 17e chambre du tri­bu­nal de Paris, pour « atteinte au droit à l'image et à la vie pri­vée ». Une pre­mière audience a été fixée au 15 juin.

Selon une fake news par­ta­gée en masse sur Twitter depuis quelques jours, Brigitte Macron serait une femme trans. L’avocat de l’épouse du Président a annon­cé à Libération qu’il y aura des poursuites.

Brigitte Macron July 2017
Brigitte Macron © Wikimédia Commons

« La pre­mière dame de France s’appelle Jean-​Michel Trogneux ! » Des tweets comme celui-​ci, Twitter en est inon­dé depuis quelques jours main­te­nant. Plus de 35 000 ont défer­lé sur la pla­te­forme, pro­pul­sant ain­si le hash­tag #JeanMichelTrogneux dans le top des ten­dances pen­dant plus de 24h. La cause ? La fake news selon laquelle Brigitte Macron serait une femme trans dont le dead­name serait Jean-​Michel Trogneux – Trogneux étant le nom de nais­sance de la Première dame fran­çaise. Une rumeur à la fois trans­phobe et sexiste, pro­pa­gée par des mil­liers de pro­fils et, sans grande sur­prise, par des sites com­plo­tistes et d’extrême droite. « La ques­tion de l’assignation de genre consti­tue depuis des années une[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés