fbpx

Chloé Delaume : « La qua­trième vague fémi­niste, celle que nous vivons depuis #MeToo, est une révo­lu­tion de mœurs »

books on brown wooden shelf
© Olena Sergienko

« Fatwa civi­li­sa­tion­nelle » ; « Projet géno­ci­daire moral » ; « Une forme de tota­li­ta­risme ». C’est ce qu’ont hur­lé bien des mes­sieurs, y com­pris dans le poste de radio. Ce qui les a ren­dus mabouls, ce n’est pas la venue de l’Apocalypse ni une émas­cu­la­tion de masse, mais une remarque d’Alice Coffin. Militante fémi­niste, autrice du livre Le Génie les­bien

Son crime : avoir par­ta­gé une astuce per­met­tant à notre ima­gi­naire d’échapper à la domi­na­tion mas­cu­line. À savoir : ne se nour­rir que des œuvres de femmes. Livres, films, musiques. C’est en tout cas ce qu’elle a choi­si pour que le monde ne soit plus pen­sé uni­que­ment par les hommes. Pour elle, les œuvres[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés