Courrier des lecteurs Votre courrier sera publié une fois soumis à la modération

Envoyez votre courrier
J'aime Causette
Publié par Julie P le 16 Mai 2016
Ma chère Causette, comme tu l'as peut être remarqué mais la fête de mère approche à grands pas. Mais il y a quelque chose qui m’interpelle: les cadeaux! Quand tu vas dans n'importe quel centre commercial les cadeaux pour la fête des mères ce résume à un fer à repasser, un aspirateur, une machine à pain, etc... Les industriels et les publicitaires sont restés un bon siècle en arrière! Sérieusement qui voudrait d'un fer à repasser comme cadeau? Sur ce constat affligeant je te laisse ma Causette.
Publié par cricrichou le 14 Mai 2016
En janvier dernier j'ai eu la surprise de tomber sur toi Causette dans le rayon magazine de ma médiathèque (d'une petite ville de province de 2 000 hab) ! Un peu surprise je remercie la bibliothécaire pour cette bonne idée. Et aujourd'hui, de retour là-bas, tu as disparue ... Je m'en étonne auprès de la petite dame qui me dit s'être fait passer un savon pour avoir oser s'abonner à toi. Elle a été forcée par la mairie à retirer le magazine ... A l'aide !
Publié par Jojo le 11 Mai 2016
Bonjour Causette, Lorsque je me suis rendue au kiosque à journaux pour acheter ton numéro du mois de mai, le vendeur m'a dit "vous ne voulez pas un "fémina" aussi, je vous l'offre", tu n'imagines pas à quel point il était étonné de me voir éclater de rire et lui répondre : "si j'achète Causette c'est justement parce que je ne lis pas fémina ! ". Bien à toi
Publié par Mathilde le 11 Mai 2016
Ma mère a offert à mon fils un CD de musique pour enfants: Les Voilà Voilà, Jazzons-nous dans les bois. L'album est vraiment super. Les paroles sont drôles et la musique entrainante. Je suis cependant restée sans voix en écoutant les paroles de la chanson "Avec imagination": "Quand je serai grand, je me mettrai de la mousse Comme mon Papa, quand il se rase dans la salle de bain J’aurai des poils et je pourrai tondre la pelouse Et même conduire la voiture au fond du jardin En attendant je m’envole AVEC IMAGINATION Un bout de bois qui décolle et m’voilà pilote d’avion ! Quand je serai grande, je me mettrai de la crème Comme ma Maman, tous les soirs et tous les matins J’aurai des ongles et je ferai la vaisselle Avec un produit qui n’abîme pas mes mains En attendant je patouille AVEC IMAGINATION Un gâteau à la gadouille et m’voilà chef marmiton ! Quand je serai très grande, je ferai comme Mamie Qui fait dormir ses dents au bord du lavabo Quand je serai très grand, je ferai comme Papy Qui dit qu’il a navigué sur tous les bateaux En attendant j’joue les durs AVEC IMAGINATION Un vieux tee-shirt à rayures et m’voilà un vrai moussaillon ! Il n’y a aucune limite À MON IMAGINATION Je peux être pirate ou shérif, et toujours un petit garçon..."
Publié par Lou Robert le 10 Mai 2016
Chère Causette, En tant que linguiste et féministe, j'ai été ravie de tomber sur un petit morceaux de grammaire féminisée en lisant ton dernier édito ("des enfoiré.e.s"). Génial, me suis-je dis ! Mon mag préféré s'engage enfin contre cette règle absurde et misogyne du "masculin qui l'emporte"... Mais là, grande déception, le reste du mag ne suit pas. Ce serait pourtant tellement chouette - car mon petit doigt me dit qu'il y a d'avantage de chômeuSES et de militantEs méritant d'être inclusEs dans tes pages qu'il n'y a d'enfoiréEs ;) Enfin, je ne perds pas espoir. Et si tu as besoin d'un coup de main, j'ai en stock une superbe brochure sur la féminisation du langage écrite par une camarade qui, j'en suis sûre, convaincrait même ce cher Eric. En espérant bientôt te lire militante jusque dans le verbe, Lou R, Féministe tant qu'il le faudra
Publié par LouPerdrix le 10 Mai 2016
Bonjour Causette, suite à l'affaire Baupin, beaucoup aimeraient que soit possible de publier les sms et mails harceleurs reçus notamment dans le cadre du travail. Avez-vous une suggestion ? Un fb, un fil twitter ? Comment verriez-vous cela possible ? Merci de publier ma demande, tout le monde peut avoir quelque chose à proposer. Je crois que la justice ne peut rien de ce côté, les femmes harcelées n'ont pas envie d'être au centre de ces affaires salasses ni de perdre leur boulot, elles veulent avoir la paix, point barre. Et pour cela, rien ne vaut la menace de publier des sms avec les noms des auteurs s'ils continuent, après les avoir publiés nom de l'auteur flouté. Qu'en pensez-vous ? Il faut réagir à ces agressions ! (Nota :Baupin porte plainte pour diffamation, vous croyez que les victimes ont conservé les sms pendant des années dans leurs téléphones ? Vous croyez que Baupin a embrassé de force une collègue devant témoins, a couru après une autre autour d'une table devant témoins ?..) Rien ne vaudra jamais la dissuasion par la publication de leurs sms et de leurs mails, je le sais car c'est ce que j'ai fait avec un harceleur (message publié sur ma page à moi, adressée à lui nommément, le demandant d'arrêter. Il a immédiatement arrête après 150 sms en 3 semaines où il allait de l'insulte à la supplication entre 2 propositions. J'allais faire une main courante, en sachant que cela ne servirait à RIEN.) Merci de me répondre mesdames !!!
Publié par brezhoneg le 09 Mai 2016
Bonjour, je voudrais réagir aux propos de Lisa Azuelos tenu ce matin sur Europe 1 dans "l'interview découverte" . Elle propose un nouveau mot pour désigner les violences faites aux femmes, "gynophobie", qui serait aussi fort et porteur de sens que le mot "racisme" par exemple. Car à ses yeux le mot "misogyne" prête à sourire. Pour ma part ce mot là ne me fait pas du tout sourire, et il est bien suffisant. Les blagues racistes ont toujours existé, mais aujourd'hui elles ne sont plus acceptées. Nous devons faire de même avec les blagues misogynes... Que ce mot prenne enfin tout son sens. Bref, il est inutile d'aller chercher de nouveaux mots. Je trouve incroyable d'entendre encore ce genre de propos! A bientôt dans ma boite au lettre: Causette, voilà fort longtemps que je te lis, jamais je ne m'étais encore exprimée. trugarez ha Ken ar c'hentan e brezhoneg (la langue bretonne est en danger et est reconnue patrimoine de l'UNESCO)
Publié par Annegab le 08 Mai 2016
Salut; pour vous parler d'une expo formidable qui intéressera surement la rédaction et toutes les copines de Causette j'en suis sure! "Simone, Alexandra et les autres...SORTONS LES FEMMES DE L'OMBRE" SALAGON, trés beaux! Musée et jardins; Mane Alpes de Haute Provence; du 2 mars au 16 décembre 2016 (j'avais téléchargé le dossier de presse mais je ne trouve pas comment le joindre à mon message...vous saurez le trouver) avec tout mon amour et mon admiration! on ne lâche rien et ça fait du bien au moral de vous lire! merci Anne Gabrielle; ps:vu mon grand age (45 ans) je ne parviens pas à installer l'applie de la place publique de Causette; cela ne marche pas avec un windows phone?
Publié par Cynthia le 07 Mai 2016
Merci Causette pour votre témoignage de la rubrique "La fesse cachée de la ménagère". Je me bats depuis un an pour soigner ma vestibulodinie, depuis que j'ai pu mettre un nom sur ces douleurs. C'est très dur et assez solitaire comme combat, pas facile pour la vie de couple et la confiance en soi en prend un coup. Donc merci de me faire sentir moins seule dans ce combat ! Cynthia une lectrice assidue depuis que je suis tombée sur mon premier Causette!
Publié par Merci à Elisa Mignot et à la rédaction le 05 Avril 2016
Merci.... 1000 mercis à Elisa Mignot pour ce merveilleux article. Tout y est ! Comme Ariane, nous sommes quelques-unes (et quelques-uns) à oser proposer aux familles une VRAIE personnalisation des funérailles. Pour que la cérémonie d'obsèques soit un véritable hommage au défunt, fidèle à sa vie et à sa personnalité. Un hommage à la vie, plutôt qu'une célébration de la mort. Et je peux vous dire, par expérience, que cela change tout pour la suite. Car une cérémonie réussie, fidèle au défunt, facilite le travail de deuil. Régulièrement, les proches nous disent : "on avait l'impression qu'il/qu'elle était là !", ou "Il/ elle aurait adoré sa cérémonie..." Ce sont les plus beaux compliments que l'on puisse nous faire. Et vous n'imaginez pas le sentiment "d'utilité publique" que l'on ressent alors. Toutes les familles devraient pouvoir accéder à ce type de services... J'espère qu'un jour cela deviendra réalité... On y travaille. Mais la résistance de la plupart des pompes funèbres est rude. Alors, une fois encore, merci aux journalistes qui nous aident à faire savoir que d'autres voies sont possibles. Fabienne HILMOINE Maître de cérémonie f.hilmoine@a-tout-jamais.fr
Publié par alexandre b le 21 Mars 2016
Quel bonheur , le seul magazine féminin que je lit c'est Causette, ma féminité exacerbée ? non pas du tout ; du texte, de la réflexion , de l'humour, les mêmes qualités que je cherche partout ( en vain parfois) Je suis pas représentatif des males d'aujourd'hui mais d'un certain éclectisme salvateur et inspirant. Loin des archétypes vous aérez la pensée , et les idées parfois rebattues dans les magazines. De "Nouvelles clés" en passant par "Psychopat", (j'en passe) , le furetage par vos pages est plus que plaisant, agréable, je dirai rafraichissant en quelque sorte. Continuez ainsi les gars les filles. Un terrien masculin mais pas trop , pour qui sérieux ne rime pas avec ennuyeux Cordialement Alexandre
Publié par Julie le 18 Mars 2016
Ma Causette, Si je te dis Chimamanda, me réponds-tu Ngozi Adichie ? As-tu comme moi une folle envie qu'elle soit ta voisine ou une copine, passer du temps à discuter autour d'un thé, que tu ne boiras pas car trop absorbée par son charisme, son humilité et ses idées. Cette star du féminisme pas encore connue en France, qui raconte "Un ami a affirmé que si j'étais féministe, cela signifiait que je détestais les hommes. J'ai donc décidé de m'autoproclamer "féministe qui ne haît pas les hommes". À un moment donné, je suis aussi devenue "la féministe qui porte du gloss et des talons hauts pour elle-même et non pour le sexe opposé", romancière possédant un humour caustique. Je crierai sur les toits, tirerai des banderolles derrière des coucous...Il faut la lire, l'écouter, cette feministe de couleur fait du bien au coeur. Je ne la découvre que maintenant par hasard, consultant un Ted's conférence de 2012 et m'inspirant de ses femmes géniales qui y racontent leur parcours marquants, et n'écoutant pas Beyoncé qui a repris des extraits de son texte manifeste "nous sommes tous des feministes" dans sa chanson Flawless. Tant de choses à découvrir, à partager sur elle, quel meilleur ambassadeur que toi ? Et si à tout hasard, entre ton cahier de note et ton dictaphone, il reste une toute petite place, je serai tellement fière de porter ton stylo :) Je t'embrasse Ju
Publié par Nathalie le 16 Mars 2016
Bonjour Causette, Au hasard du feuilletage du magazine CE de mon entreprise, concernant l'activité de loisir scrapbooking j'ai pu lire : « Une nouvelle session pour débutantes démarre (…) nous vous attendons nombreuses. » Je me suis hâtée d'écrire : "Je voulais savoir si l’Aérophotoclub, qui visiblement englobe le club de scrapbooking, accepte les hommes ou bien s’il est également réservé aux femmes?" Quelques jours plus tard voici la réponse : "Bonjour, Il est vrai qu'aucun monsieur ne sait [non corrigé] jamais inscrit à l'activité Scrapbooking, mais ils sont les bienvenus. Le club photos est , quant à lui, ouvert à tous, bien entendu.Très cordialement." La dame qui rédige l'annonce, n'a visiblement pas saisit qu'en féminisant les potentiels inscrits, elle exclue forcément les messieurs. Bon je pense que ni mon humour, ni mon message ne sont passé...Mon optimisme a repris le dessus lorsque j'ai vu que côté club couture pas d'erreur de ce type ! Nathalie.
Publié par Floriane le 15 Janvier 2016
Bonjour, Causons peu, causons bien :-) Je travaille pour le groupe associatif Siel Bleu qui développe l'activité physique comme outil thérapeutique pour améliorer l'autonomie et la santé des personnes fragilisées -par l'âge, un handicap, une maladie- en leur redonnant la banane et créant du lien social. Nous venons de créer notre Institut de Recherche pour convaincre tous les acteurs de santé de prescrire/rembourser/promouvoir d'autres types de traitement que le curatif et le tout médicamenteux, et de créer une santé accessible à tous (financièrement) et dans tous les territoires. Nous cherchons des partenaires presse indépendants et bienveillants pour nous accompagner dans cette démarche. Si cela vous intéresse, je serai ravie qu'on se rencontre. Merci pour votre travail et une belle fin de semaine ! Floriane Ramé PS: et pour une dose de mamies-sourires, n'hésitez pas à chercher la vidéo "fondation Siel Bleu" sur youtube!
Publié par laetitiachenet le 11 Janvier 2016
Mon cher Causette, Je viens te raconter une anecdote. Ma maman m a abonnée il y a quelque temps (mois ? Années?) a ce merveilleux magasine que j avais connu complètement par hasard, le choisissant parmi tant d autres pour un trajet en avion. Maman vient a la maison, elle remarque que j ai le dernier causette sur la table du salon. La conversation s engage sur les problématiques financières de mon magasine fétiche. Maman me dit : "ah ! Bah du coup tu les soutiens en te réabonnant!" Là, inquiète que maman perde la tete, je lui réponds que non, c est elle qui a relancé l abonnement, puisque je ne m en suis jamais préoccupé... Bon, je te la fais courte, mon causette : tu viens a moi sans même que nous ayons, ni elle, ni moi payé notre du 😶. Donc... je viens t'annoncer que tu vas peut être gagner un peu de sous en contrôlant les abonnements souscris ?!?! Dois je te l écrire formellement sur un courrier ? Bien a toi, Laetitia
Publié par liz le 11 Janvier 2016
hello causette ! voilà, j'ai passé le pas, je me suis abonnée <3 longue vie à vous !
Publié par Kostoula le 11 Janvier 2016
Bonjour Causette, Un petit message pour vous dire que j'en entends de belles tous les matins (oui, je suis maso) dans l'émission de Camille Combal sur Virgin! Bonjour les clichés sur LA femme qui parle trop, conduit mal, est folle de shopping, et j'en passe. Une vraie source d'inspiration pour votre rubrique "On nous prend pour des quiches" ! Bonne journée Causette :-*
Publié par Vertecampagne le 09 Janvier 2016
J'ai découvert votre journal il y a un environs et je l'adoooore! plein d'humour,de sujets jamais abordés ailleurs,variés...Je m'abonne mais par papier ,en 2016. BONNE ET HEUREUSE ANN2E!
Publié par Juliette le 09 Janvier 2016
Bonjour Causette, Tout à l'heure après le cours de sport de ma fille, Léonie (4 ans), une maman à côté de moi fait remarquer à son fils (4 ans également) comme Léonie est jolie et le pousse à lui faire un bisou. Et la mère de dire très fière " Je suis en train d'en faire un tombeur mon fils !!!". Ma fille reste interdite et moi je souris bêtement sentant bien que quelque chose me gêne. Plusieurs heures après je sais : bah juste on a pas demander à Léonie si elle était d'accord. Voilà dès l'enfance comment se passer du consentement...
Publié par Juliette le 08 Janvier 2016
Bonjour Causette, Tout à l'heure après le cours de sport de ma fille, Léonie (4 ans), une maman à côté de moi fait remarquer à son fils (4 ans également) comme Léonie est jolie et le pousse à lui faire un bisou. Et la mère de dire très fière " Je suis en train d'en faire un tombeur mon fils !!!". Ma fille reste interdite et moi je souris bêtement sentant bien que quelque chose me gêne. Plusieurs heures après je sais : bah juste on a pas demander à Léonie si elle était d'accord. Voilà dès l'enfance comment se passer du consentement...
Publié par EmmaMS le 06 Janvier 2016
Quiche repérée dans le numéro de janvier de Parents: Chaque fois que je lis ce magazine, je me dis, plus jamais. En voici encore une connerie d'inspiration psychoanalytique à la con. En parlant du co-dodo, expliquant les 'vrais' et 'faux' de la chose, ils écrivent que Vrai, le co-dodo nuit à la sexualité du couple. "Un bébé qui dort dans le lit des parents empêche le père d'avoir sexuellement accès à sa femme".(page 104) Et moi qui pensait qu'en 2016 la sexualité était une question de désir mutuel et qu'on pouvait s'envoyer en l'air ailleurs dans la maison et même en journée...que je suis bête. C'est le père qui a un accès sexuel à sa femme, sous les draps, au moment de se coucher. Après lui avoir préparé un bon rôti de bœuf pour le dîner et s'être bien maquillée, bien sur.
Publié par orayondesoleil le 06 Janvier 2016
Courtoisie entre maires : « qu'elle aille faire du tricot » Le Maire de Trignac David Pelon s'est vu retirer une délégation à la Carene. Le Président David Samzun lui reproche des propos « irrespectueux », à l'égard d'agents de la Carene et de la Présidente de la commission ressources humaines, la Maire de Besné Sylvie Cauchie. Réponse de David Pelon : « si elle s'en émeut, il faut qu'elle arrête la politique et qu'elle aille faire du tricot », histoire sans doute d'habiller le maire de trignac pour l'hiver. Question : si le Maire de Besné avait été un homme, c'était option bricolage ?
Publié par lylytiger le 30 Décembre 2015
Bonjour à toute l'équipe et mille mercis pour vos articles que je dévore toujours avec un immense plaisir. Ai une idée d'article à vous soumettre : la difficulté pour les artistes non professionnels, jeunes ou moins jeunes, à exposer à moindres frais dans Paris. Je suis moi-même auteur photographe et ai rédigé un article à ce sujet que je vous soumettrais avec grand plaisir si vous deviez être intéressés par ce vaste sujet. Bon réveillon à toute l'équipe et à l'année prochaine!
Publié par aflegris le 26 Décembre 2015
Salut Causette! J'ai eu une belle surprise en lisant ton article sur les "Refuge pour chiens délinquants" dans ton dernier numéro, ainsi que ton numéro sur la viande. Qu'un magazine qui défend chaque mois les femmes oppressées par la société patriarcale parle aussi des animaux oppressés par l'humanité, et ben franchement, ça fait du bien! Grâce à des articles comme ceux-là, un jour, on se rendra peut-être compte que c'est la même mécanique d'oppression qui se joue. Que ce soit contre les femmes, les enfants, les pauvres, les Noirs, les Juifs, les gros, les vieux, les animaux, etc (je peux pas tous les mettre, hein!) il n'y a qu'une seule et même oppression. Merci à toi, tu gères!
Publié par Nanou1807 le 25 Décembre 2015
Lettre à Miss Causette, 1ère fois que j'achetais Causette... Je n'achetais plus de magazines féminins..trop débiles, trop crétins, trop superficiels... Mais vous ....une révélation ...votre intelligence, votre humour...j'ai trouvé tout mon côté fofolle ! Une respiration... Mais pas que...numéro suite aux attentats... Vous m'avez fait retrouvé l'envie des câlins, des bisous...pour redevenir une Bisounours ivre de mes 3 amours (un grand et 2 petites) ...quand j'ai un coup de mou, je relis l'édito, je regarde les photos pour revoir la vie en rose ...merci . Joyeux Noël !!! J'ai hâte d'extrême mois prochain.
Publié par babeth le 22 Décembre 2015
Je voulais vous envoyer des photos "édifiantes" de bouteilles et affiches de bière au nom évocateur, mais je ne sais pas comment faire .... Je trouve votre magazine extra; toutes les jeunes (j'ai 59 ans!!!)femmes devraient le lire;joyeuses fêtes à tous ! Elisabeth
Publié par Mathilde le 18 Décembre 2015
Chère Causette, j'étais un peu dubitative en voyant le calendrier de l'avent "Playmobil" chez ma cousine. Une fois toutes les cases ouvertes, la scène représente une famille au réveillon de Noël. Chaque personnage a des cadeaux: Le père reçoit un appareil photo, un robot et une montre (de plongeur, précise le site); Le fils, un ordinateur portable et 2 livres; La mère, un sac à main et un collier; la fille, une poupée. Rien qui cloche??
Publié par Marion le 18 Décembre 2015
Ma quiche d'or : Moi hier au travail : "tu veux acheter un badge pour soutenir l'équipe d'élèves qui participe au concours agricole ? C'est 2€" Ma collègue : "Il faut que je vois avec mon mari" ...ça m'a coupé la chique
Publié par les christin@sfr.fr le 17 Décembre 2015
Coucou Je lis page 51 que la plupart des femmes qui pratiquent l'épilation n'ont aucunement conscience de se soumettre à une norme sociale. À quand un article qui fait le parallèle avec le port du voile, autre soumission à une norme sociale, pour montrer que l'autre et moi c'est pareil identique ... 😊 Jean-Luc
Publié par RRunel le 15 Décembre 2015
Bonjour! Je suis étudiante à Sciences Po Strasbourg en 4eme année administration publique, féministe et apprentie journaliste. Je me demandais si vous acceptiez des contributions d'articles, soit sur votre site ou via un blog. J'ai assisté à la première réunion de la banche Strasbourgeoise "Les effronté.e.s" de laquelle j'ai tiré un court article descriptif. Seriez-vous intéressées par ce type de contribution ou bien par une contribution personnalisée à votre ligne éditoriale? Bine à vous, RR
Publié par Clémence le 13 Décembre 2015
Hier, samedi, envie de profiter du week end pour sortir me promener dans Paris. Fin de l'excursion, je me dirige vers le musée d'Orsay, endroit éminemment touristique. Et là que vois-je avant d'entrer dans la bouche de RER? Une affiche montrant de la tête aux pieds le profil d'une femme nue. Normal. Je suis outrée comme à chaque fois. Aujourd'hui, dimanche, l'épisode de la veille est passé, j'ai encore envie de sortir. Je vais vers le Boulevard Haussmann en bus. Et là, rebelote. Une publicité montrant un corps de femme, sein nue. Je rentre dans le 7ème en pestant contre Beigbeder. Au détour d'un carrefour, encore une femme nue hypersexualisée. Permettez-moi donc d'adresser quelques mots a Beigbeder, directeur du magazine Lui : que personnellement vous preniez les femmes pour des objets sexuels, cela ne regarde que vous. Mais que en public, vous affichiez et imposiez cette vision, je trouve ça honteux. Au delà du profond sentiment d'injure et de révolte que ces images me provoquent dans mon identité de femme, j'ai honte en pensant à l'image que vous donnez de notre pays. J'ai été élevée dans des valeurs de respect d'autrui, de tolérance et d'un minimum de pudeur. Et ce sont ces valeurs là que vous tentez de détruire. Je ne pensais d'ailleurs pas qu'un jour j'en arriverai à avoir des pensées réac, mais quand je vois vos affiches (et quand je vois que vous faites commerce dessus), le concept de "défaite de la civilisation" prend tout son sens. Vous pensez révolutionner la société mais vous ne faites que perpétuer et mettre en exergue le modèle traditionnel où notre société est une société dirigée par des hommes pour des hommes.
Publié par Anna le 11 Décembre 2015
Bonjour, J'avais lu dans je ne sais plus quel numéro, un article sur une asso qui donnait des cours de vélo aux femmes. Je ne retrouve plus ce numéro, est-ce que vous pourriez me donner le nom de l'asso? Je suis chargée de développement du Lien Social la régie de quartier dans le 11ème et un groupe de femmes souhaiterait apprendre à faire du vélo à Belleville... Je voudrais organiser ça... Merci d'avance! ANNA.
Publié par féetoutetrien le 29 Novembre 2015
Le 13 novembre c'est une journée d'amour. Oui j'arrive à le dire aujourd'hui mais ça me choque encore de le dire. Pourtant c'est vrai. Je me suis pacsée le 13 novembre. Nous avons choisi la date, un vendredi 13 c'est marrant non? Il se passe jamais rien les vendredi 13... ah ah ah Un RDV au tribunal, un moment à deux, un resto et un verre en terrasse, une visite de marché africain, la vie, la belle vie... et puis l'horreur vers minuit, le visage fermé de chéri, le défilé des mots à la TV, l'horreur. Alors j'ai été si triste, mortifiée d'avoir été si heureuse, que ce jour soit si heureux pour nous, pour nous et nos familles face à l'indicible douleur des autres. Mais aujourd'hui j'ai réfléchi et j'ai grandi. Notre amour pour couvrir les douleurs, notre amour face à la peur. Notre amour est marqué de cette date, il la porte oui mais avec fronde. Le 1" novembre ils ont massacré, terrifié. Mais le 1" novembre il y eu aussi de l'amour, il y a eu des promesse d'amour, notre promesse d'amour et ça bande de fous d'un non dieu vous ne nous le prendrez pas. Face à vous et sur la douleur que vous avez infligée il y aura l'amour, l'amour aveugle, l'amour serein qui parait il caractérise notre couple. Vous avez volé des couples comme nous oui, mais l'amour a ce de con pour vous qu'il fleurit toujours et partout, même ce jour là...
Publié par Camille le 16 Novembre 2015
Aujourd'hui j'ai une folle envie de m'amuser. Pas pour oublier, non, mais pour protester. Protester, après ce qu'il s'est passé, ce n'est pas prendre les armes, ce n'est pas crier à la guerre, c'est continuer de s'amuser. Montrer notre unité en allant dans la rue, ça marche, et il faut continuer. Mais vous savez ce qui sera encore plus efficace? Que l'on se retrouve entre potes, dans un apart', dans un bar, autours d'une bière ou d'un bon film. Que l'on se retrouve en boîte pour danser avec nos jupes trop courtes et nos techniques de drague pourries. Que l'on marche tard le soir dans les rues en se faisant des calins à la lumière d'un réverbère. QUe l'on retourne au cinéma voir ce film de merde des années 90. Que l'on continue à bosser pour ce diplôme et que l'on n'oublie surtout pas de le fêter. Il faut aussi que l'on fasse l'amour, des milliards de fois, par tous les temps, en n'oubliant pas de faire un peu trop de bruit. Que l'on foule les pavés de nos chaussures trouées en riant sans pouvoir s'arrêter. Que l'on pleure en écoutant cette musique que l'on adore et en levant nos bras en rythme à la lueur des projecteurs. A partir de ce moment là, on aura prouvé que l'on est en vie et qe l'on ne s'est pas laissé abattre. Mais on aura surtout prouvé que l'on est heureux. Et ça, crois moi, ça va les faire chier, ce trop-plein d'humanité.
Publié par elsa le 14 Novembre 2015
Ce soir causette je besoin de t'écrire je ne sais pas pourquoi mais j'en ai besoin. Ce matin j'étais dans le train pour Paris un peu trop tôt pour avoir vu aux info les horreurs qui ont eu lieu la nuit dernière. Je me rendais au musée de l'homme, j'ai fait demi tour musée fermé. J'ai eu le temps de ressentir l'effroi la douleur l'inhabitude des rues et demi métro déserts mais j'ai senti aussi l'envie de la France de dire "on est debout on a pas peur" Ce soir seule chez moi je regarde l'ange qui surplombe la bougie allumée en hommage aux victimes et je me demande. Je me demande pourquoi? Pourquoi en est on arrivés là? Je me demande si le terrorisme fera partie de mon monde de demain. Je me demande ce que l'on va laisser à nos enfants j'ai peur pour eux que cette violence se banalise peur des dérives que peut entraîner ce genre d'événements tragiques, nous savons trop bien ce que la peur peut faire. Ce soir j'ai un noeud au coeur qui je te le promets me tiendra aux aguets pour dire non non je ne veux pas que notre monde sombre non je ne veux pas de guerre non je ne veux pas de fanatisme qui fait mourir des innocents. Aujourd'hui je devais allé au musée de l'homme, et je me demande ce qu'on y trouvera dans quelques années, mon humanité ne ressemble pas à ça. Je ne sais pas pourquoi je t'écris ce soir, j'avais besoin certainement de parler à une copine. Continuons à vivre et restons debout !
Publié par Céline le 13 Novembre 2015
Bonjour, Fan de Star Wars, je découvre chez Kiabi que leur nouvelle collection Star Wars est réservé aux garçons bien sûr ! Mais consolons-nous ils ont fait une collection Reine des Neiges exclusivement pour les filles. Comme ça même nos enfants apprennent le sexisme et le idées reçues. Bisous à toutes/tous les lectrices(eurs)
Publié par pseudo le 10 Novembre 2015
Marre de tout ces magazines qui poussent à la consommation! Merci Causette de détonner de ce paysage.
Publié par cécile.D le 09 Novembre 2015
Bonjour, Ma fille de 6 ans est déjà une grande adepte de Causette, le soir quand je le lis dans mon lit, elle se met à côté de moi et en prend un aussi... Puis l'autre jour, je regardais une émission de télé (dont j'ai oublié le nom!) et ma fille me dit : " Maman? Pourquoi on voit toujours que des hommes à la télé?" Les petites filles ont de l'avenir...
Publié par so le 09 Novembre 2015
bonjour causette, je partage une colère avec toi... parce que des fois, les détails font suer... Énervée de recevoir les factures mensuelles au nom de monsieur et madame Jean Lenoir (je ne m'appel pas jean), je demande à la crèche de bien vouloir changer l'intitulé en : monsieur Lenoir et madame Blanc. je reçois aujourd'hui la facture de ce mois au nom de mademoiselle Marie Blanc! Grrrrr je croyais que les crèches municipales qui me permettent d'aller travailler autant que mon conjoint participaient à l'émancipation des femmes... heureusement que tu me fais rire et hurler chaque mois. merci causette ps : les noms et prénoms sont fictifs évidement :)
Publié par 19feuerb.66 le 06 Novembre 2015
Bonjour à toutes et à tous! Attouchement sexuel de rue explicite, ou quand une aile (sic) aux fesses fait vendre de la viande. Voyez la Pub "Le boeuf, le goût d'être ensemble", épisode des mascottes, 16ème seconde... comme si de rien n'était.
Publié par Marcelune le 05 Novembre 2015
Bonjour, Je suis abonnée depuis presque le premier numéro et j'aime beaucoup ton journal, toutes mes meilleures amies qui sont de formidables trapézistes jouent en ce momentau cirque d'hiver à Paris dans le spectacle "Rire" leurs numéro se nomme vol de dames car c'estune troupe de trapèze volant de femmes uniquement! J'ai pensé que ça te plairait...
Publié par Frédérique le 19 Octobre 2015
Bonjour, Ma fille m'a fait découvrir "causette" et je suis devenue une fan ! Allant sur la cinquantaine ... et à force d'allonger les bras ... il a bien fallut se rendre à l'évidence ... il me faut chausser mes lorgnons pour vous lire !!! Malgré tout pourriez-vous agrandir un tout petit peu la police de certains articles qui viennent remplir les espaces vides des plus grands ? Merci pour les quinquas ;)
Publié par Blan le 19 Octobre 2015
Salut Causette! Fidèle auditrice de France Inter, je suis victime de nausées ces derniers temps à l'écoute de leur antenne. Ce n'est "presque rien", elle passe presque inaperçue cette petite phrase mais ça me fait comme si c'était celle de trop. Le groupe de musique "The Shoes" fait sa p'tite promo et faut dire qu'elle passe plusieurs fois par jour. Dans leur petit spot on peut entendre quelque chose comme "le début de l'album est très electro" (en gros ça envoi bien!) et ça finit sur "mais on a fait des chansons plus pop pour les filles". Alors là excuse!, je sais pas si c'est moi où si c'est le fait d'avoir pris des coups dans les pogos mais moi, ça me colle la nausée. Ce qui est sur c'est que j'écouterais pas leur musique pour fifilles. Bises à toutes les filles et à toi chère Causette
Publié par cg le 14 Août 2015
Bonjour, Voici le courrier que j'envoie à la revue Que Choisir, un brin énervée... ------------------------- Madame, Monsieur, Je vous adresse ce courrier pour vous faire part de mon agacement à la lecture du n° 534 qui prouve à quel point les clichés ont la vie dure et la discrimination a de beaux jours devant elle dans la revue ! Voici les exemples que j’y ai relevés : Page 16, article sur l’étiquetage : illustré par deux photos de femmes faisant les courses. Page 36, article sur les centrales vapeur : illustré par une photo de femme. Page 38, article sur les hottes : illustré par une photo de femme faisant des crêpes avec deux enfants. Page 48, article sur les détecteurs de fumée : la silhouette est celle d’un homme. Page 50, article sur les banques : illustré par la photo d’une main féminine aux ongles vernis en rouge et qui sort une carte bancaire de la poche d’un costume d’homme. Page 46, article sur les perceuses : illustré par la photo d’une femme qu’un homme aide à utiliser une perceuse (on atteint des sommets !). + n° 535, page 97, article sur les fruits et légumes. On peut y lire « trop d’enfants les ignorent (…). Rythmes de vie harassants qui sont le lot de beaucoup de femmes (…) et les conduisent souvent à baisser les bras. Le rôle des mères est pourtant essentiel, dès le 1er âge, dans la constitution des comportements nutritionnels de leurs enfants ». Et les pères ?? Je constate que les personnes chargées du choix des photos ont de gros progrès à faire, ainsi que certains rédacteurs. Ces nombreux exemples sont à conserver précieusement ; ils sont parfaits pour illustrer le problème de l’inégalité homme-femme dans la presse ! La revue Causette appréciera sûrement le double de ma lettre. J’espère que mes remarques n’iront pas directement à la corbeille (vidée par une femme ?).
Publié par lililila le 16 Juin 2015
Bonjour Causette ! Je me demandais si tu n'avais pas envie de faire un dossier sur l'allaitement (ou peut-être ça a déja été fait, je n'ai pas lu tous les numéros, mais te suis depuis un petit moment déja). Je m'apprête a reprendre le travail avec un bébé de 5 mois et suis atterrée a la lecture de nombreux sites internet qui mentionnent systématiquement qu'a 3, 4, 5 mois, c'est le moment de sevrer son bébé, mais jamais que la location d'un tire-lait est remboursé par la sécurité sociale. Et je ne te parle même pas de la réserve dans laquelle je vais devoir tirer mon lait faute de lieu approprié... Pour ou contre l'allaitement, vaste débat, mais a mon avis, si on est féministe on revendique dans tous les cas le choix ! (et comment choisir sans information adhéquate). Merci en tout cas pour tes lectures qui réveillent mes neurones pendant mon congé maternité. Lililila
Publié par La mouette le 15 Mars 2015
Il y a quelques mois, une de mes amies vous a écrit en rentrant de son bistrot, pour dire sa colère face à ceux qui lui avaient manqué de considération. Vous aviez diffusé son courrier. C’est mon tour de râler. Peu importe les faits, rien de grave, de simples comportements, remarques, blagues, qui si on s’en plaint, même avec douceur, non seulement continuent, mais se voit ponctués de l’éternel « C’est bon, y’a pas de problème! ». Et en effet, pour eux, il n’y a pas de problème. Pour moi non plus d’ailleurs. Il y a juste, que ces gars, que j’aime bien du reste, j’ai moins envie de les voir, moins envie de leur parler, moins envie d’ "être » avec eux. Il est 5h, j’ai bossé toute la nuit, et plutôt que de ruminer les petites humiliations que j’ai dû supporter, je m’efforce de penser à tous les mecs bien que je connais, et il y en. Alors cette nuit, je rends hommage à Eliott, Julien, Jean-Louis, Brice, Carlos, Blaise, Andrea, Jean Pascal, Djordje, Régis, François, Olivier, Yann et tant d’autres que je n’ai pas (encore) le plaisir de connaitre. Merci à vous messieurs, du respect et de la considération que vous nous portez. D’autant plus que cela est naturel à vos yeux . Nous sommes nombreuses à l’apprécier…L’élégance. L’élégance.
Publié par maman1962 le 12 Mars 2015
coucou Causette Impossible de trouver le lien pour signer la pétition contre les tortures ou alors je ne sais pas faire, au demeurant pas impossible. Bravo pour votre revue,impertinente et très pertinente à la fois. Et oui il coute 5 euros, mais il mérite son prix et c est une fois par mois, j ai découvert il y a quelques semestres votre magazine, et je l adore, continuez a nous faire du bien et a nous rendre encore plus belles et intelligentes, si si, bravo a vous toutes et tous ______________________________________ Au fait je viens de postuler pour un poste de vendeuse chez Okaidi,20 heures, ca c est pour les temps difficiles il faut bien se sustenter mais imaginez vous que l on a pas le droit de postuler ailleurs okaidi reste le premier employeur et les emplois du temps changent toutes les semaines ai passé un entretien d'une heure, pour un poste de vendeuse, je vous jure ils vous font croire que l humain chez eux est une priorité, la bonne blague, ensuite nous avons parlé chiffres de la boutique et comme par enchantement l humain a totalement disparu, les chiffres les objectifs,etc etc;Une vraie fumisterie, je lui ai fait remarquer qu'il était interdit d employer des gens a 20 heures/semaine...Et bien non il vous font signer ce qui s'appelle un contrat choisit, ils s'occupent d'enfants au Bengladesh ca c est bien via une fondation bien sur déductible de leurs impôts, mais en France il faut faire du chiffre et oui il faut faire marcher la fondation. Je suis en colère, très en colère comment payer un loyer en faisant 20 heures/semaine et en étant complètement sous le joug de ces seigneurs.Beurk, allez donc mettre un peu votre nez dans leur petits papiers merci pour le défouloir
Publié par maudite le 11 Mars 2015
Ceci est un appel à l'aide et à la solidarité, je prends les transports en commun, et dans la même ligne de bus que moi, il y'a une dame qui prend un malin plaisir à étaler ses théories racistes bien fort, que ce soit avec sa fille ou avec des connaissances.... et je prend cette ligne de bus tous les jours, et rien... aucune réaction autour de moi, je me sens seule à lui répéter : "Je vous demande d'arrêter de tenir des propos racistes, l'incitation à la haine raciale est punie par la loi, vous m'agresser là, vous nous insulter etc..."...et aujourd'hui j'en ai eu ras le bol, j'ai pété un cable !!!! le problème, elle était avec un ami, et moi...seule... terriblement seule dans ce bus pourtant rempli... alors s'il vous plait les gens, faisons entendre la voix de la solidarité, de la fraternité, de l'humanité... je sais que vous êtes là, s'il vous plait ne nous laissez plus seules face à ces personnes et leurs discours rance et obtus... REAGISSEZ , je n'irai pas jusqu'à dire "ensemble tout devient possible'...parce que faut pas abusez ;), mais on peut pas laisser ces gens là prendre autant de place dans l'espace public, merci d'avance ! PS: le chauffeur de bus vers qui j'ai été me " réfugier" ensuite, m'a ensuite quand même dit que cette dame était connue pour ça et qu'il comprenait ma réaction, puis m'a souhaité bon courage et une bonne soirée... ça m'a un peu redonné espoir en la nature humaine.
Publié par Teignouse le 11 Mars 2015
Bonjour à toutes et à tous, A chaque fois que je me renseigne sur les effets positifs ou négatifs d'un composant de produit de beauté ou d'hygiène, les réponses sont toujours basées sur des mots très compliqués et un vide sidéral de fondement scientifique (mais si, l'ADN dans la crème pour le visage et autres co....ie). Mais je n'aime pas que l'on prenne pour une quiche dans le seul objectif de vider mon porte monnaie. Alors j'ai cherché une source d'information intelligente et documentée. Et j'ai trouvé. Il s'agit du blog "Le boudoir de Rachel". Une ancienne chimiste reconvertie dans la photographie qui réalise une synthèse bibliographique d'articles scientifiques sur un composant de nos produits du quotidien comme : l'aluminium dans les déo, le sulfate dans les shampoings etc... Elle nous donne des informations objectives sans imposer un point de vue et en précisant certaines fois, que ni la science ni elle, n'ont de réponse à ce jour et que finalement, on est quand assez grande pour faire ce que l'on veux. Quoi, on aurait suffisamment d'intelligence pour avoir du libre arbitre pour choisir notre shampoing? Un petit plus, elle illustre ces articles par des photos très esthétiques. C'est intelligent, clair, bien écrit et drôle. Un blog digne des lectrices et lecteurs de Causette que je souhaite partager avec vous. A bientôt
Publié par Mathilde le 10 Mars 2015
Salut Causette, je viens de voir que les liens étaient interdits dans les messages qu'on t'envoie. Dommage, je voulais partager avec toi un article que je viens de lire et que j'ai trouvé super : c'est l'histoire en BD de Grace Hooper, une des nombreuses femmes trop peu connues de l'histoire alors qu'elles ont fait de grandes choses... En l'occurence, Grace Hooper était une informaticienne qui a bossé pour la Marine Américaine (et IBM) et qui a inventé entre autres, le premier compilateur et ensuite langage de développement COBOL. Elle est donc à l'origine de l'informatique tel qu'on le pratique aujourd'hui (je suis ingénieure en développement de logiciel, alors je profite tous les jours des avancées dues à son génie!). J'ai lu son histoire sur le blog de Korben, et la BD est de Pablo Stanley (en anglais). J'espère que son histoire t'intéressera autant que moi. à la prochaine chère Causette ! M.
Publié par alvalolo le 10 Mars 2015
on a relevé : le programme d\'animation de la mairie de Brunoy pour la journée de la femme, hallucinant ! merci pour votre journal !
Publié par texa le 10 Mars 2015
Tant que seront rares les femmes seules qui prennent le Noctilien la nuit et qu’il est majoritairement rempli d’hommes, je serai féministe. Tant que les femmes ne sortiront pas dans la rue sans avoir peur, je serai féministe. Tant qu’à la faculté j’entendrai un étudiant débiter des absurdités comme « les féministes détestent les hommes et veulent prendre le pouvoir », je serai féministe. Tant que j’entendrai dire une femme dire : « C’est normal de ne pas payer au premier rendez-vous lorsque l’on est une fille », je serai féministe. Tant qu’un inconnu s’arrêtera dans la rue et me prendra par l’épaule lorsque je rentre seule chez moi le soir comme s’il était mon ami dans l’espoir d’avoir mon numéro de téléphone, je serai féministe. Tant que Monsieur Propre donnera ses produits ménagers à une femme ravie de les recevoir, je serai féministe. Tant que je rentrerai en pleurs et révoltée parce que je ressens un sentiment d’injustice, je serai encore et toujours féministe.
Publié par fred le 09 Mars 2015
Lu sur le site de cosmétiques "votre beauté"... Ne jamais avoir à porter un paquet, être systématiquement invitée, obtenir beaucoup grâce à un sourire bien placé.... Pas de doute, être une femme ça a vraiment des bons côtés ! Et aujourd'hui encore c'est confirmé ! Avec une vente parfums 100% girls et un joli baume corps offert, on peut d'ores et déjà vous affirmer que vous allez adorer ce week-end qui vous est dédié ! dans le mail incendiaire du formulaire contact (objet : problème technique!!!) , je leur ai promis la quiche d'or, en leur demandant q'ils connaissent Causette!!!!! A bonne entendeuse...
Publié par Nagawikam le 08 Mars 2015
Bonjour chère Causette, cela fait 2 ans que j'abonne ma grande sœur chérie à ton magasine pour son anniversaire, un cadeau qui dure et qui fait gagner des neurones! Ce week-end en vacances chez elle je me plonge dans un de tes derniers numéro le n°54 et voici que je lis l'article sur le service civique et là je découvre entre tes lignes une vraie quiche!! Je n'ai pas le texte sous les yeux mais en gros tu dis que ce jeune qui a des dreadlocks n'est pas sorti de l'adolescence...euh...un peu déçue de cette phrase, j'ai juste l'impression d'entendre ma réac de mère (je t'aime maman). Je ne porte pas de dreadlocks et j'ai, en ce moment, une coupe plutôt banale (ce qui me déprime d'ailleurs tous les matins) mais je ne pense pas qu'avoir une coupe différente fait de nous quelqu'un de "moins adulte". Pourquoi cloisonner la différence capillaire au monde de l'enfance? comme si un rite de normalisation était nécessaire pour entrer dans l'ère adulte. Allez je suis sûre que cette phrase faisant penser à un préjugé n'est qu'une malencontreuse erreur de ta part, une mauvaise expression de ta pensée. Bien à toi, une lectrice qui pardonne et qui fait des boulettes aussi. Camille, 29 ans, lyonnaise de loyer très cher mais toulousaine de cœur car l'amour transformée en homme j'ai trouvé là-bas.
Publié par P le 08 Mars 2015
Bonne fête Mesdames !!!!
Publié par Sandrinette le 06 Mars 2015
Chère Causette, Mille mercis pour cet article sur les femmes enceintes qui n'aiment pas qu'on leur touche le ventre. Oui ça paraît futile mais cet article a mis des mots sur ce que j'ai ressenti pendant mes 9 mois de grossesse (et c'est tout récent puisque j'ai accouché le 25 décembre dernier de la 8ème merveille du monde, mais c'est pas très objectif !). Chaque fois que je croisais quelqu'un que je connaissais et parfois des personnes que je ne connaissais pas elle se permettais de me toucher sans me demander. Et pour ma part il n'y avait pas vraiment de règle ça dépendait des personnes et des jours. Mais dans tous les cas je sentais cet acte comme une vraie intrusion dans cette grossesse qui était la mienne. J'aimerai revenir également sur cet article sur le Service Civique Volontaire. Je ne sais pas trop où en sont les lois à ce sujet (ça devait être écris dans l'article mais j'ai oublié) mais je trouve qu'il faut vraiment proposer ça aux jeunes "un peu pommés dans leur orientation" (bons ou mauvais élèves ça n'est pas une question de diplôme). J'ai fais moi même mon SCV à Marseille à Unis Cité en 2007 ou 2008. Et sincèrement c'est un enrichissement humain incroyable. Nous étions des jeunes à peu près du même âge avec origines, des parcours, des compétences, des projet et bien sûr des personnalités très différentes. Et se voir confier des projets, des responsabilité, avoir des adultes qui croient en vous et vous font confiance et vous accompagne je trouve cela. vraiment excellent dans la vie d'un jeune. Pour finir je tiens à dire à toute l'équipe rédactionnelle que j'adore ce magazine pour sa manière de traiter les information et les différents sujets abordés. Mais je déplore qu'en 2015 on en soit encore à se battre pour l'égalité homme femme et toutes autres inégalités. Je ne comprends pas et ne comprendrai jamais (et ne veux pas comprendre) qu'il y ait encore des gens qui se sentent plus puissants, encore la famine, toujours de la violence et du racisme. Je ne sais pas trop où on va mais avec mon conjoint nous feront tout notre possible pour inculquer nos valeur de tolérance, d'ouverture d'esprit et de curiosité à notre enfant en espérant que cette nouvelle génération continue les combats que nous menons aujourd'hui !!
Publié par LE golvan le 06 Mars 2015
Contre les couillus, les couillons, les va- t’en guerre, les va- t’en chasse, les rois du pétrole, les belliqueux, les tout puissant … Comme une terreur, l’information arrive à nos oreilles : 200 filles enlevées mi-aout dans leurs Lycée à Chibok au Nigeria par BokoHaram, Des milliers de femmes yézidis, kidnappées, contrainte à l’esclavage, torturées par l’organisation islamiste Daesh en Irak Plus de 3000 femmes exécutées dans le nord du Mexique dans l’indifférence.  Les guerres, nombreuses, se poursuivent, s’acharnent là où la réflexion n’a pas place. Elles se déclarent au détriment de tous et plus encore au détriment des femmes qui, rabaissées à l’état de marchandises se retrouvent être échangées, vendues, jeux de négociation politique. Mais plus près de chez nous et même en temps de paix les droits des femmes sont menacés : des centres IVG et des plannings familiaux ferment sous prétexte budgétaire, le droit à l’avortement est régulièrement remis en question comme en Espagne récemment. En France, selon des chiffres officiels, une femme sur 10 est victime de violences conjugales. La situation est d’autant plus inquiétante que la montée du front national, d’un ordre moral réactionnaire remet en question d’ores et déjà nos droits et nos libertés. Prenons la parole pour soutenir Les femmes qui résistent et qui luttent pour leurs droits et leurs idées. Soulevons-nous pour celles qui n’osent plus crier, pour celles qui n’osent plus protester par crainte des représailles. Prenons la parole pour que nos droits et liberté partout soient reconnus ! Prenons la parole, prenons la rue !!!! Nos corps ne doivent plus être des champs de bataille !
Publié par michela le 02 Mars 2015
Un mot en -ISME pour J. Moreau: HUMANISME... après bien sûr si ça ne lui cause pas plus que FEMINISME, il vaut mieux changer de cremerie... c'est sûr aussi qu'on peut se passer de certains combats quand on a des décennies de comptes en banques bien garnis et pas le souci du minimum vieillesse... tss
Publié par Nanamite le 02 Mars 2015
MERCI Causette ! Nouvelle adepte de votre magasine, j'ai trouvé chez vous tout ce que je cherchais dans un journal : des sujets traités avec brio qui nous poussent à réfléchir sur notre place dans la société et sur la place des femmes dans le monde. Vous maniez la plume comme d'autres ont manié l'épée et pour cela, merci. Vous nous insufflez l'envie de nous battre contre les injustices qui subsistent dans notre société. Avec vos articles, vous m'avez tour à tour arraché des larmes de crocodile, des rires libérateurs et surtout, vous animez un formidable élan de solidarité et d'amour envers toutes les femmes du monde. Vive Causette et vivement le prochain numéro !
Publié par Laa-Laa le 28 Février 2015
Causette, ma copine, je t'écris parce que je suis un peu triste ce soir. Ton magazine est génial : tu as de bons articles, de l'humour, j'adore ton ironie, tu dénonces des choses qui devraient l'être par tout le monde mais qu'on aime bien oublier parce que c'est trop horrible... Et c'est ça le truc, en fait. J'en ai un peu marre d'avoir le ventre noué quand je vois que tu es arrivée à la maison parce que je sais que je vais découvrir dans tes articles des trucs qui me feront trembler et me rendront plus blanche qu'un linge. J'en ai marre de ce sexisme permanent, récurrent, de ceux qui préfèrent ne pas le voir, des petits cons dans la rue qui me demandent "Eh mademoiselle, tu veux voir ma bite ?", d'entendre parler de femmes torturées, violées, harcelées, agressées d'une manière ou d'une autre juste parce qu'elles sont des femmes... Ras-le-bol d'avoir peur d'entendre parler de tout ça presque chaque fois que j'allume la télé, la radio, que je me connecte à internet, que j'ouvre le journal. Je ne regarde même plus les téléfilms avec mes parents le soir, parce que j'ai peur d'y découvrir une scène de viol, tu te rends compte ?! J'ai 19 ans et je me demande déjà comment je vais faire pour vivre une vie entière en supportant ces peurs, ces appréhensions et ces dégoûts, sachant que je ne pourrais rien y changer, ou si peu. Je sais déjà que je ne verrai sans doute jamais une égalité hommes-femmes parfaite, ni un parfait respect de la dignité des femmes, ni une disparition absolue des clichés du genre "fille = poupée Barbie", "fille = sex toy", et j'en passe... Je suis heureuse que tu existes, Causette, et que tu m'apprennes plein de choses (l'ironie, la répartie, oser dénoncer, ne pas la fermer face aux machistes de service), et en même temps, te lire me rend tellement triste, d'une certaine manière... Elle est pour quand, l'extinction des discriminations, Causette ?
Publié par cjj le 24 Février 2015
Devant toutes les horreurs faites aux femmes dans le monde entier, le 8 mars me semble trop loin, incontrôlable calendrier! Seule la poésie connaît le futur: Un jour, une femme… Damoiselle bonjour, madame également, Damoiseaux a-t-il cours jusqu’au dépucelage ? Les deux font du genre et l’un des deux sexes clame : Vous me jugez fragile, hystérique et volage Ou très forte au contraire, ou butin, et cherchant X et y raison comme vos lois de mâles, Déguisées et polies en bijoux, en serments, Vous ridiculisez le désir d’être égale. Pour les garçons le rapt et le viol impuni En plein jour, en plein cœur des cités qui explosent, La police offrant aux victimes le déni. Qu’est-ce une fille pour le parti bleu ou rose ? La fille est très sérieuse et apprend tout enfant Que l’homme est sensible et qu’elle est la tentatrice. Heureusement la croix l’étoile et le croissant Guident sa morale et son destin de matrice. Dieu est masculin, seul un fils a vu naître, Saint-Esprit est l’amant des femmes vertueuses. La cour des immortels par le pluriel malin, O grammaire burqa, fait de l’homme le maître. La journée de Mars, planète guerrière, Sur le grand Huit fera le bruit que fait un cirque Avec monsieur Loyal criant qu’il est si fier D’offrir la lune sur les flonflons d’une clique. Dans le ciel d’Olympe, on retient un fou-rire Ou des larmes de rage au regard de ce monde, Océan d’ignorance aggravant le martyr Des femmes décimées seconde après seconde. Encore un siècle ou deux de bêtise et d’horreur, D’automutilation, de crimes légitimes, Nous fêterons ce jour avec un seul bouquet de fleurs, Le jour de la femme, la dernière, l’ultime.
Publié par EveMonde le 21 Février 2015
En remerciement pour vos articles en faveur des femmes, voici la protestation d'une féministe : Je suis Charlie et je suis Eve, la matrice de l’Humanité, j’apporte la Vie, la Beauté, la Joie d’Aimer, je suis le sein gorgé de lait et la parole qui console. Et pourtant, bâillonnée depuis la nuit des temps, Je suis aujourd’hui encore asservie ici et là en maints pays. Je suis la souffre-douleur du mari tyrannique, du patron harceleur ; du prédateur sexuel, je suis la « pute » accusée, du violeur la coupable désignée. Et pour tel juge la victime suspectée. Aux pays des intégristes musulmans, la Charia régit ma vie, m’infériorise, me voile, me grillage, m’exploite et me punit. Je paie de ma vie l’orgueil et la lâcheté des hommes qui me lapident ou me poignardent au nom de leur minable « Honneur ». Aux contrées des terroristes, je suis la Servante accomplie : conditionnée à la peur de l’Enfer et à la vertu de Martyr, j’accepte sans broncher mon rôle de bonne à tout faire : service conjugal, popote, marmots ou bombe ambulante. Le Paradis promis? Celui d’une vierge à dépuceler parmi les 70 offertes aux soi-disant « Héros ». Et je suis aussi, comble de la douleur, La Femme Humiliée, Suppliciée : je suis toutes les femmes enlevées, déracinées, vendues comme du bétail, et soumises à l’Esclavage Intégral, sexuel et laborieux, et pour finir Assassinées. Mais aujourd’hui, je suis Charlie, je suis juive, musulmane, policière… Et je suis Eve qui s’élève contre la barbarie des soldats auto – proclamés d’Allah, pauvres naïfs manipulés, aveuglés par la Haine, petits mâles orgueilleux et frustrés, pressés de mourir… pour baiser comme des fous au Paradis ! Et je suis Eve qui s’élève contre tous les abus de pouvoir et les crimes commis sur la terre entière par des sous-hommes qui se veulent des surhommes… A vous tous, Tyrans anonymes ou Barbares triomphants, je le proclame, Je vous renie comme fils car Vous êtes Indignes de la Vie que je vous ai donnée, Et si Dieu existe, que vous le nommiez Allah ou Yahveh, ou qu’elle s’appelle Gaïa ou Ymai, Il/Elle vous reniera comme moi, car de Satan vous êtes les complices. Je suis Charlie et je suis Eve, la matrice de l’Humanité, j’apporte la Vie, la Beauté, la Joie d’Aimer, je suis le sein gorgé de lait et la parole qui console. Et pourtant, bâillonnée depuis la nuit des temps, Je suis aujourd’hui encore asservie ici et là en maints pays. Je suis la souffre-douleur du mari tyrannique, du patron harceleur ; du prédateur sexuel, je suis la « pute » accusée, du violeur la coupable désignée. Et pour tel juge la victime suspectée. Aux pays des intégristes musulmans, la Charia régit ma vie, m’infériorise, me voile, me grillage, m’exploite et me punit. Je paie de ma vie l’orgueil et la lâcheté des hommes qui me lapident ou me poignardent au nom de leur minable « Honneur ». Aux contrées des terroristes, je suis la Servante accomplie : conditionnée à la peur de l’Enfer et à la vertu de Martyr, j’accepte sans broncher mon rôle de bonne à tout faire : service conjugal, popote, marmots ou bombe ambulante. Le Paradis promis? Celui d’une vierge à dépuceler parmi les 70 offertes aux soi-disant « Héros ». Et je suis aussi, comble de la douleur, La Femme Humiliée, Suppliciée : je suis toutes les femmes enlevées, déracinées, vendues comme du bétail, et soumises à l’Esclavage Intégral, sexuel et laborieux, et pour finir Assassinées. Mais aujourd’hui, je suis Charlie, je suis juive, musulmane, policière… Et je suis Eve qui s’élève contre la barbarie des soldats auto – proclamés d’Allah, pauvres naïfs manipulés, aveuglés par la Haine, petits mâles orgueilleux et frustrés, pressés de mourir… pour baiser comme des fous au Paradis ! Et je suis Eve qui s’élève contre tous les abus de pouvoir et les crimes commis sur la terre entière par des sous-hommes qui se veulent des surhommes… A vous tous, Tyrans anonymes ou Barbares triomphants, je le proclame, Je vous renie comme fils car Vous êtes Indignes de la Vie que je vous ai donnée, Et si Dieu existe, que vous le nommiez Allah ou Yahveh, ou qu’elle s’appelle Gaïa ou Ymai, Il/Elle vous reniera comme moi, car de Satan vous êtes les complices. Je suis Charlie et je suis Eve, la matrice de l’Humanité, j’apporte la Vie, la Beauté, la Joie d’Aimer, je suis le sein gorgé de lait et la parole qui console. Et pourtant, bâillonnée depuis la nuit des temps, Je suis aujourd’hui encore asservie ici et là en maints pays. Je suis la souffre-douleur du mari tyrannique, du patron harceleur ; du prédateur sexuel, je suis la « pute » accusée, du violeur la coupable désignée. Et pour tel juge la victime suspectée. Aux pays des intégristes musulmans, la Charia régit ma vie, m’infériorise, me voile, me grillage, m’exploite et me punit. Je paie de ma vie l’orgueil et la lâcheté des hommes qui me lapident ou me poignardent au nom de leur minable « Honneur ». Aux contrées des terroristes, je suis la Servante accomplie : conditionnée à la peur de l’Enfer et à la vertu de Martyr, j’accepte sans broncher mon rôle de bonne à tout faire : service conjugal, popote, marmots ou bombe ambulante. Le Paradis promis? Celui d’une vierge à dépuceler parmi les 70 offertes aux soi-disant « Héros ». Et je suis aussi, comble de la douleur, La Femme Humiliée, Suppliciée : je suis toutes les femmes enlevées, déracinées, vendues comme du bétail, et soumises à l’Esclavage Intégral, sexuel et laborieux, et pour finir Assassinées. Mais aujourd’hui, je suis Charlie, je suis juive, musulmane, policière… Et je suis Eve qui s’élève contre la barbarie des soldats auto – proclamés d’Allah, pauvres naïfs manipulés, aveuglés par la Haine, petits mâles orgueilleux et frustrés, pressés de mourir… pour baiser comme des fous au Paradis ! Et je suis Eve qui s’élève contre tous les abus de pouvoir et les crimes commis sur la terre entière par des sous-hommes qui se veulent des surhommes… A vous tous, Tyrans anonymes ou Barbares triomphants, je le proclame, Je vous renie comme fils car Vous êtes Indignes de la Vie que je vous ai donnée, Et si Dieu existe, que vous le nommiez Allah ou Yahveh, ou qu’elle s’appelle Gaïa ou Ymai, Il/Elle vous reniera comme moi, car de Satan vous êtes les complices. En remerciement pour vos articles en faveur des femmes, je vous adresse la Protestation d'une féministe : Je suis Charlie et je suis Eve, la matrice de l’Humanité, j’apporte la Vie, la Beauté, la Joie d’Aimer, je suis le sein gorgé de lait et la parole qui console. Et pourtant, bâillonnée depuis la nuit des temps, Je suis aujourd’hui encore asservie ici et là en maints pays. Je suis la souffre-douleur du mari tyrannique, du patron harceleur ; du prédateur sexuel, je suis la « pute » accusée, du violeur la coupable désignée. Et pour tel juge la victime suspectée. Aux pays des intégristes musulmans, la Charia régit ma vie, m’infériorise, me voile, me grillage, m’exploite et me punit. Je paie de ma vie l’orgueil et la lâcheté des hommes qui me lapident ou me poignardent au nom de leur minable « Honneur ». Aux contrées des terroristes, je suis la Servante accomplie : conditionnée à la peur de l’Enfer et à la vertu de Martyr, j’accepte sans broncher mon rôle de bonne à tout faire : service conjugal, popote, marmots ou bombe ambulante. Le Paradis promis? Celui d’une vierge à dépuceler parmi les 70 offertes aux soi-disant « Héros ». Et je suis aussi, comble de la douleur, La Femme Humiliée, Suppliciée : je suis toutes les femmes enlevées, déracinées, vendues comme du bétail, et soumises à l’Esclavage Intégral, sexuel et laborieux, et pour finir Assassinées. Mais aujourd’hui, je suis Charlie, je suis juive, musulmane, policière… Et je suis Eve qui s’élève contre la barbarie des soldats auto – proclamés d’Allah, pauvres naïfs manipulés, aveuglés par la Haine, petits mâles orgueilleux et frustrés, pressés de mourir… pour baiser comme des fous au Paradis ! Et je suis Eve qui s’élève contre tous les abus de pouvoir et les crimes commis surla terre entière par des sous-hommes qui se veulent des surhommes… A vous tous, Tyrans anonymes ou Barbares triomphants, je le proclame, Je vous renie comme fils car Vous êtes Indignes de la Vie que je vous ai donnée, Et si Dieu existe, que vous le nommiez Allah ou Yahveh, ou qu’elle s’appelle Gaïa ou Ymai, Il/Elle vous reniera comme moi, car de Satan vous êtes les complices. Je suis Charlie et je suis Eve, la matrice de l'Humanité J'apporte la Vie, la Beauté, la Joie d'Aimer, Je suis le sein gorgé de lait et la parole qui console. Et pourtant, bâillonnée depuis la nuit des temps, je suis la souffre-douleur du mari tyrannique, du patron harceleur , du prédateur sexuel, je suis la "pute"accusée, du violeur la coupable désignée, et pour tel juge la victime désignée. Au pays des Intégristes musulmans, la Charia régit ma vie, me voile, me grillage, m'exploite et me punit. Je paie de ma vie l'orgueil et la lâcheté des hommes qui me lapident ou me poignarde au nom de leur misérable "Honneur". Aux contrées des terroristes, je suis la Servante accomplie : conditionnée à la peur de l'Enfer et à la vertu du Martyre, j'accepte sans broncher mon rôle de bonne à tout faire : service conjugal, popote, marmots ou bombe ambulante. Et je suis, comble de la douleur, la Femme Humiliée, Suppliciée : je suis toutes les femmes enlevées, déracinées, vendues comme du bétail, et soumises à l'esclavage intégral, sexuel et laborieux, et pour finir Assassinée. Mais aujourd'hui je suis Charlie, je suis Juive, Musulmane, Policière... Et je suis Eve qui s'élève contre la barbarie des soldates auto-proclamés d'Allah, pauvres naïfs manipulés, aveuglés par la Haine, petits mâles orgueilleux et frustrés, pressés de mourir...pour baiser comme des fous au Paradis! Et je suis Eve qui s'élève contre tous les abus de pouvoir et les crimes commis sur la terre entière par des sous-hommes qui se veulent des surhommes... A vous tous, Tyrans anonymes ou Barbares triomphants, je le proclame, Je vous renie comme fils car Vous êtes Indignes de la Vie que je vous ai donnée! et si Dieu existe, que vous le nommiez Allah ou Yahveh, ou qu'elle s'appelle Gaïa ou Ymai, Il/elle vous reniera comme moi car de Satan vous êtes les complices.
Publié par Clai Re le 18 Février 2015
Chère Causette, Dans la série on nous prend pour des quiches, va donc voir le lien de l'entreprise Aspiraterre. Tu découvriras de drôles de machines aux prénoms féminins, et à l'activité plutôt étonnante. Passé le premier moment de consternation, je me suis dit qu'il fallait que je partage ma colère. Des bises.
Publié par Clai Re le 18 Février 2015
Chère Causette, Dans la série on nous prend pour des quiches, va donc voir le lien de l'entreprise Aspiraterre. Tu découvriras de drôles de machines aux prénoms féminins, et à l'activité plutôt étonnante. Passé le premier moment de consternation, je me suis dit qu'il fallait que je partage ma colère. Des bises.
Publié par Gwenola le 14 Février 2015
pour faire de la place dans les étagères avant mon déménagement, j'ai fait don de ma collec' ( près de 2 ans) de Causette au CFA du bâtiment où je bosse (un de ceux qui reçoivent les jeunes du Dr Kapote...) histoire qu'ils découvrent autre chose... et mes collègues aussi!!!
Publié par césarisée et alors le 07 Février 2015
très déçue par l'article sur les césariennes, beaucoup de place laissée aux "traumatisées", "on m'a volé mon accouchement"...et une phrase rapide, on est toutes des mamans quand même. J'ai l'impression d'avoir lu cet article 1000 fois...Il y a des relents de culpabilisation, les césarisées présentées sont traumatisées et celle qui a fait le choix paraît bien légère ... J'ai eu deux césariennes et je ne suis pas traumatisée ! et me sens une bonne maman
Publié par marielu le 06 Février 2015
Lorsqu’il m’arrive, pur fruit du hasard, de croiser mon amour, ses mots sont toujours doux, ses attentions délicates… Matin pressé. Passage éclair dans la chambre où je m’habille, ses yeux se posent sur mon ventre et là, la sentence tombe : Finalement, tu ne t’es jamais remise de tes grossesses ! Douche froide… ! Faut-il que je lui brandisse le portrait de la vache laitière que je fus à l’aube de la mise à bas ? Tant d’acharnement, d’efforts déployés, de kilos perdus pour à nouveau lui plaire (me plaire aussi je vous l’accorde)… et il ose ! Lui parlerai-je de ses couvades dont il ne s’est jamais remis ? Pourquoi nos maris épient-ils l’ombre de nos défauts ? Seraient-ils irréprochables ? Leurs bourrelets pointant ici ou là sont-ils moins disgracieux sur leur corps de mâle ? Mais j’y pense… à l’état naturel, qui a la musculature la plus développée, l’homme ou la femme ? Qui a le monopole de la parade, le mâle ou la femelle ? Qui a le plumage le plus coloré? … Les mâles bien sûr ! Et pourquoi ? Pour séduire leurs délicates femelles et que jamais elles ne se lassent. Alors Messieurs, mangez léger, reprenez la muscu, et sachez profiter de la grâce du corps presque parfait de vos épouses avant que d’autres chatoyants plumages ne viennent les éblouir… Et toc …
Publié par Charline le 06 Février 2015
Causette, je voulais te remercier 1000 fois pour cette "déculpabilisation" du féminisme ! J'ai 25 ans, et pas toujours facile de se faire entendre dans les repas de famille ou entre collègues. Cela m'est arrivé plusieurs fois au cours de discussions d'avoir le malheur de dire ce que je pense sur les rapports hommes-femmes. Deux malheureuses phrases plus tard... Résultat : catégorisée féministe... et ce n'est pas dans le bon sens du terme. Incroyable ! Comme si on devenait tout à coup, aux yeux des gens, une hystérique névrosée qui ne sait plus ce qu'elle dit. Je crois que la France a sérieusement des progrès à faire pour décoincer tout le monde ! Du coup, en te découvrant, cela m'a confortée dans le fait de ne pas se taire sur ce que l'on a envie de dire. MERCI : tu m'as donné l'assurance dont j'avais besoin ! Maintenant, je fais lire Causette à qui je peux. T'acheter, c'est ma petite contribution personnelle pour doucement faire changer le regard des gens... rien que ça :) Charline
Publié par marielu le 06 Février 2015
Mais c’est pas moi, c’est lui là…! Ils sont là, tous les deux, avachis l’un sur l’autre. Ils se collent des mandales, agitent leurs mollets de coq, se bavent à la face un argot à ressusciter Vian. Qu’il est loin le temps des premiers sourires, des premiers gazouillis. « Putain, c’est pas moi j’te dis ! « Effectivement, c’est pas eux. C’est plus eux . La démarche nonchalante, la mine désinvolte, ils m’escortent dans la rue, à 10 mètres derrière…Dès fois qu’ils s’ fassent pécho avec leur daronne. La honte ! Ben oui quoi, si les potes les voyaient … Leurs potes…enfants des favelas bien sur ! Et tous orphelins ! Leurs smart phones flambant neufs, leurs jeans dernier cri, leurs baskets hors de prix…enfants des favelas je vous dis ! Ils vénèrent leur puissance dans un monde virtuel. Argent, force et pouvoir ils ont dument gagné, à la sueur de leurs mains greffées d’une manette, au labeur quotidien de ces rois de l’internet Et lorsque mère indigne profère ses bassesses : « videz le lave vaisselle, sortez donc la poubelle ! », ils clament haut et fort que la vie est injuste, si les potes les voyaient, ils croient qu’ils en mourraient. L’école est une prison, le travail est vain…et les supers héros sont tous autodidactes !? Mais eux, comment comptent-ils-ils caser leur femme, leurs gamins et leur grosse cylindrée dans l’espace exigu de leur écran TV ? Attendent-ils qu’une âme super héroïque les loge et les nourrisse ? Une espèce d’Abbé Pierre avec une cape et des super pouvoirs ? Ben tiens ! J’entends parfois aussi dans leur voix éraillée l’angoisse d’un lendemain qui ne chante pas forcément. Enterrée la daronne. Les rebelles envolés…ne reste dans leur sillage que leur fragilité.
Publié par Laetitia le 05 Février 2015
Merci Causette, enfin je trouve un journal comme je le voulais. Il y en avait marre des magazines modes sans reportage avec une tonne de pub (qui donnent trop trop envie de dépenser d'ailleurs...). Avec toi Causette, je me sens un peu plus intelligente et j'ai ce doux sentiment d'être une Femme moderne, dans mon temps et complétement fashion. Alors je te remercie d'avoir pu me réconcilier avec la presse féminine.
Publié par MLLB le 04 Février 2015
Aucune réaction, RIEN! J'ai beau chercher avec mes mots clés, mais rien. Bien sûr, quelques réactions au fait que Jean-Marie Le Pen ait insulté Claude Bartolone, mais pas un mot sur les insultes elles-mêmes, sur les mots employés. Pourtant, il l'a traité de "vulve"! Et c'est pour lui une insulte! C'est grave! En tant que femmes, comment ne serions nous pas choquées par cette insulte qui fait référence à notre sexe, à ce qui nous fait femme! Alors, non seulement aucun mot positif ne circule pour qualifier la vulve des femmes, mais en plus, on l'utilise comme mot insultant! Comment imaginer que l'on puisse grandir en tant que petite fille, adolescente puis femme, en étant fière de la beauté de sa vulve et être fière de la laisser voir à notre partenaire préféré(e) dans nos ébats sexuels, si ce mot est une insulte ? Je suis révoltée, en tant que Sexologue formatrice en Education Sexuelle, car je lutte quotidiennement pour favoriser l'épanouissement sexuel des femmes et les inciter à aimer leur vulve et leur vagin, et pour l'épanouissement futur des jeunes, Comment réussir si nous laissons circuler ce type de propos! MLLB
Publié par TheFrenchMom le 02 Février 2015
Bonjour, Je tenais à vous remercier pour cet excellent article sur les camps de torture dans le Sinaï. C'est à ce genre de reportage qu'on voit la qualité d'une rédaction. Merci aux deux journalistes pour ce travail. En espérant que cet article fera parler et rebondir certains... Merci Causette d'exister !! Nina
Publié par Emmanuelle le 28 Janvier 2015
En souvenir d'une petite peste bien inspirée et en hommage à la belle insolence de tes plumes. Merci Causette! Betty Betty avait raison Betty n’était pas bête Quand elle battait son père, quand elle lui tapait sur la tête A grands coups de sabots noirs A petits jets de ceinturons. Elle arcboutait son méchant sourcil pour mieux cracher l’énorme Non. Betty ne perdait pas la tête Quand elle griffait le saint Patron au visage Pour laisser la trace vermeille et folle de l’insoumission. Frappez les filles ! Faites pareil ! Ne laissez plus les vieux dragons grignoter le cou des alouettes trop sages ! Arrachez leur la moustache et que ça pique Et que ça sente le roussi. Portez des briques dans vos poches, Briquez vos bottes sur vos jupons. Ecrasez le mot d’ordre et la permission. Allez les filles, petites Brutes, ne courbez plus un front si haut Dessous le Non ou le peut être. Volez les clés, arrachez les patères Faites sauter tous les boulons Désossez les cages, mais récupérez les barreaux. Ils pourront toujours servir. Ne soyez plus des filles cloches, Soyez vilaines, devenez rosses face à l’abjecte sommation. En désordre ! Bande de sales gosses Formez maintenant vos bataillons De petites fées, de saintes pestes, de fières chipies, de tendres poisons Raccommodez vos colères, n’ayez plus peur de vos mots Et faites claquer tous vos pennons au vent de la rage légère N’étouffez plus vos déraisons. Lancez l’assaut Brisez le totem du père Et jetez les miettes aux oiseaux. Sales morpionnes aux joues rosies Frappez plus fort sur les tambours Toquez doucement à leur tombeau Et sur le marbre au ras du sol Gravez : tu vois : tu n’avais pas tout bon. Betty n’était pas bête Betty n’était pas folle Quand petite bestiole déjà Elle bataillait pour crier Non ! Emmanuelle Couroyer
Publié par tata le 06 Janvier 2015
Sapin de Noël à l'école de Curzay (tranquille petit village de la Vienne)). Le cadeaux des petites filles de maternelle : une boite de maquillage... Histoire d'apprendre très tôt, que le plus important c'est d'être jolie... message important pour la scolarité bien sur!! Merci l'APE! (et pour l'année prochaine un charriot de ménage rose? Une épilation gratuite?
Publié par seintillante amazone le 06 Janvier 2015
Lettre à CAUSETTE et à mon coiffeur ! CAUSETTE, rien qu'un peu de temps pour dire comme les femmes sont fortes et belles et qu'elles ont un magazine qui leur ressemble ... je viens de rejoindre, à mon tour les club des amazones ...et, forcément je porterai, le sein haut, le tee-shirt "Ni Dieu, nichon" ... une trouvaille ! J'ai découvert CAUSETTE grâce à un homme qui aime mettre son art au service de la beauté des femmes et de leur bien-être... peut-être qu' à ce stade de ma lettre, il va se reconnaître ... ? ... Je continue ! Ma jeune fille trisomique n'est jamais plus belle que lorsqu'elle sort de chez lui, avec " un petit carré "plongeant-charmant " à la Louise brooks ! Alors ? ... Toujours pas ? Ce jeune homme, qui sait recevoir est le roi des ciseaux , l'ami des mèches et le plus charmant des coiffeurs que je connaisse. Son salon est accueillant, il sait être ponctuel, souriant et de conversation agréable. La cerise sur le chignon, si l'on peut dire, c'est "CAUSETTE" qu'il met à la disposition de ses clientes, tout en offrant un expresso savoureux... Eh oui, Frédéric, c'est de toi que je parle ... C'est grâce à toi que je craque ... je m'abonne en 2015 ! Je ne peux pas multiplier les rendez-vous pour terminer les articles et puis, je n'aime pas rater un numéro ... malgré ma vigilance, certains m'échappent ... Maintenant CAUSETTE, à nous deux : je vais enfin dévorer les articles en entier et te prêter aux copines jusqu'à ce qu'elles craquent à leur tour ... Ah ! Ah ! Ah !
Publié par Alex de Lambersart le 05 Janvier 2015
Oh my god Causette, Je viens de comprendre pourquoi je tente chaque jour de banir ce support médiatique qu'est la télé. J'étais chez des amis quand soudain.... une pub m'interpelle ! C'est une pub pour un dentifrice (rien de plus classique sauf que....), elle parait s'adresser exclusivement au genre masculin avec tout le marketing qui l'accompagne. Non ?! Ils n'ont pas osé quand même ?! Et bien SI ! Un dentifrice spéciale MAN vient de sortir ! Attention à vous chères lectrices, si par inattention vous vous trompez au supermarché et que vous ramenez celui-ci à Monsieur ça risque d'être une explosion hormonale à la maison ! Pauvre monde....
Publié par xav le 02 Janvier 2015
Bonjour Causette, comme quoi les pub des années 60 sur la libération de la femme par les appareils ménagers ont la vie dure ici au niveau de la "cuisine": Sur le site de la société L.D.C maison mère de la marque Marie si vous ne la connaissiez pas déjà voici la présentation qui est faite de la marque "Marie La marque qui inspire et facilite la vie des femmes au quotidien. Depuis plus de 30 ans, Marie accompagne les femmes avec recettes savoureuses et équilibrées, au plus près du fait-maison et toujours dans le respect de la bonne cuisine."
Publié par Bergamette le 01 Janvier 2015
Tu arrives dans ma boîte aux lettres le 31 décembre : beau cadeau pour terminer l'année. Le 1 janvier au matin, alors que je me disais pour la nième fois qu'il fallait que j'arrête de manger autant de sucre, je m'installe tranquillement pour te lire. Et là, je tombe sur l'édito : l'année ne pouvait pas mieux commencer. C'est vrai, ras-le-bol de ces contraintes inutiles. Merci Causette et vive les plis.
Publié par Pauline le 28 Décembre 2014
Ah! Le réveillon de Noël et ses réunions de famille! Il nous réserve parfois des surprises! Cette année, entre le fromage et la bûche, j'ai eu le "plaisir" d'entendre un cousin tenir un discours digne de E. Zemmour. Pas de bol pour moi, mon causette étant resté à la maison, je n'ai pas pu le frapper avec... Voici ses propos: "il y a beaucoup plus de chômage depuis que les femmes travaillent. Elles ne sont bonnes que pour des boulots dans le médical, ou pour garder les enfants. Si elle veulent des enfants, il faut qu'elles restent à la maison pour les éduquer". Bref: travail, famille, patrie... Je ne restituerai pas tout son discours, je ne l'ai pas entendu en entier, car une cousine me retenait par le bras en me disant "laisse tomber, il a trop bu..." Mais je fulminais, c'est rien de le dire... Le plus triste, c'est la raison qui amène cet homme à penser comme cela: Séparé de sa conjointe, la juge ne lui a pas donner le droit de garde de leur fils alors qu'il était le plus a même de s'en occuper... A quand l'égalité?
Publié par Brissoune le 23 Décembre 2014
Bonjour chère Causette, Je suis consternée : le poppers est toujours en vente libre dans les bureaux de tabac avec un flyer donnant conseils et mode d'emploi (et quand même des précautions d'usage et mises en gardes, mais bon...). Ce produit est très dangereux d'autant qu'on sait très bien que les ados vont s'empresser de tester les "effets souhaités". Ce serait bien d'alerter les populations non ? Un grand bravo pour votre super-extra-boulot et bonnes fêtes ! Amicalement vôtre, Brigitte
Publié par JulieJuliette le 23 Décembre 2014
Continuation du message Malades Vos Papiers (Veillez à améliorer l'accès pour rédiger des messages à partir d'un téléphone....) Ce que j'essayais de dire c'est qu'avant de toujours vouloir aider l'extérieur, on pourrait commencer par l'intérieur de nos terres. Je ne pense pas que les français souhaitent payer pour les autres pays aussi défavorisés qu'ils soient. Ça ne devrait pas être imposé mais proposé comme choix. Et moi je préfére payer pour ma famille que pour une personne qui a le sida et qui vient d'un autre pays.
Publié par JulieJuliette le 23 Décembre 2014
Voter article: Malades Vos Papiers, numéro 51 de décembre. Alors que d'autres pays attirent des talents, il semble que la France préfére attirer les malades. Et avec l'argent de qui allons nous soigner ces malades étrangers? Celui des français au nom de la déontologie. Ne pensez vous pas qu'il y ait assez de problèmes à régler en France avant de s'attaquer aux problèmes des autres pays?? Je connais nombre de jeunes français délaissés par le système et accablés de charges impayables et tout ça parce que la France préfére s'attarder sur les problèmes externes plutôt qu'internes. Et on laisse passer des lois débiles de Taubira mais on manifeste pour le mariage pour tous. On empêche les jeunes entrepreneurs d'embaucher (lourdes charges) mais on privilégie les grandeurs,
Publié par L2P le 19 Décembre 2014
Causette, je suis colère. Et tout ça à cause d'un vieux beau(f) en costard, qu'on invite dans mon école pour nous donner des cours. Notre renard cendré aime les femmes, les blondes,(ce qu'il explique à une élève blonde) nous dit qu'un entretien d'embauche, c'est comme le samedi soir en boite, les mecs croient mener la danse, mais in fine, c'est toujours la fille qui fait la danse du ventre et qui peut dire à la fin, je suis fatiguée je rentre. Il nous dit que les femmes sont généralement plus courageuses que les hommes dans certains domaine, que les femmes se masculinisent, c'est très bien mais dur pour lui qui est galant et romantique.... j'en ai noté bien 20 des remarques comme ça. Puis j'ai arrêté et j'ai quitté l'amphi, ça ressemblait trop à du Eric Z. ou au PMU du coin. Fatigué d'entendre des conneries pareilles.
Publié par tibah le 14 Décembre 2014
chère causette, les poncifs ont la vie dure !! et dans le "mag 12" de l'arrondissement de paris où je demeure, je tombe sur une pub qui m'irrite terriblement, surtout depuis que nous avons le plaisir d'avoir élu une mairesse !! j'aimerais te faire partager ces images mais ne sais pas comment te les adresser ? bien à toi solange
Publié par lilou le 08 Décembre 2014
Chère Causette, Trois ans déjà que je te connais, que je te dévore, que je te présente à de nouveaux lecteurs... toujours avec autant de bonheur (ou de tristesse, ça dépend des articles!) et d'admiration pour la qualité de mon magazine préféré! Et ce mois ci, des amis (i et ie) qui te lisent à la maison me font remarquer (Causette du mois de novembre) une pub pour... TF1! Je n'avais même pas fait attention, j'avoue! Du coup je me suis sentie obligée de te justifier: ils ont besoin de pub pour garder leur indépendance, c'est pas pour autant que les lectrices de Causette vont devenir des adeptes de TF1, on a notre libre arbitre, et tout ce que je pensais être des "bonnes excuses". En fait, je ne sais pas les raisons de ce choix publicitaire alors peut être pourrais tu éclairer ma lanterne: l'émission est vraiment de qualité et mérite un encart publicitaire dans Causette (n'ayant pas la télé, je ne peux pas vérifier...)? Causette a surtout un lectorat féminin alors, une émission sur les bébés, ça va forcement l'intéresser (ce n'est pas que du second degré, moi ça m'intéresse!)? Ou as-tu trop besoin de leur argent pour survivre (auquel cas j'aimerais mieux t'envoyer toutes mes économies plutôt que de te voir vendre ton âme au diable!). Merci pour ta réponse!
Publié par LN le 08 Décembre 2014
Bonsoir, Ce message pour vous transmettre, depuis la ville de Toulouse, un coup de gueule que je pousse contre notre nouvelle municipalité. Comme vous le savez, l'époque est plus que nauséabonde dans la ville rose, et cela mériterait d'ailleurs une enquête, tant les projets de M. Moudenc, vont à contre-courant d'une société égalitaire, cultivée et ouverte sur le monde… Bref, j'étais, comme de nombreux toulousains cet après-midi, autour de la place du Capitole, où sont organisées pas mal de festivités : la très kitsch maison du Père Noël, le marché de Noël, des sapins en veux-tu-en-voilà, et, et, et… une projection sur le mur du donjon du Capitole, qui abrite l'office du tourisme. Très beau bâtiment médiéval par ailleurs. Bref. Je suis là avec mes deux mouflets, attendant que le film débute. Et là… Stupéfaction… Dix minutes de magie pour les enfants, dix minutes interminables pour moi… C'est QUOI ce truc ??? Grosso modo, la fée Noëlly recherche le Père Noël aux quatre coins du monde pour lui dire qu'il est attendu à Toulouse, et le ramène derechef chez nous. Bon, rien de bien original, le graphisme est moche, c'est gnangnan, mal fait, pas crédible, et complètement con. Mais ça c'est juste mon opinion. Mais ce qui m'a scotchée, c'est le personnage de la fée Noëlly : une fée-pute anorexique. Avec des yeux verts, des cheveux blonds, une taille de guêpe, des jambes interminables. Comme une Barbie, mais en plus vulgaire. Habillée avec un petit ensemble ultra-moulant, rouge, et très très court. Elle m'a donné froid… Le haut faisait penser à une brassière et la jupe, très courte. Le summum : des talons compensés ultra-imposants, ridicule !!! La scène durant laquelle elle retrouve le Père Noël frise le film pour adultes : j'ai été carrément gênée lorsqu'ils se sont fait un gros câlin… C'est ça la magie de Noël ? Je dois être complètement à côté de la plaque moi… Bref, mon grand garçon de 4 ans a bien aimé… Mais moi j'ai été écoeurée. Encore un truc nul financé par nos impôts… J'hallucine complètement… Regrets des années précédentes, on ne prenait pas les enfants pour des petits cons de consommateurs, mais pour des êtres en construction qui avaient besoin de théâtre, de musique, et d'émerveillement… C'était tellement bien… Sur ce, je vous embrasse, et vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. PS : évitez les brassières rouges, c'est moche.
Publié par Gloria le 04 Décembre 2014
Hello Causette, juste pour vous signaler que je voudrais proposer le magazine Biba au titre de Quiche d'or (ou de Vomi Platinium au choix). Très bel article dans le numéro de décembre 2014 en effet, "A chaque couple son réveil de libido" (oléééé), où on apprend, page 109, que parfois, notre compagnon peut nous gonfler un petit peu : "Question Q, tout pareil. Parfois, il se présente en boxer, l'élastique en accordéon. Ou il bande mou. Ou nous force la main (et le reste)." Olééééééééééééééé, Biba, mais quelle ma-gni-fi-que légitimation du viol conjugal! Je leur ai écrit aussi pour leur dire à quel point leur article faisait gerber, mais on pourrait peut être s'y mettre à plusieurs? Histoire de leur saturer leur boîte mail :)
Publié par Julie le 04 Décembre 2014
Vue le 4 décembre 2014, une pub sur un site qui s'appelle "funactu" sur la page d'un article intitulé : 17-trucs-qui-vous-arrivent-quand-vous-connaissez-quelquun-depuis-toujours : la pub, dotée d'une image animée, un visage de femme qui a l'air de prendre son pied, indique : "les filles moches adorent ce site, elles peuvent s'y faire baiser !" Pas de carte de crédit - Pas d'inscription - Pas d'arnaque. Voir les photos... Bref il n'y a plus qu'à cliquer... Dîtes, pourquoi je me sens "agressée" par cette pub ??
Publié par Lèv le 17 Novembre 2014
J 'espere voir bientôt chez Causette un article blâmant l'incident à la gare routiere de Nairobi, ainsi que les réactions de certains durant « My Dress My Choice » la manifestations de femmes ce 17 novembre 2014 à Nairobi.
Publié par Nathalie le 17 Novembre 2014
Petite trouvaille du Larousse (et de lui seul) sur mon ipad. Définition de "guerrier" nom masc : Personne qui fait la guerre.Définition de "guerrière", nom fem: 1) Jeune fille ou jeune femme qui revendique avec agressivité et violence sa place dans la société. 2) Militante infatigable de la condition féminine. Beau dans l’ensemble, non? Et dans le détail: jeune fille/jeune femme; et cette obscure "condition féminine". On milite pour une condition? On rit on rit de se voir en ce miroir de notre belle langue.
Publié par Isabelle le 16 Novembre 2014
Bonjour, J'apprécie beaucoup vos articles de fond comme le dernier sur la violence des femmes. Pourtant, au moment de me réabonner, j'hésite. Le journal est souvent coloré politiquement et là, franchement, ça me gène. Donc je voudrais savoir: Défendez-vous un idéal politique? Quel est le pourcentage gauche /droite /extrème à la rédaction?
Publié par florence le 31 Octobre 2014
La Clinique du Parc, à Saint-Priest en Jarez, dans la Loire, joue la carte de la provocation en exhibant médecin chippendale et infirmière sexy dans une campagne publicitaire affichée sur des 4 par 3. Le slogan qui l'accompagne fait réagir.. et pour cause vous aurez plus de détail sur le site internet d d'infirmière.com mais cela vaudrait un petit commentaire dans le prochain causette merci
Publié par Marion le 30 Octobre 2014
Chère Causette merci pour les bons moments que je passe avec toi. Cependant je trouve que tu as une fâcheuse tendance à faire l'apologie de l'infidélité dans "la fesse cachée de la ménagère" , pourquoi ? Je te le dis cela me fout le cafard. Voilà ! C'est pas fashion Causette mais je pense qu'on peut avoir une sexualité libérée, intense et extrême avec un/une partenaire unique sans mensonge ni adultère. Et merde j'espère que ça ne m'exclut pas du gang des femmes plus féminines du cerveau que du capiton (je m'en fous je continuerai à te lire).
Publié par lila.G le 20 Octobre 2014
Ma chère Causette ! Etudiante en deuxième année de Licence d'économie et en première année de Journalisme, je trouve toujours un moment pour te glisser dans mon sac ! Fervente lectrice et jeune femme que je suis, ton premier numéro est encadré dans mon salon. Et grâce à moi et bientôt je l'espère tu te retrouveras sur les bancs de mes deux écoles, parmi les plus grands ! Agee aujourd'hui de 19ans, cela m'a choqué de voir que dans des cursus ou le libre arbitre, l'opinion et la curiosité sont les mots clés, tes pages et articles n'apparaissaient pas dans les discussion de mes petits camarades ! Du courage et un grand merci à toi et à toutes les personnes (que je respecte beaucoup) qui te font vivre et ouvre (je l'espère) l'esprit de toutes ces quiches au masculin et féminin.
Publié par Annabelle le 17 Octobre 2014
Merci Causette pour l'article sur la pma et mon chéri te remercie aussi ! On est passé par là... 2 opérations (kystes ovariens) pour moi, 1 insémination artificielle et 3 fiv. 5 ans de questionnement, de larmes, de fatigue et oui la chanson de Brigitte j'ai pleuré quand j'ai entendu les paroles ! Et oui les hommes ne savent pas toujours seul est leur rôle dans tout ça et mon chéri a de belles anecdotes sur ses expériences de spermogramme. Mais les efforts ont payés ! Nous sommes parents d'une petite Alice depuis le 27 juin ! Un grand merci au centre médical de Marseille ou on est vraiment très bien suivis et écoutés .
Publié par Fanny le 17 Octobre 2014
IVG VS fausse couche nous n'avons pas les mêmes valeurs ? coup de gueule du moment et récit de ces deux moments de ma vie accompagnés bien différemment par l'Hôpital public... il y a 1 an, j'ai fait le choix d'interrompre ma grossesse. Lors de la dernière consultation avec remise officielle des cachets, j'ai demandé à la gynécologue s'il était possible d'avoir un arrêt de travail étant donné les conséquences physiques d'un tel acte... et là, réponse sans équivoque : "Mais Mademoiselle, en 15 ans de carrière, c'est la 1ère fois qu'on me demande cela!! ce n'est pas prévu dans le protocole, revenez à l'hôpital si jamais vous ne vous sentez pas bien mais en attendant c'est non". J'ai donc posé mes petits jours de congés pour gérer comme une grande, à la maison, cet acte. un an plus tard, je suis de nouveau enceinte et décidée avec bonheur de poursuivre ma grossesse. Malheureusement, au bout d'1 mois, on apprend que je suis en train de faire une fausse couche. Même hôpital, mêmes équipes et accompagnement bien différent... "Mademoiselle, ne vous en faites pas, je vous fait immédiatement un arrêt de travail d'une semaine; cela fait partie de la procédure lors de telles circonstances!" Que devons-nous comprendre ? Une IVG est une grosse bétise avec comme dictat "assume tes conneries ma grande" par contre une fausse couche provoque de la compassion et un accompagnement autre ? Si c'est une question de valeurs, nous n'avons décidément pas les mêmes...
Publié par Flo le 14 Octobre 2014
Chère Causette, Voici une quiche maternelle... Actuellement, je passe des entretiens pour un nouveau poste qui représenterait une belle évolution pour ma carrière. Ma maman se soucie bien évidemment de savoir si tout se passe bien. Au cours d'une conversation téléphonique, je lui raconte un entretien et au fil de la conversation, elle m'interrompt et me dit : "ah bon, le poste en question était occupé par un homme ?". Ma réponse : "Euh oui..." Et là : "Un poste occupé par un homme ! Donc du coup tu changerais de niveau, tu aurais une promotion ?" Moi : "Oui, comme je te l'expliquais c'est une véritable opportunité" Ma mère "Oui effectivement, et du coup tu as le droit de postuler ? Je pensais que tu ne pouvais prendre que des postes occupés par des femmes..." Chère Causette, ma question - constatation : ai-je été adoptée ? Bonne soirée !
Publié par Marie94 le 14 Octobre 2014
Salut Causette, Je te lis depuis quelques mois déjà, plus parce que les sujets que tu abordes me plaisent que par féminisme revendiqué. Mais depuis aujourd'hui, et un débat très animé avec mes colocs masculins qui te voient comme une provocation, un appel à défendre "la virilité masculine, la vraie", et à taper sur les méchantes féministes, j'ai une autre bonne raison de te lire chaque mois. Tu provoques le débat, sur les femmes, les hommes, notre place dans la société, le machisme... Et c'est bien. Parce que même si je n'ai pas réussi à les convaincre que tout le monde, hommes et femmes, ont à gagner du féminisme, que tu n'es pas juste un magazine pour les femmes, j'ai réussi à les faire douter, et, je l'espère, un peu réfléchir. Merci d'être là, pour nous divertir, mais aussi nous faire réfléchir!!
Publié par naan le 09 Octobre 2014
Causette, Il fallait que je te le dise: je te kiffe! Tes éditos me donnent toujours envie d’applaudir! Quand je te referme, j'ai simplement envie d'être une citoyenne, une vraie! Et maintenant qu'une petite fille est entrée dans nos vies, mon homme (qui te lit) et moi espérons bien faire d'elle une femme, pas une moitié, une entière, qui peut être douce et chanter sous la douche et qui peut foutre un pain lorsqu'on l'enquiquine d'un peu trop près. J'espère qu'elle pourra apprendre à lire avec toi ;-) Mille mercis pour ce que tu fais. Et je m'en vais vite acheter des vieux numéros que j'ai raté, juste pour que tu puisse continuer ta mission. Des bises et tête haute, tu déchires!
Publié par Ally 42 le 08 Octobre 2014
Vu sur VdM ce soir : Aujourd'hui, j'appelle un opérateur téléphonique afin de résilier le bouquet "Foot". L'opérateur a souhaité savoir si "le mari était d'accord pour cette résiliation". VDM Edifiant, non ?
Publié par Taly le 08 Octobre 2014
salut Causette, un grand merci (un big up dirait doudou) pour ton article sur la PMA. C'est le premier article que je lis (et j'en ai lu bcp!) qui parle de ce que nous vivons en couple. Effectivement, la PMA nous en sommes sortis, après, 5 ans d'essais, 3 ans de galère et de traitements,. Azoospermie fut le verdict. Alors Doudou a fait une biopsie et grâce aux paillettes recueillies, on a pu tenter des fiv. Je résume: 3 spermogrammes, une biopsie, 2 protocoles fiv, 2 ponctions, 3 transferts d'embryons congelés, 2 ans rythmés par les piqures et les changements hormonaux, la fatigue et la tristesse. Oui la tristesse. Celle qui fait effectivement hurler à pleins poumons la chanson des Brigittes que tu as justement cité. Et puis la PMA, c'est aussi des secrétaires qui ne pensent pas à l'humiliation que ça représente de balancer un protocole à MADAME devant toute la salle d'attente (forcément pleine de femmes enceintes). La PMA c'est aussi des gynécos pas très malins qui soulignent que "vous devriez peut être arrêter de fantasmer sur les poussettes" et que vous pourriez peut être faire "comme ci vous déposiez votre utérus à l'accueil, on s'occupe de tout"... hum alors effectivement, notre + est arrivé un beau jour, et là j'ai dit à Doudou "ça y est, c'est fini!". Et il m'a répondu "non, ça commence!". ou plutôt, ça "re-commence", parce que oui, la PMA nous a aidé, mais elle nous a beaucoup fragilisés aussi. J'ai pleuré en lisant ton article. Merci Causette.
Publié par Rosy le 05 Octobre 2014
Votre magazine est top, rien à dire. Féminin, peut-être. Il est surtout intelligent. Je fais part à tout mon entourage des articles et j'offre aux amis mes anciens numéros. Grand merci à toute l'équipe de Causette.
Publié par Nath le 02 Octobre 2014
Merci Causette pour ton article "PMA, la part des hommes". Malgré les chiffres (1 couple sur 6 qui galère à procréer), ce sujet reste très tabou ! Quant aux réactions des uns et des autres... no comment. Depuis 8 mois mon copain et moi avons franchi le seuil de la PMA, et je trouve qu'il assure. Bien que ce soit la femme qui supporte la lourdeur des multiples examens, il me fait mes piqûres avec beaucoup d'attention et s'est rendu à son rdv spermogramme sans sourciller. Et bien sûr me remonte le moral dans les coups de mou. Quand vous voulez pour un nouvel article sur le sujet !
Publié par krokrak le 01 Octobre 2014
Bonjour à toutes et tous. A propos de la lettre de "Eric un homme un vrai" de votre opus 49:je suis assez,bcp ,très d'accord ...avec lui. Je ne suis ss doute pas "un homme ,un vrai ",mais un homme hétéro qui a besoin de se soulager les bourses" de tps en tps ,parce que contrairement à cet Eric ,je n'ai pas ,,jamais eu de multiples partenaires avec qui le faire;et puis à mon âge ,c'est un bon moyen (c'est vérifié) de se protéger d'un cancer prostatique. Donc non par curiosité comme cet Eric ,mais "par necessité" hélas,je vais régulièrement sur des sites pornos du web:pornhub ,Jacquie et Michel et... et je suis éffaré de voir comment sont traitées les femmes qui si livrent à ces "trips" ,volontairement ,paraît-il(voir jacquie et mchel,entre autres). Franchement moi qui ne cherche qu'à mater une petite video ou Papa et Maman font l'amour ,avec l'air d'y prendre du plaisir,en s'embrassant ,se léchant ,se suçant,etc...gentiement(je me contente de peu,étant vite"satisfait"),je suis ahuri de voir ce que ces femmes subissent. J'ai du mal à croire qu'elles toutes volontaires,qd je vois 3 types et + leur en mettre par tous les trous,même si à la fin ,elles sourient le visage et la bouche inondé de sperme. Vraiment ,Marc Dorcel est-il sûr qu'elles veulent la même chose que les mecs? j'en doute ,mais çà doit être "vendeur" c'est sûr! En tout cas ,perso je recherche pas çà,pas à ce point...
Publié par Dede le 01 Octobre 2014
Bonjour (re) Je voudrais bien savoir quelle tête il a Eric. J espère que ce n est pas Erika. Il m exaspère, mais dans le fond il me fait avancer aussi. Un mec, un vrai quoi! Allez, siou plait, je renouvellerai mon abonnement pd 10 ans , au moins! Pleaaaaaaaase!!! Bise, Audette.
Publié par Dede le 01 Octobre 2014
Bonjour, J ai 37 ans et j attaque ma première FIV à mon prochain cycle. Je voulais dire que oui je suis d accord la FIV s est se prendre un TGV en pleine poire à chaque rd vs. Mais "quelle chance d habiter la France!!!" Pris en charge à 100%, arrêts maladie, pour une maladie qui n en n'est pas vraiment une. Il faut sûrement relativiser un peu, nous, petits riches capricieux, lorsqu on connaît l accès aux soins ailleurs. Ça coûte une véritable fortune!!! Alors dédramatisons un peu, et concentrons nous sur les vrais combat: nous les meufs ;-) Merci d exister, vous m'aidez au quotidien, bise chaleureuse à toute votre équipe. Audette, fidèle causettes se. Ps: Figurez vs que le parking à la Tronche l'hosto de Grenoble pour la PMA se trouve "rue des causettes"!!!!! Si c est pas un signe....
Publié par Astrid le 27 Septembre 2014
Bonjour chère Causette, Je vous écris pour vous suggérer de glisser quelques mots, voire un article, dans un prochain numéro de votre magazine sur la marque CIF. Je pense que cette marque mérite des quiches d'or pour leurs pubs sexistes. J'imagine que la dernière en date ne vous a pas échappé: la Belle au Bois Dormant qui se réveille de son très long sommeil juste pour faire un brin de ménage avant que le prince n'arrive. Évidemment, la valeur d'une femme se mesure pas ses capacités à récurer un sol ! Et cette pub fait suite à une autre du même style: un concours de nettoyage pour devenir roi/reine d'une royaume. Devinez qui a gagné ? Une femme bien sûr. Et qu'a prévu CIF pour la prochaine: Blanche-Neige nettoyant ses casseroles avant de préparer un bons petit plat aux nains affamés après une journée de travail ? Astrid
Publié par nora le 18 Septembre 2014
Bonjour bonjour Je suis râvie que vous évoquiez cette pseudo ou mytho "crise d'ado". Comme je le dis souvent à des amies qui la site fréquemment, je leur répond qu'il est trop facile de tout remettre sur le dos de cette pathologie qui gagnerait nos ados et ce pour certains incurrables ....jusqu'à un âge bien avancé dans leur existence lol. Perso je dis à mes enfants que si alors je mets en concurrence ma crise de la quarantaine à leur crise d'ado alors comment faire ???? Alors les mamans solo comme moi qui en on marre de tout porter à bout de bras peuvent quitter le navire en claquant la porte (comme une grande ado de 40 ans le ferait) ben ouai !! si tout s'excuse avec une crise d'ado pourquoi pas en faire autant avec celle de la quarantaine........ Non mais !!
Publié par maelache le 17 Septembre 2014
Cher Causette, Le lycée est un vaste terrain de découvertes, de rencontres, de péripéties...Mais en quatre ans, ma plus grosse surprise a été de voir que les toilettes des filles de la salle de sport ont été repeintes...ben en rose tiens! Je crois que je vais écrire une lettre au proviseur. Qui est une femme. Sur ce, bonne journée!
Publié par simone la fouine le 13 Septembre 2014
la définition du machisme : Soit je suis en train de lire le volume II du deuxième sexe de S de Beauvoir, et mon esprit en est peut-être un peu trop imprégné mais comment nier une telle évidence avec la dévalorisation du féminin même dans les mots les plus simples comme l'adjectif curieux. Lors de l'aide au devoir de mon fils, cherchant des synonymes j'ai d'abord tapé curieuse et trouvant la définition un peu trop négative j'ai tapé curieux. Quelle bonne idée ! Il suffit de passer un adjectif au masculin et il prend des aspects diamétralement positifs !!! Hallucinant !! Si vous voulez en faire l'expérience aller sur le verso.net et la comparaison sera rapide ! J'espère que ce sont des hommes qui ont rédiger la définition sinon si c'est des filles c'est du masochisme !!! Je n'ai pas le temps de poursuivre l'investigation car je suis une fouineuse mais dès que je peux je m'y colle car j'aime être indiscrète et ne reste blasée !!! Les filles attention aux dictionnaires pour l'éducation des enfants !!!
Publié par teignouze le 12 Septembre 2014
Bonjour Causette, C'est le deuxième article du Point que je lis qui retrace une chronique judiciaire de fait divers. Et deux fois, qu'il s'y glisse des descriptions, pour le coup incongrues, de certains protagoniste. La première fois, il s'agissait "d'une interprète avec un décolté plongeant", et cette fois si, on y trouve la description de la coiffure et la tenue d'une avocate. Bizarrement, pas de commentaire sur la tenue ou le physique du procureur ou autre personne du sexe masculin. En quoi la tenue ou le physique des femmes est-il plus important que ceux des hommes pour comprendre un article journalistique? Je me le demande.... Bon, j’espère que ce message passera, le dernier du mois d'aout n'est jamais paru...
Publié par Arielle le 10 Septembre 2014
Suite à votre article sur le rugby féminin, que dire du Tour de France féminin dont personne ne parle, moins long que celui de ces messieurs, certes, mais c'est un bel exploit tout de même, et de la finale de Roland Garros (entre autres), qui a TOUJOURS lieu le samedi pour les dames (quand les gens font leurs courses) , et le dimanche pour les messieurs, (quand les gens digèrent devant la télé. Ca m'énerve bien ça aussi ...
Publié par Maya le 10 Septembre 2014
Bonjour Causette! Hier en lisant le magazine de septembre (Causette#48) je suis restée sur le c... en apprenant qu'il y avait des séminaires d'une secte douteuse sur fond de pseudo-religion... (Je suis une habitante de Lux). Merci à vous de m'informer de ce qui se passe dans mon petit village, et dire que je voulais faire baptiser ma fille à Lux, je suis refroidie!
Publié par Ju le 06 Septembre 2014
Malgré leur abandon, les documents relatifs aux ABCD de l'égalité sont encore consultables : Sur le site du CNDP (désolé je n'ai pas pu poster le lien.) Profitez-en !
Publié par Pauline Charruyer le 24 Août 2014
Bonjour Causette ! Lue dans le magazine "Construire en Bois - Maisons d'ambiance" numéro 41 (juillet août septembre), dans l'article "Une bien jolie love Story" (p34), cette petite perle qui aurait toute sa place dans Causette: "La maison en bois est chaleureuse, confortable en été et en hiver. Elle est aussi pratique à décorer pour une femme...pas besoin de perceuse !" Bisous bisous Causette, continuez à être comme vous êtes !
Publié par niniscooter le 20 Août 2014
stephane bern, sujet les courtisanes....navrant....en fait des putes de luxe qui passent à la télé c'est pas nouveau..ça perdure..on a des noms...et la condiiton féminine en 1900 c'était joyeux ? svp faites nous quelque chose pour ces oubliées de l'époque, celles qui travailler en usine, celles qui mourraient en accouchant, celles qui ont fait la révolution pour nous libérer, celles qui étaient nos arrières grand mères . merci causette
Publié par hl le 30 Juillet 2014
Bon, bah j'suis pas là pour faire du prosélytisme ou quoi. J'suis pas féministe, même si j'en décoince plus d'un. J'suis pas bien rangée non plus. J'suis dans une tranche qui se veut ouverte quoi !!! Administrez à vos lecteurs et lectrices une bonne dose d'humour, d'ouverture sans toutefois remettre en jeu la véritable information et la liberté de penser de chacun d'entre-nous. Sans crier "Causette a raison!" Parce que Causette elle est vachement plus sympa quand elle est ouverte d'esprit ;-) Parce que je kiffe AUSSI choquer les gens, choquer FEMMES et HOMMES ! Repousser leurs limites de l'acceptable ! J'ne pense pas être une quiche, j'demande juste que l'on respecte les idées de tous. J'te kiff bien Causette ! Si j'avais des glawis, j'aimerais bien parfois que tu me les soutienne ! ;-)
Publié par artefact le 29 Juillet 2014
salut causette ! de quoi on parle ? un clivage homme femme ? lecteur assidu je voudrais réagir. Pour moi la complémentarité n'est pas une gajeure, si je ne rechigne pas à remplir le lave vaiselle, j'en assume l'entretien technique. Comme si ça m'amusait de penser filtration, nettoyage... il en va de même pour les siphons des éviers (à la limite de la gerbe), des bagnolles (qui semblent plus faites pour déconner que pour rouler), des tondeuses, chauffe eau et autres bordels qui ne marchant pas longtemps sans entretien. Je teste aussi l'élevage d'enfants en autonomie. Perso, je préfère et de loin m'occuper seule de mes enfants plutôt que de "conseiller" mon ex qui, quoiqu'il arrive se sentirait "dévalorisée" dans son rôle de mère. Aujourd'hui je me trouve bien plus libre en étant seul, mes enfants me semblent très équilibrés et forcément je me demande demande à quoi ça peut bien servir un couple. Et bien je crois sincèrement (et sans doute connement à vos yeux) que le fait d'être à deux permets de se relayer, de présenter deux visons et deux sensibilités complémentaires du monde qui ne peuvent qu'enrichir les enfants. Je lis beaucoup de vos articles avec intérêt (même si je regrette qu'ils ne soient pas plus approfondis) et je déplore de me sentir si peu représenté dans vos pages. Je tenais également à rajouter que si mes idéaux rejoignent les vôtres (je pense comme Aragon que la femme est l'avenir de l'homme), l'éducation que j'ai reçue ne me permet pas de me sentir en phase avec un féminisme castrateur. Il m'aurait fallut plusieurs vies pour n'être plus dépendant de votre féminité maternelle, bienveillante, aimante... Julien un homme, simplement un homme...
Publié par mumu13 le 28 Juillet 2014
Bonjour Causette C'est la fatigue d'avant les vacances??? Vous êtes en pleine deprime ou quoi? Mince, flutte et zut moi qui aimais bien Causette qui était a deux doigts de mon abonnement. Me voilà fachée. Je ne regarde plus la télé parce qu'il ne parle que de crimes, de violence et qu'on dirait qu'il sont allergiques au rire....Mais Causette.... C'est pas possible. Eh bien si.... Moi "Sous les jupes des filles j'ai bien rigolé" et des fois le second degrés ça soulage de notre réalité. Alors si il ne faut que se battre se tenir au courant du sort de nos "soeur" en pleurer et de nouveau se battre prendre partie contre ou pour. Etre cultivée et revendiqué. Moi je fatigue et je me dis qu'être une femme c'est aussi accepter de savoir que l'on croit souvent au contes de fées mais qu'on est consciente que c'est du second degrés. Qu'on est jamais aussi belle que quand on rigole, même si c'est sur une comédie sans grande prétention comme sous les jupes des filles parce que chaque actrice a osé se moquer de ce qui lui fait le plus peur et qu'elle est rentrée dans son rôle a fond et qu'elle nous a émue. Duras j'aime bien mais rire aussi et surtout. Alors de grâce un peu plus d'humour et de patience avec ceux qui tente de nous soulager de notre quotidien. Parce qu'on est pas des cruches et quand on va au cinéma on sait que c'est du CINÉMA.....
Publié par Laurie le 26 Juillet 2014
Appel de SFR pour me vendre un nouveau bouquet télé. Après à peu près 15 coups de fil dans la semaine où, soit je ne décroche pas, soit je dis que je suis au travail (même que c'est vrai), je décide aujourd'hui de prendre un petit peu de temps pour écouter la madame afin qu'elle me foute la paix. Je l'écoute donc d'une oreille me vendre pendant 10 minutes les superbes films disponibles, les séries de ouf en avant-première, les documentaires de taré en 3D, ... Tout en continuant à bosser sur mon ordi. Quand soudain ... Après un doux "Monsieur regarde du sport ?", un violent "Et bien sûr madame, nous proposons des chaînes féminines, spéciale mise en beauté avec des leçons de maquillage, des chaînes de jardinage et de cuisine évidement, ainsi que des chaînes pour faire du sport à la maison avec un coach." ............................... Non madame, ça ne m'intéresse pas. Au revoir. Quiche SFR, bonjour !
Publié par Mûri le le 21 Juillet 2014
Bonjour. Vous aviez besoin de vacances??? Moi qui croyais avoir trouver une source d'anti déprime me voilà mal. Votre édition de Juillet Août me fait penser a une série américaine : surenchère d'accroche sur la violence et de
Publié par cathherine le 17 Juillet 2014
je souhaiterais vous adresser la photo de la publicité affiché sur les voitures bennes de Bastia ( communauté de communes) concernat le tri selectif. Comment puis je faire ?
Publié par merlinou le 16 Juillet 2014
Merci causette pour l' article sur l' éducation sexuelle dans une école en belgique; je souhaiterais vous informer que l' éducation sexuelle dans les écoles maternelles , primaires et secondaires est obligatoire en france( B.O n° 9 du 27 février 2003) et doit se dérouler pendant au moins 3 séquences sur une année scolaire; si vous êtes curieuses et curieux venez donc me voir pendant les ateliers que j' anime en maternelle, primaire et collège j' habite dans le 65 près des pyrénées et je suis formatrice en éducation à la sexualité; cette année 12 classes ont participé à un projet "danse et sexualité" en partenariat avec l' Occe( office central de la coopération à l' école) une chorégraphe et moi même avons accompagné les élèves de maternelle et de primaire dans cette belle aventure à très bientôt nicole à très bientôt
Publié par Mélanie le 15 Juillet 2014
Chère Causette, Connaissez-vous "Les Cakes de Bertrand", cette collection de papeterie et autres accessoires à base de cupcakes rétros... Eh bien je la rebaptise "les Quiches de Bertrand" après avoir découvert aujourd'hui leurs livres édités chez Hachette. "Comment être une vraie lady" et "Comment être une épouse modèle" sont décrits par l'éditeur comme de vrais "missels à garder toujours dans son sac pour être à la hauteur en toute circonstance". Au départ je pensais que c'était du second degré, mais apparemment non. Si ces livres avaient été écrits au 19ème siècle j'aurais compris, mais non, ils datent de 2012! Par exemple l'auteur de "Comment être une épouse modèle" nous explique dès l'introduction que le royaume de la femme est sa maison et qu'elle doit s'en occuper pendant que son mari gagne de l'argent pour la famille. Elle n'est (soit-disant) pas soumise mais "dévouée", nuance. Les hommes dominent le monde et nous les femmes, nous les secondons de manière anonyme et fidèle, c'est normal. Tout le bouquin est comme ça! Une suite de quiches plus graves les unes que les autres! Exemple : si ton mari te trompe, tu ne peux t'en vouloir qu'à toi même, c'est que tu n'es pas assez désirable et que tu ne prends pas assez soin de toi!! Bref, Causette vite il faut faire quelque chose! Je travaille en librairie et je suis obligée de vendre ces horreurs, et le pire c'est que les gens les achètent!! ça part comme des petits pains!
Publié par Charlotte le 15 Juillet 2014
Ma chère Causette, suffit-il de lire causette chaque mois pour être féministe ? Malheureusement je crains que non. Pour moi être féministe c'est plus que de la théorie, c'est de la pratique !! Alors papa si tu lis ce message : je ne t'ai jamais vu faire de repassage, ni de ménage, tu ne sais pas où se trouve l'aspirateur, ni quand il faut passer la serpillère.. Mais chaque mois tu dévores Causette et laisse maman se charger des tâches ménagères.. Tu dis que tu fais du bricolage (le rôle de l'homme après tout, hein), mais figure toi que maman aussi. Je crois que tu n'as pas tout saisi et moi je sais pas comment te dire que tout ça me désespère! tu es un féministe du dimanche !!
Publié par jamicle le 11 Juillet 2014
ola tres chere Causette Mais ou est donc notre causette monsieur???,pourquoi n y a t il plus de jambon!!! ce bien domage c etait bien drole ca manque... Je t adore dame causette, passe un bon ete et ramene nous de bon jambon pour la rentree... jamicle un homme un vrai.......
Publié par LB le 10 Juillet 2014
Dans la petite ville de Quint Fonsegrives, tout près de Toulouse, Mr Pizza Pazzi vend ses pizzas en affublant un mannequin (taille 32) de tenue ultra légères sur le bord de la route....enfin on a dû lui demander de s en tenir à la devanture de son magasin puisque la dîte poupée de cire, presque totalement et quotidiennement dénudée, a reculé d'un mêtre une année... Si elle arbore un deux pièces à flonflon couleur drapeau du Brésil ces jours ci, elle change souvent de tenue et propose plus régulierement les services de son patron en tenue de gendarmette ....jupe au ras des fesses bien entendu.. et képi vissé sur la tête... "Viens on va acheter une pizza et on t offrira une vue sur balconnets pigeonnant !"....."allez les enfants, on va chez le vendeur de cul nu... de pizza pardon...", écoeurée...
Publié par Alex le 09 Juillet 2014
Un génial article d'Alix Van Buuren pour rue89 qui dénonce les personnalités mélangeant les combats. Noémie de Lattre fait en effet "sans doute malgré elle – le jeu d’un mépris de classe et d’un racisme terrible dont on connaît aujourd’hui l’étendue en France d’une part, et elle contribue d’autre part à la pérennité du machisme et du sexisme de cette partie de la population, à savoir les riches, les éduqués, ceux qui ont un bac +X et qui par une action conjointe du Saint-Graal et de je ne sais combien de séances d’hypnoses échapperaient à ce comportement bestial et porcin qui l’outrage. Féminisme bourgeois." A lire!
Publié par PhiMu le 09 Juillet 2014
Bonjour à tou-te-s, Les gens qui choisissent de ne pas avoir d'enfants (je ne parle pas de ceux qui n'ont pas le choix) sont-ils nécessairement égoïstes comme je l'ai hélas entendu plusieurs fois ? Regardons les prévisions pour la population mondiale (ONU "13 juin 2013 – La population mondiale actuelle de 7,2 milliards devrait augmenter de près d'un milliard de personnes au cours des douze prochaines années, pour atteindre 8,1 milliards en 2025 et 9,6 milliards en 2050"). A ce rythme-là, dans quelques générations, l'air non pollué, le m2 par personne, la nature sauvage seront un luxe ! Pitié, pas de troisième guerre mondiale ! La race humaine devrait quand-même avoir d'autres moyens d'auto-réguler sa population, non ?!! Et si on déculpabilisait les couples qui choisissent de ne pas avoir d'enfants ; et si on ne laissait pas seuls ceux qui ont des enfants, seuls autour de la sacro-sainte famille nucléaire, car tout le monde n'a pas les grands-parents à portée d'aide ! Et si on était plus solidaires, et pas seulement financièrement ! Je sais, on a enfin pris conscience que certains adultes pouvaient faire beaucoup de mal aux enfants, mais enfin, il ne faudrait pas "tomber dans la psychose inverse". Peut-être certains couples qui choisissent de ne pas avoir d'enfants par eux-mêmes, et passeraient bien du temps avec leurs neveux nièces...s'ils n'étaient pas à des centaines de kilomètres, voire carrément dans un autre pays...peut-être ces couples seraient-ils contents de participer à l'éducation, l'éveil, d'autres enfants plus proches géographiquement ? Je parle de "couples" par commodité langagière, mais je pense aussi aux célibataires, aux veufs et veuves : il n'existe pas des programmes de grands-parents adoptifs ? Et si on les consolidait, et on construisait aussi des systèmes de tontons-tatas d'adoption, etc. ? Je me trompe peut-être, mais il me semble que plein d'enfants bénéficieraient de plus de contacts avec des adultes, et que plein d'adultes passeraient bien plus de temps avec des enfants, même s'ils / elles n'en veulent pas la responsabilité 24h sur 24 à la maison... Voilà, c'est peut-être fantaisiste, mais c'est une piste, en tout cas ! Encore merci pour ce magazine, le seul lien avec l'actualité que j'entretienne avec plaisir :-)
Publié par BRIGITTE le 07 Juillet 2014
Bonjour à toute la rédaction, Avez vous lu la chronique de RAPHAEL ENTHOVEN dans le dernier PHILOSOPHIE MAGAZINE ? son titre "halte au e" : donc, contre la féminisation du français : en voici quelques extraits : "Etrange féminisme, d'abord, que cette lettre sans gêne, qui joue des coudes. Qui, pour le féminiser, écarte les jambes d'un mot afin de s'y introduire et de s'y planter comme un crampon" : mais de qui parler-t-il donc ? du "e" ou des femmes, puis de lui qui ne voit une femme que comme un/ des trous et des seins? Toute la chronique est écrite dans ce style!!!Votre avis et votre commentaire m'intéressent. Bises à la rédac, Brigitte
Publié par Berenice1980 le 07 Juillet 2014
Bonjour Causette, Des lourdeurs administratives à la disparition de notre identité. Je suis mariée et aujourd'hui enceinte de 9 mois. Je vais pour m'inscrire à la marternité, on m'apprend que mon nom que j'ai toujours porté, mon patronyme, (grrr) doit disparaître au profit de celui de mon mari. Je n'ai pas le choix, c'est tout simple. Le seul nom utilisé doit être celui d'épouse. Pourtant cela va à l'encontre de la loi française, j'ai l'impression que ce n'est pas la seule maternité qui fonctionne ainsi (certains témoignages sur Internet déclarent même que les maternités demandent parfois de changer les noms sur les cartes de sécu ou de groupe sanguin pour être en cohérence avec leur administration!) . Est il normal qu'en 2014, la femme soit encore soumise à ce genre de diktats arbitraires, que nous soyons ainsi l'objet de l'administration? Ma fille va naître, j'espère qu'elle ne connaîtra pas cette dissolution de son identité... Bref il y a encore du pain sur la planche!
Publié par khablamlouk le 02 Juillet 2014
Causette, je t'adore mais j'ai ai ras le bol de lire homme avec un petit h dans tous tes articles, qu'il s'agisse de la gent masculine ou de l'humanité. Que la plupart des gens se fichent voire se moquent de cette "nuance", passe encore, mais que tu ne marques pas le distingo, qui est tout de même une règle grammaticale, et marque une différence de sens importante, surtout pour toi, ça m'énerve à chaque fois. ce
Publié par fée-tout-et-rien le 02 Juillet 2014
Hier passage à l'oral des élèves d'aide à la personne qui reviennent de structures "petite enfance", j'interroge le seul garçon de la classe et oui il est capable de changer une couche du haut des ses 16 ans et de raconter des histoires! Et oui il aimé son stage! Mais de son propre aveu ça n'a pas été facile, surtout le 1er change où tout le monde le regardait en attendant l'erreur et prêt à intervenir comme s'il allait cassé le bébé... moi je dis bravo à tous ces jeunes qui font la formation pour le métier qu'ils veulent et puis c'est tout! Cet oral m'a reboosté le moral avant les vacances!
Publié par Ho-Re-Li le 26 Juin 2014
Cours d'histoire de Seconde sur la Révolution française. Je définis la construction de Marianne en tant qu'allégorie (un personnage qui représente une idée abstraite) de la République française. Question d'élève : "Pourquoi c'est toujours des femmes, les allégories ?" Ne sachant que dire, je demande à l'ensemble de la classe si quelqu'un peut répondre. Une élève lève le doigt : "parce qu'il est plus facile de traiter une femme en tant qu'objet". C'était une constatation mais je n'ai pas entendu de résignation. On avance !
Publié par Julie le 24 Juin 2014
Sur les cons et les connards : C'est gentil, vous nous expliquez ce qu'est un connard , et quelle sont les différences avec un con. Mais au fait... c'est quoi , un con ? "c'est con", une expression qu'on emploie machinalement à la maison. Et forcément, les enfants l'enregistrent et commencent à l'utiliser. Là, ça m'a fait bizarre : au fait, c'est quoi ce mot ?... N'est ce pas le sexe féminin ? Dis donc, alors, quand je trouve quelqu'un stupide, agaçant, idiot et j'en passe, je le traite de ..."mon sexe" ??? C'est quoi ce délire ? Mon sexe est magnifique, sensible, plein de vie et de mystères... Enfin bref , tout l'inverse, quoi ! Alors, c'est quand CON invente des vrais jurons, nom de nom ? parce que , c'est pas facile de changer une habitude de juron... mais si on s'y met toutes, et qu'on trouve de bonnes idées...
Publié par marie-virgule le 23 Juin 2014
Merci pour le badge et l'autocollant ! et Merci aussi Causette d'exister ! J'ai oublié de te dire : je t'ai découverte à la bibliothèque (municipale) de St Jean d'Y (c'est la plus belle de France). Et après je t'ai commandé au Père Noël : il existe puisque je te retrouve dans ma BAL ! à++
Publié par vir211 le 21 Juin 2014
Je suis en poste depuis 10 mois maintenant. Un poste à responsabilités dans une association. Mes collègues sont tous des hommes plus âgées mais j'ai fait mon trou, ça roule. On me respect. Vendredi, grosse réunion, présentation d'un projet important, projet sur lequel je bosse depuis un moment. J'opte pour une petite robe blanche., Fine bretelles, sous le genou, évasée. Simple, sobre, parfaite. Il faut trop chaud pour la chemise et le pantalon. tout ce passe à merveille. Et ce matin je reçois ça: "Bonsoir, J'ai beaucoup aimé votre petite robe blanche, simple et délicate, comme je vous imagine. J'ai observé avec intérêt ces cordons et j'avoue que j'aurai été tenté d'en tirer une extrémité pour découvrir les deux perles qui se cachaient derrière. Vous êtes sans doute trop jeune pour avoir connu cela : "c'est l'effet magique d'impluse" ! Je serais ravi d'être cet inconnu qui vous offre des fleurs. A ce stade vous vous dites : "mais qui m'envoie ce mail ?". Faisons le tour de table en commençant à votre gauche : chargé de mission à XXX, président de XXXPoitou-Charente, notaire, charge de mission XXXXX aménagement, maire, charge de mission parc, adjoint au maire....j'ai fait le tour des hommes non ? Au plaisir de vous lire." Je rêve! Oui je suis une femme et oui je mets des robes! Et alors! pas de ras la moule, pas de décolleté, juste une robe d'été sous le genou. Je suis pro et je fais mon taraville, ce genre de message je m'en passerais bien! Ah si je pouvais lui mettre un coup de b..lle il me trouverais surement moins délicate et ça me ferais le plus grand bien! Non mais!
Publié par HUGO le 21 Juin 2014
JE VOUS SOUHAITE UNE Bonne CONTINUATION, je le trouve très intéressant , pas beaucoup de journeau mixte ou intéressant AMITIÉ FRATERNELLE BERTRAND ,
Publié par Mélanie le 20 Juin 2014
Chère Causette, je suis maman d'une fille de 10 ans et d'un garçon de 5 ans et demi. J'ai le sentiment de les élever de la même façon, mais je n'échappe pas au gène "rose fifille" (qui commence enfin à s'émousser) pour ma fille, et au gène bagnole et gueguerre pour mon fils. Soit. J'accepte. Il faut quelquefois les laisser s'exprimer...! Si j'écris aujourd'hui, c'est pour relater une anecdote, un petit mot d'enfant qui me fait dire que l'égalité des sexes avance peut-être. Je pars en sortie avec ma classe et dois pique-niquer près d'un lavoir. J'explique cela à mon fils et il me demande ce qu'est un lavoir. Oulà...matin...café...en retard... "Bah tu vois, mon chéri, c'était il y a très longtemps, quand il n'y avait pas de machine à laver, les femmes allaient laver le linge au lavoir". Là, mon conjoint intervient: "Pfff, pas laver, rincer". La nuance valait le coup d'être soulignée. Et mon fils répond: "Et les hommes, ils faisaient comment? Ils avaient des machines, eux?". Voilà, ça m'a plu, et je voulais juste partager ce petit bonheur matinal. Bonne continuation à vous, et au plaisir de vous lire chaque mois.
Publié par bigzouille le 19 Juin 2014
Bonjour Causette Je viens d'apprendre que je suis périmée, eh oui,j'ai 38 ans et maudite dame nature nous a collé une date limite d'utilisation optimale : après 35 ans on peut toujours nous consommer mais peu de chance d'obtenir une progéniture!
Publié par Colune le 18 Juin 2014
pour continuer sur ma lancée : je viens d'écouter une nana commentant la campagne de pub d'Eden Park : "elles ne subissent rien, on ne joue pas du tout sur la soumission, ces femmes qui posent, c'est elles qui l'ont décidé.." et la société, elle décide pour qui ?
Publié par Colune le 18 Juin 2014
A Hélène : hé oui ! je suis aussi tombée sur la campagne "for you guys" (une superbe quiche, style bourgeoise coincée dans un polo rose, cheveux parfaitement ajustés, agitant un fer à repasser !!!) j'étais moi aussi SIDÉRÉE, je l'ai signalée à une amie qui bien sûr a approuvé... bref, à quand la fin des clichés ?
Publié par birgita le 18 Juin 2014
chère Causette, Je te lis souvent, je suis toujours en accord avec les très bons articles publiés. Les "quiches" me font rire. Mais là, j'ai un doute ! après une journée de dur travaux dans le jardin, une fuite dans la maison à cause de la grêle, je me suis assise comme une zombie dans le canapé, j'ai pris un gros esquimau au double chocolat et j'ai regardé "l'amour est dans le pré" ...en rêvant ! Brigitte
Publié par Cécile le 18 Juin 2014
Chère causette, Je t’écris dans l’espoir que tu puisses m’aider à résoudre un problème qui me hante depuis des années. En effet, je souffre d’une réelle discorde mentale dès qu’il s’agit d’évoquer le sujet de la pornographie et je vais t’expliquer pourquoi. D’accord avec l’idée que chacun est libre de disposer de son propre corps, je ne remets pas en doute le choix des femmes qui décident de faire carrière dans l’univers du X. Hors, pour moi, la question est simple : que se passe-t-il le jour où, comme tout le monde, cette femme n’a pas envie d’aller travailler ? Que se passe-t-il quand elle n’a pas vraiment l’envie d’aller tripoter ses collègues ? Est-ce que la notion de choix est encore valable ? Est-ce acceptable qu’elle se transforme en devoir professionnel lorsqu’il s’agit de relations sexuelles ? N’est-on pas entrain, à ce moment, d’accepter que la loi relative à la dignité humaine ne soit bafouée ? La notion de choix reste trop floue dans les métiers liés au sexe pour que je sois à l’aise avec ce sujet. Et tant que le salon du X se résumera à une troupe d’hommes regardant une femme de déshabiller, il y aura un problème. Je resterai dans une colère monstre tant que les femmes auront encore à gérer ces questions. Alors voilà Causette, je me demandais si tu pouvais partager ton avis sur la question ou si tu avais publié un article à ce propos qui pourrait m’éclairer. Je crains malheureusement que là où il y aura du sexe et de l’argent il y aura toujours des femmes plus ou moins consentantes. Cécile une lectrice inquiète.
Publié par Morgane le 16 Juin 2014
Aujourd'hui obligée de patienter à la gare pendant une heure, je passe au kiosque t'acheter et te cherche pendant 2 bonnes minutes au milieu de tous les "féminins"... Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que tu étais sur un autre portique bien en évidence! Je crois que certains ont enfin accepté ton utilité publique! Me voilà ravie!
Publié par Alma le 16 Juin 2014
Bon dis donc, votre article sur la cigarette électronique (Causette de Mai) il est bien mais il manque un truc quand même : ce que la cigarette devient après, quand on l'a jetée à la poubelle. Oui parce que ces petits miracles de plastique, c'est fait de pleins, pleins de petites choses, pas recyclables de la même manière (voir pas recyclables du tout). Pour les recycler, il faudrait les démanteler à la main...Pas vraiment recyclable du coup. Lire cet article sur la cigarette électronique et embrayer sur "petit ours blanc et sa banquise qui fout le camps parce que (justement) on produit trop de déchets", c'est un peu bizarre comme transition...Pour arrêter la cigarette, mâchons gaiement des bâtons de réglisse au soleil !
Publié par Hélène le 11 Juin 2014
"For you guys" .. est-ce que vous avez vu la campagne de pub Eden park ?? Les rugbymans remplacés par des jeunes femmes s'affairant aux tâches ménagères (repassage, plier le linge, etc..) "for you guys" j'avoue je suis encore sidérée ...
Publié par Mamita le 10 Juin 2014
En ce jour d'anniversaire je passe une journée magnifique dans mon lit avec lumbago chéri et avec toi causette ... Que ne t'ai-je connu avant ! Merci pour tes articles d'ailleurs c'est décidé tu seras mon cadeau d'anniversaire pour un an .
Publié par Sandy le 08 Juin 2014
Aujourd'hui , je rentre dans un bar , je commande un café , et puis je vais dans le coin presse me trouver une petite lecture a la fois culturel et sympa, ayant déjà lu (dévorée) Le Causette de se mois ci , je farfouille . Et tombe sur " The good life" qui a sortit une version féminine de son magasine , "Super un autre Causette !!!!" "Heu bah non en fait !!!" Je m’explique: Au niveau de la couverture : 1er : Rose pour les femelles , Bleue pour les mâles. ( Alors je sais que c'est dur de lutter contre certains clichés , mais faire quelques petits efforts ça na jamais tuée personnes ) 2eme : Barbie quiches plantant tout sourire une épée dans le corps dénudes de Ken décapités (pour les femelles évidement) Pour les hommes nous avons des buldings , a oui tout de suite ça fait plus sérieux , et puis des grands bâtiments , droit comme des I , ça ressemble bien a ce "mâle" ce "phallocrate" qui va ouvrir le magasine. Sauf que le vrai problème viens du contenue , quasiment identique , évidement je n'ai pas lu les deux mais il suffit de se cantonner a la couverture pour se rendre contre que quelques sujets differe ex: " Le Rang Rover Sport" cotés messieurs , cotés gourdasses "The good fashion". Alors je ne voudrais pas paraitre pègres , mais si j'avais voulu lire l'article "RRS" et "TGF" il m'en aurait couté pour 12Euros . Ce qui fait très cher pour avoir deux magasines avec des contenues identiques et seulement quelques articles différents . Si mon homme avait été un passionne de mode et qu'il aurait voulu lire l'article "The good fashion" , il aurait surement dut se balader avec sous le bras un magasine rose bonbon et La barbie tarés . ( Vous me direz c'est pas si grave , et puis c'est aussi ca être contre le sexisme , ne pas tenir contre des préjuges , des cliches etc. Je vous répondrez alors pourquoi faire deux couv si ce n'est pas si grave , moi je m'en fou de me balader avec une photo de bulding sous le bras ) Et puis honnêtement je trouve que le rose , plus la barbie castratrice gourdasse et quiches que l'on peut voir en couv décrédibilise tout , j’étais intéresser par le magasine , mais plus cotés masculins . Comme quoi lorsque l'on veux séduire vaut mieux rester sois même et honnête et ça devrait être pareil pour la ligne éditorial de "The good Life" une reprise en main serait nécessaire d'autant qu'il s'agit (que) de leurs 14 eme numéros , il n'est jamais trop tard pour se rattraper de ses erreurs. Moralité : Il n'y aura jamais d'autre Causette , et maintenant j’attends le mois prochain avec impatience .
Publié par Sandy le 08 Juin 2014
Aujourd'hui , je rentre dans un bar , je commande un café , et puis je vais dans le coin presse me trouver une petite lecture a la fois culturel et sympa, ayant déjà lu (dévorée) Le Causette de se mois ci , je farfouille . Et tombe sur " The good life" qui a sortit une version féminine de son magasine , "Super un autre Causette !!!!" "Heu bah non en fait !!!" Je m’explique: Au niveau de la couverture : 1er : Rose pour les femelles , Bleue pour les mâles. ( Alors je sais que c'est dur de lutter contre certains clichés , mais faire quelques petits efforts ça na jamais tuée personnes ) 2eme : Barbie quiches plantant tout sourire une épée dans le corps dénudes de Ken décapités (pour les femelles évidement) Pour les hommes nous avons des buldings , a oui tout de suite ça fait plus sérieux , et puis des grands bâtiments , droit comme des I , ça ressemble bien a ce "mâle" ce "phallocrate" qui va ouvrir le magasine. Sauf que le vrai problème viens du contenue , quasiment identique , évidement je n'ai pas lu les deux mais il suffit de se cantonner a la couverture pour se rendre contre que quelques sujets differe ex: " Le Rang Rover Sport" cotés messieurs , cotés gourdasses "The good fashion". Alors je ne voudrais pas paraitre pègres , mais si j'avais voulu lire l'article "RRS" et "TGF" il m'en aurait couté pour 12Euros . Ce qui fait très cher pour avoir deux magasines avec des contenues identiques et seulement quelques articles différents . Si mon homme avait été un passionne de mode et qu'il aurait voulu lire l'article "The good fashion" , il aurait surement dut se balader avec sous le bras un magasine rose bonbon et La barbie tarés . ( Vous me direz c'est pas si grave , et puis c'est aussi ca être contre le sexisme , ne pas tenir contre des préjuges , des cliches etc. Je vous répondrez alors pourquoi faire deux couv si ce n'est pas si grave , moi je m'en fou de me balader avec une photo de bulding sous le bras ) Et puis honnêtement je trouve que le rose , plus la barbie castratrice gourdasse et quiches que l'on peut voir en couv décrédibilise tout , j’étais intéresser par le magasine , mais plus cotés masculins . Comme quoi lorsque l'on veux séduire vaut mieux rester sois même et honnête et ça devrait être pareil pour la ligne éditorial de "The good Life" une reprise en main serait nécessaire d'autant qu'il s'agit (que) de leurs 14 eme numéros , il n'est jamais trop tard pour se rattraper de ses erreurs. Moralité : Il n'y aura jamais d'autre Causette , et maintenant j’attends le mois prochain avec impatience .
Publié par KOSMO le 07 Juin 2014
Bonjour, je suis un homme et j'achète Causette tous les mois. Je souhaite réagir à l'article "A t' on le droit au décolleté en politique ?" Je suis d'accord sur son contenu. Mais les injonctions faites aux hommes sur leur look sont infiniment plus strictes ! La photo d'un G20 ressemble à une assemblée de croque-morts ! En dépit de ces injonctions, ou à peut-être à cause d'elles, les femmes jonglent avec une diversité de styles, de formes et de couleurs que je leur envie. Bonne continuation, un homme un vrai... Bernard
Publié par freakazohid le 06 Juin 2014
Bonjour à l'équipe de Causette, J'avais déjà entendu parler de vous par une fille de mon copain que j'apprécie moyennement et qui m'avait passé votre magazine. Je l'ai feuilleté et le trouvais pas mal. Maintenant, j'ai acheté le dernier et les articles sont excellents. J'ai l'impression d'avoir toujours un train de retard. Bon, c'est pas grave. Désormais, je vous lirai plus souvent. Bonne continuation.
Publié par Lucette le 05 Juin 2014
Chère Causette, j'aimerai te raconter une hístoire qui m'a ouvert , une fois n'est pas trop, les yeux, sur notre facon de préparer les enfants et les adolescents à leur rôles respectifs. J'anime un atelier théâtre franco-allemand avec des lycéens de Seconde...Il faut porter quelques chaises et quelques tables. Systématiquement, les deux profs, des femmes, appellent les garcons à l'aide "Allez les gars, il nous faut des hommes forts..." J'avoue, même moi, qui fait très attention dans mon approche du théâtre à déranger les rôles, j'ai tendance à inciter les participants masculins à porter les trucs lourds. Lorsque les gars,lassés de toujours devoir mettre la main à la pâte, regarde la prof avec un air de merland frit, elle leur sort "Soyez mignon, quoi?!"... Aucune réacion des gars, qui sente l'arnaque. Je tente ma chance auprès de deux filles. Elles sont mignonnes et apparement cela suffit, car elle ne lève pas le petit doigt. Cette semaine, autre atelier, autre situation, une èlève de CM1, maigrichonne, tendance à être véxée très facilement, la larme facile, me demande de porter une grande table en bois au dehors, j'hésite à demander à l'un des garcons, et là je me rappellent la semaine précécente, je l'encourage, lui promet qu'elle sera grande et forte, elle prend la table avec moi et hop, ni une ni deux, la fillette paraît tout de suite plus grande et plus forte... Bref, soyons mignonnes, apprenons à porter les tables et les chaises nous-mêmes, apprenons aux fillettes maigrelettes qu'elles peuvent y arriver aussi! Et apprenont aus gars qu'on n'est pas plus mignon quand on aide...mais que s'entraider entre gars et fille, c'est normal! à bientôt, merci pour tous les bon articles, Lucette
Publié par dangerprudent le 05 Juin 2014
Un jour dans un aeroport j\'ai trouve votre premier numéro. J\'ai regardé un brin curieux, un brin \"fouteur de girl\" et j\'ai pleuré de rire. De rire, d\'indignation, d'inspiration ça fait un bout de temps que tu fais partie de mes magazines à pas louper. Je t\'aime causette. T\'es pas surnuméraire, t\'es nécéssaire. P.S. Au fait, jettes un oeil au projet "Female Minifigure Set" . Une initiative antiquiche, ça se fête!
Publié par Aurélie le 01 Juin 2014
En réponse au message d'Elo du 16 mai 2014. Oui, l'endométriose est une maladie mal connue, qui est douloureuse et complique le fait de tomber enceinte. Je te conseille alors de consulter un étiopathe (une sorte d'ostéopathe des organes). Certains te diront qu'il ne s'agit là que d'un marabout mais j'ai deux exemples autour de moi qui prouvent le contraire. Elles étaient aussi suivies par leur gynécologue bien sûr. Mais je pense qu'il est grand temps de faire confiance à la médecine douce...
Publié par Jean-Phi le 01 Juin 2014
Chère Causette, Je suis passé rapidement acheté Causette chez mon libraire ... mes enfants m'ont vu ! "c'est Maman qui m'a demandé de le lui prendre ..." J'avais la ferme intention de le lire avant que quiconque me le prenne .... mais ma fille de 12 ans me l'a piqué et le lit ! ... que dois je faire ? je m’inquiète pour son avenir et ses prédispositions purement féminine ... que dois je faire ... aidez moi
Publié par Jean-Phi le 01 Juin 2014
Chère Causette, Je suis passé rapidement acheté Causette chez mon libraire ... mes enfants m'ont vu ! "c'est Maman qui m'a demandé de le lui prendre ..." J'avais la ferme intention de le lire avant que quiconque me le prenne .... mais ma fille de 12 ans me l'a piqué et le lit ! ... que dois je faire ? je m’inquiète pour son avenir et ses prédispositions purement féminine ... que dois je faire ... aidez moi
Publié par pierre gentes le 29 Mai 2014
Chère Causette, Comment ne pas avoir pensé à vous alors que depuis septembre dernier je fais dans ma petite galerie à Rouen un thème sur la création d'un mythe: Olympe de Gouges. Féministe vous dites? féminisante serait plus juste. Encore faut-il le prouver! Je m'y essaie. Le 12 juin une conférence terminera le cycle. Le thème est la GALANTERIE et sera donné à la Maison des Avocats. Olympe n'aimait pas les femmes du peuple dont elle avait peur et n'a jamais parlé de leur éducation. Femme de classe et de caste elle a écrit contre l'abolition de l'esclavage. Son drame est de n'avoir été reconnue ni par son père ni par le clan des nobles et si elle fut républicaine c'est au sens américain actuel qu'il faut se référer. A vous lire, à échanger avec vous et vous rencontrer. Je vernis la dernière expo le 4 juin. Pierre
Publié par Vero le 28 Mai 2014
Causette, tu m'avais déjà déçue, mais là, tu m'énerves carrément. A te lire, j'ai l'impression que si une femme n'a pas d'enfant à 35 ans, c'est uniquement parce qu'elle a préféré privilégier sa carrière professionnelle. As-tu pensé que certaines (dont je suis) n'ont pas eu d'enfant avant 35 ans, tout bonnement parce que le papa potentiel ne s'est pas présenté ? Voire même, s'est défilé ? Avant de nous donner des leçons, il serait bon de penser à toutes tes lectrices, et pas seulement à une certaine catégorie. Et puis, si pour toi le seul enjeu d'une femme est de faire des enfants avant 35 ans parce qu'après la fertilité dégringole, allons-y, marions-nous à 18 ans avec le premier venu, arrêtons tout net de travailler, et retournons à nos fourneaux ! Bon sang, mais t'es sûre d'être de notre côté ???
Publié par mielpom le 27 Mai 2014
J'ai découvert Causette le mois dernier mais je l'attendais depuis longtemps donc quel bonheur de le lire ! merci beaucoup !
Publié par pinkarovna le 26 Mai 2014
Dimanche dernier, petit soleil, marché du dimanche. Je suis seule, mon amoureux est chez lui, mon grand fils parti à l'étranger.. Bref, un petit vent de liberté ( car l'éloignement de l'un et de l'autre est aussi un soulagement !) et j'achète, ce matin -là, à un bouquinistes, " Lettre ouverte à une femme d'aujourd'hui'" d' André Soubiran... Espérant avec naïveté une lettre pleine d'entrain ! de page en page, le désespoir grandit. je ne cite que ce passage, parlant des femmes dites libérée en 1967 !:" Elles finissent tôt ou tard par éprouver une solitude particulière et la névrose qui accompagne celles-ci. Elles deviennent des excentriques, des hypocondriaques ou des monstres: " ... J'en passe et des meilleures. Les femmes d'après ce grand ponte de la médecine et d ela psychanalyse (' 'oups !') auraient dû rester comme de bonnes épouses sachant faire de bonnes quiches... J'apprends dans le m^me temps que le FN a fait 25%. Non, le combat n'est pas fine, il commence seulement !
Publié par Corinne le 26 Mai 2014
Chère Causette Fidèle lectrice, abonnée des premières heures, je me réjouis chaque mois à ta lecture. J’aime le contenu de tes articles, leur sérieux, l’importance des sujets traités sous leur apparence légère et débridée. Et pourtant, je me décide à t’écrire car à la lecture d’un de tes articles, je me suis rendu compte que ton information peut être parfois incomplète ou partiale, peut-être pas assez creusée. Comme à l’accoutumée, j’ai dévoré le numéro d’Avril 2014 et suis tombée sur l’article intitulé “Dépoussiérons les mythes!”, concernant les services à domicile. Il se trouve que, dans mon parcours professionnel riche et très varié, allant de l’informatique à l’enseignement, en passant par l’encadrement et le management d’ingénieurs ou le joyeux chahut d’une salle de classe, j’ai monté avec ma soeur une entreprise de services à domicile, offrant en particulier des services d’entretien de la maison et du jardin. Après 4 années d’existence, nous avons embauché une vingtaine de personnes, auxquelles nous assurons un salaire, certes faible, mais un salaire quand même, régulier, une feuille de paye, un statut. Dévalorisées généralement en tant que “femmes de ménage”, “bonnes à tout faire” ou autre terme peu aimable, ces personnes ont trouvé chez nous une entreprise accueillante, qui leur assure des formations, les réunit pour qu’elles se connaissent, qu’elles partagent leurs expériences, qu’elles sortent de leur isolement. Nous les accompagnons dans leur travail quotidien chez les particuliers, accompagnement physique ou téléphonique. Nous essayons, du mieux que nous pouvons, de leur donner un vrai statut professionnel, de changer le regard que porte la société sur ce type de travail, qui est difficile physiquement et psychologiquement. Le fait d’appartenir à une entreprise au lieu d’être employées en direct leur garantit le respect du droit du travail, leurs congés payés, leur droit à la formation, leur ouvre des portes. Femmes souvent seules avec enfants jeunes, avec peu d’expérience professionnelle, un niveau d’études souvent bas, qui se battent au quotidien pour s’en sortir, elles trouvent dans une entreprise comme la nôtre une stabilité, une reconnaissance sociale et surtout une écoute. Même si notre rôle, à ma soeur et à moi, n’est pas de les aider dans leur vie privée, il nous est impossible de fermer les yeux sur leurs difficultés personnelles et nous troquons souvent notre casquette de chef d’entreprise pour celle d’assistante social. Conscientes des difficultés liées au transport du domicile d’un client à un autre, nous nous attachons à organiser le travail de nos salariés afin de limiter le plus possible les déplacements, tout en étant attentives à leur demande générale qui est de pouvoir déposer leurs enfants à l’école le matin et de pouvoir aller les chercher en fin d’après-midi. Vigilantes quant à leur charge de travail, nous nous assurons régulièrement que nos clients n’en demandent pas trop, les respectent et soient conscients de la difficulté de ce métier. Ce n’est pas toujours chose aisée, car certains particuliers sont d’une exigence qu’ils n’ont certainement pas vis-à-vis d’eux-mêmes dans leur propre travail. Bref! Je ne vais pas te décrire dans le détail notre travail au quotidien mais je voulais quand même rectifier l’image que tu donnes dans ton article de ces chefs d’entreprise “peu tendres” et de la qualité des emplois proposés par les entreprises privées par rapport aux associations. C’est, sans doute vrai pour une part, mais, il y a, et heureusement, des chefs d’entreprise qui croient en ce qu’ils font, qui sont fiers de donner leur chance à des personnes de qualité même si elles ne sont “que” femmes de ménage. Il n’y a rien de dégradant à rendre une maison propre et agréable, et le jour où le monde considèrera l’assistante ménagère du même oeil bienveillant qu’il considère le plombier ou l’électricien, toute une profession y aura gagné. Tu suggères, Chère Causette, qu’il vaut mieux supprimer ces emplois et militer pour la parité au sein du couple. Moi, je crois plutôt qu’il faut militer pour la parité au sein du couple (difficile et long combat, mais qu’il faut mener) tout en valorisant et professionnalisant le travail de ces milliers d’employés à domicile! Merci, Chère Causette, de me lire et merci plus encore, si tu voulais proposer mon témoignage en complément de ton article “Dépoussiérons les mythes”. Corinne
Publié par Amp le 25 Mai 2014
Un minute de silence pour le anachronisme machiste du catalogue printanier de Pulsat, côté mecs: multimedia, côté filles: Menage. Merci à ces equipes pour ce stereotypage commercial denigrant. Il nous reste Du boulot pour l'égalité, liberté..
Publié par joenia le 24 Mai 2014
Chère Causette , Je suis très diplomate , aussi n’ai-je rien rétorqué à la témoin de mariage de mon amie lorsqu’elle m’a envoyé le programme de l’EVJF : Entre 2 dégustes de Pinard, notre chère promise devra prouver ses compétences de femme mariée au cours de diverses épreuves. Mais quelles peuvent bien être les compétences spécifiques d’une femme mariée me diras-tu ? Eh bien voilà un petit florilège : Savoir gérer un budget , Savoir coudre , Etre belle, Savoir changer un enfant , Savoir cuisiner pour son époux , Savoir faire le ménage ,Etre à l’écoute de son époux, Savoir faire la vaisselle , Savoir faire la lessive …. J’en passe (dont savoir tailler une pipe). La liste est trop longue pour être du second degré et quand bien même ça en serait… Mince, c’est quand même une femme qui a élaboré ce programme ! Ma chère causette, ta retraite c’est pas pour tout de suite…
Publié par Claire le 23 Mai 2014
Chère Causette, Parmi les sujets qui me taraudent (et ils sont nombreux), il y en a un, dont je veux t’entretenir depuis un petit moment. Il m’aura fallu le déclic de la colère pour, enfin, me mettre à la tache. Je m’appelle Claire et je suis interne en médecine depuis un an et demi. Pour que tu puisses comprendre l’objet de mon désarroi, je dois passer par une petite explication, certes peu passionnante mais nécessaire, du cursus de médecin. Donc voilà, après 6 ans d’études, nous passons un concours national. Notre résultat à ce concours permet de choisir notre spécialité (la médecine générale en faisant partie) et le territoire sur lequel nous passerons notre internat. La période de l’internat est divisée en stages d’une durée de 6 mois. Ces terrains de stages sont très différents les uns des autres : formation, rythme de travail, localisation, type d’activité… C’est là que nous rentrons dans le vif du sujet. Le fait d’accéder aux stages dépend de deux choses : d’abord du nombre de semestre réalisés (plus on est vieux, plus on a le choix) puis du classement obtenu au concours dont je parlais plus tôt. Tu remarqueras que ce système parait plutôt logique au premier abord. Mais justement, si l’on regarde derrière la façade quelque chose cloche… Pour valider un semestre il faut être au travail minimum 4 mois sur 6 (congés compris). Donc en cas de maladie, ou pire de grossesse, qui amputerait le temps de travail de 2 mois, le semestre est invalidé. Cela se comprend, on ne peut pas se permettre de raccourcir le temps de formation nécessaire pour apprendre son métier. Là où le système devient franchement discutable c’est quand on se rend compte que du coup, avec un semestre en moins, la personne concernée ne pourra choisir son terrain de stage qu’après les autres internes de sa promotion initiale puisque c’est le nombre de semestre qui détermine en premier lieu le rang de choix des postes. Résultats des comptes : tu tombes malade/enceinte, tu rallonges ton internat de 6 mois et tu ne choisiras qu’après les autres internes de ta promotion ton terrain de stage. Pas mal, non ? Je n’ai pas été la première à remarquer cette incohérence, d’ailleurs, la HALDE a été saisie et a publiée un avis demandant au ministre de la santé d’intervenir pour résoudre ce qu’elle considère comme une « discrimination indirecte ». Un peu partout en France, dans plusieurs spécialités, des internes se sont organisés entre eux pour essayer de pallier au système actuel. Malheureusement ce n’était pas le cas dans ma spécialité. Comme plusieurs d’entre nous ont soulevé ce problème, nous avons décidé de nous réunir pour en discuter, voire décider des éventuelles améliorations à apporter à notre système de choix. Petit florilège d’arguments : Il y a ceux qui pensent que nous ne devons pas aller contre la réglementation actuelle parce que l’on doit respecter la LOI même si on la trouve injuste. Un petit cours sur Gandhi et la désobéissance citoyenne ne serait pas de trop… Il y a ceux qui trouvent qu’il ne faut rien changer parce que cela pourrait ne pas marcher et induire trop de désordre. Et oui, car si l’un d’entre nous décidait de ne pas respecter notre organisation interne, son droit sur le plan légal, il y aurait des remaniements, des changements de dernière minute… Il y a ceux qui ajoutent que dans ce cas, on prendrait le risque de dégrader la sacrosainte ambiance de l’internat. Et c’est vrai que l’ambiance, c’est essentiel. Il y a ceux qui disent que le règlement est juste puisqu’il est le même pour tout le monde. C’est vrai qu’après tout, on peut tous tomber malade, c’est la faute à pas de chance. Par contre, selon mes vieux souvenirs de physiologie, il me semble que l’on ne peut pas tous tomber enceint(e). Et je me trompe peut être mais dans la tranche d’âge habituelle des internes femmes, la probabilité d’une grossesse est bien plus grande que celle d’une maladie longue. Justement, sur la grossesse, certains ont fait remarquer que c’est un choix (et on peut se réjouir que ce soit encore le cas) et qu’il est « facile de synchroniser ses ovaires » afin que la grossesse et l’accouchement n’interfèrent pas sur la validation du semestre. J’avais jamais essayé de synchroniser mes ovaires, déjà que les neurones c’est pas facile facile… Autre argument de choix, certains ont mis en avant le fait qu’un changement pourrait induire une injustice. Ben oui, puisque ceux qui perdent un semestre se retrouvent en queue de peloton, les autres (les gens de bonne santé n’ayant pas un projet de grossesse) gagnent des places dans la liste et se retrouvent donc en meilleur position pour choisir le stage qui leur convient. Modifier l’organisation actuelle leur ferait donc perdre ce privilège, d’où l’injustice. Malheur à nous qui ne pourrions plus profiter d’avantages obtenus sur le dos de nos confrères ! Après de nombreuses minutes passées à palabrer une proposition a, enfin, été faite : celle de voter un éventuel changement à l’unanimité. Ahh le vote à l’unanimité, en voilà une belle idée. Je me demande bien pourquoi on ne l’utilise plus dans nos sociétés démocratiques. C’est quand même la solution idéale pour éviter toute opposition. Je ne vais pas te mentir Causette, il y a eu tout un tas d’arguments et je ne les ai pas tous rapportés. Je ne prétends pas que ce soit simple ou qu’il n’y ait pas de difficultés réelles à changer le système. Je n’affirme pas avoir la solution ou encore défendre la bonne morale. Je voulais juste t’écrire, confier tout ça à ceux qui peuvent l’entendre sans me soupçonner d’être stigmatisante ou pire encore non confraternelle. Un vote aura certainement lieu, il me tarde d’en connaître les résultats. Si jamais nous ne trouvions pas de solution à cet épineux problème, il me reste le fol espoir que nos dirigeants puissent trancher là où nous en sommes incapables. Merci encore de m’avoir lue, mes amitiés les plus sincères, Claire
Publié par Rebouillette le 23 Mai 2014
Chère Causette, OK, on peut donner la parole à un homme. M'enfin, ce qu'a dit Eric, cet homme m'a fait bondir. Comment peux-tu accepter de donner une telle parole, dans un magasine féministe ? Non, mais, sans blague. Je suis OK pour leur laisser la parole, aux hommes, qu'ils soient "vrais" ou autres, selon la définition que tu en fais. Mais là, c'est purement horrible, ce que j'ai lu. Ca me donne envie, juste pour me rebeller, d'aller en ville me balader, avec une jupe très-courte et un tee-shirt très moulant. Non mais. Les femmes ET les hommes, s'habillent, comme ils le souhaitent. Tant qu'il n'y a pas d'attentat à la pudeur. Oui, il y a des "méchants zommes", mais ce n'est pas aux femmes de se cacher pour qu'ils arrêtent d'agir. Eric, je suis en colère contre toi. Causette, je suis très contrariée que tu aies laissé cet avis insultant dans ton cher magasine. Je pense ne pas être la seule à avoir été choquée. J'ose espérer une réponse (à toutes les femmes qui t'ont lue, entre autres), car c'est pas gentil du tout et complètement à côté de la plaque. Rebouillette
Publié par MARIE le 23 Mai 2014
Je souhaite témoigner sur un sujet à la fois omniprésent et tabou qui touche toutes les sphères sociales et professionnelles et qui en mon sens est un véritable virus à éradiquer. Je suis manager dans une société "multinationale", les valeurs y sont "humaines", cependant l'être humain reste ce qu'il est : un primate et ses pulsions non maîtrisées parfois font de sérieux dégâts. Bref, à la suite d'un vol à main armée j'ai changé de site. Quelque peu affaiblie j'espérais retrouvée une certaine sérénité professionnelle. Mais l'heure n'était pas encore venue, bien au contraire. J'ai croisé sur mon chemin un despote manipulateur et doté d'une perversité sans limite qui terrorisait depuis plus d'un an la majeur partie des collaborateurs. Son emprise était telle qu'il était vénéré par certains, se faisait appeler "Dieu". Une manipulation mentale qui a mené la plupart des victimes à la perte d'estime de soi, la peur, la honte. Une situation terrible. Dès lors que j'ai pris connaissance de ce drame, et ce très rapidement, le combat a commencé. Nous étions deux et nous n'avons rien lâché. Ce combat a duré, certaines victimes se sont rétractées par peur de représailles, la direction voulait étouffer l'affaire oubliant la responsabilité pénale de l'employeur, la souffrance de ces personnes . A bout de force nous avons obtenu ce que nous voulions: son licenciement. Beaucoup d'énergie pour arriver à la reconnaissance du statut de victime. Les instances comme le CHSCT nous ont été d'une grande aide. Ce type de comportement est intolérable et relève malheureusement de la psychiatrie, aucune limite n'est posée, il a agi avec ses besoins primaires et a flingué l'amour propre de ses victimes. Il est facile de se taire dans ce type de situation et pourtant c'est bien à ce moment là qu'il faut l'ouvrir.
Publié par Emilie le 21 Mai 2014
Bonsoir chère Causette, aujourd'hui 21 mai 2014, Google vient nous rappeler via un joli petit doodle que 215 ans auparavant naissait Mary Anning, grande paléonthologue britannique. J'ai lu avec intérêt Prodigieuse Créatures il y a qq années, roman biographique de Tracy Chevalier. L'histoire de cette femme est fascinante... Pourrais-tu envisager un petit article sur cette grande dames ?? (A moins que tu y ai déjà pensé, à ce moment là, je suis passée à coté et ça serait bien dommage...) Merci et continue à être mon bol d'air mensuel!
Publié par nifa2000 le 20 Mai 2014
Purée, c'est quoi ce magazine "Babette" Un sous Causette, plat, mal écrit, sans fond et cliché... Que de copies qui ne remplacerons jamais l'original...
Publié par hattie le 16 Mai 2014
J'ai 19 ans, j'ai découvert ce magazine récemment et je l'adore,mais j'ai un petit problème : chaque fois que je le lis , je ne peux pas m' empêcher de déprimer pour tout le reste de la journée. Des idées pour stopper ma mauvaise humeur après-Causette ? Ou alors est-ce un mal nécessaire pour bien retenir la leçon ?
Publié par Beatrice le 16 Mai 2014
Causette, on a encore du pain sur la planche: Mai 2014. Je demande à un vendeur dans un supermarché U où se trouvent les tables à repasser. "Le rayon féminin, c'est par là', dit-il en me montrant le chemin. Quand le Prince William et Kate sont arrivés en Nouvelle-Zélande en avril, en descendant de l'avion, Kate faisait attention de ne pas louper une marche : elle portait des hauts talons, avait le petit prince dans ses bras, tenait sa jupe pour ne pas que le vent la soulève, son chapeau pour ne pas que le vent le lui enlève et écartait de son visage des mèches rebelles. William, lui, avait les mains dans les poches. France Info a rapporté la nouvelle de la mort de la photographe de presse Camille Delage. A la troisième phrase de l'info, elle n'était plus désignée que par "Camille". Pour un sujet comparable, un homme aurait-il été appelé par son prénom? Béatrice
Publié par Émilie le 16 Mai 2014
Surprise !! Causette dans un manuel de français !! Et oui, fin d'année oblige, nous recevons de nouveaux manuels. Dans celui de première technologique, on trouve un groupement de textes intitulé "femmes lucides, femmes en colère", la couverture de Causette du mois de novembre-décembre 2009 illustre un extrait du Conflit, la femme et la mère d'Elizabeth Badinter... Je vais pouvoir t'évoquer dans mes cours...
Publié par Laetitia le 16 Mai 2014
Chère Causette, Je suis une aficionada. Cependant, quel dépit de voir que tes couv' ne sont pas tellement en lien avec ton slogan ! Pourquoi, très chère causette, dont en plus je viens d'apprendre dans le dernier numéro que tu t'estimais toi même "ronde", ne présente tu pas plus de belles femmes en rondeur sur tes couvertures ? Au final, bien que tendant vers l'originalité, je trouve tes couvertures stéréotypées et j'en suis déçue... Réhabilitons le capiton ! Par ailleurs, j'ai été très émue de voir dans le dernier numéro une évocation de mon aïeule Séverine ("journaliste et féministe"). Elle est peu connue, elle est pleine de contrastes, mais c'est une belle personne que je chérie et qui a dicté la destinée d'une famille tout à fait hors normes ! Un jour, j'aimerais vous raconter la place de la femme et de l'homme dans une famille héritière d'une féministe connue et reconnue de cette époque, c'est tout à fait édifiant ! Enfin, un grand merci à Leila Minano et Julia Pascual, pour leur excellent livre-document qui fait beaucoup parler, j'ai l'impression et je l'espère, mais que j'avoue ne pas avoir réussi à terminer car la réalité crue finissait par me donner envie de vomir à chaque page... Et j'ai peur qu'il n'y ai pas de happy end ! Bien à vous toutes et tous, Laetitia
Publié par Elo le 16 Mai 2014
Salut Causette! Ce serait bien que tu fasses un article sur l'endométriose, maladie exclusivement féminine, handicapante, incurable et qui pourrit la vie d'une femme sur 10.. J'en suis moi même atteinte. On me l'a diagnostiquée que très récemment (à 32 ans alors que j'en souffre depuis mes 14 ans) parce que je connaissais des problèmes pour avoir un enfant et c'est malheureusement souvent le cas, car 90% des femmes sont diagnostiquées très tard. Je me dis que grâce à toi, des femmes et des jeunes filles pourraient avoir connaissance de cette maladie et avoir le traitement adéquat pour les douleurs qui sont insupportables (et souvent quotidiennes). Merci! @+
Publié par ttjeltt le 15 Mai 2014
Bonjour Causette, Je suis une nouvelle lectrice absolument conquise et ravie de cette nouvelle lecture mensuelle. J'ai un question concernant Eric le vrai mâle. J'imagine bien de nombreux mâles envoyer des insultes, mais moins un vrai mâle envoyer des courriers comme ceux que vous publiez. S'agit-il de compilations de lieux communs entendus par l'équipe? Bien affectueusement, Julie
Publié par Céline le 13 Mai 2014
Monsieur, En tant qu'homme, un "vrai homme", vous semblez bien au fait des tenants et aboutissants de la séduction. Dans votre dernier courrier, vous soulevez le cas de Jack, qui, en sus d'avoir un patronyme unisexe, à le toupet de se promener dans la rue avec une jupe "trop courte" et de se plaindre de s'être fait agresser. Vous évoquer le besoin viscéral inconscient des femmes de séduire des hommes qui en sont alors les victimes. Vous prenez le discours féministes reprenant le "méchant désir des hommes" ... Permettez moi, Monsieur d'apporter une ou deux précisions : ce qui est en cause n'est pas moins le désir des hommes que ce les hommes font de leur désir. Dans le monde moderne, la séduction et la frustration sont deux notions qui s'entrechoquent. Vous comparez dans votre diatribe la jeune-femme-à-la-jupe-trop-courte qui se fait agresser à un quelqu'un qui entrerait dans la cage aux lions avec un steak sur la tête. Est-ce cela la société moderne ? La femme devient un objet (et non sujet) du désir de l'homme, qui ne peut refréner ses pulsions bestiales générées par cette situation. Alors non, effectivement, vous ne cautionnez pas cela, mais, et c'est peut-être là le pire, vous en trouver une justification. Il ne me semble pas que ce soit soulever l'étendard du féminisme que de rendre à chacun la responsabilités de ses propres actes et que, si l'on peut juger (et encore..,) qu'une jeune femme est trop court vêtu, ce ne peut en aucun cas être une justification pour une agression, quelle qu'elle soit. Alors, Éric (si vous me permettez cette familiarité), mauvaise foi il y a, mais encore une fois pas là où vous la placez, mais plutôt celle d'admettre que oui, certains hommes ne mettent pas de limite dans une société de consommation du "tout tout de suite", du prêt-à-consommer, de la femme-objet, du chacun pour soi et surtout de ne pas assumer ses propres actes. Bien à vous, Céline, une femme, une vraie.
Publié par Saucisse le 13 Mai 2014
C'est quand la prochaine TEA PARTY ???????
Publié par Carine le 11 Mai 2014
Incroyable ! Un magazine féminin qui ne nous assomme pas de pseudo-conseils faussement complices en se pourléchant de nos bourrelets, nos poils et nos vergetures avec un froncement de sourcil mater (pater ?) naliste et condescendant ! Un magazine avec de vrais articles de qualité, bien écrits, intelligents et plein d'esprit, que l'on ne cherche pas désespérément au milieu de pubs insultantes où même les plus belles femmes du monde sont retouchées (au nom de quelle orthodoxie ?) L'impression délicieuse et exaltante, Causette, de rejoindre un groupe de résistants en te lisant, de faire un acte militant (l'austérité en moins) pour que mes enfants grandissent dans un monde fait pour des femmes ET des hommes épanouis, décomplexés, intelligents et engagés (soyons ambitieux que diable !). D'ailleurs tu as déjà disparu de la salle des profs où je t'avais subrepticement installée, la conquête est déjà en route ! Merci d'exister.
Publié par Manon le 10 Mai 2014
Chère Causette, Je t'ai découvert en décembre dernier et depuis je ne peux plus te quitter ! J'ai ENFIN découvert un magazine qui me correspond, un magazine interessant, drôle, traitant d'actualité et non rempli de pub et de plusieurs pages mode !! C'est décidé... Je m'abonne !
Publié par PhiMu le 09 Mai 2014
Je tenais à saluer la qualité visuelle de "Causette". Non seulement les textes sont profondément intelligents et humains, mais en plus les les images sont belles, pertinentes, originales, drôles...c'est un régal ! Et j'en profite pour suggérer un thème (s'il n'a déjà été traité ?), celui du "consentement" : âge légal du consentement, consentement et vulnérabilité, consentement et "travail du sexe" (actrices/eurs porno, prostitué(e)s). Par exemple, peut-on vraiment "consentir", quand on ne sait pas comment gagner sa vie autrement ? Est-on toujours victime quand on se prostitue ou que l'on tourne des films "pour adultes" ? Encore toutes mes ficelles de caleçon !
Publié par Iri le 09 Mai 2014
Bonjour, merci pour le reportage du mois de mai dédié à l'atteinte à l'environnement et au crime contre la vie qui se passe en Italie, choses que beaucoup de monde connaît mais auxquelles peu accordent du temps et de la ténacité C'est émouvant à en crier de haine, ces visages d'enfants et ces destins brisés Merci pour ces rappels à l'ordre de nos mémoires engourdies mais il ne faudrait pas que ca s'arrête là...
Publié par Julie le 09 Mai 2014
J'ai commencé à lire le Causette du mois de mai hier (acheté par mon homme comme toujours) et j'ai découvert la jolie lettre d'Eric, "un homme, un vrai". Petite questions : si on veut écrire une lettre en retour, on l'envoie où ?? :) Biz !!
Publié par An So le 08 Mai 2014
Chère Causette, J'ai pensé à toi très récemment et ai donc décidé de t'écrire pour t'en raconter la cause. Depuis cette année, je donne cours de chorale au sein des ateliers périscolaires. Un petit farçon de 6 ans, vraiment insupportable, a fini par me pousser à bout. Je l'envoie donc au bureau des responsables, pour le calmer un peu. Alors qu'il part, les petites filles, soulagées, rigolent. C'est à ce moment-là qu'il se retourne et leur dit violemment : "De toute façon, vous, taisez-vous toutes, parce que plus tard vous serez nos bonnes !" Et une petite de rétorquer : "Ben si tu nous parles comme ça, nous, on prend les valises et on part en claquant la porte !" Le combat n'est pas fini, mais une chose est sûre, je sais désormais comment ça se passe dans les familles respectives !
Publié par Isa le 08 Mai 2014
L'illettrisme des garçons serait de la faute des femmes d'après Jonathan Emmett, écrivain anglais. Trop de femmes "prescriptrices" (les éditrices et surtout les mères, grand-mères etc qui achètent majoritairement les livres pour les enfants). Ça détournerait les garçons des livres ??? Ce monsieur Emmett nous prendrait pas pour des apple pie (un genre de quiche anglaise...) par hasard ?
Publié par Marion le 08 Mai 2014
J'apprécie beaucoup votre apport joyeux et…sérieux à la cause des femmes. Vous avez reçu le c-rendu du livre "L'autre Rive" (ed.Riveneuve) qui est l'itinéraire d'une femme du 20ème siècle qui se construit comme femme après un traumatisme de l'adolescence. Ca devrait intéresser vos lectrices même si elles sont plus jeunes que l'auteure
Publié par Isabelle le 07 Mai 2014
Chère Causette, j’ai bondi en lisant sous ta plume (« ça m’énerve, l’orthorexie », Causette#44) « tant pis pour les orthorexiques » ! Tu les balaies bien vite de la main, eux (elles surtout) qui souffrent déjà bien assez comme ça. Car ne mélange pas tout : l’orthorexie n’a rien à voir avec les régimes ni avec le fait de « faire des efforts pour attraper le cancer le plus tard possible ». L’orthorexie, « l’obsession de manger sainement » peut être considérée comme une catégorie d’anorexie, donc un enfer. L’orthorexie, c’est se lever déjà épuisé(e) rien qu’à l’idée du petit-déj. Angoisse du choix : céréales, pain, biscottes ? Vite, avaler en pensant déjà au repas de midi. Sortie resto avec les copines. Pourvu qu’elles ne choisissent ni un burger ni un chinois, et pourvu qu’il y ait des légumes, et pourvu que je n’aie pas mal au ventre, et pourvu que je puisse profiter... L’orthorexie, c’est une prière permanente. L’orthorexie, c’est vouloir se faire plaisir, oh que oui, mais ne pas savoir faire. C’est rester 1/4h chez le glacier à étudier tous les parfums, à laisser passer tous les clients, pour repartir avec un sorbet qui de toute façon aura un goût de cendre parce que l’envie est passée et qu’il ne reste que la honte. L’orthorexie c’est cuisiner pendant des heures le parfait repas en amoureux... et quand l’Autre est là, ne pas être capable de savourer sa présence. Avoir les yeux aimantés à son assiette, et malgré soi scruter sa façon de manger. L’orthorexie, c’est une colère perpétuelle. Comment font les autres pour manger comme ça sans crainte, et encore parler, et rire, et séduire? L’orthorexie est au-delà de la volonté de maigrir, en dehors de toute raison. S’en sortir est un combat. Tout est à (ré)apprendre : faim, satiété, désir, spontanéité, tendresse. Ma chère Causette, moi non plus, les régimes « ça n’a jamais été mon fort ». Et pourtant j’ai plongé. Je m’en suis sortie, mais le naturel que j’avais auparavant face à la nourriture, je ne l’ai jamais complètement retrouvé. Tu as raison, si on arrêtait de nous bourrer le crâne avec ce qu’il faut manger ou non pour vivre éternellement, ça nous faciliterait la vie. Mais l’anorexie est d’abord une maladie de l’âme, et si tu pouvais le rappeler, au lieu de juste râler contre ce nouveau nom qu’on lui donne, ça aussi ça aiderait. Parce que nous sommes autre chose que de faibles victimes des lobbys. Nous sommes aussi des êtres en chemin, qui luttent contre leurs fantômes comme d’autres contre le cancer ou le sida, et qui aimeraient bien qu’on essaie de les encourager plutôt que de les mépriser.
Publié par Mumu le 07 Mai 2014
Bonjour, comme bcp surement je suis scandalisée par les enlèvements de ces jeunes filles au Nigéria. Qu'attendons nous pour réagir et nous mobiliser? Je propose de lancer l'idée que des millions de femmes dans le monde se mobilisent pour envahir ce pays et faire que ces actions terroristes s'arrêtent!!!!
Publié par mayaida le 06 Mai 2014
vidéos de pub espagnole pour la marque Desigual... On y voit un mannequin qui met un coussin sous sa robe en se regardant dans le miroir, puis avec un sourire mi-sadique, mi-hystérique, perce des capotes avec une aiguille... A une période où la loi anti-IVG pourrait voir le jour dans ce pays, percer des capotes, c'est provoc', et pour une pub c'est vraiment inquiétant...
Publié par Saratonlaveur le 06 Mai 2014
Causette! Mais alors là Causette tu n\'en croiras pas tes yeux! Je viens de tomber sur un article qui à mon avis mérite un coup d\'oeil. Quiche parmi toutes les quiches, un vrai concentré d\'horreurs qui me fait osciller entre le fou rire et l\'accablement... fr.m.wikihow.com/être-une-fille-féminine
Publié par virgule le 05 Mai 2014
Ha la camweb ... ! j'en veux d'autres Vraiment j'me marre, c'est drôle ! et pourtant j'suis pas franchement de la même génération, je pourrais être la maman de ces 2 gentilles bécasses, hu hu. Je les aime bien
Publié par 100 concess le 05 Mai 2014
d'apres vous,des hommes qui auraient donné une once de libertyé aux femmes dans leurs évolutions--------- des noms s'ils en existent
Publié par Camille le 04 Mai 2014
Chère Causette, Etant en plein débat sur l'égalité homme/femme avec un jeune homme de 22 ans, en master de droit, voici un extrait : Moi : "Déjà les femmes ne veulent pas être supérieures aux hommes mais à égalité, elles ne veulent pas que les hommes descendent d'un grade, elles veulent être sur le même. Et pour tout te dire, la "guerre des sexes" comme tu le dis, n'est PAS une exclusivité française ;)" Lui : "La contraception comme liberté de la femme c'est une idéologie tellement française par exemple. L'indépendance à tout prix par le travail au détriment d'une vie de famille est aussi français mais se développe dans les pays "occidentaux". Bref, grâce à la GPA, un jour les femmes riches auront leurs mules et ne devront plus être enceintes ;) Le monde change et les femmes prennent leurs revanches avant que le monde occidental ne s'islamise et redevienne encore plus misogyne." Je ne vois plus qu'une solution : l'abonner à Causette ! Peut-être que toi, il te comprendra...
Publié par viokohono le 01 Mai 2014
Bonjour J\'ai découvert il y a quelque temps la mooncup, qui est un reciptacle en silicone que l\'on met à la place du tampon quand on à nos règle. Je ne sais pas si vous connaissez ou si vous en avez déjà parlé dans votre magasine mais je pense que si ce n\'est pas le cas il fat le faire! Cette objet est fantastique, c\'est une révolution pour nous les femmes, car c\'est plus hygiénique, ça n\'abime pas notre flore vaginal et en plus on ne le sent pas du tout. C\'est très peu connu et quand on en parle c\'est assez mal vue, je pense que c\'est important qu\'un magasine comme le votre fasse découvrir ce genre de chose. Bye bye
Publié par Amandrel le 29 Avril 2014
Mon mari et moi avons adopté le terme \"quiche\", on adore ! Il sait à quoi je fais référence maintenant, il est devenu assez fort pour repérer les quiches. Enfin voilà une jolie quiche outre-atlantique (où nous résidons) : codebabes.com Repéré dans The Bold Italic : thebolditalic.com/articles/4901-codebabes-the-latest-affront-to-women-in-tech Bises A.
Publié par Véronique Coyon le 28 Avril 2014
Bonjour, J'ai écrit un livre sur la parité d'éducation à transmettre à nos enfants et sur les stéréotypes de "féminité" que la société nous inflige. Puis-je vous en envoyer un exemplaire par livre numérique, sinon un exemplaire papier. Je suis abonnée à votre revue et votre avis m'interesse beaucoup. Merci. Mon livre est: Parité de l'éducation ou l'utile féminisme des parents de Véronique Coyon
Publié par sdessa le 27 Avril 2014
Hello Causette à relayer sans modération : A Lorient, les 16 et 17 mai Biennale de L\'égalité organisée par le Conseil régional de Bretagne & L\'association H/F Bretagne poursuit sa campagne d\'adhésion pour lutter contre les inégalités dans les milieux artistiques et culturels (y\'a encore pas mal de boulot...cf étude Reine PRATT) Je compte sur toi! sarah D
Publié par Chrystel le 27 Avril 2014
Coucou Je sors de votre soirée , ici à Nice. Je me suis régalée et j ai trouve très chouette de pouvoir vous rencontrer . Par contre, j ai encore une fois honte de ma ville. L accueil n a pas été à la hauteur de votre magazine . Ne nous abandonnez pas et revenez nous voir quand même !!! Merci à vous !
Publié par Claudia le 25 Avril 2014
Merci d'être là. Quand je vous lis, je me sens moins seule à penser se que je pense. Je me retrouve dans ce que vous écrivez et suis heureuse de voir que nous sommes nombreux et nombreuses à réaliser qu'il y encore beaucoup de choses qui ne tournent pas rond dans nos sociétés. Notamment du côté des femmes, même si les choses évoluent! Je pense qu'il y a beaucoup de jeunes filles, jeunes femmes, et femmes moins jeunes qui oublient ou qui ignorent le combat qui est mené depuis des décennies par des femmes et des hommes, pour les droits des femmes, l'égalité hommes-femmes, etc. Il faudrait faire une petite piqûre de rappel, non?
Publié par froufrou de falbala le 25 Avril 2014
Dans les années 30, mon arriére grand mére avait brulé son corset en place plubique en compagnie de plusieurs suffragettes qui réclamaient le droit de vote .... "on" l'a eu en 1946. Merci à tous les reportages qui ont présenté cette révolution féministe qui n'était jamais qu'une mesure d'égalité. Merci à mon arriére grand mére, décédée un an avant ma venue au monde. A chaque fois que je vote, je pense à elle et à toutes celles qui se sont battues pour que ce geste citoyen soit aussi le mien
Publié par Batti le 24 Avril 2014
Salut Causette, Je t'ai boudée depuis le petit chaperon rouge,je n'ai pas compris l'article sur Samia Gahli et je ne suis pas arrivée au bout de ta "mutante" . J'ai donc cessé de t'acheter et de faire ta pub autour de moi. Cet après-midi à la médiathèque, 15 minutes avant la fermeture, j'ai lu le courrier des lecteurs de ton dernier numéro et j'ai l'impression d'avoir loupé quelque chose.... Je vais donc retourner chez mon libraire.... Je remarque que la page entre nous du Web revit aussi. Les crises et les remises en question, ont du bon finalement!! Heureuse de te retrouver. Batti
Publié par Helene le 22 Avril 2014
Salut Causette, juste quelques lignes depuis le pays des bus jaunes et des soccer moms... J'ai parfois la main qui me démange quand on me dit que cela doit "être dur"de concilier mes 3 enfants, et mon entreprise (je suis entrepreneur). Heureusement, j'ai de la pratique, puisque j'ai "volé la place d'un garçon" dans mon école d'ingénieur, et fait un sport de "mecs", le rugby. J'ai donc été à bonne école en matière de propos sexistes. Ma seule réponse? Je prépare l'avenir en élevant mes enfants, en particulier mes garçons dans le respect du sexe opposé. Mon fils de 12 ans veut s'engager pour l'égalité des sexes, ma fille de 9 ans trouve que les princesses Disney sont nunuches à attendre leur prince, et mon petit de 5 ans proteste quand sa grand-mère lui interdit de mettre du vernis à ongles et de porter du rose. Mais quel est le but de ce message, me direz-vous? Juste pour exprimer la gratitude d'une féministe expat, militante du quotidien, qui prend un malin plaisir à n'avoir que Causette comme petit bout de France dans ma boite aux lettres!
Publié par Mia le 19 Avril 2014
Bonjour, enfin un magazine féminin qui ne parle ni de mode, de régime, et d'autres conneries. On peut enfin lire des articles intéressants et bien écrit pour les femmes et les hommes. Cela fait longtemps que j'étais à la recherche d'un magazine pareille. En France il faut encore beaucoup de travail pour faire avancer la cause des femmes, et surtout parce qu'elle sont pas toujours assez féministes à mon goût. Je suis féministe comme déjà mon arrière-grande mère etc. mes filles également. Pourtant nous n'avons aucune haine contre les hommes, mais des fois contre certains comportements féminins. Cela fait longtemps que je voulais t'écrire, c'est fait. Je parle du magazine autour de moi pour te faire connaître. Continue comme ça une lectrice allemande heureuse et comblée par toi!!!!
Publié par lison le 19 Avril 2014
bonjour Causette. Lu dans femme actuelle n°1535 je lis;un Q.I.bien placé Selon des chercheurs de l'université d'Oxford,les femmes aux fesses charnues sont non seulement en meilleure santé mais aussi plus intelligentes que les autres!La raison tiendrait à la localisation de la graisse:les omega 3,benefiques pour le developpement du cerveau,sont mieux stockés par les femmes au fessier en forme de poire,que par celles au fessier en forme de pomme. Cela vaut bien bien une quiche!!!!
Publié par Anne le 18 Avril 2014
Chère Causette, tu devrais aller faire un tour sur le site de pcsoft, et rechercher la brochure 'Les 919 nouveautés des versions 19', on nous prend vraiment pour des quiches. A croire que seulement les hommes font de l'informatique. Une informaticienne.
Publié par froufrou de falbala le 17 Avril 2014
la derniére publicité pour la francaise des jeux est d'une délicatesse sans nom !!! une femme attend assise à un arret de bus. Se présente devant elle une "poule" ouvrant son imperméable et découvrant ainsi à l'intérieur du dit vétement des oeufs d'or. Le slogan : "et si vous rencontriez la poule aux oeufs d'or" no comment
Publié par Marcel/Michel/André/Xavier et tutti quantti... le 16 Avril 2014
Salut Causette. "Vive le sexe à la Papa" de ton # 44(,très bon titre,par ailleurs...) a attiré notre attention (je t'emmène au bistrot, de loin en loin qd j'ai pu l'emprunté à la BBM du coin); Nous avons été unanimes ,tous, à reconnaître le bien-fondé de cet article. On a d'abord pensé que c'était du" second degré", et puis ,te connaissant ,un peu, on a pensé que c était pas du bidon . Bcp aimé ton" Papa ds Maman 3 minutes, bisou , et Dodo." D'accord avec avec toi à 100/100 ,on s'est qd même demandé ,si les"Mamans" dans l'ensemble,(et évidemment les" Papas" avec) se contentent de ce sexe -là, et dc si Meetic et Cie servent vraiment à qqch... On imagine que leur "clientèle" est , grosso-modo ,composée de frustrées/és de ce sexe_là et surtout de divo/séparés/veuves/veufs. Si tu ne l'as pas déjà publié avant ,à qd un article qui nous en donnent une "petite idée"? A bientôt . Xavier et Cie. qd même posé une question: les "Mamans",ds leur grande majorité",s'accommodent-elles ,vraiment, du sexe à la Papa? et dc Meetic et Cie ne serait-il qu'un" attrape-couillons /couillonnes destiné aux plus frustrées /és d'entre -nous?
Publié par barbarelle le 16 Avril 2014
Coucou ma causette On a déjà dû te le signaler mais la dernière pub Dove me heurte un peu, voire même beaucoup : tellement crédules qu'on est capables de se mettre un patch pour se sentir plus belle ?? Pffff des bisous ma causette
Publié par pp le 15 Avril 2014
L'auteur de violences conjugales ayant entrainé la mort d'une femme ( en l'occurence M Trintignant ) va donner un concert dans ma ville en mai( comme dans plusieurs autres) .Il ne faut pas qu'il puisse donner tranquillement une image "ordinaire" de sa personne à toutes les femmes battues ou qui ont peur de l'être ou qui l'ont été ou qui sont restées blessées ou handicapées ou terrorisées ,ni à leurs enfants ni à leurs familles. il faut une action avant ou pendant le concert ,ne serait ce qu'une diffusion d'un texte collectif (ou plus pour envoyer un signe vers ces femmes victimes) .Quel avis ou conseil tu peux me donner ,Causette? Un relais de tes lectrices , des contacts dans ma ville ?
Publié par Bérénice Tamboule le 14 Avril 2014
Juste un mot, merci ! Merci de me faire rire, de m'apprendre, de me rendre fière et heureuse d'être une femme. Tu es d'utilité publique ma chère Causette ! Bérénice 23 ans
Publié par telesphore le 11 Avril 2014
Il y a matière à complexer en lisant tous les commentaires, tant ils sont bien écrits. Je voulais juste partager mon émotion, celle de subir un stress au travail qui me rend morose, et de mourir de rire entre midi et deux lorsque je me vautre au soleil en lisant Causette. Merci, ça fait du bien de rire autant, je kiffe ton humour à fond.
Publié par la pigallienne le 10 Avril 2014
Dear Causette, Il faut dire que j ai suivi tes premiers pas, je me suis abonnée très vite apres tes premieres parutions a ton mensuel, car pour une fois "magazine feminin" ne s associe pas avec "tendance du moment" et "numerologie"... alors merci de ne pas se preoccuper juste de notre cellulite et notre garde robe. Malgrés tout le 3 eme degrés est de rigeur et le "on nous prend pour des quiches" reste drole et saisissable pour nous toutes comme ci etre une femme qui s assume etait une blague.... c est triste. il me parait dingue d avoir cette impression de devoir m emanciper à mes 30 ans en 2014 aupres du jugement des hommes Je suis hetero, pleine d assurance, pas plus feministe qu il ne faut, bosseuse et pleine d assurance... pourtant mes potes masculins me voient comme intouchable, j suis leur "pote", les autres je les intimide ... comme ci la force d une femme leur faisait perdre leur virilité. Alors que crois moi Causette je ne suis pas castratrice... Il faut dire que j evolue dans un monde particulier, celuide la nuit a Paris, et, trouver un homme equilibré dans cette foule ephemere c 'est pas evident... En observation de cette foule, du haut de mon perchoir derriere le bar, j ai peur car la relation homme femme est devenue un moyen de consommation, chacun est consommable, les minettes sont des biatch les femmes milf ou cougar alors que les mecs restent des quetards depuis bien longtemps... pourquoi devoir definir des femmes qui assument leur sexuaité? La discrimination des sexes persistent et j ai envie d un coup de gueule... cougar est dans le dico, non? merci LAROUSSE... A bientot dear Causette
Publié par celoune le 08 Avril 2014
ce matin, dans la salle d'attente pour l’échographie de notre premier, je suis face à mon mec qui tiens d'une main le dernier "causette" (c'est lui qui m'a abonné) et sous le bras la pochette "ma grossesse"... y'avait une photo à faire mais j'ai eu peur de tuer l'instant...
Publié par froufrou de falbala le 08 Avril 2014
il n'y a vraiment pas d'âge pour être prise pour une quiche par les publicitaires. Vu à la télévision une publicité pour les jouets nerf créés spécialement pour les "rebelles" (parce qu'ils vaut mieux être belle et rebelle que moche et remoche peut être ...) Et pourquoi "spécialement" ... parce que la pseudo arme est déclinée dans les roses ....... et pour la fête des péres, on aura des pubs de casseroles bleues ???
Publié par adeline le 08 Avril 2014
ah merci pour l'article vive le sexe a la papa! ça fait du bien de lire (et de se dire) qu'on a pas besoin d'être, là aussi, dans la compét permanente!
Publié par carolo le 07 Avril 2014
Coucou Causette, C'est toujours le même plaisir de te lire (et de rire jaune, souvent!) J'ai reçu une super pub de TELELANGUE qui me propose d'apprendre l'anglais en 6 mois. L'argument : "Quelle est votre bonne résolution pour 2014 ? (oui je sais on est en avril mais une bonne pub comme ça ce serait dommage de ne l'utiliser qu'un mois par an) réponses des interviewés en photo : Les z'hommes : "Je profite de la vie " et "Moi j'apprends l'anglais en 6 mois" Les femmes : "Moins de caprices..." et "Je change de coiffeur" Comment on dit "pub de quiche" en anglais ?
Publié par Sissi le 07 Avril 2014
Oh ma Causette, J'en avais marre les quelques fois où j'allais chez le médecin de ne jamais te trouver parmi les magazines féminins qu'on voit habituellement sur la table de la salle d'attente. Alors ni une ni deux, un soir après le boulot, je suis passée déposer en douce déposer 5 de tes numéros que je conservais religieusement. Et j'en ai fait pareil chez d'autres spécialistes depuis. Hinhinhinhin ! En espérant que Causette devienne une lecture contagieuse ! Love Sisilia
Publié par Stella le 05 Avril 2014
Bonjour, un petit mot pour vous féliciter, enfin un vrai magazine féminin sans PUB, frais, varie, un réel bonheur de vous lire, bonne continuation!
Publié par mc le 04 Avril 2014
Bonjour, Aux urgences maternité, le médecin décide de m'arrêter de travailler pour un mois pour cause de grossesse à risque: je dois me reposer, ne pas bouger, ne rien porter, ne pas avoir de relations sexuelles et ne pas faire de ménage! En rentrant chez moi, je me demande si pour un homme qui devrait être alité, le médecin insisterait pour qu'il ne fasse pas de ménage ... ? Qu'en pensez-vous? En attendant je peux me consacrer à la lecture du dernier "causette" tout en couvant.. Bien à vous, mcharlotte
Publié par Milie le 04 Avril 2014
Chère Causette, te lire représente un tournant dans mon évolution de jeune femme. Il fallait donc que je t'écrive pour te remercier. Aujourd'hui jeune femme de 32 ans, je suis de ces anciennes petites filles qui se détestaient pour le simple fait d'être fille. Du mois, j'ai longtemps cru que mon problème c'était d'être une fille.En réalité, mon problème c’était que des adultes s'octroient le droit de faire du mal aux enfants. J'ai longtemps cru que si on m'avait fait du mal, c'est parce que j'étais fille. La vraie raison, c'est que ces gens étaient malades, et que moi je n'y était pour rien. Alors, une fois que j'ai compris tous ça, j'ai fait la paix avec celle que je suis, et j'ai même commencé à l'aimer. Et c'est là que tu interviens!! En te lisant, j'ai appris à être fière de ce que je suis, de celles qui m'ont précédées (merci Maman....), et de mes contemporaines....car je sais aujourd'hui que l'on peut faire de grande choses en étant femme. Je suis aujourd'hui une trentenaire épanouie qui s'assume et qui aime la vie qu'elle a construit. Merci à toi d'avoir contribué à faire de moi celle que je suis. Vivement la quarantaine décompléxée
Publié par monbastian le 03 Avril 2014
Salut les filles, Enquête TNS SOFRES en cous sur les médias et les cadres. Causette ne figure pas dans les médias mentionnés et pourtant un large palmarès mentionné, de Marianne à Télérama en passant par bien d'autres que je n'ose pas citer. Je leur dirai ce que j'en pense en commentaire, Causette aurait sûrement bouleverser leurs statistiques. Continuez Signé un homme
Publié par Lydie le 02 Avril 2014
Merci Causette, tu me fais penser et je me sens plus libre. Je suppose que tu as déjà réagi à cette publicité, mais je voulais partager ma colère face à la publicité de sport 2000 qui a ce slogan irrespectueux : "les vieilles ça rapporte !" affichant une paire de chaussures de sport usées et une femme aux cheveux blancs qui grimace sur la même image... Bien à toi, tu m'aides. Lydie, 33 ans, maman de Valentine, 1 an
Publié par Elo.BL le 01 Avril 2014
Salut Causette, On nous prend pour des sacrées quiches cette semaine chez But!! Je te laisse le soin de le découvrir par toi même en allant sur le site de But, dépliants et catalogues, "Biutiful days". Je t'embrasse, Causette, car depuis maintenant 3 ans tu fais partie de mon quotidien (donc tu es un peu ma copine ;)
Publié par bruno le 01 Avril 2014
Bonjour Causette, lecteur régulier de votre magazine, je tenais à réagir à certains passage de l'interview de Pierre Rosenvallon. En effet, quand ce monsieur évoque les députés "qui n'ont pas connu le monde du travail" et énumère différentes postes occupés dont "salariés d'un syndicat", je me dois de réagir. Ormis un syndicat patronal, et encore n'ai je pas d'exemple à citer, je ne vois pas de quel député il pourrait être question. Pour un historien et sociologue censé écrire le "roman vrai de la société", sous entendre qu'un salarié de syndicat pourrait être déconnecté du monde du travail, tient de la farce. Dans la même veine, oser dire que l'ouvrier n'est plus le sidérurgiste mais le "magasinier ou le chauffeur livreur" révèle une vision parcellaire de notre société. A ma connaissance, il y a toujours des électriciens, des mécaniciens, des soudeurs, des plombiers, des maçons, etc. Et ces ouvriers là n'ont rien de virtuels et travaillent bel et bien avec leurs mains. Une maison ne se contruira jamais avec une tablette tactile, votre chiot bouché ne retrouvera sa liberté de fonctionnement que grace à une femme ou un homme qui mettront les mains dans le cambouis. Doit-on voir dans ce genre de propos une conception "parisienne" et néobourgeoise de notre monde ? Si la société est "illisible" comme l'affirme ce monsieur, n'est ce pas aussi à cause de ce type de discours. Amicalement.
Publié par PhiMu le 31 Mars 2014
Il en serait ainsi "chez les autres" : "Une majorité de Brésiliens jugent que les femmes provocantes «méritent» d’être violées" (source : Libération, AFP 29 mars 2014 à 16:52 ). Est-ce très différent "chez nous" ? MILLE MERCIS pour ce magazine.
Publié par Périne le 29 Mars 2014
Salut Causette, As-tu vu la dernière pub de Sport 2000 ? On a encore du boulot non ?! Bises
Publié par Anne le 29 Mars 2014
Bonjour Causette, en réaction à un point de l'article "les poussettes contre-attaquent" dans le numéro d'avril 2014, j'ai envie de livre mon point de vue qui semble aller à l'encontre du féminisme dont je me targue pourtant de faire partie : Dire que le salaire maternel est une regression parce qu'il remettrait les femmes à la maison m'enerve. Je pense que les personnes qui disent cela ont une vie professionnelle épanouie et interessante et qu'elles ont peur de le perdre, ce que je comprends parfaitement.Mais ces personnes envisagent -elles ce qu'est la vie de de celles qui doivent faire les bonniches pour un salaire de misère en ayant en plus le problème de faire garder les enfants, et à mon avis elles sont nombreuses.Quitte à faire la bonniche, autant le faire à la maison en étant payée.Ne nous voilons pa la face : du boulot, il n'y en aura jamais pout tout le monde, toutes les femmes ne pourront pas faire journaliste ou avocate ou tout autre métier valorisant.Les modes de garde ne seront jamais adaptés à la demande(je me souviens que j'ai du refuser un boulot pour cause de manque de garde).C'est bien joli de vouloir concilier "vie professionnelle et personnelle" mais ne serait-ce pas une utopie de croire que cela arrivera;En attendant, de nombreuses femmes restent plongées dans la précarité, auront une retraite misérable parce que leur travail n'aura pas été reconnu par un salaire.Voilà, je n'arrive à revenir en arrière pour relire mon message et y apporter plus de cohérence, éventuellement le compléter donc je m'arrête là en me demandant si ce que j'écrit va tout de même recevoir un écho favorable de quelques un(e)s
Publié par betty13 le 28 Mars 2014
Bonjour, je viens de lire "la guerre invisible" et, si évidemment les témoignages de militaires ne peuvent être mis en doute, il y a quelques points qui ressemblent fort à de la désinformation.Choix délibéré ou manque d'information ? Militaire dans l'armée de l'air depuis 37 ans et présidente des sous officiers depuis plus de 5 ans, je peux affirmer que mon rôle n'est pas que consultatif contairement à ce que vous affirmez page 162 de votre livre. J'ajoute qu'un président de catégorie bénéficie d'une écoute particulière auprès de l'ensemble de la hiérarchie du site au sein duquel il exerce son mandat. Formée à la prévention des risques psychosociaux je peux vous assurer que lorsque je dois défendre le cas d'un sous officier j'ai une liberté de parole et d'action, totale. Concernant votre allusion à une enquête qui aurait été diligentée par le Ministre de la défense suite à la parution de votre article c'est vous accorder une importance usurpée. En effet depuis de nombreuses années l'armée de l'air, est dotée d'un observatoire social, qui procède par sondages, qui se déplace sur les bases aériennes, afin de mesurer, entre autres choses le "moral des troupes". Pour ce qui concerne mon rôle de PSO ( Présidente des Sous Officiers) chaque début d'année j'envoie au chef d'état major de l'armée de l'air ma perception du moral de mes pairs. Je présente personnellement ce courrier au commandant de base, ce qui lui permet de prendre le pouls de l'ensemble de son personnel, et ensuite mon courrier est transmis et pas un mot, pas une virgule ne seront modifiés avant l'envoi de ma lettre. Tout n'est certainement pas idyllique au sein des armées, toutefois sur les points que je viens d'évoquer, votre livre recèle des commentaires totalement inexacts. Le livre étant paru il serait difficile de corriger ces erreurs. En revanche, si toutefois une deuxième édition devait voir le jour, je me tiens à votre disposition pour vous apporter quelques élements concernant un domaine que je connais bien, le rôle et les actions menées par un président de catégorie.Mes commentaires ne m'empêcheront certainement pas de continuer à lire vos articles et ouvrages, mais sur les points particuliers que je viens d'exposer, un peu plus de rigueur aurait certainement été bienvenue.
Publié par Solore le 22 Mars 2014
Bonjour Causette, Pour commencer : merci d\'exister... vous avez résolu chez moi un problème de santé de taille : mon allergie aux magazines dits \"féminins\". Problème de santé grave puisque je ne pouvais plus ouvrir un de ces dits magazine sans être prise d\'une violente crise d\'étouffement et d\'hallucination me laissant croire que je devais être d\'une autre planète tant je ne me reconnaissais pas dans leurs descriptions de la \"femme\". Bref, grâce à vous, je vais mieux et j\'ai un moral d\'acier. ;-) Sinon, je viens de tomber sur le billet d'Isabelle Alonso sur le "point du mari"... peut-être avez-vous déjà traité du sujet et je serais passée à côté... si c\'est le cas je m\'en excuse. Mais j\'avoue que je me demande s\'il s\'agit d\'une info ou d\'une intox tant c\'est honteux. Bien fraternellement.
Publié par Charlie le 22 Mars 2014
Discussion dans la cuisine avec ma mère à propos de mon frangin. Moi : Pourquoi LUI à 15 ans tu l'autorises à dormir dans la même chambre que sa copine alors que moi même à 19 ans j'avais pas le droit ? Et pourquoi à LUI tu lui achètes des préservatifs "au cas où" et à moi t'en as jamais acheté ? Elle : Oh, je sais pas moi...Un garçon et une fille ça s'élève pas pareil, quand-même... Ah bah ça...
Publié par AnaïsBret le 21 Mars 2014
Bonjour, Je vous écris pour savoir si vous avez vu la publicité de la Fondation Lejeune que j'ai vu aujourd'hui sur M6 ? Elle consiste à montrer des enfants trisomiques qui s'adressent à leurs mamans en lui disant que si, ils peuvent être heureux, ils pourront faire des choses, plein de choses, lui dire je t'aime. Le message serait plutôt sympathique s'il n'était si ambigu. Je suis sûre que vous imaginez bien la violence du message pour celles qui ont avorté parce qu'elles portaient un enfant trisomique. J'ai moi-même fait une IMG parce que mon bébé avait une maladie génétique, pas une trisomie, une tétrasomie. J'ai été bouleversée et horrifiée par ce message : déjà, ce n'est pas forcément simple à prendre comme décision et là, ils en rajoutent ! Bien sûr qu'il faut que la prise en charge des trisomiques 21 soit correcte mais ce n'est pas ce message que véhicule cette propagande ! J'ai écris à M6 même si je pense qu'ils vont me répondre que j'ai mal compris mais j'ai très bien compris ! Qu'en pensez-vous ? Que pouvons-nous faire ? Cordialement.
Publié par marimeda le 17 Mars 2014
Bonjour, En cherchant tout à fait un autre thème (Axeo), je suis tombée sur le site d'Aspiraterre France "Les suçeuses de l'Ouest". J'ai trouvé ce site complètement lamentable, il s'agit d'une entreprise spécialisée dans la location de camions aspirateurs qui se sont prénommés par ce titre ridicule. Ils sont allés jusqu'à donner un prénom féminin à chacune de leurs machines aspiratrices-excavatrices. Mais jusqu'où va le machisme ? Marie
Publié par Pauline C. le 16 Mars 2014
En pleine semaine de la parité, nos amis publicitaires nous offrent une belle quiche pépite made in Stabilo: "Dans un contexte d'évolution des mœurs et de parité, offrir un fluo au style qui s'affranchit des codes masculins et revendique un style délibérément féminin. Pour cela, la marque a doté son produit de courbes adoucies, d'un toucher velours et d'une silhouette élancée et fluide". Pour "surligner la femme et la décideuse qui sont en nous" mesdames!!
Publié par emi le 16 Mars 2014
Bonjour, j'ai lu votre dernier causette, et ca parle de l'esclavage et de ces européens qui ne voulaient pas voir l'envers du décor... Mais il me semble que c'est absolument d'actualité, si vous lisez les rapports de la clean clothes campaign (de l'etique sur l'etiquette en France), ou si vous regardez le site suisse de la déclaration de berne (DB) vous trouverez des milliers de témoignages comme celui de Mary Prince, sauf qu'ils datent de 2014.
Publié par Elinoa L. le 15 Mars 2014
Petit bonheur : Depuis quelques années en partant au turbin, je m'imagine avec un gros pinceau de peinture glycéro en passant devant un tabac-presse dont le mur est orné d'une pub grand format de l'une ou l'autre des revues porno avec sa star féminine mi-femme mi-retouche qui n'a certainement jamais entendu parler de publisexisme. Depuis quelques jours celle-ci a été remplacée par la couverture du dernier Causette ! Mais peut-être qu'il y a méprise et que le gérant a trouvé la femme militaire bandante... Non je préfère rester sur une note optimiste et me dire qu'il a revu sa copie !
Publié par Jonkille le 11 Mars 2014
Bonjour Causette (et les autres tant que j'y suis !). J'ai découvert votre magazine il y a un an et j'ai beaucoup ri avec vos certains de vos articles . Enfin un journal féminin ou il n'est pas question de mannequins anorexiques et où l'on ne croise pas une pub chanel / vuitton etc... toutes les pages. Et des articles qui sollicitent agréablement mes connections neuronales ! Continuez !
Publié par Emilie le 11 Mars 2014
Chère Causette, Avocate au barreau de Paris, j'ai reçu hier le bulletin que nous envoie régulièrement notre chef le bâtonnier. Le titre de l'email avait de quoi attirer mon attention ""Mais comment font-elles ?" : le court métrage du barreau de Paris." Et oui, à l'occasion de la journée de la femme, le barreau de Paris n'avait pas seulement invité Mme Taubira, il avait également fait réaliser un superbe film sur les femmes avocates. Le film est visible sur le site du barreau de Paris. Je vous laisse découvrir ce petit bijou. Deux éléments resteront en mémoire: - le grand étonnement du charmant intervenant masculin: mais comment font-elles pour travailler « autant que n’importe qui » (sous-entendu autant qu’un homme), « faire ce qu’elles ont à faire pour que la maison soit en ordre » et nourrir leurs hommes malheureusement incapables à jamais de se nourrir tous seuls? - la couleur du rouge à lèvres assortie au vernis à ongles d'une consœur que je félicite d'autant moins qu'elle a été récemment élue (avec ma modeste voix notamment) pour faire avancer la place des femmes dans cette profession encore profondément machiste. Je doute qu'elle y parvienne si un tel court-métrage ne lui donne envie que de mettre en valeur son côté Ally Mc Beal (vous aurez noté son joli téléphone portable rose lors du déballage de son sac à mains !). En résumé, le barreau de Paris aurait au moins pu avoir le courage de compléter le titre de ce film: "Mais comment font-elles (alors qu'elles n'ont pas les mêmes capacités et plus d’obligations ménagères que leurs confrères)?" Et dernière petite anecdote croustillante: si j'ai eu moi l'énorme chance d'être tombée sur un employeur moderne qui emploie 80% de femmes et vient de m'associer alors que je travaille volontairement à temps partiel, une consœur me disait encore dernièrement qu'elle ne connaissait pas une seule avocate à Paris qui n'ait pas perdu son poste après un congé maternité. A part ça, nous, avocats du barreau de Paris, sommes à votre disposition pour défendre vos droits ! A bon entendeur! Emilie
Publié par Mimi le 11 Mars 2014
Chère Causette, Comme une envie de dénoncer une fois de plus un de ces petits tout qui passent pour des riens. Je suis étudiante à la fac. Une charte anti-harcèlement sexuel est passée à l'université, initiative symbolique mais honorable quand même. Une professeur à quand même tiqué : Pourquoi cette charte est-elle réservée uniquement aux relations entre enseignants ? Pourquoi ne pas l'élargir aux relations entre élèves et enseignants ? Comme tu le sais surement, une majorité des enseignants chercheurs à la fac sont des hommes. Et leur réponse ? "non vous comprenez les élèves "filles" pourraient faire pression sur nous pour avoir de meilleures notes". Sous entendu qu'il n'y a pas harcèlement possible envers les élèves "garçons" et que les élèves "filles" ne seraient pas capables d'avoir leurs diplômes sans faire chanter leur prof. Quand je pense que ces personnes ont des bac + 10000000 et me font cours, je me demande ce qu'ils ont à m'apprendre parfois.
Publié par GOUZIE le 10 Mars 2014
Chère Causette, La couverture du n° 5091 du journal "LE TOUT LYON AFFICHES" m'a laissée ... perplexe...
Publié par Hélène le 08 Mars 2014
Chère Causette, en cette journée de la femme, le maire de Croix, qui a déjà bénéficié de votre édito, a distribué un tract spécial "journée de la femme" en vantant tous les efforts fait pour les femmes : places en crèche, aquagym et animation pour les senior ! Il nous prend pour des quiches
Publié par Hélène mairesse le 07 Mars 2014
Je me balade en ville, je regarde les vitrine et là je constate que après la Saint Valentin, la fête des grand-mères, "la journée de la femme" est devenue le dernier événement commercial avec réduction dans les boutiques de fringues et autres bijouteries! On nous prend vraiment pour des quiches!
Publié par Jeannoulepoux le 07 Mars 2014
Entre mon père qui refuse d'aider en cuisine (ou qui se contente de mettre une bougie sur la table quand on lui demande de mettre le couvert) et ma mère qui le défend ("tu comprends, il travaille toute la journée, il doit être fatigué"), je me demande qui est le plus macho des deux. Mon père catégorise les femmes en trois groupes: les bonnes femmes, les gonzesses et les pétasses. Les bonnes femmes, ce sont les mères au foyer qui selon ses propos auraient 2 de QI, les gonzesses sont les femmes qui osent se donner du temps pour elles, les pétasses sont (bien sûr, bien sûr!) les grandes tatouées, percées et aux cheveux teintées, parfois au teint halé. Coup de gueule sur ces stéréotypes injustes- mon propre père!- et cette misogynie complètement affirmée! L'autre jour, je demande à mes parents de m'emmener chez un ami -n'ayant pas de permis. Mon père déclare en toute légèreté: "Ta mère le fera, elle n'a que ça à faire!". Pardon?? Ma mère est étudiante, elle est en stage, et quand bien même nous sommes toutes les deux en vacances, elle a autre chose à faire que le chauffeur de taxi de la maison! Je préfère y aller par mes propres moyens, tiens! Par ailleurs, mon père a osé dire à ma mère qu'elle n'est pas capable d'avoir son diplôme, qu'elle est trop fragile, trop âgée... Non mais vraiment!
Publié par Magali le 04 Mars 2014
Chère Causette, J'adore le rugby. Mais là, trop, c'est trop ... Vu sur le site de vente en ligne "Esprit Rugby" : - Chope de bière 50 cl " Tampon " - Inscription " Au Rugby les tampons c'est pas dans la chatte " LOL RUGBY - la marque qui ne manque pas d'humour ! Je dois sûrement manquer d'humour ...
Publié par Alice le 26 Février 2014
Chère Causette, je te fais part du choc que j'ai eu ce matin en entendant sur une radio (Virgin pour ne pas la nommer) le jingle suivant : "l'actu comme elle mérite qu'on la traite !!" suivi d'un cri de femme. Encore un exemple de plaisanterie sexiste qui peut faire de sacrés dégâts.
Publié par FROUFROU DE FALBALA le 25 Février 2014
entendu ce matin de la part de mes garçons (10 et 14 ans) à leur soeur de 13 ans .... "toi, t'es peut être mignonne, mais t'es surtout pas une quiche !" si c'est pas un compliment, çà !
Publié par Katiouchka le 21 Février 2014
Chère Causette, Dans le pays où je suis expatriée, il n'y a pas si longtemps que ça, c'est-à-dire au début des années 2000, un ministère s'intitulait alors : le "MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DE L’ÉLEVAGE, DE LA PECHE ET DE LA PROMOTION DE LA FEMME"... ....Cherchez l'intrus !.... Allez, La Bisette du Congo-Brazza PS : Et merci à mon poto Greg qui a tellement de vacances en France qu'il me ramène presque tous mes Causette !!!
Publié par Cécile le 15 Février 2014
Chère Causette, L'autre jour, dans une commission au sein d'un ministère que je ne nommerai pas, sous les ors de la République, lors d'un débat sur la parité et la difficulté d'avoir des femmes parmi les membres extérieurs des conseils d'administration d'établissements publics, un monsieur a jovialement soumis à l'amphithéâtre perplexe sa réflexion selon laquelle "les femmes, pour qu'elles viennent, il suffit de les séduire". Là, je me suis dit qu'il fallait que je m'abonne à Causette.
Publié par choupie le 13 Février 2014
Voilà ce que je lis sur la notice d'entretien de l'étiquette d'un boxer de la marque Freegun (12 ans) - trop style : Laver à l'envers ou file le à ta mère, elle sait comment faire ! C'est pas de la prose ça ! Mais pour une féministe, on voit que l'éducation des filles et des garçons a des progrès à faire contre le sexisme et le genre, n'en déplaise à certains !
Publié par valerie le 13 Février 2014
Une publicité représentant une femme dont la tête est remplacée par une cocotte minute à son maximum et tenant 2 enfants qui pleurent ! Voilà la publicité du Laboratoire cooper pour un stimulant… Bravo.. Vu à Paris rue Marx Dormoy dans la vitrine d'une Pharmacie !
Publié par Lulu le 11 Février 2014
En discutant avec ma cousine un soir, je lui demande comment s'est passé son opération. En effet, avoir un cancer du sein à 27 ans, c'est pas évident. Tout va bien, seul hic, la remarque super élaborée que lui a faite son boss sur sa nouvelle poitrine : "c'est super, vous allez pouvoir faire signer un maximum de contrats maintenant !". Pensez-vous que si ça avait été l'inverse ça aurait étonné plus de monde?
Publié par Mélusine le 11 Février 2014
Je viens de découvrir Causette et c'est le coup de foudre ;) Vous êtes géniales, différentes, uniques. Vos articles sont percutants, plein d'humour et de justesse de pensée. J'adhère et me prépare à consommer avec gourmandise. Causette? Le plaisir. Bonne chance et bonnes étoiles à Causette.
Publié par Charlie le 05 Février 2014
ENFIN un magazine qui nous correspond, avec de vraies femmes, des vraies histoires et de vrais sujets. Merci Causette!
Publié par Katell le 02 Février 2014
Je commence mon Causette en le feuilletant, je lis deux-trois rubriques courtes et j'arrive sur une quiche! Pas une relevée par une lectrice mais bien une pub (p 25: pub pour appareil photo "capteur de style" avec fille à l'appui!) publiée par tes soins...J'ai pas eu le coeur à lire la suite ce mois -ci!
Publié par Kiki le 01 Février 2014
Coucou! Je suis abonnée pour une nouvelle année et j'espère (entr'autre) trouver encore longtemps les fausses pub détournées, façon 1900. Dans ma vielle maison de famille les toilettes étaient tapissées de pub début 20ème, et j'ai repris cet esprit chez moi... Les gens sortent hilares des WC!! Super occasion de leur parler de toi...
Publié par clochette le 30 Janvier 2014
Ma belle mère (par ailleurs adorable), abonnée à Elle, Point de Vue, et lectrice assidue de bien d'autres revues du genre, s'étonne depuis quelques mois du "sérieux" de mes lectures puisque Causette est même en bibliothèque, ben pardi! Et aujourd'hui, devant la Une du numéro de février, elle s'exclame : "Quiche d'Or, Ah, y'a des recettes aussi?!?"... La voilà ma quiche d'Or à moi...
Publié par nat le 30 Janvier 2014
Salut Causette, Je viens de voir la pub TV Cuir Center du moment. Il y a un parallèle entre 3 hyènes et 3 copines sur canapé. Je n'ai pas bien saisi... Peut-être pourrez-vous m'éclairer dans le décryptage de cette pub. Bise et merci Nat
Publié par ren le 22 Janvier 2014
Ayant eu un troisième enfant, j'ai fais une demande d'avantage famille nombreuse sur ma carte de fidélité de mon supermarché. La carte est à mon nom (précisions, je suis le papa)et voilà ce que je reçois: Bonjour renaud, Vous êtes maman ou future maman et vous possédez une carte de fidélité Intermarché ? Félicitations ! Votre magasin de NANTES vous offre une trousse de naissance pleine à craquer d’échantillons et de conseils ! Alors, ne perdez pas de temps pour en profiter car il n’y en aura pas pour tout le monde . Voilà, Causette, puis je encore aller faire les courses???
Publié par Alex le 21 Janvier 2014
Un article du monde aujourd'hui : "« Michetonneuse », « starfuckeuse », subtile sémantique du monde de la nuit" C'est tellement gros que ça laisserait presque sourir... Presque... Bonne journée à vous Causette!
Publié par Sordi le 16 Janvier 2014
Visite ( première et dernière) du site Vert Baudet ce jour pour les Soldes et là, à ma grande surprise, une petite quiche comme ça, sans crier gare...Et oui j'apprends que je peux acheter des pyjamas par lot de deux " pour soulager le budget de maman"...donc ce site ne s'adresse qu'à des mère célibataires achetant seules les vêtements de leurs enfants...dommage je passe ma route, car chez moi, les pères et les grand-pères le font aussi....bizarre!
Publié par coline le 14 Janvier 2014
Apprendre à nos fille à devenir de vraies femmes avec la collection P'tite fille...lisa joue à la maitresse, zoé joue à la marchande, ninon joue à la secrétaire ... l'auteur emilie beaumont a une vision vraiment égalitaire du monde et si ma fille n'a pas bien compris elle pourra voir dans la rue des philatiers à Toulouse que quand on cherche quelqu'un pour faire son ménage grace à MADOM, il y aura toujours une jolie blonde plumeau à la main à notre service, ou encore que les femmes prennent le metro car elles sont serveuses alors que les hommes sont des patrons (pub tisseo toulouse abonnement). Heureusement en 2014 en France les femmes et les hommes sont traités de la même manière!
Publié par Tangerine le 10 Janvier 2014
Chère Causette, Je tenais à te remercier pour la qualité de ton magazine que j'ai découvert par le plus grand des hasards en sirotant une bière à la framboise dans un petit café pictavien fort sympathique. Je t'adore, ne change pas. Merci pour le ton impertinent de tes article. Une nouvelle lectrice
Publié par Rine le 10 Janvier 2014
Coucou! En découvrant votre nouvelle couverture j'ai eue une révélation. Toutes vos couvertures sont plutôt très blanches. La majorité des mannequins sont caucasiens et c'est franchement dommage. Le féminisme s'applique à toutes. Et nous devrions toutes êtres représentés. Un pti effort? Silvouplait? Pour que je puisse continuer à vous appréciez sans problème! Des bizoux de toute ma famille!
Publié par Aurore le 10 Janvier 2014
Salut Causette, En discutant avec ma grand-mère de 89 ans, tout bien en forme et drôle comme tu aimerais, j'me suis rendue compte qu'elle lisait Lisette elle petite. En découvrant ce vieux mag bien d'chez nous (merci la cité internationale de la bande dessinée et de l'image) j'ai découvert une rubrique Causette! Alors, Causette-Lisette, y-a-t-il un lien? Merci les dessous de Causette pour votre réponse. Une fidèle parmi les fidèles. Qui vous lie et vous partage, là bas, depuis son expatriation haïtienne.
Publié par rc le 09 Janvier 2014
Tcho ma Causette! J'ai trouvé une quiche, je peux la rapporter ici? Alors que je naviguais innocemment sur la toile, me laissant patiemment matraquer la gueule par la publicité, je suis tombée sur un spot de Durex pour leur dernière invention marketing. Lovers connect, un lot de "deux gels plaisir subtilement conçus pour la connexion du couple. Pour elle, un gel soyeux pour une chaleur sensuelle. Pour lui, un gel stimulant pour une expérience frissonnante" On a pas intérêt à se gourer de pommade! Heureusement, un code couleurs subtilement conçu permet de mettre chacun à la place qui lui revient. Le rose est pour madame, qui devra se contenter de chaleur sensuelle pendant que monsieur se paiera une expérience frissonnante. Hein monsieur! La chaleur sensuelle c'est niet. Et laisse pas ta madame approcher de l'expérience frissonnante, elle pourrait en redemander. Allez la bise. Et promis en 2014 je m'abonne!
Publié par la militante voyageuse le 06 Janvier 2014
Je vous ai déjà donné un message de remerciement... mais je tenais à réitérer mon geste. Dans une école ingénieure de France, un pauvre type s'est amusé à prendre en photo dans la nudité et la gueule de bois ses deux trophées femelles de la nuit passée. Quoi de pire me direz-vous? Ce gentleman a posté ce chef d'oeuvre photographique comme photo de couverture sur notre très cher Facebook. Il n'y a pas de mot pour dire à quel point ce jeune homme d'une vingtaine d'année mériterait une leçon de vie, de conscience, et de respect. Enervée comme je suis, je lis Causette, et tout de suite, ça va mieux.
Publié par Rage le 06 Janvier 2014
Bonjour, je viens te trouver au dos de mon journal quotidien gratuit (direct matin Toulouse), une publicité bien quiche. Numéricanble, pour ne pas le citer, nous promet de "TELECHARGER AUSSI VITE QUE VOTRE FEMME CHANGE D'AVIS" Bien à vous
Publié par Mitsu le 04 Janvier 2014
Bonjour, y à t'il des dates de programmées pour le "Liberty Tour" à Toulouse? Longue vie à Causette!! Karine
Publié par mitsu le 04 Janvier 2014
Bonjour, j'ai pris connaissance de votre magazine par le n° de novembre. Quel joie de lire enfin un magazine qui nous ressemblent. C'est bien simple, je n'achetait plus que des magazines économique, tellement les sujets de l'ensemble de la presse féminine nous réduisent à être la bonne ménagère au foyer comme nos mères. Je n'ai qu'un mot "Longue vie à Causette"!!
Publié par RougeFramboize le 03 Janvier 2014
Pour Noël, un abonnement d'un an ! c'est dire que ma fille m'avait lorgnée dans son salon à dévorer littéralement Causette ! Inutile de rajouter que j'ai déjà tout lu. Un n° exceptionnel dans les sujets et la mise en page. Bravo et merci aux excellents journalistes.
Publié par Jools17 le 03 Janvier 2014
Quiche du jour... Le JT de TF1 aux environs de 13h15, avec un sujet sur les femmes qui bricolent, introduit de façon très machiste, pour changer : la femme bricole car elle y est obligée en tant que célibataire, ou bien "Monsieur" ne bricole pas. C'est vrai ça, depuis quand les femmes auraient-elles simplement l'envie de bricoler pour elles-mêmes??
Publié par Claire le 02 Janvier 2014
Chère Causette, Merci pour ton article sur les sages-femmes et leur combat plus que justifié. Mais le petit encadré sur les maisons de naissance m'a fait un peu tiquer. Est-ce que seules les femmes qui accouchent sans péridurale ont droit à un environnement chaleureux pour leur grossesse et leur accouchement? Les autres, celles qui ne veulent pas accoucher comme des "vraies" femmes (c'est à dire,naturellement, dans la douleur) sont donc exclues ? Si en plus, elles n'allaitent pas leur enfant, je n'ose pas penser à ce qui les attend! Excuse-moi, Causette, j'ai sans doute mauvais esprit...
Publié par Jean-Marc le 26 Décembre 2013
Lyonnais recherche lectrice du TGV. Et la politesse ? Oops, coucou du soir ! J'avais découvert le mag avec le #3 et hier, le 25, dans le train (Départ à 19h53 de Paris) j'ai eu la chance de faire le voyage en face d'une causeuse. Hélas j'étais troublé par Noël et une discussion astrocérébrale avec mon adorable cousine. Résultat les 2h ont défilé à 300km/h et ma timidité n'a pas trouvé le moment opportun pour sympathiser. Entre deux griffonnages sur mon bloc-notes orange je jetais parfois des coups d'œil dans sa direction. Après réflexion je me suis dit que les signaux envoyés de son côté n'étaient peut-être pas le fruit de mon imagination kinopanoramique. Enfin tout ça pour dire que l'équipe peut être fière d'influencer positivement des femmes comme elle. Surprenante comme la mutante du #41 et aussi anti-crise que le #28. Tous les rêves sont permis en cette fin d'année alors Joyeux Noël et sorbet de bonheur (Cœur Santé Passion) !
Publié par Mag le 05 Décembre 2013
Depuis que j'ai vu votre pub pour le passage du Causette Liberty Tour à Lyon, je cherche en vain les autres dates en France. Sont-elles déjà fixées?? Si oui, quand passez-vous à Marseille ou dans le Sud? Merci
Publié par jules le 02 Décembre 2013
La tête dans la boite aux lettres: des factures, des factures, des fac... hôoo ! un cd de Juliette !! merci Causette !
Publié par MLL le 27 Novembre 2013
Bonjour, lectrice depuis un an de Causette, j\'avoue que tu me fais du bien au quotidien! En effet, je travaille dans un lycée professionnel agricole et je suis donc confrontée, au quotidien, au sexisme de la gent masculine (petits et grands). Bref... je ne t\'écris pas pour me plaindre du trop plein de testostérone ambiant mais plutôt pour te raconter une petite anecdote... Pour la petite histoire, beaucoup de mes collègues écoutent RMC infos. En rentrant du travail, le vendredi 15 déc., je cherche une station radio pour le trajet. Je tombe sur RMC info. Par curiosité, je laisse cette radio. Reportage, infos et ... au surprise... une émission pseudo psychologique sur la sexualité. J\'ai été choquée par ce que j\'y ai entendu... \"si vous n\'avez pas envie... faut se forcer un peu!\" et le meilleur : \"c\'est en forgeant qu\'on devient forgeron\" conseillent les 2 animateurs radios à une femme qui appelle pour chercher une explication à ses problèmes de couple! Une fois de retour, je regarde qui anime cette émission : Brigitte Lahaie!!!! Nous sommes au 21ème siècle et on nous dit encore qu\'il n\'y a pas de raisons de dire NON car \"l\'appétit vient en mangeant\"! On nous prend vraiment pour des quiches!!! Voici le lien si l\'envie te prend d\'entendre ces inepties : Emission du 15/11 de 15h à 16h de Lahaie, l'amour et voussur RMC. MLL
Publié par Cahouette le 24 Novembre 2013
Ma très chère Causette, Voilà bientôt deux ans que je te suis et que tu m'accompagnes partout. J'ai enfin acheté ton numéro de Novembre, j'étais curieuse de découvrir ton article qui fait tant polémique, et je t'avoue que j'ai douté de toi en lisant toutes ces critiques! Maintenant que j'ai lu, et bien je t'envoie tout mon soutient, parce tu as voulu bien faire, et que malheureusement des bourdes on en fait toutes et tous. Alors continue d'être toi même, et je t'en prie réintègre la fesse cachée de la ménagère!!
Publié par Cloche le 21 Novembre 2013
Illumination après 2 ans de lecture... "Eric, un homme un vrai", serait-il une fine et acerbe parodie du détestable Zemmour? Ô, dîtes-moi que oui, que vous y avez pensé!
Publié par Bao F. le 21 Novembre 2013
Toute cette discussion peut, en effet, être l'occasion comme le suggère Sarah M., d'ouvrir le débat sur LES féminismes et les points de divergences, et utiliser, par exemple, votre malheureux "article" sur la prostitution comme un bel exemple illustratif d'une théorie de la black féministe Audre Lorde : comment à tenter de retourner les armes du maître contre lui, on se prend sacrément les pieds dedans !! Ce serait très courageux de votre part.
Publié par Quelfenec le 21 Novembre 2013
Bonjour, Je me présente, Patrick 57 printemps, bien qu’à mon âge, je sois plutôt sur l’automne. J’ai découvert votre magazine chez ma belle sœur, qui le tenait d’une amie (oui je sais ça fait des ventes en moins). Enfin un magazine, dont la rédaction parle d’autres choses que de perdre 3kgs avant l’été, ou de comment séduire votre homme, voire pire…On pourrait même vous qualifier de magazine multi sexes, puisqu’on y lit et parfois on y découvre plein de choses intéressantes que certains pourraient utilement lire pour s’ouvrir l’esprit. Donc, je me permets de faire du prosélytisme au boulot, où il y a beaucoup de filles et leur donne mes anciens numéros, ça vous fait de nouvelles lectrices et éventuelles acheteuses ou, et abonnées. Parce que vous le valez bien… amicalement
Publié par Eglantine le 20 Novembre 2013
Chère causette, je te lis chaque mois et j'ai aussi lu ton article sur la prostitution publiée dans ton dernier numéro. La prostitution c'est un grand tabou et un grand débat qui dure depuis longtemps. Il n'y a pas qu'un point de vue et je ne suis pas vraiment d'accord avec le tiens cependant je te félicite de l'avoir abordé. Tu as même réussi à susciter une mini polémique au sein de tes lecteurs et lectrices. Le débat est lancé. Je t'ai déjà écrit pour que tu fasses un article sur le féminisme et je réitère ma demande. Il y a tellement de fausses idées, d'apriori et surtout il y a beaucoup de points de vues différents. Bon, continue à nous faire réfléchir et longue vie à toi. Eglantine
Publié par Merelle le 19 Novembre 2013
Chère Causette, Il y a quelques jours, une amie m'a offert un superbe calendrier 2014, présentant une jolie jeune femme à demi-nue, les fesses pudiquement recouvertes d'un voile, intitulé "Combattons le cancer à seins nus" (ligue contre le cancer). Là, je me suis insurgée : "encore un calendrier qui montre des femmes à poils !" Et ma copine de rétorquer : "oui, mais c'est pour la recherche pour le cancer !" ET ALOOORS ??? Pourquoi faudrait-il que des femmes se déshabillent pour récolter des fonds pour soigner leur cancer ? Demande-t-on aux hommes de dévoiler leurs cicatrices pour que la recherche s'intéresse au cancer de leurs parties génitales ? Je lance un défi à l'ARC : publiez donc l'année prochaine un calendrier intitulé "Combattons le cancer à couilles nues !"
Publié par Clarisse le 18 Novembre 2013
Chère Causette, Hier matin, après une dispute avec mon mec (pas vraiment un féministe convaincu...), je descend te lire histoire de me regonfler le moral. Mon cher et tendre descend à son tour et lit par dessus mon épaule, on commence à rigoler, à discuter,... bref réconciliés! Alors voilà, n'en déplaise aux lectrices de Elle, c'est bien la libre expression et le partage qui sont ciment du couple, il y a pas que la fellation dans la vie!! Clarisse
Publié par Mamine64 le 18 Novembre 2013
Ces 55 raisons de résister à la tentation ont été un vrai choc! Je me propose d'en mettre une chaque jour sur ma page facebook, en citant Causette, bien sûr! Qu'en pensez-vous? Cordialement,
Publié par Eliz le 17 Novembre 2013
Chère Causette, tu me suis partout... Au milieu d'un vieux Marie-Claire dans une salle d'attente, je lis un article sur une petite fille pauvre et travailleuse qui s'occupe de son papa. Et l'article de dire qu'elle "a tout d'une petite Causette chinoise". Moi, je ne savais pas que Causette, mon cher magazine indépendant et courageux, était aussi sorti en Chine (tu nous en caches des choses!). Mais continuant ma lecture, je ne vois pas ce que cette information te concernant vient faire dans cet article. A la réflexion, peut-être est-il question de la Cosette de Victor Hugo? Mais j'en doute fort, à moins qu'on nous prenne des quiches chez Marie-Claire... (PS : j'ai déchiré l'article pour te le transmettre si tu le veux, demande-le moi par mail et je te le scanne).
Publié par Mother le 17 Novembre 2013
Chère Causette, Je'ai fait ta connaissance par ma fille Lulu (du genre un peu hérisson il est vrai). A son âge, je lisais "Femme en Mouvement". Alors je suis fière d'elle et de toi. Bravo les filles ! Mady
Publié par bigzouille le 15 Novembre 2013
Il ne faut pas que la réforme des rythmes scolaires passe, si c'est le cas, qui devra aller chercher les enfants à 15h30? Qui devra démissionner pour éviter de dilapider la totalité de sa paye en frais de garde? On voudrait remettre les femmes de force au foyer l'air de rien... Ils n'ont rien trouvé de mieux pour faire enfin baisser le chomage?
Publié par Emilie le 14 Novembre 2013
Bonjour causette, Je ne suis pas féministe mais juste une femme qui en a marre !! Marre de se battre pour finir les fins de mois, marre des appels de la banque, honteuse d'avoir du demander cette année une réduction voir une annulation de ma taxe d'habitation car je n'ai pas trouver de solution pour la payer, enervee de calculer le moindre euros pour mes courses et supra folle de rage de voir que je vais devoir changer de métier pour pouvoir élever décement mes 2 enfants. Non je ne suis pas célibataire mais je fais partie de cette classe moyenne qui paye et qui n'a droit a rien d'autre!! Et cette condition qui me fait voir que si je retourne travailler avec 2 enfants en garde va me faire un trou de 500€ dans mon budget et que l'on me dit que je ferais mieux de rester chez moi je gagnerai plus!!! Donc merci Causette de m'apporter du rire et de me faire voir toutes ses femmes!!
Publié par Guillaume Zed le 14 Novembre 2013
Bonjour Causette. Je suis en Inde en ce moment, j'habite pour un an à Varansi, une ville sainte pour l'hindouisme. Dans cette ville se trouve un très grand centre universitaire, la BHU. Et des indiens étudient le français assidûment. Ils ont monté une asso qui a une librairie-bibliothèque française au cœur de la ville : Jimylibrary. J'y passe régulièrement, et je suis tombé sur un numéro de Causette !! Génial. J'ai pensé à faire une photo, que je tiens à votre disposition pour une éventuelle publication, ou simplement pour vos archives. Dans cette ville où se côtoie modernité et tradition, j'ai été très agréablement surpris de découvrir un numéro de Causette. Allez, bonne continuation !! Guillaume.
Publié par Sophie le 11 Novembre 2013
Désolée mais c'est pas en tenant une ligne éditoriale qui parle de sexe a chaque numéro qu'on est féministe. Le dernier num a été le pompom sous peine de faire de l'humour et de la provocation vous avez dépassé des limites qui ne me correspondent plus. Abonnée depuis trois ans je vous quitte et sans regret. Une féministe qui n'a pas besoin de parler de son cul ou d’exhiber ses seins pour revendiquer !
Publié par nathalie le 09 Novembre 2013
Attention, trop de pub dans les derniers numéros. Nous nous sommes abonnées pour vous soutenir et parce que Causette nous parlait, mes soeurs, filles, cousines, copines et moi. Certaines d'entre nous se posent aujourd'hui la question de continuer ... Ce serait tellement dommage de se quitter. Amitiés, Nathalie
Publié par ZiggyLou le 07 Novembre 2013
Coucou l'équipe, Petit mot pour vous dire que, pendant ces émois autour de votre dernier article sur la prostitution (et je ne ferai pas de commentaire dessus, je crois que tout a été dit, hein.), y'en a qui vous soutiennent et qui vous ont compris. Et j'en fait parti. Et des fois, c'est pas mal de le dire. Bisou. Ziggy Lou
Publié par Layla le 04 Novembre 2013
Ma chère Causette, j'ai été outrée tout d'abord de tomber sur un véritable plagiat pour fi-filles qui ne t'arrive pas à la cheville.. Mais le pire de tout, ce sont ces critiques sur ton article sur la prostitution du n°40 : Ne comprennent-ils pas le second degré ?! Le ton que tu prends est certes cru mais juste, et c'est tout à ton honneur de dire les choses telles qu'elles doivent être entendues au moins une fois. Bien à toi.
Publié par Domi45 le 04 Novembre 2013
Soutenons l'enseigne Super U qui casse les clichés garçons filles !!
Publié par Tantoinette le 04 Novembre 2013
Chère Causette, Je te lis régulièrement avec grand plaisir mais l'article sur Samia Ghali du numéro d'octobre m'a laissée bouche bée. Comment est-il possible d'écrire un article aussi partial? Pas une mention des propos tenus par Mme Ghali sur les roms en avril 2013 (bah oui, elle pense que leur présence a pour conséquence une augmentation des cambriolages, et là ça passe parce que c'est à la mode de stigmatiser ces populations), aucune critique, une présentation en or juste au moment des primaires ps à Marseille... Par ailleurs, la fin de l'article indiquant que les habitants des 15 et 16ème arrondissements de Marseille se carapateraient tous ailleurs s'ils le pouvaient m'a laissée pantoise. J'habite dans le 15ème, il n'y a PAS que des cités difficiles, je suis très bien chez moi (malgré des transports publics défaillants), et le nord de Marseille n'est pas l' immense ghetto de béton dont les médias renvoient l'image. Au plaisir de te relire toutefois,
Publié par Gégé le 04 Novembre 2013
Causette....je te lis depuis plusieurs mois car je suis une féministe militante et tu as le mérite d'être le seul magazine dans ton genre..... Bien sûr je ne partage pas toujours ton point de vue...loin de là...mais ce n'est pas si grave ! Cependant aujourd'hui je suis plus que déçue par ton article "immonde" sur la prostitution...."immonde" oui il ne saurait y avoir d'autres adjectif...Nous n'avons visiblement pas le même humour....
Publié par barbarella le 04 Novembre 2013
J'étais heureuse, j'avais enfin trouvé un magazine de filles comme je l'attendais, comme je l'espérais. J'étais impatiente de t'acheter, je faisais du prosélytisme auprès de mes copines, mes copains, mes collègues, je te dévorais. Mais là, que s'est-il passé ? C'est quoi cet article minable sur la prostitution ? ? ! Le masque tombe. Au final, tu es comme les autres, pire même. T'es juste une parisienne intello branchée qui use des mêmes armes pourries que les autres. Vas-tu seulement t'excuser ?? Efe et Sarah ont bien exprimé tout ce que je pense. Je n'en rajouterai pas. J'ai honte ! Une jolie amitié démarrait, elle s'arrête là, aujourd'hui. J'arrête de t'acheter, j'arrête de parler de toi (juste pour conseiller à mes amies de ne plus te lire). Tu m'as perdue, salut et à jamais
Publié par Annabelle le 03 Novembre 2013
A celles et ceux qui écrivent dans ce magazine, qui participent de près ou de loin à ta parution, celles et ceux qui ont cru ou croient encore en toi, Causette; MAIS C'EST QUOI CE DAWA ? Il n'y a plus grand chose à manger dans tes pages. Ca a mauvais goût. Celui de l'argent, des mots pour ne rien dire, et des sourires qui enterrent. Tu fais semblant, tu te vends ! Tu manques de respect (!) à ceux que tu voulais soutenir! C'est difficile de garder le cap avec des ambitions si grandes, évidemment, mais là tu es juste paumée en plein océan. Grosses vagues en ta défaveur, panique, et tu as perdu le nord. C'est terrible. J'attends, depuis quatre ou cinq mois, de trouver un peu d'espoir dans tes lignes... C'est fini. Je vous ai envoyé un long mail fin septembre, après la Tea Party décevante, demeuré sans réponse. Les temps sont durs, et vous ne défendez plus grand chose. A part la liberté d'expression, une sorte d'idée d'un féminisme vendu et insensé, encore oui de très bon dessins et photographies, une mise en page soignée, des partenariats pas mal et quelques sujets originaux. Ca ne me suffit pas, et cela ne devrait suffir a personne doté d'un cerveau et d'une âme humaine. Merci d'avoir auparavant fait de si bons dossiers et chroniques, d'avoir ouvert de grandes portes culturelles, et d'avoir exprimé ce que nous étions beaucoup à attendre de lire et d'entendre. Courage pour remonter la pente, pour vous remettre en question justement et reconnaitre merde vos erreurs monumentales; vous pourrez alors avancer. J'espère pour vous, pour les lecteurs et lectrices ainsi que pour l'égalité des humains, que vous y parviendrez. Causette, tu n'es plus sincère. Je te quitte. En colère, à regret de ne pas m'être investie avant la chute, décue et triste. Mais pleine d'énergie pour continuer à faire comprendre que hommes et femmes, nous sommes avant tout des humains. Et c'est en tant que tels que nous avons a nous conduire. Relie tes cours de philo !
Publié par Luluberlu le 03 Novembre 2013
Courage ma chère Causette, courage ! Tes soit-disant "fans" déçus n'ont jamais été des fans, je sais bien que tu n'es pas dupe. Qd on aime qqun on essaye de comprendre ses maladresses, on attend de lui / d'elle des excuses mais on ne saute pas sur le 1er prétexte pour l'insulter, lui cracher dessus, le piétiner sur la place publique. Ou bien on ne l'a jamais vraiment aimé, ou bien on ne l'aimait déjà plus depuis un bon moment. La France est tellement tendue comme un string ces derniers temps qu'il en faut peu, vraiment très peu, non pas pour être heureux mais pour mettre le feu aux poudres et que tout le monde s'enflamme. Ta maladresse et ton manque de recul seront pardonnés par tous ceux et toutes celles qui, comme moi, se souviennent de ce pourquoi ils te cherchent dans les kiosques ou bien t'attendent dans leur boîte aux lettres, mois après mois. Tes convictions sont solides et ton honnêteté ne fait pas l'ombre d'un doute. J'espère que les énervé-e-s qui copient / collent des photos de profil fruitières et des statuts Facebook aussi impersonnels que leurs jugements sont hâtifs finiront par s'en rendre compte. Si non ... tant pis pour eux / elle. Longue vie à toi Causette. J'aime le fait que tu assumes jusqu'au bout tes prises de position, ça se fait rare de nos jours. Mais la prochaine fois que tu veux donner dans l'humour et / ou la provoc, fais gaffe quand même ... il y a des façons de le faire + subtiles que d'autres. A très vite.
Publié par camille le 03 Novembre 2013
bonjour Causette, voilà aujourd'hui je suis tombée sur une polémique sur un catalogue (hyper U) de noël... qui défie les \"genres\"... on y voit un petit garçon tenir une poupée et une petite fille jouer avec des voitures.... brr ça fait peur il parait !! ( malheureusement je peux mettre le lien dans ce message)
Publié par Elise le 03 Novembre 2013
Bonjour Causette, Merci d'exister et de rester fidèle à tes principes au fil du succès.C'est un immense plaisir de te lire chaque mois. Après le traditionnel supplément homme, l'été, je me demande si tu envisage de nous faire un supplément enfant (pour Noel pourquoi pas). Je suis certaine que l'humour décalée de notre illustratrice préférée Morpheen plaira aux enfants. Allez, au boulot !
Publié par Missie B le 01 Novembre 2013
Bonjour Causette, Merci pour cette page qui nous permet de nous exprimer librement que ce soit pour t'encenser ou te "rappeler" à l'ordre. Je ne lis pas Causette parce que je suis féministe ( d'ailleurs qu'est-ce que le féminisme aujourd'hui???) mais parce que le magazine est différent. Tu provoques parfois inutilement (???); je me souviens avoir été heurtée entre autres par un article sur des miliciennes au Mali. Je t'ai trouvée trop ironique sur cet article. Aujourd'hui je voudrais rendre hommage à ces femmes qui se sont battues, se battent et qui sont parfois mortes du cancer du sein. J'ai assisté durant le mois rose à une conférence sur le cancer du sein à l'hôpital Goerges Pompidou et j'ai rencontré des femmes fortes, combattantes et souriantes au delà de tout. Moi j'ai passé ma première mammographie à 40 ans, qui a montré deux nodules sur chaque sein et j'ai dû passer une biopsie (de chaque sein) qui s'est avérée heureusement négative. Je respire de nouveau et je recommence à faire des projets. Je me rends compte qu'on ne parle pas assez de ce cancer et de son dépistage. Chère Causette, à quand un numéro spécial sur le cancer du sein et les méthodes de reconstruction?
Publié par efe le 01 Novembre 2013
A l'attention de Causette, élue Super Quiche d'Or de cette fin d'année, Mais que se passe-t-il donc ? Je sais que l'adolescence est un âge ingrat, on se cherche et on a parfois de mauvaises fréquentations, mais là, tu dépasses les bornes ! C'est bien plus qu'une erreur de jeunesse ! Qu'est-ce que c'est que cet article puant sur les prostituées que tu nous as pondu ce mois ci ? Quelle déception de me rendre compte du peu de maturité dont tu fais preuve ! Tu fais maintenant partie de la bande « des Barjo bleu marine »  ou quoi ? Si j'étais ta mère, bien que je ne crois pas à la vertu pédagogique de la fessée, je te mettrais bien une bonne rouste pour te faire comprendre que tes 55 raisons à la con, c'est même pas drôle, juste pathétique, consternant, haineux, dangereux ! Mais grand bien me fasse, je ne suis pas ta mère, j'aurais trop honte ! La moindre des choses serait que tu présentes des excuses publiques à toutes les femmes, putes, trans et étrangères que tu as humiliées, salies, blessées. Et puis un conseil, arrête de t’acoquiner avec la France bleu marine, oh pardon je voulais dire normative, extrême et bien pensante, ça ne vaut rien qui vaille ou alors assume et arrête de nous faire croire que tu es plus féminine du cerveau que du capiton, on t'a démasqué, maintenant on sait que c'est pas vrai, tu es bien pire ! Permets-moi quand même de te dire que si tu continues comme ça, j’espère bien que tu n'arriveras pas jusqu'à la retraite, en tout cas, moi j'arrête ma participation financière à ta prospérité et je vais même faire pénitence de t'avoir fait de la pub pendant de long mois, en bref, je te renie ! Salut et à jamais, tu es trop nulle !
Publié par Coquillette le 01 Novembre 2013
Merci de continuer à nous donner des frissons, des franches rigolades, de la chaleur humaine, de l'intelligence, des envies de faire la révolution, pardon, l'évolution, ... de perdurer dans la qualité... Ma fille est née le 29 mars et je découvre plein de choses, dont l'envie de l'éveiller à tout ce qui nous touche. Auriez-vous déniché un ouvrage intéressant, voire atypique, comme vous savez si bien en recommander, sur les bébés, l'éducation... Entendons nous, je ne cherche pas de technique ni de méthode pour être de parfaits parents (c'est comme les fourmis de dix-huit mètres, ça n'existe pas), mais plutôt des trucs, des idées, de l'humour, du recul... bref, de bons moments. Possible ? Continuez à cultiver les esprits, cela germera peut-être...
Publié par Hélène le 01 Novembre 2013
Salut Causette! J'ai une quiche en stock, chinée par mon oncle en Slovaquie (et ouais, j'ai placé des indics aux 4 coins du monde!...enfin presque..) mais je ne vois pas comment t'envoyer la photo de cette perle sur le site...Tu peux me dire comment on fait pour t'envoyer une belle "quiche des lectrices"?...Merci Causette! Hélène S., une quiche de l'informatique....
Publié par Sarah M. le 31 Octobre 2013
Je voulais simplement vous écrire pour vous remercier dans un premier temps. Merci, merci d'avoir créé un magazine simple, intelligent, drôle, parfois sarcastique, un magazine dit "féminin" qui me ressemble. A moi, et à toute ma famille. Moi qui avait toujours été déçue de ce qu'on trouvait jusqu'alors, allant presque jusqu'à regretter le caustique 20 ans de ma jeunesse, j'ai fêté votre arrivée comme il se doit. Je vous ai acheté tout les mois, comme un rituel, à mon vendeur presse. Je vous ai offert à mes amies, ma mère. J'ai offert votre abonnement à ma sœur qui avait juré de ne jamais lire "ces conneries de magazine pour femme qui osaient lui apprendre comment elle devait en être une vrai. Alors merci pour tout ça, et merci parce que grâce à vous, j'ai arrêté de me définir comme "pas une vrai femme" juste parce que je ne me reconnaissait pas dans ce rôle que la société m'avait collé. J'ai passé les dernières années a lire, que dis-je, engloutir divers lectures féministes, je me suis forgée, reconnue, libérée, j'en ai aussi donné beaucoup, parce que j'estime que beaucoup de femmes et d'hommes, ne sont pas au courant des réminiscences du patriarcat (définit comme l'ennemi principal de Delphy) qui les enferme. D'ailleurs mes amis masculins et surtout mon homme restent enfermés des heures dans mes cabinet, en ressortant toujours avec la même phrases à la bouche :"Causette dans les toilettes, en voilà une idée chouette!" Tu as même réussi à t'afficher sur mes murs avec une magnifique collection des "On nous prends pour des quiches". Bref, merci pour tout ces moments de bonheurs. Mais trop, c'est trop. Peut être est tu dans une dynamique économique? Je le comprends, la presse papier est en crise. Et par conséquent peut être que cela explique pourquoi, toi aussi, tu décides de taper dans le sensationnel, de faire une étude sur l'Islam, et maintenant la prostitution. Mais là, tu vas trop loin. Certes, j'ai des amies travailleuses du sexe. Et en solidarité avec elle, je ne suis pas abolitionniste. Pourquoi? Parce qu'effectivement, il y a un énorme trafic de femmes et que c'est contre ce trafic qu'il faut lutter. Et parce qu’effectivement les hommes ont beaucoup trop de pouvoirs sur les prostituées et qu'il faut lutter contre cette emprise. Et par conséquent, parce que pour moi, le seul moyen d'y arriver c'est de protéger les personnes prostituées, de leur donner des droits, de leur donner les moyens de se défendre. Bref, de leur redonner le statut de personnes qui mérite le respect.Je pars du principe que le féminisme, c'est se battre pour les droits de toutes les femmes, quels que soient leurs origines, nationalités, orientations sexuelles, travail, religions etc... Mais bon, comme avec bon nombre d'autres féministes, nous ne sommes pas d'accord. Soit. C'est pour cette raison que j'aime échanger, nous pouvons trouver un terrain d'entente, un consensus qui fait que chacune des parties n'a pas à renier ses convictions profondes, n'impose pas à d'autres des choix, en bref, qu'entre nous, féministes, nous ne laissons pas le patriarcat (l'institution, pas les hommes nécessairement, je ne suis pas partisane de la misandrie, loin de là) nous diviser et que nous sachions nous montrer plus fortes que cela. Mais là vous êtes allés O combien trop loin Causette. Vous êtes vous relus? Vous avez un lectorat essentiellement féminin, et en bonne communicante, vous savez que se cacher derrière une interpellation envers "les clients" n'était pas judicieux. Et parmi elles des étrangères, qui vivent dans la plus grande précarité, mais qui croisent Causette dans leurs "Maison des femmes" de leur quartier, des femmes qui se sont fait avortées de force, et pas par une mama africaine, mais par un médecin moralisateur et un petit copain trop oppressant, ce qui peut être tout aussi traumatisant, mas aussi par des femmes qui n'ont rien avoir avec tout ça et qui tout simplement, éprouvent de la compassion pour ces personnes qu'elles croisent tard le soir, sans les juger, et qui leur échange un sourire juste pour leur filer un peu de courage pour la nuit. Parce que "ces putes", elles vous lisent aussi. Ce sont des femmes, des hommes, des personnes trans, qui en chie sincèrement pas mal. Et qui malheureusement malheureusement encaissent beaucoup plus que le quidam, et sincèrement, elles méritent beaucoup plus de respect que celui dont vous avez fait preuve. Parce qu'encore une fois, votre lectorat est féminin, et que votre morale, elle était pour les femmes. Vous m'avez profondément choquée. Comparer mon sexe à une pastèque, peut être cela vous a fait il sourire, mais c'est insultant pour n'importe laquelle d'entre nous. Et je ne parle pas des blagues sur le viol. Parce qu'entre nous, blaguer sur le viol, ce n'est pas drôle. D'autant plus que les hommes trouvent ça assez rigolo pour ne même pas voir la limite entre l'agression et le jeu. Vous m'avez déçus parce que vous avez usés des mêmes stratagèmes tapageurs que cet animateur d'NRJ ou que le très bon communiquand lui aussi LUI de Beigbeider. Evidemment, le summum est dans la transphobie, quelle est donc cette horreur que vous suggérez envers les personnes trans par "elle en a une plus grosse que vous"? Que diable, prenez votre dictionnaire à la lettre R, et regardez la définition de respect. Vous semblez parler de ces personnes comme si elles n'étaient pas digne d'être considérées. C'est à elles de se défendre, mais moi, je ne peux pas supporter plus grand manque de respect sous mes yeux. Non, même pour blaguer, même si on faisait "comme si" on parlait au méchant client, non, je ne souhaite plus voir véhiculé ce genre de propos dégradants et irréverents envers des êtres humains. Si j'étais mauvaise langue, je dirais que vous avez vendu votre âme au diable pour faire parler de vous, l'usage de la langue de rue dirait même que vous "avez fait votre pute" pour un peu plus de vente. Mais ce serait une insulte pour toutes ces personnes silencieuses, qui vivent des violences quotidiennes et que vous avez accablés une fois de plus, alors qu'entres femmes, on devrait se soutenir. Alors Causette, je vous remercie pour tout les articles que vous avez faits jusqu'ici. Mais sans une remise en question de votre ligne éditoriale (parce que c'est toujours bien de se remettre en question) , je suis dans le regret de vous dire que ce numéro était (pour un moment) le dernier que je m'offrais. Et aux vues de ma timeline facebook, de mon tweeter, et de mes discussions entre amies, j'espère qu'effectivement vous avez bien vendu ce mois ci, car j'ai peur que vous nous ayez perdues, au moins pour quelques temps... Bonne continuation tout de même à vous, et si un jour vous faites un numéro spécial "les féminismes" qui rassemblent LES différents point de divergences, qui parlent du black feminism, du strass et de la putophobie, des femen et du feminisme musulmans, bref, qu'on ouvre le débat, et que pour une fois, il n'y ai pas une voix, UN féminisme mais qu'ensemble, on rendent la pluralité de nos opinions visibles pour enfin s'unir (et non pas chercher à s'allier avec un système qui ne nous correspond que peu); Alors là, je serais ravie d'à nouveau, m'offrir un titre qui me ressemble. Bien à vous, Sarah M.
Publié par maël22 le 31 Octobre 2013
Chère Causette, j'ai trouvé cet article, plutôt drôle... ca peut servir pour tes borborygmes. Description bonjour, je cherche qui m\'invite à nager dans sa piscine à clermont et alentour. j\'aime bien nager, mais je n\'aime pas plus la foule des bassins publics que le maillot de bain. pour ce dernier, je peux cependant le porter si telle est la condition de qui m\'invite à nager dans sa piscine. je ne dérange ni les gens ni le matériel, je peux rester silencieux, je veux juste l\'eau et nager dedans. alors si le coeur vous en dit et que vous avez cette eau, vous faites un heureux en m\'y invitant quand ça ne vous gêne pas; peu importe les horaires, de jour ou de nuit, c\'est la météo qui me guide après votre autorisation. c\'est gentil, merci d\'avance et faites circuler si vous n\'avez pas la piscine , peut être quelqu\'un d\'autre si vous l\'informez. bien entendu, demandez moi quoi que ce soit, et je peux vous rendre le service, ce sera fait. En attendant avec grande impatience ton prochain numéro, je te passe bien le bonjour!!
Publié par Chlooé le 31 Octobre 2013
J'aime bien le magazine Causette, mais mon problème tient à ce que je vis en Chine. Aucune chance que je puisse le lire ?
Publié par Catherine le 30 Octobre 2013
Je suis consternée de découvrir votre article abjecte et racoleur. Je crois que la cause des femmes mérite mieux que ça. Je pense qu'on peut faire de l'humour pour défendre une cause, quelle qu'elle soit, mais là vous avez fait flop. J'espère que vous saurez présenter des excuses à vos lectrices, comme moi, qui appréciait Causette naguère pour ses sujets drôles mais néanmoins profonds et militants.
Publié par P'titgars le 30 Octobre 2013
Surpris que les 343 crétins machos épais qui "vont aux putes", comme ils disent, n'apprécient pas Causette. Ben moi, si ! D'ailleurs, je bosse dans une boite de 500 personnes, dont 70% de femmes, et j'aimerais bien faire de la pub pour Causette, histoire de montrer que les hommes ne sont pas tous des SOS papa, des Luc Le Vaillant de Libé ou des abrutis épais. C'est possible ? Un p'tit gars peu effrayé du retour du "tout macho tout beau" qui a pourri sa jeunesse
Publié par Madmad le 30 Octobre 2013
Salut Causette, A peine arrivée dans ma boite aux lettres, et comme à mon habitude, je me suis jeter sur toi. J'ai tourné les pages avidement, pour lire une histoire de femmes, de ces histoires qui piquent, tachent et ne sont pas politiquement correctes. Bref, une histoire de femmes vraies et non pas papier-glacées. Et là ... Horreur, mais où est passé "La fesse cachée de la ménagère" ? Est-ce un oubli, ou définitif ? Et surtout, POURQUOI ?
Publié par Alex le 30 Octobre 2013
Bonjour, Un bon point pour GO SPORT (c'est un ami qui me le transmet, interloqué) : description de la bombe anti crevaison pour vélos : "Le petit accessoire malin que chaque femme qui fait du vélo doit avoir sur elle pour ne pas avoir à démonter son pneu. " Et oui! Parce que les hommes, eux, ils adorent mettre les mains dans le cambouis le matin en allant au boulot en vélo, bien évidemment ! Bonne journée Causette !!!
Publié par Yumie le 29 Octobre 2013
Cher Causette, Vous nous avez fait mal. Vous nous avez fait très mal. Nous qui pensions avoir trouvé avec votre magasine enfin un support de presse de reflexion s'adressant aux femmes. Un magasine féministe, mais pas régressif, comme trop souvent dans le féminisme actuel. Nous avons été plus que déçues : nous avons été blessées. Nous les putains. Les escort, les prostituées, les trans. Votre article n'est pas seulement stupide et grossier, insultant et vulgaire, il est un relan de lieux communs attachés aux prostituées, de pourritures qu'on nous envois en pleine face quotidiennement, partout et surtout par les médias. Nous pensions que vous echappiez à ces préjugés méchants et moralisateurs. Mais non, vous étes envers les putains comme les défenseurs de la "manif pour tous" : vous niez la réalité au profit de votre soit-disant morale qui ne répond d'aucine raison mais purement de préjugé. Lequel d'entre vous a été interrogé des prostituées ? Lequel d'entre vous a été sur le terrain pour se confronter à la réalité ? Prce que derrière ce concept que vous nommez prostitution, il y a une réalité qui est celle des prostituées, c'est a dire des individus, comme vous et moi, qui ont un travail : celui du service seuel. Comment peut, en 2013 et en France, déshumaniser à ce point une communauté d'individus alors meme qu'on a défendu le contraire lors du mariage pour tous, alors meme qu'on a, que vous abez voulu le mariage pour tous (donc une reconnaissance des homos comme étant des gens absolument normaux). Comment apres tout cela pouvez vous nous réduire à un pur concept abstrait au point de dire des choses telles que "parce qu'on ne sait pas si elle n'en a pas une plus grosse que toi" !!!!!! Derriere tout cela il y a des gens, des personnes, des humai s, et il y a leur réalité et non pas vos abstractions de pensée. Derriere cette pute dont on ne sait pas "si elle en a une plus grosse que toi", il y a la réalité des personnes transexuelles qui souffrent suffisamment au quotidien pour ne pas avoir à subir les outrages d'un magasine qui se veut libértaire. Qu'avez vous fait de la liberte, non pas uniquement sexuelle, mais de la liberé tout court de ces individus ? Moi aussi je pourrais écrire es choses atroces sur les journalistes, dire que ce ne sont que des petites petasses qui courent apres l'actualité ou une idée originale d'article uniquement pour vendre/avoir une reconnaissance des autres (terrible vanité). Cela pourrait vous faire mal, cela pourait meme etre fax (et l'est tres certainement). Mais voyez à quel degré de bêtises et de méchanceté (oui vraiment, je le répete, ce que vous avez écrit est proprement méchant) lorsqu'on se contente de répéter les vilaines choses que répetent les autres. Un travail tout à fait contre-journalistique, somme toute. Alors voilà, moi qui suis putain et fiere de l'etre, moi qui aichoisis mon métier par passion et n'en changerai pour rien au monde (sachez que j'echappe à bien des alienations contemporaines du travail "normal"), moi qui ai des relations tres humaines (parmis les plus vraies de ma vie) avec mes clients qui m'ont toujours, toujours respectés (ce qui n'est pas le cas du reste des hommes dans mon quotidien), je vous dis toute ma tristesse, ma déception et mon mépris à votre, à vos égards. Yumie, putain et heureuse de l'etre
Publié par Lulu le 29 Octobre 2013
On nous prend pour des quiches, j'attire votre attention sur un accessoire qu'il nous faut absolument, le sac à main ou "minaudière" boîte de conserve de Jean Paul Gautier pour la maudique somme de... 1290 euros. Comme quoi la crise inspire, les plus pauvres n'auront qu'à s'en fabriquer un "falch" ... bien à vous, Lulu
Publié par Violette le 28 Octobre 2013
Toujours étonnée de constater sur ce blog que beaucoup s'interroge sur la "réalité" d'Eric, un homme, un vrai. Mais enfin !!! Le trait macho n'est-il pas un peu forcé ? Réfléchissez un peu !!!! Une femme affligée.
Publié par Lulu le 25 Octobre 2013
Chère Causette On a frôlé la publicité parfaite… Je m’explique : en feuilletant un magazine féminin plutôt du capiton que du cerveau, je suis tombée sur la dernière pub Kaporal avec Ina Modja comme modèle. Le Slogan est le suivant « take me as I am » autrement dit prenez moi tel(le) que je suis, sans sous entendu grossier s’il vous plait. La photo semble illustrer ce slogan très correctement, sans nous proposer un objet sexuel exagérément cambré, ou laissant observer les trois quarts d’une poitrine photoshopée. Ina Modja porte une chemise en jean, un petit foulard et un pantalon en jean, elle est assise par terre de façon très naturelle. Ni ses fesses ni ses seins ne s’invitent sur la page. Cette jeune femme a été sans doute choisie pour illustrer la différence assumée, elle est noire, porte fièrement une coupe afro et maquille ses grosses lèvres. Son regard, s’il est maquillé n’est pas arrogant, elle nous regarde avec sérénité… Aurions nous trouvé une publicité pour prêt à porter féminin respectueuse et sobre tout en étant jolie sur la page de papier glacé ? Une seule question me turlupine : combien de personnes peuvent se payer du Kaporal à chaque nouvelle collection ? Un jean coûte entre 80 et 100 euros une chemise entre 55 et 70 euros. Ce n’est pas forcément exorbitant, mais à l’heure ou des entreprises laissent 8000 employés sur le carreau dans notre jolie France, beaucoup sont ceux qui ne se le permettront jamais. Un seul bémol donc à cette presque réussite, je prolongerai le slogan : « Take me as I am, je suis comme je veux mais une chose est sûre, je ne suis pas pauvre » Ou plus honnête encore : « Take me as I am, pas d’inquiétude, j’ai les moyens » Bien à vous, Lulu
Publié par solveig le 23 Octobre 2013
Bonjour, Petite question qui me turlupine depuis pas mal de temps déjà...(mon côté quiche sans aucun doute!): la rubrique "un homme, un vrai" est-elle vraie? Sont-ce de "vrais hommes" qui rédigent ces si jolies lettres ou bien y ajoutez-vous un peu de poivre pour nous faire éternuer?
Publié par helene le 23 Octobre 2013
Causette plagiée ?! J'ai vu hier chez le buraliste un magazine qui m'a attiré l’œil : placé juste à côté de ma chère "Causette", il lui ressemble comme deux gouttes d'eau dans la forme et le contenu général...j'ai été très surprise en le feuilletant d'avoir une impression de plagiat... Il s'agit de "Bridget" (tiens, ça rime avec Causette...), magasine féministe. Ce sont des amies à vous qui se lancent ou des concurrents déloyaux ??
Publié par Cervodispo le 20 Octobre 2013
Vous en avez marre que la publicité nous prenne pour des quiches ? Venez à Lille les 1-2-3 novembre pour le premier festival antipub de dépollution mentale ! Le Cerveau Disponible, c'est des conférences, des films, des actions, des ateliers...
Publié par la militante voyageuse le 20 Octobre 2013
Bravo pour votre numéro d'octobre, ainsi que pour tous les autres. Ils m'ont permis d'avoir le cran d'écrire mon blog pour exprimer mes idées de militante. Même s'il n'est lu par personne, j'ai au moins le culot d'exprimer mon avis sur les sujets "fâcheux"! C'est grâce à vous que mon opinion sur l'article de "elle: fellation, ciment du couple?" a été accepté. Merci mille fois, continez comme ça!
Publié par Malika le 17 Octobre 2013
Lectrice assidue de Causette je tiens à vous dire bravo pour ce numéro d'octobre, il est top !!! Merci longue vie à Causette ;-)
Publié par Eric le 17 Octobre 2013
Bravo pour votre numéro d'octobre ! J'emprunte régulièrement le journal à mon épouse et ce numéro est particulièrement bien réussi ! Encore....
Publié par liz le 17 Octobre 2013
L\' art de la guerre ou banalité du drame domestique Je suis femme, mère, célibataire, artiste et pauvre. Autant dire que je cumule les tares. Je suis issue de la classe moyenne, éduquée par des parents aimants et cultivés,ce qui est d\'autant plus insupportable pour la plupart de mes concitoyens. Je n\'ai pas de racines ni d\'origines culturelles, je ne suis nulle part chez moi. Je suis ce que l\'on pourrait appeler une errante, toujours une étrangère. On voudrait faire de moi une paumée, un cas social, une personne marquée par le sceau du malheur. J\'entends souvent les gens penser ce genre de choses. J\'ai du aiguiser mes armes et porter des masques au fil des jours pour exister, combattre la réalité matérielle, et repousser les prédicateurs. Nous autres, les femmes, avons-nous d\'autres choix que celui de combattre pour préserver nos choix et notre liberté ? Je suis une guerrière moderne et j\'apprends à ma fille à le devenir. Pourtant je vis, je ris, je chante et je danse. La rumeur court que je suis folle. Je suis effectivement folle de croire en la liberté, et de l\'élever bien au-delà du bonheur. J\'ai appris à cultiver l\'espoir. Je suis une utopiste.
Publié par Isa le 16 Octobre 2013
Coucou Eric, l'homme, le vrai, celui qui "lit" Lui. Rageant de savoir qu'un magazine de pépés toutes nues sort en kiosque ??? C'est vrai que c'est novateur comme concept. Et Lui risque de se sentir bien seul... C'est vrai que dans une société où l'on ne peut pas vendre un camembert sans y coller une fille à poil, on risque d'être carrément outrées ! Non Monsieur Eric, navrée, mais, en ce qui me concerne, la véritable égalité serait que le corps de l'homme (un beau hein, faut pas déconner non plus) soit aussi souvent utilisé pour le plaisir de nos yeux et de nos fantasmes à nous les filles qui aimons, ô combien, les hommes virils et protecteurs. Ah mais bien gaulés, attention, pouvant s'exhiber sans complexes dans "Filament Magazine" (oui, y'en a pas des masses des magazines avec des beaux gosses tout nus, mais y'en a). Et là vous allez me dire : "Mais les femmes n'ont pas besoin de fantasmer sur la nudité ! Ce n'est pas ce qu'elles attendent des hommes !" Non, on ne saurait pas en profiter nous. Eh bien disons que, pour préserver votre "virilité", on va continuer à vous le faire croire hein, mes copines et moi...et s'offusquer dès que vous jetterez le regard sur un joli petit cul croisé dans la rue ou que vous ramènerez Lui à la maison... Tant que vous ne nous demandez pas de faire la vaisselle (ah merde, si...ça aussi ça fait partie de notre rôle social...zut..). Allez tout ça pour dire qu'il ne faut pas vous mettre dans cet état et vous chercher des excuses à la lecture de votre magazine de mâles ! Savourez-le en toute quiétude et finissez par (enfin) accepter que les filles aussi sont de satanées chaudasses et pas seulement en pensant à leur Homme... Sans rancune Monsieur Eric. Isabelle, une femme, une vraie, de celle qui aime rouler de la croupe devant des yeux affamés...c'est tellement facile ;)
Publié par tantpispournous le 04 Octobre 2013
Coucou Causette,les larmes aux yeux je te quitte:déjà le mois dernier j'avais mailé à la rédaction au sujet de la pub' "Gudrun" ,site qui nous prend pour des quiches avec une image de hippies re-lookées sensée nous faire assez kiffer pour acheter à prix d'or des sappes relourdes et des serviettes éponges sans indication de grammage ...mais ce mois-ci idem plussss La Redoute. Alors ciao les filles(enfin si j'exclus le mâle en chef) ,je me trisse en (re)attendant des ciels plus purs et à même de soutenir dans les faits les valeurs prônées
Publié par Filomène le 04 Octobre 2013
Bonjour ma chère Causette, je t'envoie un petit message tout à fait intéressé. S'il te restait un exemplaire du disque de Juliette, Nour, saches qu'il serait entre de bonnes z'oreilles chez moi... Tu peux me joindre au Frédérique LAMBERTON 10 impasse du griffon 49100 Angers Un grand merci Bonne journée à toi
Publié par Laurette le 04 Octobre 2013
Je viens de lire l'article sur Cindy LEONI et le vote par procuration. J'ai moi même effectué à plusieurs reprises ces démarches et je suis très surprise des difficultés qu'elle a rencontré. Je trouve plutôt pour ma part que c'est rapide, 9a demande quels papiers ? et ça peut se faire dans n'importe quelle gendarmerie jusqu'à 3-4 jours avant le vote. On peut le faire que pour un tour, pour deux et entre deux tours... Informations à vérifier pour ne pas décourager d'autres jeunes ou moins jeunes. C'est par les urnes que ça peut devenir possible...
Publié par juli le 03 Octobre 2013
Je plussoie Annette. L'édito d'octobre est tout simplement génial. Simple, efficace, bien dit, bien ficelé.
Publié par lolo le 03 Octobre 2013
Bonjour Causette, Je te cherche désespérement dans tous les kiosques se lyon (enfin...de mon arrondissement, le 2e) sans te trouver ! Les marchands de journaux me prennent-ils pour une quiche lorsqu'ils me disent que TU est en retard ? Je le crois bien... Que faire ?
Publié par Une copine le 03 Octobre 2013
D'abord, mille bravos à Causette ! Ensuite pour répondre à Jane Doe qui a écrit dans la boite aux lettres du Causette numéro 39 : et bien chère Jane, ton entourage familial et amical ne connaît rien des lois de ce pays en matière de noms de famille et de mariage ! C'est dommage, ça vaut le coup de s'informer. En effet désormais, chacun et chacune a le droit (mais pas d'obligation) de prendre le nom de sa conjointe ou de son conjoint après le mariage. On peut aussi accoler les deux noms, dans l'ordre que l'on veut. Et on peut bien sûr conserver son nom. La loi oblige aussi les administrations à utiliser le nom d'usage choisi par chaque individu. Enfin il faut le savoir : aucune loi n'a jamais obligé les femmes à changer de nom, c'était juste une coutume...Alors garde ton identité, Jane. Et prépare-toi à te battre encore contre employeurs, sécu, banques,...etc...
Publié par Fifi le 03 Octobre 2013
Bonjour, Je lis Causette depuis le 1er numéro car Siné Hebdo en avait fait la pub. Depuis, ce journal a disparu et c'est bien dommage. Bref, j'avais été séduite par les sujets éclectiques et surtout surtout, par l'absence de rubrique beauté, shopping et de PUB. Hors en recevant le magasine ce mois-ci, je vois un CD...Je me dis : "Super, maintenant Causette nous file des trucs ", je retourne la pochette et là me saute aux yeux l'image d'un animal, emblème d'une marque de tennis, plus bas est inscrit une phrase qui confirme mes doutes "machin bidule bénéficie du soutien de la marque truc"...Déception, j'ai balancé le CD dans un coin, sans doute aux oubliettes...J'ouvre quand même mon journal, l'erreur est humaine. Et là, je tombe consécutivement sur 2 pub de LA Redoute et la FNAC (même si j'aime beaucoup Juliette)...Mais qu'est ce que ça fout là bordel !!! Aucun doute, quelqu'un à soudoyé l'imprimeur pour que ces pubs soit insérées aux dépends de la rédaction...Sans confirmation de votre part, je serai dans l'obligation de ne pas renouveler mon abonnement. Et l'argument, "y'a pire ailleurs" n'aura absolument aucun écho en moi. Pourquoi ne pas revenir à une édition bimestrielle s'il est trop compliqué de boucler le budget avec un mensuel...
Publié par céline en colère le 02 Octobre 2013
Mirela est une petite fille dans ma classe depuis avril. Je l'ai gardée dans ma classe à la rentrée, car le français n'était pas sa langue maternelle. Elle a un sourire magnifique, est toujours bien coiffée, parle de mieux en mieux le français, est dynamique, vive et suit maintenant parfaitement la classe. Tous les soirs son frère, sa mère, sont à l'heure pour venir la chercher. Hier, Louise (ma fille) a donné sa paire de chaussons pour elle, car Mirela était la seule a ne pas en avoir. Elle a souri jusqu'aux oreilles devant ses nouveaux chaussons roses princesse et a attendu avec impatience de pouvoir les mettre en salle de jeu. Aujourd'hui, elle n'a pas mis ses chaussons. Ce matin les policiers l'ont expulsée de sa maison, vers rien, dans la rue. Mirela a 5 ans, comme Louise, mais elle est rom.
Publié par Macamo le 02 Octobre 2013
Bonjour Causette! Me voilà aux Etats-Unis pour un an, mon abonnement m'a suivi, et les américains qui savent parler français se délectent du magasine! Notons que je suis dans une université assez spéciale, où il est tout à fait normal de voir des hommes habillés en habits considérés comme féminins et inversement, où on se présente en précisant le pronom par lequel on veut se faire appeler et peut faire le choix d'un pronom neutre qui est vraiment respecté ici. Le genre est remis en question, et tout n'est que tolérance! Chère Causette, les américains t'aiment!
Publié par Chouk le 30 Septembre 2013
Un grand merci Causette pour la découverte (gratos en plus!) de Sarah W Papsun, c'était une très bonne surprise de recevoir un CD avec mon nouveau numéro, encore meilleure dès la première écoute : il file direct dans la pile des indispensables!!! Dansant sans être gnan-gnan, mmm, j'en prends tous les matins :) Très bonne continuation à vous, et encore merci pour l'ouverture d'esprit.
Publié par Marjolaine le 28 Septembre 2013
Bonjour Causette! En réponse à ton édito, si en 2017 on a une femme blonde, avec les cheveux courts et qui se prénomme Clémentine, je vote pour!
Publié par Annette le 28 Septembre 2013
J'aime l'édito d'octobre 2013 !
Publié par Alex le 23 Septembre 2013
Chers collaborateurs de mon très cher Causette ! Quelle joie de pouvoir enfin participer à ma première interminable tea party, samedi ! Ambiance, contenu, rencontres inattendues, tout dans cette soirée fut une réussite. merci pour l'affiche avec la jeune femme au nez de clown de mai-jiun 2013, des dédicaces de Leila près du titre de son article de cette époque sur le combat des femmes lybiennes, merci pour ta signature également Julia. 1000 mercis pour le magnifique dessin de Besse sur mon petit sac causette en tissu où tu m'as représenté avec des poils aux aisselles et mes lunettes rouges ! merci à Santa la chanteuse et à tous les membres du groupe typhen typhen pour leurs autographes et pour l'offre de me prêter leur dernière chambre d'hôtel vacante pour finir la nuit à l'abri ! seul petit bémol : le volume sonore de la période des DJ sets ainsi que leurs choix musicaux qui m'ont décus, les concerts juste avant étaient extraordinaires comparés à ce flot de musique électronique inaudible !!!! voilà voilà merci tout de même pour cette 3ème édition, l'an prochain je reviens mais cette fois avec toutes mes copine, belles-filles et hommes que j'aurai d'ici là convaincu de venir nous rejoindre dans la ronde des femmes actives et combatives que nous sommes toutes !!!! mille bises à vous tous !!!!!!!!!!!!!!
Publié par Timide le 22 Septembre 2013
Bonjour Causette, Je ne sais pas si c'est le bon endroit, mais, la lumière de ma vie, le trésor de mon cœur lisant souvent votre super magazine, je me suis dit que peut-être elle échouerai sur ces lignes dans votre courrier des lecteurs. Ainsi, il me faut dire à , pardon, pardon. Je t'aime plus que de raison. Je voulais te le dire dès la première fois que je t'ai vu, et j'aurai du te le répéter mille fois chaque jour et davantage ces derniers mois. Ce n'est pas que tu me manques; c'est que sans toi je ne sais plus respirer ni vivre. Donc, si, tu me manques, "je t'aime tant" comme dirait pépé Férré, depuis toujours, et cela ne pourra jamais cesser. A bientôt mon amour, je crois que je l'espère.
Publié par Juliette le 22 Septembre 2013
Bonjour à vous, Je vous contacte un si bon dimanche, même ensoleillé, car voilà hier, tranquillement, je roulais sur le Cours de Vincennes. Je suivais une voiture de location à double commande. Mon regard se baladait sur les numéros et inscriptions qui orné la carrosserie. Et que vois je, le fameux slogan : "J'apprends à conduire avec mon père, mon frère ... et MEME MA MERE" ! J'ai la photo mais ne sais où vous la joindre. Sur ce, bonne journée Juliette
Publié par boxon le 19 Septembre 2013
Votre avis sur GTA 5? On sait tous que ce jeu est sexiste. Cela devrait-il empêcher une Causette d'aimer ce jeu et d'y jouer ?
Publié par Lisette le 17 Septembre 2013
Causette tu prends des formes si généreuses! Aujourd'hui je suis allée faire un don de plasma et bien sur j'ai passé le temps en lisant mon Causette. En partant j'ai laissé le numéro de juillet en espérant faire de nouveau adapte. j'ai une petite photo si vous voulez...
Publié par sarah le 12 Septembre 2013
bonjour, d'ordinaire j'adore vos articles et Causette m'accompagne tous les jours, cependant j'ai été choquée par la légèreté du sujet sur le suicide. Je n'ai pas vraiment compris comment on peut parler de "saison" ou encore de "technique favorite". Ayant été touchée de très près par cette tragédie je trouve ça dommage de parler du suicide comme d'une vulgaire rubrique tendance ou de mode. Le suicide est la maladie de notre siècle qui mérite toute notre attention. A part ça merci pour vos articles toujours passionnants et je vous dis au mois prochain ! Sarah.
Publié par kerlau le 12 Septembre 2013
Objet les taties flingueuses (dernier N°) Bravo je sais maintenant (je n'en doutais pas.. mais) que vos sources tiennent la route j'en ai eu la preuve sur Arte (une des seules chaînes de qualité à mon avis)cette chaîne a fait une théma sur l'évasion fiscale - les taties flingueuses ont été données comme vous en exemples - également mentionnées les bananes virtuelles de Jersey Félicitations donc mes filles (33 et 30ans m'ont abonnée et je ne regrette pas - j'adore votre humour pas du tout chienne de garde (ont-elles de l'humour?) merci donc continuez à nous informer toujours sur le même ton PS J'ai affiché le poster de "I feel gourde" dans mes WC
Publié par Madouc le 12 Septembre 2013
La lettre du grognon de la semaine : ah, ENCORE UN qui regrette ce MERVEILLEUX temps où il pouvait, si je me souviens à peu près bien, "siffler une fille dans la rue, qui vous adressait un sourire mutin au lieu d'appeler son avocat." C'est marrant, mais chaque fois que j'ai demandé à ma mère, ou ses copines, ou d'autres femmes de sa génération, aucune d'entre elles ne se souvient d'avoir vécu ces temps SI plaisants, aucune d'entre elle n'avait envie de se retourner et sourire au gros lourd qui se comportait comme un chien. Donc ces mythiques sylphides mutines dont on nous rebat régulièrement les oreilles pour condamner NOTRE comportement aujourd'hui, j'aimerais bien savoir dans quel monde tous ces malheureux moines-malgré-eux les ont croisées... ou rêvées.
Publié par leni le 11 Septembre 2013
Causette, j'avoue m'etre fait avoir par Bridget, j'ai crue que c'était une plaisanterie de la rédaction, une sorte de numéro spécial rentrée: meme esthétique,meme prix. En plus comme il n'y avait que Bridget et pas Causette en rayon ca me paraissait crédible. On ne mi reprendra plus.
Publié par Emily le 09 Septembre 2013
Bonjour Causette, c'est d'Australie que je te lis actuellement. Ma famille connait mon engouement pour toi, alors elle n'a pas hésité à m'envoyer le dernier numéro pour occuper mes journée, allongée le pied dans la plâtre, dans le désert! Tu es ma sauveuse ! Par contre mon ami, me soutient mordicus que la glace rose serait associée au pénis ?! Je n'y voit qu'une glace à la framboise, ai-je tord ? ;)
Publié par paul le 08 Septembre 2013
Bonjour, J'aime bien votre magazine (et n'ai pas l'habitude de donner mon avis) mais l'article "Le Johnny Cash du 9.3" était vraiment médiocre. Clichés sur les bobos, les "ectoplasmes à pompes pointues et costards de laquais" fréquentant les bars lounge, "rappeurs en carton utralibéraux" (et un tarif de groupe, un !), fausse gouaille où l'on voit venir au bout de 2 lignes la référence aux apaches (au dernier paragraphe), franchement décevant. Signé : un ectoplasme qui n'aime ni les bars lounge, ni les préjugés.
Publié par Guénaëlle le 07 Septembre 2013
Pas besoin / envie que mon message soit publié ... mais un grand merci à toute l'équipe de Causette. Je suis une abonnée qui par envie de vous faire connaître recycle ses numéros chez une amie et sa fille... et qui chaque mois se sépare plus difficilement de ce bien précieux !!! Amitiés
Publié par Flora le 06 Septembre 2013
Enfin un magazine féminin qui ne nous prend pas pour des connes ! et en plus pas de publicité ! je viens de trouver LE magazine qui me convient !! Continuez comme ça et merci
Publié par La Noube le 05 Septembre 2013
Je constate, à la lecture du courrier des lectrices, que je suis bien loin d'être la seule à avoir découvert la pâle copie de votre canard. Cela devrait vous flatter : à force d'avoir trop de succès, voilà qu'on tente de vous copier ! Mais, rassurez-vous, j'ai juste feuilleté ce fameux calque qui se trouvait, provocateur, à côté de la pile de Causette. Et j'ai ri de voir ô combien le manque d'authenticité de celui-ci m'a frappé au visage. Et comme j'avais un train à prendre, j'ai lancé un "tssss" en reposant celui-ci, et ai pris le magazine d'à côté, celui qui fait le poids par rapport à toute autre presse dite "féministe", celui qui me fait l'honneur d'accompagner mes trajets en train, j'ai nommé : Causette l'irremplaçable. Que Truskolaski se mette les doigts dans le nez pour son copier-coller !
Publié par Bubulle le 02 Septembre 2013
Choupinette,ma collègue, est partie depuis plus de 6 mois maintenant. J'l'aimais bien moi, choupinette. Mais toi, tu es là et tous les mois quand je te trouve dans ma boîte, tu me fais un petit clin d'oeil de la part d'une bretonne parisienne. Alors, merci Causette.
Publié par Aram le 30 Août 2013
Chère causette, Lectrice régulière depuis quelques années, je fais le triste constat que la diversité n'est pas très présente dans vos pages : au niveau des illustrations, des témoignages, des interviewés, et encore moins en couverture ! Pourquoi ? Vous reflétez une certaine France, plus féministe, plus de gauche, plus sociale... qui me plaît déjà ! Faites place à la diversité et là je pourrais enfin devenir une vraie "CAUSETTE" !
Publié par Hervé le 28 Août 2013
Bonjour, Causette... Ne me considérant pas comme un homme féministe car la place de la femme n'est même pas discutabe ou débatable, j'ai depuis un an maintenant, trouvé un magazine qui me convienne. Bravo et comme dirait l'autre NE LACHEZ RRIEN Hervé
Publié par mep le 26 Août 2013
Causette, de toi, la seule Bridget que j'aime, c'est ma Kyoto qui sème Le bon vent qui dérange Une féministe écolo Qui nous prend par la peau Et nous propose de construire un monde qui change. Donc Bridget le mag : poubelle, Bridget Kyoto : t'es belle ! Reviens !
Publié par Léa le 24 Août 2013
Chère Causette, Un petit mail de soutien juste pour toi, c'est-à-dire vous, rédactrices, rédacteurs, metteurs en pages, photographes, journalistes, absolument tout le monde jusqu'aux lectrices et lecteurs. Et aussi un peu surtout au/à la chef des chefs causettiens/nes s'il y en a un/une, pour lui dire de ne pas lâcher. Ce que vous faites est juste, et de plus en plus poussé, engagé, sans verser dans les travers que justement vous dénoncez (il ne faut pas écouter les baratineurs, c'est bien connu). Je vous envoie donc aussi tout mon respect pour ce travail d'artiste, et go on as long as possible... Léa, 19 ans
Publié par niveanat le 23 Août 2013
Bonjour Causette , travaillant en Belgique et française, j'ai eu le plaisir d'afficher le poster I feel gourde dans mon bureau. Mes collégues masculins et feminins belges et francais ( au choix d'une matrice) sont restés très circonspects. Peu de commentaires... Excepté mon grand chef :" Merci et vive le second degré" Dans un monde ou l'on se bat pour sa crédibilité à longueur de journée, cela fait du bien de rire de soit même. Pour moi c'est le premier pas vers la tolérance. BIZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ
Publié par Dikimouni le 22 Août 2013
Causette, Aujourd'hui, je rentre de vacances. À la gare, je te cherche et trouve a côté de toi BRIDGET. J'achète. La demie-heure de train me suffit a le lire (alors que je ne viens pas à bout de toi en une semaine). Même maquette, même style de photos ... Mais pour le cachet d'écriture, tu n'as aucun soucis a te faire. Nul. Puant.Tirant a la ligne. Moi qui aime chez toi ton côté féministe, toujours bien dosé, eux font dans la surenchère. Et ça ne fonctionne pas. Pour moi, il n'y aura pas de numéro deux et des demain, je te prends dans le kiosque.
Publié par Coline le 20 Août 2013
Chère Causette, Et moi qui me faisais une joie de pouvoir te lire cet été au bord de la piscine, ou dans mes longs voyages en train, ton cynisme et ton réalisme me réconfortant dans ce monde de brutes... Et puis je t'ai lu, comme tous les mois, et j'ai eu cette impression désagréable qui était déjà apparue un peu ces derniers mois, confirmée par mon compagnon, homme moderne et aimable lecteur de tes pages mensuelles. Où est la qualité ? Où est l'engagement ? Où sont les enquêtes et reportages de fond ? Est-ce parce que c'était le numéro de l'été que tu as oublié ce qui te différenciait des autres féminins ? Et qu’est ce que c’est que ce redoublement de partenariat et autres pubs ? Allez comme j’ai vu chez Relay (mon magasin favori dans les gares, on fait passer le temps comme on peut !) qu’il y avait un embryon de concurrence qui était paru sur ton « segment », j’espère que ça te remobilisera dès la rentrée pour de meilleurs numéros ! En quelques mots : s’il te plaît Causette, reviens aux origines, car on a les mêmes à la maison ! Amicalement tienne Coline
Publié par Cécé le 15 Août 2013
Chère Causette, Enfin je prends le temps de vous écrire... Je vous ai découvert en février et depuis j'ai arrêté mon abonnement à ...Marie-Claire!J'ai enfin trouvé le magazine qui me ressemble et qui écrit tout haut ce que je pense tout haut aussi d'ailleurs! De l'humour, un brin de sarcasme, de vraies articles, bref, bravo à toute l'équipe. Conclusion un abonnement à votre magazine a été mon cadeau d'anniversaire en juin et mon compagnon vous lit quand je squatte trop longtemps dans la salle de bain. Ben, oui, parce que je reste une fille qui aime bien prendre soin d'elle! Si vous êtes en panne d'inspiration, je me ferai un plaisir de vous raconter quelques anecdoctes croustillantes sur mon quotidien puisque je tiens un salon d'esthétique réservé exclusivement à la gente masculine. Une femme qui défend la cause des femmes tout en prenant soin des hommes, vive le 21ème siècle! Mais je vous les dis tout bas, y'a encore du boulot car préjugé quand tu nous tiens... Au plaisir de vous retrouver en septembre, plus en forme que jamais! Céline Angers
Publié par Claire le 15 Août 2013
Bridget?!.... vaut pas une miette de Causette!!! chez nos gentils buralistes ou dans nos boites aux lettres, c'est bien toi qu'on préfère! bon vent d'ouest pour continuer cette belle aventure qu'est la votre, la notre, et rendez vous en septembre, vivement!
Publié par Chloé le 12 Août 2013
Hier, de passage par la Gare de Montparnasse, en attendant mon train, je décide d'aller acheter Causette. Au rayon féminin des "Relay": des magazines de cuisine, des torchons type Biba / Cosmo / Closer (spécial sexe bien sûr, c'est l'été), et des magazines de décorations d'intérieur. Et chez les hommes ? FHM, auto-moto, so foot et playboy. Première désillusion... Et puis, en lieu et place de mon Causette, je tombe nez-à-nez sur "Bridget", copie à peine dissimulée, avec le même papier, le même genre de couv', le même genre d'articles... Outre le plagiat évident et sans scrupules, les textes sont superficiels et emprunts de vulgarité. On se demande bien ce que défend ce magazine, mais certainement pas la femme. Ce n'est pas un magazine, c'est une provocation: entre le titre inspiré d'une héroïne quichissime de comédie romantique américaine, la couverture avec une femme qui se rase le visage (c'est bien connu, la barbe, c'est tout ce qu'on revendique niveau égalité des sexes), titré "Le féminisme est-il rasoir?" et ce superbe questionnaire "êtes-vous féministe ?" Laissez-moi deviner, dans ce test, il y aura des questions type: "êtes-vous lesbienne ?" "Avez-vous les cheveux courts?" "Etes-vous mal baisée," "Avez-vous du mal à trouver un compagnon ?" ... Que la formidable équipe de Causette se rassure (car j'imagine comme il est rageant de se voir si grossièrement imité): comme dirait ma mère: "Bridget est un magazine à parcourir d'un derrière distrait".
Publié par inimitac05 le 12 Août 2013
Je viens d'acheter (erreur de ma oart, mais je suis curieuse !) BRIDGET ! Qu'est ce que c'est que cette pâle copie(conforme) de Causette ? Sur le coup j'ai cru que c'était une farce de la part de Causette! Vous allez réagir j'espère ? En tout cas je me suis faite avoir au N° 1 , pas pas au N°2. Personne ne peut imiter Causette ! A bientôt pour le N°de septembre
Publié par nina le 09 Août 2013
Il y a quelques jours, j'ai découvert un nouveau magazine du nom de "Bridget" disant " parce que le féminisme n'est pas un gros mot". La couverture ma rappelé celle de mon magazine préféré, bizarre.. même le prix est le même! Pour pas mourir bête et faire un comparatif je l'ai donc acheté. Bilan, des articles insipides et un plagiat plus qu'évident. Conclusion je crois qu'on tente de nous prendre pour des quiches!
Publié par Youlitchka le 07 Août 2013
Bonjour cher magazine, merci d'exister et de nous permettre de nous exprimer. J'ai vu hier soir un super reportage sur Arte, sur la culture du thé au Kenya et sur les conditions de vie des récoltants. Affligeant vous vous en doutez ! Outre des conditions salariales et de vie plus que précaires, de nombreuses femmes sont victimes de harcèlement sexuel et de viols dans les plantations. Je ne vous raconte pas tout ici mais vous invite à regarder le film en rediffusion sur Arte 7+. Par ailleurs je vous propose de boycotter l'une des marques du groupe Unilever (responsable des exploitations), Lipton. Pour vous donner une idée du bénéfice engrangé par le groupe, le kilo de thé récolté à la main est payé 0.10€ à l'employé et le prix de nos sachets de thé en grande surface varie de 22.45€ à 69.39€ le kilo ! je vous laisse aller sur le site d'Unilever pour voir ses autres marques que vous utilisez chaque jour comme moi. Merci Causette et longue vie !
Publié par Mathiie le 06 Août 2013
C’est juste l’histoire d’une fille en colère… Une fille qui veut sa liberté, la liberté de se déplacer, le liberté d’être respecté, la liberté d’être soi, la liberté de s’exprimer… C’est juste l’histoire d’une fille qui veut sortir et qui prend les transports en commun… C’est une fille qui compte les secondes de son trajet car le manque d’espace encourage certains hommes à se frotter à elle… C’est une fille qui à son retour évite de croiser le regard des hommes et essaye de marcher d’un pas assuré…pour arriver en sécurité. C’est une fille qui essaye d’être sourde dans la rue, pour éviter de prêter attention aux réflexions de ces hommes. C’est une fille qui est fatiguée et qui n’a pas fait attention un soir un homme la suivait… a sonné comme un malade dans son immeuble, a réussi à rentrer dans son immeuble , puis à sa porte, il s’est acharné comme un taré sur sa porte pour finir à l’attendre assis à coté de son entrée. C’est une fille qui a appelé la police, la police est arrivée 40 minutes après…le gars était parti… C’est une fille qui se rend compte que la société n’est pas là pour l’aider dans ces situations dangereuses… C’est une fille qui est seulement attristée par le manque de compétences et des questions stupides des policiers : -Mais pourquoi vous n’avez pas appelé lorsque vous étiez dans la rue ?? ( euh….mais Mr dans quel monde vous vivez…se faire aborder dans la rue et malheureusement le quotidien de beaucoup de filles, on passerait notre temps à vous appeler) -à votre avis quelles étaient les intentions de cet homme ?? (euh…je ne sais pas un inconnu qui frappe à 3h du mat à ta porte…il avait surement envie de prendre un café non ???) -cet homme était-il étranger… Non cet homme était pas étranger, il était normal, il paraissait même sympathique… Malheureusement les plus fous sont ceux qui se fondent le plus dans la masse… Cette fille a vraiment besoin du soutien des hommes et des femmes pour que cette situation ne soit plus tolérable… C’est une fille qui veut sa liberté...... Ciao Causette, j'habite à Rome depuis six mois, cette histoire m’est arrivé il y a 2 jours. Je sais que ce quotidien, cette situation peut être vécue dans une autre ville sur cette planète !! Ce message est seulement un appel à la mobilisation : je ne veux pas dire que tous les hommes sont des attardés sexuels, esclaves de leur sexe. Alors, justement, vous les hommes respectueux et tolérants : levez vous et aidez nous à ne plus vivre ce quotidien. Pourquoi vous ne prenez pas notre défense lorsque vous êtes témoins de cette situation, lorsque quelqu'un nous manque de respect dans les transports en commun, dans la rue... Montrez nous, que vous êtes pas d’accord avec ce comportement. Je pense qu'il est désormais temps de réagir ! Nous, femmes et hommes, lorsque nous sommes témoins d'une agression dans un lieu public, il faut enfin oser s'imposer et montrer aux gens irrespectueux que ces actes sont intolérables, écœurant, honteux… C'est ensemble qu'on pourra changer ce quotidien, ce n'est surtout pas en nous divisant femmes et hommes. Nous avons besoin de l'aide de tous.. Une lectrice qui veut sa liberté..
Publié par Alexia le 06 Août 2013
Une mauvaise parodie de Causette est actuellement en vente. Le magazine "Bridget" est une succession d'articles grossiers sans analyse ni perspective (ex : certaines femmes qui ne partagent pas nos opinions sont qualifiées de "réceptacles à zizis", pour avoir une idée du niveau de réflexion). On nous prend vraiment pour des quiches ... Merci à Causette pour la qualité de son travail, son humour, son engagement, son authenticité et son respect pour ses lectrices/teurs. Longue vie à Causette !!
Publié par Fred le 05 Août 2013
Merci Causette de me faire comprendre et de mieux accepter le départ de ma compagne. Maintenant, pour un nouveau départ, je te lis, je te dévore et j'apprends! Et oui on apprends encore et tous les jours et même après 40 ans. Gardez votre liberté de parole. PS: futur kdo à mon ex un abonnement au magazine.
Publié par Sharbett le 05 Août 2013
Salut Causette! J'ai trouvé un magazine qui te ressemble furieusement, « Bridget » et qui me prend pour une quiche. Je l'ai lu. Ben fichtre! Le style graphique est clairement copié sur le tien. Quant au fond, il est racoleur, inepte, absurde. Il n'y a pas d'analyse, mais presque des insultes (Mme Pécresse est soit folle, soit Zemmour déguisé... je salue le rigoureux travail de réflexion). Le sarcasme de mauvais goût ne cesse jamais. Certains articles constituent des catalogues de faits divers sordides (je suppose que « lutter pour le féminisme » veut aussi dire « plonger les femmes dans la déprime »). J'ai appris qu'il faut laisser tranquille Zahia et Nabilla (le titre disait « foutez-leur la paix », mais moi, je suis polie): elles ont le droit de se prostituer pour l'une (la minorité ne semble pas être problématique), d'être une bimbo pour l'autre. L'article conclut "espérons qu'elles changent pour le prouver" : je n’y comprends plus rien, on a le droit d’être ce qu’on est ou pas, alors ? Etre ou ne pas être ? Ca y est, j’ai la migraine, j’aurais dû acheter un mag moins élitiste, un féminin qui m’apprend comment donner un coup de fresh à ma garde-robe avec du vintage so chic et hype. Lisons les pages culture, ce sera plus facile. Je suis aussitôt saisie par le scoop audiovisuel de la décennie (voui, de la décennie, les Massaliotes n'exagèrent jamais): la série "Game of Thrones" ne serait pas que pour les mecs. Ciel ! c’était donc pour ça que des copines aiment la série ?! Moi qui les prenais pour des hommes déguisés ! Mince, j’ai fait mon Eric sur ce coup-là, je me sens toute quichonne, maintenant. Après quelques pages, j’ai fermé cette œuvre commise par ce monsieur qui a fort mauvaise presse. Le journal de Bridget, non merci, pas pour moi. Je ne peux qu’ajouter : merci Causette de ne pas être Bridget (une nouvelle candidate aux Quiches d’or ?). Et, lectrices, lecteurs, préférons l’original(e) à la contrefaçon.
Publié par dkmag le 05 Août 2013
la pale copie de causette editée par mr truskolaski n ai plus en vente dans mon magasin.on se passe le mot entre diffusuer. merci a causette pour la qualité de son travail.
Publié par lili-th le 05 Août 2013
Chere Causette, Depuis qu'une de mes amies m'a discretement glissé un numéro dans mon sac il y a quelques mois, je suis une fidèle lectrice. Je ne m'abonne pas, parce que j'aime trop ma buraliste, mais pour la 1ère fois, j'en ai envie. Mon numéro fait le tour de mon immeuble, de mes voisines du dessous à mon voisin du dessus. Comme ça ça parait pas très lucratif pour toi, mais ce qu'ils ne savent pas encore c'est que dans quelques mois je déménage et qu'ils leurs faudra acheter leur propre numéro. Nul doute qu'il le feront, vu comment ils attendent impatiemment que j'ai fini de te lire! Mon amour est un lecteur attentif, d'ailleurs il n'a aucune honte à aller t'acheter lui même. Il a coutume de dire que tu n'est pas un magasine féminin, mais féministe, et que les femmes n'ont pas l'exclusivité du féminisme... Il a adoré le supplement pour hommes qu'il a trouvé bon mais trop court... Je voulais t'apporter mon soutient face à ceux qui tentent de t'imiter. Avec un titre comme "Bridget" on sait que ça ne sera qu'une pale copie... Alors ne t'inquiète pas, on est pas des quiches!
Publié par lisa le 04 Août 2013
une chanson passe en boucle sur les ondes cet été: la musique est pas mal, on a du mal à ne pas danser... sauf que cette chanson est censurée chez moi depuis que j'ai fait attention aux paroles et vu le clip!!vous avez surement deviné qu'il s'agit de "good girl, I know you want it..." Ah, s'ils savaient de quoi j'ai envie ces p'tits cons! ce qui me gêne le plus ce n'est pas tant qu'ils gagnent un paquet de pognon avec ce tube, mais que des millions de jeunes filles vont danser là-dessus et chanter cette chanson sans en mesurer la réelle signification. C'est triste!
Publié par Pascale le 01 Août 2013
MARSEILLE, EXPO "Au bazar du genre". Coucou, je suis abonnée depuis plus d'un an et j'ai découvert le féminisme grâce à votre magazine. Il y a une super exposition à marseille dans le magnifique nouveau musée le MUCEM qui est complètement dans l'état d'esprit de causette. L'expo traite des transformations dans les manières d'être homme ou femme de la société en Méditerranée. On retrouve même des publicités anciennes du temps ou l'on nous prenait pour des quiches... A voir absolument!!!
Publié par Eglantine le 31 Juillet 2013
Je te remercie d'exister. Enfin, un magazine, un vrai qui n'essaye pas à chaque page de nous vendre quelque chose, qui nous apprend et nous fait réfléchir. Je suis très fier de t'acheter et je garde mes anciens numéro comme des reliques. J'ai converti toutes mes amies et mes soeurs avec une facilité déconcertante, je crois que tu réponds exactement à ce que beaucoup d'entre nous attendais depuis longtemps. J'ai quand même un petit souhait, j'aimerais bien que tu nous éclaire sur le féminisme, celui d'hier, mais aussi celui d'aujourd'hui. Je crois qu'il y a beaucoup d'incompréhension, mais aussi de désinformation et de préjuger autour du féminisme aujourd'hui. Merci d'être le seul magazine féminin à ne pas nous prendre pour des quiches! Longue vie à Causette ! Eglantine
Publié par gentiane balasko le 31 Juillet 2013
Houhou Causette ! Alors merci ! Toi aussi tu aimes la Suze, tu en as parlé dans ton dernier numéro ! Tu as compris que qui suze un jour, suze toujours et qu'une bonne suze vaut mieux qu'un lapsuze ! Nous aussi, on l'aime, surtout en suze tonique pour l'été. Petite photo du Béarn, où le festival Fête des Sottises nous a invité pour faire un dancing à base de groove sauvage, de funky fleur bleues et de rock à mamours. Même quand on part à l'autre bout de la France, tu es dans notre Suze Mobile ! Putain, c'est beau l'amour, y'a pas a chier. Vive Causette, et VIVE LA GENTIANE LIBRE ! Signé : Les Suzettes (avec Zezette Orner, Gentiane Balasko, Dany Brulant (aïe aïe aïe!) , le Gourou, Jeannine Travolta, Frange Gall et Jackie Brel) et l'Amicale de la Gentiane Libre. ps : là ou les Suzettes passent, la gentiane pousse, alors toi aussi invite nous sur une prochaine tournée pour un dancing des plus fous, on va te faire danser ma douce ! Eh dis voir, comment faut faire pour t'envoyer la photo qui va avec? Merci t'es super !
Publié par Mimi le 30 Juillet 2013
Causette, voici le livre que je donne à mes copines avec bonheur et qu'elle feront j'espère lire à leurs maris! LA SEXUALITE DES FEMMES N'EST PAS CELLE DES MAGAZINES de CATHERINE BLANC A diffuser largement pour que les hommes et les femmes s'aiment plus librement! Pour l'amuuur! tujuuurs!
Publié par supertoto le 27 Juillet 2013
salut a la personne qui va me lire, c'est le seul mag qui ne montre pas la femme comme un objet et qui s'adresse a vous les femmes... je m'égare souvent avec le Causette de ma compagne,j'aime bien c'est nice... a quant un Causette pour homme =)... bonne continuation ps.a quant les t shirt Causette pour homme !
Publié par Malou le 25 Juillet 2013
Lu dans le magazine du monde "M" : "la société américaine Baby Bangs! propose des perruques pour nouveau-nés... filles. Ces postiches à franges, agrémentés de bandeaux à fleurs et vendus plus de 20 euros la pièce, permettront de ne plus confondre bébé fille et bébé garçon." On nous prend pour des quiches dès la sortie du ventre maternel ?
Publié par Cation le 25 Juillet 2013
Vivant en Nouvelle-Calédonie, je n'ai malheureusement pas eu la chance d'échapper à la pub sexiste au possible d'un certain grand magasin d'électroménager, où des quiches se trémoussent (pas en string heureusement...) pour vendre des enceintes sans fil d'allure phallique. Encore une bonne raison (s'il en fallait une de plus) pour continuer à diffuser dans mon entourage Causette!! Stop au lavage de cerveau pro quiches!
Publié par joune le 24 Juillet 2013
J'ai vu par hasard votre magazine au dentiste et j'ai décider de me rendre à une presse pour y acheter mon premier causette été ce mois ci et je ne suis pas déçu ! ENFIN un magazine de femme pas gamin et réfléchis et qui est écris comme moi je parle , c'est Génial ! Vite le prochain causette :) Merci.
Publié par Garance31 le 22 Juillet 2013
A qui d'autre qu'à Causette pourrais-je confier ma mésaventure de ce soir ? Alors que je faisais mes courses à Auchmoutz, j'ai été tracée assidument par 2 hommes pendant au moins 30 mn. Ils me suivaient de loin à travers les rayons. Je les vite repérés, j'ai compris leur manège. L'un d'eux m'a abordé en me disant que j'étais une belle femme. J'étais surtout une femme apeurée et cernée, qui se sentait menacée. Mais je n'ai rien dit pour me défendre. Je n'étais pourtant pas habillée comme une cagole mais j'étais leur proie, hommes timides ou gros relous va savoir. J'ai fini mes courses, pas rassurée pour autant sur mon sex appeal, je suis vite rentrée chez moi, contente de fermer le verrou derrière moi. Ce magasin est-il un repère de pervers ou les hommes ne savent-ils plus draguer ? Trop belle pour toi.
Publié par zack le 12 Juillet 2013
Bonjour causette je me nome zakary si je vien vers vous c'est pour remercier une de vos plus fidel lectrice qui a su etre la pour moi quand j'ai eu le plus besoin d'elle une femme forte ambicieuse courageuse et plein d'amour a donner une femme qui est rester a mes cote a l'hopital pendant que j'etai dans le coma plus deux mois apres mon accident une foi encore merci pour tous je t'aime
Publié par maroed le 11 Juillet 2013
J'étais déjà très "pépette" de t'arborer, ma causette, aux yeux de tous dans ma vie de tous les jours, mais savoir que tu soutiens Madiapart pour son combat pour la pluralité et la liberté de la presse me rend encore plus fière de toi, ma copine, ma fille, ma petite fille. Je t'aime
Publié par Caro le 11 Juillet 2013
Merci Causette!! Je me suis tellement cherchée dans cette presse féminine qui ne me correspondait pas, j'ai enfin trouvé mon crédo. Mon ami te lit toujours quoique qu'il n'ose pas encore t'acheter tout seul :) Merci pour ton supplément Monsieur qui l'a ravi mais frustré, c'est trop court, on redemande du jambon!! Très chaleureusement,
Publié par fabounette le 09 Juillet 2013
Bonjour la rédaction Je tenais simplement à vous faire connaitre une lecture que je trouve particulièrement drôle et sarcastique. Le livre s'appelle "T'as mis où mes pantoufles" : Il explique comment les hommes réagissent dans la vie de couple. L'auteur promet que ce n'est pas la collection Arlequin, et je confirme : c'est criant de vérité et facile à lire. Je crois que l'éditeur est Edilivre En tout cas vous devriez le trouver sur Google. Faites partager aux copines de Causette à bientôt Fabienne
Publié par Solenne le 08 Juillet 2013
Chère équipe de Causette, J'aimerais faire part à mon petit magasine adoré de ma révolte envers une annonce du magasine Le Monde faite ce soir. « Il ne faut pas abuser des promesses », m'a dit mon prof de philo. cette année, sinon promettre ne voudra plus rien dire. Même les plus instruits ont dû oublier cela... Lorsque le grand monsieur Hollande, accueilli comme le messie par ceux déçus par la politique de Nicolas Sarkozy, avait promis d'aider ceux qui en avaient besoin, en créant des places en crèches (objet d'un de vos articles), ou en aidant les étudiants par exemple, ne s'est-il pas moqué de nous ? Je suis une jeune bachelière, et après beaucoup de travail cette année j'ai réussi à décrocher une mention très bien. Ma petite carotte fut toute l'année la bourse au mérite, parce qu'en étant boursière c'était pour moi la solution pour faire mes études de droit sans que mes parents aient à se 'saigner' au détriment de l'éducation de mon frères et de ma sœur qui me suivent de près. Manifestement, c'est pourtant ce qui va arriver, puisque dans leur encouragement aux études supérieures, sources d'emplois qualifiés, synonyme de salaires corrects entraînant consommation/investissement, bref croissance, notre très chère ministre de l'enseignement supérieure et de la recherche a annoncer une suppression de la bourse au mérite (enfin, officiellement une circulaire sera publiée d'ici quelques jours). Alors, certes, cela ne nous concerne pas uniquement nous les femmes mais montrer notre contestation me paraît quand même important ! En espérant que mes lignes soient entendues (lues serait plus exacte), et que ce mensonge de plus ne fasse pas réagir que moi ! Bien cordialement (et bonne fin de journée!) Solenne, une jeune fille en colère par tous ce qu'elle lit
Publié par Hudie le 07 Juillet 2013
Chère Causette, je t'ai découvert dans un article féministe sur un Tumblr, et je suis heureuse de pouvoir voir un magasine aussi intéressant qui parle intelligemment de sujets réels et sans tabous. C'est grâce à des magasines comme ça que je garde ma motivation pour être rédactrice pour un magasine (indépendant, évidemment). Ça serait bien qu'un jour tu fasses un article sur les rédactrices indépendantes et leurs conditions de travail dans le journalisme, qui est malheureusement dominé par les hommes.
Publié par Camille le 06 Juillet 2013
Causette, Je fais là une petite plainte de plus sur la société dans laquelle nous vivons. Vivant avec ma mère qui gagne un salaire plutôt confortable, je n'ai pas de problème pour ce qui est de l'argent. Je peux t'acheter tous les mois sans soucis. Je parle en revanche pour mes amies qui n'ont pas la chance d'avoir une structure familiale comme la mienne. Je prendrais l'exemple de Clarisse, dont la mère n'a jamais été réellement présente et dont le père enchaîne petits boulots, manifestations à Notre Dame des Landes et rédaction d'ouvrages communistes jamais publiés. Clarisse vit seule dans un studiot parisien que lui a prété sa grand-mère et n'a que vingt-cinq euros par semaine pour subsister à ses besoins. Entre le métro pour aller et revenir du lycée, la nourriture et les petites dépenses obligatoires, il ne lui reste qu'un mince pourboire. Clarisse aime lire et se cultiver. Elle se rend le plus souvent possible à la FNAC et à la bibliothèque dont l'accès lui est tout de même limité (transports, temps,..). Elle n'a pas les moyens de s'acheter, par exemple, Causette. A quoi sert la liberté d'information si elle n'est pas accessible à tout le monde? Nous savons tous qu'un gouvernement capable de laisser verser des millions d'euros à un joueur de football et aussi capable de faciliter l'accès à la culture. Votre jeune et révoltée, Camille, 15 ans.
Publié par Izelenn le 04 Juillet 2013
Très chère Causette, C'est avec grand plaisir que je te lis tous les mois depuis un an déjà. Fidèle lectrice de 20 ans, quel ne fut pas mon agacement de voir un supplément "Causette Monsieur" destinés à nos chers et tendres poilus. Je suis homo mais si la personne qui partageait mon quotidien était un mâle, j'espèrerai qu'il n'attende pas ce supplément pour te lire ;) Bien cordialement
Publié par david le 04 Juillet 2013
Un grand bravo Causette pour ton supplément Causette Monsieur qui cette année ne nous prend pas pour des quiches...oh! pardon, j'ai dit quiche au lieu de Jambon. Quoique... je ne suis pas certain que la quiche soit genrée. Pour preuve, quand ma mère m'a dit "Tinquiète David, ton père est une quiche, mais il n'est pas méchant. Dès qu'il s'apercevra que nous ne sommes pas remontés dans la voiture, il fera demi-tour", ça ne m'a pas choqué plus que ça. Et puis je connais de nombreux lecteurs assidus et musulmans de ton magazine. J'imagine que si je dis un jour à mon pote Mohamed : "T'as vu Saïd, les politiques nous prennent pour des jambons", il me répondra surement qu'il ne s'appelle pas Saïd, mais Mohamed ! Alors ni genre, ni maître, et la Quiche pour tous !
Publié par demisel le 03 Juillet 2013
dans la catégorie "on nous prend pour des quiches: je fais mes courses sur internet, chronodrive , je vais faire mes emplettes mensuelles dans la catégorie 'hygiène féminine" et là, la grosse promo: OFFRE SPECIALE ARIEL ALWAYS ! Lot d'un paquet de Lessive en capsule x 21 et d'un paquet Protèges-slip micro-aérés large x 26 Lot d'un paquet de Lessive en capsule x 21 et d'un paquet Protèges-slip micro-aérés large x 26 sans commentaire!!!!
Publié par La Miss' Anthrope le 03 Juillet 2013
Y'a trop d'amour pour Causette! Et les autres filles ne sont même pas jalouses Faut bien le dire Causette elle est belle, elle est dingue, cultivée et immature. Causette c'est cette hystérique magnifique qui drapé dans un drap ou dans une robe de soie vous retourne le coeur. Causette c'est "je t'aime moi non plus". Causette c'est toi, c'est moi. Causette je me fâche. Causette je t'aime. Causette c'est toutes les femmes: toutes les masculines et tous les féminins. Causette enfin...
Publié par alice le 02 Juillet 2013
Je suis abonnée...et comme je m'en régale, j'en parle, à la famille, les amis,mon chéwi...fastoche... mais là je suis très fière d'avoir intégré Causette à la médiathèque où je travaille depuis à peine une semaine, ça s'annonce bien non?
Publié par Korriganne le 02 Juillet 2013
Chère Causette, je suis une de tes lectrice occasionnelles, et je me tâte (eh oui !) pour m'abonner, en effet je suis de celles qui n'aime pas les Jules, sans les détester pour autant (faut de tout pour faire le monde), mais il y a des lectures où je ne me retrouve pas ... trop accès hétéro-stérotipé ... je vais me tâter encore on verra à la rentrée ! Bel été à toi
Publié par Julia le 01 Juillet 2013
"Les nouvelles happy housewives" n° 113 Aout 2013 du magazine Glamour. Un superbe article qui réussit à merveille à sublimer l'image d'une mère au foyer résolument tendance, puisque résolument "vintage". De quoi donner des complexes à toutes celles qui s'embourbent dans un quotidien morose, et s'entêtent à tenter de gérer le stress occasionné par le combo -au combien obsolète- métro/ boulot/ enfants/ dodo. A quoi bon travailler si Jules peut vous entretenir ? Nous prendrait-on pour des quiches ?
Publié par Anouchka le 28 Juin 2013
Très chère Causette, je découvre ton édito du mois de juillet et que mes tétons compatissent. Je vais probablement les entendre se plaindre toute la semaine prochaine et j'espère vivement qu'ils ne rougiront pas vivement de colère d'avoir été cachés ainsi, ne profitant qu'une petite semaine par an des joies de l'air libre ! Bon en tout cas ils en profiteront bien la semaine prochaine, moi calée sur le sable avec tes articles de juillet entre mes mains. Hahahahaha !
Publié par Alys le 27 Juin 2013
Chère Causette, as-tu toi aussi entendu cette pub qui tourne en boucle à la radio ? Il s'agit de promouvoir le service "Maileva" de La Poste, "lettres recommandées en ligne, blablabla ...". Un jeune homme interviewe une certaine Agnès, qu'il présente comme "DIRECTEUR du service machin-truc". Mais bon sang, c'est pas possible !!! "Directrice", ça vous écorcherait la bouche ? Je compte sur toi, chère Causette, pour dénoncer cet abus de langage !
Publié par Anic le 26 Juin 2013
Demi-quiche ? Le Viaduc café rue Daumesnil à Paris à eu la bonne idée d'installer des toilettes enfants mais...elles sont dans les toilettes femmes ! Les hommes ne seraient-ils pas capables d'accompagner les enfants faire leurs besoins ? Non répond la serveuse, qu'ils apprennent d'abord à viser eux-même la cuvette !
Publié par Poupette le 25 Juin 2013
Causette, j'ai 15 ans et je t'adore. J'ai découvert ton magazine grâce à ma tante venue nous rendre visite à Majorque. Je ne lisais pas de magazines à cette époque contrairement à mes amies. La cause? Les potins, les tendances de l'été et autres articles bons pour les quiches ne m'intéressent pas. Alors merci du fond du coeur pour tes articles toujours intéressants et ton humour!
Publié par Elsa le 24 Juin 2013
Concours pour devenir CPE (Conseillère Principale d'Education) ... un sujet sur les limites entre la prévention et la stigmatisation (autour du débat sur le repérage des mauvais élèves dès la maternelle)... Bon fallait développer sur la prévention... cherche une idée d'exemple... cherche une idée d'exemple... Et hop : Dr Kpote ! Merci Causette !
Publié par edelynlily le 22 Juin 2013
Chere Causette, Si je me prends a t'ecrire aujourd'hui c'est qu'apres avoir lu sur le site CoteMaison.fr dans le rubrique tendance ikea 2013-2014, le sous-titre de la photo d'illustration d'un nouveau bureau pour enfant est le suivant : "Pour travailler comme papa"... Heureusement que ikea ne vend pas de jouet "table a repasser". Merci Causette d'exister car grace a toi je sais que je ne suis plus seule a rager contre ses ramassis de sexisme planques partout! En attendant le mois prochain je m'en vais leur dire au site web ce que j'en pense de leur sous-titre. o/>
Publié par G. le 13 Juin 2013
(suite de mon précédent message): et que dire de cet autre tabou: les hommes violents sont les fils de femmes violentes? Bon, celui -ci je pense ne jamais le trouvé aborder dans tes pages, mais je ne t'en veux pas. Les mentalités ne sont pas prêtes... A plus, Cauz'!
Publié par Jeanne le 12 Juin 2013
Bonjour, bonjour ! Ça fait très longtemps que je voulais vous écrire mais je n'ai pas trop le temps en ce moment (révisions du bac). Je souhaite vous remercier pour votre magazine en général mais plus particulièrement pour le numéro de mars. En effet grâce à vous j'ai pu réaliser tous mon dossier de droit (une de mes matières au bac) sur la prostitution et ma prof était stupéfaite ! Alors merci pour m'avoir donné des idées et merci pour tous les moments de détente que j'ai en lisant votre magazine depuis un an. Ne changez rien ! PS : les filles de ma classe ont adoré le magazine et font maintenant parties de vos lectrices !
Publié par Aëla le 11 Juin 2013
Chère Causette, Voilà un peu plus d'un an que je t'ai découverte et que mon coup de foudre a été immédiat. Je voulais te remercier tout d'abord d'exister mais aussi te remercier d'avoir publier un article sur la Maternité des Lilas. He oui, d'ici un mois j'accouche là-bas et c'est grâce à toi ! En plus dans leur salle d'attente ils n'ont QUE tes magazines, c'est trop chouette ! Continues surtout.
Publié par Eva le 10 Juin 2013
Chère Causette, Je te lis tant que je peux et la découverte de chaque nouveau numéro est un plaisir sans cesse renouvelé. Une question capitale me trotte cependant dans la tête : pourquoi ne pas faire une sorte de « Causette ado » ? Quand j’avais 15 ans j’étais abonnée à Miss et Girl, puis je suis tombée sur Jeune et Jolie puis sur Cosmo puis Glamour, qui m’ont semblé, avec du recul, être les antichambres de la métamorphose en bonne quiche obéissante. Je n’ai pas à disserter sur le caractère abrutissant et culpabilisant de ces magazines, tu le fais mieux que moi ! C’est dommage car pour bon nombre d’ados le magazine est un bon moyen d’avoir des réponses à des questions essentielles (découvertes de la sexualité, premier amour, problème d’abus sexuels), questions qu’ils n’osent pas forcément poser aux profs, à la famille ou même à leur meilleure amie… Alors de la même façon que tu pensé l’excellent supplément « Causette Monsieur », afin de réconcilier les hommes avec le féminisme joyeusement anti-quiche que tu dispenses si bien, pourquoi ne pas éditer (si ce n’est déjà fait) un « Causette ado : plus féminine du cerveau que du comédon ! » ? Je suis persuadée que tu rendrais service à des milliers d’ados mal dans leur peau qui à l’heure actuelle n’ont pas vraiment de magazines adaptés vers lesquels se tourner ! Longue vie à toi ! Eva, une lectrice passionnée ! 
Publié par Clémence le 09 Juin 2013
Je te feuilletais joyeusement lorsque ma petite maman me dit un peu jalouse et amusée que la belle maman de son fils ( comprendre mon grand frère de 30 ans, ou demis frère pour pas embrouiller les experts en arbre généalogique qui s'énervent déjà contre la décomposition et recomposition des familles) bref la belle maman en question a offert un abonnement à causette à mon grand frère! Du coup ma petite maman se dit qu'il est peut être temps qu'elle se penche sur le sujet et elle me pique le causette ! Les réunions de famille chez moi étaient déjà assez rigolote mais maintenant que tu es là on aura toujours de quoi discuter !! hihi merci causette !!
Publié par Fanny le 09 Juin 2013
Hello à toi ! Je venais de te lire quand en sortant de chez moi j'ai vu cette grande affiche à un arrêt de bus : la Kate Moss box par Sushi Shop... un scandale d'associer une anorexique à de la vente de nourriture à emporter... on nous prend vraiment pour des quiches !!! Même mon copain australien avec une toute autre culture était choqué, c'est vous dire ! Merci de faire ce que vous faites pour les femmes, j'en reviens toujours pas de toute l'information à côté de laquelle je passais jusqu'à présent! C'est décidé, je m'abonne !! ;-)
Publié par Clémence le 09 Juin 2013
Aujourd'hui 8 juin 2013, les Poufs à cordes sont en répétition, à la maison. Une pause pour se reposer les oreilles, on va s’acheter le dernier Causette. Sur le chemin du retour, un type dans un gros 4x4 arrêté au feu, nous siffle, comme des chiennes. Deux fois. Le feu passe au vert, il démarre. Au moment où il tourne dans une rue perpendiculaire, nos deux bras se lèvent pour lui adresser un doigt d'honneur collégial. Il le voit, il pile. « Attendez moi j’arrive » nous lance-t-il. Il accélère, fait le tour du pâté de maison pour nous retrouver devant chez nous. Il sort de sa caisse et s’avance : "Tu réponds pas tu baisses les yeux, toi et toutes celles qui vivent ici ! Qu'est-ce que t'as à me faire un fuck? Tu veux des souçaïs? Je peux t’en faire moi des souçaïs. Je sais où t’habites maintenant. Dans une heure je reviens avec un cortège de voitures et je casse tout chez vous !" On est rentrées, on a flippé pendant une heure à reluquer toutes les voitures qui passaient dans notre rue, on a refait la scène 1000 fois et trouvé des tas de répliques cinglantes à lui répondre. Et après on a repris nos violons. On y a mis toute notre colère. On avait Causette sous le bras. Mort aux cons !
Publié par noé le 09 Juin 2013
Il y a une limite au second degré... je pense qu'il n'y aura pas que moi qui manque d'humour pour m'étouffer en lisant la chronique de nicolas bedos dans mariane du 8 au 14 juin 13 " "je la vis disparaître dans sa penderie et en ressortir, quelques secondes plus tard, dans une tenue scandaleuse qui encouragerai n'improrte quel être humain normalement constituer à la violer dans une ruelle de Naples" le viol c'est normal ?!!
Publié par tetine666 le 09 Juin 2013
Depuis que je vous lis ou plutôt que je vous dévore je n'arrive plus à lire les autres magazines féminins qui n'existent que pour nous vendre des produits inutiles. Enfin un magazine qui me fait rire, me cultive et qui est féministe sans tomber dans le sexisme contre les hommes.Une vraie bouffée d'espoir.
Publié par emiliebzh le 08 Juin 2013
1er salon de la femme à St Barnabé (22) : tout pour être et rester une quiche parfaite : vous y trouverez tout sur le relooking, le linge de maison, les bijoux, les cosmétiques, les produits d'entretien, les ustensiles de cuisine, la mode... et bien sur tout sur les métiers de la vente directe (certainement tupperware and co...) et des conférences (?) Si avec tout ca on ne devient pas des femmes parfaites!...
Publié par l_indienne_aux_pieds_verts le 07 Juin 2013
Dans ma bible des huiles essentielles, il n'y a que des images représentant des femmes. Je ne l'aurais pas remarqué si Madame-Jeune-Personne n°1, 16 ans, ne m'avait pas demandé : "Est-ce que les huiles essentielles, ça ne marche que pour les femmes ?". Nous avons ensuite vérifié tout le bouquin sans trouver de représentation masculine. Et nous sommes ensuite posé la question : si'il n'y avait eu que des représentations d'homme, est-ce qu'elle se serait demandé si les huiles essentielles ne fonctionnaient que pour les hommes ?
Publié par steph06 le 02 Juin 2013
Coucou ma causette, heureusement que tu existes car il y a beaucoup de travail encore pour la cause féminine dans les médias mais pas que. J'ai été déprimée de lire vendredi dans Métro un lien pour aller voir "les joueuses les plus belles de Roland Garros"! évidemment pas de lien pour aller voir les joueurs les plus beaux et encore moins pour aller voir les meilleures joueuses. Ca me fait criser de lire ça!!!!
Publié par Julie le 01 Juin 2013
Causette ! Je viens de lire avec entrain ton article Peas and Love et ce mouvement est ÉNORME et et et je suis étudiante à Toulouse mais il faut qu'on lance Incroyables Comestibles à Toulouse comment ça c'est une ville trop grande et c'est impossible y a d'autre Causettes pour venir avec moi et conquérir les espaces publics à coups de plants de tomates ?
Publié par lili le 01 Juin 2013
Causette ,en ce lendemain de bal des 343 Pouf je te tiens officiellement responsable de mon mal de crane matinal (c 'est drôlement bon les cocktails Poufitos ,c\'est malin .. ) et du pied intégral que j\'ai pris à cette soirée ,et je ne sais même pas ou je vais afficher ma dédicace de Besse (ihhhhhhhhhh -cri de groupie hystérique-) j’espère que tu es fière de toi !
Publié par Marine le 31 Mai 2013
Oh Causette! Joli Causette! Mon cœur bat des que je te reçois!!! Tout a commencé parce que je cherchais un magasine auquel m'abonner, et mon homme LE VRAI m'a dit "mes collègues instits m'ont fait découvrir un magasine qui change de d'habitude"... alors j'ai regarder... j'avais l'impression que c'était trop intellectuel pour moi. Puis j'ai réessayé et là... "WAOUH mais c’est trop bien, c'est drôle et en même temps on apprend des choses". Alors mon homme m'a abonné. Il est bien mon homme?! Hein qu'il est bien?!
Publié par amandine le 30 Mai 2013
merci causette pour ton article sur "la mort des projectionnistes" ,mon amoureux vient tout juste d'accepter le fameux GPEC de gaumont pathé,alors ton article plus que singulier nous a touchés,de plus je félicite ta journaliste car tout ce qui est écrit est pure réalité! à bientôt .
Publié par Heliotrope le 26 Mai 2013
Bonjour, je ne suis pas (encore) abonné, mais bon… J’ai découvert, il y a des mois, la revue en gare. J’ai beaucoup aimé. Dire que c’est (que) pour les filles, c’est n’importe quoi. J’ai 57 ans et je trouve dans sa lecture beaucoup de sérieux, de légèreté, d’humour, de respect, de bons sens, de philosophie davantage que dans bien d’autres revues (féminines ou pas). Je l’ai faite découvrir à ma compagne qui l’a d’abord négligemment jeté sur une pile de revue. Puis plus rien. Sauf que j’ai retrouvé la revue plusieurs fois à portée de (sa) main. J’avais mis un lien sur FB pour interpeller ma fille, ses amies, etc. mais personne n’avait ni relayé ni commenté. Las… J’ai donné le dernier numéro à ma compagne qui s’est empressée de mettre un lien sur FB, comme si c’était une grande nouvelle. Elle non plus n’avait pas réagi à ma première insertion sur FB… Et si certains (lettre de Eric dans le dernier numéro) rêvent de plusieurs compagnes simultanées dans leurs vies il me parait évident que certaines rêvent aussi de plusieurs compagnons simultanés. Il n’y a pas un modèle idéal de vie mais tous ceux imaginables qui ne nuisent surtout à personne, c’est bien là l’essentiel.
Publié par missdo le 25 Mai 2013
Chère Causette, je t'abandonne. Oui, sans honte et ni regrets, je te laisse tomber, dans le TGV, la salle d'attente de mon médecin, celle de l'orthophoniste, chez les copines. Bref, après d'avoir lu, voir relu, sans larmes, ni remords, je te place là où d'autres pourrons te lire. Et j'espère que tu apporteras la bonne parole de l'esprit ouvert et du combat contre les injustices. Et bien figure toi qu'hier, l'orthophoniste m'interpelle: "dites, Causette, c'est vachement bien comme magazine. Je ne connaissais pas mais j'adore. Je l'ai passé à ma fille qui veut un abonnement pour son anniversaire. Elle le passe meme à ces copines. Figurez vous qu'une l'une d'elle a été prise en train de lire Causette en cours d'histoire: L'enseignante ne l'a pas puni, car c'était Causette." Comme quoi, ma chère Causette, tu sauves bien les jeunes filles, meme en cours d'histoire!
Publié par Malissa le 25 Mai 2013
Bonjour cher Causette.C'est toujours une bulle d'air frais de vous lire,de voir que d'autres partagent mes expériences heureuses ou pas (un réacteur de 747 comme voisin de lit..).Je travaille dans une administration en majorité féminine. Et ,depuis que certaines collègues se sont mises à déposer en cafet nombre de magasine "anti capitons décervelés" ,je mets un poing d'honneur a te déposer en place d'honneur pour élargir la réflexion de ces dames. Parfois les pires machos sont de notre sexe.Merci à toi d'exister et pour détourner une citation de Lord Byron :"Rien de plus délicieux dans la vie que le coin du feu, une salade de homards, du champagne et toi Causette". PS: merci à mon meilleur ami Boris, rappeur, boxeur,et écrivain de m'avoir fait te découvrir .Mesdames ne désespéraient pas des hommes..
Publié par Ambre le 24 Mai 2013
Chère Causette, je te dévore depuis maintenant quelques mois et je commence à bien te connaitre, c'est donc tout naturellement que j'ai tout de suite pensé à toi en lisant: 38, c'est la taille maximale des vêtements qu'a décidé de produire la marque Abercrombie & Fitch qui "vise une clientèle cool et attirante et personne d'autre". J'ai trouvé cette perle dans le magazine Stylist qui est distribué gratuitement au métro. Alors comme ça, avec ma taille 40, je ne suis pas cool? Pourtant, je lis Causette tous les mois! Ça suffit pas?
Publié par Blan le 21 Mai 2013
La collection Playmobil "Sumerfun" où comment vendre du bonheur aux futures femmes en leur apprenant leur rôle futur dans la vie ( de couple ou professionnelle !!) Voyant cela en rayon, j'ai tout de suite pensé à toi Causette et renouvellerai mon abonnement ! Mes copines sont fans et belle-maman adore te lire quand elle surveille son petit-fils d'un coin de l'oeil ! MERCI !
Publié par emiliedelile le 20 Mai 2013
En lieu et place du traditionnel bouquet de fleurs lors d'une invitation à un repas, offrez Causette, ce fera des émois.
Publié par emiliedelile le 20 Mai 2013
ile d'Arz en Bretagne, mai 2013, fête des bateaux, bigoudènes et autres bignoux sur la plage.. pique nique géant avec des marins de tous âges. les générations se confondent, les rires et verres de vin blanc également. je discute avec l'autochtone. une phrase en enchainant une autre, je lâche "on nous prend pour des quiches". Tilt dans le regard de mon interlocuteur de 66 ans: vous lisez Causette mademoiselle? je suis abonné depuis 1 an, j'y ai abonné ma fille et ma belle fille. s'en est suivi une longue discussion avec ce charmant monsieur qui restera gravée dans ma mémoire. Kenavo!
Publié par valérie le 19 Mai 2013
De retour de Paris, la vieille dame qui s’assoit à côté de moi me tape dans l’œil, elle porte un pantalon et écrit ou plutôt corrige ses écrits sur une copie double. Je lui parlerais bien, mais elle est occupée, alors je m'absorbe ans la revue Schnock (géniale!) parce-que j'ai déjà tout lu mon Causette. Quelques temps avant que je ne descende, nous discutons, elle me plait bien : elle me dit que mon travail auprès des familles est essentiel, qu'il est important de rester optimiste, qu'on sort toujours grandi des moments difficiles, que les médias manipulent les jeunes avec leur matérialisme, etc. Je lui demande si elle te connait. Elle me dit que non. Ni une ni deux, je lui sors mon numéro de Causette et le lui offre. Après une brève présentation de toi, elle me dit : "ce sont les femmes qui feront changer le monde". Quelle belle et brève rencontre !
Publié par Hélène le 18 Mai 2013
Cela fait 8 ans que je suis pacsée, 8 ans que je remplis notre déclaration d'impôts commune, à mon conjoint (Marc-Olivier D.) et moi-même, 8 ans que je déclare des revenus + élevés que mon conjoint et 8 ans que le site www.impots.gouv.fr me salue d'un "Bienvenue, M. Marc-Olivier D.", puis me remercie de ma déclaration en m'appelant encore une fois "Marc-Olivier D". J'en ai marre!!! Hélène B.
Publié par Marion, fille de le 15 Mai 2013
J'ai apprécié votre reportage sur l'armée française au Mali, sans parti pris... Mais à la lecture de chaque ligne, mon coeur et mes tripes se resserraient un peu plus... Conditions de vie extrême, 46°C à la mi-journée, la poussière, déshydratation sévère, coups de chaleur, diarrhées, traumas, inactivité, attente, "ça cogite"... Ceci est également un bout de la vie de mon père et de ses 3 compagnons d'infortune. Ils sont otages au Mali depuis septembre 2010. Sauf que eux, ils n'ont pas de traitement anti-palu, pas de moustiquaire, pas l'eau filtrée du Niger pour se laver, pas de quelconques soins médicaux , pas de ration de nourriture et de boisson, pas d'activité échappatoire... Ils sont seuls, sans nouvelles de leurs proches depuis 1000 jours, le temps file indéfiniment sans aucune échéance. Ils subissent ces conditions de vie extrêmes. Dans quel état physique et mental sont-ils ? Sauf que eux, ils n'ont pas choisi ce voyage là. C'étaient des gens ordinaires, que la vie a entraîné dans un abominable extraordinaire. Et nous, les familles et les proches, avec.
Publié par claire le 15 Mai 2013
Merci Causette! Je suis prof de Francais dans un lycee de Budapest, et ce matin j'ai du aborder la technique de résumé avec mes éleves. Ils ont adoré travailler sur ton article sur les magazines avec des fausses vraies histoires de vie. Mes cours sont plus fun avec Causette!
Publié par Christine, une femme en colère ! le 14 Mai 2013
Scène de travail ordinaire ? Cet après midi en réunion de Direction, lors de mon intervention, mon chef détourne un de mes propos et en fait une blague salace. Une fois, deux fois, puis chauffés par l'ambiance, les collègues présents en rajoutent malgré mes protestations. Tout le long de cette réunion je n'ai pas arrêté de penser "Si j'avais été un homme, il n'aurait pas osé !" Heureusement qu'il existe des revues comme la votre pour faire entendre nos voix, nos cris et nos colères ! Sur ce je vais me replonger dans l'intégrale de Causette pour me remonter le moral !
Publié par marie le 14 Mai 2013
Bonjour Causette, merci d'exister et merci pour l'édito qui répond (enfin) à Mme Tellenne, amie des médias. Je te lis depuis plus d'un an. Mais je dois avouer qu'en début d'année, j'ai du faire une pause de 2 mois : en plein burn-out maternel (le mot n'est pas beau, mais ça fait plus légitime que "maman-qui-n'en-peut-plus-de-tout-assumer"), je n'avais plus envie de te lire. Je n'avais plus la force de lire les injustices que subissent les femmes à travers le monde et de me sentir tellement impuissante. Seules les larmes me venaient. Aujourd'hui, j'ai repris (un peu) le dessus. J'ai commencé par rattraper les numéros en retard. Puis, j'ai distribué tes anciens magazines à ma mère et à mes soeurs. Peut-etre vas-tu faire de nouvelles adeptes ? Troisième étape (mais je ne sais pas si j'aurai la force) : à la machine à café, relancer des discussions sur la place des femmes. J'ai quelques collègues alliées de ta cause, mais il y a du boulot quand on entend les réflexions de certains cadres trentenaires en costume cravate ... Bonne continuation à toute l'équipe !!
Publié par naninonu le 14 Mai 2013
Chère Causette, habituellement je te le lis dans mon canapé bien assise tranquillement, mais ce mois-ci je t 'ai lu d 'une traite à la cpam, et oui après avoir fais une première file d 'attente aux bornes pour être autonome, les trois bornes se sont comme par magie mises en maintenance en même temps ! ok je suis de nature patiente donc je me dirige vers la file d 'attente accueil, une fois mon tour arrivée, la gentille hôtesse me dirige vers... une nouvelle file d'attente d 'environ une quarantaine de personnes, donc autant te dire que cette après midi plus que toutes les autres fois tu as été ma meilleure amie ! Je t 'm CAUSETTE... pour ton humour, ton sérieux, ton intelligence et ton physique ( fausses pubs, portfolio, photo , couvertures....) naninonu de retour dans son canapé après une super après midi dans l'administration française
Publié par ninon le 12 Mai 2013
Chère Causette, Je te remercie pour me révéler autant à moi même... J'ai comme à mon habitude de crédule furieuse plongée la tête la première dans ton poisson d'avril... Je ne te raconte pas comment j'ai relayé, scandalisée l'affaire du spasfon à tous mes copains/copines... Je ne sais plus très bien auprès de qui aujourd'hui je dois avouer que je suis une quiche! Merci de me rappeler que je ne dois pas tout croire, que la confiance est là mais même en te lisant il m'est interdit de moutonner, je dois garder mon esprit critique! Merci pour la claque, ça m'a fait du bien! Ninon
Publié par people have the power le 11 Mai 2013
Merci Causette d'exister et surtout continuez à dire, à crier tout haut ce que nous sommes si nombreux à penser! Et puis, comment vous dire, en lisant votre édito "un cerveau frigide dans une peau de vache" quel soulagement intense! Enfin une voix se lève pour lui claquer son beignet dégoulinant et abjecte sur toutes nos ondes complices? Nous n'en pouvons plus de toute cette haine homophobe, ne nous taisons plus !
Publié par soso le 11 Mai 2013
Bonjour à vous, Juste pour vous dire que je vous apprécie beaucoup, enfin magazine intelligent féministe, agréable,et indépendant (j'ose le croire!). Seul petit bémol: j'ai beaucoup de mal à comprendre votre sens de l'humour ...votre dernière rubrique Borborygmes m'a laissé très très perplexe.. et pour tout vous avouer me laisse à penser qu'elle n'a fait rire que vous.. j'ai beau chercher , je ne trouve rien de drôle à la majorité des papiers.. pourtant je suis généralement assez bon public, même les chroniqueurs de france inter arrive arrivent à m'arracher un sourire, c'est pour dire!!!!!! Mystère, l'ecstasy aurait elle circulé ce jour la dans la rédaction??? je plaisante!! mais j'en arrive à me dire que cette page est remplie à la va vite et je trouve cela très dommage car tout le reste est vraiment excellent . PS : on ne sable pas du champagne, on le sabre!!! soso
Publié par lola le 10 Mai 2013
Merci Causette pour ce bol d'air frais, pour ce regard lucide, tendre et cynique à la fois. Je vous ai découverte hier et je me dis, que oui, ça y est, il existe un hebdo qui me comble: pas bling-bling, fille, les yeux et le coeur ouvert... Longue, très longue vie à vous !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Publié par Al le 10 Mai 2013
J'ai dû prendre mon courage à deux mains pour le lire mais merci infiniment pour votre dossier sur la prostitution dans le numéro du mois de mars. Parce que je me sens souvent seule quand j'explique à des gens que je suis abolitionniste. Que non, les hommes n'ont pas des besoins tels qu'ils doivent les assouvir avec des prostitués. Que non, il n'y a pas eu une recrudescence des viols en Suède après le changement de loi. Et qu'il doit être bien plus jouissif pour un homme d'avoir des relations sexuelles avec une personne qui a envie de lui. Et merci aussi au Mouvement du nid, qui m'a ouvert les yeux sur tout ça il y a quelques années déjà.
Publié par anne le 10 Mai 2013
J'ai découvert votre magazine avec le n° d'avril. C'est la première fois que j'écris à un magazine. Et j'ai envie de vous dire MERCI. Enfin un magazine qui mélange actu et info, culture et faits de société, avec femme et humour. Quand j'entends ces voix graves dans les reportages j'ai l'impression que l'apocalypse est proche! Je ne regarde plus la télé depuis un bail tellement rien ne me ressemble. Alors je suis contente de trouver une bonne presse à lire dans laquelle je me reconnais et je me sens concernée. Devant laquelle je rigole, je m'étonne, je m'insurge, je découvre. Et ce sans maquillage, moult produits de beauté, conseils sexo et cure d'amaigrissement pour pas faire craquer le maillot sur la plage cet été. Je ne jette pas la pierre à tous ces magazines "il faut de tout pour faire un monde" mais bon on en a lu un on les tous lu. J'aime bien votre manière d'écrire vos articles, franche et cash (articles "Ces mères qui tuent" ou sur la mastectomie par exemple). L'ironie dans celui sur l'asso américaine à Haïti. Oh my god! What the fuck! Et cet article bidon sur "lola pescado"? On essaierait pas de nous faire gober n'importe quoi? Je suis restée perplexe quant au fait qu'on nous avait peut-être prises pour des quiches ;) A très vite en mai.
Publié par lasirena le 09 Mai 2013
coucou Causette, j'ai l'impression que je suis la seule à m'étonner de cette "horrible" mode la manière dont les filles et femmes portent leurs sacs sur le bras " façon "je souffre, j'aime pas ça mais c'est la mode alors...je fais car "sois belle ou quiche et tais-toi"... Dis- moi ce que tu en penses et je serai avec toi et d'autres pour une pétition pour annuler cette mode qui doit faire souffrir tant de femmes....réveillez vous les filles....refusez d'avoir mal et d'etres des quiches en plus couronnées par un beignet sur la tete.....on vaux mieux que ça! bisous à toutes meme celles qui portent leur sac sur l'avant bras (je suis cernée) et un beignet sur la tete! caro de Toulouse
Publié par Isabelle le 08 Mai 2013
Chère Causette, Me voici débarquée depuis quelques mois à l'autre bout du monde dans cette merveilleuse ile appelée la Nouvelle-Calédonie ou les femmes Caldoches ont un sacré bon coffre et quel mélange de cultures!! y en a d'autres par contre qu'on entend jamais un bon Causette leur ferai du bien! . Mais oh la la que tu me manque!! J'ai fait toutes les librairies et personne ne te connait!!! On m'a proposé les Misérables lorsque j'ai demandé Causette!! Et oui ici aussi c'est la France il faudrait venir jusqu'ici aussi!! Bon ok en attendant je vais m'abonner en catégorie "Monde" je te fais un chèque en Francs Pacifique hein! :D Vivement le passage du postier!!!! youhou!!!
Publié par marmottecoco le 06 Mai 2013
Bonjour Causette je suis responsable d'un centre des restos du coeur et tous les moi je mets à disposition Causette pour nos bénéficiaires. il faut les voir toutes les dames voilées qui dans la salle d'attente boivent leur café et lisent Causette en se poussant du coude! évidement si leurs maris arrivent l'ambiance retombe, mais je me dis que rentré à la maison il en restera toujours q uelque chose..........t si
Publié par H-lène le 06 Mai 2013
Causette ma douce, le sexisme a de beaux jours devant lui et les préjugés aussi. Pour l'énième fois j'ai entendu "toi la féministe, tu as vécu un an en Italie, ce pays rempli de machos?". Alors aujourd'hui j'ai envie de rétablir la vérité, non les italiens ne sont pas tous machos, bien sûr que le modèle est plus archaïque qu'en France, mais vous seriez étonnés de constater que dans les foyers les hommes filent droit, et oui, dans la plupart des foyers italiens les femmes contrôlent tout et mènent la vie dure aux hommes. Alors avant de dénigrer les autres pays, allons y vivre et surtout, soyons réaliste sur notre propre pays, ou une femme meurt tous les jours et demi sous les coups de son conjoint !
Publié par Esmeralda le 05 Mai 2013
Chère Causette, Je vous ai découvertes il de cela une dizaine de jours, un peu par hasard et je vous adore ! J'adore la façon dont vous abordez vos sujets et la manière avec laquelle vous nous faites pleurer de rire ! C'est un peu la dèche en ce moment (statut de stagiaire oblige) mais dès que possible, c'est avec un immense plaisir que je m'abonnerai chez vous ! Je ne suis pas celles qui lisent la "littérature" féminine mais avec vous, je suis conquise. Bon courage pour la suite.
Publié par Charlyne le 03 Mai 2013
Qu'une seule chose à dire : J'ai enfin mon Causette !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Enfin quelque chose qui nous comble, nous les femmes !!!!
Publié par Virginie le 03 Mai 2013
Merci Causette de nous transmettre la force des victimes de viol du "Projet Unbreakable". Je t'écris les larmes aux yeux, car je sais à quel point ces actes barbares sont fréquents, ma mère a été victime de viol, moi de harcèlement, et j'ai entendu tant de commentaires atroces par la suite. Merci de tuer l'affreuse culpabilité qu'on veut faire ressentir aux victimes, et bravo à elles et eux, car encore une fois tous sont sublimes de force face à l'adversité. Je t'aime Maman, tu es mon héroïne.
Publié par Claire le 03 Mai 2013
Chère Causette, Depuis six mois que j'ai découvert ton magasine, je ne peux plus m'en passer. Je casse les pieds de mon homme (46 ans) et de mes enfants (une fille de 20 ans et un garçon de 16 ans) dès que la date de sortie approche! Et quand il sort, on se bat pour le lire. Je voudrais te demander si tu as déjà parlé des sages-femmes dans un numéro que je n'aurais pas lu? C'est ton article de l'avant dernier numéro au sujet de tous les interdits imposés aux femmes enceintes qui m'y a fait penser. En effet, je suis sage-femme depuis 22ans et j'adore mon métier. Il est cependant méconnu du grand public et fait l'objet en ce moment d'une campagne de dénigrement (cf article de O Buisson dans Charlie Hebdo sur la santé des femmes). Les sages-femmes ne sont pas seulement les assistantes des obstétriciens! C'est une professsion médicale (à responsabilité limitée, comme les dentistes) dont le champ de compétences s'applique aux femmes enceintes et depuis peu aux femmes tout au long de leur vie pour la prévention, le dépistage et la contraception, sous certaines conditions (femmes en bonne santé). Nous ne prétendons pas voler leurs responsabilités, compétences et travail aux médecins, mais travailler ensemble pour la santé et le bien-être de toutes les femmes au cours de leur vie. Bref, je pourrais parler des heures! mais il faut savoir que les sages-femmes sont les "amies des femmes", tout à fait dans le sens causettien du terme. Aussi, je me propose, si vous ne l'avez déjà fait, de vous faire rencontrer quelques collègues de tous horizons (hospitalières, libérales, salariées du privé, enseignantes, PMI...)afin de vous présenter notre métier et échanger dans un climat serein pour rétablir la réalité des faits :autour d'une petite bière dans un café sympa? . Merci encore pour votre magasine extraordinaire
Publié par Maud le 02 Mai 2013
Bonjour Causette !! Je me suis permis de faire la pub de votre article sur le tourisme humanitaire au site du Service Volontaire International, qui traite de cette dérive dans une rubrique ! Visiblement le lien a du les intéresser, vous êtes désormais référencés !! ;) Longue vive à vous qui savez percuter, avec conviction, humour et finesse...!
Publié par Anne le 01 Mai 2013
Alors que je devais prendre mon mal en patience à l'aéroport (avion retard annoncé 1h) je découvre Causette. J'en avais vaguement entendu parler par ma soeur "ah ouais c'est sympa comme magasine!!"..;il ne m'en fallu pas plus: j'avais besoin de "sympa" en ces temps difficiles...; Et quelle ne fut pas la surprise de mon conjoint! Il n'a pas pu me faire décrocher de ma lecture pendant tout le vol! Depuis je vous lis régulièrement Causette,mon cher et tendre ayant eu la bonne idée de m'offrir l'abonnement pour mon anniversaire! JG je t"aime!
Publié par claire le 01 Mai 2013
Tout d'abord, je suis abonnée depuis peu à votre magasine et j'en suis ravie! Hier, à une heure tardive, je traine sur Internet. Me voilà sur youtube à écouter de la musique. En tapant le nom de la chanson dans la barre de recherche, je vois au-dessus une publicité avec une paire de fesses habillée d'une mini-short où il y a écrit " Donne-moi une fessée". L'image clignote et on ne peut regarder que cela! Je suis interloquée non seulement de cette publicité visuelle omniprésente, mais aussi parce qu'elle est misogyne et surtout parce qu'elle incite les hommes à donner des fessées à toutes les femmes qui montraient un peu trop leurs fesses! J'ai été choquée de voir ce genre d'image, comme pub officiel sur youtube. Qu'en pensez-vous? Youtube a t'il vraiment le droit de mettre des publicités à caractère mysogine et qui transforme encore une fois la femme en un objet? Féminimement vôtre, Claire.
Publié par ludo-et-halima le 01 Mai 2013
avez-vous fait un sujet sur : comment divorcer moins cher? si oui comment pourrais-je le lire? en vous remerciant du fond du coeur par avance de votre aide. ludo
Publié par adelaide le 01 Mai 2013
Bonsoir Causette, j'ai 20 ans et j'ai découvert ce magazine ce matin.Quelle plaisir de voir des tabous se lever, tu nous parle ouvertement simplement de ce que nous voyons nous les femmes,les premières concernées aux petites et grandes inégalités, sans tomber dans le féminisme pure et dure .Mais un tout petit bémols, tu dis que les 18-24ans (femmes) sont 60% a ne pas se trouver féministe, et bien tant mieux! c'est la preuve que la façon de penser féministe coule de source et donc pas besoin d'être féministe pour penser féministe! En tout cas j'ai dévoré ton magazine, et j'ai encore faim! Bonne nuit.
Publié par EmiliePillon le 30 Avril 2013
Chère Causette, Fidèle lectrice depuis un petit bout de temps, je me décide enfin a vous écrire pour deux choses : la première pour vous remercier de me faire rire, pleurer, enrager et découvrir chaque moi des copines de Causette toutes plus attachante les une que les autre. La seconde raison découle de mon parcours : étudiante en architecture, je me retrouve dans un métier qui bien qu'en pleine " féminisation" ses dernière année, souffre d'un manque de parité. Si les femmes sont présente dans les écoles, elle le sont beaucoup moins leur diplôme en poche, et souffre d'un manque de reconnaissance. E ses femmes de l'ombres, deux en particulier sont d'actualité : Denise Scott Brown, alors qu'un mouvement s'est créer pour qu'elle se voit remettre le prix Prizker ( nobel de l'architecture) au même titre que Robert Venturi, dont elle était l'associée. Et une francaise, Renée Gailhoustet, qui resta dans l'ombre de celui qu'elle avait mis sur le devant de la scène, Jean Renaudie.
Publié par Amélie le 30 Avril 2013
Quel bonheur votre article sur l'odorat. Surtout la partie qui explique l'odorat marketing. Je suis allergique au parfum (eau de toilette, cosmétiques, détergents, etc.) et lire que des entreprises diffusent des parfums dans des endroits où on est pas censés en trouver m'a réconfortée. Je passe mon temps à souffrir de mots de tête et de gorge à cause des parfums. Je passe pour une chiante tous les jours parce que personne ne sent rien mais moi je le sais qu'il y a des parfums dans les clims des trains, dans les magasins, sur les vêtements, dans les voitures, le PQ, partout. Votre article m'a donc rendue la confiance que j'avais fini par perdre. Je ne suis pas la fille chiante qu'on veut bien dire. Je ne suis pas folle non plus. MERCI!
Publié par Laurène le 29 Avril 2013
Salut causette Ton coup de projo du mois m'a fait réagir..."Crise générale, inacceptable résignation". Quel écho en moi ! J'ai 23 ans, d'une famille engagée à gauche, je fais partie de cette jeunesse si durement et justement décrite : ces gentils jeunes soumis à l'idéologie dominante. Pourtant je suis tellement révoltée par tout ce qui se passe... Mais je ne sais pas comment agir, je ne comprends pas tout... j'écoute Mélenchon et d'autres du front de gauche, qui me motive, mais que lire ? où s'engager alors que les causes sont légions? Mes amis sont tellement déconnectés de tout espoir politique... La jeunesse prend l'eau ! Merci de nous tenir en éveil !
Publié par Attachiante le 28 Avril 2013
Juste un témoignage d'une femme qui entend dire d'elle, depuis sa naissance, qu'elle est faible... Or, en 27 ans de vie, j'ai subi dans ma jeunesse, les attouchements d'un membre de ma famille et dont ma mémoire en a bloqué les souvenirs, le harcèlement du mari(devenu ex) de ma cousine, je ne vois plus ma mère depuis 3 ans qui a préféré choisir son nouveau mari manipulateur, j'ai été harcelé par celui ci et cela m'a causé de l'arytmie cardiaque... sans oublier tous les malheurs qu'une femme peut rencontrer (perte de son premier amour après 6ans et demie de relation...).... En bref, je suis toujours en vie, j'ai réussi un concours et je fais le métier dont je rêvais.... JE SUIS DONC UNE FEMME FORTE! Et je le crie aux hommes de mon entourage: vous n'auriez pas supporter le quart de ce que j'ai vécu! Merci causette d'éxister car, selon moi, grâce à toi, les femmes du monde entier se sentent soutenues....
Publié par Laura le 27 Avril 2013
Chère Causette, jeune étudiante en chirurgie dentaire, je me suis vue obligée de réagir à ton article "mensonges et boules de gomme". Et, oui, le chewing-gum sans sucre, ce n'est pas mauvais pour les dents, et c'est même assez bon contre les caries pour certaines personnes : sans entrer dans les détails, mâcher du chewing-gum SANS sucre permet de stimuler la production de salive, qui permet la reminéralisation des dents, et donc, protège en quelque sorte nos petites quenottes des caries. Bien sûr, ce n'est pas pour ça qu'il faut en prendre après chaque repas (surtout que comme toi, je trouve certains ingrédients douteux), et rien ne vaut un bon brossage de dents de 3 minutes ;D Enfin Causette tu es toute pardonnée car tes articles me font pleurer de rire tous les mois !
Publié par Alixe le 26 Avril 2013
Le 23 mai aux alentours de 17h, j'apprenais que, moi aussi, un jour, je pourrais me marier. Un grand jour pour tous les homos de France, un grand moment dans ma petite vie de lesbienne trentenaire. En lisant l'édito de ton prochain numéro, j'ai compris pourquoi tu étais mon magazine préféré. Merci :)
Publié par Aurélie le 26 Avril 2013
Votre Édito m'a fait du bien, là où ça faisait si mal. MERCI Causette.
Publié par douniaka le 24 Avril 2013
Chère Causette, un grand merci. Un grand ouf. Un grand merde aussi (mais pas à toi, je te rassure), pour ton édito qui demandait bien civilement à Frigide de "bien vouloir accepter de fermer sa gueule". Sommes nous des animaux pour se laisser ainsi répertorier selon notre mode de reproduction et de gestation (ovipare, mammifère, analement intrigués, ligualement attractives). Heureusement non! Faut-il dès lors se définir dans la société selon notre préférence sexuelle? Je croyais que non! Quelle honte, quand l'Angleterre bâchait cette question en 6 heures dans un flegme tout british, quand la très catholique Espagne avait d'autres chats à fouetter... Quelle honte! Un ami homo me remerciait de prendre part à ce combat qui n'était pas le mien. Ce combat est celui de toutes les personnes qui ne supportent pas la méchanceté, l'humiliation, l'étroitesse d'esprit, la haine, la violence, l'obscurantisme. Bref tout ce qui pue la chienlit catho-gudiste et j'en passe. Alors causette, encore une fois merci pour ton édito. Et vois-tu, en bonne hétéro que je suis et fan de kekette, là tu vois, je t'aurais bien fait l'amour. En place publique.
Publié par convergence des Luttes le 22 Avril 2013
Le féminisme sur La ZAD (Notre daame des Landes) \" Des féministes à la ZAD par Pas des Kdos ⋅ lundi 15 avril 2013 Suite au texte \"Appel à la femme de la Zad\", suite aux nombreux \"féministes fachistes\" que nous avons entenduEs sur cette zone, suite au texte sur Indymedia Nantes qui remet en question la non-mixité, suite à un article masculiniste publié dans le monde libertaire, Nous avons décidé de mettre à disposition cette intervention sur \"Pourquoi être féministe\" lors de la semaine à la Chat teigne organisée par un groupe non-mixte. Cette intervention explicite nos démarches féministes qui se relient à des visions féministes constructionnistes et queers. Et montre à quel point le féminisme est vivant et nécessaire ! \" à écouter ici : sonsenluttes.net/spip.php?article595
Publié par Cosette le 22 Avril 2013
Bonjour Causette, je me présente je suis Cosette =) je vous écris pour vous dire que depuis que j'ai découvert votre magazine sur mon lieu de travail, je le trouve tout simplement, génial, avec mes collègues, on aime boire notre thé tout en le lisant, et débattant sur vos différents sujets, en espérant que cela dur encore très longtemps. Je vous remercie pour cette bouffée d'oxygène chaque moi =) Cosette
Publié par loubia le 22 Avril 2013
Bonjour Causette, super journal que je laisse trainer un peu partout dans la maison en esperant que mes deux ados de fils vous liront...Bref élévés par une mère celibataire ils ont des tâches ménagères à faire mais bizarrement la corvée de chiotte me revient toujours!Donc hier grande décision de ma part: corvee de chiotte d\'une semaine par être humain occupant cette maison: vous serez des hommes...nouveaux, mes fils!
Publié par juliotteculotte le 22 Avril 2013
Lu ce matin sur une liste "Freecycle"... Deux annonces de la même personnes, qui a bien pris soin de distinguer ses dons...Ben oui faudrait pas se tromper! Annonce 1: Bonjour Je donne un sac de jouets pour un petit garçon 2-3 ans avec : Camions, bonshommes et autres petits jouets pour petit garçon. Le sac est a venir récupérer a Paris 08 aux heures de bureau. Bon dimanche F**** Annonce 2: Bonjour Je donne un sac de jouets plutôt fille environ 3 ans. Il y a des bonshommes , carrosses et autres petites trucs pour des petites filles. Il est a venir récupérer aux heures de bureau a Paris 08. Bon dimanche F**** Bon début de semaine à toutes et tous!
Publié par fleur de couscous le 21 Avril 2013
Je feuilletais ELLE : j'étais trop grosse. Je déchiffrais MARIE CLAIRE : j'étais trop con. Je lisais GRAZZIA: J'enrichissais Berlusconi. Quelle chance que de tomber sur CAUSETTE dans la coloc' de mon fils. Double satisfaction : découverte d'un Magazine qui parle ma langue, et chez les amies de mon fils... Certains messages avaient porté. Merci à vous d'exister. Merci à elles de vous lire. Tout n'est pas perdu. C'est quand les femmes européennes auront conscience à là fois de leur chance et de leur précarité qu'elles poseront leur regard sur les autres, réellement brisées, humiliés, objetctisées, Prise de conscience. Douce mais réelle.
Publié par Renma le 19 Avril 2013
Je suis fière lorsque, dans le bar tabac de mon quartier, je paye le nouveau numéro de Causette.
Publié par dialectique le 19 Avril 2013
Bonjour, au sujet de la génétique des athlètes femmes : elles sont suspectées d'être des hommes parce qu'elles sont championnes! Combien de temps faudra-t-il attendre pour que la hauteur du mérite ne soit pas attribuée en fonction du genre? A moins que vous ayez des précisions sur le sujet? Bien cordialement,
Publié par lili le 19 Avril 2013
En réponse à Gertrude Causette number 34 Je ne suis pas convaincu que le féminisme soit directement lié à une indépendance professionnelle. Pour ma part, il s'agirait plutôt d'un état d'esprit de vie. J'ai bientôt 40 ans, 20 de vie commune (hé oui) trois moufflettes, rarement du job pour autant mon mec fait les courses, le ménage, son linge, la popote tout comme je manie la tronçonneuse, le burin, le plâtre et les boulons!
Publié par Anso le 19 Avril 2013
Quel personnage cette Lola. J'allais lui écrire pour la remercier. Je suis déçue ! Mais je ne regarderai plus jamais ma boîte de Spasfon comme avant.
Publié par belitseri le 19 Avril 2013
Chère Causette, j'ai pensé à ton édito en recevant ma déclaration d'impôts. Je suis maintenant une "madame". Il est vrai qu'il était temps, à 33 ans, d'arrêter les couettes et les sucettes à l'anis. Je crois que je fais partie de ces "jeunes" qui ont un problème avec le "féminisme" :( Et être devenue une madame contre mon gré est un autre coup de couteau dans ma motivation à combattre contre l'inégalité des sexes. Triste. C'est un peu un mariage forcé, non ? Que font Ni Putes Ni Soumises ? A bientôt !
Publié par Elise le 15 Avril 2013
Le frigo de la Terreur!! Pas de foie pour les femmes enceintes? Je suis au début de ma grossesse, les nausées et les vomissements sont fréquentes. Je mange ce qui "passe". J'adore le foie de veau, surtout déglacé avec du vinaigre de framboise, un régal!! Et je ne pense pas être foeticide si j'en mange. Et non je n'en grignote pas 4 foie par jour ;) Alors pour les futures mères comme pour les autres, tout ne serait-il pas une question d'équilibre??? Bon appétit! Elise
Publié par Dominique le 14 Avril 2013
Bonjour Dommage que le concours de la quiche d'or soit terminé depuis quelques mois. Pour l'année suivante je propose cet interview de Anne-Cécile Mathon-Montes chef de projet de la nouvelle renault captur (réécoutable sur france inter journal de 9h du samedi 13/04/13 à la 10"20) : (parlant de la voiture !)"on y trouve des gênes masculins c'est à dire une tenue de route berlinisante, mais à la fois aussi des gênes féminins dans le sens où on a amené des grands rangements, notamment un grand tiroir à la place de la boîte à gants qui permet de ranger le sac des femmes, donc on est à la fois masculin et féminin...". Comme quoi pas besoin d'aller chercher le pire des machiste, certaines femmes s'en chargent bien pour véhiculer (ah ah) les pires clichés.
Publié par Aliénor le 13 Avril 2013
"Pour vous les filles, la nouvelle it-tendance inaugurée cette saison par notre Nabila nationale pour arrondir vos fins de mois : dire la phrase la plus bête que vous ayez jamais dite (si si, vous pouvez trouver, vous en avez les capacités, les filles ! on croit en vous !), la déposer, et attendre. On aime. À porter avec du blanc, pour sublimer le tout. Points positifs : la moquerie étant le meilleur liant de la société actuelle, vous êtes sûre de faire votre beurre. Points négatifs éventuels : ne pas passer pour la plus intelligente de votre boîte quand ça se saura. Mais si on est était embauchées pour notre brillance, ça se saurait ;-). Haters gonna hate, comme on dit : on leur laissera aisément le film God Bless America pour se calmer les nerfs."
Publié par Osianya le 13 Avril 2013
C'est en lisant un magasine féminin chez mes parents que je suis tombée sur une merveilleuse publicité pour des patchs anti auréoles d'une célèbre marque de déodorants. Manifestement destiné aux femmes, ce produit est "l'accessoire incontournable de votre dressing". Si là on ne nous prend pas pour des quiches...
Publié par annerz le 13 Avril 2013
Quiche qui roule n'amasse pas mousse Je recommande vivement l'écoute de la chronique auto de France inter de ce samedi 13 avril 9h10, ds laquelle Mme Mathon Montes, chef de produit de Renault explique que la nvelle voiture "captur" allie (sans rire) "gènes masculins:tenue de route berninisante" et "gènes féminins:on peut ranger son sac à main" .................
Publié par Laclaire le 12 Avril 2013
"l'épilation du maillot que préfèrent les hommes" (11 avril)est en tête des articles les plus lus du huffington post.fr. Restant sans voix devant cette quichenette, j'ai eu l'heureuse surprise ce matin de découvrir grâce à Causette la Camweb on a jamais autant dépoilé les françaises. Je passe à l'omelette !
Publié par Flore le 11 Avril 2013
Bonjour à toutes les causettes ! le 8 mars dernier, chez mon coiffeur, je découvre le magazine Causette, j'en parle aux coiffeuses "dites vous connaissez ce magazine" "non non c'est une cliente qui l'a oublié"...pour être à mon attention... allez savoir...j'ai chercher dans les kiosques ! plus de Causette de mars...mais chic j'ai trouvé celui d'avril...c'est vraiment génial, je ne comprends pas, je n'avais jamais entendu parler de vous !!!! depuis j'en fais la promo auprès de mes copines :-D - depuis 25 ans je lisais marie-claire uniquement par le sommaire et en arrachant toutes les pages de pub épaisses !!! - Causette est à part, il est drôle, en plein dans l'actualité juste ce qu'il faut (trop drôle les p'tits Allo...), pertinent ...un véritable p'tit régal...Bien à vous les Causettes - je vous embrasse - Flore
Publié par Tchoupibeuh le 10 Avril 2013
Je n\'expose pas mes idées en séance d\'orthophonie, juste quand les enfants ont des questions je les leur retourne, avec plusieurs propositions qui pourraient parfois être jugées \'féministes\' voire \'subversives\'. Toutefois j\'essaie de choisir du matériel (autant que faire se peut) qui n\'entretient pas les stéréotypes, parce que c\'est de là qu\'ils naissent, hein, de ce qui nous est rabâché même inconsciemment depuis l\'enfance, de ce qu\'on voit partout, l\'air de rien. Alors ce matin je n\'ai rien dit quand j\'ai découvert que Tchoupi va chercher sa maman et que sur l\'image elle est devant la machine à laver tenant une corbeille de linge, mais franchement j\'avais envie de fermer le bouquin. On ne m\'y reprendra plus !
Publié par Hélène le 09 Avril 2013
Machos en herbe ! Chère Causette, Je voulais te confier mes inquiétudes sur ce que je ressens comme une affligeante régression de l'égalité homme-femme chez les jeunes, et pire, les enfants. Dès la maternelle, nos chers petits sont conditionnés par une ambiance clairement machiste, qui émane notamment des dessins animés stéréotypés dont les abreuvent les chaines de télé : le garçon est un super-héros, la fille une jolie poupée, parfois même sexy ! Ainsi, dans la cour de récré, ma petite louloute de 7 ans, qui adore jouer au foot (ce qui lui fait préférer les jeans et les baskets : "c'est plus pratique!") est rejetée par les autres filles qui la traitent de "garçon manqué"... Heureusement qu'elle a une forte personnalité et qu'elle a été "biberonnée" avec l'idée que les filles et les garçons peuvent avoir les mêmes jeux, les mêmes gouts, les mêmes activités. C'est malgré tout difficile et je dois parfois affronter sa petite mine peinée qui me dit : "je voudrais être un garçon, comme ça je ferai ce que je veux...". Et là, je hurle ! Je hurle contre ces clichés rétrogrades véhiculés par des décérébrés dont l'unique obsession est de nous vendre leur camelote (pub, dessins animés, vêtements, jeux)... Ma colère atteint son apogée quand j'entends certaines mères dirent à leur fils quand il se fait mal : "ne pleure pas, tu n'es pas une fille, tu es fort...". Au secours Causette !
Publié par Lilas le 09 Avril 2013
Salut Causette! merci d'exister! ça fait du bien de se dire qu'on peut rire de la connerie, surtout quand elle est si présente autour de nous... Si un jour l'envie t'en prends, envoie nous une petite équipe à l'ENSMM de Besançon, y'a du besoin... et n'oublie pas d'amener doc Kapote, il a du boulot, y compris auprès de ceux qui se croient la future "élite de la nation". Gros bisous! Lilas
Publié par Camille le 07 Avril 2013
Chère Causette; Comme cela arrive souvent, une petite fiesta a été organisée à ma boite, où je suis embauchée en alternance. Durant la soirée, mon patron est allé trouver mon copain pour s'excuser. S'excuser de me faire fumer autre chose que du tabac (car il sait que mon copain déteste les... substances illégales). C'est vrai, parfois, au bureau, on fait tourner la cigarette magique. C'est mon copain qui m'a raconté l'épisode, et on est tous les deux tombés très vite d'accord sur le fait que, si j'avais été un homme, mon boss ne serait jamais allé trouver ma copine pour s'excuser de quoi que ce soit... Alors même si le geste me touche (il avait simplement peur d'entretenir un désaccord dans notre couple), que j'ai même trouvé ca mignon, que ca partait sincèrement d'une bonne intention... il n'empêche que c'est pour lutter contre ce paternalisme constant -qu'ils pratiquent sans même s'en rendre compte- que tu existes, Causette, et je t'en remercie encore et toujours ! Fort heureusement, je n'ai pas besoin d'un mot signé par mon homme -nouveau- pour t'acheter chaque mois ;-) Féministement; Camille
Publié par Steff73 le 05 Avril 2013
Ma Causette, Mon amie, Ma soeur, chère toi... J'ai commencé ta lecture seule voilà un an. Me voilà aujourd'hui au bureau avec mes copines devenues fidèles lectrices de Causette, j'ai réussi ! elles sont déjà converties ! Aujourd'hui en ouvrant une commande au bureau quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que pour nous vendre une perforatrice il fallait une blonde silliconnée en débardeur blanc...ma p'tite collègue et moi nous sommes regardé complices : "ça va plaire à Causette ça !!" ...je ne veux pas me mettre en débardeur pour faire des trous dans mes dossiers....dis Causette, je peux garder mon pull ?? Merci de me faire partager des moments complices avec mes collègues !
Publié par louva le 04 Avril 2013
Bonjour Causette, Je viens enfin de faire ma première FIV après des années de traitement sans succès. A toutes celles qui passeront par cette étape: no panic, le plus dur reste la ponction et l'attente des résultats. Je ne sais pas si cette tentative sera la bonne mais je tenais à partager ce moment avec quelques copines de lecture. La procréation médicale assistée (PMA/AMP) tant décriée par les anti-mariages pour tous et quelques fanatiques religieux, n'est pas un parcours facile. Il faut sans cesse y croire, être disponible pour les examens et retourner travailler comme si de rien n'était!! Ce matin, à l'hôpital, je me suis tournée vers le ciel ( des restes parfois tenaces d'une éducation très catholique, ben oui ça arrive aussi aux lectrices de Causette). Je dis un grand merci à mon chéri que j'adore critiquer mais qui est tout simplement génial. Dans 12 jours, je saurai si un petit locataire a bien voulu signer ce bail de neuf mois dans mon bidon... Allez, je positive et lis Causette.
Publié par EBM le 03 Avril 2013
Je viens de découvrir l'existence de ce magazine via Facebook, j'ai l impression que c est ce que je cherche depuis des années, vite, demain, je cause!!!!!!
Publié par Tokinou le 03 Avril 2013
Coucou Causette. J'adore te lire, mais encore plus dans le métro. J'adore surprendre les regards des voyageurs qui ne te connaissent pas encore. Ta lecture donne un petit goût subversif à mes voyages maison-boulot-maison pas désagréable ! En plus, je me paie des vraies crises de fou rire toute seule à la lecture des petites annonces et des quiches d'or. Je me sens comme un îlot de résistance et de liberté qui s'affiche tranquillement dans les transport en commun. Longue vie à Causette !
Publié par lecteur le 02 Avril 2013
Pour les lectrices et lecteurs de Causette L'association Question d'égalité (cf. leur site) " Association pour la diffusion des analyses féministes universitaires et activistes au grand public " Conférence gesticulée Le clito, un petit nom qui en dit long. Plaisir et politique au pays de la sexualité féminine.
Publié par fleurdecouscous le 02 Avril 2013
j'ai feuilleté Elle, lu l'émencipé Marie-Claire, arrêté d'acheter Grazzia quand j'ai su qu'il appartenait à Berlusconi... entourée d'hommes qui me considèrent comme leur égale (père, mari, fils, frères), j'avais besoin de parler "femmes" mais ni minette, ni excitée sexuelle, ni pseudo-intello de gauche, ni bobo, ni bo-moche, ni, ni, ni... et puis, dans la coloc' de mon fils, j'ai découvert Causette. Enfin un magazine dans lequel je me retrouve. de plus j'adore votre ton, qui le fait tellement pas dans les salons bourgeois de province ! je me réjouis déjà de le recevoir dans ma boîte aux lettres et de le dévorer tranquilement le dimanche matin en buvant mon café !
Publié par Cath le 02 Avril 2013
Bonjour à toute l'équipe et merci pour les petites joies à découvrir vos articles. Il y a peu de temps j'ai découvert Pinar Selek à travers son texte "Loin de chez moi... mais jusqu'où ?" Des mots posés sur l'exil, l'engagement, pour continuer à résister et à lutter pour la liberté. Et puis j'ai rencontré aussi Thérèse Clerc et sa maison des Babayagas à Montreuil... Ces femmes m'aident à avancer dans cette nécessité de "résistance créative" avec laquelle nous avons besoin de nous relier pour ne pas nous faire aspirer par les institutions mortifères... Alors leur donner la parole, écrire dans leurs combats et sur leur parcours, c'est être un peu avec Elles... Et nous donner des forces pour continuer à inventer ! Bises
Publié par valérie le 01 Avril 2013
l'homme nouveau ? ça fait du bien par où ça passe !
Publié par Soizic le 01 Avril 2013
Chère Causette, Tout d'abord merci pour ta qualité, et tes dossiers justes et pointus! Ensuite merci pour cette idée de remise en question du mot "féminisme" dans ton édito du mois d’avril (et si on faisait un groupe de cogitation publique à ce sujet d’ailleurs?), et enfin merci pour m'aider à réfléchir pendant cette fameuse période de la vie où je suis en train de terminer mes études, où je me rends compte que - bientôt- je serai vraiment une adulte, une femme, du genre de celle qu’on attend au tournant parce qu’elle doit assurer! Bref après 21ans d'attente, ça va arriver et au final, ça fait « flipper GRAVE »! Mais je lis CAUSETTE, et CAUSETTE m'apaise! Je m'informe, je me questionne, et je me dis -et j'espère- que je lirai CAUSETTE toute ma vie, pour ne jamais cesser de devenir une femme, une vraie nana!...Oui Oui même à 78ans et demi, j'espère que j'aurai toujours ce frisson en lisant en CAUSETTE parce qu'une CAUSETTE est une nana sans âge, toujours solidaire, en évolution perpétuelle! Bon vent à toi Causette, je t’attends déjà avec impatience le mois prochain, et le mois prochain prochain et … toujours avec plaisir =)
Publié par Maudibus le 01 Avril 2013
Chère Causette! Un ami m'a parlé de toi et j'ai donc acheter le n°34. C'est la première fois que je te lis et même si des fois j'ai du mal à trouver le ton j’apprécie beaucoup de lire des articles enfin intelligents!! Ce qui m'a un peu perturbée c'est de voir la rubrique du DR Kpote sur le viol d'une adolescente juste suivit de "sexe et grosse plume", je n'ai pas su comment interpréter. En tout cas le reste est top mon we à rallonge et ses 7h de voiture m'ont permis de (presque) tout lire d'un coup! Les magasines féminins qui sont dans mes toilettes me paraissent tellement fades!!!! Longue vie!
Publié par LOLITA64 le 01 Avril 2013
Causette, où est passée la "française d'origine Incontrôlable"?, Reviens ! J'attends de la relire pour me réabonner (pour le bonheur du point presse, je t’achètes). Je vous aime et j'aimerais continuer de vous désirer.
Publié par Jumo le 30 Mars 2013
Dans un train pour Paris, je lis Causette et son dossier sur la prostitution. Mon voisin, la vingtaine, me dit (attention) : " comment pouvez-vous lire ça sans ressentir un besoin profond de prier pour la survie de l'homme ? Cet article est monstrueux. » Et le voilà parti dans un discours tragicomique sur la protection des femmes par Jésus. Nous avons débattu sur la religion et le rapport de la femme à la sexualité (enfin, il s’est surtout écouté parler). Finalement, 50 minutes de voyage en train, c’est long. Monsieur considérait que lire n’était pas la solution, que l’homme et la femme étaient finis, et que seul Jésus sauvera les femmes de l’emprise des hommes, car Jésus est l’homme le plus respectueux des femmes (Oui, car Jésus est une femme en fait… vous suivez ?). Je lui ai répondu que quand ce jour viendra, quand Jésus embarquera toutes les putes de la planète dans son arche magique, qu’il me prévienne. Ce jour-là, j’informerai la rédaction, qu’on puisse reconsidérer le travail de vos journalistes. Il n’a pas compris puisqu’il a souris, et m’a dit : « merci c’est gentil », en me tendant un dvd de l’évangile selon saint Marc. Manu, tu ne m’as pas convaincu, mais si tu me lis Manu, c’est que je t’ai converti à Causette.
Publié par Calune le 29 Mars 2013
Coucou Causette, J'ai quelques causettes qui trainent à la maison et mon plus grand plaisir c'est de voir mon grand garçon de 14 ans lire ce magazine avec beaucoup d'attention. Ah si tous les garçons et les filles de son âge avaient ce magazine dans les mains... Hier j'ai apporté 2 ex à ma collègue de 24 ans qui en avait juste entendu parler, jamais lu. Une conquête de plus ! Continuons à causer !
Publié par Calune le 29 Mars 2013
Coucou Causette, J'ai quelques causettes qui trainent à la maison et mon plus grand plaisir c'est de voir mon grand garçon de 14 ans lire ce magazine avec beaucoup d'attention. Ah si tous les garçons et les filles de son âge avaient ce magazine dans les mains... Hier j'ai apporté 2 ex à ma collègue de 24 ans qui en avait juste entendu parler, jamais lu. Une conquête de plus ! Continuons à causer !
Publié par Petitegueulegrande ouverte le 29 Mars 2013
Môdame Causette, C'est pas la première fois que l'envie me prend de t'écrire quelques mots comme pour "causer" à une amie. Mais jusque là ma raison me gardait de sombrer dans le déni de l'ami imaginaire. Mais voilà qu'entre le rire aux larmes et l'indignation tu glisses en moi un souvenir magique. J'ai eu la chance de visiter le musée de l'Art brut à Lausanne. Ce fut pour moi aussi un déclic. Une vague d'émotion où la vie prend son sens. Oui, l'Art brut est la vie car l'Art est partout ! Que dire des nuages qui dessinent au gré de nos humeurs les reliefs de nos désirs ? Du coup je ne tiens plus de te dire comme je t'aime "Causette". Petite Gueule Grande Ouverte .
Publié par Arielle le 28 Mars 2013
J'ai été abonnée 6 mois à Causette. Le service abonnement me demande, bien sûr de me réabonner, mais non, mais non ! Parce que j'ai trouvé une solution géniale pour le faire lire à mon homme, je lui demande de me l'acheter en même temps que son "canard". 2h30 de transport par jour, ça lui permet de le lire, et il aime bien ! Coup double ! Et après je le passe à ma fille de 19 ans, coup triple, pas à ma fille de 30 ans, elle se l'achète toute seule, et après c'est le tour de ma mère de 81 ans. Et de 4. Bon, ça ne vous fait pas gagner beaucoup de sous, cette technique, mais des lecteurs, si ! Vous me pardonnez ?
Publié par ODM le 28 Mars 2013
Bonjour! Merci pour votre magazine qui me permet de faire des cadeaux intelligents via abonnements. Hormis le fait que dans le numéro de janvier où une patiente décrivait ses soucis de vaginisme entre autre et qu'une solution possible se trouvait quelques pages plus loin (articles sur l'hypnose) et que pour un magazine féminin vous "masculinisiez" l'urticaire, j'aime bien vous lire grâce au fait qu'il n'y ait pas de pub entre autres. Merci bon courage et continuation! Ken@vo!
Publié par Rosa le 27 Mars 2013
Coucou Causette, Je t'adore... mais ton article sur le Spasfon Lyoc c'est quand même du gros pipeau ! Bien joué en tout cas, j'ai beaucoup rigolé pour cette première vanne du 1er avril ! Bisous.
Publié par nisette le 27 Mars 2013
Ha ha! Causette, plus je lisais l'histoire de Lola Pescado, plus j'avais des doutes sur cette histoire tirée par les cheveux quand même. J'ai l'ai trouvé invraisemblable et très douteuse.... Alors quand je suis arrivée à la page 37 de mon magasine féminin préféré ( je ne lis que lui) j'ai éclaté de rire. Merci pour se joli poison d' avril.
Publié par Nanouille la Fripouille le 27 Mars 2013
Non mais je crois rêver en tombant sur cet article du site "gentside" sur l'influence capillaire dans le choix d'une épouse. Lisez un peu ce qui ressort de cette étude "scientifique" : Les chercheurs ont examiné 1000 hommes et les résultats ont montré que 54% choisiraient une brunette pour être leur femme, tandis que 16% préféreraient épouser une fille aux cheveux d'or. Les 30% restants ont eux affirmé qu'ils n'avaient aucune préférence. Mais qu'en est-il des rouquines ? L'étude n'a pas mentionné quel pourcentage d'hommes avait une préférence pour des femmes à la chevelure rousse. Les Brunes meilleures au lit, en cuisine et pour les taches ménagères Selon le Telegraph, l'étude révèle aussi que les hommes croient que les femmes aux cheveux bruns sont "plus profondes" et "plus raisonnables" que celles aux cheveux blonds. Ils pensent aussi que les brunes prennent plus de soin de leur apparence, qu'elles sont de bonnes cuisinières et qu'elles sont bien meilleures concernant les taches ménagères. Les hommes croient également qu'elles sont plus expérimentales au lit, qu'elles sont plus ouvertes à des pratiques sexuelles moins courantes, qu'elles innovent plus.
Publié par melanuit le 27 Mars 2013
QUICHE D'OR à Bernard Lacombe qui dit à une auditrice de RMC "Je ne veux pas discuter de football avec les femmes. C'est ma vision des choses. Qu'elles retournent à leurs casseroles. Cela ira beaucoup mieux comme ça".
Publié par vepe le 27 Mars 2013
bonjour, pour le concours des quiches :Bernard Lacombe conseiller du président de l'OL à dit " Je ne parle pas de football avec les femmes. C’est ma vision des choses. Qu’elles retournent à leurs casseroles" et ça ira beaucoup mieux"
Publié par Marina le 26 Mars 2013
Just for the fun... Il y a quelques mois de ça, je ne te connaissais pas, mais grâce à mon nouveau boulot et mon nouveau "Monsieur Patron" je t'ai découvert! (pour mon plus grand bonheur) Et maintenant tous les mois j'ai l'occasion de te lire grâce à "Monsieur Patron" qui t'offre à moi jeune demoiselle qui s'affirme de plus en plus à chaque fois qu'elle te parcours et te dévore! Un grand merci à vous deux
Publié par Tompouce59 le 26 Mars 2013
Scandaleuuuuuuux!!! C'est la première fois que j'écris à Causette, je suis co-lecteur dès que ma femme a fini de le dévorer. Mais bon là, j'en peux plus ! dernière "quiche" en date : le dérapage de BernardLacombe, conseiller du Président de l'OL. Sur RMC, il a répondu à une femme le questionnant sur la méforme de Benzema "je ne parle pas de foot avec les femmes... quelles s'occupent de leurs casseroles". nonononon ce n'est pas une plaisanterie, le ton était très sérieux. Étonnant de la part du conseiller d'un club dans l'équipe féminine est plusieurs fois championne européenne... Déjà que j'aimais pas le foot avant... Thomas
Publié par tegesto le 26 Mars 2013
Chère Causette, Je ne saurais trop te conseiller de t'intéresser au cas de Bernard Lacombe qui a déclaré : "Je ne parle pas de football avec les femmes. C’est ma vision des choses. Qu’elles retournent à leurs casseroles et ça ira beaucoup mieux" Est il envisageable d'attribuer une quiche d'or à ce messieur qui a oublié un peu vite que son équipe féminine est double championne d'europe alors que son équipe masculine... Nicolas
Publié par Aurélie le 25 Mars 2013
Bonjour Causette, Je quitte bientôt boulot, appart, famille, amis, pour retrouver mon amoureux en Nouvelle Calédonie et tout recommencer. Rassure-moi, est-ce que je te retrouverai là-bas ? Si non, je reste en métropole ! Aurélie
Publié par Lilicette le 22 Mars 2013
Chère causette, j'ai peur que notre lune de miel ne soit finie. Je t'ai aimée passionnément je t'ai emballée dans des papiers cadeaux...mais tu commences à moins m'intêresser. 17 pages sur la prostitution c'est pour attirer le lectorat des hommes?, La fesse de la ménagère façon mag porno, c'est pour qui? Je suis triste que notre histoire d'amour se termine aussi vite mais vraiment c'est plus possible. Tu ressembles à ce que tu dénonces.
Publié par ioionette le 22 Mars 2013
Coucou Causette, As-tu vu la dernière de ELLE a propos de "tenter une expérience avec une femme a 40 ans" et de ses BEAUUUUUUXXX clichés sur les lesbiennes ? On peut leur donner un prix Quiche je pense.... et moi je suis bien contente de lire plutôt Causette.
Publié par Marie le 21 Mars 2013
Bonjour Causette, l'affaire des 3 plaignantes de la société de nettoyage de la Gare du Nord est une honte. Ces femmes se plaignent d'agressions sexuelles et tout ce que leur hiérarchie leur répond, en attente de "poursuite de l'enquête", c'est de demander une mutation temporaire pour "se protéger" !! L'accusé n'étant pas ennuyé par ce genre de proposition pour le moment. C'est une affaire pour toi, Bastamag a essayé de contacter la société de nettoyage et la SNCF (donneur d'ordres) sans succès (voir article de Nolwenn Weiler sur bastamag.net, daté du 21 mars 2013). A toi Causette !! Tu as fait tomber Pauvros, tu peux mettre la lumière sur cette histoire aussi !
Publié par Bigorno le 20 Mars 2013
Bonjour Causette, je viens de te décourvir et j'en suis très heureux. Je me tâte même pour un abonnement (et ça fait du bien !). Mais à quand les t-shirts Causette coupe homme qu'on puisse nous aussi nous secouer le cerveau ? Merci à toi !
Publié par zbabou le 20 Mars 2013
Enfin un mensuel que je lis de A à Z et qui me prend les "trippes" . J 'ai travaillé 20 ans dans l'insertion sociale et professionnelle et notamment sur des dispositifs en direction des droits des femmes et de la famille.
Publié par VERDUN le 19 Mars 2013
Le député de Haute-Garonne Gérard Bapt et son homologue de l'Ardèche Pascal Terrasse ont publié ce mardi des pistes, destinées à "nourrir le débat" sur de possibles économies budgétaires. Ils évoquent notamment la diminution par deux des allocations familiales pour les foyers les plus aisés. Je souhaiterai au préalable qu'ils construisent des crèches et évitent proposer des mesures susceptibles de contraindre des femmes désireuses d'avoir une activité professionnelle à s'en priver pour des raisons purement financières. Afin que ces messieurs reviennent à la réalité je les encourage à essayer un retour à la vraie vie pendant quelques temps : payer leurs frais de déplacements, leurs abonnements téléphoniques, leurs frais de repas et de représentation, leurs impôts sur leurs mandats d'élus et ne plus s'appuyer sur la cohorte de petites mains qui simplifient leur quotidien ( chauffeurs à l'Assemblée, collaborateurs de groupes, attachés parlementaires etc etc... Une fois chose faite et quelques économies en plus ;) il sera alors possible d'engager un vrai débat. Merci pour cette seule pilule à avaler qui nous est tolérée.
Publié par Completecontrol le 18 Mars 2013
Et une nouvelle adepte! Moi qui voulait m'ouvrir la tête, je n'ai pas été décue. Faisant part de mon souhait à ma très chère maman, la voilà qui me dit sans hésitation : essaye Causette ma grande, ça te fera du bien! Je peux dire que je suis très heureuse de t'avoir découverte, toi et ton intonation burlesque (mais est ce le bon mot?). Je te souhaite une très longue vie, je continuerai à te lire avec passion (que c'est beau)
Publié par crocus le 16 Mars 2013
Causons les Causettes, j'ai été abonnée un an, et puis je n'ai pas renouvelé...pour mieux pouvoir parler de mon magazine préféré lors de son achat. J'adore le chercher dans les rayons et j'adore encore plus les regards interrogateurs quand on me voit le trouver victorieusement. Et ça rate rarement, une conversation s'engage. Je crois que j'ai converti quelques nouvelles lectrices... Alors les Causettes, je nous aime tellement, que je ne m'abonne pas, je préfère nous retrouver au kiosque.
Publié par Hélène le 15 Mars 2013
Bonjour Causette ! Et bien voilà, fumée blanche, on a un nouveau pape. Mais savais-tu que le 9 mars s'est tenu à Paris le Conclave de Femmes, organisé par le Comité de la Jupe ? Pas de nouvelle papesse, mais des propositions de parité pour l’Église catholique et puis une autre délicieuse : "que les hommes d’Église ne portent plus de robe". Moi, j'adore !
Publié par It's If le 15 Mars 2013
Salut à toi Causette, Pour le 8 mars, mon employeur a convié tous ses employées à des ateliers "cupcakes, calligraphies, créations modes et végétales", le tout par une jolie invitation orange et rose. En ouvrant l'enveloppe, d'abord j'ai ri. Après j'ai pensé au service qui s'est occupé d'organiser cet événement, exclusivement composé de femmes, et là, j'ai pleuré. Ensuite j'ai imaginé le circuit de validation de l'organisation, et à chacune des personnes qui ont donné leur accord pour l'organisation de ces ateliers. J'ai vomi. Je me suis remise de mes émotions en me disant que je te le raconterais, et que je me sens moins seule et incomprise quand je m'adresse à des gens de ta trempe. Continue de mettre du poil à grader dans tous ces rouages bien huilés.
Publié par Vot'Ryse à Tertoutes le 14 Mars 2013
Ma Causette, 8 mars, journée internationale des droits des femmes...Au milieu de trop de mièvreries et autres quiches ("hé, bonne fête, hein" "??" "ben oui, c'est la fête des femmes, aujourd'hui"), une interview de la grande maîtresse de la Grande Loge féminine de France à Télématin. Une tête qui semble bien faite. Une tête à lire Causette : c'est dire ! Mon magazine préféré pourrait consacrer un dossier (en couverture, même ^^) à la franc-maçonnerie au féminin : on entendrait une autre musique qu'à l'habitude, j'en suis sûre. Allez, dis oui...
Publié par oahn le 14 Mars 2013
il y a peu, je me languissais de magazine sachant me parler, m'émerveiller.... Et puis mon cher et tendre m'a parlé de Causette, ce délicieux magazine qui m'a fait rire, sourire, réfléchir et qui me parle, enfin.... merci et ne changez rien!!!!
Publié par Isabelle F. le 13 Mars 2013
Bonjour, Quelques mots pour vous remercier de votre article au sujet de Lucienne Peiry et ses découvertes d\'auteurs d\'Art brut. Une belle respiration dans votre magazine ! Un regard différent sur des femmes différentes. Cordialement Isabelle Flouck
Publié par laliBerté le 13 Mars 2013
Toujours aussi génial votre mag! J'adore Causette ça me rend la vie chouette! ça valse et ça java ça rap où ça dérape ça rock de la toque ça couine les gamines ça mouche les poufs ça travelo les machos! Continuez à nous faire danser!
Publié par Carole le 12 Mars 2013
Chère Causette, Un grand merci pour ton article "libérez l'homme nouveau!" Mon amoureux, vexé que je ne le définisse pas ainsi, redouble depuis d'efforts... Il a encore des progrès à faire, mais il est sur la bonne voie, et ton article semble lui avoir donné envie de se surpasser!
Publié par lasource le 11 Mars 2013
Bravo à la femme de l'homme nouveau !!! Je suis Mamie de 3 petits garçons... et maman de 3 grandes "dames"... Mon féminisme les a tjs fait rigoler, et aujourd'hui 2 d'entre elles rient "jaune"... mais rien n'est perdu, leurs mâles dominants font bien la causette avec belle-maman...et ils progressent , aussi grace à leurs petits garçons qui adorent venir papoter avec Abuela et lui servir le "thé" ! Courage les filles !!! et encore Bravo
Publié par cat le 11 Mars 2013
Causette ! Je profite de cette petite virée en famille au futuroscope pour te faire part de notre conviction partagée que l'homme nouveau est là et bien là! et ma soeur, nos fils (7 ans) et moi même sommes là pour en témoigner et surtout pour y participer en notre qualité de maman et surtout de femmes! Merci à toi , Causette, de m'y aider humblement!
Publié par gorgerouge le 10 Mars 2013
Salut Causette adorée, pourrais-tu faire un papier sur site matricien.org ? Que penses-tu de ce site ? Peut-être l'as-tu déjà dit ?!!! La bise, Gorgerouge, auteur du blog éponyme.
Publié par Eliette D le 10 Mars 2013
Oh mes ovaires, mes ovaires, mes ovaires, Qu'est-ce que je viens de lire dans le monde magazine du 9 mars? « Le télétravail simplifie la carrière des femmes, qui peuvent profiter de cette souplesse d'organisation pour mieux conjuguer leurs impératifs professionnels et familiaux». Ainsi donc, on ne sort pas de cette caricature de la femme, mère avant tout et responsable de la bonne tenue du foyer. Ce genre d’argument permet de justifier les 25% de moins sur notre feuille de paie parce que nous, les femmes, devons aller chercher les enfants à 16H30 à la sortie de l’école et sommes moins disponible parce que nous avons un foyer à tenir. Et le papa dans tout ça? Il est le papa?
Publié par Nat le 10 Mars 2013
Chère Causette, mois après mois, tu me ravis, m'émoustille, m'intéresse, me bouscule, m'aide à réfléchir en allant au-delà de mes opinions. Merci. Et bravo pour ton dossier sur la prostitution, un des plus complets et nuancé que j'ai pu lire sur la question (pour une Catalane, ça n'est pas un phénomène si marginal). Une dernière chose. Si je ne m'abonne pas, alors que je te lis tous les mois, c'est pour le plaisir d'aller t'acheter dans mon village . Un acte militant, entre Le Chasseur Français, National Hebdo and co. Maitenant, en début de mois, il y a cinq Causettes sur l'étagère! Longue et bonne vie à toi.
Publié par Laeti le 09 Mars 2013
Bonjour Causette ! Super votre intervention à l'émission des maternelles pour la journée de la femme ! Maman de 3 garçons, je lutte tous les jours contre les clichés sexistes que même mes petits lous de 6 et 4 ans ramènent gaiement de l'école : les jeux pour les garçons et ceux pour les filles, idem pour les couleurs ... heureusement que lors de ma troisième grossesse j'ai découvert causette, je me sens moins seule ! vive l'éducation pour tous et barbapapa c'est bien un mec tout rose, Non ? !! Sinon mon mari commence à se poser des questions depuis qu'il a voulu aller changer la couche de notre petit dernier de 7 mois dans les toilettes d'une cafétéria (FLUNCH en l'occurence) où nous avions déjeuné. Eh oui, la table à langer se trouvait uniquement dans les toilettes des femmes débordantes d'une file d'attente monstrueuse. Il lui a fallut passer devant toutes ces dames et être observé pendant le change de mille yeux interrogateurs. A quand des tables à langer dans les toilettes des hommes ? Bonne continuation.
Publié par Vero le 09 Mars 2013
Mon secret pour une bonne quiche bien dorée ? Le beurre P****dent ! Comme dans la pub avec la petite fille qui aime le mercredi après-midi, parce qu'elle fait une tarte aux pommes avec sa maman... Maman roulant sans doute dans une voiture italienne qui fait les créneaux toute seule, pour lui permettre de rajuster son chignon. D'où ma question, Chère Causette : j'ai parfois envie de mordre, est-ce normal ?
Publié par La femme de l'homme nouveau le 09 Mars 2013
Bonjour Causette, Je viens de lire ton article sur l'homme nouveau, et j'ai eu envie de crier sur tes pages que je vis avec un homme nouveau. Et j'ai envie de lui dire merci. Merci à toi mon homme nouveau : - D'aimer que j'aime mon travail - D'accepter que je sois mieux rémunérée que toi - De trouver normal que l'on me confie des responsabilités - D'accepter que certain soir je m'écroule de fatigue, et que je ne t'écoute qu'à moitier - De t'être arreter 3 ans de travailler pour élever nos enfants - D'aller les chercher tous les soirs à 16h30, et de gérer le gouter, les jeux, le bain, le diner, les machines et toutes les tâches que j'aurais peut être du assumer avec un autre que toi. - De prendre tes jours enfants malades quand les enfants ont de la fièvre - D'être un VRAI papa : attentif, calin, concerné, joueur, autoritaire avec tes failles, tes doutes et tes remises en question - D'être un VRAI homme avec tes coups de gueule, de folie et ta stabilité - D'avoir encore autant envie de me faire l'amour après 10 ans de vie commune - Que j'ai encore envie de te faire l'amour après 10 de vie commune - De m'avoir permis de m'échapper quelques jours pour une virée entre copines. - De lire Causette en cachette Mais causette en cette journée du 8 Mars, notre vie de couple un peu particulière me donne également envie de crier MERDE : - Merde à ses potes qui disent que je porte la culotte - Merde à ceux qui penses que c'est un fainéant (tu te rends compte : 3 ans à la charge de sa femme!) - Merde à ceux qui penses que c'est une lavette - Merde à ceux qui penses que que je suis une mauvaise mère - Merde à ma culpabilité qui me rattrape parfois lorsque la petite dernière tombe et qu'elle préfère le calin de papa à celui de maman pour la consoler. - Merde à sa gène qui le rattrape parfois quand c'est moi qui paie au resto - Merde à la nourrice qui m'appelle toujours en premier lorsqu'il y a un problème alors que c'est toujours lui qui s'en charge - Merde au prètre qui n'a pas accepté que ma fille soit dans les bras de son papa pour la bénédiction - Merde à ces hommes qui me disent à propos du congé parental : "il a du courage... Moi j'aurais pas pu" - Merde à ces mères qui l'observent d'un peu trop pret lorsqu'il se retrouve le seul homme au parc un mardi après midi - Merde à tous ces gens qui jugent et qui ont du mal à comprendre qu'un couple ca peut fonctionner comme ca.
Publié par fiore le 09 Mars 2013
Bonjour, un grand merci pour ce bol d'air dans la presse féminine : enfin, on respire ! Comme je suis novice, je ne sais pas si vous avez déjà publié un article sur Antoinette Fouque, sa vie de femme et de militante et son approche (contestée ) de la psychanalyse. Une idée pour un des prochains magazines ? Bien cordialement, Fiore
Publié par tartedecomm' le 08 Mars 2013
Bonsoir Causette! En cette journée de la et des femmes, je ne peux résister à l'envie de te faire partager la pub "réouverture salle Richelieu Comédie Française" dispo sur Dailymotion, dans laquelle l'administratrice du 1er théâtre de France ( qui revendique le "ice" et pas le "eur"; fière d'être femme....) s'active à faire le ménage...! Afin de mener cette dure besogne d'accueil envers le public: elle aspirotte, épousette, perchée sur des stiletto, décolleté plongeant... poussant à la fin un son de jouissance... du style: " Yes! I did!..." Comme toute maîtresse de Maison, non?... Pas sûre que ce soit de bon goût, puisque bobonne elle ne l'est pas mais contribue à cette image... Pas sûre que ce soit l'image de la troupe, des femmes de ménage, ni du petit personnel... à représenter... Y'a du boulot sur la plancha du théâtre d'la vraie life!....
Publié par puce le 08 Mars 2013
bonjour Causette.Je travaille dans le domaine de la presse et je crois pouvoirdire que je vois passer tous les titres possibles et imaginables existants en France.Seulement voila,je ne me suis jamais retrouvée dans ce qu'on appelle communement "lapresse féminine".Jusqu'ici,j'avais un peu l'impressiond'etre la seule a ne pas me retrouvée transportée par les themes abordés dans ces magazines,toujours un peu semblables et réducteurs.La mode,lespeoples et le dernier régime en vogue,moi,ça ne me fait pas tellement réver!Sur ce,à plusieures reprise,UN collègue(oui,oui,je dits bien UN collègue),me fait remarquer qu'il a ouvert Causette et me dit-il:"elles y vont fort".Devant unetelle insistance macuriosité piquée au vif,je me décide a jeter un oeuil.Et là,ce fut une révélation(oui,oui,une révélation,le mot n'est pas trop fort).Je m'explique:les sujets abordés sonttrès interessants,et selon moi,l'Edito et les chroniques sont un petit bijou d'écriture,incisifs à souhait!Alors un grand merci pour cet excellent magazine et et longue vie à vous.Je suis à ce jour une adepte!
Publié par claudomir le 08 Mars 2013
Causette, tu me fais hurler de rire, et en ce moment j'en ai besoin (peut-être que je te raconterai une autre fois pourquoi). Je viens de te découvrir à 70 printemps, presque toutes mes dents et à peine ridée. Il n'est jamais trop tard ... Quoique dans certaines activités cela devient difficile. Bref, ma fille habite la Suède et lors de mon dernier voyage je lui ai apporté ton dernier numéro. Dans son autobus, elle a pouffé de rire toute seule et s'est régalé des mines offusquées de ces braves "bergamiennes". A son retour le soir, elle m'a confié qu'elle ne connaissait personne avec qui elle pourrait de la sorte "sainement rigoler" des choses de la vie tout en y réfléchissant aussi et qu'elle aimerait bien avoir une copine comme toi. J'ai donc décidé de lui offrir un abonnement. Merci pour les bons moments que tu nous offres. Claudomir (quand j'étais petite, je détestais la douche et mes soeurs m'avaient ainsi surnommée)
Publié par laeti le 08 Mars 2013
Journée de la femme ce jour, en marge du journal de France 3 et pour nous faire honneur (dixit la présentatrice) une recette de cuisine de la daube provençale. Non mais je rêve? A l'heure de la ménagère on nous en ressert: beurk!
Publié par ju le 08 Mars 2013
Chère Causette! J'ai une nouvelle d'exception pour toi! Le CDI de mon lycée est maintenant abonné à ton magazine et désormais je n'ai plus qu'un seul regret: ne pas avoir assez d'heures de libres pour pouvoir te consulter complètement. Mais je n'ai qu'une seule chose à dire: merci au CDI de mon lycée de proposer en permanence ton magazine et diverses lectures en faveur de l'égalité femmes-hommes! et merci à toi pour ce magazine passionnant!
Publié par Isabelle le 08 Mars 2013
Bonjour Causette, Je viens de recevoir dans ma boîte mail une publicité de mon opérateur mobile, pour me proposer une offre (toutes les occasions sont bonnes à récupérer pour nous vendre quelque chose!)en rapport avec la journée de la femme! Déjà que \"les journées pour ou de...\" je vois pas trop l\'intérêt, mais si en plus on nous fait l\'affront d\'essayer de nous fourguer \" le Wiko Minimi rose est tout petit, tout mimi... \" et qu\'on nous précise \" mais il a tout d\'un grand ! Laissez-vous séduire... \"Parceque les femmes aiment, bien sûre, ce qui est rose, mini et sont séduite par ce qui fait tout comme des grands! On nous prend vraiment pour des quiches! C\'est quand que le gouvernement de François s\'attaque à l\'image dégradante de la femme dans les médias et la publicité? C\'est maintenant ou c\'est encore une promesse?
Publié par rosequiche le 08 Mars 2013
Parce qu'on n'est pas avares de quiches : Le conseiller de Paris UMP Pierre-Yves Bournazel, candidat à l’investiture de son parti pour les municipales parisiennes, a proposé jeudi la création d’une «flotte de taxis roses (...) dédiés exclusivement à un public féminin»...
Publié par Sophie le 08 Mars 2013
Aujourd'hui, journée de la femme, Libé fait le choix d'un portrait que je trouve vraiment de mauvais goût.... "Miss France" et en sous titre: "elle assume l'alliance entre QI et mensurations".... sauf que justement on ne la connait pas pour son QI mais bien pour ses mensurations...
Publié par loulou le 08 Mars 2013
Programme de la Journée de la femme à Nouméa : Ateliers participatifs : création de bijoux avec des matériaux recyclés ; réalisation de sculptures sur fruits et légumes ; art canettes : fabrication d’objets à base de canettes ; tressage sur aluminium ; recycl’art : compositions florales à base de canettes ; tressage en fibres naturelles. Atelier relaxation : découverte des points de pression de bien-être et des vertus des huiles essentielles ; confection de tisanes et dégustation. Atelier reliure de livres : présentation des différentes techniques de reliure et des machines et outils nécessaires. Atelier produits d’entretien faits maison : des recettes écologiques pour fabriquer soi-même ses produits d’entretien. Préparations culinaires : réalisation de recettes faciles à base de produits locaux avec le chef Thierry Boudry. Parcours botanique : visite des jardins de la maison Célières avec Bernard Suprin, botaniste. Passlivres : livres en libre accès, à emprunter. Aucune conférence, aucun débat sur les inégalités Hommes/Femmes et pourtant y'a de quoi faire sur le caillou!!
Publié par Elcoeda le 07 Mars 2013
Chère Causette. Je suis NRV aujourd'hui. Je viens d'apprendre que la réforme du congé parental d'éducation qui sera présentée ce soir par notre Président Lardon - ingrédient prioritaire à la Quiche - est d'un sexisme sans bornes ! Ils veulent maintenir le CPE tel qu'il est aujourd'hui (alors qu'ils parlaient de le réduire à un an, mais mis devant le fait qu'il n'y a pas assez de structures d'accueil, et que finalement les CPE coûtent nettement moins cher à l'Etat que les crèches (CPE = presque 400€ par mois, une place en crèche 14000€ par an).... on garde la durée de 3 ans. MAIS pendant ces 3 ans, 6 mois seront reservés au Papa. Moi je dis... humm pourquoi pas, si le papa est partant. Sauf que pour inciter les pères à rester à la maison avec leurs progénitures, on va leur donner une bonification des indemnités !!!! Oui oui oui... les hommes seront mieux payés pour gérer le vomito et les caca-boudins que leurs femmes ! ET ON NOUS PARLE D'EGALITE ??? Je suis un peu en rage là.... Bon... je suis beaucoup en rage !!
Publié par Mathilde le 07 Mars 2013
Aujourd'hui, rendez vous dans une grande administration où je dos remplir une tonne de paperasse. Et là, la mention "Mademoiselle" a disparue! Je manifeste ma bonne surprise à mon interlocuteur (un homme). Sa réponse : "Oui, c'est dommage, je milite pour qu'ils rajoute la mention damoiseau." Merci monsieur le recruteur.
Publié par Laurène le 06 Mars 2013
Chère Causette. Je te suis depuis maintenant deux ans et demi, et je viens râler. Tu prêches pour la dignité des femmes, le fait qu'on instrumentalise leur corps...et à mesure des numéros je suis choquée de voir les corps féminins dénudés s'amonceler...mon agacement a atteint son paroxysme dans ton dossier prostitution (par ailleurs intéressant) où je me suis sentie carrément agressée par la représentation de la femme. C'est sans doute une réalité, mais je ne m'abonne pas à Causette pour avoir un étalage visuel et à la limite de la pornographie de ces concepts que tu dénonces et qui me révoltent. L'intitulé de la série de photos et sa prétendue "pudeur" sont cyniques. Racolage ? Maladresse ? Il n'empêche que je ne peux pas partager un Causette avec des amis masculins sans qu'ils s'étonnent d'autant de femmes nues dans un magasine féministe. Je partage cet étonnement tout comme je m'étonne que la sexualité prenne autant de place dans le mag', souvent traitée sous des angles auxquels je ne m'identifie pas. Causettement.
Publié par UneQuicheBordelaise le 06 Mars 2013
Bonjour à toutes et tous, en quête d'un patron pour un apprentissage en pâtisserie je fus (des)agréablement surprise par un refus fortement sexiste venant d'une femme, oui une femme s'il-vous-plait. "Je ne pourrais vous embaucher car vous êtes une femme. Je préfère embaucher des hommes même s'ils sont impolis et pas très sympa. Vous savez, se lever tôt le matin, porter des choses lourdes,... ce sera dur pour vous. Je vous conseille les grandes surfaces car si on vous a dit non jusqu'à maintenant c'est simplement car vous être une femme et en plus de ça vous êtes petite." Je propose donc une récolte de fonds afin d'abonner cette âme en perdition et de la sauver avant qu'il ne soit trop tard, si ce n'est pas déjà le cas.
Publié par Mlle le 06 Mars 2013
Petit bonjour de la part de mon cousin homophobe et macho qui s'appelle... Eric! Tient tient...
Publié par SAV du net le 06 Mars 2013
"La Part-Dieu célèbre la femme ! Parce que toutes les femmes sont précieuses et belles, La Part-Dieu les met à l’honneur à l’occasion de la journée de la femme ! Coiffures, maquillage et conseils en image sont au programme ! Le vendredi 8 mars de 10h00 à 19h00." Parce qu'elles sont vraiment belles...mais pas suffisamment ! Bonne journée de la femme à toutes, ah ah!
Publié par Maria le 06 Mars 2013
Au secours !!!! Toulouse, le 5 mars 2013 - Capfeminin.fr, magazine régional d’informations féminines, organise le 8 mars 2013 une soirée pour les femmes d’aujourd’hui, qui ont trop souvent le sentiment d’être débordées et propose une réflexion sur la place des femmes aujourd’hui dans la société. Cette soirée « Capwoman » sera organisée pour faciliter la mise en réseau des femmes qui se lancent dans l’aventure de l’entreprenariat et des échanges de bons procédés pour se faciliter la vie qu’elles ont tout en optimisant leur temps entre la maison et le travail. A cette occasion, des spécialistes, chacune dans leur secteur respectif, se réuniront dans une ambiance conviviale afin d’y partager des conseils utiles pour aider les femmes à mieux gérer les tracas quotidiens. Une soirée idéale pour les petits budgets et pour celles qui cherchent à gérer au mieux leur journée. Dany Laban, experte en maquillage, interviendra sur des conseils beauté et consacrera son intervention en divulguant ses meilleurs conseils pour rattraper un maquillage au cours d’une journée et le transformer. Anne de Boussac, spécialiste de relooking mode, expliquera comment donner du style à son apparence sans se ruiner. Elle interviendra sur le thème de la mode et sur la manière de transformer une tenue avec quelques accessoires. Bref, tout ce dont une femme a besoin aujourd’hui ! Elise, consultante webmarketing chez Kreactiv, donnera quelques recommandations pour optimiser sa communication sur le web et plus particulièrement sur les réseaux sociaux, indispensables aujourd’hui. Alexia de Miam Cuisine, chef à domicile, aidera les femmes à proposer une alimentation équilibrée même quand on se retrouve face à son frigo sans grande inspiration. Ce rendez-vous convivial est organisé dans l’institut de beauté et de maquillage de Dany Laban, 30 bd d’Arcole à Toulouse de 19h à 22h. Nous restons à votre disposition pour tout complément d’informations et de visuels. Bien cordialement, Des Capwomen en puissance !
Publié par Marion le 06 Mars 2013
Chère Causette, j'ai 27 ans et suis globalement acquise à ta cause depuis que tu m'as montré tes seins chez mon buraliste. Cependant, je me retrouve de moins en moins dans tes pages s'adressant à l’hétérosexuelle parisienne de classe moyenne ou plus. Là où le docteur Kpote m'a séduite, la fesse cachée de la ménagère m'a refroidie. Je suis déçue car je t'aime très fort, je voulais juste te le dire. Par contre, merci pour l'article sur les femen qui m'a permis d'entamer une réflexion sur ce mouvement, (même si après avoir regardé le reportage de Caroline Fourest je ne sais toujours pas ce que j'en pense !) J'espère te relire bientôt avec le même plaisir qu'avant car tu me manques petite insolente !
Publié par marie26 le 05 Mars 2013
Chère Causette, La pub n'en finit pas de nous étonner! Après Julien Courbet et ses fenêtres, mises en valeur par une jeune fille plantureuse en maillot de bain (mais que vient-elle faire là???) , voici que Contrex transforme le concept de femme objet en celui d'homme objet dans ses derniers spots... Pathétique, la rangée de nanas hystériques en train de pédaler... On nous prend vraiment pour des Q******!!!
Publié par Myriam le 05 Mars 2013
Bonjour Causette, Je n'en reviens pas que ce journal si féfenseur de la cause des femmes, journal que je dévore, est à l'initiative de deux hommes ! Ca fait sourire !
Publié par Daria le 05 Mars 2013
Bonjour ! je ne suis pas une lectrice assidue, mais Merci pour votre pêche, votre humour et d'épingler les relents de sexisme qui sévissent encore trop souvent... Un petit bémol pour moi, dans votre dossier sur la prostitution du Causette#33, je suis décontenancée par le choix de vos phtographies... la mise en scène et leur tendance "esthétisante" me semblant déplacée par rapport à la réalité de ce milieu que vous dénoncez d'ailleurs fort bien ! .... mais allez, pour le reste ne changez rien, Bonne continuation ! Cordialement
Publié par quichelorraine le 05 Mars 2013
La quiche du jour : la Journée de la Femme organisée par la ville de Laxou (54)... Cuisine, Ateliers Bien-être/aromathérapie, Manucure, Coiffure, Maquillage, Goûter, Défilé sur fond musical de femmes en tenue traditionnelle, et tout au long de l’après midi, le clown CHAMALO égayera les esprits ! Pour les animations réellement en rapport avec cette journée, il faut se lever tôt et se dédoubler, car c'est à 9h du matin et à deux endroits en même temps : ici un petit déjeuner-débat sur l'entrepreneuriat, et ailleurs un café-débat sur les violences faites aux femmes... Vous pourrez noter également le choix QUICHISSIME de l'affiche sur le site officiel de la ville !!!
Publié par stop-quichée le 04 Mars 2013
je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager cette pépite commise par mon banquier: "pour votre nouvelle carte bleue, je peux vous proposer une carte signée par un grand couturier - après tout, les femmes aiment tout ce qui brille!" Je lui transmets une bise de votre part ? :)
Publié par nath384 le 04 Mars 2013
Bonjour Causette, j'aurais aimé rester au lit le 8 mars mais je fais une conférence sur la sexualisation précoce des filles ce soir-là à destinations de parents (et en l'occurence, certainement beaucoup de mères). C'est la deuxième que je fais sur le sujet et la participation est encourageante
Publié par Co. le 04 Mars 2013
Salut Causette, je vous lis depuis le 1er numéro, et c'est toujours avec autant de plaisir...petit bémol ce mois-ci : vous chroniquez Bastien Vivès, sympa, en tous cas les titres que vous mentionnez, et le p'tit gars aussi, blondinet à croquer !Mais je vous propose de lire son "Melons de la colère" aux Requins Marteaux...très différent...je m'étonne de voir son nom dans vos pages...ai aussi entendu des interview de sa part...pas franchement "causette" pour le coup... J'avais beaucoup aimé Brétécher...à quand un dossier sur l'image de la femme dans les bd ?c'est ce que lisent nos gamins...et franchement, ça fait peur... je vous attends quand même en avril...
Publié par fanfreluche le 04 Mars 2013
Salut causette, j'ai une quiche du pôle emploi : tu m'explique pourquoi la catégorie "candidat" est représenté par une femme métisse quand la catégorie "employeur" est un bon brave type plus blanc que mon cul?
Publié par Pauline le 03 Mars 2013
Juste pour attirer votre attention sur une campagne de pub pour un match de foot entre saint étienne et rennes qui aura lieu le 8 mars : un petit canard vibromasseur pour inviter les femmes à venir vibrer au match..! Heureusement que la journée de la femme existe pour nous permettre de voir (encore!) toute la profondeur de certains publicitaires! Merci pour votre magazine que je découvre et adore!
Publié par Julie le 03 Mars 2013
Chère Causette, Je viens vers toi concernant le numéro de février 2013 ... A l'ère où l'on dévoile tout ou presque concernant les femmes (sujet d'ailleurs évoqué dans les dossier des règles de ce même numéro) je suis très étonnée de voir en première page une femme nue sur un lit, et en dernière page un homme sur un lit aussi, mais lui a la chance de porter un slibard (qui d'ailleurs est moche :) ) !! Alors elle est où l'égalité là ? Nous on a le droit de voir TOUT de notre anatomie mais Monsieur on lui cache le moindre bout du quiqui ! Sur ce, j'attend déjà le numéro d'avril car celui de mars est déjà lu, snif .. Bonne continuation !!!!
Publié par Chris le 03 Mars 2013
Dans femme actuelle (eh oui, ma culture est exhaustive !) de cette semaine, rubrique psycho sexo.... la journaliste écrit : "il y a 30 ou 40 ans, les seules femmes autorisées à exprimer clairement leur sexualité étaient les prostituées". Je ne sais pas quel âge a cette journaliste, mais il y a 30 ou 40 ans, on était entre 1973 et 1983, la pilule était légale depuis quelques années déjà, le sida n'existait pas, la majorité venait de passer à 18 ans, la révolution sexuelle était en route, je lisais "F", journal féministe et je peux vous assurer que je n'étais pas prostituée. Mais, et je n'étais pas la seule, j'"exprimais librement ma sexualité" : c'était une période faste : je me suis arrêtée de compter à 100 ! et j'ai toujours été volontaire.
Publié par Chris le 03 Mars 2013
Dans femme actuelle (eh oui, ma culture est exhaustive !) de cette semaine, rubrique psycho sexo.... la journaliste écrit : "il y a 30 ou 40 ans, les seules femmes autorisées à exprimer clairement leur sexualité étaient les prostituées". Je ne sais pas quel âge a cette journaliste, mais il y a 30 ou 40 ans, on était entre 1973 et 1983, la pilule était légale depuis quelques années déjà, le sida n'existait pas, la majorité venait de passer à 18 ans, la révolution sexuelle était en route, je lisais "F", journal féministe et je peux vous assurer que je n'étais pas prostituée. Mais, et je n'étais pas la seule, j'"exprimais librement ma sexualité" : c'était une période faste : je me suis arrêtée de compter à 100 ! et j'ai toujours été volontaire.
Publié par nadine124 le 02 Mars 2013
Petite réaction, un peu tardive, à l'annonce " Nescabo bon éta " : Je suis bénévole dans une association qui lutte contre illettrisme des adultes. Croyez-moi, il faut beaucoup de courage pour vivre au quotidien avec ce handicap. La majorité des personnes que nous accompagnons ont été scolarisées en France, travaillent et luttent au quotidien... J'espère vraiment que l'escabeau a été vendu !
Publié par chris le 01 Mars 2013
C'est ma copine d'enfance qui m'a fait découvrir le magazine. C'est ma fille (11 ans) qui a soufflé à son père de m'abonner à causette pour mon anniv. C'est une de mes étudiante assistante sociale qui m'a dit l'autre jour, lorsque je parlais des femmes atteintes de déficiences qu'on avait stérilisées contre leur gré, "vous ne liriez pas causette, vous ?" ça fait chaud au coeur, non "ces histoires de filles"? PS: Allez voir syngué sabour et wadjda au ciné, encore des histoires de femmes...
Publié par Anaïs le 01 Mars 2013
Chère Causette et chers mâles, J'ai pas mal d'amis du sexe opposé et parfois nos discussions sont assez révélatrices. C'est pourquoi, mes amis les hommes, je voudrai (avec l'appui de notre chère Causette, je l’espère) rétablir une vérité perdue depuis que les romans à l'eau de rose existent: nous, femelles, nous nous masturbons et nous apprécions aussi un porno bien fait de temps en temps. Non, vous n'êtes pas les seuls a devoir vous préoccuper de votre historique, mais nous au moins on est pas lamentablement trahies par les rouleaux de sopalin... Parce qu'il fallait qu'on se le dise, bordel de bite !
Publié par Catherine le 28 Février 2013
Chère Causette, il est pas facile ton dossier de ce mois sur la prostitution. Il est pas facile parce qu'il appuie vraiment là où ça fait mal : l'intérêt mou. Je me suis toujours sentie solidaire des frangines prostituées. Je les défendais dans les discussions, je nuançais les propos. Comme j'étais loin du compte... J'avais moi aussi l'impression que l'ouverture des bordels leur assureraient une sécurité et un cadre chauffé. Quelle niaiserie. L'iconographie collective nous abreuve de clichés parisiens coquins, type la série "Maison Close". On en veut bien là bas des putes. Dans un cadre mignon et surrané. On leur reconnaît tout juste une légitime indignation de ne pas pouvoir partir quand elles le souhaiteraient. Et ça ne va pas plus loin. Intérêt mou, myope, étroit. Il fait du mal ton dossier de ce mois, mais il fait du bien aussi. La lumière pique un peu, mais on est quand même mieux les yeux ouverts.
Publié par Nikita le 27 Février 2013
Il est intéressant de voir que france télévisions fait de la pub dans le dernier causette à propos de la journée des femmes Mais avant de faire des émissions sur cette cause, il serait de bon ton que l'entreprise pratique la parité et l'égalité salariale, ce qui est loin d'être le cas Croyez en mon experience
Publié par naëla le 27 Février 2013
Je viens de recevoir le causette de ce mois-ci (j'ai cette chance de ne pas devoir me déplacer dehors dans le froid pour aller te chercher, vu que je suis abonnée ! ). L'édito qui parle de ton oncle m'a fait me souvenir que je devais remercier mon papa d'amour. Car, bien qu'il soit très viril et un peu macho (méditerranée... quand tu nous tient), il m'a quand même appris à 6 ans à lancer des couteaux pour les planter dans les arbres, puis à grimper dans l'arbre, mettre le couteau entre mes dents puis redescendre. Il m'a aussi félicitée à chaque fois que j'ai foutu leur rouste à des garçons qui le méritaient bien à l'école et aujourd'hui à des vilains garçons qui m'embêtent dans la rue, et qui me félicite encore maintenant quand je préfère faire des boulots pourris voire en cumuler deux pour ne dépendre de personne et surtout pas d'un homme. Ah oui, et un papa qui dit rien quand aux repas de famille je mets les pieds sous la table et que je laisse mes sœurs servir le repas et débarrasser la table (merci aussi à elles, du coup). Enfin bref, merci papa d'avoir fait de moi une femme forte et non pas une femme victime de son sexe. ps: je ne suis ni une "sale-gouine" ni une "féministe- extrémiste- qui- s'épile- pas- sous- les- bras- et- qui- se- fait- appeler- robert". Même que parfois, je mets du maquillage et je prends une douche. Si, si.
Publié par Clé le 27 Février 2013
Chère Causette et lectrices, Vous cherchez vos quiches du mois? Je les ai trouvées! Elles sont 3 top models, sortent d'un train en sous-vêtements, courent comme des cruches dans la Gare de Lyon et disent aux passants à l'air plutôt navrés: "J'ai oublié mes vêtements dans le train, pouvez-vous me prêter votre manteau?!" Qu'elles sont drôles! Merci, ETAM pour ton "Défi Sexy : Des filles en lingerie à la Gare de Lyon !" (à voir sur YouTube). Si je n'ai pas encore brûlé mes soutiens-gorge de cette marque, j'ai au moins mis un pouce rouge à cette vidéo désolante et vous invite à faire de même.
Publié par Pauline le 26 Février 2013
Chère Causette, L'homme nouveau dont tu parles, je l'ai! Il est en train de passer l'aspirateur à l'étage pendant qu'affalée dans un fauteuil je te dévore.... Alors pour ça, et pour bien d'autre encore, Merci Chaton d'être mon homme....
Publié par Betty Boo le 25 Février 2013
Le Magazine Parents militerait-il pour la parentalité lesbienne ? Ainsi scande sa dernière publicité : "Parents, le magazine préféré des mamans" ... Quoiqu'il en soit, les responsables de la comm' du magazine semblent avoir oublié qu'il y avait aussi parfois des papas en couple avec les mamans, et aussi des papas en couple avec des papas ... Un petit tour sur le site du magazine montrera facilement que les clichés ne s'arrêtent pas aux publicités... Petite synthèse d'un article intitulé "Quand consulté un sexologue ?" : selon l'auteur, l'anorgasmie ne concernerait par exemple que les femmes (évidemment, ce sont les femmes qui sont frigides, c'est bien connu !) Mais, pourquoi ?!? "Au-delà du fait que chaque femme a besoin d’un environnement particulier pour « atteindre » l’orgasme [et pas l'homme ? Ah non c'est vrai, c'est mécanique !], le ressenti orgasmique demande des connaissances et des apprentissages anatomiques et érotiques [Ben oui, évidemment, les hommes s'y connaissent tellement mieux dans ce domaine]. Grrrrrrrr...
Publié par odrélipolipo le 24 Février 2013
Tout d'abord, merci pour ce magasine qui permet de réfléchir et en humour en +!!! Je viens de finir votre enquête sur les menstruations et je me sens frustrée (j'attendais un peu plus de réponses sur ces fameux produits qui sont dans les protections et leurs conséquences sur notre corps plus que celles sur la planète...!) Et puis je me sens un ovni parce que je me sens en paix avec le fait d'être réglée (c'est ce qui fait de moi ce que je suis: une femme bordel!!!!!). Pourquoi ne pas apprendre à vivre avec plutôt que de s'en couper et de jouer aux apprentis sorciers!!! Jusqu'où ira-t-on dans le déni et le reniement de ce que nous sommes???? Bref, merci quand même de faire un dossier sur ce sujet.
Publié par fantômette le 24 Février 2013
je suis écoeurée par l'affiche -hébergée par la RATP sur ses propres panneaux sous verre, et style 'on aime on y va'- pour la coupe de la ligue féminine de hand en Février 2013 à Coubertin: une nénette en guépière et brandissant un fouet ..pour dresser un ballon de hand!!!! ... et pour détourner l'attention des histoires de matches truqués?
Publié par Sandrine le 24 Février 2013
C'est ma fille de 14 ans qui m'a fait découvrir Causette, déjà lectrice assidue, vous m'avez aussi pris dans vos filets... Pour botter le derrière des idées reçues, mon mari roule en 2cv, moi en moto, lui, fan de plantes vertes, moi de bricolage, je suis peintre en bâtiment, lui bosse dans les bureaux...notre couple va super bien, nos 2 filles Lola et Anaïs se jette sur votre magazine...OUFFF j'ai pas fait 2 quiches.
Publié par steph le 23 Février 2013
Chère Causette, voici la réponse de mon charmant médecin généraliste, à qui je rappelais tout simplement que le "mademoiselle" ne s'utilise plus: "Ah, vous êtes de celles-là, vous?" De celles-là...mais de quelle race pestiférée parle-t-il?
Publié par Gertrude100006 le 22 Février 2013
Chère Causette, je me suis installée en Asie il y a quelques mois avec mon amoureux, pour son boulot, et la vie est plutôt cool par ici. Cependant mes copines, restées en France, me charrient parce que, comme je ne bosse pas pour le moment, je dépend de mon mec, et donc ma conception féministe de la vie doit en prend un sacré coup. Depuis, je n'arrête pas de me demander effectivement si le féminisme ne passe que par le travail des femmes!? Est ce qu'on peut être féministe sans pour autant être indépendante financièrement? Est ce que je vais finir par devenir une quiche?
Publié par églantine le 22 Février 2013
Chère Causette, après le car-wash effectué par des nanas en microshort, voici le "home-wash" par des mecs torse-nu : oui oui, j'ai découvert ça par hasard sur le site d'un nettoyant ménager (You), et je ne pouvais que te faire partager cette découverte. Tu choisis 5 apollon parmi une brochette, en leur attribuant à chacun une pièce, et si tu gagnes ils viennent chez toi faire le ménage, ou chez une copine si tu préfères... Puisqu'on en n'est pas à un cliché près, il se murmure que le prochain lot serait une armée de jeunes filles en maillot qui posent le papier peint et réparent la plomberie.Sexiste moi ? bien à toi, églatine qui hallucine
Publié par Mako le 21 Février 2013
Plus je relis votre article sur "la drôle de guerre des miliciennes" au Mali et moins je le comprends. En fait il m'énerve, parler de combattantes au chômage est franchement limite....En tant que femme Africaine, je suis heureuse que ces "drôles" de guerrières n'aient pas rejoint le front. Un comble???
Publié par Lène le 20 Février 2013
C'est quoi ce dossier sur les règles? Suis-je la seule à ne jamais avoir mal (ou presque)? Moi j'ai peur quand je ne les ai pas, je suis heureuse de sentir le t emps s'écouler par cycle. Alors que l'ensemble de vos articles en donnent une impression générale assez déplaisante. Et puis, où sont les notions élémentaires d e biologie? Bref, autant j'avais aimé le dernier numéro (le dossier sur la RNT, très intéressant... pas assez technique à mon goût), autant là... C'est un magazine féminin, certes, mais on a le droit de comprendre les choses un minimum (il paraît même que certaines femmes ont fait des études scientifiques, et même elles peuvent s'intéresser à autre chose qu'à la biologie.) Parce que sinon, c'est se conformer aux stéréotypes de genre... un peu tarte, non?
Publié par Emilie le 20 Février 2013
On nous prend pour des quiches dès le début! Mon fils, 11 ans s'est fait coupé les cheveux (qu'il avait assez longs) en décembre dernier, shampoing, ciseaux, tondeuse, la coiffeuse y a bien passé plus d'une demie-heure. Cout total : 15 euro. Sa soeur, 8 ans, y est passé elle aussi, il y a une semaine, février quoi, un petit shampoing et le coiffeur lui a enlevé 4 cm sur la longueur, un rafraîchissement qui a duré maximum une demie heure: cout total : 19 euro. Je crois que c'est juste parce que c'était une fille!!
Publié par Cam-in-orders le 20 Février 2013
Libération! Depuis quelques mois j'ai changé de vie, en quête de liberté. Petit à petit j'ai réussis à mettre fin beaucoup de choses et à en commencer de nouvelles. Cette liberté je la tiens entre autres grâce à toi, car maintenant je me bats pour ce qui me plait. Je suis une ado et j'ai réussi à de me défaire des stéréotypes. Maintenant,je vis ma vie : je fume, je ne lis que Causette et Libération, j'écris des lettres (des vraies!), j'ai une coupe à la garçonne, des pantalons cigarettes et je vais au manifs pour le mariage pour tous. Je suis une fille libre et je les emmerde tous, parce que je HEUREUSE! Merci Causette de m'avoir aidée à acquérir cette liberté et on est pas des quiches merde! Camille, 15 ans.
Publié par claire le 19 Février 2013
Ah ben merci !! J'étais au repos pour torticolis et à cause de vous j'ai rigolé et me suis encore plus coincée ! J'aurais dû acheter le Figaro ou le Financial Times...
Publié par laure le 18 Février 2013
Le week-end dernier, retrouvailles familiales...au menu débat sur le bio, le réchauffement climatique, le mariage pour tous... On est plutôt à gauche et défenseuses des droits des femmes (4 filles) dans notre famille surement à cause de notre père anarchiste et de notre maman franco-marocaine ! On a toutefois pas réussit à se mettre d'accord sur la GPA (gestation par autrui). Alors que pour ma soeur et mon père, il s'agirait d'une avancé naturelle et normale. Ma mère et moi, nous dénoncions la marchandisation du corps de la femme, pendant que ma 3ème soeur avait un opinion partagé! Mais quand je lis dans le journal Le Monde: "En définitive, permettre aux femmes, qui y consentent dans un cadre légal, d'offrir un enfant à un couple qui ne peut en avoir, ne serait-ce pas la plus grande subversion féministe que l'on puisse imaginer : s'affranchir enfin du devoir d'être mère ?" J'ai l'impression qu'on nous prend pour des quiches ... Un débat dans causette me ferait grand bien! Merci à vous d'éclairer mes pensées :-)
Publié par aaronora le 18 Février 2013
A celles et ceux qui ont été intéressés par l'article sur Keny Arkana du dernier numéro, je vous invite à regarder son documentaire "un autre monde est possible" qui est une véritable perle.
Publié par limousinerousse le 18 Février 2013
merci pour cette excellent dossier ragnanesque ! c'était aussi le bon temps ...de ma jeunesse ! Signé :une jeune retraitée ménopausée PS Comment faire pour envoyer une photo ?
Publié par Lucie le 18 Février 2013
Je re-re-reviens vers vous pour vous faire partager l'article qui m'a passionnée récemment sur un certain site, et qui a pour titre : "à quoi pense un homme ?" Bien qu'il semble destiné seulement aux demoiselles curieuses de connaître les pensées de leurs jules (d'ailleurs, pour résumer, ledit jules ne pense qu'à leurs mamelles, qu'on se le dise), l'article a la décence d'accorder, parité oblige, un petit paragraphe à ce qui hante nos pensées à nous, les femmes. Attention, c'est édifiant : "Les femmes quant à elles regardent l’alliance, le coté vénal n’est pas non plus à oublier. L’argent les rassure, elles arriveraient davantage à trouver l’orgasme proportionnellement au portefeuille de leur partenaire. Il leur inspire la sécurité." Yay !
Publié par Roukemoute le 17 Février 2013
Salut chère Causette, voilà maintenant quelques mois que je vous ai découverts, et vous adore. J'aimerais vous faire part d'une petite histoire qui m'est arrivée, me faisant réagir sur la mentalité des gens de nos jours. J'étais donc à la gare entourée de quelques collègues, je te lisais tranquillement et amoureusement, tu étais le numéro 31, quand un jeune garçon a aperçu la couverture et m'a balancé :-"Tu lis quoi toi ?" -C'est un magasine féministe -Ha, ben t'es lesbienne alors ! Voilà. Aberrant. Délirant, Révoltant...
Publié par Lucie le 15 Février 2013
En recherche effrénée d'un job étudiant, j'ai eu aujourd'hui le loisir d'apprendre qu'en plus de sembler condamnée aux baby-sittings pour un bon bout de temps encore, je n'étais apparemment pas capable d'avoir une opinion propre... Une agréable offre d'emploi : "Messieurs, nous vous rémunérons lorsque vous nous donnez votre avis! Votre Opinion est un service qui vous permet de recevoir de l'argent en donnant votre opinion sur des produits et des services. Votre avis est important pour les sociétés qui veulent comprendre ce que pensent leurs clients. Elles sont donc prêtes à vous rémunérer en échange de votre temps. Inscrivez-vous sur VotreOpinion (Hommes uniquementr)"
Publié par Poulpettine le 14 Février 2013
En ce jour de Saint-Valentin, il ne fallait pas manquer le lancement de la lamentable campagne de pub "Finally Together" de la marque de soutif Valege. Afin de vendre son dernier modèle push-up-up-up, la marque a mis en scène 2 "individus", de ridicules tétons sur pattes (oui, vous avez bien lu) que l'on voit se jeter dans les bras l'un de l'autre dans un décor de port de 3ème zone (évidemment, sous le contrôle phallique d'une espèce de grue en arrière-plan). Le message, ô combien romantique, pour l'occasion: "A tous ceux faits pour être ensemble" Ca se voulait drôle et décalé...
Publié par Placide59 le 14 Février 2013
Il y a un moment que je lis votre magazine... En tant que mec, je le prêtes régulièrement à des copines... J'ai beaucoup aimé votre article sur Rockaway...
Publié par Crashbox9 le 14 Février 2013
Bonjour à toutes (et à tous évidemment!) Je ne dois pas être la première à taper un énorme coup de gueule sur la nouvelle méthode de "contraception" commercialisée par Clear...poétiquement dénommée "le moniteur de contraception", ou l'autre nom pour la méthode OGINO remise au goût du jour... On nous prend (et on prend surtout les toutes jeunes filles, moins au fait peut-être que la trentenaire que je suis) pour des QUICHES!! Crashbox9 PS/ quand on sait qu'une étude scientifique très sérieuse démontre que de nombreuses femmes ovulent à n'importe quel moment de leur cycle (et ne sont pas forcément réglées comme des coucous suisses...), on comprend que la contraception miracle de cette marque si connue, "sans effets secondaires" (le désamour de la pilule, ça se markete mesdames!), aura comme effet "primaire"...des grossesses !
Publié par Anne le 13 Février 2013
Bonjour, Je ne sais pas si vous allez être contents ou pas: j'achète régulièrement votre journal puis l'amène à mon travail. Je l'ai ainsi fait découvrir à une quinzaine de personnes. Certains articles alimentent les conversations (les pompiers, orgasme féminin sonore ou pas), ou les couvertures (elle fait au moins du 42!). Les collègues le lisent chez eux et le ramènent, puis je le passe à une copine qui l'a fait découvrir à deux voisines. En gros, mon achat équivaut à 20 lecteurs (gratuits) tous intéressés, qui en parlent autour d'eux mais pas tous enthousiastes :"ce journal pour lesbiennes frigides", il parait que c'est de l'humour, qu'en pensez-vous?
Publié par Clara Savart le 13 Février 2013
Bonjour Causette, J'aime beaucoup ce que vous faites en général. Je n'ai pas tellement apprécié la consécration d'une pleine page à ce que vous appelez le nouveau paradigme de M Coutinho. C'est assez banal de tenter de mettre fin à ce qui nous dérange. Le faire grâce aux avancées technlogiques de l'industrie pharmaceutique au moins autant. Quoi de neuf donc? Jouer pour cela sur la peur du cancer n'est pas à l'honneur des "anti-règles pour notre bien". Et le titre "pas de règles, pas de cancer?" m'a fait vérifier que j'étais bien en train de lire Causette. Pour ma part, la douleur des règles, quand je ne la vis pas comme une injustice ou une infirmité, elle s'atténue, ou elle disparaît. Reste le sang. Et les méchants oestrogènes. Et les OGM. Et le wi-fi. Et les téléphones portables. Et les nuages radioactifs. Et la faim dans le monde. Le diesel. Les guerres. Mes voisins. Ma belle-mère. La crise.
Publié par valentine le 13 Février 2013
Un ami a posté sur facebook une publicité pour une bague the Buddha to Buddha 'Nathalie ring' description : On voit la bouche d'une femme (rouge à lèvre rouge bien sur) qui tient une bague (130euros), dans la bouche bien sur ! depuis 5 bonnes minutes je bloque dessus, je comprends pas le message ou j'essaye de ne pas comprendre J'ai deux bagues à mes doigts que je mets tout le temps, ça m'est jamais venue à l'idée de les mettre dans la bouche, pourtant la photo est très sexy, dois je essayer ? bon je rigole, je vais les garder aux doigts, c'est plus pratique et je vais mettre mon t shirt causette, heureusement que tu es la !! des bisous
Publié par pas-vu le 12 Février 2013
Avant Causette, je ne savais pas qu'un mag' qui ne parle pas de maquillage, de cuisine ou de people existait ! Encore merci pour ce journal libre et indépendant ! ;)
Publié par pas-vu le 12 Février 2013
Avant Causette, je ne savais pas qu'un mag' qui ne parle pas de maquillage, de cuisine ou de people existait ! Encore merci pour ce journal libre et indépendant ! ;)
Publié par à bon entendeur le 11 Février 2013
Bonjour à toutes! Un truc qui me trotte dans la tête depuis le début de la polémique sur les pilules X générations : tous les médecins insistent sur le fait que les femmes doivent continuer à prendre la pilule (et à faire tourner l'industrie des labo) je n'ai à aucun moment entendu l'un d'eux évoquer le stérilet (au CUIVRE! pour éviter l'effet je pisse des œstrogènes de synthèses qui féminisent les poissons) comme moyen de contraception... Point d'oubli, un cycle naturel, un coût bien minime à celui des cachetons chimiques (pour le corps comme pour la planète), et au minimum 4 ans d'insouciance! Et non le stérilet n'est pas réservé aux femmes qui ont déjà eu des enfants.. !! Pensez-y. : )
Publié par Esioul le 11 Février 2013
Pour ajouter un petit quelque chose au dossier sur les règles, je viens de découvrir le mouvement américain "free flow instinct", qui revendique la possibilité de maîtriser ses règles en se musclant le périnée et en écoutant un peu plus son corps. Adieu à toute la panoplie anti-règles !
Publié par Kawei le 11 Février 2013
Bonjour, je viens de lire le dossier consacré aux menstruations et même si je me réjouis qu'il y ait quelques mots sur la coupe menstruelle, je pense qu'elle aurait mérité davantage qu'un tiers de page. Il y a beaucoup à dire notamment sur le manque d'information relatif à l'objet en question et le fait que même quelques gynécologues n'en aient jamais entendu parlé. Pourtant la coupe menstruelle existe depuis des décennies mais je suppose qu'il y a un fort lobby attaché aux protections hygiéniques comme on les appelle. Au moins, vous êtes le premier magazine que je trouve qui évoque le sujet... donc merci quand même. Cordialemenent
Publié par Magali le 10 Février 2013
J'ai découvert Causette un matin neigeux de février 2012, posé au beau milieu d'un kiosque parisien, alors que je me rendais aux Journées du Collège des sages-femmes. J'adhère la plupart du temps au féminisme identitaire proposé par Causette à ses lectrices, mais concernant le numéro de janvier 2013 et son dossier sur les règles, là, je crie! Les règles devenues inutiles? ... Tel que l'avancent de nombreux prescripteurs convaincus (le plus souvent masculins) de la contraception hormonale à la progestérone (pilule, implant, stérilet aux hormones)... Rendre les femmes disponibles aux hommes 24h/24h, n'a d'intérêt que si le plaisir est partagé! Or, la libido des femmes sous progestérone est le plus souvent en berne. Et, je vous passe les problèmes de relâchement du périnée liés à la prise de la contraception à la progestérone, seule. Car, si les humeurs de celle-ci fluctuent avec les aléas de son cycle, son désir est aussi maximum au milieu de celui-ci. Quant aux règles et aux humeurs labiles de la femme, la semaine qui les précèdent : "Après la pluie, le beau temps"! La vie, quoi !!!
Publié par lolo la D-écolo le 09 Février 2013
Comment reconnaitre que votre homme est l'homme parfait? il vous offre un abonnement Causette !!!! Mon homme parle le Causettien, mange du Causette au petit dej',pense Causette et évidemment lit Causette !!! un grand merci à vous pour m'avoir confirmer que mon David est bien le bon!!!
Publié par helene.masy@sfr.fr le 09 Février 2013
Entendu dans une émission de relooking, la présentatrice balance: "les femmes ne sont pas faites pour êtres a l'aise dans leurs vêtements". Vive le corset!
Publié par moule le 09 Février 2013
"Mais que diraient-elles ?" C'est la première chose que je me suis demandée quand je me suis retrouvée au bloc enroulée dans ma blouse en PQ, charlotte sur la tête. Au bloc pourquoi mais surtout pour qui ? Pourquoi, ça je sais, pour une abdominoplastie mais pour qui ? Moi ? Eux ? Lui ? Jusqu'au dernier moment j'ai douté puis j'ai foncé, sourire aux lèvres : je ne l'ai fait que pour une personne, égoïstement, moi. J'ai repensé à ses femmes, culottes à la main et poils aux jambes, hurlant aux droits de la femme de disposer de son corps comme elle le souhaite. Alors à celles qui crient haut et fort que la chirurgie esthétique (réparatrice pour le coup) est une violation au corps, celles (et ceux, soyons pour l'égalité) qui pensent que c'est vouloir se conformer à la société, je vous hurle aux visages que non, c'est parfois juste le besoin d'être soi même. A bon entendeur, Des bisous.
Publié par luna le 09 Février 2013
Bonjour, je rajouterais une chose au dossier sur les règles: l'incontournable documentaire « La Lune en moi » de Diana Fabiánová... A voir absolument !
Publié par elvyre le 09 Février 2013
merci Causette d'avoir été pres de moi au lendemain de ta dernière parution. Tu te souviens dans un numéro précedent je t'avais dit merci deja de m'avoir donné l'opportunité d'un article sur les pompiers pour allumer un feu magnifique d'amour entre M.le commandant Olivier et moi, une belle histoire qui s'annonçait sous les meilleurs auspices... Bon, l'histoire a tourné court quand super pompier a commencé a flipper de ses propres projets d'un demain a 2 (a 7 meme en comptant la tribu recomposée). Mais comme les histoires finissent toujours mal, le pere noel m'a offert....un test de grossesse positif ( Causette, faut rappeler aux lectrices qu'aucun contraceptif, dont le sterilet pour ma part, n'est efficace a 100%). Bientot 40 ans, elevant deja un enfant quasi seule, j'ai pris la decision (douloureuse, c'est pas croyable comme ce fut une souffrance psychologique incroyable mais raisonnable) de faire pratiquer une IVG. Le 01/02, super Pompier a droite (il a moins peur d'une ivg qu'un bonheur a 2), Causette dans la main gauche, c'est avec courage que j'ai franchi l'enceinte de l'hopital. Service gyneco au top! franchement! notamment une super sage femme et une super infirmière que je n'ai pas eu le temps de remercier pour leurs attentions et leur gentillesse! J'ai passé l'apres midi avec toi Causette, en attendant patiemment le droit de rentrer chez moi ... et verser toutes les larmes de mon corps. Aujourd'hui j'assume totalement mon choix, j'assume de ne pas avoir voulu trouver de sens a toute cette histoire. Super commandant a fini par passer son chemin... Dans les sinistres décombres d'un feu éteint... la routine quoi...
Publié par Schnoubule le 09 Février 2013
Parce que c'est plutôt intéressant et que ça nous rappelle quand même des choses même quotidiennes qu'on peut avoir tendance à oublier...Cherchez Who Needs Feminism ? (en attaché), il y a un tumblr intéressant sur le sujet...
Publié par sophie Hair le 09 Février 2013
Point de vue d'une femme intellectuelle émancipée sur le film « amitiés sincères » Film très bien joué et donnant une lecture amusante et cynique, surtout au second degré, des relations amicales et amoureuses, des enjeux de pouvoir, de séduction et de domination. En tant que femme intellectuelle de 55 ans je vois l'amorce d'une évolution du comportement de la jeune femme intello,en ce cas hyper choyée, en vue de maintenir son standing, d'élever, comme le dit l'amoureux cinquantenaire fou «tous les bébés» qu'elle veut, et de poursuivre une brillante carrière. Sans aucun doute, passion pour l'homme d'âge mûr, qui rappelle un peu papa quand même et lui donne des cours. Mais le charme est peut être amplifié par le statut social et la renommée. Cela présente l'avantage d' échapper aux rudes négociations avec le garçon du même âge, sur le partage des tâches, le pognon, et la réalisation simultanée de deux carrières. Moins de stress et de tranquillisants, des économies en perspective pour la sécu. Et à terme peut être une solution pour la prise en charge des vieux.... hommes (si la jeune femme à terme reste). Certes, la 2e épouse est intelligente, mais le scénario ne fonctionnerait pas sans l'allure top modèle, short, longues jambes fines et boots à talents hauts. Pour l'homme, tendance sociétale géniale qui lui permet d'échanger le produit périmé, un peu défraîchi, comme lui d'ailleurs, contre une image de beauté et de performance, à la fois très dans la tendance actuelle ultra- libérale, et très narcissisante depuis des siècles pour l'homme en recherche de miroir flatteur et admiratif. Ce ne serait pas un peu macho par hasard? Ou sont les rêves d'égalité de la génération précédente? Dans le nouveau roman de vie de l'écrivain, il n'y a pas, comme le dit sa femme éditrice, de cris, de larmes et de sang, propres aux drames classiques de la jalousie. La 1re épouse désabusée est dans l'incapacité de faire concurrence, malgré sa réussite professionnelle, son physique tout à fait agréable, ses probables liftings, régimes et séances de f.a.c., au nouveau produit sorti sur le marché de la consommation amoureuse. Les compétences érotiques et intellectuelles enrichies au fil du temps par l'expérience ne font pas le poids dans la balance de la séduction light et instantanée. Lui restera la possibilité dans ce milieu bobo friqué, de négocier habilement son divorce. Ne nous voilons pas la face; heureusement que nos droits nous permettent d'éviter la répudiation! Sophie Hair, artiste plasticienne Paris 19e
Publié par Mélou le 08 Février 2013
Bonjour Causette ! En passant au kiosque à journaux je t'ai achetée, surtout à cause du dossier sur les règles. Je me suis dis "cool, enfin un article sur un sujet presque tabou !" Toujours aussi bien réalisée, j'ai pris plaisir à te lire et à regarder les photos. Cependant, j'ai été assez déçu par ce tout petit article sur la Mooncup. Ce petit "accessoire" aurait mérité qu'on parle un peu plus de lui. En effet, malgré tout ses avantages ( pas de fuites, coût réduit, limite pour beaucoup les petits problèmes d'infections...) il est peu connu et entraîne beaucoup d'interrogations chez celles qui seraient intéressées (il suffit de regarder les forums sur internet !). Expliquer en quoi cela consiste, faire parler celles qui l'utilisent, les techniques pour la nettoyer, et pourquoi pas l'avis d'un gynéco (et le votre !) aurait vraiment permis de mettre en avant les Mooncup! A ce jour, je ne connaît personne qui a été déçu de son achat. Voilà, j'espère qu'à l'occasion, tu en re-parleras ! Des bisous et continue à nous faire rêver !
Publié par une autre lectrice barbue le 08 Février 2013
Ma tendre Causette, Je t'écris dans le plus grand désarroi. Vois-tu ce matin, dans la sensuelle atmosphère du RER, j'ai pu lire quelques bribes, par dessus l'épaule de ma voisine, du fascinant témoignage publié par Grazia, dans le numéro du 1er février, à la page 122. Mon Dieu, je ne sais plus que penser de ces publications humanistes qui transmettent de si nobles valeurs à nos jeunes filles en fleurs, j'ai bien du mal à en rire. Après tout Elle ne peut pas publier chaque semaine sur le ciment du couple, d'autres doivent prendre la relève ... Amoureusement, PS : À ce qu'il paraît, des admirateurs secrets voudraient plus de Causette Homme !
Publié par Placide59 le 07 Février 2013
J'adore votre article sur Rockaway!
Publié par Placide59 le 07 Février 2013
Même si je n'ai pas de capitons, je suis un lecteur de la première heure... je vous soutiens, en achetant chaque édition... Votre magazine est superbe....
Publié par Laiala le 06 Février 2013
Salut Causette! Es-tu au courant des rassemblements du V-Day??? One Billion Rising organanise son 15e V-Day, le 14 février et il y a pas moins de 29 rassemblements dansants, chantants, criants, pacifiquement dans toute la France pour dire notre ras-le-bol à tous de la violence faite aux femmes! Regarde un peu sur le site de Onebibllionrising, y en aura pour toutes et tous. Faîtes passer le cri et que ça danse! Laiala
Publié par Boop le 06 Février 2013
Salut Causette. A la lecture de ton dernier numéro, j'ai cru défaillir. J'ai en effet lu ton article sur le vaginisme, et mon Dieu quel pessimisme ! Je souffre de ce trouble depuis toujours, j'ai 20 ans aujourd'hui et l'espoir que tout s'arrange, même si c'est un sujet tellement tabou que la plupart des gens ne connaissent même pas son existence. Ce témoignage m'a mis un coup, j'ai eu l'impression que le vaginisme était une fatalité, que jamais je ne pourrais me libérer. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Mais, avec le soutien d'une amie, j'ai fait des recherches et suis tombée par hasard sur l'association Les Clés de Vénus. Elles est composée uniquement de bénévoles tâchant de faire connaître les troubles sexuels féminins et d'aider ceux qui en sont victimes. Ils m'ont fait parvenir une liste de professionnels de la santé qui, d'après leurs précédentes patientes, connaissent ces troubles dans ma région. Car non, tous les médecins ne sont pas au courant, au contraire ! J'ai pris rendez-vous avec une kinésithérapeute, j'attends de la rencontrer. L'espoir que tout s'arrange n'a jamais été aussi important. Merci Causette de m'avoir fait prendre conscience qu'il était temps que les choses changent. Bon vent !
Publié par Lulu le 06 Février 2013
Bonjour Causette, Vous aviez parlé il y a maintenant un moment du livre de Sihem Souid: Omerta dans la police. Ce livre est une petite bombe, je le conseil vivement à tous! J'avais deux petites questions, qu'est devenue Sihem ? A -t-elle remportée son procès ? Bises et vive Causette !
Publié par Paul le 05 Février 2013
Exellente nouvelle, depuis jeudi 31 janvier ma copine n\'est plus une délinquante. Abrogation de l'interdiction du port du pantalon pour les femmes Question écrite n° 00692 de M. Alain Houpert (Côte-d'Or - UMP) publiée dans le JO Sénat du 12/07/2012 - page 1534 M. Alain Houpert attire l'attention de Mme la ministre des droits des femmes, porte-parole du Gouvernement, sur les dispositions, toujours en vigueur, de la loi du 17 novembre 1800 interdisant aux femmes de porter le pantalon. En effet, cette loi - la loi du 26 brumaire an IX - précise que « Toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l'autorisation ». Cette interdiction a été partiellement levée par deux circulaires de 1892 et 1909 autorisant le port féminin du pantalon « si la femme tient par la main un guidon de bicyclette ou les rênes d'un cheval ». Si elles ne sont plus appliquées aujourd'hui, leur portée symbolique peut heurter nos sensibilités modernes, c'est pourquoi il lui demande si elle envisage de les abroger. Dommage! Avant cela, les filles, vous pouviez aller faire chier la Police en demandant à ses agents l\'autorisation de porter le pantalon! Mais pour la culotte, c\'est quand, la loi?...
Publié par Sophie L le 05 Février 2013
J'ai encore une fois dévoré le dernier numéro... Le dossier "règles" était passionnant même si tu nous laisses avec plein d'interrogations non résolues sur les règles! Une déception cependant... quitte à parler de la coupe menstruelle, autant en parler un peu mieux! Parce que les avantages ne sont pas qu'écologiques... elle est économique, et plus que tu ne le disais, (on en trouve sur internet pour 13/15 euros!), leur format s'est bien amélioré pour pouvoir être retirée sans problèmes. Elle permet de passer des journées sereines de 24h sans avoir à se changer dans des toilettes sordides ou pas équipées... bref c'est quand même une sacrée libération, une fois qu'on a pris le coup de main je te l'accorde... mais tout de même, mon budget et ma qualité de vie s'en sont améliorées! Dommage que tu ne l'évoques que comme inadaptée en Afrique, ou difficile à retirer dans les "souvenirs souvenirs"... Pourquoi pas refaire un point dessus? elle qui reste si méconnue? De même que c'est bien beau de parler de la pilule, mais il faut évoquer toutes les alternatives qui existent désormais, dont l'anneau, trop méconnu... ou le stérilet sur lequel règne encore trop de fantasmes. Voilà! Mais bravo les filles! Quel bonheur de vous lire!
Publié par nikita le 04 Février 2013
une petite réaction aux différents articles sur les règles la question est de savoir si on doit les conserver ou pas en réponse au médecin qui dit qu'elles sont inutiles, soit, c'est un moment peu agréable mais elles sont directement liées à l'ovulation et cette période d'ovulation est un moment où le désir et le plaisir sont plus intenses pendant le cycle donc..., je préfère profiter de ce moment intense même si pour cela, je dois supporter les périodes de régles
Publié par Laura le 04 Février 2013
Connaissez-vous l'auteure Delphine Philbert ? Elle ferait une parfaite copine de Causette... Si vous allez à sa rencontre, saluez-là pour moi. Peut-être se rappellera-t-elle d'une orthophoniste stagiaire pleine d'admiration devant elle qui trouvait alors sa voix.
Publié par Fanfan le 03 Février 2013
C'est pas super ça ! Nous avons le droit, maintenant, de porter des pantalons quelque soit le lieu où nous nous rendons. Flûte alors ! Cela faisait 200 ans qu'on nous l'interdisait. Qu'allons-nous faire maintenant que nous ne sommes plus en infraction ? Mettre des jupes, des robes et des shorts juste par provocations?
Publié par Paulinette le 03 Février 2013
Bonjour Causette, suite au N°30 qui m'a dépucelée de la causettattitude (et ça n'est pas près de s'arrêter...), je me permets de revenir sur l'article concernant Saez. Je penses qu'il doit avoir une fesse cachée lui aussi... en effet côtoyant le milieu musical, j'ai souvent eu des échos très ternes sur ce garçons. Particulièrement le dernier : ma soeur est guitariste dans un groupe de rock qui partageait la scène avec Saez, ainsi qu'un troisième groupe... Ces deux groupes, moins "populaires", se sont retrouvés à partager la même petite loge, car ce cher Damien avait décidé de prendre une grande loge pour lui tout seul et une autre pour le reste de son groupe. Ce qui avait déjà attiser une certaine tension envers lui. Pour conclure...il était si désagréable avec tout le monde, que les ingé son et techniciens partaient régulièrement prendre des pauses clopes pour éviter le "sac à merde" (sic.). Et c'est la troisième histoire backstage de ce genre que j'entends à son encontre... Moralité : on peut se vendre comme un grand sensible incompris et modeste avec ça... et être le dernier des connards avec le petit peuple qui l'entoure. À bon entendeur...je ne pouvais laisser les lecteurs de Causette sur cette seule image!
Publié par awena le 03 Février 2013
Salut Causette Hier j'ai perdu un tout petit bébé qui commençait à grandir en moi mais heureusement ce matin, mon adorable mari est allé chercher causette et grâce à vous ça va mieux! Un livre à recommander: le choeur des femmes, tellement vrai! Bisettes
Publié par banhminomade le 03 Février 2013
Bonjour; Toutes 2 fidèles lectrices de Causette, nous allons lancer notre food-truck dans 3 semaines. Nous sommes plus près des 50 ans que des 20, nous ne nous revendiquons pas street-food mais cusine de rue et ne proposerons pas de hamburgers au menu mais des banh mis , sandwiches vietnamiens, dont nous allons vous livrer nos interprétations. A quelle adresse peut-on vous envoyer notre communiqué de presse? Merci! Isabelle et Muriel Isabelle et Muriel
Publié par mady le 03 Février 2013
J'ai découvert ce magazine grâce à la photo de la Piscine de Roubaix en dernière page . Je le trouve très bien , mais pourquoi ne mettez-vous pas un mots croisés ? Merci .
Publié par flavio le 03 Février 2013
ótima revista
Publié par Antonio Giuseppe le 02 Février 2013
Chère Causette, J'ai avec un grand intérêt lu l'édito numéro #32, et je dois vous confesser une chose tu de mes semblables mâle homo sapiens qui m'encourage de devenir de plus en plus féminin, alors que mes sens et sentiments charnelles demeurent orienté du côté de la Femme. Le trois janvier , je fêtais mes quarante cinq ans, et m'accompagne croyant bien faire m'encouragea d'y organiser une petite pizza partie -enfin toni, c'est ton anniversaire, on peut tout de même inviter tes potes! On se casse pas la tête, tu feras juste des pizzas... -Écoute, Frédérique, les gens sont gavés du Noël et du jour de l'an, c'est peiné perdue. À entendre son laïus avec insistance, ce fut pour ma part peine perdue. Fort heureusement, il me restait un morceau assez conséquent de sanglier au congel. Je le sors, le mijote à la sauce tomate -mon côte italien- quatre heures de cuisson, pensant le servir avec des penne liste, plus sous surfeuses que les rigate, plus quelques pizzas romanes pour l'apéro et le tour est joué. La veille, j'avais prévenu les invités, en omettant de leur rappeler volontairement que ce fut pour mon anniversaire, puisqu'ils sont censés être mes amis de vingt ans, ils savent... Le jour dit, ils arrivent avec un retard justifié par un apéritif dans un bar quelconque, Ils entrèrent sans prendre la peine de se dechausser, nous habitons la campagne, et cet hiver est particulièrement pluvieux et le sol est pour conséquence transformé en un tapis de boue. Bref! Le clou de la soirée eut raison de ma joie déjà bien atténuée par leur grossière attitude, en découvrant le lendemain matin que la soirée bien arrosée le fut également dans les toilettes, lieu intime où siège le caractère de tout un chacun, où le comportement en aparté révèle sa réelle identité. Depuis, je me réjouis de m'être toujours assis sur les lunettes des toilettes, à contrario, de ces bonhommes qui de leur engin ont négligemment souillé ma maison. Je doute fort qu'ils fassent une minorité d'un tel comportement chez l'homme Alors, oui chère Causette, vous pouvez le crier haut et fort, l'homme se soulage debout et n'en a cure des autres et de nous. Et vous, mes dames comment vous y prenez-vous? Recevez chère Causette, mes salutations les plus hivernales. Antonio Giuseppe Satta
Publié par Virginie le 02 Février 2013
Je viens de lire votre article sur la pilule de 3ème génération, habituel constat sur les vilains médecins, la vilaine industrie, les vilaines autorités qui ne font pas leur boulot. Bon... jusque là, rien d'original, rien à apprendre : chacun de ces acteurs a abusé du système, au détriment des patients, on le lit partout depuis des mois. Mais nulle part, je ne lis les mots "responsabilisation du patient". Vous écrivez que les patients ne sont pas informés des effets secondaires : les notices sont faites pour ça. Il n'est pas interdit de poser des questions à son médecin, ni d'en changer si il n'y répond pas. Il n'est pas non plus interdit de penser que les médicaments ne peuvent pas tout, et qu'en prendre n'est jamais dénué de risque : aucun chiffre sur le nombre de patients qui prennent des médicaments pour faire baisser leur cholestérol, sans rien changer à leur alimentation. Aucun chiffre sur les patientes qui demandent la pilule de 3 ou 4ème génération parce que les autres, ça fait grossir, surtout depuis qu'elles sont remboursées (et là, curieusement, vous pouvez être sûres que si le médecin dit non, la patiente changera de médecin). La liste pourrait s'allonger jusqu'à la nausée. La presse n'en parle pas : les patients sont des lecteurs. Les responsables politiques préfèrent s'offusquer des pratiques de l'industrie ou des médecins qu'ils ont laissées s'installer : les patients sont des électeurs. Tant que le patient ne se sera pas responsabilisé, tant qu'il ne prendra pas conscience qu'un médicament n'est pas un produit de confort, les choses ne changeront pas. Et tant que la presse et les politiques continueront de faire semblant de ne pas le savoir, le serpent se mordra la queue! Je pense dans le rôle de la presse, dans votre rôle, journal "alternatif", d'en parler, d'appeler chacun de nous à se responsabiliser, à ne plus considérer la santé comme un seul droit, mais aussi comme demandant quelques efforts. Ne succombent aux sirènes du marketing (de l'industrie pharma ou des autres) que ceux qui le veulent bien, il faut aussi arrêter, ce que fait allègrement toute la presse, de considérer l'être humain comme une éponge dépourvue de libre arbitre, mais il est vrai que ce dernier rôle est nettement plus facile à tenir! A trop victimiser vos lecteurs et lectrices, à systématiquement leur laisser croire qu'ils sont manipulés sans rien pouvoir faire, quelle part de choix leur reconnaissez-vous?? Pourquoi pas, dans le prochain numéro, 1 article qui commencerait par "et si les patients (vous et nous), prenaient leur part dans leur santé et dans le sauvetage de la Sécurité Sociale"?? Allez... pas cap'!!
Publié par Pauline le 02 Février 2013
Chère Causette, je lisais ce matin un article sur Internet à propos d'une députée PS qui souhaite modifier le nom de l'école maternelle, qu'elle juge trop sexiste. Les commentaires suivant l'article sont d'un niveau incroyable. Nous avons le droit au "elle me saoule ces féministes à la noix avec leurs idées de daubes, et je suis une femme" je résume en moins vulgaire, parce que on peut être très réac mais être une femme qui jure . Puis nous avons "Apres le mariage pour tous, qui banalise la pédérastie et s'attaque à la femme, une autres idées des féministes..." Ben oui, forcement être gay c'est une attaque à la femme.... Et mon préféré "Je suis plutôt féministe, mais pas extrême, mais là franchement, je comprends pas".... Aller, excuse toi d'être féministe.... Causette, le chemin est encore long!! Merci de nous soutenir, c'est quand même pas tout les jours facils d'être féministe!
Publié par Jeannette1234 le 01 Février 2013
Est-ce moi ou la dernière pub Wkinder me paraît un poil surréaliste... Une petite fille et sa mère échangent sur leur mode de goûter et la petite raconte a sa mère des confidences que lui a raconté son grand-père... On apprend donc que celui-ci connait les habitudes de sa fille à la sortie de l'école. C'est moi ou on doit compter sur les doigts d'une main les pères de filles nées en 70/80 qui étaient présents dans la cuisine les soirs de semaine à l'heure des devoirs ? Encore un anachronisme du marketing...
Publié par Rosa le 01 Février 2013
Causette, Normalement je t'adore. Mais là, dans ton dernier numéro, tu m'as déçue. Savais-tu que des femmes pouvaient aussi être militaires, et que les couples homosexuels existent ? Donc parler dans ton article uniquement des "épouses de militaires", est un tantinet rétrograde... Merci de penser à ces détails à l'avenir. Bisous.
Publié par VERDUN le 31 Janvier 2013
Toulouse : Entre la place Wilson et le métro Jean Jaurés un samedi 19 janvier vers 23H00. Un groupe de jeunes hommes ( 15/18 ans), deux jeunes filles qui passent, petites jupes, ballerines.... les "salopes" fusent. Les ballerines pressent le pas.... Entre la bêtise et la violence: notre liberté. Il n'y a plus grand chose qui illumine le soir.
Publié par emilie le 31 Janvier 2013
Chère Causette, on nous prend pour des quiches ! Dernière pub de l'Iphone 5 : révolution il a une fonction "ne pas déranger" ! Perso quand je ne veux pas être dérangée je mets mon téléphone sur silencieux ou mieux je l'éteins ! vive la technologie ! Ps : je ne sais pas si vous en avez déjà par lé mais il est temps d'arrêter de nous faire passer pour des grosses dégueulasses ! Est il possible de m'expliquer à quoi sert un déodorant 72 h ???!!! Au XXIème siècle on ne se lave pas tous les jours, pour une question écologique il est préconisé de prendre une douche tout les 3 jours et donc d'utiliser un déo 72h ? J'attends avec impatience le moment de pause pour lire le nouveau numéro qui vient d'arriver dans ma boite aux lettres !
Publié par cocorosie le 31 Janvier 2013
Ce soir en rentrant du travail, toute guillerette, avec mon baladeur sur les oreilles je me suis fait insulté. Je cite "de sale pute" et "de sale fille de chienne". Le mec l'a carrément hurlé dans la rue... Le temps que je comprenne que c'était bien à moi qu'on s'adressait, que je me dise c'est pas vrai...qu'est-ce que je fais.. je vais lui dire ses 4 vérités..lui foutre ma main sur la gueule.. je fais comme ci je n'avais rien entendu... j'étais déjà loin. Et donc j'ai fais comme ci je n'avais rien entendu. J'ai donc regardé Bérengère Krief pour rire un peu, sur ces mecs plus que relous. PS : A quand des stickers "on nous prend pour des quiches" afin de mener une guérilla urbaine?
Publié par leni le 31 Janvier 2013
Causette, je viens de lire l'article sur les règles et suis contente que tu mentionnes la coupe menstruelle parce que ça existe quand même depuis 1930 il parait. Pourtant , à 30 piges c'est ma p'tite soeur qui me l'a fait découvrir (parmi 1000 autres choses) et aucune de mes amies n'en avais entendu parler. J'ai jamais vu ou entendu de pub sur ce produit (pas assez rentable?) . Pourtant c'est pratique, économique, hygiénique et écologique ; serait ' il possible d'avoir un article sur "ce réceptacle vaginal" qu'on nous cache. Je suis sure qu'il y a d'autre produit aussi malin dont on a pas entendu parlé et qui plairai bien. Et au fait ,merci d'avoir rappelé que les règles sont rouge et pas bleu, pense a envoyer un Causette aux vendeurs de protection périodique. Je t'adore.
Publié par Chloé le 31 Janvier 2013
Chère Causette, Le lundi 14 janvier 2013, j'arrive à mon boulot et mon patron me dit bonjour. Il me demande comment a été mon week end je lui dit nickel bef conversation très courtoise. A mon tour je lui pose la question et il me répond "très fatigué, hier j'étais à Paris à la manif contre le mariage pour tous".....Connaissant mes opinions totalement inverses aux siennes il me regarde avec un petit sourire, je n'ai pu que restée bouche bée et ne rien répondre. Il me semble quand même incroyable que nos chefs d'entreprise en viennent à nous donner leurs opinions politiques sur un sujet tel que celui là. Je suis très remontée contre cet homme pour qui j'ai de l'estime et je vais donc lui envoyer le lien des auditions du rapporteur des familles homoparentales en espérant qu'il va les visionner. S'il souhaite joueur à ce jeu là je vais me faire grandement plaisir à lui démontrer que le PPM (petit personnel de merde) peut également - avec un grand sourire cette fois ci - avoir des opinions politiques avec de nombreux arguments à la clé. Chers compatriotes il est temps que nos mentalités évoluent !!
Publié par Aliette le 30 Janvier 2013
Chère Causette, depuis longtemps nous essayons d'avoir un enfant avec mon mari. Le don d'ovocyte était notre dernière chance, mais au lieu de me conseiller l'opération comme prévu, hier mon gynéco m'a informée que le conseil de l'ordre, suite à injonction de l'Agence régionale de santé, a interdit formellement aux gynécologues d'envoyer leurs patientes chercher des gamètes en Espagne ou en Belgique, (et promettant aux contrevenants 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende!!!). Au début ça ressemble à interdire la PMA aux hétérosexuels juste avant de l'autoriser aux homosexuels, mais c'est encore plus absurde que ça : c'est que pour le sperme il y a presque autant d'attente en France que pour des ovocytes, ce qui veut dire que n'en trouvant pas en France, les lesbiennes ne pourront plus se faire conseiller pour aller en chercher en Espagne : en cas de traitement à suivre avant l'insémination/le transfert, les femmes seront obligées de se débrouiller pour trouver les médocs (sur internet ??) que personne n'acceptera de leur prescrire. Le Gouvernement prend un peu les femmes infertiles pour des quiches, non ?? la seule différence entre la France et les autres pays qui pratiquent les dons de gamète, c'est qu'ils sont (un peu) indemnisés pour les donneurs/euses. Ca ne vaut pas la peine de diaboliser les pratiques des autres, qui au passage, ont fait des réformes attendues bien avant nous comme le mariage pour tous. .. Bien chère Causette, merci d'exister, au fait !
Publié par Lulu le 30 Janvier 2013
Please Causette, please, Éric est probablement un garçon charmant, certainement bourré de qualités... Mais ce serait bien s'il arrêtait de nous traiter "d'aigries", de "féministes" (ô l'insulte !) poussant de grands cris et coupables de "pleurnicher et discutailler de considérations morales abstraites", des "violences conjugales, pauvreté...(numéro de janvier !) j'en passe et des meilleures... C'est pas parce qu'il adore employer des mots à plus de trois syllabes que tu dois te sentir obligée de le publier... Et ça fait une mauvaise pub aux hommes, aux vrais (en plus de me donner des sueurs froides...). Bien à toi !
Publié par ikkini le 29 Janvier 2013
Salut Causette, Je t'écris car il faut bien que je m'énerve quelque part. Je fréquente de manière assidue un forum dédié aux synthétiseurs (on a tous nos petits défauts). Le propos sexistes y vont bon train et les modérateurs ont une vision plutôt partiale de leur rôle. Morceaux choisis d'échange avec l'un d'entre eux suite à une de mes interventions : "Comme a dit je sais plus qui, ce n'est pas ma faute si ces dames font plus attention que les mecs au ménage et au look de leur intérieur." Ou encore mieux : "Et les chiennes de garde sont des mal baisées ! tu veux que je te dise quoi ? Pourquoi on habille les petites filles en rose et les garçonnet en bleu ? Pourquoi ces mêmes garçonnets reçoivent un camion de pompier et les gamines des poupées ? On va pas refaire la planète(...)" Le chemin est long...
Publié par Gaël le 28 Janvier 2013
Salut Causette, hier, dans le car qui m'emmenait manifester, j'ai lu tout ton dernier numéro, et j'en étais à me dire que je prendrai bien un abonnement, mais je ne pensais pas t'écrire si vite. Et puis de retour chez moi (dans ma lointaine province rennaise), harassé mais content, je suis tombé sur un numéro de ce magazine à l’incomparable qualité éditoriale qu'est "Public"(n°498 p.17)! Je me penche donc sur les palpitants déboires amoureux de Kim Kardashian (qui?) et Kanye West. Tout fatigué que j'étais, j'ai d'un coup eu envie de mordre. Citation : "Kim a du souci à se faire. D'autant que l'infidélité ne serait pas la seule tare de son boyfriend. En effet le rappeur aurait eu une aventure avec un styliste. Infidèle, bisexuel, l'image du prince charmant en prend un sacré coup". Alors la vie de Kanye West, je m'en fiche un peu, mais que la bisexualité soit une tare, ça, je ne le savais pas. Pourquoi ne pas la faire entrer au registre des maladies mentales? Bien à toi. Gaël (Rennes).
Publié par Laurène le 28 Janvier 2013
Causette, une enquête sur la pilule Diane 35 et consoeurs pour savoir si on va touTEs mourir ?? Pas drole tout ca...on nous prend pour des...cobayes ?
Publié par arnaud le 24 Janvier 2013
Bonjour je vous invite à lire l'article du monde intitulé "DÉRAPAGE – « Les Grandes Gueules » rivalisent de misogynie en parlant de Nafissatou Diallo" concernant les dérapes sur rmc .... bises
Publié par Alexjuin le 24 Janvier 2013
Chère Causette, Par ton intermédiaire, je voudrais remercier mon amoureux qui m'a offert un abonnement à mon magazine préféré pour la deuxième année consécutive. Gros poutou mon Amour. Bise , Alexia
Publié par Lucky le 22 Janvier 2013
Chère Causette, Je tenais à te dire un grand merci! Merci pour l'article paru dans le numéro #31. Une jeune femme parlait du vaginisme une maladie dont j'ai souffert très longtemps. Peu de média prenne le temps d'en parler et pourtant c'est une réelle difficulté pour les femmes qui en souffrent. Merci pour moi et pour toutes celles qui se sont reconnues dans ce témoignage!
Publié par alice b le 20 Janvier 2013
Bonjour, Hier, j'étais perchée sur un banc du quai Feydau à Nantes pour prendre des photos de la manifestation pro mariage pour tous quand une jeune femme m'a interpellée : - Hey ! Vous ne seriez pas reporter pour "Causette" ? - Non (même si ça ne me déplairait pas...) - Ah !?!, me dit-elle, Dommage, c'était un compliment...
Publié par David le 20 Janvier 2013
Chère Causette, quelle n'a pas été ma surprise, lisant le portrait de Lindsay Nefesh-Clarke, de constater que le kit moustiquaire ne concernait que les petites filles! Au nom de la cause des femmes, on proposerait à une mère de laisser sa progéniture mâle risquer la malaria? A moins qu'il ne s'agisse d'un projet à tendance eugéniste, ou d'un lot de moustiquaires "roses" à écouler? Ou peut-être ai-je mal compris? Non, il ne semble pas, j'ai lu ce texte à ma fille qui m'a répondu : "et les petits garçons??"
Publié par Marion le 19 Janvier 2013
Bonjour Causette, Mon amoureux a tout de suite pensé à toi lorsque je lui ai lu le message reçu dans ma boîte professionnelle à l'occasion d'une convention qui est prévue mardi 22 janvier 2013 ! Oui, oui, j'ai bien dit 2013 !!! Mail du directeur adjoint d'une entreprise dont 90% sont des hommes. Je cite. " Bonjour, La tenue préconisée pour la convention de mardi est la suivante : Pour la journée de mardi, tenue correcte (pour les garçon, chemise, veste, pas de cravate ni de jean) Pour la soirée de mardi, tenue décontractée (les garçons aimeraient voir de jolies tenues pour les dames...) Très cordialement G----" Tenue débraillée vivement souhaité de la par de la direction et comportement de fille légère apprécié par tous ses employés masculins ! (J'aime ce que sous-entendent les points de suspension) C'est quand déjà chéri cette convention ? J'ai hâte !!! L'Insoumise
Publié par Sophie le 18 Janvier 2013
Dans la série on nous prend pour des quiches, je suis tombée sur un superbe spot de pub financé par l'Union Européenne, censé inciter les femmes à opter pour des études scientifiques. On dirait une pub pour des cosmétiques. Bizarre, quand je suis entrée en maths sup personne n'a vérifié que j'avais bien la fabrication de rouges à lèvres pour vocation. Je vous laisse le plaisir de le visionner en cherchant "spot ue femmes sciences".
Publié par Amadmusc le 17 Janvier 2013
Un concours de Miss jolis pieds à Nice. Et en plus il faut payer 20€ pour l\'inscription !!
Publié par Super Féministe le 17 Janvier 2013
Chère Causette Nous t'invitons à la fête d'anniversaire de Super Féministe, qui aura lieu le vendredi 25 janvier à partir de 19H, au Lavoir, 4 impasse Flesselles, Lyon 1er. Super Féministe, c'est un blog sur l'actualité du mouvement féministe à Lyon (et ailleurs), qui informe sur les actions en cours et propose des articles autour du genre, des sexualités, des luttes féministes. Le blog existe maintenant depuis un an, et il s'intéresse également à l'actualité culturelle, aux questions de santé, à la mémoire des luttes (rubrique Féministosaure), le tout sur un ton militant mais pas chiant. Super Féministe, c'est aussi un groupe militant du Planning Familial 69, qui organise des bars féministes, réalise des expositions, participe à différentes luttes (signe distinctif de ses membres : ils et elles arborent une cape de super-héroïne lors de leurs interventions). Alors, aux lecteurs et trices lonnais-e-s de Causette qui brûlez de passer à l'action : venez donc faire la fête avec nous et pourquoi pas rejoindre notre groupe !
Publié par Els le 16 Janvier 2013
Pour ceux et celles qui lisent en anglais, il y a un article très intéressant sur le site du Guardian intitulé Beyoncé: being photographed in your underwear doesn't help feminism. Ça fait aussi un peu réfléchir à la couverture du dernier Causette et à l'utilisation en général des visuels dans les magazines; à ma lecture de Causette je rejoins parfois les réflexions de la lectrice Camille, entrée du 15 Novembre ici dans le courrier des lecteurs. Causette pourrait être un peu plus insolente et changer certains paradigmes.
Publié par lahuri le 15 Janvier 2013
déçu, je suis déçu. Causette ventile, brasse et remue les mêmes choses. dans le dernier numéro, Causette fait un sketch sur Carla (celle qui me rembrunit) bof !!! une redite sur le même thon. Puis quelques pages plus loin c'est Guaino rebof !! Bon Causette se parfume à gauche sous les bras, derrière les zoreilles et zailleurs d'accord on a compris. Mais que Causettte ne dise rien du vieux c.. sénile qui prend les femmes pour des sacs à bébés c'est trop. Alors C/ausette le vieux est aussi actionnaire ? ou bien tu suis les consignes du parti ? ou alors l'e militgoudou
Publié par Doriane le 15 Janvier 2013
Salut Causette, Hier, j'étais en train de te lire dans la salle d'attente de mon médecin: un garçon d'environ 2ans1/2 s'intéresse à une petite fille du même âge, à la poupée de celle-ci, et surtout au bonnet que la maman de la petite fille a à la main: "Non, c'est pas pour toi, c'est un bonnet rose" L'argument ne semble pas faire mouche, (le garçon venait sûrement pour des bouchons de cérumen) : "Mais non, tu vois bien : IL EST ROSE !". On est venu me chercher, je n'ai pas eu le réflexe de t'offrir à la maman... désolée ! Et, au fait, merci, merci, merci d'exister !!
Publié par Eva le 15 Janvier 2013
Chère Causette, quelle ne fut pas ma surprise lorsque je découvre la dernière page de votre mensuel qui vente les mérites du dernier livre de Sylvia Day. L'accroche est éloquente : " Un homme riche , sexy et tourmenté" ...traduisez par un homme évidemment irresistible (la richesse étant la qualité première chez nos congénères du sexe opposé) puis : " une femme qui s'assume "... traduisez par une femme qui a des rapports sexuels en dehors des liens sacrés du mariage(une pute quoi ! ). Et la couverture du bouquin annonce "Il me possède, il m'obsède..." cliché quand tu nous tiens ! Rien qu'à lire la jaquette j'en frétille du string ! ( A ce propos avez vous déjà écrit un sujet sur ce sous-vétement tout à fait inconfortable ? ) Bon, en même temps je l'ai pas lu ce livre, peut être est ce un pamphlet féministe qui cache bien son jeu....Mais dans le doute je ne vais quand même pas le lire. Bon et bien : bonne année et courage il y a encore du boulot ! Eva
Publié par Sophie le 14 Janvier 2013
Causette! Tu m'as fait rêver en parlant d'une soirée à la Maroquinerie le 7 février avec les POUF mais je n'en trouve pas trace sur internet... c'est confirmé?
Publié par Pauline le 14 Janvier 2013
Causette, merci pour cette belle couverture. Pour une fois que tu fais un nu, c'est avec une femme qui a des formes, pas trop mais quand même, une femme quoi (fort belle). PS: Avec tes t-shirts, j'me sens encore plus forte qu'avec mon pull wonder woman, c'est trop la classe, merci!
Publié par casimir le 14 Janvier 2013
s'épiler intégralement la zézette mais garder des jambes de yéti est-il un acte quichement féministe??? Eclairez-moi...
Publié par Marie le 12 Janvier 2013
A y est ! J'ai reçu tous les anciens numéros disponibles et que j'avais commandés + le hors-série n°1 ! ! ! ! Ma fille : "M'man, passe-les moi, s'te'plééééééééééé, t'as pas encore fini celui de janvier !" Mon fils : "Hey ! Les prends pas tous dans ta chambre, file m'en la moitié, après on échange !" Moi : "Heu, quand vous les aurez lus, j'espère les revoir, heinG !" Non parce que bizarrement, dans cette maison, mes causettes ont la fâcheuse habitude de disparaître... chez les copains/copines de mes kid's, Voyez !
Publié par mohc le 11 Janvier 2013
je viens de découvrir votre magazine J'ADOOOOOORE!!!
Publié par Lotello le 11 Janvier 2013
J'ai découvert votre magazine chez ma coiffeuse...branchée pour une petite ville du Finistère... Coup de foudre total ! Enfin un magazine qui me convient. Vous semblez vous adresser davantage aux 30/40 ans, age que vous avez je suppose dans votre équipe. Hé bien moi j'en ai 52 ! C'est peut-être un âge où " faut plus qu'on me prenne pour une quiche, mais plus du tout ! " Continuez, merci pour votre audace, votre fraîcheur. Ce que j'aimerais, c'est que vous donniez, vous traitiez un peu plus des envies, des humeurs, des "combats" de femmes de ma génération. Ils ne sont pas différents, simplement plus matûres dans leur vécu et interprêtation. Ne nous cloisonnons pas, soyons mains dans la mains, on a tous et toutes à s'apporter. Je vous attends chaque mois maintenant chez mon buraliste 2000 habitants et Causette ! Merci
Publié par Camo le 11 Janvier 2013
INTENSE la romance Harlequeen !
Publié par Julia B le 10 Janvier 2013
Merci pour ce petit moment de bonheur : Souvent j’achète Causette dans un bureau de tabac d'un quartier chic avec des buralistes de soixante ans plutôt sympas mais bon par franchement du genre lecteurs de Causette. L'autre jour je tends mon magazine a la buraliste et elle me glisse en douce : " on est pas des quiches "! J'suis ressortie toute guillerette, comme quoi les lectrices et lecteurs de Causette ne sont pas toujours la où on les attends !
Publié par Oceanepegette le 10 Janvier 2013
Lu ce matin dans l'édito d'un magazine féminin : « un blouson en cuir rock, un jean à l’imprimé sauvage, un top et des sandales sexy, ça nous ressemble. Ça vous ressemble. Ainsi vont les filles, vibrant à l’unisson pour une paire de talon. Le désir sans cesse renouvelé. » Sans commentaires.
Publié par Matalo le 10 Janvier 2013
La couverture du numéro de janvier 2013 est vraiment magnifique. Encore bravo. Mon fils de 19 ans rentrant le WE de sa formation en province : t'as acheté Causette ? ben oui, il doit traîner dans la chambre de ta soeur... Ah oui, j'adore la page petites annonces : fou rire et émotions. C'est grand, c'est petit, c'est humain. Voila, Causette, c'est humain.
Publié par Bérénice le 10 Janvier 2013
Causette, Causette, Causette, Cauuuuuseeeeeette! Mais POURQUOI, POURQUOI, oui POURQUOI???! Hier, toute heureuse de trouver ton dernier opus dans ma boîte aux lettres helvète (et oui, Causette est "international", avec l'accent ingliche), je me jette donc méthodiquement dessus en me léchant les babines. Arrivée à la dernière page, je rigole un bon coup sur le "sondaghoroscope" puis je referme la couverture et là, EFFROI, TERREUR, SIDERATION, STUPEUR et TREMBLEMENTS. Si si: une pub en der de couv' pour la "Trilogie Crossfire" avec pour slogan "Un homme riche, sexy et tourmenté. Une héroïne qui s'assume. La ville de New York en toile de fond" et sur la couverture du dernier sorti en photo "Il me possède, il m'obsède...". Je relis les phrases plusieurs fois, me dis que c'est encore une fausse pub comme tu sais si bien les faire...puis je vois en bas à droite de l'encart, le sigle "J'ai lu" et là les tremblements reprennent. Ce matin, mes doigts fébriles pianotent avec angoisse sur mon clavier et Google m'apprend la terrible nouvelle: la trilogie existe bien. Et Causette m'a prise pour une quiche. (Sanglots étouffés.) Causette, pourquoi? Pourquoi tu m'as fait ça? S'il te plaît explique-moi... Bien à toi, é-PERDU-ment et malgré tout, encore que... (re-sanglots étouffés).
Publié par Courrier des lecteurs Pseudo * : Email * : Votre message (liens interdits) * : Opus Causette, toujours le 09 Janvier 2013
Courrier des lecteurs Pseudo * : Email * : Votre message (liens interdits) * : Opus Causette, toujours présente dans les grands moments de ma vie. En 2012, tu as passé toute une journée avec moi, à l'hôpital. C'était important que tu sois présente, ça a été une très belle journée!! En 2012, j'ai fais un don d'ovocytes. Par ce geste, j'ai voulu faire un acte important, traduisant une des valeurs que je défends : la solidarité entre femmes. Aujourd'hui, je reste en contact avec quelques femmes concernées par le don d'ovocytes (DO), qu'elles soient "donneuses" ou "receveuses". Nous organisons le 19 janvier, à Rennes, une réunion d'information pour des femmes qui seraient éventuellement intéressée par le DO. Nous ne sommes rattachée à aucune organistion quelle qu'elle soit, juste des femmes libres dans leur tête et libre de leur corps. Merci Causette de me maintenir "en veille" et de me rendre plus forte chaque mois!
Publié par nath4036 le 09 Janvier 2013
Bonjour Causette, Tout d'abord, merci ! Cela fait quelques mois que je suis abonnée et c'est un vrai bonheur tous les mois de recevoir ce magasine. Je voulais vous faire part d'un site internet qui nous prend vraiment pour des quiches. Il s'agit du site IRIGO, régie de transport urbain de l'agglomération angevine. En effet, en cette période de soldes ils proposent aux filles de voyager à plusieurs avec un seul ticket... les filles sont-elles vraiment les seules à faire les soldes avec leurs copines ??? En attendant de vous lire. Je souhaite mes meilleurs voeux à toute l'équipe. Longue vie à CAUSETTE !! Nathalie
Publié par mumuz le 09 Janvier 2013
Bonjour, je voulais attirer votre attention sur une émission sur laquelle je suis tombée hier soir en zappant, il s'agit de l'émission 10 ans de moins, je ne regardais pas particulièrement jusqu'à ce qu'arrive sur le plateau consitué de femmes un beau black à l'air nonchalent genre cotch sportif. Et là horreur quichesque il nous apprend comment faire du sport en faisant : le ménage... oui oui vous avez bien lu. Il se défend bien sûr en disant que les hommes font aussi de plus en plus le ménage mais hasard de la programmation ou non il n'y a que des femmes sur le plateau qui vont s'essayer aux exercices... alors les carreaux ça muscles les bras, la serpillère avec les pied ça muscle les fessiers et poiur finir le balais ça fait les abdos... Ce bel éphebe nous explique que c'est pour répondre à toutes celles qui lui disent qu'elles n'ont pas le temps de faire du sport Oo qu'à cela ne tienne, il suffirait selon le bien intentionné sauveur de nos muscles raratatinnés de 20 minutes de ménage par semaine pour se muscler un peu... je me pose une question : deviendrais-je trop féministe ou bien nous prends on une fois de plus pour des quiches ? Pauvres dâmoiselles en détresses qui entre le travail et les enfants n'ont plus de temps à elles pour sculpter leur corps, vous n'avez qu'à faire le ménage en plus il parait que ça marche. Joignez l'utile à... quoi d'ailleurs ? La pauvre animatrice était génée pour répondre, comme je la comprend. Je n'ai pas réussi à revoir ce morceaux pour vous en faire un description plus complète, si vous avez l'occasion...
Publié par Cerise1848 le 09 Janvier 2013
Chère Causette, je suis professeur-documentaliste et sur les conseils d'une amie, j'ai abonné le centre de documentation de mon lycée à Causette ... ça décoiffe les élèves ! Mais dis-moi, en cette période de fêtes tu n'as pas l'air d'être au courant des derniers travaux des féministes d'Alaska.. Je te les communique : "Selon l'Office de la pêche et de la chasse d'Alaska, s'il pousse chaque été des bois à tous les rennes, le mâle perd les siens au début de l'hiver, en général entre fin novembre et mi-décembre. La femelle, quant à elle, ne perd ses bois qu'après la mise bas, au printemps suivant. Par conséquent, sur chaque illustration mettant en scène le Père Noël, tous ses rennes, d'Éclair à Rodolphe... sont des femelles. On aurait dû s'en douter... Seules des femmes sont capables de traîner un gros homme en costume de velours rouge tout autour du monde en une nuit, et sans se perdre." Pas mal non? On pourrait dire aussi : à qui confierait-on, sinon à des femmes, un travail aussi précaire, aussi dur et aussi mal payé???!!! Bonne année et bonne continuation Christine THIOLLET
Publié par Camille alice le 08 Janvier 2013
07h15 dans le kiosk de la gare routière, les yeux fatigués et l’amertume de l’obscurité me rendent les matins toujours aussi désagréables. Debout devant les magazines, j’observe… là, une couverture me saute aux yeux. Ta couverture flamboyante dans ce triste mois de janvier m’annonce déjà que tu seras le soleil de ma journée. Causette, je t’emmène en l’échange de quelques sous qui trône dans ma poche trouée. Je commence ta lecture dans le bus, je me régale, je m’étonne, je fonds, mon arrêt de bus est là, je serais bien restée pour me repaître de ta lecture. Causette je t’ai lu en cachette toute la journée, dès que l’occasion se présentait. Quand j’ai terminé j’ai été amer car il va falloir attendre un mois avant de nous revoir. Causette, cela était pour moi un plaisir de vous rencontrer, Au plaisir de vous revoir.
Publié par ceriseke le 08 Janvier 2013
Chère Causette, ou cheres Causette? J'étais bienheureuse de vous recevoir dans ma boîte aux lettres fin octobre car j'ai pu vous lire, mon petit Saule, fraîchement né dans sa maison, accroché (par la bouche!) à mon sein... Et puis je pense à vous ici au Maroc, au milieu des femmes voilées qui sont à l'arrière des voitures(bien que le siège avant soit libre) et des hommes qui rient de voir mon mari avec un petit bébé enroulé dans son écharpe de portage. Je me dis qu'il y a du boulot où qu'on soit dans le monde Je vous embrasse tous et toutes pleine de gratitude pour votre travail. Cerise.
Publié par Marthe-Agathe le 07 Janvier 2013
Causette, toujours présente dans les grands moments de ma vie. En 2012, tu as passé toute une journée avec moi, à l'hôpital. C'était important que tu sois présente, ça a été une très belle journée!! En 2012, j'ai fais un don d'ovocytes. Par ce geste, j'ai voulu faire un acte important, traduisant une des valeurs que je défends : la solidarité entre femmes. Aujourd'hui, je reste en contact avec quelques femmes concernées par le don d'ovocytes (DO), qu'elles soient "donneuses" ou "receveuses". Nous organisons le 19 janvier, à Rennes, une réunion d'information pour des femmes qui seraient éventuellement intéressée par le DO. Nous ne sommes rattachée à aucune organistion quelle qu'elle soit, juste des femmes libres dans leur tête et libre de leur corps. Merci Causette de me maintenir "en veille" et de me rendre plus forte chaque mois!
Publié par Grybouille le 06 Janvier 2013
Enfin un magazine pour nous les hommes !... J'adore. Patrick
Publié par Carole le 05 Janvier 2013
Causette, Je t'ai découvert juste avant de m'expatrier aux Etats-Unis...quelle fut ma déception lorsque j'ai réalisé que je ne te trouverais pas là-bas ! C'était sans compter sur ma meilleure amie qui m'envoie le numéro tous les mois par la poste, agrémenté de dizaines de post-it avec ses commentaires ! PS: mon copain a adoré l'article "allez en pets", fou rire assuré ! il vous adore aussi !
Publié par Karinette le 04 Janvier 2013
Mon plus beau cadeau de Noel cette année??? un abonnement à Causette!!!!!
Publié par Marion le 04 Janvier 2013
Bonjour Causette et d'abord merci d'exister. Je voulais juste dire un mot à Eric (un homme un con), du numéro de décembre. Cher Eric, Désolée je n'ai pas le temps de répondre une longue lettre, j'ai trop de travail (heureusement que mon homme est là pour faire du ménage. Avec moi hein. On partage quoi. Bref.) et en plus je ne suis pas sûre que tu le mérites. Je voulais juste te dire : "serre bien les fesses on arrive!!! Nous, la bande de louves assoiffées de ton pouvoir! On va te croquer tout cru avec nos bouches pleines de rouge à lèvres, toi et ta gomina (avoue tu mets du gel. Petit séducteur va!)." Voilà c'est tout. Sinon je voulais dire qu'un de mes cadeaux de Noël de mon chéri, c'est un abonnement à Causette. En voilà un, un homme un vrai!
Publié par mellemji le 03 Janvier 2013
Chère Causette, Ca y est ! Je suis enfin abonnée à tes numéros ! Et le top, c'est que j'ai reçu ce joli cadeau de Noël de ma belle-mère ! Merci Causette de contribuer ainsi à l'union des familles !
Publié par mellemji le 03 Janvier 2013
Je suis au cinéma avec mon conjoint. Pendant la pub, un éphèbe torse nu s'expose à la poussière du désert pour vanter un parfum exceptionnel. Je ressens une énorme bouffée d'amour pour mon homme quand il déclare tout haut:"On nous prend pour des jambons !" Merci Causette !
Publié par Valou le 03 Janvier 2013
Chère Causette, Je vous ai trouvé en kiosque, j'ai parlé de vous à plusieurs amies, j'ai découvert qu'on était plusieurs à vous aimer, et que des hommes aussi vous appréciaient ... Bonne année et bon vent à toute l'équipe. Valou
Publié par Laclo le 01 Janvier 2013
En plein déjeuner familial, j'ai sorti mon ordinateur pour t'écrire, Causette, pour me réfugier un peu auprès d'âmes bien pensantes. Quel choc de voir que même au sein de sa famille, on n'hésite pas à critiquer les femmes qui déclarent ouvertement être féministes. "Pourquoi veux-tu du changement, on est très bien comme ça." "Pourquoi lutter, on ne peut pas dire que les femmes soient malheureuses en France." Avec toi, au moins, Causette, que ce soit en famille, dans le train, à la fac ou dans le métro, je trouve toujours du réconfort. Merci d'exister et de me permettre de me réfugier dans des idées humanistes, progressistes, et surtout, normales, après quelques remarques critiques...Amitiés féministes, Chloé
Publié par mathilde le 28 Décembre 2012
Salut Causette Merci d'avoir (enfin) parlé de Capucine et de son beau projet sur Tara Tari. La miss a repris la mer ces jours ci en direction de Cap Vert, et les lectrice pourront suivre la suite de ses aventures sur blogspot (très bien écrit) WhereisTaraTari. Le projet de Corentin est important, et le souhait de Capucine est de continuer à faire voguer son bateau pendant qu'il s'investit corps et âme au Bangladesh. Bon vent à tous les deux. Mathilde
Publié par Clairette le 28 Décembre 2012
Chère Causette, Jusqu'à aujourd'hui, je lisais les courriers d'"un homme un vrai" en trouvant le ton un peu exagéré et le trait un peu forcé. Depuis, j'ai passé Noël chez mes beaux-parents... Et j'ai découvert qu'il existe des gens qui parlent comme ça en vrai! "Un homme un vrai" ne me faisait pas rire, au moins maintenant je sais pourquoi!
Publié par Dynola le 28 Décembre 2012
Merci encore pour votre magasine
Publié par emma le 28 Décembre 2012
Je lis: INDE : Victime d'un viol collectif, elle décide de se suicider" ; E.-U : "Il vire son assistante "trop jolie", la justice lui donne raison" Je referme le journal avant de vomir.
Publié par stephane 5 sens le 25 Décembre 2012
SALUT CAUSETTE! JE TRAVAILLE DANS UN BAR ( LE 5 SENS A ANGOULEME) ET POUR LA BD J AI PARLE DE VOUS AVEC PENELOPE BAGIEU QUI VOUS ADORE ET QUI FERA UNE ENORME EXPO DANS LE BAR POUR LE FESTIVAL DE LA BD .....SI ca VOUS INTERESSE POUR UNE INTERVIEW ! BIZ CAUSETTE PS : JE VOUS CONNAIS GRACE A MA PETITE CHERIE A QUI J AI OFFERT L ABONNEMEMT......
Publié par Chokebore le 25 Décembre 2012
Salut salut. Ce matin, Georges et Félix tournent sur la platine vinyle, je pense à mon amoureuse, le regard perdu dans le vide, le café chaud sur la table, un rayon de soleil éclaire la pièce… tout va bien. Tout va tellement bien que j’ai presque envie de faire un petit coup de ménage mais vu que faut pas déconner je préfère glander et m’adonner au plaisir de la lecture. Ma main gauche saisi à l’aveugle un magazine qui traine, Causette, Octobre 2012. Coup d’œil sur la 4ème que j’avais oubliée « merci à nos fidèles lectrices, grâce à vous les ventes aux augmenté bla bla bla… plus belle progression bla bla bla ». Alors là non non non, je m’insurge. Je suis outré !! On vous ment, on vous spolie !! J’achète Causette depuis plus d’un an maintenant (hé oui je l’achète, je ne le pique pas à ma copine), chaque début de mois, et j’en profite pour l’accompagner d’un So Foot et d’un Technikart. Alors je dis halte au ce sexisme. Alors ? De nous on s’en fout ? Nous ne sommes pas dans la cible ? Révolution les mecs !! Eric, revient !! J’exige un rectificatif dans le prochain numéro, sinon je jette le prochain numéro aux eaux probes et je m’abonne à l’équipe.
Publié par steph le 24 Décembre 2012
été choquée par Judith qui dit que le fait de ne pas avoir été allaitée par sa mère a engendré de mauvaises relations avec celle-ci... Bienvenue dans la connerie humaine!!! Je n'ai pas été allaitée par ma mère, qui comme moi, ne voyait pas le sein nourricier mais sexuel et voulait le réserver à son mari et j'ai des relations très très proches avec elle. Comme quoi, les idées reçues ont la vie dure!!!
Publié par steph le 24 Décembre 2012
Bonjour Causette, Je t'ai découvert il y a un an et demi et mon homme m'a offert l'abonnement à Noël l'an passé pour que je puisse t'avoir tous les mois... Je viens d'être maman le mois dernier, j'ai donc lu avec attention l'article "tétons vs tétine". Aujourd'hui, il est difficile de trouver du personnel médical qui ne te juge pas parce que tu ne veux pas allaiter, on est carrément revenu en arrière! Je ne savais pas qu'on vivait chez les mormons ou les amishs! J'ai donc étéété choquée
Publié par nantine le 24 Décembre 2012
Salut Causette ! Et un vote de plus pour que tu fasses un article sur la coupe menstruelle ! Toutes doivent Savoir que ça existe !
Publié par sis le 24 Décembre 2012
Salut Causette ! Entendu dans le bus l'autre jour une maman dire à son petit garçon qui pleurnichait : "faut pas pleurer, il n'y a que les filles qui pleurent...hein, tu n'es pas une petite fille ?". Je m'en veux encore de ne pas l'avoir reprise ! x-(
Publié par doniazi le 24 Décembre 2012
Bonjour, A quand un Causette en ligne qu'on puisse lire ça d'où qu'on soie ?? Merci de votre engagement et continuez ainsi. Une voyageuse ...
Publié par Audjo le 20 Décembre 2012
Une justice! En ce 20 décembre, je suis bien heureuse d'apprendre qu'il y a nullité dans l'affaire de la mairie de Maubeuge, face à Causette. Causette dénonce, Causette dévoile, mais Causette est honnête! Continuez ainsi sur 2013, c'est tellement bon de s'écarter de la quiche!
Publié par Nath la patate le 19 Décembre 2012
Quoi ?! Le buraliste de mon quartier ne reçoit pas Causette ! À la place, il a tout un rayon de magazines X... Je ferai donc 100m de plus, pour vous lire mais aussi et surtout en réaction à ce marchand de très mauvais goûts.
Publié par Ponponlaminette le 19 Décembre 2012
Je suis partie en voyage un an en Amérique du Sud avec mon mari et mes enfants. Une copine est venue nous voir et m'a apporté Causette... Je ne connaissais que de nom... J'ai adoré... Enfin pouvoir lire un magazine (nous sommes au Nicaragua) et en plus un magazine super chouette, drôle, intelligent, engagé... Bref de bonnes longues minutes à vous lire dans un hamac ou sur la plage (pendant la sieste des enfants !!) Ma belle mère vient nous voir en janvier, je crois que je vais lui faire une commande de pleins de Causette !!
Publié par La Ménét' le 18 Décembre 2012
Dans quelques jours, je rentre en France...et je vais pouvoir lire Causette !! =D
Publié par caulette le 18 Décembre 2012
Bonjour. Un petit article sur Jeanne Drouin, ça ne vous tenterait pas ? Elle mérite largement de sortir de l'ombre, non ? qui mieux que Causette pour le faire ?
Publié par FuMIste le 18 Décembre 2012
Monsieur le Président et son Premier Ministre, je vous fais une lettre quelque peu pessimiste qui circulera bientôt sur les réseaux sociaux... J'ai emmené samedi mon ado de douze ans pique-niquer en campagne, et rencontrer des gens... A son âge, les questions et prises de positions, affluent, et heureusement: pas envie d'être un pion! Aller sur place, discuter, se renseigner et partager: Notre-Dame-Des-Landes, voilà, le lieu de l'odyssée... a noter qu'à l'arrivée la voiture a subi une fouille qui, vous vous en douterez nous a fichu la trouille!!! Casse-croûte, musique et ambiance bon-enfant, voilà ce que nous constaterons en arrivant... Les sandwichs même pas encore déballés, Nous entendions les gardes tirer.. Des jets de lacrymo ont envahi l'espace A qui les gardes faisaient-ils donc face??? A des familles, des citoyens, à la population armés de leurs fromages et de leurs saucissons! Quand mon fils me demande: pourquoi on réprimande? Je ne sais quoi lui dire, j'vous en laisse le loisir! Quant à son propre constat sur ce que diffusent les médias, je vous laisse deviner le fond de sa pensée... Avant d'être né Français, il est né Terrien, défendre sa planète et ses citoyens lui semblait naturel et d'une telle évidence, aujourd'hui, il demande qu'elle sera sa potence? Anne Coullouette
Publié par Gabriela le 16 Décembre 2012
J'adore Causette ! Je l'achete je le lis, je le prète, je l'offre! Vive Causette!
Publié par jane le 14 Décembre 2012
"tétons vs tétines: le match" (n° de décembre) Non ! Tétons vs Tétine: le choix !!! Celui de nourrir son bébé avec ce qu'il y a de mieux: l'amour de sa mère...
Publié par Zleben le 14 Décembre 2012
Bonjour, Je viens juste de découvrir votre magazine, et je n'ai pas encore fini de le lire que j'ai découvert mon homme le nez dedans. J'apprécie l'humour, les dossiers de fond, les informations différentes, la qualité de la photo... tout quoi !
Publié par Prune42 le 14 Décembre 2012
Bonjour, juste un petit mot pour vous annoncer la naissance d'une "petite soeur" pour Causette, essentiellement préoccupée de la lutte des femmes contre toutes les formes d'oppression ou de répression. Ca s'appelle "Femmes en résistance" et je ne peux pas vous faire passer le lien mais Causette et grande et saura bien y aller toute seule ! Bonnes fêtes de fin d'année et je forme des voeux pour que nous passions ensemble une belle année 2013. Merci d'exister !
Publié par duchesse le 14 Décembre 2012
Je découvre enfin votre magazine..
Publié par caro le 14 Décembre 2012
Lu sur blogautomobile, la présentation de la Cadillac Escalade ESV de Becker : (la photo qui accompagne ce magnifique texte vaut son pesant de cacahuètes) : C’est cette dernière version qui nous intéresse puisqu’elle va permettre à monsieur de voyager tranquillement en profitant de la TV, de la hifi, de sa connection internet, du téléphone satellitaire, des sièges ‘Classe Affaire » ou du bar pendant que madame fera du vélo pour perdre quelques kilos, muscler ses cuisses ou qu’elle vérifiera ses fréquences cardiaques ou son IMC… Trop fort Becker ! Et pour éviter de voyager en étant incommodé par les odeurs de transpiration, un système de ventilation séparé est installé dans le grand SUV.
Publié par Arielle le 12 Décembre 2012
Bravo Fisher Price, pour la belle pub télévisuelle présentant un petit garçon jouant avec un jouet qui fait réfléchir, et, dans le même spot, la petite fille jouant avec ... l'aspirateur à balles. Mais aspirateur quand même. Bonne chance dans la vie les fillettes !
Publié par Goumie le 11 Décembre 2012
Je vous cite : "Etre contre le mariage pour tous, c'est être homophobe. Point." Ben dis donc, mon journal, je t'ai connu plus subtil ! Ton dernier édito me renvoie à ceux qui me disent : "Etre contre le nucléaire, c'est vouloir le retour à la bougie. Point." Et si notre monde n'était pas binaire ? Et s'il y avait des arguments à entendre de part et d'autres ?
Publié par sarah le 11 Décembre 2012
Aujourd'hui, au travail (je suis enseignante), je trouve sur le tableau blanc en plein milieu de la salle des profs une charmante blague pleine d'humour de la part d'un collègue inconnu (le couard, probablement un matheux, n'a pas eu le courage de signer). Je tente de vous la retranscrire dans les signes mathématiques qui me manquent sur ce clavier... " Pour obtenir une femme, il faut du temps et de l'argent. Donc femme = temps multiplié par argent. Donc temps = argent. Ce qui donne femme = argent multiplié par argent, soit femme = argent au carré. On sait aussi que "l'argent est la racine de tous les problèmes". Argent = racine carrée de problèmes. Ce qui donne femme = (racine carrée de problèmes) au carré. CONCLUSION : Femme = problèmes. Classe, très classe. Et vive l'éducation nationale.
Publié par Kakie le 11 Décembre 2012
Chère causette, Je t'aime mais... Je suis contre le mariage homosexuel, mais pas homophobe. C'est un préjugé !  Je suis pour la famille traditionnelle car, oui, depuis la nuit des temps on se marie POUR FAIRE des enfants, et les homosexuels ne peuvent pas les faire ensemble... Je suis pour l'égalité, et contre le fait qu'ils aient moins de droit que nous.  Je suis pour une réforme du PACS équitable, un vrai PACS qui permette d'avoir les mêmes droits patrimoniaux.  Je suis pour le code civil, le père, la mère et les enfants.  Je suis pour le droit de vivre dans la différence. Je suis  contre le fait de penser que toute différence est une inégalité. Nous sommes différents, nous pouvons choisir de vivre différemment et, si on fait ce choix, on doit en assumer les conséquences. N'oubliez pas que chaque statut à des avantages et des inconvénients : Mariage-notaire-frais-contrat-divorce long-liquidation-bataille-avocat-frais-impôts-frais-notaire!!!! À très vite causette Camille ))) Ps : mon cousin est homosexuel, et il est CONTRE le mariage homosexuel ! Est-il homophobe? 
Publié par Pepette le 08 Décembre 2012
Conduisant régulièrement un utilitaire, par curiosité je tape "utilitaire" et "femme" dans un moteur de recherche. Je tombe sur un site présentant un autre site, l'auto au féminin. Avec une photo d'une clé rose qui dit "que faire en cas de clés perdues" et des astuces de rangement et de confort "pour votre bambin" car, je cite "évidemment votre fils est l'amour de votre vie". Votre fille, par contre, si vous pouviez l'oublier sur une aire d'autoroute....ben oui on a pas l'air d'avoir une bonne mémoire (voir plus haut l'histoire des clés)
Publié par barzeuk le 07 Décembre 2012
Pourquoi ceux qui se plaignent des inégalités hommes/femmes font comme les autres ? Quand on offre que des trucs de future femme au foyer aux petites filles, à Noël, et des kits de bricolage aux garçons, on imprime des clichés dans leur tête ! Il leur faut des jouets avec lesquels ils s'amusent, tout simplement, sans qu'ils comprennent "tel domaine c'est pour les filles et tel autre pour les mecs" ! Quand on arrêtera ces différences des premières années, entre autres dans les rayons de Jouéclub, ce sera le début de la fin des inégalités entre femmes et hommes...
Publié par Léa le 07 Décembre 2012
Commentaire lu sur la grossesse de Katie Middleton : "je trouve que c'est ce qui soude le couple et puis il y'a la dynastie aussi, en espérant que ce sera un garçon ! je suis contente pour eux !!!!". Henri VIII, reviens-nous vite pour couper la tête de cette scélérate qui ne sait pas mettre au monde un héritier mâle !
Publié par lise le 07 Décembre 2012
Chère Causette! Je te lis chaque mois depuis quelques temps et je ne suis pas toujours d'accord avec toi (normal!), mais là tu m'as carrément énervée dès l'édito! En effet, je suis pour le maraige pour tous mais je ne comprends pas que tu fasses l'amalgame "anti mariage pour tous = homophobe"! Certains le sont effectivement mais d'autres pensent seulement défendre l'idée qu'ils se font du mariage et de la famille dans notre société sans pour autant être homophobe. En fait, ce qui m'a énervée dans tes propos c'est que tu tombes dans le piège des extrêmistes anti-mariage gay qui font le raccourci gay = pédophile en faisant la même chose qu'eux! Mais j'imagine que tu devais être très en colère en écrivant ces lignes, et chacun sait que la colère n'est pas bonne conseillère, car je sais que tu es beaucoup plus maligne qu'eux! En tout cas merci beaucoup pour ton magazine que j'achète toujours en kiosque!
Publié par pouli pokette le 07 Décembre 2012
bonjour Causette! quel bonheur de goûter à ton brillant à-propos, moi qui suis trentenaire et qui me suis insurgée avec notre groupe de féministes caennaises avec un beau fanzine édité il y a quelques années nommé "la vulve", et oui! je viens ici car j'ai trouvé une pub bien sexiste(qui d'ailleurs fait dans la povoc' rien que pour que l'on parle de cette pub idiote).mon problème est comment envoyer cette photo par mail?
Publié par Marine le 05 Décembre 2012
Chère Causette, comme l'année dernière, et à sa demande, j'offre un abonnement à Causette d'un an à ma soeur pour Noël. Merci Causette de me délivrer de la corvée de devoir trouver un cadeau "original-qui-fait-plaisir-qui-dure-longtemps-et-qui-ne-ruine-pas"! Marine PS: Bisous Yannick, ma sister adorée!
Publié par Anouch le 05 Décembre 2012
Feuilletant avidement mon magazine, je m'attarde avec délectation sur la lettre d'Eric (un homme, un vrai). A mes yeux, le débat "égalité homme, femme" manque de hauteur. Au delà des sexes, chacun devrait être libre de mener sa vie comme il l'entend. Ainsi les femmes battantes (si elle existe Eric! Je vous assure!)doivent pouvoir mener à bien leur carrière. Et les homme "papa poule" (des hommes, des vrais) devraient pouvoir s'occuper de leur famille. Peut être, sortirons nous des clichets: les garçons se battent, les filles chouinent. Cordialement.ANouch.
Publié par GeeHamilton le 04 Décembre 2012
Great Magazine to read when you are learning French
Publié par Fmadouf le 03 Décembre 2012
Chère Causette, Avec ma copine Manon, on trouve qu'il y a beaucoup d'histoires de viol en ce moment. Et à chaque fois la justice nous déçoit terriblement. Que ce soit le procès d'Octobre dernier sur les viols multiples du Val de Marne, ou des histoires plus personnelles comme celle d'une proche qui a vu le crime requalifié (comme beaucoup) en agression sexuelle. J'ai envie de vomir quand je l'entends raconter l'interrogatoire des policiers qui lui demandent par exemple si danser le zouk (à une soirée zouk), ce n'est pas un peu provocant... J'ai lu votre interpellation de nos ministres le mois précédent et leur réponse ce mois-ci. J'ai hâte de lire dans vos pages l'analyse que vous faîtes de leurs mesures. En tout cas, en tant que jeune journaliste. Je suis fier de voir dans notre paysage médiatique un journal qui prend sa responsabilité de garant de la démocratie et n'hésite pas à demander des comptes. Vous embauchez?
Publié par Nina le 03 Décembre 2012
Ma fille de 7 ans et moi dans un magasin de chaussures. "Maman! Elles sont toutes moches ces chaussures!" moi: pourquoi tu dis ça ? "Elles ont toutes du rose ou des paillettes !" Euh....oui c'est vrai ... bein vient on va voir au rayon garçon ! Et de ressortir avec une magnifique paire de chaussures en cuir marron, une maman ravie, une petite fille aussi ! A bas les rayons de chaussures spécial fi-filles!
Publié par Fréminville le 02 Décembre 2012
Bonsoir Causette, comment allez-vous ? Je me le demandais en lisant votre édito qui m'a cloué. Pour un édito c'est carrément sommaire. Vous dîtes "le débat est donc clos" mais chère Causette le sujet le défaut d'infos. Pour en savoir plus sur la question, je suis allé voir le site internet de LGBT et consternation je n'ai rien trouvé, aucun argument, pas d'idées à croire qu'un élu a fait couper la lumière cela arrive à certains illuminés ces temps-ci. - Le mariage pour tous on en discutera plus tard ce soir j'ai une de ces migraines . - Bon d'accord demain ? - pas demain, chais pas et puis je veux pas en causer M... d'abord quand je veux j'ai le droit d'être une quiche !! Moi je serais Causette j'inviterais le grand rabbin à un entretien juste pour être sûre de ne pas rater un truc vachement important, c'est arrivé dans le passé. Bises à Causette, à ses Caullègues et à ses Caupines
Publié par Martina le 30 Novembre 2012
J'ai bientôt 50 balais, mais j'en ai rarement un dans les mains, et je suis super contente de découvrir enfin un magazine que j'ai envie de lire (!!!). Que les femmes et les filles qui ne sont pas des quiches aient droit à un joli petit magazine, quand même... c'est pô du luxe... et c'est top. Contente, contente, contente.
Publié par Clarine31 le 30 Novembre 2012
Reçu ce jour un appel de Mediametrie pour une enquête sur les audiences de télévision : "bonjour, pourrais-je parler au chef de famille ou à la maîtresse de maison" Voilà, tout est dit' Devant ma réaction, l'enquêtrice ,à qui j'ai souligné que le chef de famille n'existait plus dans le code civil depuis belle lurette, m'a expliqué que chef pouvait être le papa ou la maman dans le cas de famille monoparentale. Bref, s'il y a un mec à la maison, pas d'histoire c'est lui le chef. Heureusement qu'on est en 2012! J'ai 62 ans et ce genre de truc, ça m'énerve de plus en plus. Merci Causette d'exister
Publié par ticole le 30 Novembre 2012
Causette, quoi rajouter a toute les manifestations d'amitié que je viens de lire. Je m'interroge cependant, depuis des semaines le mouvement femiste des femmes arabes milite pour le droit des femmes sur internet. Pas une ligne dans mon journal? Tu ne peux ignorer la chose, surtout après les événements actuels en Egypte? mouvement e
Publié par Anne le 29 Novembre 2012
Lechuga, Non, nous ne sommes pas de pauvres petites choses fragiles incapables d'accoucher sans le Dieu anesthésiste. Pourvu qu'on ne soit pas ficelées à une table, interdites de bouger, de manger, de boire, de crier. Pourvu qu'on soit accompagnées et pas seulement médicalisées. Causette, à quand un numéro sur la maternité respectée?
Publié par Suzon le 29 Novembre 2012
Chère Causette, Depuis 3 jours, mon mec me harcelait quotidiennement pour savoir si on avait reçu le dernier n°... Forcément, on était à la fin du mois. Et lorsqu'il l'a vu posé parmi les factures, il s'est écrié "ah ! Enfin une bonne nouvelle !"... Merci de lui apporter tant de plaisir ! ;)
Publié par Julie le 29 Novembre 2012
Chère Causette, Dans la série toi aussi fais de ton enfant une quiche : vertbaudet offre pour les commandes de Noël un sac rose je cite : "le sac à main et tout ce qu'il faut pour avoir l'air débordée... Téléphoner tout en se remaquillant et en cherchant ses clefs bien cachées au fond de son sac...etc" Évidement vertbaudet n'oublie pas les garçons avec un sac gris et les outils du bricoleur comme papa... On progresse!
Publié par FLOFLO le 29 Novembre 2012
bonjour, Je suis marchande de journaux à Toulouse depuis 1986. Je vous ecris à propos de votre article sur la Presse qui m'a épatée à plus d'un titre : en effet c'est la premiere fois qu'il m'est donné à lire la vérité sur le coté obscur de la Presse, pour tout vous dire je n'aurai jamais cru ça possible tant l'omerta est forte dans ce milieu. J'ai tardé à me manifester parce que "pas trop le temps" : chez nous c'est du 13 heures par jour.Cela dit j'ai préparé un petit dossier pour votre journaliste qui a si bien exposé les problèmes que notre profession est en train d'affronter, c'est juste un témoignage, le plus précis possible, de la réalité quotidienne d'un(e) petit marchand de journaux car l'article que j'ai fait lire à tous mes clients (j'ai donc été en rupture de causette ce mois là) cet article donnait surtout le point de vue des éditeurs et de Prestaliss. Dans ce "dossier" j'indique nos salaires, nos horaires, nos conditions de travail , nos relations avec Prestaliss, il y a de quoi faire et dire !!! INFO du jour, ce matin je me suis levée pour rien, à T
Publié par lahuri le 29 Novembre 2012
j'ai abonné mon épouse à Causette il y a quelque temps, sympa, drôle .. au début. Bon les filles faites gaffe vous allez sombrer rapidement dans la répétition, le poncif et le raccourci ravageur. Des laudatrices vous dises combien elles apprécient et j'ai l'impression d'être un vilain petit canard. Ma mère s'occupait dans les années 55-65 des femmes en détresse, battues et je garde un grande admiration de sa volonté et de sa capacité à restaurer les aptitudes au dialogue. J'ai le sentiment que Causette prend parti et ne nuance plus beaucoup .. c'est bien dommage. Le monde n'est pas si binaire, si tranché et les hommes ne sont pas tous des quiches ou des tranches de cake. Changez d'air même si votre "recette" fonctionne bien.
Publié par jennaipas le 28 Novembre 2012
réflexion de Lou 10 ans faisant ses devoirs ,des mots croisés ,définitions :qui croit ce qu'on lui dit :naïve ..... "et évidemment ils mettent ça au féminin !!!!"moi en off faut que tu arrête de lire Causette ma chérie !
Publié par angele le 27 Novembre 2012
information autant délirante que stupéfiante. C'est le Vietnam qui est concerné. Avec leur croissance ascendante; ses habitants ont plus de pouvoir d'achat. De nombreux achats ont été fait notamment une moto, malheureusement depuis cela les accidents depuis les 10 dernières années ont été multiplier par 5. Le gouvernement a voulu agir mais de façon incongru, 87 critères physiques; Il est interdit de conduire une moto de plus de 50 cm3 si on a une sinusite ou des hémorroides, mais surtout pour nous les femmes il y a une injustice, c'est que l'on doit, pour être motarde avoir tour de poitrine de 72cm minimum et ceci pour le plaisir de la police quand ils doivent faire des controles.
Publié par angele le 27 Novembre 2012
un cadeau pour nos petits qui feraient scandale ! "the breast milk baby" ; l'enfant enfile une brassière avec deux petites fleurs qui suggère les tétons. Après cela, la poupée qui porte des capteurs se met à faire des mouvements de lèvres pour imiter la succion.
Publié par Zélie le 27 Novembre 2012
Chère Causette, Je ne sais pas si tu connais le magazine Femmes en résitance de l'association Femmes d'ici et d'ailleurs. Je ne peux pas donner le lien mais tu peux regarder sur leur site. C'est un très très beau magazine, sans pub comme toi et qui raconte les combats des femmes dans le monde entier. Vas voir Causette ! J'adore ton journal ! Bises zéliennes
Publié par Marie Pom le 27 Novembre 2012
@Nicette : Merci pour cette observation, j'avais remarqué également dans ma tendre enfance un autre point : fana de Lego, je piquais ceux de mon frère et ai eu la chance de pouvoir jouer aux Lego technic dès l'âge de 10 ans. Mais lorsque j'ai reçu des Lego "pour fille", à l'époque appelés "Legoville", quelle ne fut pas ma très mauvaise surprise de constater qu'il n'y avait pour ainsi dire rien à construire ! Quelques pièces, aucune inventivité possible, pas possible de faire autre chose que ce qui était prévu (et même cela était plus que basique). Mais les filles n'aiment pas construire, elles préfèrent s'inventer des histoires avec Ken & Barbie... Non ?
Publié par Nicette le 25 Novembre 2012
Chère causette, on arrête plus le compartimentage des sexes dès le plus jeune âge: j'ai appris il y a peu que le nouveau projet des legos avait été mené à bien. Désormais, toute fifille aura droit à ses legos...rose et violet. Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à nous foutre du rose et du violet partout!!! J'adore le rose et le violet, mais honnêtement voire que l'on oblige toute nana à aimer-en porter, ça me révolte. On a droit de se considérer comme étant une nana et de ne pas aimer cette couleur, aussi "girly" soit-elle...
Publié par marie le 23 Novembre 2012
les assurances.à cause de mon tout petit budget je ne peux pas vous acheter régulièrement.cependant je voudrais partager mon interrogation,a savoir l'harmonisation des assurances voitures et autres.Pourquoi la cour de justice européenne ne met-elle pas autant d'ardeur a l'harmonisation des salaires?
Publié par marie le 22 Novembre 2012
salut causette, bon, je sais, je n'écris pas souvent, mais je te dévore chaque mois avec, toujours le même entrain. Je suis tombée chez l'osthéo sur un hors série de Phsycologie mag dont le thème est "le couple", et franchement, c'est du lourd ! Je te conseille d'y jeter un oeil... c'est plus d'la quich, c'est carrément le grand déballage de jerby ! bisettes !
Publié par Sophie le 22 Novembre 2012
Causette, je suis tellement fan de toi que depuis que tu es rentré dans ma vie, tout mon entourage est au courant de ton existence ! Après avoir abonné ma sœur pour son anniversaire, j'ai décidé de convertir les jeunes troupes... Et Albane (3ans) a particulièrement apprécié l'histoire de Margaux... (# 23 et 28) J'ai la preuve en photo ! Dommage que je ne puisse pas l'attacher à mon message... Longue vie à toi !
Publié par Claime le 22 Novembre 2012
Dans le dernier numéro de Causette, le témoignage de cette femme qui a accompagné son mari jusqu'à l'euthanasie avec courage et dignité m'a fait pleurer toutes les larmes de mon corps. Et l'instant d'après il m'a donné envie de courir retrouver ceux que j'aime et de le leur dire. Bravo à elle pour son amour immense et sa force. Et merci pour cette leçon de vie qu'elle nous donne.
Publié par Gaëlle le 21 Novembre 2012
Bonsoir Causette, je viens de lire plusieurs messages te proposant de faire un article sur la coupe menstruelle ! En voilà un de plus !!! Je l'utilise depuis un an maintenant et ça me facilite tellement la vie. Tout comme il est toujours étonnant que tant de femmes ne te connaissent pas (on se charge de te faire de la pub'), il est étonnant qu'elles n'aient jamais entendu parler de cet objet libérateur-économique-écologique, la mooncup, lunacopine, fleurcup bref la coupe menstruelle et ses 36 marques !
Publié par Sis' sis' le 21 Novembre 2012
Salut Causette, je voulais juste te dire qu\'il y a encore trop de bonnes ménagères parmi les 15-30 ans et que je trouve ça profondément agaçant ! Qu\'elles se remettent en question un peu ! On a toutes une copine, une mère ou une soeur qui sait mieux que toi, mieux que son amoureux , mieux que tous comment faire la cuisine, la vaisselle ou les tâches ménagères. La femme n\'est-elle pas censée s\'être émancipée du rôle de boniche que la société lui a toujours confié ? Et de faire fifty-fifty avec Monsieur ? Non, il y a encore trop de Madame-Propre-je-fais-tout-tu-touches-à-rien-tu-sais-pas-faire. Autant de gamines qui n\'ont jamais cessé de vouloir jouer à la maîtresse de maison-maman-boniche ! Leur éternelle préoccupation, c\'est contrôler le ménage, l\'ameublement, habiller les filles en Rose, critiquer le sexe féminin, habiller les garçons en Bleu, s\'attendrir sur les erreurs de ces messieurs, les servir et les chérir comme s\'ils étaient en sucre... C'est du propre dis donc !!! Je ne manquerai pas de leur parler de toi Causette !
Publié par Mimi le 21 Novembre 2012
Chère Causette Je vous remercie pour cet article "le viol, un crime acceptable ?!"... C'est assez bizarre de devoir te parler de moi et d'une chose intime alors que nous le partageons le plus souvent avec nos proches. Je fais partie des 75 000, qui, en 2006, ont été violées ou agressées sexuellement. En lisant ton article, je sens que les émotions remontent. Tout ce que tu y dis est là, dans mon coeur, mon corps et mon esprit. Le fait de dissocier son corps de son cerveau, la peur de mourir, même la pensée pour mon grand père décédé qui fessait office d'étoile protectrice...la femme objet qui se tait pour ne pas avoir encore plus mal. La femme qui subit. Qui doit faire des choses pour sauver sa peau. Puis, affronter le doute. De la police. Affronter le déni ou le dénigrement "bah, en fait, il était gentil ton agresseur". Le manque d'intérêt "tu pourrais quand meme me souhaiter mon anniversaire". Les conseils tardifs "Mais pourquoi tu n'as pas essayé de fuir ?". Puis l'attente. 3 ans 1/2. Des faits qualifiés pour la Cour d'assise (12 ans de taule selon les flics), puis requalifiés en correctionnelle pour que le procès se fasse plus vite et que mon agresseur ne soit pas relâché de sa détention provisoire et qu'il fuit. Puis le procès. L'agresseur a un TB avocate, la mienne commise d'office. On passe juste après une affaire de vol de chèques. Après 5h de procès, la cour donne son verdict. Il est libre. Et moi ? Rien. J'ai fait mon deuil hors de la justice, qui ne ma pas donné réparation. Alors, merci de parler des choses qui dérangent, des histoires de meurs degeu, mais qui malheureusement arrivent. Et pas qu'aux autres.
Publié par Euphrosine le 21 Novembre 2012
Bonjour, j'ai lu récement quelques articles de votre revue. Certains sont très intéressants, cela change des hebdomadaires dits "féminins". J'ai lu en particulier un article sur l'Iran où les femmes ont en ce moment quelques difficultés. Cependant j'aurais aimé lire un ou des articles sur les femmes en voile, niqab, burka, Etc... On en voit partout, il y en a de plus en plus. La supression du porc dans les cantines, à l'hôpital.... Qu'est ce que vous attendez pour en parler? Ce sont les femmes d'abord qui sont menacées, comme d'habitude.
Publié par barbietuerick le 20 Novembre 2012
Chère Causette, voilà plus d'une année que je te traque à chaque début de mois, je te lis (te dévore) et repue...j'applaudis et implore que tu sois reconnue d'interêt public. Je parle de toi à tout le monde, je dois saouler tout le monde d'ailleurs. J'envisage de t'offrir à toutes mes proches pour Noel. Ce n'est qu'une petite déclaration d'amour et un grand encouragmeent. Merci de nous informer, de nous révolter et de nous considérer!!
Publié par ZIZIMOU le 20 Novembre 2012
Je vien de m'abonner aprés quelques mois de lecture assidu.... J'adore , j'en reveu, continuez comme ça vous me faitent rever.... olivier (un mec basic) Seul hic ya encore des pub....et pour les banques en plus
Publié par Lène le 19 Novembre 2012
Bonsoir, juste pour dire que ces derniers temps j'étais plutôt critique envers votre magazine, mais là j'ai beaucoup aimé le dernier numéro. Je vous ai fait part de mes petites déceptions parce que j'attends beaucoup de ce magazine... Longue vie à Causette! Bonne soirée!
Publié par Maelle le 19 Novembre 2012
Bonjour Causette, je suis en 1er ES, je fais actuellement un TPE sur les minis-miss, et j'aimerais avoir votre avis. Merçi beaucoup. :)
Publié par goucha le 19 Novembre 2012
Je pense que je ne serai pas la seule à vous faire part de cette interview faite à Samantha Davies par Anne-Cecile Beaudoin avant son départ pour le Vendée des Globes c'est le site de paris Match à la rubrique actu du mercredi 14 novembre 2012 il faut absolument le lire je n'en dit pas plus cela se passe de commentaires. Agneshka Mercier
Publié par Camille Ri le 19 Novembre 2012
Chère Causette, J'ai lu avec beaucoup d'intérêt l'article sur le viol en France et dans les choses à revendiquer (exiger) vous parliez du fait que les viols ne devraient plus être jugés au Tribunal correccionnel. J'ai appris en fait récemment qu'il s'agit parfois d'une "technique" afin que les personnes accusées soient plus sévèrement jugées. En effet, le viol est alors requalifié en "agression sexuelle" pour qu'il puisse être jugé au Tribunal correctionnel plutôt qu'à la Cour d'Assises, afin que ce soit des magistrats professionnels (et aussi plus "durs") et non des jurés tirés au sort qui décident de la sanction. Cela ne doit en rien atténuer la gravité du viol, mais la question à se poser serait peut-être aussi que des verdicts aussi importants ne soient pas pris uniquement par des jurés, évitant ainsi de reconduire une certaine partie des viols en agressions sexuelles...
Publié par Camo le 18 Novembre 2012
Grosse colère devant l'impunité des agresseurs, violeurs, prostitueurs et pornographes. C'est quand qu'on apprend à se battre et qu'on part en guerre ?!!
Publié par Marion le 18 Novembre 2012
Chère Causette, j'ai eu envie toute la semaine de t'emmener avec moi et de montrer ton article sur le viol à toutes ces personnes qui ne comprennent rien. Grâce à toi, je me sens un peu moins seule dans cette société qui ne mesure pas la souffrance qu'un viol peut provoquer.
Publié par titounette le 18 Novembre 2012
Causette, je t'adore et suis complètement fan de ce magazine, mais là, tu m'as déçue ! Ton commentaire facebook qui dit que si on est pas pour le mariage pour tous, on est homophobe, c'est vraiment stupide. Que fais tu des homosexuels eux-mêmes qui ne sont pas favorable à cette loi ? ils sont homophobes aux-aussi ? attention aux raccourcis trop faciles...
Publié par Laurence le 17 Novembre 2012
J'ai lu avec grand intérêt votre reportage "5 agricultrices bien dans leurs bottes". Du coup, je voulais vous faire connaître une radio associative locale iséroise qui valorise le travail des femmes en milieu rural : Radio Grésivaudan. Cette radio a fait plusieurs émissions sur ce thème, notamment un dossier sur une journée organisée sur ce thème à Chambéry en décembre 2011. Elle enregistre et diffuse régulièrement , par exemple, des interviews de femmes qui ont une activité en milieu rural : agricultrices, restauratrices, artistes ... La devise de cette radio : "difficile de faire entendre des paroles rondes à des oreilles carrées" et peut être écoutée en ligne. Je suis sure qu'elle va vous plaire !
Publié par Laurence le 17 Novembre 2012
J'ai découvert Causette lors d'une fête, en discutant avec une documentaliste autour d'un verre. Depuis, je l'achète tous les mois. Chacun des numéros que j'ai acheté a été adopté par des amis, dans tout Rhône-Alpes, l'un d'eux a voyagé jusqu'en Suisse. Et dernièrement, par la bibliothécaire de notre médiathèque municipale ! Eh oui, Causette, notre bibliothécaire cherchait un magazine féminin "différent" : elle t'a trouvé ! s'est abonnée ! Les voisins et voisines vont enfin te découvrir ...
Publié par Marie le 16 Novembre 2012
A voir la nouvelle pub cuir center mettant en scène des hyenes sur un canapé, les liens etant interdits, je vous laisse le plaisir de la decouvrir. On peut la trouver sur youtube. De la bombe de quiche!
Publié par clemi le 16 Novembre 2012
Chère Causette, on nous prend vraiment pour des quiches... et même dès 3 ans ! En feuilletant les magazines de noël pour faire ma lettre, voilà que je tombe sur la page des déguisements avec la panoplie complète de la petite infirmière à côté de la panoplie complète du petit docteur !!! Pareil dans un autre catalogue*, pour bien enfoncer le clou... En parlant de clou, à la page des établis de bricolage, les voilà tous accaparés par les garçons... Alors je vais à la page Cuisine, ouf, je suis à ma place, que des filles, que du rose, ça doit être pour moi alors. D'ailleurs, ils le disent bien: "même les mamans vont craquer pour cette cuisine tout équipée". Papa Noël, s'il te plaît, je ne veux pas finir derrière les fourneaux, moi je veux devenir docteur !!! * pour ne pas les citer, Oxybul et Imaginarium (Je peux vous envoyer les pages en question scannées)
Publié par caro le 16 Novembre 2012
Salut les filles La quiche de Noël chez learning toys : (learningtoys.ca/fr/aidez-moi-a-choisir/jouets-top-pour-2-ans/mon-premier-sac-a-main.html ) \"mon premier sac à main\" : Gardez les petites consommatrices heureuses au magasin ou à la maison avec leur propre petit sac à main. Fait de vinyle et de polyester, il ressemble au sac à main de maman! Comprend un téléphone cellulaire, un rouge à lèvre, un miroir, une carte de débit, du maquillage et des clés d\'auto. Les petites filles vont adorer imiter maman. 2 ans et plus
Publié par Camille le 15 Novembre 2012
Bonjour, je vous ai déjà écrit il y a peu de temps, pour vous faire part de ma déception... mais je n'arrivais pas à formuler vraiment ce qui me gênait dans l'évolution de votre magazine (qui m'a enthousiasmée quand je l'ai découvert). Je crois avoir trouvé, je vais essayer de n'être pas trop confuse. J'ai l'impression que le regard que vous portez sur les femmes (et sur la société) colle aux stéréotypes de genre. En fait, il me semble que vous tentez de valoriser les femmes (ce que j'approuve) mais uniquement par rapport aux valeurs qu'elles sont sensées incarner. Parmi elles, certaines sont positives bien sûr, mais cela ne me semble pas émancipateur. Ayant moi-même fait des études scientifique, (et après avoir passé toute mon enfance à m'entendre dire que j'étais un garçon manqué), ce sont des choses auxquels je suis très sensible. Par exemple, on trouve peu d'articles un peu techniques ou de réflexion; les chroniques de B. Kyoto et de A. Fischetti ont ce ton agaçant et faussement sympa avec lequel on parle de sujets vaguement scientifiques aux néophytes (a fortiori quand ce sont des femmes... mais peut-être que je me fait des idées) Et puis, bon... peut-être que ma formation et mon métier m'ont rendus trop exigeante, mais je les ai rarement trouvé très fouillés. Ce faisant, votre magazine perd beaucoup de sa force et de sa pertinence... et de son impertinence. Je vous suivrai de loin désormais, tout en étant prête à changer d'avis! Bien à vous, Camille
Publié par Neeeeeeemo le 15 Novembre 2012
Chère Causette, Ma mère est merveilleuse. Non seulement elle m'a fait découvrir Causette et m'y a abonnée, mais en plus elle se bat quotidiennement contre les £!$^*# machos et relève les humiliations sexistes qui nous pourrissent la vie. La dernière recensée ? BIC sort un stylo pour femme. Rose ou violet. Dessiné pour les mains des femmes. Et plus cher que les stylos pour mecs, évidemment. Pfff. Je hais BIC qui me prend pour une quiche. Et le rose. Et le violet. Mais toi je te kiffe. Et ma Maman, je l'aime.
Publié par Emilie T. le 15 Novembre 2012
Bonjour à toi causette, Cela fait maintenant plus de deux ans que je te connais et te lit. Malheureusement pour moi pas de manière régulière et c'est une erreur des plus crucial. Tes écrits on sur moi un effet de choque électrique qui me réveille est me fait prendre conscience de la graviter des choses. Cela me donne envie d'agir de luter avec toi. Dès que je décolle trop longtemps mon nez de tes écrits, mon cerveau ce rendors, bercer par le ronronnement des média et de la société en général qui me dit que tout va bien, que je n'ai aucun souci à me faire. Mais surtout des jeunes de ma génération, qui pense que la lutte des féministes n'a plus de raisons d'être depuis quelque année, que c'est bon, les femmes sont égales aux hommes, mai 68 ça nous à suffit ... Je ne parle même pas des adultes, du haut de mes 19 ans je ne peux bien sûr rien comprendre a tout ce qu'il se passe. « Entre dans la vie active et tu verras après pour râler ... ». Alors, je me renfrogne dans mes idées, elles sont toujours là, mais dorment paisiblement. Alors, j'aimerais un conseil ? Que puis-je faire ? Vers quelle association pourrais-je me tourner ? Il y en à temps que je ne sais plus ou donnée de la tête. J'aimerais pouvoir aider. PS : Pour commencer je vais m'abonner. Je serai au moins sur de t'avoir près de moi au moins une fois par mois.
Publié par :missplus le 15 Novembre 2012
hello CAusette j'ai toujours envie de vous ecrire au sujet de plein de trucs ce que je ne fais pas parce que et parce que mais la mon sang n 'a fait qu'un tour une quiche d'or chez mon pharmacien savez vous que le fameux Nurofen se decline en une nouvelle variété? le Nurofen fem; ça pete , non? alors en une seconde , je me suis demande si enfin , on avait decouvert une douleur particuliere chez les femmes que seule cette tablette miracke pourrait soulager ou bien peut etre le monde scientifique aurait decouvert que les homme n'auraient que des douleurs simulees et que donc le vrai medicament nous serait destine, je me suis repondu que non , pas possible , ce que la pharmacienne a confirme "pur marketing a t elle dit je ne sais pas comment elle en justifie la vente ni pourquoi elle le vend mais la boite vaut , 1euro et 50 cents de plus que le nurofen pas fem continue ma mere vous lit ma fille vous lit et demandez a eric pourquoi il ne frequente que des quiches qui ne connaissent pas un seul petit combat de femmes
Publié par Caroleen le 14 Novembre 2012
Quiche du jour entendu à la télé dans l'émission CCVB sur France 2: les femmes ont besoin d'une alternative aux 2 jours car c'est dangereux. De plus, elles n'ont pas besoin de faire beaucoup de km, donc c'est mieux pour elles d'avoir une voiture électrique... Désolant...
Publié par Fanny le 13 Novembre 2012
Rhooooooo ma Causette, si tu savais le bonheur procuré lorsque je rentre à la maison avec mon "Causette" tous les mois sous le bras et que mes drôls de 16 et 12 ans m'arrachent pour lire à voix hautes la rubrique Borborygmes !..s'ensuivent une avalanche de rires intempestifs et incontrôlables avec leur papa (j'te jure, j'en ai le mascara qui coule !!!). Alors, rien que pour ces moments rares et précieux en cette morosité ambiante...MERCI !....et puis à travers toi, un clien d'œil à ma jolie belle sœur qui m' a fait découvrir cet été, ce mensuel qui fait de toi un RDV incontournable...Kiss !!
Publié par eurysace le 13 Novembre 2012
Bonjour Causette! Je lis Causette depuis un an et ça me forge l'esprit, j'adore. Un grand merci pour vos articles qui sont toujours percutants et qui me parlent beaucoup. Ca me donne des outils pour affronter la vie de mère au foyer avec tous les clichés que cela comporte. Mais je trouve qu'il y a encore tant d'injustices! Ca me fait bouillir seule dans mon coin et j'aimerais bien trouver un moyen d'exprimer tout cela et surtout permettre d'en vivre! Que faire? si certaines ont des idées, des contacts à rencontrer, je suis preneuse! Merci!
Publié par Marie le 12 Novembre 2012
Salut Causette ! Une p"tite quiche pour la forme : les poeles Silit, qui sur leur site nous invitent à devenir "conseillèRES" ou "HôteSSES" pour des cours de cuisine. Avec une photo de belles cuisinières. Quand on lit le texte destiné aux conseillères, on découvre quand même un "e" entre parenthèses (ouf, ils ont pensé aux hommes), mais tout le reste est au féminin... Sauf si vous avez l'âme d'UN manager, bien sûr... Ou comment la marque, non seulement fait semblant de proposer une offre mixte, mais s'embourbe avec délice dans le sexisme !
Publié par Rémi le 12 Novembre 2012
Salut Causette ! Samedi soir, en partant dîner en compagnie de quelques ami-e-s, je ne m'attendais pas à fêter mon anniversaire. Mais ma surprise décupla lorsque je reçus en cadeau un abonnement à ton journal. Immédiatement, je me suis tourné vers mon épouse, qui sait que je te dévore avec la même gourmandise qu'elle. Mais elle n'y était pour rien. Elle n'avait pas cafté ! Non, j'ai tout simplement de chouettes ami-e-s. Tu ne trouves pas ? Grâce à leur très bonne inspiration, je suis assuré de ne pas manquer une miette de ta prose pendant un an. Merci à eux, et merci à toi, Causette. Tu es fraîche, tu es drôle, et tu nous apprends beaucoup. Tu fais du bien à la presse, à la société, aux femmes et aux hommes. Merci ! Rémi, de Nantes
Publié par yoyo le 12 Novembre 2012
Ma belle maman m'a prêté un livre "Ainsi soit-elle" de Benoite Groult et je suis édifiée de ses écrits qui datent de 1975. On a fait bien du chemin depuis il me semble mais ce qu'elle dénonce mériterait un article de votre part. Peut être pourriez vous suggérer quelque fois des lectures hors actualité comme ce livre pour mes congénères lectrices. Longue vie à vous
Publié par nath le 11 Novembre 2012
que je suis déçue, Causette ! alors, toi aussi, tu as cédé au bon mot ridicule : "l'hypocondrie m'a tuer". mais qu'est-ce que vous avez tous à vous marrer avec cette phrase ! j'aurai préféré, ma Causette, que tu évites cette facilité... je vous rappelle qu'un homme a fait de la prison, qu'il a fallu qu'il se batte pour être réhabilité, qu'on ne sait toujours pas le fin mot de l'histoire pendant que tout le monde se gausse. ras-le-bol ! nathalie, 51 ans, très énervée
Publié par framer le 11 Novembre 2012
"les femmes du bus 678", en soutien pour leur combat, je le ferai passé aux copines. Merci pour votre mag-sympa et intelligent à la fois. Je n'avais jamais été aussi fidèle auparavant (à un magazine, bien sùr) ! Mon adresse : 160 avenue Dembourg 81000Albi
Publié par Violaine le 09 Novembre 2012
Bonjour Causette ! Tout d'abord bravo, merci pour tout : ton audace, ton insolence, ta liberté, ton humour, ton décalage, ta relation avec les vraies gens, tes photos pas truquées, tes couvertures de folie, tes sujets qui fâchent, l'espoir et l'esprit critique que tu diffuses autour de toi... C'est bien la première fois que j'achète du féminin d'une part, et d'autre part que je le partage avec des copines (qui sont séduites évidemment) !!! Alors voilà : on a un sujet qu'on aimerait voir traiter à l'Institut EgaliGone mais on sait pas encore comment s'y prendre, alors pourquoi pas commencer par un reportage / dossier à proposer à Causette ? Il s'agit de la façon dont nos enfants sont éduqué.e.s à la maison et à l'école à faire pipi de façon différente, selon qu'illes sont fille... ou garçon. Exposition pour les garçon (une fille apprend à se cacher pour cette fonction vitale), position debout avec alignement des urinoirs parfois bien publics (avec un malaise possible pour les garçons, et des conditions de comparaison physiques bien organisées par la société...), possibilité de salir quand petit on ne maîtrise pas son jet, et peut-être plus grand quand on est habitué à ce que quelqu'un nettoie derrière (l'interview des parents et des personnels d'entretien serait très intéressante...) et d'investir une fois grand l'espace public (la route, le mur, l'ascenseur, le parking..., car qui fait pipi partout, pas des femmes à notre connaissance...). Voir à ce propos la chanson de Henri Tachan : ils font pipi contre les murs. Bref. Ce serait bien de faire le lien entre l'éducation à l'exhibition (entre autres) et l'occupation sexuée de l'espace public. Et aussi cette histoire d'intimité et de pudeur qui n'est pas inscrite de la même façon dans l'éducation des deux sexes, rien que dans la position "pipi". Avec une éducation égalitaire au corps et au respect de son environnement, pourquoi filles et garçons n'auraient pas droit à des toilettes fermées avec une porte, et donc aux mêmes..., avec les mêmes exigences d'hygiène et de propreté ? (Erving Goffman a écrit un très bon chapitre sur l'obsession occidentale des toilettes non mixtes dans l'Arrangement des sexes...) Heureusement il existe des éducateurs-trices qui font faire pipi à tou.te.s les enfants assis systématiquement. Un petit tour dans les écoles sur l'éducation à l'hygiène et l'état des installations (moyens municipaux, donc) serait d'ailleurs intéressant, après cette grande enquête qui avait eu lieu il y a quelques années sur le sujet et qui montrait que de nombreux enfants s'empêchaient d'y aller. Et quand un garçon est éduqué à faire pipi "comme une fille", que se passe-t-il pour lui ? Et puis il y a ma fille de 4 ans qui tient absolument à me montrer qu'elle sait faire pipi debout, avec un jet qui va bien droit, "comme les garçons"... Et ça peut toujours lui servir dans les toilettes "turques" ! Car c'est tout de même un symbole de se tenir bien debout, non ? Et si dès l'enfance la différenciation autour de cet acte élémentaire du pipi était interrogée parce qu'elle prépare un peu de la suite adulte : debout/assis, dehors/dedans, montré/caché, collectif/individuel, extérieur/intérieur, public/privé, partout/pas partout, liberté/contraintes, fierté/honte un peu quand même... Vaste programme !
Publié par rosecomtoi le 09 Novembre 2012
Bonjour Causette, et félicitations. A propos de Simeuble (n° de novembre, p11), saches que sur les foires et salons, nos amis proposent des animations exceptionnelles tel du body-painting. Et oui une jeune guiche se laisse transformer en meuble (comme sur la photo) par une arti-quiche. Et à la fin de la journée tout ce petit monde boit une coupette de champagne avec l'air très satisfait d'eux même. Y'a encore du boulot
Publié par léni le 09 Novembre 2012
Bonjour Caustte, je voudrais partager une découverte (grâce a ma petite soeur) "la coupelle menstruelle", y parait que ça existe depuis 1930. C'est une sorte d'entonnoir en silicone qu'on met a la place du tampon et qui recueil le sang menstruel.C'est pratique(on peut la garder 12h), économique (c'est lavable et réutilisable) , hygiénique (c'est pas gavé de produit désinfectant) et écologique (pas de suremballage, on en achète 1 pour 10 ans) . Aucune de mes amies ne connait, on en trouve pas en pharmacie (mais dans les magasin bio,oui!)et les gynécos sont pas tous au courant. Un petit article sur la bête peut être ? Merci;
Publié par Aurélie le 08 Novembre 2012
Causette... , "Tiens, c'est quoi ce hors série qui trône dans les toilettes de ma belle-soeur ?" Eh bien c'est la révélation de l'année et qui montre bien que notre cerveau a besoin de renouveau et de réalité. Donc, merci d'exister, de révéler au monde qu'on peut aller plus loin sans talons aiguilles et briller sans gloss collant aux lèvres, merci d'interpeller par vos articles (notamment sur l'insupportable réalité du viol) et de mettre des mots sur ce qu'une (trop) grosse partie de la population vit en silence. Merci de délacer le corset de la presse féminine et de nous illustrer la société par des photos non photoshopées. Merci de ne pas être anorexique d'informations et d'articles criants de vérité. Enfin, merci d'animer nos discussions à ma belle soeur et à moi avec nos mari, (beau-)père, (beaux-) frères and co et de lancer des débats plutôt sympas qui nous permettent de nous retrouver encore un peu plus en famille autour d'un bon jeu ou d'un bon café. Merci d'être là quoi !
Publié par Virginie le 08 Novembre 2012
Salut Causette ! Dans la série ( décidément interminable... ) on nous prend pour des quiches j'ai lu un article (Le Monde 8/11/12) qui traite du marché des jeux vidéos pour filles. Bien sûr ça dégouline de rose, de recette de cuisine, d'accessoires de mode et tout le tintouin habituel. Pas de sang, pas d'armes, pas de muscles, mais plein d'émotions, de gentils pouvoirs et de sourires hautement quichesques! Pensez qu'ils nous laisserons jouer avec un joystick quand même?! ;-)
Publié par Marie le 07 Novembre 2012
j'ai l'habitude de faire du covoiturage. Les conducteurs sont souvent sympas et les trajets agréables. Mais voila qu'aujourd'hui, mon conducteur pierre, 60 ans me sort : "Je ne comprends pourquoi on condamne le viol. C'est vrai quoi, même s'il n'y pas de consentement, la femme reçoit tout de même du plaisir. Le viol c'est comme un gâteau au chocolat : si on te force à en manger, au début c'est difficile, mais finalement ça reste bon". (la bêtise humaine reste bien triste).
Publié par damien le 06 Novembre 2012
comme sa mère n'est plus là et que je n'explique pas forcement bien les choses, alors pour les 18 ans de ma niece paulette c'est l'abonnement a causette . damien.
Publié par Lène le 06 Novembre 2012
Bonsoir, je vous lis depuis un peu plus d'un an. J'avoue qu'au fil du temps j'accroche moins: trente ans, sans enfants, plus féministe que féminine, j'ai un peu du mal à me reconnaître dans ce qu'est devenue Causette. Et effectivement, j'ai été gênée par l'interview d'Arno (je me méfie des hommes qui commencent par dire "j'aime les femmes", d'ailleurs quelques lignes plus loin on a: "Bruxelles(...), ouverte comme une vieille pute"), et la chronique du roman de Philippe Djian. A-t-on besoin de faire de la pub à ce monsieur? Bref... bonne continuation... j'espère changer d'avis.
Publié par Ingrid le 06 Novembre 2012
Pas peu fière d'avoir offert Causette (que je tenais à la main en entrant) à mon médecin traitant hier, intrigué par la couverture, par les articles, il s'est mis à feuilleter le numéro pendant 10 min avant de m'ausculter.... tant d'attention valait bien un cadeau... et comme je ne l'avais pas fini, je suis retourné l'acheter....
Publié par Djouly le 06 Novembre 2012
2ème numéro acheté et je songe déjà à m'abonner! Oh et puis non, sur vos conseils j'irais chez ma petite maison de la presse! Merci Causette pour cette bouffée d'oxygène, cette dérision, ces coups de gueule! Quelle joie de lire un magasine féminin, oui de lire et pas de feuilleter des pages pleines de pubs et de "comment faut qu'on s'habille cette saison". Merci!
Publié par Cécilia le 06 Novembre 2012
Bonjour Causette, la rédaction et ses lectrices/lecteurs. J\'ai un peu peur à l\'idée d\'en parler : je viens de lire l\'article sur le viol, et bizarrement, avec les faits que m\'ont rapportés des amies, cela ne m\'étonne pas. J\'ai 20 ans et il y a 2 semaines, j\'ai eu une discussion avec l\'une d\'entre elle. Lire un article c\'est déjà ça mais entendre un témoignage c\'est encore pire. Sachant qu\'elle a du mal à se construire à cause d\'un \"viol\" (comme certain l\'appelle) qui a plus de 10 ans, elle essaie de faire passer l\'étape à une amie du: c\'est moi qui l\'ai cherché. Pour dire que le viol est partout sans qu’on le sache et qu’il réduit des personnes à l’état de coupable plutôt que d’accusé.
Publié par Alice le 05 Novembre 2012
Alors voilà Causette, je voulais te dire, ben j'en chiale de ton article sur le viol, j'en chiale de colère et cette colère c'est presque de la haine, je sais il faut pas hein mais ça me le fait tout au fond de moi, cette boule qui monte jusqu'à m'empécher de respirer. Je crois qu'on est au bout là, au fond du gouffre et qu'il faudrait donner un bon coup de pied là où ça fait mal, et paff dans ta gueule. Enfin je voulais dire merci de m'avoir ouvert les yeux et de m'avoir fait comprendre ÇA! À la revoyure. Alice
Publié par zoupette le 05 Novembre 2012
ma chère causette, depuis 6 mois maintenant mon cerveau est revigoré, survitaminé, lumineux et plein de force parce que je le "veau" bien!! tout ça grâce à TOI! je suis cuisinière et voila mon problème..;on me rabâche que mon métier est "difficile" parce que c'est un métier "D'HOMME". alors tout d'abord je tiens à bien preciser que ma grand mere est bien un femme (et cuisiniere) ensuite que si on en cherche l'opposition un metier facile est donc fait automatiquement pour une femme et enfin...en quoi mon metier est difficile???? mon metier (cuisiniere si on ne suit plus) est difficile par le fait que les horaires sont "complexes" et que la manutention peut etre parfois compliqué (une marmite de 20L par exemple) mais mon metier est surtout un metier de passion, de plaisir et de partage bref arretons les clichés debile produit par des hommes pour se satisfaire dans leurs egos...ils ne sont pas meilleurs que nous dans le domaine en général (seul quelques exceptions que j'admire sortent du lot). et enfin cuisinier n'est pas "une voix de garage" mais un choix/une passion car il faut énormément de connaissances se remettre en question sans cesse et s'instruire tout les jours sur les nouvelles techniques/recettes/produits. voila moi chef cuisiniere à 26 ans (et toc) dans un restaurant que je ne citerais pas qui aimerais qu'on la reconnaisse comme une cuisiniere et non comme une brave fifille qui fait un metier "d'homo sapiens" sapiens"!!!
Publié par Bluebrebie le 05 Novembre 2012
Voilà, j'étais tranquillement comme à mon habitude entrain de me balader sur youtube, quand soudainement, en commencent à regarder une vidéo, une pub apparut... D'habitude j'en ai rien à faire, mais je lis causette, alors bon... Cette merveilleuse pub racontait comment une agence de commerce en ligne (où un truc dans le genre) avait fait fortune en engagent seulement des jolies , jeunes et belles filles, habiller avec les plus petits shorts que j'ai jamais vue! Bref, qu'elle belle vision de la femme et du travail nous avons là! Signer: Bluebrebie, 15 ans, qui est révolté par cette vision du monde!
Publié par choux-fleur/tête de mort le 05 Novembre 2012
Bonjour Causette, En ce joli moi de novembre 2012, je tombe sur le dictionnaire des écoliers, proposé par le site de l\'éducation nationale. La définition du mot \"femme\" semble ne pas avoir été modifiée depuis Vichy certainement... Jugez par vous même : "C'est une maman, une mamie ou une jeune fille. Elle peut porter des bijoux, des jupes et des robes. Elle a de la poitrine." Exemple proposé : "Miss France est la plus belle femme de France." Bon courage (surtout) et bonne continuation à vous mesdames et mesdemoiselles. Un compatriote masculin.
Publié par Marie le 05 Novembre 2012
Même dans les livres de grammaire on nous prend pour des quiches... Exercice 1 : Réécris ce texte au présent de l’indicatif en commençant par un indicateur de temps qui convient : Le ménage Hier, maman a fait le ménage. Elle a commencé au rez-de-chaussée. Elle a passé d’abord l’aspirateur. Puis elle a pris son chiffon à poussière et elle a essuyé les meubles. Ensuite, elle a lavé le carrelage. Elle est montée au premier étage et a vu le désordre. Elle a ramassé les habits, rangé les jouets et nettoyé les chambres. Elle a réussi à tout faire ne moins de deux heure. Elle a pu alors se reposer. Précision : ce livre est entièrement conçu par 2 femmes... Bravo Maman!!
Publié par mme glouglou le 04 Novembre 2012
a qui me présente toujours les bonnes personnes! Longue vie à la dérision, la colère et aux émotions sans paillettes.
Publié par Marine le 04 Novembre 2012
Bonjour, Je souhaite vous faire part de mon indignation face à une publicité que je trouve terriblement sexiste et choquante. Il s’agit de la nouvelle publicité pour la marque de collants Golden Lady: on y voit une jeune femme à la silhouette élancée, en jupe et en escarpins, se retourner vers un homme dont on ne voit pas le visage. Les yeux de ladite jeune femme sont barrés, comme si son identité n’avait qu’à s’effacer devant ses jambes. Le slogan est «Golden Lady: des jambes à suivre». Etant donné qu’un homme se trouve derrière la jeune femme, ce slogan semble être une incitation au harcèlement voire au viol, d’autant plus que la jeune femme, malgré ses yeux masqués, semble inquiète (en tout cas, il est certain qu’elle n’est pas dans un jeu de séduction). Dans le contexte actuel, où le nombre de femmes violées ne diminue pas, où la justice française vient de rendre un verdict désastreux face aux viols collectifs de Créteil, où l’on commence tout juste à prendre en compte l’ampleur du phénomène du harcèlement de rue, cette publicité est tout simplement scandaleuse. Marine.
Publié par MP57 le 03 Novembre 2012
Bonjour, Chaque jour je croise sur ma route une publicité 4x3 pour des navettes ville-aéroport appelées \"liaisons rapides\" . Jusque là rien que de très banal, c\'est juste la tenue de la voyageuse qui ne l\'est pas. Je vous laisse l\'adresse du site internet, www.liaisonsdirectes.com/ j\'aimerais bien savoir si je suis parano ? Amicalement,- MP
Publié par Zulie le 03 Novembre 2012
Chère Causette, je viens tout juste de lire la lettre d'Eric, un homme (un vrai) paru dans le numéro de novembre 2012. Je ne peux que réagir. J'ai 27 ans. Je suis jeune, amoureuse, aimant être féminine et sensuelle. Ce qui ne m'empêche pas d'être révoltée quand j'entends q'une femme victime d'un viol se fait rire au nez, qu'une amie a eu le nez et les deux avant-bras cassé par son conjoint, que des femmes subissent des injures, des comportements indécents, des maltraitances de la part de certains hommes. A ce titre, oui, je crois être féministe. Non pour exiger une égalité entre hommes et femmes mais simplement du respect. Le respect de notre différence, justement. Le féminisme nase, gris, castrateur, décrit par notre Eric, n'est-il pas uniquement l'image qu'en ont certains hommes (et femmes) qui ne le comprennent tout simplement pas? Alors à toi, Causette: continue d'être toi, féministe et féminine (qui a dit que ces mots étaient antagonistes?), pétillante et révoltée. Tu me plais!
Publié par Anne-Laure le 03 Novembre 2012
Je suis prof de lettres. En juin, nous avons cette chance d'avoir chaque année d'incroyables témoignages d'affection de nos élèves. Mais l'an dernier, c'est un geste merveilleux qu'une élève a eu. Après deux ans dans ma classe, elle a quitté le collège en m'écrivant une belle et longue lettre et en m'abonnant à Causette! Je prône chaque jour dans mes classes la liberté d'expression et le féminisme réfléchi : en m'offrant votre magazine, elle m'a prouvé qu'elle avait tout entendu et tout compris. Je la laisse entre vos mains et garde ce lien grâce à vous. Merci.
Publié par Faustine le 02 Novembre 2012
Bonjour Causette, Je viens de lire l'article de Marc Endeweld "Hommes-objets, pièges à quiches" et je ne suis pas sure de suivre ce raisonnement. Donc les hommes, dont les corps deviennent aussi des sujets de complexes, de consommation, se placent en victimes pour mieux dominer les femmes? N'auraient-on pas pu dire la même chose des femmes au début de la publicité?
Publié par Cciloutte le 01 Novembre 2012
Bonjour, dans le numéro précédent vous parlez de l'inégalité de traitement entre les hommes et les femmes par la justice. Vous indiquez que les femmes représentent 14,9% des personnes mises en cause par la police et 3,7% des incarcérées. Vous concluez que les femmes vont, proportionnellement, moins en prison que les hommes. Je dirais qu'on ne peut tirer cette conclusion que si et seulement si les 14,9% représentent des faits passibles d'une peine d'emprisonnement. Non?
Publié par Cciloutte le 01 Novembre 2012
Bonjour Causette, merci pour votre article sur le traitement médiatique et judiciaire du viol dans notre beau pays. J'ai été très choquée par l'utilisation systématique du mot "tournante" à la radio et à la télé pendant la durée du procès du viol collectif de Créteil. Je sais maintenant que je ne suis pas la seule que ça a dérangé...
Publié par beate le 31 Octobre 2012
Il ne faut pas jeter Nancy Huston avec l'eau du bain, en l'occurrence du "Reflets". Moi non plus je n'aime pas du tout l'esprit de ce livre, mais elle reste une grande romancière, et surtout elle a signé jeudi dernier une excellente et jubilatoire tribune ds Libé, "Les auteurs hommes aussi sont sexués", lettre ouverte à Luc Bondy, qui a été épinglé par la Barbe.
Publié par moisylvie le 31 Octobre 2012
Bonjour Causette. J’ai eu envie de t’écrire… Je suis une femme. Mère de 3 enfants de 12, 15 et 16 ans. Je suis relativement intelligente, pas trop conne disons. Et puis aussi pas si mal que ça (pour mon âge bien sur!) Cette année, mon Noël va se passer ainsi : mon ex, le père de mes enfants, celui que j’ai épousé en espérant que ce serait pour la vie, sera avec sa nouvelle compagne ainsi que les enfants de celle-ci. Sans doute à tenter de vivre un Noël en nouvelle famille recomposée réunie qui va à peu près bien. Mais j’ai un mec aussi. Ah ben oui quand même. Je ne suis pas complètement foutue. Ce mec, lui, sera de son côté, le jour de ce même Noël, auprès de sa femme et de ses enfants. Faisant comme si tout allait bien car les enfants ne doivent absolument pas savoir que les parents ont des amours cachés car il ne faut pas les blesser et leur faire croire le plus longtemps possible (c’est fixé : jusqu’à leur 18 ans) que la famille c’est du solide et c’est plus important que tout. Voilà. J’ai 47 ans. Et quelques erreurs de parcours à mon actif… Je vais donc passer Noël seule (je veux dire sans homme…) avec mes enfants. Ces enfants auxquels je dis qu’il faut vivre selon ses aspirations et surtout dans l’honnêteté et la franchise. Yeah… Ça me fait pas mal pleurer en ce moment à vrai dire…mais je sais, vaut mieux en rire !!! Bisous
Publié par Esclarmonde le 30 Octobre 2012
Je gagne plus que mon mari ! Du moins chez l'opticien, comme je me tape un petit jeune de 37 ans et que j'en ai 43, il a 6% de réduc de moins que moi. Elle me désole cette pub Grand Optical... "Papa, lui il gagne plus de sous que toi hein maman ?" me dit mon ainé devant l'affiche. Bouhhhhhh Il a 9 ans, je peux pas me lancer dans un grand discours. Que fais je de mon fils, de ma fille ? Je lutte, au quotidien, passant pour la mère féministe casse pied.
Publié par Moon le 29 Octobre 2012
Mes très chèr-e-s gardiennes et gardiens de CausetLand, je viens m'épancher en votre sein car, assaillie de coups répétés sur les sites archaïques du fumage de pipe, je n'en peux plus de rire jaune et de pleurer vraiment face aux innombrables maximes scandées dont l'esthétique patriarcale me rappelle vaguement la vase et le pot pourrit : "C'est dire l’importance capitale de cette partie de l’anatomie de la pipe. C’est à travers elle que nous arrivent les effluves savoureux ; c’est par elle que nous instaurons un contact tactile intense et intime avec l’élue de notre cœur. Or, au moment de l’achat d’une nouvelle compagne, trop d’amateurs tendent à perdre de vue cette réalité." Ou encore : "Telle une femme, votre Pipe exige des attentions pour donner tout le plaisir que vous attendez..." Si vous pouviez voir le design du site, vous comprendriez aisément qu'il ne s'agit pas là d'une bonne boutade.
Publié par Antitez le 29 Octobre 2012
Chère Causette, avoir ouvert les colonnes de ton numéro « Spécial Quiches » à Nancy Huston, quel trait d’humour génial, du moins quel esprit d’à-propos ! Que Mme Huston, dont le livre Reflets… (rien que d’écrire le titre, ça me fatigue), s’il était lu, ferait reculer la cause des femmes d’au moins un demi-siècle (ce qui, au rythme des régressions actuelles nous ramènerait à l’aube du XIXème siècle), écrive n’importe quoi sur n’importe quoi, c’est son droit, il faut bien que les dames patronnesses s’occupent. J’apprécie tout particulièrement le dogme suivant lequel l’homme est fait pour regarder et la femme pour être regardée. De vous à moi, les filles, vous ne matez pas les mecs ? Comme dit mon beau-frère Robert : « Dieu m’a donné des yeux, je m’en sers. » Ben, moi, pareil. L’âge ne m’empêchera pas de célébrer la beauté où qu’elle soit. D’ailleurs ces messieurs ne se privent pas pour faire les paons devant nous. Mais l’Education, c’est mon rayon. Depuis vingt-cinq ans, j’enseigne dans un collège particulièrement défavorisé et, c’est vrai, les garçons sont plus agités que les filles. Pourquoi ? Parce qu’arrivées en 6ème (onze ans), elles ont déjà intégré leur rôle de femme soumise, passive. Les garçons s’agitent, parce que, petits mâles, ils savent que tout leur est permis : « C’est un garçon, c’est normal, il s’affirme. » Ils savent aussi que leurs perspectives professionnelles sont beaucoup plus larges que celles des filles, c’est pourquoi nombre d’entre eux ne se sentent pas tenus d’étudier sérieusement. Mme Huston me rappelle (je m’en serais bien passée) mes collègues macho d’il y a vingt-cinq ans qui plaisantaient sur les jeunes filles dont l’intérêt pour le maquillage était inversement proportionnel à celui qu’elles portaient aux études : « Elle fera un CAP mariage et se fera engrosser avant la fin de sa 3ème. » Et ils voyaient juste une fois sur deux. Avec Mme Huston, ce n’est pas Retour vers le futur, mais En avant vers le passé. Comme disent mes élèves : « ça craint. » Mais, sans rancune, je lui dédierai ma soirée lecture-débat du 8 mars, car c’est à elle (et à quelques autres) que je dois d’être (re)devenue féministe.
Publié par susiederkins le 28 Octobre 2012
Premières vacances de l'année pour la prof que je suis (et pas les dernières, oui, je sais...), et pour fêter ça, je passe chez le buraliste pour faire le plein de journaux divers et variés. Et là, j'avoue, après plus d'un an et quelques d'abstinence totale, je craque sur le titre "anti-crise" de Marie-Claire. Oui, je sais, on peut douter de ma lucidité, mais un instant je fantasme sur une styliste qui m'épargnerait vraiment la tournée des grandes enseignes de vêtements et ferait de jolies photos avec la pièce sympathique et peu chère qui fait beaucoup d'effet, ET, sur un numéro qui, publicités contingentes mises à part, me donnerait l'impression de vivre dans le même monde que le magazine qui est censé éclairer le mien. Pages mode spéciales petits prix donc... Voyons voir... Un sac à 140 euros (et pour nous rappeler les vraies valeurs, la page 52 nous présentait son acolyte à 2900 euros...), une casquette à 150... Exaspérée par ce journal qui s'est longtemps dit féministe et qui, après l'indécence désormais annuelle du numéro spécial rondes-qui-doivent-s'assumer précédant de peu le spécial régime-pour-être-au-top, ose celle du numéro anti-crise qui déborde de prix à 3 chiffres, je me sens la reine des quiches... Je me consolerais bien avec le riz au lait à 0,44 cents des pages cuisine, mais j'ai bien peur que ce menu me condamne aux deux autres numéros sus-cités, et, rien qu'à l'idée, j'ai la nausée...
Publié par Amélie le 28 Octobre 2012
Bonjour Causette, Je tenais à vous faire part d'une scène de la vie quotidienne vécue hier. Sortie entre copines samedi soir, direction un bar à concerts parisien rue Moret dans le 11e. Pourtant réputé pour son « ambiance chaleureuse », nous avons eu droit à l'entrée à une fouille en règle digne d'un vol Damas-New York. Bon le sac mis à nu jusque dans ses moindres détails, passe (faut dire qu'il y avait de quoi faire ! un vrai capharnaüm ! la prochaine fois je penserai à la tapette à souris…). Mais la fouille au corps de la copine par un des deux molosses avec palper-rouler bien appuyé sur sa paire de fesses, ça on ne s’y attendait pas... à moins que ce ne soit ça « l’ambiance chaleureuse »… Nous, on n’a pas trouvé ça chaleureux du tout ! Au contraire, on a fait demi-tour illico, un peu hébétées par ce à quoi on venait d’assister. Et d’y repenser et de me dire que vous faites un travail essentiel et qu’il faut continuer surtout car on compte sur vous !
Publié par Une ado un peu compliqué le 27 Octobre 2012
Bonjour, si je vous écris c’est malheureusement que je ni vois plus d’autres solutions. En effet, je vis avec ma belle mère depuis 2 ans et demi maintenant, et à présent la communication est devenue impossible ! Je vous écris à vous car elle porte de l’importance à votre magazine (qu’elle lit avec attention). Je voudrais simplement lui dire, si elle lit se message, que je m’excuse, je suis allée trop loin dans mes mots et ma pensée. Je l’aime autant que si c’étais ma propre mère. Merci à vous, l’équipe de Causette qui faites un travail formidable. Bisous.
Publié par froufrou de falbala le 25 Octobre 2012
causette risque d'être condamnée pour diffamation !!!! non, ce n'est hélas pas une plaisanterie. Pour avoir osé parler de harcélement sexuel dans l'un de ces numéros, s'être attaqué au "droit de cuissage" dans une certaine mairie, causette est en justice et risque de payer 60.000 euros .... si cela se produit, causette, se serait une atteinte de plus faite aux femmes. Si la justice est aveugle, les femmes ne doivent pas être baillonnées. On te soutient !
Publié par Mathilde le 25 Octobre 2012
Chère Causette, J'ai hier soir été à un concert de "chanson-théâtre" (?). Trois petits bouts de femmes qui m'ont fait rire, m'ont remué les tripes, m'ont enchanté. Et quoi de mieux que de se faire rencontrer deux de celles (et ceux) qui illuminent chaque fois un peu plus mon quotidien ?! Les "Trompetasses sister". Un ensemble qui aurait peut-être sa place dans les belle pages de Causette ?! Au plaisir de te lire dans quelques jours, Bien à toi !
Publié par Marie Pom le 25 Octobre 2012
Bravo Causeeeeeette pour les résultats de l'accusation de Pauvros! C'est un jour à marquer d'une pierre blanche : que plus une seule femme ne se taise !
Publié par Tif le 25 Octobre 2012
Chère Causette, Figure-toi qu'en cherchant des bouquins d'aide à la création de site internet, je suis tombée sur "Internet pour les NULLES, un livre rien que pour vous....les femmes !". La série se décline en deux autres thèmes : "Le PC pour les Nulles" et "Le Mac pour les Nulles". Avec à chaque fois, un petit commentaire en première de couverture : « Avec les Nulles, vous n'aurez plus rien à envier aux hommes !». Merci à l'auteure et à son éditeur d'avoir pensé à démystifier un domaine bien obscur pour de petits cerveaux féminins. Merci d'avoir signalé cette édition spéciale par une petite bordure rose girly autour du titre. Comme ça, si jamais on avait eu l'intention d'acheter « Internet pour les Nuls », on ne s'y trompe pas et on repère vite l'édition spéciale quiche. Merci, en somme, d'avoir pensé aux femmes. J'en profite aussi pour te dire que je te soutiens à 100% dans le procès contre Pauvros. Pour tout te dire, je trouve inadmissible que tu sois poursuivie pour avoir fait ton boulot de journaliste.
Publié par Bé le 24 Octobre 2012
Mon fils, 9 ans, regardant les pubs pour les filles (jouets de Noël) sur Dysney Chanel m'interpelle en me disant: " Maman, tu ne trouve pas qu'ils prennent vraiment les filles pour des quiches?"
Publié par Marie Pom le 24 Octobre 2012
@fleurdecitrouille et @Camcam, oui oui et re-oui parlons des coupes menstruelles (pour ne pas citer de marque, car il y en a un grand nombre !), économiques et écologiques (bizarrement cela va souvent de pair... Non ?). Mais du coup, comme Causette sait si bien le faire, il faut également pointer du doigt le quasi-monopole en France des marques bien connues de serviettes hygiéniques et de tampons : j'imagine qu'ils y sont pour beaucoup dans cette ignorance des Françaises sur les autres moyens de vivre leurs règles ! Les Allemandes et les Finlandaises, par exemple, utilisent la coupe menstruelle depuis 40 ans. Et ont des lavabos dans toutes leurs toilettes... !
Publié par Garance Lingria le 23 Octobre 2012
Chère Causette, CPE dans un gros lycée d’une ville dite bourgeoise, j’apprends ce matin qu’une de mes élèves de 2nde a été violée dans une chambre de l’internat pendant la journée (moment où l’internat n’est pas surveillé car fermé). Le garçon qui l’a entraînée là, au lieu de lui faire passer le moment « magico-érotico-romantico-sensuelo-amoureux » qu’elle s’imaginait pour sa première fois avec ce garçon dont elle était amoureuse, se transforme en un type brutal aux envies formatées sans doute par trop de vision de films pornographiques… Quand elle arrive finalement à lui dire « NON » et alors qu’elle se débat, il lui impose une fellation. Réaction de mes collègues masculins, 2 cinquantenaires, éduqués, mariés, pères de famille (bon…. De 3 garçons chacun… ça peut orienter leur point de vue sur la question…) : « Elle se doutait bien, en montant dans la chambre, qu’il n’allait pas se contenter de faire « bisou-bisou » »… Certes, mais aux dernières nouvelles, on a encore le droit de dire « Non » face à un petit con qui s’y prend mal, même au dernier moment… qu’on ait 15 ans ou 50….Malgré mes arguments et ma colère, mes collègues n’ont que très vaguement consenti à me donner raison… Gageons que s’ils avaient eu des filles, à la place d’une descendance bien virile, la réaction eût été différente… Il y a encore du boulot, même au sein de l’Education Nationale….
Publié par fleurdecitrouille le 23 Octobre 2012
Chère Causette, c'est un plaisir de te lire chaque mois, de réfléchir l'air de rien avec toi sur des sujets profonds, de te faire découvrir aussi, de te prêter... Il y a un sujet que j'aimerai beaucoup voir traité dans Causette, c'est celui des familles monoparentales avec ses différentes variantes et notament celle des parents qui assument seuls à 100% l'éducation de leurs enfants. Juste histoire de sortir de tous les clichés habituels et pour secouer un peu les représentations classiques que l'on a de la famille. et un petit mot pour finir sur la "fleurcup" ou "mooncup" que j'utilise depuis très longtemps (super pratique et écologique) dont je fais la pub auprès des copines qui étaient nombreuses à ne jamais en avoir entendu parler... au plaisir de te lire bientôt
Publié par Mathilde le 23 Octobre 2012
Bonjour Causette ! Tout d'abord merci pour votre magazine tendre et respectueux envers la femme et l'Homme en général! J'ai récemment voulu réviser ce qu'on nous apprend sur les hormones masculines et féminines au lycée. En parcourant internet, j'ai remarqué qu'on trouvait plus facilement des informations sur la si-connue testostérone et ses effets que sur l'œstrogène. De plus, la testostérone est souvent associée à des effets positifs (énergie, motivation, libido) alors que l'on insiste davantage sur les risques liés à l'œstrogène (cancers) : il n'y a qu'à voir les articles de Wikipédia. Peut-être serait-il intéressant de consacrer un article à ces hormones censées définir notre sexe biologique et souvent citées pour justifier des différences hommes-femmes. Merci et à bientôt !
Publié par CamCam le 22 Octobre 2012
Chère Causette, Depuis que j'ai mes règles, et oui avec du sang rouge et non bleu comme à la tv, je ne supporte pas les tampons, mais pas vraiment non plus la sensation de me balader avec une couche ! The solution : la fleurcup ! En plus c’est bon pour notre planète (verte !) et le porte monnaie …. alors à quand un dossier sur les moyens de contraception innovants et sur les menstruations, et non ce n’est pas sale ! Je compte sur toi Bises
Publié par Krokrenelle le 21 Octobre 2012
Je suis de tout coeur avec vous pour le procès, bravo pour votre article, bravo pour vos mots et votre magasine!!!
Publié par Lechuga le 21 Octobre 2012
Chère Causette, Concernant "l'affaire Camel Toe Pad", t'inquiète, on t'en veux pas ! C'est plutôt rassurant les humains qui font des erreurs parfois et puis tu as pu voir du coup, qu'on n'était bien attentives, nous autres les p'tites causettiennes ! :-) Allez, on oublie ! (mais ne refais jamais ça... ;-) Des bises qui claquent, Lechu Mais ne refais jamais ça...
Publié par pilou le 21 Octobre 2012
ma causette,ma soeur,nous sommes samedi,il est 7heures 30 et j'écoute la radio en donnant le biberon à ma fille.Elle a 10 mois ma nénette,10mois que j'ai accouché à l'hopital,bien au chaud.Derrière les fenetres de la salle d'accouchement la neige est tombée toute la nuit à gros flocons.Il est à20minutes de chez moi l'hopital,et c'est long quand il neige dans une région de montagne.Alors j'ai prié,parcequ'elle se portait bien ma nénette(plus de 4kg de prévus),parceque ,comment faire s'il avait fallu pousser, sans peridurale , plus de 4kg! Remarque, ma Causette, j'ai déjà fait ",à l'ancienne",pour l'ainé. Je me sentait investie de cette mission ,de ce devoir de mémoire pour toutes celles qui, comme moi ce jour là,se sont vues mourir dans les contractions, la douleur qui te donne la nausée, t'amène à chaque poussée au bord de l'evanouhissement. La maternité pour mon fils était à 5 minutes mais ils l'ont fermée ensuite ;j'y serais pourtant bien retournée pour la deuxième ,mais pas le choix ,pas le choix... Tu penses quoi,toi,ma Causette,qu'est ce qu'elle a eu comme idée, la nuit dernière dans sa voiture, notre soeur, quand elle est partie de chez elle, en se disant qu'il faudrait tenir une heure .Une heure de route et de contractions sans flechir, en ne pensant qu'au panneau éclairé,URGENCE,qu'elle verrait bientot dans sa nuit .Est ce qu'elle a pensé à ce qu'elle ferait s'il fallait se résoudre à l'expulser ce bébé, ou est ce qu'elle n'a pensé qu'a une chose: le garder au chaud le plus longtemps, jusqu'au bout de cette route, parce que la nuit il fait trop froid pour un bébé .Est ce qu'elle a senti comme toutes celle qui ont accouché un jour,la mort qui te rode autour,tout au long de ce marathon,qui s'approche et parfois, s'en va comme si le destin hésitait ,balançait au dessus des corps meurtris mais vaillants ,toujours.Et quel cri ma Causette,quel hurlement de bète ou quel abime de silence quand tu te rends compte que toute l'humanité à laquelle tu as confié ta vie et plus que ta vie encore, t'a laissé accoucher comme la dernière des chiennes et que tu vois mourir ton petit. J'étais encore il ya peu convaincue - si naivement ma Causette- que la grossesse ,la naissance ,la santé étaient une question de choix( choix de lieu ,de thérapie ,de méthode)je me trompais.En France,aujourd'hui,c'est une question de chance.(cf bulletin d'info France Inter 7h30 samedi 20 octobre 2012)
Publié par faby le 20 Octobre 2012
Bonjour!Je vais faire une déco de table avec vos couvertures sympathiques trop rétros pour finir au fond d'un carton.Qui peut me donner un truc pour les plastifier et en faire une toile cirée? Promis,je vous envoie une photo!
Publié par faby le 20 Octobre 2012
Merci merci Causette de faire une place à ce superbe ARNO dans vos colonnes.Sa vie se lit sur son visage;sa sensibilité s'entend dans sa musique et son intelligence se lit dans ses textes.J'ai 45ans et depuis que mes 20ans et mon 1er concert "Arnoesque",j'achète ses CD les yeux fermés,oreilles grandes ouvertes. C'est un dandy féroce que j'adore férocement! Merci Causette. charme; E
Publié par cithiel le 20 Octobre 2012
Bonjour Causette, Dans ton dernier numéro, un article sur un livre m'a interpellé : "trente jours dans la vie d'une femme". Une femme se fait violer puis devient la maitresse de son violeur... Première pensée : je suis sure que l'auteur est un homme (bingo : Philippe Djian) Seconde pensée : Causette perd-elle la tête? Je n'ai pas lu le livre, donc je ne remets pas en cause le style littéraire qui est peut être génial. Mon problème vient surtout du sujet qui renvoit à une actualité (jugement de Créteil) et la gravité du viol. J'ai été jurée d'assise dans des affaires de viol, en attendant la même histoire, j'ai bien vu que des jurés hommes n'estimaient pas la gravité de l'acte comme moi. « après tout elle est vivante », « en plus elle était un peu consentante »... autant de phrases que l'on entend dans un procès et qui donnent envie de crier de rage. Alors peut on vraiment imaginer qu'une femme violée aime tellement cela qu'elle en devienne la maitresse de son violeur??? En faire la publicité Causette, n'est-elle pas une façon de légitimer l'acte???
Publié par Violette le 17 Octobre 2012
Ben, on fait quoi quand on a lu tout son Causette du mois ?
Publié par Valérie M le 16 Octobre 2012
Voilà que les fameux Catalogue de Noël arrivent...voilà que nos enfants vont encore se plonger dedans...Voilà que comme chaque année, je vais y voir une petite fille avec une belle panoplie d'infimière à côté du petit garçon médecin...et voilà qu'une année encore...je vais ruminer cette vision sexiste de la place de la femme...vision qui perdure et que l'on continue de transmettre à nos enfants à travers le monde magique des catalogues de Noël...grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr...Merci Causette d'exister....mes filles te liront....
Publié par Milou le 15 Octobre 2012
Non mais vraiment! On nous prend pour des quiches! Vous avez vu la nouvelle pub CIF? Au début ça parait tout sympa: un chevalier qui fait le ménage! Et puis le chevalier est fait "reine du royaume" de la cuisine... No comment PS: Merci pour toi, Causette!
Publié par Rémi le 14 Octobre 2012
MA DECLARATION Chère Causette, je passais souvent devant toi, je m'amusais de tes couvertures mais jamais je n'osais te prendre entre mes doigts... Etant un homme je craignais les regards dans le métro et dans la rue me baladant main dans la une avec toi. Mais, une de tes connaissances nous as présentés l'un à l'autre et depuis c'est sans honte ni préjugé que j'ose m'afficher au grand jour à tes côtés. Causette, je t'aime!
Publié par sarah69 le 14 Octobre 2012
Avez-vous essayer d'acheter un fémidon en pharmacie! Bon courage! le bon coup a un coût!
Publié par 69sarah le 14 Octobre 2012
conseil: allez voir Modèles au Rond Point.....super moment féministe!
Publié par PB59 le 13 Octobre 2012
Chère Causette, même si la presse écrite est en crise, doit-elle chercher à attirer des lecteurs en tapant violemment sur les femmes. Le dernier numéro de l'Express intitulé " Ces femmes qui gâchent la vie de François Hollande" est une véritable agression vis-à-vis des femmes de pouvoir et reflète bien le climat qui règne actuellement dans la vie politique et le monde des entreprises. Que pourrait-on faire pour exprimer notre indignation et nous faire entendre? Merci de réagir!
Publié par Eli le 12 Octobre 2012
Les soquettes dans la quiche ! Je suis l'heureuse maman de trois garçons et je constate (de loin) l'exaspérante montagne de clichées qu'on inflige aux petites filles. Encore un triste exemple. Dans la boîte des chaussures achetées pour la rentrée, une petite BD, genre manga, à lire dans les deux sens : un côté fille et un côté garçon. L'origine de Geox Boy et le secret de Geox Girl, et au centre du livre, les deux héros se rencontrent. L'idée m'a paru sympa jusqu'à ce que je lise l'histoire ... pathétique. Si Geox Boy combat les vilains microbes, les contaminators, Geox girl, elle, est appelée à l'aide par une fille qui a ruiné sa tenue et la brave Geox Girl lui apporte des beaux vêtements tout propres. Mince. Le pire est à venir : face aux contaminators qui approchent, elle est incapable de se défendre ! Heureusement Geox Boy apparait et offre cette réplique remarquable "laisse moi faire!". Quiches dès le berceau ...
Publié par Charlotte le 12 Octobre 2012
Chère Causette, Montée à Chartres, je me retrouve dans le wagon plein des jeunes hommes de la (je l'ai cherché plus tard) USCII. Bref, avant cela ça sentait juste le bidasse en permission, et ben quelle ne fut pas ma surprise quand nous avons pu être les heureuses spectatrices d'un beau discours sur leur sélection de quiches. "Ben moi j'en ai trois en ce moment, celle là je la garde parcequ'elle suce bien" (zont du lire le Elle de cet été, la fellation ciment du couple!), ou "elle est tombée sur mes mails de plan culs sur les sites de rencontres, elle a failli partir heureusement je lui ai fait le coup des fleurs et du dîner", et la dernière "si elle me lâche pas son téléphone à la fin de la conversation c'est que je pourrai pas la baiser la semaine qui suit"; Voilà voilà du rêve du rêve! Je ne savais pas quoi dire, j'aurai du intervenir. Cela m'a blessée, j'ai tout de suite pensé à mon magazine préféré, qui lui sûrement aurait su quoi leur dire. Merci pour tout, Charlotte, quiche dégonflée.
Publié par Bea le 11 Octobre 2012
Ma chère petite Causette, Voilà 6 mois que tu es entrée dans ma vie, un soir de mars 2012. L'homme qui vit avec moi est rentré le nez plongé dans une lecture palpitante : "c'est une copine qui m'a filé ça." Huit lettres. Huit lettres qui ne me quittent plus. Huit lettres que je dévore tous les mois. Huit lettres que ma sœur me pique tous les mois. Huit lettres que j'entasse bien visiblement dans le salon, prêtent à sauter sur la première étrangère qui se présenterait à la porte. C-a-u-s-e-t-t-e. Ce soir j'ai parcourus l'intégralité de ton site internet. J'avais enfin une soirée pour moi. Après une douche vespérale, je me suis plantée devant ton site pour en découvrir un peu plus sur toi. Le graphisme est tout aussi beau sur la toile que sur le papier, la navigation est claire et agréable, et plus je te découvre et plus je t'aime ! Et ce qui est sûr c'est que cet homme qui vit avec moi, il est bien merveilleux et te dévore tout autant que moi.
Publié par Marion le 11 Octobre 2012
Coup de gueule!!! Le verdict du "procès des tournantes" m'a laissée atterrée, choquée et effrayée. J'ai eu moi-même à porter plainte pour une agression sexuelle il y a 10 ans et le gentil policier qui m'a reçu m'a bien fait comprendre qu'il n'y aurait pas d'enquête. Je pensais qu'une affaire de cette ampleur serait mieux instruite, que les preuves seraient là au procès... Une pensée pour ces femmes qui ont le courage de porter plainte. Que ça ne nous fasse pas taire!
Publié par Naoual le 11 Octobre 2012
Cher Causette, Je ne donne ni ne prete JAMAIS aucun bouquin/magazine. Sur le Vol Caen-Lyon (on an les we qu'on peut hein !) une hotesse lit ostensiblement sur mon épaule et finit par me demander "c'est quoi vot'magazine, ça a l'air vraiment bien !" Je lui ai offert mon exemplaire... contrairement à ce que j'ai dit j'avais pas fini de le lire.
Publié par Karyn le 10 Octobre 2012
Salut causette, encore une Pub Tv qui me rend dingue. Toujours le ménage, ce fameux ménage qui ne peut être réussi que s'il est bien réalisé...par une femme ! Cif crème bien sur avec lequel nous sommes couronnées reines... Des quiches ! Et oui un homme, et de pouvoir qui plus est, ne pourrait s'abaisser à cette activité féminisante ! Grrrrh
Publié par Lunhava le 10 Octobre 2012
Bonsoir chère Causette, bon, allons droit au but: j'adore cette revue, elle me fait rire, elle m'informe et surtout elle me fait piquer des crises de colère monstrueuses vu certaines injustices qu'elle décrit. Elle titille aussi mon âme de féministe de tout juste 15 ans. Soit, j'aimerais juste poser une question: qui est Eric, l'homme, le vrai? D'où sort-il? Fait-il partie de la rédaction? Est-ce un macho? Ou un féministe? D'où vient cette petite "guegerre" entre vous et lui? Merci d'avance, et désolée si je vous emmerde avec cette question, mais je n'ai pas encore trouvé le temps de relire tout les anciens Causette.
Publié par Jackie le 10 Octobre 2012
Salut Causette! Je voudrais juste te signaler que ferrero semble avoir été saisi d'angoisse à l'idée que les petites filles puissent ne pas être au courant qu'elle sont des petites filles et pas des petits garçons. A partir de maintenant, les kinder surprises sont donc sexués. Enfin, féminisés, disons, puisque si la nouvelle gamme est fière de ses "nouvelles surprises pour filles", j'ai rien vu sur les oeufs classiques qui précise qu'ils sont pour les garçon. Tiens donc.
Publié par emifay le 09 Octobre 2012
Bonjour, alors voilà : il y a quelques jours, devant l'école de ma fille, tous les parents sont devant la porte et là, une mère flanque une gifle sans raison à son fils de 3 ans. Ensuite, c'est un coup de pied puis elle le traîne par l'oreille. Personne, moi compris, ne bouge. Trop peur de s'en prendre une. Quelques jours après, je le signale à une maîtresse qui est au courant des accès de violence de cette mère et qui me dit que l'équipe fait ce qu'il faut. J'apprends ensuite que cette femme a déjà 3 enfants qui lui ont été retirés pour mauvais traitements. Je rentre et je prends mon Causette et je lis le dossier sur les stérilisations forcées. Et là, au lieu de m'insurger contre ces pratiques extrêmes, je me dis que c'est peut être une idée... pour cette femme. Oui c'est extrême, oui elle a des droits mais son enfant, ses enfants aussi. On ne parle pas d'avoir un nouveau sac à main mais un enfant, ce qui implique des devoirs, des compétences, des responsabilités. Pendant que je tape ce courrier, cet enfant est en danger et le temps de mener les procédures , il s'en prend plein la tête et quand il sera en sécurité, il sera dans un foyer. Non, tout le monde ne peut assumer un enfant et assurer son bien être et sa sécurité. La stérilisation forcée est une solution abominable. Cependant, comment voyez-vous la vie des enfants de mères toxicomanes, alcooliques, handicapées mentales ? Pour ma part, ceux que je connais, ne sont pas élevés par leur mère qui a eu le droit inaliénable de les enfanter. Ces questions qui me semblent distinctes de l'eugénisme trouvent probablement leurs réponses dans davantage de prévention. J'aimerais bien un article qui nous parle des propositions et actions moins extrêmes que celles de Barbara Harris. Merci de m'avoir lue. Cordialement Emilie
Publié par Chloé le 09 Octobre 2012
Causette l'arroseur arrosé : J'ai été quelque peu surprise de la pub pour les vêtements "bio" de votre magazine. j'ai failli m'étrangler avec ma biscotte du petit déj' quand j'ai vu le prix : 120 € la robe d'enfant ! ! ! J'ai déjà du mal à accepter qu'il y ait de plus en plus de pub dans mon mensuel préféré mais là je me suis sentie prise pour une quiche....
Publié par Amlie le 09 Octobre 2012
Comme c'est bon d'avoir découvert Causette. Merci! Et, Causette, si féminine du cerveau: ton article sur l'eugénisme est glaçant et passionnant. Une question cependant: pourquoi, même parmi les gens très censés,dont tu fais partie si de gens acceptent de réaliser que l'élimination par milliers des foetus présentant des anomalies signes de futurs handicaps est une grande oeuvre là aussi d'eugénisme? Le tabou est monstrueux et quand il va se lever ça va être terrible. Ta réponse m'intéresse beaucoup, Amélie
Publié par Chatlumo le 08 Octobre 2012
Causette, j'ai peur, très peur. Je suis tombée nez à nez dans le metro avec une affiche de direct8. Je suis peut être quelqu'un d'austére mais "Moi Laurence Ferrari, je jure de ne pas respecter la parité, de montrer qu'une femme sait mieux que personne recevoir les invités, cuisiner les personalités et faire le ménages dans leur activités." Ca ne m a pas fais rire.
Publié par DIVA33 le 08 Octobre 2012
Bonjour, serait il possible de m'envoyer la photo qui illustre votre numéro de Mars ? je voudrais la mettre sur mon site, je la trouve vraiment formidable. merci
Publié par Nana le 06 Octobre 2012
Causette, je ne te lis que depuis une petite année mais je suis déja fan. Tous mes glamours, cosmo, biba ont fini à la poubelle, quand à toi, tu trônes tranquillement sur mon étagère et je te montre comme un petit trophée à mes copines de passage ! De plus, grâce à toi, je suis devenu la meilleure faiseuse de cadeaux de la copine à qui j'ai offert un an d'abonnement ! Merci d'être la pour rehausser le niveau de la presse féminine!
Publié par aissa le 06 Octobre 2012
Salut Causette! Je voulais te faire passer une petite info: savais-tu que désormais, en France, lorsque tu décides de ne pas avorter à 22 ans, tu passes pour une illuminée et une arriérée? Et bien, c'est mon cas aujourd'hui. Alors, par ton intermédiaire, j'aimerais dire à tous ceux et celles qui se permettent de juger : l'IVG est un droit mais celui de garder son enfant aussi. N'inversons pas la tendance à l'excès!
Publié par Sabrina le 06 Octobre 2012
Bonjour Causette, Voici ce que je viens de lire sur un site de vente de lingettes en microfibre: "Nous sommes une entreprise engagée offrant aux femmes la possibilité de s'épanouir en changeant leurs habitudes d’entretien de leur habitation." Évidemment, ça fait tousser !
Publié par tinou le 05 Octobre 2012
bonjour, je suis abonnée depuis presque un an, j'adore ! après lecture complète, je prête, je donne, donc je n'arrive pas à retrouver un numéro où tu aurais éventuellement parlé du dernier livre de Nancy Huston, alors que j'aimerais tellement savoir ce que tu en as pensé ! Si tu as un peu de temps pour m'éclairer, merci d'avance ! et puis merci aussi pour tout le reste !
Publié par Eric le 04 Octobre 2012
Je suis un gars et votre magazine m'intriguait depuis un moment. Mais n'ayant pas de petite amie à qui l'emprunter, j'ai craqué et je l'ai acheté directement. Et j'adore. Vous avez gagné un lecteur.
Publié par Lilou le 04 Octobre 2012
Bonjour Causette, je t'écris aujourd'hui pour te remercier de la fabuleuse prise de conscience que tu as provoqué chez moi, petit à petit, depuis plus d'un an maintenant que je te lis. J'ai toujours cru que je n'étais pas une quiche et que je savais le chemin qu'il restait à faire aux femmes et que je n'étais pas de celles qui se laisseraient faire... Et pourtant, un jour je suis tombée enceinte, de l'homme avec lequel je vivais, c'était un accident. alors il m'a dit en pleurant que si je le gardais il partirait et même si je lui ai précisé que je ne savais pas si je serai de nouveau heureuse un jour si j'avortais, j'ai avorté. Je suis allée seule à l'échographie, par choix, pour ne pas qu'il ait à entendre le coeur et je lui ai épargné de venir avec moi à l'hôpital. J'ai choisi de souffrir seule parce que je me sentais responsable et parce que c'était dans mon corps que ça se passait et que je ne voulais pas imposer plus de chagrin à un homme innocent. Sauf que j'ai compris trop tard que je n'étais coupable de rien et que je ne méritais pas de vivre cela toute seule. Merci Causette, merci pour cette éducation au féminisme que tu me donnes chaque mois et pour cette force que tu me communiques et que je regrette de ne pas avoir eu plus tôt!
Publié par Flori le 04 Octobre 2012
bonjour Causette, j'aimerai savoir si tu as déja parlé de la migraine dans un des tes numéros? En tout cas, c'est un sujet que j'aimerai te voir aborder un jour. C'est une maladie chronique qui touche beaucoup de femmes (1/10!) et qui bénéficie de stéréotypes sexistes ("chéri, pas ce soir.."), souffre de désinformation et dont le hadicap social qu'elle représente est minimisé (voire moqué) par le corps médical et la société en général. merci pour tout.
Publié par Manon le 03 Octobre 2012
On nous prend pour des quiches, surtout dans les supermarchés ! Cette perle est signée Monoprix, qui a l'outrecuidance de glisser un mode d'emploi sur l'emballage d'une PAIRE DE CISEAUX (parce que, oui, on pourrait avoir la bonne idée d'en faire un presse-papier), et entend nous apprendre à nous manucurer correctement : "Après trempage dans une solution émolliente, couper délicatement les peaux DISGRÂCIEUSES sur le contour des ongles. Parfaire la finition avec un bâtonnet manucure". Nos mains sont-elles à ce point terribles si on ne passe pas huit heures par jour à prendre soin? et qui leur dit, à ces cuticulophobes, que leurs ciseaux ne couperont peut-être jamais autre chose que du sparadrap ?
Publié par Jess le 03 Octobre 2012
Causeeeeeeeeeeeeeette !! Dis moi pas que c'est pas vrai !!! la fin de la presse ? Maintenant ?? alors que je dévore tous tes numéros depuis le n°4, quel que soit l'endroit du globe ou je me trouve !!! Alors que je découvre depuis quelques mois des magasines passionnants comme Kaizen magasine (http://www.kaizen-magazine.fr/) ou Là-bas (http://www.labas-mag.fr/) !! Alors qu'enfin je me dis que finalement, l'info peut-être intéressante/constructive/optimiste/réaliste/amusante/remise en questionnante/libératrice/ etc. etc. !! NOOOOOON !!! je dis NOOOOON !! Et je veux bien lever une armée causettienne pour aller aider Presstalis et MLP (euh, c'est ça hein ?) ... S'il te plait Causette, reste là, bien en avant sur la scène, de plus en plus devant d'ailleurs ... Je t'aime d'amour et d'infos fraîches, merci !!
Publié par franca le 03 Octobre 2012
nouvelle abonnée, habituée de la presse économique et, politique, je découvre avec plaisir votre mensuel bien au delà de mes attentes, et regrette une lecture si cool, si agréable et si intelligente une seule fois par mois, J'EN VEUX ENCORE ET ENCORE ........ franca//cantal A Aurillac , impossible de vous trouver, bande de sexistes....
Publié par grolucie le 03 Octobre 2012
Message à ALEXJUIN et pour toutes les Causettes de métro et d'outre-mer j'avais écrit début mars pour exprimer mon petit bonheur d'avoir enfin trouver un magazine qui me correspond, m'intéresse, m'apprend et qui ne me fait plus sentir que je suis bizarre d'avoir un avis féminin sur la société. Je reviens vers toi Alexjuin, ouvrir un dossier sur le stérilet … sur la contraception... à Causette de choisir. Par contre suite à mon expérience je ne peux qu'appuyer ta demande de choisir ton moyen de contraception. J'ai 39 ans, ma gynéco a enfin daigné me poser un stérilet l'hiver dernier. Mariée depuis 11 ans, pas d'enfant (je vous passe les réflexions que j'ai eu), sans rentrer dans les détails, il y a 10 ans, des kystes squatteurs d'ovaires ont réduit à néant toutes mes chances de mener à terme ma première grossesse. Dommage j'y avais cru. Le temps est passé, mon mari ou moi souvent en déplacements, ma mère ayant eu au moins 6 fausses couches avant de m'avoir et ménopausée avant 30 ans, et n'étant pas branchée procréation assistée, je me suis fait une raison. L'an dernier au printemps changement de pilule pour une moins forte, entretemps utilisation du préservatif (d'ailleurs gros progrès en la matière depuis 15 ans) !!! Grosses pertes de sang pendant plusieurs semaines, signalées à ma toubib qui me répond normal changement de pilule. Début septembre, un samedi matin je me tords de douleurs et pendant plusieurs heures j'ai souhaité mourir, une petite accalmie m'a permis d'aller chercher de la codéine et les douleurs se sont calmées dans l'après midi. 3 jours après ayant toujours des pertes j'ai fini à l'hôpital service gynéco, auscultée pendant 2 heures par 2 gynécos pour m'entendre dire : « vous n'avez rien d'anormal » prise de sang, résultat récupéré après 3 semaines et réclamation, point. Je vois ma gynéco, auscultation, le monde des bisounours, si ça peut vous rassurer re-prise de sang ma bonne dame, point. Je suis allée chercher les résultats direct au labo à côté de mon travail et j'ai demandé à la secrétaire de m'expliquer les résultats de la 1ère et 2nde prise de sang. "Là madame vous deviez être enceinte par contre les taux ont baissé sur la dernière." Une grande tristesse m'a anesthésiée pendant plusieurs semaines ou en gros plus rien n'avait d'importance. J'ai repris un rendez-vous chez ma gynéco où en prenant beaucoup sur moi j'ai expliqué que les conneries c'était fini et que je voulais un stérilet. GROS POINT. Depuis 20 ans où j'ai avalé la pilule et goinfré les labo, j'ai entendu tous les arguments possibles : le stérilet pas pour les femmes qui n'ont pas eu d'enfant, pas possible si vous n'avez jamais eu vos règles régulièrement, moins fiable que la pilule …risque d'infection, de grossesses extra utérines, badadibadada. Conclusion : aucune gêne pour moi, réglée comme une pendule ça ne m'était jamais arrivé à ce point même avec la pilule, et il ne contient pas d'hormones. Inconvénient mes ovaires ont une activité tellement bien rythmée que oui ma libido a retrouvé sa liberté ... yessssssss Sinon j'ai essayé le patch : qui n'a jamais voulu adhérer à ma peau et que j'ai réussi à me faire rembourser par le labo. Un essai aussi du préservatif féminin, je devais parler de ces sujets avec des étudiants sur la promotion de la santé et que j'étais curieuse.... vraiment si vous n'avez pas d'autres choix, mais l'idée est à perfectionner.... ! Et l'implant, quand je vois le bras d'une de mes copines, c'est sans moi. Voilà je n'aime pas raconter ma vie, mais je crois que les causettes peuvent supporter ça autant que les conseils à la « BIP » pour perdre 3 kgs avant/après les fêtes dans un magazine proquiches. Grolucie
Publié par agathe le 03 Octobre 2012
Coucou causette, ceci n'est pas un courrier des lecteurs, c'est juste pour prévenir les causettes de toulouse que depuis la semaine dernière et cette semaine de mercredi à samedi, il y a l'oblikollectif sous chapiteaux aux izards, spectacles cirque théâtre et concerts. De lundi à jeudi, nous sommes une dizaine de filles à faire un labo de recherche autour d'articles de presse et nous faisons une restitution de ces quelques jours jeudi soir. Le principe : des filles qui ne se connaissent pas, des gens qui nous envoient des articles de presse, et 4 jours pour pondre quelque chose! Un des articles qui nous a été envoyé est un de tes articles à propos des pussy riot, intitulé punk à couettes, cagoule à crête. Je me suis inspirée de ce texte pour en faire une chanson, et je tenais donc à te le dire! Si tu viens, ce serait vraiment bien!! la prog complète sur http://oblikollectif.wordpress.com/ voilà!! bisous!! et ce soir, il ya les trash croutes qui jouent si tu veux des infos, appelle moi, Agathe 06 21 02 68 47, à toute!
Publié par isalune le 02 Octobre 2012
un jeune homme m 'a ditrécemment: une vraie femme c 'est une femme féministe... cool !!!
Publié par Annabel le 02 Octobre 2012
Bonjour Causette, ce matin j’écoutais une radio privée à cause de la grève sur France Inter, ce qui m'a permis d’écouter une publicité qui mériterait de faire partie de la rubrique "on nous prend pour des quiches". il s'agit d'une publicité pour Actimel qui nous dit en gros : " vous avez vu tout ce que les femmes arrivent à faire rentrer dans leurs sacs à mains le matin...et bien il y a autant de bonnes choses dans la petite bouteille d'Actimel....." malheureusement je n'ai pas assez de mémoire pour la retranscrire dans son intégralité mais elle vaut le détour...
Publié par colibrie le 02 Octobre 2012
Je suis en manque grave ! J'habite en Guyane et apparemment depuis la rentrée Causette a du mal à arriver. Nous en sommes( comme en Martinique dixit Koki) au numéro de juillet aout ! Snif pour moi, mais du coup, je fais de la pub à tous les vendeurs de magazines. Gare à celui qui me répond "connais pas !". Il a le droit a un exposé sur les magazines féminins et un éloge (particulièrement long) de Causette. Et s'il ose ponctuer d'un "oui, mais vous savez en Guyane les femmes...", tout le commerce, voire le quartier a le droit à mes commentaires. Merci d'exister.
Publié par marielou le 01 Octobre 2012
Bonjour, Je n'est pas pu m’empêcher de sourire en découvrant dans votre numéro #27 la pub du nouvel accessoire tendance : le CAMEL TOE CUP!! On se demande parfois d'où viennent de telle idées... D'autant plus qu'en regardant de plus près le but de ce petit moule n'est pas de "masquer les plis et replis de notre anatomie" mais, au contraire.... de les mettre en valeur!!! Tout cela me laisse perplexe... Allez, bonne soirée ;-) Marie
Publié par Etudiants sages-femmes de Baudelocque le 01 Octobre 2012
Chère Causette,chers lecteurs, Nous savons dans notre école de sages-femmes que le magazine Causette soutient beaucoup de combat... A l'heure actuelle, c'est l'école de sages-femmes Baudelocque (paris 14e) qui est en danger!!! Nous sommes menacés d'expulsion par l'Assistance publique- Hopitaux de Paris courant 2013 soutenez nous en signant la pétition:http://www.mesopinions.com/petition/sante/ecole-sages-femmes-danger/9211 A l’heure où l’on se préoccupe de la santé des femmes, la profession de sage-femme est menacée dans sa formation. L’école de sages-femmes Baudelocque, plus ancienne école de sages-femmes de France (1802) est en passe de se retrouver à la rue pour la deuxième année consécutive. Après 6 années sans véritables locaux pour cause de travaux, notre école vient enfin d’intégrer, en février 2012, des locaux décents. En juin 2012, la direction de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) nous apprend que nous serons mis à la porte courant 2013. Aucune solution sérieuse de remplacement n’est envisagée. Cette situation est absolument INADMISSIBLE. ...
Publié par Marçou le 01 Octobre 2012
Bonjour, En lisant l'article sur la Syrie, je me suis vraiment demandé si vous nous preniez pour des quiches... Pourtant adepte de votre magazine, des articles sensés et documentés, je me suis demandée ce que celui là venait foutre là... Il n'informe sur rien, n'apprends rien, bref ne sert à rien. Méchant Bachar ! Pauvres rebelles syriens ! Parole simpliste qui ne va pas chercher loin... J'espère un article p^lus ffoulillé et moins manichéens sur cetteguerre malheureuse...
Publié par j juju le 01 Octobre 2012
Chère Causette, C'est la première fois que je t'écris, alors je tiens d'abord à te féliciter pour ton réjouissant magazine que je lis depuis ses débuts. Je voulais parler de la pub Cuir Center vu sur Canal où l'on voit trois hyènes criallardes sur un canapé puis sans transition trois femmes riant sur le même canapé. J'ai été choquée par cette pub et je vois dans le courrier des lectrices que je ne suis pas la seule. J'ai regardé sur Youtube les autres "oeuvres"de la marque qui a semble t-il l'habitude de comparer des animaux et des humains: une otarie et un ado, des lapins et une famille nombreuse, une chouette et...une femme. Aucun homme si ce n'est le père de la famille nombreuse et l'ado. La femme est clairement visée et ridiculisée. Moi aussi je me demande que faire et je refuse de rester silencieuse. Sur le site de la marque il y a un mail, on peut toujours essayer de leur écrire, si nous sommes nombreux(ses) peut-être nous répondra t-on. Causette, fais quelque chose!!! Notre cible donc: accueil@cuircenter.com. Merci Causette.
Publié par ALEXJUIN le 01 Octobre 2012
Bonjour Causette ! Merci pour le numéro d'octobre, en particulier pour l'article revigorant sur Marie-Monique Robin et celui (glaçant) sur les stérilisations forcées. Une idée d'enquête : la pilule est-elle obligatoire ? J'habite en province et j'ai toujours pris la pilule, comme une bonne petite fille bien sage. Après avoir re-"découvert" qu'il existe d'autres moyens de contraception (merci Martin Winckler), j'ai vainement essayé de me faire poser un stérilet : n'ayant pas eu d'enfant (à l'époque), cela m'a été systématiquement refusé par toutes les gynécos consultées. De plus, je pense que la pilule fait baisser ma libido. Mais qui s'en soucie ? S'il-te-plaît Causette, ouvre le débat ! Bisous, je compte sur toi pour ouvrir un peu les mentalités provinciales ! Alex
Publié par sylche le 01 Octobre 2012
Un petit lien qui vous amène sur des articles résumant des travaux scientifiques qui peuvent susciter d'excellents articles de vos rédacteurs. C'est dans la famille Figaro (pas ma tasse de thé ni probablement la vôtre) mais allez y faire un tour tout de même. Par exemple : un article sur la perception de son corps par les hommes et les femmes pendant l'amour, ou celui sur lequel vous amène directement le lien sur les tests de féminité pour les sportifs aux JO http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/08/01/18718-jo-nouveau-test-feminite-tres-conteste Bises Sylvie
Publié par Florie le 01 Octobre 2012
Bonjour Causette, Tu ne voudrais pas faire un article sur Juliette MERRIS qui écrit et dessine le blog BD http://jeveux1bebe.com/ ? Elle vient de sortir une BD inspirée du blog : "Il me manque quelqu'un - Tome 1 : Les galères de la maternité". Voilà une nana comme on les aime, à l'humour drôle, caustique, intelligent!! Biz.
Publié par pauline885 le 01 Octobre 2012
Chère Causette, On nous prend pour des quiches.... Oui mais des fois aussi, certaines donnent le bâton pour se faire battre... Repérée ce matin, en allant chercher le pain, une magnifique Twingo, un A accroché derrière et a côté, tenu par une belle ventouse, un panneau écrit (et je n'invente rien) "Attention, Danger, femme au volant". C'est de l'humour il paraît, ben moi je lui donnerais bien une bonne fessé armée de mon Causette, mais pour rigoler hein... Parce que moi aussi j'ai le sens de l'humour...
Publié par Lizz LaSourisGrise le 01 Octobre 2012
Une bonne grosse quiche européenne de surcroît : http://www.meltybuzz.fr/science-it-s-a-girl-thing-la-video-bad-buzz-sur-les-femmes-et-la-science-a114600.html
Publié par Hélène le 01 Octobre 2012
Causette, chère Causette, douce Causette; Alors que je suis atteinte depuis quelques mois d'une maladie auto-immune, j'ai changé! Je ne lis plus les articles "être glamour, même à l'hôpital" parce que les infirmiers sont là pour me donner de la morphine, pas me faire sauvagement l'amour, je ne fais plus les régimes "maigrir pour se sentir mieux parce que perdre dix kilos ne fait pas passer les douleurs articulaires, je ne perds plus mon temps avec des "coup[s] d'un soir pour se sentir plus heureuse" parce qu'ils ne font pas la queue pour passer une soirée en ma compagnie au fond fin dans mon lit shotée aux anti-douleurs avec mes bouillottes. Maintenant j'utilise mon énergie pour des choses vraiment utiles, comme remettre à sa place un jeune homme qui, alors que j'avais des difficultés à soulever mes sacs dans le train, m'a gratifié d'un "les femmes toutes les mêmes, incapables de se prendre en charge", ou encore cet homme de l'âge de mon père qui, en pleine rue, m'a touché les fesses en me proposant d'aller "[l]e baiser". Cependant à tous ces changements positifs s'est ajoutée une profonde exaspération devant tous ces gens s'inventant des maladies quand moi je donnerais volontiers la même. Alors, Causette, quand j'ai lu ton article sur l'hypocondrie, j'ai rit, très fort, parce que j'avais besoin d'évacuer tout ça, et ensuite j'ai eu une pensée émue pour tous ces gens qui me cassent les pieds avec leurs symptômes et j'ai décidé d'être un peu plus tolérante. Alors ma Causette, merci de m'accompagner dans tous ces changements, parce qu'une amie comme toi ça fait du bien !
Publié par Cecity le 30 Septembre 2012
Bonjour Causette! J'ai eu le bonheur de vous découvrir récemment et quel bol d'air! Je voulais vous faire partager cet article bras-m-en-tombesque sur yahoo pour elles. Elles? Qui ça? Les enquiquineuses biensûr! http://fr.meetic.yahoo.net/edito/index.php?mtcmk=009372&name=4/22/3273-comment-ne-pas-etre-une-enquiquineuse.html
Publié par Claire le 29 Septembre 2012
Bonjour Causette, Ça me rends tellement heureuse que tu existes. Enfin un magazine sympa, intelligent, et qui ne nous prends pas pour des quiches! Vive le féminisme dans toutes les gares! Le seul truc qui me rendrait encore plus heureuse c'est si tu pourrais créée une version anglaise, car en grande-bretagne on a aussi besoin de toi! Bises
Publié par polette le 29 Septembre 2012
qu'est ce que j'ai pu découvrir dans un magazine ? Le nouveau poupon à la mode!!! le nenuco "nez qui cool" : apprenez votre enfant à se moucher : on nous prend vraiment pour des quiches pour acheter ça comme cadeau de Noël à nos enfants!!! Signé Polette la reine de la paupiette
Publié par koki le 29 Septembre 2012
Je vis en Guadeloupe et j ai découvert Causette en métropole. Malheureusement c'est le parcourt du combattant pour te trouver :( Il n'y a qu'un numéro de juillet Aout de disponible sur toute l'ile! Bref, j suis en manque!
Publié par Sophia le 29 Septembre 2012
Alors c'est cela le Mondial de l'Automobile? Des jolies filles légèrement vêtues avant les nouveaux modèles des industries automobiles? j'ai toujours été indignée par l'image de la femme que véhiculait l'industrie automobile. Un peu du genre une auto achetée la fille hyper-bonnasse offerte. Bref, je trouve que c'est quand même ahurissant que la femme soit considérée au même titre que la voiture, c'est à dire en tant que simple objet de plaisir et de convoitise. De surcroît, ce salon est MONDIAL et apparemment cela ne turlupine personne que les femmes soient "quichisées" de la sorte à travers le pays, et qu'en plus on cautionne cela. Bref, causette de tous pays unissez-vous!
Publié par Juliette le 29 Septembre 2012
Je voudrais remercier du fond du coeur toutes les femmes qui partagent leur expérience dans La Fesse Cachée, et particulièrement Laetitia, pour m'être tellement reconnue dans ce témoignage. Cette rubrique est d'une beauté brute, et incroyablement touchante pour moi. Je suis ravie de trouver dans Causette un lieu de partage. Encore : merci.
Publié par Mily le 28 Septembre 2012
Bonjour à l'équipe ! Quelle belle journée, vendredi donc enfin en week-end et surprise dans ma boite aux lettres : le nouveau numéro de Causette ! au programme lecture et dégustation d'un petit verre de vin. Sur la couv :" l'hypocondrie m'a tuer"..... Humour ou......... petite faute ......... Au mois prochain !
Publié par jaclino le 28 Septembre 2012
Pour Noémie Lvovsky : je ne dois pas être la seule à connaître la citation indiquée dans son interview, mais ça me fait plaisir de donner cette précision : "Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l'être, mais aussi la sagesse de distinguer l'un de l'autre." Marc Aurèle - empereur romain si mes souvenirs sont bons.
Publié par Laurène le 28 Septembre 2012
en réponse à Bouli concernant la faute d'orthographe présumée, personnellement cette "faute" m'a immédiatement fait penser au film "Omar m'a tuer" (oui, oui, écrit comme ça !) Je suis convaincue que c'était une référence, n'étant en effet pas habituée à trouver beaucoup de fautes d'orthographe dans les Causette....
Publié par Lechuga le 28 Septembre 2012
Chère Causette, Je viens de découvrir "Un chameau dans la culotte", le Camel toe pad dans la section "On nous prend pour des quiches" de ton dernier numéro. Et je me permets de te signaler que ce système n'est pas du tout fait pour masquer les plis de notre anatomie mais bien pour les accentuer ! Si tu regardes sur le dessin en bas à droite, il est dit qu'il existe en 3 tailles, "mild", "medium" et "cougar". Trop classe... Mais tout cela ne serait-il pas juste une grosse blague, pour justement dénoncer la crétinerie ambiante autour du physique féminin (du genre opération chirurgicale des lèvres justement...) ? En tout cas, merci, merci d'exister ! Tu devrais être déclarée d'utilité publique !
Publié par delph le 27 Septembre 2012
En cherchant un vélo pour mon fils, je tombe sur ce site... Nous savons TOUS que les fifilles adorent les vélos roses avec le panier shopping et la poupée derrière ! http://www.cyclesveran.fr/specialiste-cycle-lyon/velo-ville/vente-velos-enfant.jsp
Publié par Sylvain le 27 Septembre 2012
Bonjour, Je lis avec attention une grosse partie de votre excellent magazine chaque mois, que j'emprunte même pas en cachette à ma femme... Justement, dans le n° de septembre, à propos du cabinet de NVB en P.30, je précise qu'avant d'y être Eric Lajarge était Directeur général du CCAS de Grenoble: le poste au CG de l'Ardèche était son avant-dernier. Bien cordiales salutations. Sylvain
Publié par Manu le 27 Septembre 2012
Salut à toi causette, voici un article qui devrait te faire sortir de tes gongs... http://www.atlantico.fr/atlantico-light/messieurs-travaillez-beaucoup-maison-attention-au-divorce-etude-scientifique-495656.html Passe un bon week ;-)
Publié par Noise le 27 Septembre 2012
Chez mon libraire Causette est rangé à coté de têtu... ça me fait rire...
Publié par aspho le 27 Septembre 2012
Chere Causette, Je pense que tu connais déjà moultes de ces histoires de machisme ordinaires, où par exemple certaines paroles sont proférées et ne choquent personne dans une assemblée mixte, comme si certaines choses deumeuraient normales (par ex : lors d'un pot d'entreprise dernièrement, une femme a dit tout fort "je rappelle que tout de même, les femmes sont toujours moins payées que les hommes", tout le monde à rigolé sauf moi, qui n'ai pas manqué de rappeler que non, ça n'était pas drôle). Mais le fait que je te relate aujourd'hui, m'a beaucoup choquée hier. En effet, des types de mon service se sont empressés de faire un classement des filles du service en les notant sur 10 et de le faire savoir (force était de constater que les grandes gueules dont je fais partie étaient en fin de classement, et la plus muette de toute au début. Ce genre de critère en dit long). Nous ne sommes pas dans un collège de banlieue mais bel et bien dans une Grande Banque d'investissement. Machisme ordinaire qui ne choque personne. Il y a encore du travail !
Publié par un fils à pénible! le 26 Septembre 2012
Je ne voudrais pas faire mon pénible (mais si quand même un peu), mais en couverture arrière du n°28 vous dites: "Grâce à vous, mes chères lectrices, j'affiche la meilleure progression des ventes". C'est certes amplement mérité mais vous n'auriez pas oublié quelque chose? UN lecteur
Publié par Didy le 26 Septembre 2012
Au hasard des allées d'un magasins de culture Causette #20. Enfin un magazine sans toutes ces pubs et ces objets "must-have-sinon-ma-vie-est-complètement-gachée" que je ne peux jamais m'acheter de toute façon !!! Mais depuis l'article de Causette #28 je me demande si je continue à acheter Causette chez mon libraire ou si je m'abonne enfin !!
Publié par Didy le 26 Septembre 2012
Au hasard des allées d'un magasins de culture Causette #20. Enfin un magazine sans toutes ces pubs et ces objets "must-have-sinon-ma-vie-est-complètement-gachée" que je ne peux jamais m'acheter de toute façon !!! Mais depuis l'article de Causette #28 je me demande si je continue à acheter Causette chez mon libraire ou si je m'abonne enfin !!
Publié par Zoé le 26 Septembre 2012
Bonjour Causette, Un petit message à propos de "La fesse cachée de la ménagère", rubrique intéressante que je lis avec plaisir. Mais je regrette de ne voir que des témoignages de femmes hétérosexuelles, ou pour lesquelles les relations sexuelles avec les femmes ne sont qu'un passage, voire une fuite due à la crainte des hommes. A quand le témoignage d'une lesbienne ? J'imagine que vous faites avec les témoignages qui se proposent, mais je regrette de ne pas me sentir représentée par un magazine qui se veut différent des magazines féminins habituels.
Publié par bouli le 26 Septembre 2012
Bonjour bonjour, Chaque jour, j'ouvre ma boîte aux lettres et y découvre des factures, ou, au mieux, de la pub...Sauf un jour par mois, où, sans que je m'y attende particulièrement, je tombe sur Causette, et c'est parti pour une journée de bonne humeur ! Sauf que, dans le numéro d'octobre, en découvrant la couverture, je ressens immédiatemment une certaine déception...Je suis une amoureuse des mots, et de l'orthographe et là, que découvre-je ? Une faute !!!! En pleine couverture !!! Au début, je n'y crois pas. Comment est-ce possible ? Comment quelqu'un a pu, avec tant d'exemplaires tirés, laisser passer une telle énormité ? Nous prendriez-nous pas pour des quiches de l'orthographe ? Parce que, chez moi, "l'hypocondrie m'a tuer" s'écrit "l'hypocondrie m'a tué"?!!!! Je sais que les acquis de l'écriture ne sont plus ce qu'ils étaient, mais quand même, dans un magazine, c'est tout juste honteux et inadmissible. Oui, je suis en colère, Causette, ce mois-ci, a baissé dans mon estime (quel malheur). Merci donc, dorénavant, de vous faire relire avant l'édition parce que franchement, ça la fout mal ! Bouli
Publié par Pauline le 26 Septembre 2012
Ouh mais quelle bonne idée ces caddies! Merci Casino de bichonner les mamans et les papas qui sont des mamans comme les autres! http://www.olivierdauvers.fr/2011/05/29/casino-et-les-mamans/ http://www.casinoaveclesmamans.fr/Pages/index.aspx Pauline.
Publié par Lupus le 26 Septembre 2012
Chère Causette, Je te pique souvent à ma copine pour te lire, mais cette fois-ci, c'est pour t'écrire que je te saisis... Je crois bien qu'on me prend pour un jambon. Dans l'intéressant magazine de l'association des anciens élèves des Ponts (que tu peux trouver ici : http://www.ponts.org/docs/pam/pam.pdf), se trouve en page 7 une non moins intéressante publicité qui vise à nous motiver, nous autres petits ingénieurs (les ingénieuses sont malheureusement minoritaires, et ne semblent pas être la cible principale de cette pub), à adhérer à cette belle association. La pub est donc illustrée par une charmante jeune femme, dont un discret détail de l’habillement laisse penser qu’elle travaille dans le domaine du bâtiment, et qui regarde avec une extase béate la pointe du logo de l’école. Cette communauté d’anciens élèves, à laquelle j’appartiens, utilise donc mes plus bas instincts pour me faire adhérer à son association. C’est assez vexant. A vrai dire, ça l’est d’autant plus que ce n’est pas loin de marcher. Hmmm, que j’aimerai être ce triangle… Je crois bien être un jambon. Bonne continuation à toi, tu fais du bon boulot, Lupus PS : pour plus d’infos sur cette bien chouette association : http://www.ponts.org/gene/main.php?base=528
Publié par Elise le 25 Septembre 2012
On nous prend pour des quiches… Quand on parle de « gender marketing… » La vague de prévention de la grippe H1n1 n’étant sans doute plus suffisante, Assanis, un gel désinfectant antibactérien, s’attaque à une nouvelle cible : les « girls». Bien qu’à y regarder de plus près le gel soit complètement transparent, la marque nous offre un version pour nous les filles. Comment s’y prendre pour un produit si neutre sexué ? Facile ! On colle une étiquette rose, on écrit girls sur le flacon, et emballé, c’est pesé - quelle surchauffe créative au service marketing ! Même contenance, même produit, le prix passe de 1,99 à 2,75 euros pour la version « girls ». Donc si mes calculs sont bons, les étiquettes roses doivent donc coûter plus cher, ou c’est qu’on nous prend pour des quiches !
Publié par Cosette le 21 Septembre 2012
Aaaarrgghhhhhh !!!!!!! 14 septembre et toujours pas eu le temps d'ouvrir mon causette... MAIS QUE FAIT LA POLICE ;)
Publié par Quichenette le 20 Septembre 2012
Super le site web ! Mais faites plus, mettez sur internet chaque article des anciens numéros, vos textes remonteront dans les moteurs de recherche et seront accessibles a de plus en plus de monde, ouvertement ! Il reste tant à dire, et il y en a si peu qui écoutent. Continuez. Plus fort. Plus loin. ENCORE
Publié par QUICHE REPENTIE le 18 Septembre 2012
70 ans passés j'ai décidé d'arrêter les féminins. Le sevrage n'a pas été facile, mais aujourd'hui je m'abonne. Je ne serai pas une vieille quiche (enfin, vieille tout de même). Anne
Publié par Catherine le 15 Septembre 2012
A mon tour de laisser un message pour saluer aussi une certaine Néné qui m'a fait découvrir Causette. J'en ai à mon tour fait la promotion auprès de mes collègues de travail. Je fais aussi une bise à Fafa (The Dinde), qui se remet d'une hospitalisation, période par définition pas très rigolote. Pour résumer : gros bisous à Néné et Fafa.
Publié par Mélodie le 14 Septembre 2012
Bonjour Causette, j'ai une perle du net qui donne envie de mordre au sang. Il s'agit du site jooks.fr, écrit par un homme qui soit est très très mysogine, soit a un humour que je ne comprends pas. On peut y lire "L’homme est un animal susceptible, et il ne souhaite pas que sa femme le rabaisse à coup de vannes cinglantes et de blagues humiliantes. Le comique, c’est lui, ou c’est personne." dans son article sur les femme qui ont de l'humour...
Publié par Fabriqueuse de drames le 13 Septembre 2012
Nouvelle campagne d'affichage en caca de Kookaï... Colèèèèèèère! Sentence. Par ici: http://solenndenis.wordpress.com/2012/09/13/chic-choc-cheap/
Publié par Cécile le 12 Septembre 2012
J'adore votre magazine qui est le seul magazine féminin que je lis et ce depuis... ben que je sais lire ! Je viens de découvrir la nouvelle (ou pas si nouvelle ?) pub de Cuir Center. Vous la connaissez ? Des hyènes testent leur canapé et pour finir ce sont 3 copines hilares qui se superposent aux ricanements des hyènes. Grandiose de connerie et de pathétique. J'en profite pour vous raconter une anecdote : je vis au Sénégal où nous ne trouvons pas Causette. Une amie et moi sommes abonnées et Causette fait ensuite un bon tour des popotes. Lors d'une soirée entre copines chez moi, Corinne se retrouve coincée aux toilettes. Serrure cassée, pas moyen de sortir. En attendant le menuisier, pour éviter que sa claustro ne prenne trop d'ampleur, nous avons déchiré la moustiquaire de la fenêtre et lui avons fait passer sa paire de lunettes et Causette ! Pour la petite histoire, la porte a ensuite été défoncée d'un bon coup de pied et Corinne, accroupie sous le lavabo s'est protégé le visage de Causette ! Vive Causette ! et merci Cécile
Publié par juliet pipelette le 12 Septembre 2012
Au sec, nouvelle pub grandiose de publicitaires "inspirés"d'une grande marque de canapé : "Cuir Center" vue il y a 2 mn sur le petit écran ! On nous prend pour des hyènes sur cette pub là!!!! Bougez vos fesses!!! réagissez!!!!
Publié par Oxymore Vivant le 12 Septembre 2012
Chère Causette, je dois te confesser un peu honteuse que je me cherchais une super tenue pour la rentrée, mais attends, ne me juge pas trop vite car l'aveu en vaut la chandelle. Je tombai donc par hasard sur ce T-shirt à message comme on les aime : "sometimes NO means YES" c'est-à-dire: parfois Non ça veut dire Oui. Alors les femmes sont elles trop cruche pour verbaliser leurs intentions? Ah, ou peut-être le viol a-t'il de beaux jours devant lui? Arrête Jean Luc, t'es bouché ou quoi elle dit non! Mais si regarde son T-shirt! Ah ouais t'as raison, tournante pour tous! Le fameux lien : http://i1.ztat.net/large/P3/42/1D/03/48/02/P3421D034-802@1.1.jpg
Publié par miam.miam le 10 Septembre 2012
Aah la la ces nanas qui mangent une salade ridicule à la pause-déj' (soit 7€ pour une feuille de laitue, une tranche de tomate et avec un peu de chance, 3 misérables bouts de poulet)! En plus, elles boudent le p'tit biscuit à l'heure du goûter! Je suis définitivement féminine du bidon!
Publié par Osianya le 10 Septembre 2012
Dis Causette, la campagne de publicité de l'armée c'est réservé aux garçons, c'est bien ça? Parce qu'ils sont les seuls à pouvoir "devenir eux mêmes" si j'ai bien compris. Je me disais bien qu'il y avait pas beaucoup de filles dans l'armée mais bon... Aller! Bisous!
Publié par Laurinette le 09 Septembre 2012
Voila ce que j'ai trouvé en recherchant un agenda familial (au passage, ils ont tous en couverture une image remplie de clichés!) mais la présentation de celui là dépasse les autres: http://livre.fnac.com/a4129840/My-Name-Is-Simone-Calendrier-familial-2012-2013-My-name-is-Simone "Le calendrier familial, c'est l'outil indispensable de tous les foyers bien organisés pour savoir que le jeudi, Cécile est au cheval, Papa a squatch le vendredi soir et maman fait des pâtes le mardi soir ! A offrir et à s'offrir. " On en est encore là? Au faite Causette, je m'abonne cette année! tu es top!
Publié par Marilyne le 08 Septembre 2012
C'est juste pour dire que vous êtes victimes de votre succès et usurpée...je cherche à trouver les anciens numéros épuisés et oh surprise les vendeurs potentiels les proposent à 20 Euros minimum!!! Et ben causette si tu pouvais faire quelque chose pour mon envie folle de débuter ma collection de toi à ton tout premier numéro se serais sympa......
Publié par lili le 08 Septembre 2012
Chère Causette, je me permets une petite réaction à l'article du n° de septembre consacré aux hurlements des femmes pendant l'amour. Pourquoi hurlent-elles, mais pourquoi? Il faut louer la bonne intention d'Antonio Fischetti de ne pas nous faire passer pour de vilaines manipulatrices qui prenons monsieur pour un lapin de six semaines et nous dépensons en cris stridents afin de ne pas froisser son orgueil mâle... et pourtant, il y aurait dans le lot des femmes qui hurlent d'"authentiques simulatrices" qui brouillent les statistiques! Quelle serait d'après vous la différence entre une simulatrice délibérée et une femme qui hurle pour stipuler à son partenaire qu'il est temps d'éjaculer, donc de mettre fin au rapport? J'ai envie de me référer à un autre article (oublié le numéro...) qui soulignait la différence entre jouissance et orgasme. La jouissance est un plaisir qui va et vient et qui laisse celle qui l'éprouve sur sa faim. Les cris de jouissance qui l'accompagnent, que l'on confond souvent avec un marqueur de l'orgasme (on crie plusieurs fois=orgasme multiple...laissez moi rire) indiqueraient donc plutôt cet état d'appel à l'accomplissement du plaisir. Chaque fois qu'un homme m'a demandé "euh...pourquoi tu cries?", j'ai eu envie de répondre "ben pour te motiver mon gars" ou "pour qu'on en finisse, parce que de mon côté, ça vient pas!", mais j'ai dit "pour que tu saches où j'en suis..." ce qui n'est pas faux non plus. Calcul ou nécessité biologique primaire liée à la reproduction? Je me demande si les auteurs de l'étude citée ont réellement interrogé des femmes.. Je crois qu'on crie en partie parce qu'on pense qu'on doit crier, pour rassurer le partenaire qui pense aussi, souvent, qu'une femme qui ne crie pas est une femme qui n'a pas d'orgasme. Masturbatrices de tous les pays, montrez-lui une bonne fois que les orgasmes que vous savez si bien vous offrir toute seule ne vous font pas hurler, et n'usez plus vos cordes vocales inutilement!
Publié par Christelle le 07 Septembre 2012
Le meilleur et le pire... en 2 vidéos Le soutien de Jeanne Cherhal aux Pussy Riots http://www.youtube.com/watch?v=QEDwB3JOBT0&feature=share Et la consternante campagne de Veet... http://www.youtube.com/watch?v=ZpRn-QUHT6g Il reste du chemin à faire !
Publié par Néné le 07 Septembre 2012
The Dinde (29 août 2012) a commencé à dévoiler dans tes lignes notre grande entreprise de prosélytisme et de conversion à la foi causettienne! Convertie de la première heure (premier numéro!!!), abonnée pour la première fois de ma vie (à quasi trente bougies ) et réabonnée, voilà l’occasion de féliciter ma petite Dinde et de te remercier, toi en qui nous trouvons tant de choses qui nous ressemblent, qui nous font réfléchir et rire, quelles que soient les (foutues nombreuses) vicissitudes de la vie. Aucun acte routinier n’est aussi excitant que celui de trouver son Causette dans sa boîte aux lettres (et il faut que je me batte pour que mon mec ne mette pas la main dessus avant moi et ne le monopolise pas au petit déjeuner!!). Spéciale dédicace à The Dinde qui est un tellement beau morceau de femme , à Pruneau qui se reconnaîtra, sacrées battantes je vous aime!
Publié par G6chats le 07 Septembre 2012
Voilà, j'ai décidé de ne pas renouveler mon abonnement à Causette. Je suis désolée pour le facteur qui adorait les couvertures. Maintenant, je vais directement le chercher à la maison de la presse ! C'est bien plus convivial et ça me permet de le faire découvrir à d'autres clients. Merci Causette d'être toi.
Publié par Natou le 07 Septembre 2012
Pour la première fois je vous écris : merci à vous, merci d'exister, un vrai bonheur, que je fais partager autour de moi ! Et, petite précision : la très belle citation "Seigneur, donne moi la Sérénité pour accepter ce que je ne peux pas changer, la Force pour changer ce qui peut l'être, la Sagesse pour discerner l'un de l'autre." est de Marc Aurèle
Publié par Valicka le 07 Septembre 2012
Bonjour Causette ! La plupart du temps, j'adhère à 100% à votre manière de présenter les choses, à votre causticité et à votre féminisme moderne. J'ai enfin trouvé le magazine qui me ressemble. Merci. Mais quelle n'a pas été ma déception de lire dans votre hors-série votre encart sur la césarienne. Vous faites passer la césarienne comme un acte de libération et les détracteurs de cette méthode d'accouchement comme des réac s'accrochant à cette règle biologique qui veut que la femme souffre pour donner naissance. Et si je ne cautionne pas, et loin de là, les conclusions du genre "la césarienne produit plus d'obèses", j'ai été choquée de cette catégorisation peut-être un peu rapide. S'il est vrai que sur le coup, la césarienne est moins douloureuse (et c'est peu de le dire), les conséquences qu'elle a sur le corps de la femme sont souvent désastreuses, souvent plus que celles d'un accouchement bien mené. Je ne me place pas ici du point de vue du bébé, car rien ne m'agace autant que cette façon de mettre le bébé au centre de tout en oubliant celle qui doit le faire passer à travers ce qu'elle a de plus intime. Alors c'est vrai, une césarienne vaut "mieux" qu'un accouchement au forceps avec épisio complète et péridurale inefficace. Et les conséquences d'une épisio ou d'un accouchement par voie basse sur les muscles du bas-ventre sont souvent catastrophiques. Saut que la césarienne aussi a des conséquences graves sur cette musculature.... Je pense qu'il est évident que la césarienne est la solution dans certains cas. Mais quand on voit que certains pays sont capables d'en faire baisser le taux, tout en baissant le taux d'épisio avec en parallèle une baisse du pourcentage de conséquences graves pour la mère, on comprend vite qu'en France nous avons un problème. Je ne suis ni sage-femme, ni obstétricienne, et donc il est possible que je me trompe sur certains points et je serai heureuse d'entendre vos commentaires sur ce sujet. Je suis paléoanthropologue et bosse sur l'évolution des mécanismes d'accouchement au cours de l'évolution humaine. Et cela m'a permis de comprendre que si la médecine a permis des progrès considérables en matière d'obstétrique, elle a aussi fait reculer les pratiques dans certains cas. La volonté de faire accoucher sur le dos, de couper au moindre problème, la négation de la personne humaine ont eu des conséquences assez terribles sur les accouchements de ces dernières années... Et n'oublions pas que la césarienne, si elle a parfois son utilité pour sauver la mère et l'enfant, est aussi parfois un acte plus "confortable" pour... le praticien, car moins risqué, plus rapide et programmable... A quand un dossier sur le sujet ? il a vraiment là de quoi discuter ! Allez, je cours acheter mon numéro de septembre ! Bises à tous, et merci. Merci beaucoup.
Publié par Clém le 06 Septembre 2012
Quand on veut faire une lettre de motivation, voilà sur quoi on peut tomber....... http://www.journaldunet.com/management/pratique/vie-professionnelle/622/comment-faire-une-lettre-de-motivation-convaincante.html "Enfin, si vous avez un UN POINT FAIBLE QUI VOUS TRACASSE - par exemple, une longue interruption de carrière, plusieurs enfants SI VOUS ETES UNE FEMMES, etc… - ne l'évoquez pas dans la lettre de motivation. Souvent, les gens ont tendance à "se débarrasser" de leur problème en l'indiquant dans le début de la motivation, alors qu'il ne faut surtout pas mettre en avant ses handicaps. Il sera toujours temps de les évoquer plus tard, sur le CV ou lors de l'entretien d'embauche. Le mot d'ordre, c'est : soyez positif !"
Publié par Salomé le 06 Septembre 2012
Chère Causette, Je te lis depuis quelques mois avec beaucoup de plaisir, mais dans l'édition du mois dernier (si je ne me trompe pas) qui parlait de ces femmes qui se font opérer de la vulve je me suis sentie quelque peu humiliée. Certes il y a des femmes qui se disent qu'elles ne ressemblent pas aux porn stars et passe leur attributs féminins au bistrouri. Mais il y a aussi des femmes, comme moi, qui on des "petites" lèvres qui dépassent. . . Et ça fait MAL. Parce que les sous vêtements les pincent et ça quelque soit le type ou la matière. Obligée de se remettre en place la chatte toute la sainte journée parce que ça vous pince c'est dérangeant et ça devient vite insupportable. Sans parler ensuite de l'intime avec quelqu'un d'autre ou même soit quand on voit que les bords deviennent noir à force d'être pincés ! Personnellement cette opération a changé ma vie quotidienne et c'est peut être plus esthétique mais surtout je n'ai plus mal !
Publié par Sabrina le 06 Septembre 2012
Bonjour Causette, juste ce mail pour te montrer cette campagne d'un candidat belge... ça fait peur! Je te laisse juger par toi même: http://mateusz.be/2012/09/04/olivier-desert-cdh-campagne-misogyne-be1410/ Merci à toi pour ce magazine!
Publié par Vérodeb le 05 Septembre 2012
Bonjour, Je souhaiteraisbcp passer des clips de Bridget Kyoto dans la Maison de l'Environnement municipale dont je m'occupe, mais ne sais pas comment la joindre (pas de fessebook). C'est assez urgent et important pour moi, si vous pouvez me passer un mel ou un teléphone. Mpoi je suis Véronique Deballe au 06 62 58 48 24. Et bien sûr : merci et bravo à Causette ! Véronique
Publié par Zazie759 le 05 Septembre 2012
Coups de gueule du jour l'interview de Mireille Mathieu à la TV russe reprise dans l'Express au sujet des Pussy Riot : "Une église n'est pas un lieu pour pouvoir manifester, on peut manifester autrement. Une église est un lieu de recueillement, et c'est un sacrilège" de manifester comme l'ont fait les Pussy Riot. Je suis amnésique ou quoi ? N'est ce pas elle qui chantait "que la paix soit sur le monde" ? En fait c'est elle qui doit être amnésique...
Publié par Simone le 05 Septembre 2012
Bonjour, vous avez vu la nouvelle pub Kookaï? "Hungry but chic"? C'est officiel : il faut s'affamer pour entrer dans les fringues kookaï et donc être chic. Car manger à sa faim ET se sentir belle et bien n'est pas possible. Enfin pas pour Kookaï. On n'est pas sorties de l'auberge!
Publié par Nanou le 05 Septembre 2012
Ma Causette, Un mois que j'ai déménagé en Inde (mon premier Causette importé n'est pas encore arrivé), mais j'ai pensé à toi en voyant cette pub pour "18 again", la crème raffermissante du vagin, où on voit cette femme se dandiner devant son mari en chantant "I feel like a virgin". http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=vPayFrCOiZM Après la crème blanchissante du vagin (tout le monde le sait, un minou blanc est plus appétissant... http://www.youtube.com/watch?v=9Tx9vVVMWw0&feature=player_embedded&oref=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2F9Tx9vVVMWw0&has_verified=1), je crois qu'on touche le fond! On nous prend pour des chappatis! Heu..pour les quiches!
Publié par julie le 05 Septembre 2012
J''ai lu votre article sur l'allaitement dans votre hors série de cet été et j'ai trouvé que cela manquait de nuance, pis que c'était bien dommage! Je ne crois pas que les femmes de la leche ligue soient des harpies intégristes. J'ai lu des témoignages de femmes pour qui elles ont représenté écoute et soutient face à des problèmes survenus au cours de l'allaitement (et face à l'isolement qui en a résulté). L'homme est un loup pour l'homme, please avec tout l'humour, l'intelligence et la perspicacité déployée dans votre magazine, ne laisser pas les femmes perpétuer cet adage. Au passage, MERCI pour les pub à l'ancienne, entre la promo du mirail à toulouse, des oestrogénétique et de 'alors euro', j'ai passé de tres très bon moments. ouais on nous prend vraiment pour des quiches, vive la lorraine; et bonne continuation.
Publié par Miss Kyoto le 04 Septembre 2012
Chère Causette, il faudrait qu'on (nous, Quiches en tout genre) te remercie toi et ta copine Bridget Kyoto pour vous prises de position écolos du dernier numéro. Est-ce que je vous envoie aussi la facture des anxiolitiques que je prends depuis ? Vous êtes terrifiées, je le suis moi aussi, et on devrait tous l'être... Mais non ! Mes copines, pimpantes et guillerettes, s'obstinent à se boucher les oreilles dès que je parle de la biosphère. Parce que l'écologie nous posent de vrais problèmes à nous, petites européennes seulement prêtes au sacrifice du ya ourt 0%: pour ralentir la croissance démographie, il n'y rien d'autre à faire qu'abandonner ses rêves de maternité. Trop dur pour Isa, Ana et Alida. Trop dur. Certes, l'homme devra réagir, mais avant lui, la femme. A nous d'accepter de faire ce sacrifice énorme. Ne pas donner la vie, pour
Publié par claire le 04 Septembre 2012
causette... cela fait plusieurs temps que ça me turlupine, ainsi je viens écrire ce petit mot...j'ai détesté oui détesté le tout petit article "lâchez nous les tétons" sur les maternité amis des bébés. Le témoignage sur lequel vous vous appuyez n'est de loin pas une généralité. Soit cette jeune femme est tombée sur une conne soit elle en rajoute 3 tonnes. Ceci étant, ce genre détablissement respecte plus que tout le corps des femmes comme celui des bébés,le choix des mamans comme ceux du papa. De plus l'allaitement n'est pas çncompatible avec les revendications féminines. Je suis féministe et j'ai allaité ma fille 2 ans. J'ai accouché sans péri par choix personnel. Il ne faut pas tout confondre. Je trouve dommage que vous puissiez faire ce genre d'amalgames. Ecrire tant de chose négative sur ces établissement exeptionnelles sans les connaître c'eqst bien dommage...mais causette je t'aime quand même!
Publié par alex le 04 Septembre 2012
Salut les causettes, J 'ai besoin de votre aide pour convaincre toutes mes copines de venir le 22 septembre au Bataclan. Le suspens est trop grand ! Donnez-nous quelques infos sur la programmation pleaZZ... D'avance merci. Et surtout continuez !
Publié par mzaza le 04 Septembre 2012
les critiques littéraires du dernier n° sont extrèmement interessantes. Je vais les diffuser à titre personnel et professionnel. Cela change d'autres revues et même des spécialisées. Un vrai plaisir, de vraies envies de découvrir.. Causette j'adore !!!
Publié par Une lectrice le 04 Septembre 2012
[erratum du message précédemment envoyé] Hommage a une administration machiste : Ça y est je suis mariée ... Les Impôts arrivent... 1 - Mon nom de famille n'existe plus...pourtant, à l'état civil JAMAIS il na été modifié... 2 - Le courrier ne m'est plus adressé : "vous" au nom de Jep, et moi, je ne suis plus que "votre conjoint". 3 - Compte de prélèvement : celui de Monsieur (chouette, la plupart des sommes à verser sont liées à mon salaire ... ) ... bref... ÉGALITÉ ... on n'y est toujours pas...Femme mariée = femme évincée pour les administrations... ben tant qu'à y être, ils auraient pu m'offrir le manuel d'économie domestique lors de mon mariage tiens ! ! !
Publié par Sophie le 03 Septembre 2012
Chère Causette, Quelle bonne idée ont eu mes grandes soeurs de m'abonner à Noël ! Partie jouer les Robinson crusoéE quelques mois loin de tout, j'ai re-trouvé avec délice 4 numéros de Causette pour le seul mois d'août, je les ai dévorés. Tu étais de toutes mes aventures estivales : dans le train, le bus, les week end entre amis. Après une telle cure on se sent bien, décomplexée, persuadée que la condition des femmes avance... C'était sans compter sur une piqure de rappel douloureuse : au fin fond de la France, un joli week end, un petit accident, passer à la Pharmacie la plus proche demander la pilule du lendemain (la 2° fois de ma vie, je me sens pas inconsciente non plus). Et là j'ai eu la totale : entretien privé avec la pharmacienne, tract moralisateur sur les atteintes à la vie (c'est bon je suis prof de bio, je sais ce que ça fait), discourt sur les risques inconscients, bref refus de me donner la pilule du lendemain ! "merci madame, je vous appelle quand j'aurais besoin d'une IVG ?". Non mais sérieusement, je rêve où je suis en france au XXI° siècle ? Heureusement que j'ai 25 ans, du caractère, le temps de faire le tour de toutes les pharmacies et le gars en question pour en parler. Elle aurait fait quoi une fille dont c'est le 1° accident ? Strésser pendant des semaines, tomber enceinte, culpabiliser d'être une inconsciente qui joue avec la "vie" ? Aller les mecs et filles y'a encore du boulot ! Sophie
Publié par natacha le 03 Septembre 2012
je voudrais répondre à Amandine qui a publié un avis le 8 août sur le sujet sur l allaitement, pour dire que je suis mais alors CARRÉMENT D ACCORD avec elle, l allaitement est un acte féministe ! pour toutes les raisons qu elle évoque, et notamment celle de disposer de notre corps comme on le souhaite ! et en parlant féminisme, à quand un article sur le polyamour, ou sur la non exclusivité dans le couple (c est quoi un couple ?)
Publié par Phyllis le 02 Septembre 2012
Chère Causette, Un petit mot pour vous parler d’un endroit merveilleux ou se retrouvent tous les idéalistes, rêveurs et féministes, acteurs d’un monde nouveau, plus juste et plus beau  The ChangeBook, loin des Gossip de son cousin Facebook, voici la révolution ou plutôt l’évolution. Rendez vous sur The ChangeBook ! -« TheChangebook est un réseau social alternatif,il se veut sans publicité, libre et géré collectivement. » Alors Vite un coup de Google : thechangebook.org Une lectrice.
Publié par Philou le 02 Septembre 2012
Chère Causette, Te serais-tu méprise sur le sens de la quiche "Camel Toe Cup" du n°27? En effet, il ne s'agit pas de masquer votre anatomie mais de la souligner : le peu d'anglais que je maîtrise me permet de traduire ... " Bientôt le modèle Junior !" (il y a déjà un modèle cougar) Il n'a jamais été testé sur les chameaux (chamelles?),on peut le laver au lave-vaisselle et le sécher au micro-onde (micro-ondable ?) Enfin ce témoignage : "Je voulais impressionner ce mec au bar alors j'ai décapsulé une bière avec mon "Camel Toe Cup", on s'est barré pour une virée de trois jours, il conduit une Camaro, j'suis au paradis." J'imagine, de l'autre côté de l'atlantique, une rubrique "They take us for quiches" faire des commentaires mi-amusé mi-scandalisé sur "Magicplage", "Pilousexe" ou tout autre fausse pub : l'éternelle histoire de l'arroseur arrosé. Une question demeure, mais où avez-vous trouvé cette (à n'en pas douter) fausse pub ? De la part d'un vieux complice (Oserai-je ?) Philou
Publié par Pauline le 02 Septembre 2012
Je renchéris sur l'histoire du Camel Toe. Est-ce que c'est du double ou du triple sens, ou Causette ne parle pas anglais ? D'abord, la "pub" dit clairement qu'il s'agit d'une fausse quiche, ensuite il ne s'agit pas de cacher son anatomie mais au contraire de créer un faux camel toe grâce au rembourrage, en témoigne la version "cougar" de l'engin. Sans oublier le faux courrier des utilisatrices, assez hilarant, et le fait qu'il passe au micro-ondes ou au lave-vaiselle. J'ai beaucoup ri en lisant la "quiche", c'est une magnifique trouvaille, mais la mettre dans cette section, de plus en prenant le sens à l'envers, décrédibilise l'ensemble de la rubrique je trouve, et c'est bien dommage !
Publié par nadette le 02 Septembre 2012
Le numéro du mois de septembre vient d'arriver et je m'aperçois que le numéro d'août n'est jamais arrivé! (je pensais que le n°de juillet faisait pour les 2 mois). Pas envoyé, volé????
Publié par Marie Pom le 02 Septembre 2012
Dominique Noguez a eu le prix "Femina" ? C'est une belle ironie des mots, ça non, quand il propose de "Repenser la prostitution" ... En avançant, ô avant-gardisme, que rien que ce mot "prostitution" est préhistorique, tandis qu'il utilise des arguments que même un Zemmour déchaîné n'utiliserait plus, comme par exemple le fait que le clientélisme féminin remet en cause la totalité de la domination masculine dans ces rapports sexuels qui ne sont finalement que des "affaires intimes" et surtout pas "une forme d'exploitation sexuelle", comme l'a voté l'Assemblée (ce qu'il a peine à croire). Quand il utilise le concept bien concret de "flou conceptuel", de "surréalisme" et qu'il éructe bien consciemment les mots "missionnaires", "plaisir" et "fantasme" dans le même paragraphe pour tenter de prouver désespérément (Proust à l'appui, la madeleine a un goût rance) que la prostitution fait partie, c'est bien connu, de ces "libertés les plus fondamentales". Quand il se contredit en critiquant des chiffres soigneusement étudiés pour n'en citer aucun, et assurer que les femmes qui souffrent de la prostitution ne sont des "cas minoritaires". Quand il ose comparer la souffrance au travail d'une prostituée à celle d'un "avocat commis d'office"... C'est curieux, moi je citerais plus volontiers Sartre et sa "Nausée", là. Et je donnerais le prix "Macho-quicho" d'or à Noguez. (voir l'article http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/09/01/repensons-la-prostitution_1754460_3232.html#xtor=AL-32280308)
Publié par Fred le 01 Septembre 2012
Chère Causette, l'été se termine et avec lui les petites soirées dehors dans le jardin à siroter un petit verre entre copains et copines! Il paraît que la tendance de l'été c'était le Rosé. Même sur la croisette, dans les fêtes de la jet-set, c'était rosé plutôt que champagne! Voilà les deux minutes d'accroches que Direct 8 nous propose ce soir pour parler du nouveau phénomène, ou de la nouvelle quiche: le rosé c'est tendance! Et qui dit tendance, dis mode et donc femme! et oui, le rosé c'est surtout un super marché ciblant les femmes! Juste 20 minutes de florilège: le rosé, c'est rose, et ça nous rappelle notre enfance. La couleur attire l'oeil de la femme! Le rosé, c'est peu fort en alcool, c'est doux, idéal pour les femmes... et la cerise sur le gateau: Isabelle Forêt, auteur du guide du vin pour la femme (si si), qui nous propose de nous guider dans le pannel de rosé: ne pas se laisser avoir par un rosé masculin, alors que le rosé féminin est fait pour nous! Alala causette, tu comprends, la femme est perdue dans l'oenivers... sauf que si je me rappelle bien, c'était toujours ma mère qui choisissait et goûtait le vin au resto, jamais mon père... sauf peut être pour le rosé...
Publié par Steph le 01 Septembre 2012
Ben fut ma surprise, toi, entouré de plastique... De retour chez moi c'était fantastique... Et oui, un oubli de ma part et plus de "Causette" magique... Plus d'articles .. Plus d'humour caustiques Plus de hic (difficile de trouver autre chose) me réabonner en un clique!!! (Je l'ai fait pas courrier, mais le coeur y est) Merci, merci, merci
Publié par Marie le 01 Septembre 2012
Commentaire de l'édito et p. 28 du n°27 Un article dans la presse, qui dit qu'il n'y a pas d'articles sur le sujet. Trop peu vendeur, trop inquiétant, les scientifiques gardent la nouvelle pour eux. Et la nouvelle, c'est que nous approchons dangereusement de l'effondrement des écosystèmes. 2040, 2050 ? Ce qui signifie que la plupart des personnes qui lisent cet article vont connaître ce délabrement. Elle calcule : elle sera très âgée, le suicide ne devrait plus lui paraître insurmontable. En revanche, ses filles auront l'âge qu'elle a maintenant. Et ça, c'est révoltant. La seule consolation c'est que riches ou pauvres seront à la même enseigne... Les premiers vivront peut-être un jour ou deux de plus mais dans les conditions qui s'annoncent, est-ce vraiment une chance ? Elle réfléchit, son optimisme reprend le dessus « ils » se sont peut-être trompés. Les scientifiques d'aujourd'hui sont peut-être les Nostradamus d'hier. Il lui semble qu'il reste encore beaucoup de forêt, de lieux apparemment intouchés. Elle relit. Les écosystèmes sont comparés à la Tour Eiffel : si on enlève une poutre, rien ne se passe, deux poutres c'est pareil... mais si l'on continue, on déséquilibre tout l'édifice et fatalement, on enlèvera une poutre de trop, celle qui entraînera l'effondrement de l'ensemble. Nous en sommes là : on a enlevé un nombre incalculable de poutres, on maintient encore un équilibre apparent mais nous n'avons plus de marge. Il faut arrêter de jouer au mikado. Le journal regrette que cette nouvelle ne fasse pas la une des infos. Mais que se passerait-il dans le cas contraire ? Peut-on parier que les humains deviendraient plus raisonnables ? Qu'ils adopteraient des mesures propres à limiter leur impact sur l'environnement ? Elle a bien peur du contraire. Elle a bien peur de l'orgie généralisée puisque « on va tous crever », alors, un peu plus tôt ou un peu plus tard, quelle importance ? Elle craint aussi la spéculation sur les terres disponibles. Elle sait que cela se passe déjà au niveau international : la Chine achète des terrains en Afrique, pour les minerais mais aussi des terres agricoles car, au bout du compte, c'est bien de nourriture que nous avons le plus besoin. Etre accro au portable, certes, quand on a l'estomac plein, mais dans le cas contraire ? Elle pense à la maison de campagne de ses parents, dans un hameau à l'écart des routes. Acheter un terrain pour avoir un grand jardin ? Et après ? Il faudra s'armer comme les bandes de Marseille pour défendre ses potirons et ses patates. Ou alors choisir des légumes impossibles à éplucher et au goût improbable pour ne pas trop tenter les maraudeurs. Mais vivre dans cet état de siège, et surtout, savoir que cela va durer l'éternité ou presque (c'est à dire pour un modeste humain, plusieurs générations) est-ce vraiment souhaitable ? Elle se rappelle la lecture de La route de Mac Carthy. La question véritable, tout au long du livre, était tout de même : pourquoi choisir de vivre ? Qu'est-ce qui peut encore motiver un humain « normal » dans ce paysage là, avec des perspectives aussi sombres, c'est à dire pas de perspectives du tout. Dans un éclair de cynisme, elle pense que oui, finalement, il faudrait marteler ce rapport sur toutes les ondes, dans tous les journaux, le diffuser à outrance sur le net. Une vague de suicides serait peut-être une solution ? Puisqu'il faut faire baisser la pression démographique... Oui, mais, quoi faire des corps ? Impossible de les enterrer, cela prendrait trop de place et on ne va pas continuer à polluer la Terre avec des corps gavés aux pesticides, fongicides, antibiotiques et tutti quanti. Les brûler ? Mais où trouver le combustible et comment éviter que la fumée ajoute à la pollution atmosphérique ? Les jeter à la mer ? Cadeau empoisonné pour les poissons. Il reste l'univers... Mettre ces corps en orbite en attendant que le prochain Big Bang les atomise. Mais ces atomes seront-ils recyclables ? Au point où nous en sommes, il y a des chances pour qu'ils soient mutants ou dégénérés... Alors quoi ? « Vivons heureux en attendant la mort », je ne vois que ça...
Publié par cb le 31 Août 2012
merci merci merci !!! installée sur le" trône" chez ma mère en feuilletant " ELLE", quelle ne fut pas ma réaction en découvrant le bout de papier nommé "la pipe, ciment du couple " !!! vraiment désespèrent et vraiment rétro-grade!!! donc merci pour votre article "elle et la fellation BTP" bravo causette et merci pour votre magazine!!!
Publié par marie-c le 31 Août 2012
Bon d'accord, je reconnais, j'ai loupé le coche. Je ne t'ai pas vu sortir, Causette, à ton n° 1. Faut dire qu'à Dissay-sous-Courcillon, il faut faire des dizaines de kilomètres pour trouver un magasin de presse digne de ce nom. Bref, ce n'est qu'à ton n° 15 que ta couv' m'a tapé dans l'œil au relais H de la gare Montparnasse. Bon, maintenant, je ne te loupe plus, ma meilleure amie m'a abonnée. Le seul souci, avec l'abonnement, c'est que ce n'est pas écologique : tu arrives sous blister dans ma boîte aux lettres, Causette. Et le blister, impatiemment déchiré, il va tout de suite dans la poubelle, côté non recyclable. La difficulté maintenant, c'est de rattraper le retard. Mais quoi? Epuisés le n° 1 et ses petits frères, jusqu'au onzième. Alors, Causette, je te propose un truc : tu récupères les pdf des n° 1 à 11, ceux que t'a envoyés à l'imprimeur et tu les vends en ligne, en téléchargement (à l'unité ou en lot, comme tu veux). Et comme ça en plus, pas de blister…
Publié par Alice le 31 Août 2012
Bah alors, Causette ! T'es fâchée avec ce brave William (Shakespeare) ? Il me semble que tu as, en tout cas, mal interprété la publicité pour le Camel Toe Pad... Il n'y est nullement question de camouflage, mais au contraire de démonstration ! Preuve en est : il existe trois tailles en fonction de ce que tu veux faire penser aux mâââles (blatèrement de chameau). Et si tu perds ton outil de drague préféré, n'aie crainte : un numéro te permet de le retrouver ! Ah, ça donne envie d'émigrer au pays des chameaux... (quoique...)
Publié par Christelle le 31 Août 2012
Bonjour chère Causette ! Lectrice de ton magazine intelligent et vitaminé depuis plus d'un an, j'ai peu à peu affûté mon regard... et je repère de mieux en mieux les quiches ! Une trouvaille spéciale bambins, faite au rayon art du secteur jeunesse en librairie : J'apprends à dessiner spécial filles (Fleurus). Au sommaire, la danse, les chevaux, les bébés animaux et les fleurs... No comment !
Publié par Morgane le 31 Août 2012
Ayez!! on est jeudi..et j'ai un jour de retard pour mon Causette!! donc je file avec une copine dans une presse (dont JE SAIS qu'ils en ont). Je le cherche, je le vois, je passe à la caisse et demande au petit monsieur tout bedonnant " vous en vendez beaucoup?!" (histoire de voir si la population brestoise à pris le pli) "oui oui..assez". et là... "vous en êtes?" Vous en êtes?! de quoi? de la mafia russe anti-féminine qui porte pas de soutifs? chuuut...ça doit pas se savoir!! "bah... on travaille sur l'égalité femme-homme" Un mot.Un seul... "Humm.." et un regard qui en a dit sur le chemin qui nous reste à parcourir. Merci Causette Votre fidèle agent secrète
Publié par emilie61000 le 31 Août 2012
snif, je ne comprends pas pourquoi notre couv' ne s'ouvre pas c'est la seule! bon certes c'était du word mais qd meme!!! elle déchirait qd meme avec le troc cellulite contre méninge? non?! ou alors elle est tellement bonne que vous vous la gardez sous le coude!! Avouez!! jvous ai grillées! ;-) nb: c'est celle avec les deux filles liées par une bouée après un apéro déjanté! nb2: on a un petit qlq chose pour ceux qui sont publiés jai pas très bien compris?! on serait tellement fières! bonne continuation!
Publié par Cécile le 31 Août 2012
C'est fait exprès le contre-sens énorme sur le pub "Camel Toe Cup" dans la rubrique on nous prend pour des quiches? Attention à celles qui ne parleraient pas du tout anglais et qui prendraient votre commentaire au sens 1er. Et ça décrédibilise un peu vos autres infos de la rubrique. Merci pour votre impertinence!
Publié par Malicia le 31 Août 2012
Ce matin en allumant ma radio, j'ai la bonne surprise d'entendre que l'émission "Femmes toute une histoire" bénéficie désormais d'un nouveau créneau horaire (elle passe du dimanche après-midi au vendredi matin, donc).. Or pour parler des femmes est invitée (entre autres)aujourd'hui une journaliste de ELLE, qui est toute frétillante en nous annonçant que le numéro de cette semaine est sur la mode de la rentrée... pff... Heureusement que Jeanne Cherhal et la spécialiste de la femme Russe sont là pour remonter le niveau !
Publié par laury64 le 31 Août 2012
Petite précision sur votre article "CAMEL TOE CUP", ce que je vais vous dire n'est que la stricte vérité qui n'en rend encore plus quiche l'objet en question....Le camel toe en anglais outre sa traduction purement littérale, est l'expression en anglais pour signifier la marque du sexe féminin sur vos vêtements moulants. Et oui triste vérité de savoir que nous avons un chameau dans nos culottes!! Donc pour faire bref, cette charmante marque nous propose de charmant moule plus ou moins prononcé ( cf les photos selon l'âge désiré) de nos sexes pour "attiser" les envies masculines. Mouah haha ils nous prennent vraiment pour des quiches!! Les must sont tout de même la photo ultra-glamour du camel toe cup livré avec sa ceinture de maintien, les commentaires des clientes justes aberrants et la petite précision qui finit de nous achever: passe au micro-ondes et lavable au lave-vaisselle...Vous reprendrez bien une petite coupe!!
Publié par llolotte le 31 Août 2012
Après trois semaines magnifiques sur les routes de France avec mon amie, nous rentrons sur Paris. Euh Sète – Paris c’est long quand même, et si on faisait une escale sur Lyon ? Ok. Il fait environ 40 degrés. Devant les escaliers qui mènent à la cathédrale machin-truc, mon amie préfère aller payer le stationnement pour la voiture… Et moi -marche ma belle, tu auras les fesses et les mollets bien fermes !-je m’aventure dans cette ascension. Après une première série de marches, je regarde à gauche la deuxième ; tiens, un mec seul, un peu bizarre. Suis tes intuitions, trace tout droit. Je trace. Personne devant ni derrière, j’avance je ne sais où, la fatigue dans les jambes et toujours pas de cathédrale. Bon, je rebrousse chemin et je vais les monter ces escaliers ! Une, deux, une, deux. Je ne fumerai plus jamais. Une, deux, une, deux. Je vais mourir. Une deux, une deux. C’est étrange il n’y a personne. Une deux une deux. Je ne vois ni le départ ni l’arrivée. Une deux, c’est quoi ce bruit ? Une… Mais c’est qui lui derrière moi ? Une deux, même pas peur. Une, qu’est ce qu’il fout ? Deux, c’est le mec bizarre ! Mais… Il se masturbe ?! Je gravis les escaliers de plus en plus vite. J’appelle mon amie, elle ne comprend rien je suis trop essoufflée. Je n’ose pas me retourner. L’autre il gémit. J’ai beaucoup trop chaud. Je cours presque, j’ai oublié mes cuisses, mes fesses, mes mollets, mes poumons. Oh des gens ! Oh je suis en haut ! Haha toi derrière ! Je me retourne enfin. Il a disparu… Allo ma douce, oui oui j’ai réussi à monter… Je prends le funiculaire pour redescendre, j’t’expliquerai… Pour me détendre et effacer de ma tête l’épisode Lyon, de retour à Paris, je vais au cinéma. Et là, à l’écran, un mec se masturbe. Aaaaaaaaaaaaaah ! Mais lui n’est pas exhibitionniste. Pendant le film je ris, je pleure, je me prends des tonnes d’émotions pleine face. Je suis bouleversée à la fin de la séance, j’ai soif, j’ai faim, envie de dire aux passants que je les aime, qu’on est tous frères et soeurs. Merde au mec bizarre. Et surtout merci à Ken Scott pour son film Starbuck.
Publié par Laurie70 le 30 Août 2012
Merci pour votre article "ELLE et la fellation BTP". Pourtant fidèle lectrice de ELLE depuis des années, j'ai été estomaquée de lire certains propos et témoignages. C'est à désespérer que tout ne soit qu'histoire de pouvoir dans le couple, même les plaisirs que l'on est censé partager. Bravo en tout cas pour votre magazine !
Publié par Fred G le 30 Août 2012
Chère Causette, j'attire ton attention sur une petite erreur qui s'est glissée concernant les auteurs de la couv N°12 du concours de couv 2012, celle dans laquelle les enfants sont attachés et bâillonnés au fond d'une piscine vide ainsi que moi même d'ailleurs (et je peux t'assurer que pendant la prise de vue il faisait très très chaud !) : Il ne s'agit pas de Blandine mais de : ISABELLE et ARIANE;
Publié par Sophie le 30 Août 2012
Juste un petit message pour te dire merci. En effet, cet été, comme de temps à autres, avec les copines, pour nous distraire sur la plage, nous achetons des magazines dits féminins autres que toi, histoire de rigoler en faisant les tests idiots qu'ils contiennent. Mais la lecture de leurs "articles" crée toujours chez moi un malaise, je veux dire, sommes-nous (les femmes) réellement perçues de cette façon-là par la société? Heureusement, cette année, je m'étais armée de ma CAUSETTE, qui, même si nous ne sommes pas toujours d'accord sur tout, a une fois de plus su piquer mon intérêt et me faire beaucoup rire! Alors, encore une fois, merci!
Publié par anna&coco le 29 Août 2012
Bonjour, dans le numéro 26, dans la rubrique "On nous prend pour des quiches!" vous posiez la question: à quoi sert la piscine d'eau salée à côté de la mer? Nous avons trouvé la réponse: cela a été créé pour apparaître dans Causette!!!!!!!! Anna et Coline, 12 et 13 ans, causettes en herbe.
Publié par The Dinde le 29 Août 2012
Chère Causette, Je me dois de saluer dans tes colonnes toute la famille G. (9 personnes - Ce n'est pas rien!) convertie à Causette le temps d'un été et sans doute plus car grandes affinités! Mention spéciale à mon Beauf ' TABOURET (T.A.B.O.U.R.E.T.) avec qui on partait de loin ;-) Mention très très spéciale à Claire qui doit désormais serrer les fesses pendant quelques mois... Et je promets ici solennellement deux abonnements à Causette à la naissance de mes deux nièces encore au chaud pour occuper les mamans pendant que les papas pouponneront... Petit clin d'oeil aussi à Néné sans qui l'aventure Causette n'aurait pas commencé! Longue vie à Causette!!
Publié par ratatouille le 28 Août 2012
Je lis Causette épisodiquement depuis quelques mois. Je n'arrive pas à me faire une opinion sur votre magazine et son contenu. Je trouve qu'il est créatif et rigolo, qu'il aborde des sujets variés ... mais j'avoue ressentir un malaise quand je referme un numéro. On nous prend pour des quiches certes souvent mais je crois que ça serait aussi très agréable une rubrique " on nous prend pour ce qu'on est : des filles géniales" et de médiatiser les petites anecdotes qui donnent leur juste valeur aux actions et à la vie des femmes. En somme ce que je trouve dommage dans votre magazine c'est le côté un peu déprimant du catalogue de situations, décisions, mesures qui ne vont pas dans le sens de l'égalité homme femme. En management : "pour qu'un message négatif ait une chance d'être pris en compte et que la personne modifie son comportement , il faut qu'elle ait reçu au préalable 10 messages positifs" Peut être que pour que le regard et les actions de la société vis à vis des femmes changent il faut envoyer à la société plus de messages positifs... Et arrêter de "sauter" sur tous ses défauts... comme nous elle n'est pas parfaite !
Publié par Saki le 28 Août 2012
Chère Causette, Je viens de lire cet article très intéressant sur un produit que nous attendions toutes : le stylo Bic pour femmes ! http://www.bicworld.com/fr/produits/details/417/cristal-for-her Je suppose que tu es déjà au courant de cette révolution technologique, mais dans le doute, je te mets le lien vers un article de Rue 89 qui en parle : http://www.rue89.com/rue69/2012/08/28/et-bic-crea-le-stylo-bille-pour-femmes-234909
Publié par Sue le 28 Août 2012
Chère équipe de la rédaction de Causette, Cela fait quelques mois que je lis avec plaisir votre magazine. Mes huit frères le lisent avec autant de plaisir que moi, je pense que ça veut dire que vous avez réussi. Sincèrement. Bonne continuation Suzanne (et ses 8 frères ! )
Publié par froufrou de falbala le 28 Août 2012
honteux ! les grands médias passent royalement sous silence ce qui se passe en tunisie où bientôt la constitution va être modifiée pour supprimer l'article stipulant que la femme est l'égale de l'homme. cet article va être remplacé par un autre précisant que la "femme est le complément de l'homme". La nuance est de taille et cela ne fait réagir personne ! pas même Causette ! que dire alors de ce politicien américain qui affirme devant les médias que les femmes victimes de viols ne peuvent tomber enceintes ! (si si c'est scientifique, il l'a dit) que dire encore de cette (au féminin svp) sexologue égyptienne qui prétend que dans les cas de viols, la femme a toujours provoqué l'homme que dire encore de ce policier bien francais qui déclare, devant un dépot de plainte pour agression sexuelle hier à 21h en pleine ville à l'encontre d'une jeune fille portant un tailleur noir strict, "vous l'aviez pas un peu cherché, non ?" que dire ... rien, puisque personne ne dis rien .... alors juste une chose, juste un petit rappel ; maltraiter les femmes, c'est maltraiter la moitié de l'humanité
Publié par Judorange le 28 Août 2012
Étudiante en journalisme je cherchais désespérément un stage passionnant et formateur pendant l'été... Causette ne prend pas de stagiaire, j'en ai pleuré toutes les larmes de mon corps ! Vous m'avez poussé dans les bras d'une agence de presse, j'y suis devenue "miss fashion" ! Causette m'a rendu Quiche malgré elle ! :)
Publié par Elya le 28 Août 2012
Grosse quiche de rentrée, le journaliste de Joystick (magazine de jeu vidéo) qui décrit l'agression sexuelle que subit Lara Croft dans le nouveau Tom Raider comme "excitant", "bien fait pour elle" et j'en passe .. !
Publié par La DN le 27 Août 2012
Chere Causette, Je me permets de te contacter pour partager mes lectures de cet été… Je suis tombé sur un article qui m’a proprement hérissé le poil. Il s’agit du magazine « Elle » spécial Eté et plus particulièrement de l’article « Témoignages – La pipe ciment du couple »… Bon j’avoue, c’est avec un œil légèrement critique que j’ai commencé à parcourir les premières lignes de cet article… Mais je n’avais pas imaginé tomber sur une telle caricature ! Un bel exemple de culpabilisation de la gueuse qui ne pratiquerait pas, comme toute jeune femme normalement constituée, la fellation 3 fois par semaine sur son viril partenaire. Ensuite, sous couvert de paroles d’experts, on nous dit gentiment que si on n’aime pas jouer de la turlute c’est non seulement qu’on est en dehors de la norme, mais également légèrement dérangées du bulbe (« immaturité psychoaffective » si , si !). Et enfin les témoignages montrant bien que si les femmes pratiquent la fellation ce n’est pas par plaisir, pour soi ou l’autre, mais parce que ce sont des manipulatrices assumées qui y ont quelque chose à y gagner… Jusqu’au bout j’ai cru au canular tellement les stéréotypes s’accumulaient !
Publié par stella22 le 26 Août 2012
bonjour ! C'est ma tata de 60 ans qui m'a fait découvrir Causette cet été (merci ta-ta). je ne le lâche plus et j'ai bien sûr acheter les n° en cours (hors série + été). je suis mûre pour l'abonnement. merci à toute l'équipe.
Publié par Liza le 24 Août 2012
Je découvre votre revue. C'est plaisant, rigolo, sympa et un peu décalé. C'est très mode somme toute..... !
Publié par llapipe le 24 Août 2012
Interpellée par la couverture du Elle Eté du 20 juillet, j'ai consenti le sacrifice de 2€, certaine d'y découvrir une belle brochette de quiches... Il faut dire que le titre était prometteur: "La pipe, ciment du couple !". Quel bel adage... Et le contenu de l'article n'était pas décevant: les quiches se sont succédées expliquant de quelle manière elles négociaient au quotidien grâce à la fellation... "Si tu descends les poubelles tu auras droit à une petite pipe mon chéri !" voilà qui devrait assurer l'équilibre de mon couple au quotidien... Pa-thé-ti-que !
Publié par emmaK le 24 Août 2012
Bravo pour Causette, le ton, le choix des sujets (et des illustrations comme ces oeuvres d'art, les vulves florissantes, en tissu). Un bémol: la rubrique culture, aux choix moyens (bouche-trou ?). Ex: le polar Mapuche, pas vraiment bon (et l'image de la femme dedans, caricaturale, non?
Publié par couette le 24 Août 2012
Bonjour Causette, Merci pour ton magazine lu (enfin plutôt dévoré) bien trop vite chaque mois! Voici un article (en anglais - trouvé après avoir lu une BD de JoannSfar sur lemonde.fr) http://www.dailymail.co.uk/news/article-2000292/Men-allowed-sex-slaves-female-prisoners-job--WOMAN-politician-Kuwait.html Affligeant... Bonne journée quand même.
Publié par Nathalie le 23 Août 2012
Merci la banque qui a eu l'idée de nous faire un carte "Féminine jusqu’au bout des ongles, avec ma carte MasterCard pour elles au design original et moderne. Bien plus qu’un accessoire de mode, elle propose des services spécialement étudiés pour me simplifier la vie." Les mots me manque...Pour le voir de ses propres eux c'est par là: https://static.societegenerale.fr/pri/PRI/Repertoire_par_type_de_contenus/Fichier_a_telecharger/ESSENTIEL/SG_cartes_pour_elles.pdf
Publié par Jetesteoudeteste le 23 Août 2012
Je viens de vous découvrir au numéro 26 et j'adore votre ton incisif et décalé! J'ai fait un petit article sur mon blog pour qu'on vous connaisse : http://jetesteoudeteste.canalblog.com/archives/2012/08/23/24947497.html Merci encore pour votre libre parole et à bientôt Je vous embrasse toutes et tous sur les deux joues car je suis sympa
Publié par sarah69 le 22 Août 2012
Bonjour, Contente que l'été ait été l'occasion pour moi de redécouvrir un Causette en pleine forme, qui pose de vraies problématiques...et qui y répond! Je reviens sur l'article du Fémidon. Notre cher Docteur a-t-il seulement essayer de se procurer la chose en pharmacie! A paris 18°, j'ai arpenté toutes les officines. Au mieux, on vous réponds d'un oeil goguenard que ça peut se commander; Lasse j'ai fini par commandé: il en coûte 7E50 pour trois fémidon. Comme quoi,ça coûte encore cher aux femmes qui prévoientcertain maoment de mauvaise foi masculine au pire le pharmacien(ne) vous regarde avec des yeux de merlans frits. Lasse, j'ai fini par commander/ Il en coûte royalement 7E50 pour trois fémidon.
Publié par flocon2sucre le 22 Août 2012
Bonjour Causette ! Je te lis assidûment depuis presque un an. J'aimerais que tu traites un sujet un peu spécial mais assez tabou dans les autres magazines : "la jalousie entre femmes". Ce fléau qui paralyse autant la vie personnelle que professionnelle. Qu'on la vive soi-même ou qu'on en soit victime ?
Publié par Karyn le 22 Août 2012
victoire ! après quelques mois de distribution d'anciens numéros auprès de mes collègues (5 hommes, 4 femmes), on va enfin recevoir Causette directement au Bureau ! j'attends avec impatiente les grands moments d'échange et de rigolades qui ne manqueront pas de se produire entre nous ! Merci causette !
Publié par Rudy le 21 Août 2012
Bonjour, Mon petit garçon de 11 mois vient de découvrir Causette Monsieur. Nous avons pris qqs photos... ;) Où puis-je vous les envoyer pour qu'elles soient éventuellement publiées dans la Boîte aux Lettres de Causette ou sur le site? Ou encore juste pour afficher dans vos bureaux... Bien à vous et bravo pour tout ce que vous faites, Rudy Guittard
Publié par Latazia le 21 Août 2012
Chère Causette, c'est avec avidité que je te dévore et pour ne pas tous avaler d'un coup je lis les journaux dont un article que j'aimerais partager avec vous Causette et lectrices, sur les dangers de l'épilation pubienne tiré du sérieux journal Le Monde j'espère qu'il vous fera vous aussi poilé. http://www.huffingtonpost.fr/2012/08/08/stop-a-lepilation-pubienne_n_1755891.html?utm_hp_ref=fb&src=sp&comm_ref=false
Publié par Nathalie le 20 Août 2012
Je suis très fière de ma fille de 9 ans : pour ses 9 ans sa mamie lui demande ce qu'elle veut. Elle répond un déguisement de princesse, en justifiant : "mais de Belle (dans la Belle e la bête), parce que tu comprends elle décide de sa vie, elle attend pas que le Prince vienne la chercher"!!!
Publié par Céline le 20 Août 2012
Bonjour, Alors que mon mari me montrait (non sans arrière pensée) les tarifs d'abonnement pour aller au stade du HAC (club de foot du Havre), j'ai pu constater avec effroi qu'en tant que femme, je n'étais pas considérée comme "adulte". En effet, le club propose un tarif "adulte", puis un tarif "femme", ainsi qu'un tarif "plus de 60 ans" ,un tarif "handicapé", un tarif "étudiant / demandeur d'emploi", toutes catégories donc qui ne sont apparemment pas considérées comme des "adultes". Bon, je vous laisse, je dois demander à mon mari de m'accompagner avec son chéquier pour m'autoriser à m'abonner... Ah, j'oubliais, c'est beau à voir : http://www.hac-foot.com/news/abonnements2012.html NB: il y a aussi une catégorie "supporter", à part... un signe ?
Publié par Marieau le 19 Août 2012
Subtilisés par ma mère, Fichtre! Mes deux numéros d'été de Causette se sont retrouvés dans le bureau des infirmières de sa clinique. Alors ça y est! Entre deux piqûres et trois gélules, c'est la poilade assurée et assumée entre les anciennes et les nouvelles générations d'infirmières. Les langues se délient, ça cause, ça rit et ça s'émancipe. Et ça fait du bien! Et tout ça dans le dos du chef. Merci pour elles. Quant à l'affiche du supplément, je ne la reverrai plus, et c'est tant mieux, elle trône dans leur vestiaire! Pour sûr mon ce Causette aura fait des petits...
Publié par Lyra le 19 Août 2012
Hey Causette! Je crois vous avoir déniché une muse! Je ne sais pas si vous la connaissiez déjà ou pas, mais je trouve ça assez inspirant : http://cafaitgenre.org/2012/08/18/joystick-apologie-du-viol-et-culture-du-machisme/
Publié par matimatou le 19 Août 2012
Causette, mon plus grand bonheur depuis que je te connais : mon mec, qui, après avoir beaucoup râlé contre ce magazine féministe qui souvent, réveille mes instincts de suffragette (!), commence à te feuilleter, puis te dévorer, et finalement s'écrie : Mais pourquoi on a pas un magazine comme ça, nous?" Heureusement, le Causette Monsieur de cet été est arrivé!
Publié par matimatou le 19 Août 2012
Chère Causette, un grand MERCI!!! Enfin un magazine féminin qui parle vraiment de nous. Chacun de tes numéros me console, me réconcilie avec la (vraie) femme que j'essaie d'être, et dont chaque poil et chaque capiton est annihilé par la société qui nous entoure. Et merci pour tes quiches, qui, en nous hérissant le poil (encore lui!), nous ouvre un peu plus les yeux sur le chemin qui nous reste à parcourir.
Publié par rrochelle le 18 Août 2012
Vous êtes FOR-MI-DABLES ca fait si longtemps que j'attendais ce genre de publication! Longue vie à causette :) Joëlle Inspectrice du travail 61 ans
Publié par Laure le 18 Août 2012
Chère Causette, Que de mystère en effet ! J’avais cru reconnaître dans un courrier des lecteurs (numéro 24 p.6) les talents de maquettiste de ce très cher Nicolas mais… Le fin mot de l’histoire vous ne l’avez pas et moi non plus mais le courrier des lecteurs m’a encore une fois fait rire aux éclats sur la plage en Espagne cette fois, ce qui m’a valu de passer pour une quiche (merci ;-)) Bref, Causette c‘est une histoire de bouches à oreilles entre mon marchand de journaux et moi (merci Fred pour tes lectures avisées) et, comme j’aime partager, entre le fameux Nicolas dont je ne connais que la voix et les photos qu’il daigne me montrer. A deux doigts des magazines de tricotage, il a enfin déniché Causette et on en a beaucoup causé. Non, non, pas pendant les heures de boulot, promis ! Espérons que l’aventure ne s’arrête pas là. Car ce prince de la petite reine me laisse à mon boulot pour sévir avec son œil infaillible de journaliste dans d’autres contrées. Merci Causette pour ce relai d’amitié. Laure
Publié par froufrou de falbala le 17 Août 2012
juste un mot pour soutenir les PUSSY RIOT dont le jugement est aujourd'hui. Les femmes aussi ont une liberté de pensée
Publié par Myrtille le 16 Août 2012
Bonjour Causette, Il paraitrait que la condition feminine evolue en inde, et ce grace a une creme vaginale qui rajeuni la muqueuse..."18 Again', a vaginal rejuvenation & tightening gel is redefining the term women empowerment." http://www.18again.com/ les vielles decrepies peuvent enfin a garder leur tres chers maris a la maison.
Publié par Mélilotus le 16 Août 2012
Merci Causette ! Avant, j'étais vraiment trop quiche, je ne savais même pas ce que c'était que le capiton, et je rigole pas. Petite anecdote : J'ai trouvé, (oh plaisir bien plus dense que de recevoir son abonnement par la poste), le numéro de juillet-août sur mon lieu de vacances : un point-presse dans un village de montagne de 360 habitants. Ravissement :)
Publié par Fanny le 15 Août 2012
Bonjour, J'ai 22 ans, et le message de Claire me fait peur ... Comment faire si les jeunes filles se laissent traiter comme cela ... Moi aussi j'ai souvent le droit au fameux "Me dit pas que t'es féministe ??" Alors, je soutiens Claire, j'achète Causette tous les mois, et j'essaie de le faire lire à mon entourage, et petit à petit ça fonctionne ... Alors continuons les filles (et les garçons !) à bientôt ! ;-)
Publié par tardigrade le 14 Août 2012
Chère Causette, le forum du site Psychologies.com a plein de rubrique différentes. On peut poser tous un tas de questions sur soi, sur les autres, sur les thérapies etc... C'est sympa, sauf que quand on se pose des questions sur l'avortement, eh bien... C'est le désert. Enfin non! Pas tout à fait, puisque celles-ci sont posées dans la rubrique "Maternité : attendre un enfant" (rire jaune).
Publié par Linette le 14 Août 2012
Merci Causette de nous considérer comme des femmes et non pas comme des cruches. J'ai enfin trouvé une motivation pour aller à la maison de la presse. Longue vie à toi!!
Publié par michelled le 13 Août 2012
Coucou Causette Il y a 15 jours, pour une amie qui déplorait la pauvreté du vocabulaire alloué au sexe féminin j'ai ressorti de ma bibliothèque "Le sexe de la femme" de Gérard ZWANG (J'ai lu N°D89). Et en allant acheter mon Causette mensuel, que vois-je ? "Cuando la vulva sale del bosquet" … Dossier qui tombait juste dans mes préoccupations estivales Je recommande à tous, le glossaire en fin de book : d'« abricot » à « zizi», une mine D’OR !!! Tous ces « petits noms » ne sont pas tous –gentiment- connotés, mais dit G. ZWANG, si « …Nous sommes, autant que le lecteur, accablés par l’ignominie délibérée de nombreux termes (….) Le contraste, heureusement, reste souvent prodigieux entre l’obscénité du substantif et la justesse de l’idée poétique qu’il exprime. Rendons hommage aux quelques rares qui savent parler avec amitié du sexe de la femme, qui savent innover une terminologie fraternelle et poétique , émue ou enjouée. »(ch.II page 211) Voila quelqu’un qui a œuvré pour nous les filles, dès 1965 ! un livre toujours d’actualité à lire et à relire, ne serait-ce que pour son érudition ... Moi j'aime bien "baba" (petit gâteau sucré mmmmm !) et "zouzou" inventé par ma fille quand elle avait 3 ans, et aussi « craquette », (dico : craquer en faisant de petits bruits ( ah ah !) ou cri de la cigogne, ou bruit du sel qu’on jette dans le feu …) ! Allez les filles de Causette, impératif : craquetons de joie !!!!
Publié par Eloïse V le 13 Août 2012
Salut Causette ! Je t'envoie cette quiche-news croustillante pour tes archives ! Un gros quiche-poutou ! http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet.php?abo=2853456&serv=10&idCla=38826&idDoc=2103929&utm_source=ofmnewsletter&utm_medium=lettredinformation&utm_campaign=insolite
Publié par mathilde le 12 Août 2012
Salut Causette C'est pas pour frimer, mais je te lis depuis les premiers numéros, alors je te connais un peu, et j'ai surtout "contaminé" un bon nombre de copines. Mais c'est pas pour me vanter que j'écris aujourd'hui, mais pour faire un peu de délation. Il y a un sujet qui (à mon goût) pourrait mériter d'être abordé dans tes pages : les filles et les femmes en bateau. Les parisiennes et autres lectrices connaissent certainement Florence Arthaud, Isabelle Autissier, Catherine Chabaud.... Ces femmes qui ont affronté les mers du monde, en solitaire, en course le plus souvent, ont été les pionnières. Et puis la vie continue et il y a toujours des femmes qui naviguent, qui explorent d'autres voies, moins compétitives mais tout aussi méritantes : Géraldine, jeune capitaine de la Granvillaise au CV nautique impressionnant http://www.lagranvillaise.org/?q=node/27, l'incroyablement courageuse Capucine et son Tara Tari http://whereistaratari.blogspot.fr/ ou encore Delphine qui a embarqué sur l'Etoile de la Marine Nationale http://jdb.marine.defense.gouv.fr/index.php/post/2012/04/23/Delphine,-fille-n%C3%A9e-sous-le-signe-de-l-eau A oui, dans la course, il y a Justine (c'est pas une copine, je la connais pas mais c'est pas grave) qui a bien gazé sur la première étape de la course "Les Sables-les Açores-les Sables" http://www.lessables-lesacores.com/classement-1-serie Enfin voilà, y'en a plein d'autres, partout autour du monde, mais je vais quand même pas faire ton boulot non plus, moi je balance que les copines... A la rentrée pour te lire Mathilde
Publié par Elisa le 11 Août 2012
Causette, Je profite de tes pages courrier des lectrices(teurs) pour faire un clin d'oeil à Nina, animatrice de ma colo théâtre en Juillet dernier. Je la sais fervente lectrice de toi, ô magazine au ton délicieusement cynique et décalé que nous apprécions toutes deux ! Je pense à elle, qui aura peut-être un sourire bienveillant en voyant des comédiens heureux sur scène. "Le plus beau métier du monde", hein ! Pas faux...
Publié par Vero le 11 Août 2012
Chère Causette, je m'interroge : suis-je la seule à avoir envie de vomir devant la pub " Adopteunmec.com" ? Où sont passés celles et ceux qui se sont offusqués (à juste titre) quand un grand magasin parisien a mis des femmes en vitrine ? C'est pourtant aussi grave que le logo du site (la silhouette de femme avec un chariot de supermarché) Et en plus on voudrait nous faire croire que, youpi !, on est à égalité avec les hommes puisqu'on a la possibilité de se conduire comme un macho de bas étage ! Petite suggestion aux créateurs/trices de ce site : avant d'adopter un mec, faudrait voir à adopter un cerveau...parce que de nos jours, la marchandisation du corps humain, ça s'appelle la prostitution, et du temps de nos ancêtres,c'était les marchés aux esclaves...la classe quoi !
Publié par mamimounette le 10 Août 2012
Un peu féministe depuis les années 70... je m'intéresse à vos rubriques qui ne sont pas terre à terre et qui ne parlent pas uniquement de problèmes ou de solutions relatifs à des sujets d'ordre trop courants. J'espère recevoir vos infos et m'en réjouis d'avance. Belle soirée.
Publié par Marosuis le 10 Août 2012
Chère Causette. Je m'étais abonnée car dans ma petite ville il me fallait faire plusieurs maisons de la presse pour te trouver. Cherchant le Hors Série, j'ai vu que les bons buralistes te proposant s’étaient étoffés je me suis rendue dans le plus proche de chez moi. Après une vaine recherche je me hasarde à demander au buraliste.... Extrait de dialogue: "Vous avez le hors série de Causette ? - C'est quoi déjà ça comme magazine ? - Ben un féminin. -Ben oui il est là avec les féminins (dit-il en me montrant le numéro d’aout). -Oui mais moi je cherche le hors série. - Ca parle de quoi ? -C’est un spécial quiche ! - Cherchez dans les magasines de cuisine !!! » Et de fait, entre « femme actuelle spécial salades et Biba barbecue j’ai déniché mon hors série ! A moi les bonnes quiches de l’été ! Marie PS : Je reste abonnée !
Publié par Fraise le 09 Août 2012
Très heureuse de voir que d'autres Causettes ont été révoltées autant que moi par les dernières pubs Cif et Always ! On touche le fond... Je suis déjà anti-télé à la base, mais alors là, ça me donne qu'une envie, c'est de l'éteindre et de ne pas la rallumer ! Qu'est-ce qu'on peut faire, à notre petit niveau, pour faire évoluer un peu ces mentalités du Moyen-Âge ? Ouverte à toutes propositions ;)
Publié par Lenny le 09 Août 2012
Chère Causette, moi voici rentrée en Italie après avoir vécu 2 ans en France. Quelle belle découverte avait été de te voir, le cheveux d'un superbe roux, en Septembre 2010 à une agence de presse en plein Paris. Ce fut l'amour à première vue et tu n' a pas l'air de me lasser! Alors j'ai bien hâte de revenir sur Paris bientôt et de te retrouver! Et puis je vais trouver un moyen de te voir encore, après, de ce coté des Alpes... Pour le moment, je me contente de te parler de toi ici! ...ça ne te dit pas de venir faire un tour? Baci, ciao!
Publié par LNdeTroie le 09 Août 2012
Chère Causette, Voici un spot de pub qui a envahi nos écrans depuis peu et qui ne t'a probablement pas laissé indifférente : http://www.bridelight.fr/la-marque/saga-pub Le message "je me sens enfin moi grâce à Bridelight", sous entendu "je me sens enfin moi depuis que j'ai maigri" m' a totalement révoltée ! Après Always, Bridelight entretient le sexisme ambiant qui règne dans la publicité... Bravo !
Publié par lartyshow le 09 Août 2012
Très chère Causette, Ton article sur la grande piscine d'un kilomètre qui longe la plage de San Alfonso del Mar au Chili m'a beaucoup amusée... En effet, tout cela pourrait passer pour une vaste fumisterie de capitaliste moderne... Mais non, enfin pas que... La réponse à cette construction pharaonique est autrement plus simple...En effet, rare sont les personnes qui savent que, malgré son doux nom, l'océan pacifique dans cette partie du globe (et ce le long de ses 4000 kms de côte)a des eaux qui atteignent rarement les 14°C et d'autre part, ceci expliquant cela, que les courants marins de cette zone sont très forts, empêchant le simple fait de se baigner dans l'océan... Par contre, la couche d'ozone ayant eu la bonne idée de percer un trou juste au dessus de ce pays, les températures de l'air sont en revanche très élevées 10 mois sur 12, ce qui rend très agréable un bon plouf. Alors pour que raffraîchissement corporel ne rime pas avec crise d'hypothermie, les chiliens, qui ne manquent pas d'air, ni d'espace d'ailleurs, n'ont trouvé d'autres moyens que de tout naturellement reconstituer une partie de l'océan!! Une causette du Chili...
Publié par Amandine le 08 Août 2012
Salut les filles ! Comme vous j'adore Causette et j'ai tout de suite pense a mon magazine prefere quand j'ai lu cet article : Temoignage d'une experience de femmes au Liban http://www.rue89.com/2012/08/06/harcelement-de-rue-les-femmes-partagent-leur-quotidien-sur-le-web-234388
Publié par ln13 le 07 Août 2012
Bah qu'est-ce que c'est que cette histoire sur l'allaitement dans le hors-série été de Causette?? En lisant le titre "lâchez-nous les mamelons", j'ai souri en pensant qu'il s'agirait de revendiquer la liberté d'allaiter ou non, combien de temps etc, en toute connaissance de cause pour chaque femme. Or, ça peut aussi être une liberté retrouvée: alimenter son enfant loin de toute prescription commerciale, sans horaires, sans calculs, sans contraintes, sans "saint-pédiatre" mâle décidant de combien de millilitres, sans aucun achat… J'ai toujours bossé à plein temps, je suis laïque et féministe, mon mec aussi, et j'ai allaité 2 ans chacun de mes 2 enfants dans la joie et la bonne humeur, mais en devant lutter constamment contre les préjugés de tout poil et les injonctions médicales et quichesques ("maintenant, faut que tu rendes tes seins à ton homme", par exemple...). Donc mes mamelons étant justement *à moi*, j'allaite si je veux, quand je veux, devant qui je veux, dans la presse si je veux, et pire, je demande à ce que les femmes soient toutes informées, et aidées pour le faire si elles optent pour, par le corps médical... on en est loin! Il faut arrêter d'opposer allaitement et féminisme ;)
Publié par froufrou de falbala le 07 Août 2012
Les J.O. !! magifiques images, explaoits superbes et en plus, pour la premiére fois depuis toute l'histoire moderne des jeux, TOUTES les délégations sont venues avec des athlétes FEMMES ! il a fallu attendre 2012 pour cela ! Dis Causette, on doit attendre encore combien de temps pour que ces jeux a-politique, a-religieux se déroulent sans voiles, sans signe de croix, sans priéres ostentatoires avant les compétitions ?
Publié par Quatre le 06 Août 2012
C'est la 1ère fois que j'achète votre journal.... j'avais envie d'un magazine féminin différent pour cet été.... et bien ; j'adore ! Dès la 1ère page, le titre de l'édito ; je suis fan ! BRAVO, et surtout ne changez rien !!!
Publié par delle le 06 Août 2012
Bonjour, lundi matin au boulot, encore 10jours avant les vacances, ça tire cette année, pour essayer de me redynamiser je viens trainer sur ton site causette et je découvre le hors série, j'avais oublié ça je désespérais d'attendre septembre pour le prochain.Ni une ni deux, j e l'ai commandé, enfin un rayon de soleil ce matin...
Publié par Claire le 05 Août 2012
Je vais bientôt avoir 16 ans et j'ai un coup de gueule à passer! Au collège, l'année dernière, des élèves d'une autre classe avaient préparé des sketchs sur le thème de " l'alcool et les jeunes" et nous avons été conviés à y participer. Jusque là tout va bien. Pendant l'un des sketchs, un des acteurs arrive vers ses copains en disant "ouah, comment elle était trop bonne, la meuf. Comment j'te l'ai faite monter aux rideaux". Je regarde autour de moi. Bon apparemment, je suis la seule à être choquée. A la fin du sketch, on nous demande nos impressions. Des élèves sont interrogés, expriment leurs avis sur ce que les élèves auraient du ou n'auraient pas du faire à propos d'un type bourré qui serait venu les embêter. Enfin, une prof lève la main et demande si elle est la seule à être choquée parce que le garçon vient de dire. Les autres se marrent. Je lève à mon tour la main. A côté de moi, mon soi-disant meilleur ami me fait signe de me taire. J'explique que, moi aussi, j'ai été choquée, que, soit, le but de ce débat, c'est de parler des problèmes des jeunes avec l'alcool, mais que ce n'est pas pour autant qu'on doit parler des filles comme de vulgaires objets sexuels. Le bouffon boutonneux - pardon - le garçon me répond que: "excuse moi, je veux pas te vexer, mais je pense que tu connais un peu moins de choses sur l'amour que moi. ( là, j'ai eu envie de lui dire :"Et ta conception de l'amour c'est quoi? Agiter ta bite dans une fille? "). Et puis, c'est comme ça qu'on parle maintenant". Et aux autres de mes cons de congénères de se foutre de ma gueule et d'ajouter "mais qu'est ce qu'elle raconte, elle. Mais les filles, elles disent la même chose des mecs". Okay...la prochaine fois, je fermerai ma gueule. Si c'est pour voir les filles accepter de se faire traiter comme des joujous sexuels et se comporter comme eux... Ça sert à rien d'essayer de changer des gens aussi cons. Après, j'ai eu droit à " mais t'es vraiment conne "ou "t'es féministe!" . ET ALORS? Ça vous dérange? Etre féministe ne signifie pas forcément être une hystérique réactionnaire, mal-baisée et extrémiste, qui veut à tout prix voir les hommes devenir les esclaves des femmes! Désolée pour le post un peu long. Votre dévouée lectrice, Claire.
Publié par Barberine le 05 Août 2012
Bonjour, je suis une grande fan de votre magazine et j'adore vraiment ce que vous faîtes. A tel point que j'ai converti une partie de ma famille et quelques amies a vous suivre. Et ne vous inquiétez pas, je continuerai, la nouvelle génération arrive ! Je voulais aussi vous montrez ceci http://www.youtube.com/watch?v=g032MPrSjFA parce que cela m'a indigné au plus haut point et que j'ai trouvé la quiche franchement dure à avaler ! C'est une campagne européenne visant à sensibiliser les filles aux sciences. Voilà le site http://science-girl-thing.eu/ c'est vraiment édifiant.
Publié par Quiche à l'oseille le 04 Août 2012
Rassurez-moi, c'était une quiche cachée la page 54 du hors série consacrée à Nancy Huston ? Hein ? "Les filles ont le sens de la vie ancré en elle", "Même si elles ratent tout le reste, elles pourront quand même faire un bébé et donner un sens à leur vie". Merci Nancy, justement je me cherchais en ce moment, je ne savais pas trop quoi faire de ma vie, quel soulagement d'avoir désormais la réponse.
Publié par Capu le 03 Août 2012
Chère Causette, j'ai 13 ans, et grâce à toi je me sens moi seule! Je t'adore. C'est vrai ça, on nous prend pour des quiches, et le pire c'est qu'on nous prend pour des quiches assez tôt (clin d'oeil au site Ma-bimbo.fr, qui nous assure de connaître succès et gloire dès que l'on obtiens une grosse poitrine) pour qu'on pense qu'on en est ! Sur ce, longue vie à Causette, longue vie à l'anti-prise-de-quichisme, Gros bisous, Une admiratrice qui s'prend pas pour une quiche! C.
Publié par Angelina le 03 Août 2012
Je lis et relis l'article "lâchez nous les mamelons" dans le hors série de l'été et décidément il y a quelque chose qui ne passe pas. Alors je te pose la question: peut-on allaiter son enfant et être féministe (en même temps)? En quoi la photo d'une femme allaitant un enfant de 3 ans est-elle plus choquante qu'une publicité pour du lait maternisé en poudre? Est-ce qu'un magasine au sens critique aiguisé pourrait envisager que l'allaitement n'est pas forcément un horrible asservissement à la cause des enfants? Et si c'était aussi un choix de femme libre, une expérience de vie intéressante et épanouissante? n'oublions pas que si nous n'allaitons plus ce n'est pas vraiment parce que c'est pénible ou douloureux (la plupart du temps ce n'est ni l'un ni l'autre) mais surtout parce que le lait maternisé est un marché très juteux!!!
Publié par Fred le 02 Août 2012
Salut Causette! l'été est presque enfin arrivé, mais pourtant je te conseille d'aller dans les salles obscures pour voir Rebelle, le dernier Pixar! Y a pas d'âges pour apprécier ce divertissement dans lequel les relations mères-filles sont abordées. On y retrouve de l'humour, de l'émotion et tout le toutim, mais surtout un vent de liberté et de girl power qui fait du bien!!!
Publié par Maïna le 01 Août 2012
Ah les JO et leurs lots de quiches... On est en quelle année déjà? http://tempsreel.nouvelobs.com/galeries-photos/jeux-olympiques-de-londres-2012/20120731.OBS8553/en-images-les-pom-pom-girls-font-leur-show-aux-jo.html
Publié par C_B_Z_ le 31 Juillet 2012
Pfuuu... On sombre encore plus profond dans la bêtise masochiste avec "ELLE magasine". Ce bimbo mag conseille dans son numéro d'été (rapporté par Marianne n°797) que la "pipe [est] le ciment du couple" et y voit même un "facteur de développement durable" ... Le pompon avec cette remarque: "la grande majorité [des femmes] s'y prête de bonne grâce"... Mesdames, turlutez! Vous aurez ce que vous désirez. "Sex is monney" qu'on vous dit!
Publié par Caprica6 le 31 Juillet 2012
On vous prend pour des quiches ! Avec la dernière pub de cif. Quand je l'ai vu, j'ai crut rêver. Un royaume, un chaudron sale à laver pour gagner le trône, des chevalier qui défilent avant que l'un d'entre eux grâce à cif parvienne à relever le défi. Et là surprise ! Le chevalier est couronné reine car bien sur c'est une femme, un homme ne peut pas arriver à nettoyer quoi que ce soit. L'image passe alors du dessin animé à la réalité. Et l'on voit une femme dans sa cuisine reine de son royaume...
Publié par Alexandra le 31 Juillet 2012
"Il paraît que lorsque j'ai mes règles je ne dois pas me tenir trop près des autres..." Hum. Prétexte de mauvaises odeurs, tout ça... Isolons la femme réglée, elle pue! (et puis il paraît que lorsqu'elle a ses règles, elle est chiante en plus! Faisons d'une pierre deux coups!) Merci Always pour aller encore plus loin dans le sexisme, au point de le vendre aux femmes dans ce qui leur est de plus intime: cette semaine déjà douloureuse qu'il nous faudra désormais passer à l'écart des autres à moins d'être équipée de votre serviette-bouclier. A quand le "il paraît qu'après avoir mangé de l'ail, je dois fermer ma gueule?"
Publié par rag le 31 Juillet 2012
Causette me prend pour une quiche! Le reportage "La France déteste les Roms" vous citez que les mamans n'ayant pas le droit de mendier se retrouvaient a diluer du Coca dans le biberon de leur bébé... c'est connu, le Coca c'est gratuit mais surtout entre 1 litre de Coca et 1 litre de lait, la différence de prix ne mérite pas qu'on en parle.
Publié par Aurore le 30 Juillet 2012
La marque de vêtements pour homme Celio, en plus de prendre ses clients pour des jambons, les incitent à ... prendre les femmes pour des quiches. Quoi de plus indispensable que de créer une rubrique sur leur site commercial intitulé "conseil de style" ? On se demande comment leurs chers jambons ont pu survivre sans avoir la réponse à des questions vitales du type " J'hésite... puis-je relever le col de mon polo ?" ou encore "j'ai besoin d'un short comment choisir la bonne longueur ?" Avec des réponses tranchées et totalement totalitaires on atteignait déjà des sommets mais l'Evrest n'est gravi qu'avec la question suivante : "Je n'aime pas repasser puis-je m'en passer ?" à laquelle les gourous de Célio répondent "Quand on prend son indépendance, on prend vite conscience d’une règle physique incontestée. Nos vêtements vivent plutôt mal leur passage à la machine. Même si nous sommes nombreux à l’expérimenter tous les jours, nous vous déconseillons la politique de l’autruche se traduisant par des pensées telles que les « ce n’est pas si froissé que ça » ou le bien connu « au final ça donne un style ». On incitera plutôt les plus récalcitrants à ne pas avoir peur d’utiliser de l’assouplissant et de secouer avec vigueur toutes pièces sortant du tambour. Les plus méticuleux d’entre vous à l’achat d’un fer à repasser. Et les plus malins à penser plus souvent à rendre visite à leur mère ou à rentrer plus souvent à la maison avec des fleurs. Si avisé qu’il soit, ce n’est qu’un conseil." C'est vrai que c'est drôlement malin, merci de ce conseil avisé !
Publié par Fate le 29 Juillet 2012
Proposez-vous vos anciens numéros à la vente. Residente au Luxembourg je viens de découvrir votre titre en kiosque et je les veux tous et vite!!!!! Aidez moi....
Publié par Camille le 29 Juillet 2012
Bonjour Causette, Juste un petit message de soutien et de félicitation. Je viens d'écrire un article sur mon blog sur Causette : http://racontemoimeshistoires.wordpress.com. Merci pour ce que vous faites, Camille
Publié par Jennifer le 28 Juillet 2012
Bonjour Causette, encore une soirée à "traîner" sur le net. Et là je suis tombée sur quelque chose d'horrible et encore le mot est faible!!! Voici le lien : http://www.atlantico.fr/atlantico-light/deputee-koweitienne-pour-legalisation-esclavage-sexuel-428706.html. Je te laisse jugé... Une indignée!! Je te laisse
Publié par lunefantasy le 28 Juillet 2012
Oh Causette, quelle joie de me dire que les petits déjeuners vacanciers vont s'alimenter de ton humour. Aussi dans ma campagne bucolique en Baie de Somme, je me rends dans la maison de la presse la plus proche pour alimenter de tes mots mes tartines avec le collector "on nous prend pour des Quiches ! Ne te trouvant pas dans les rayons je demande à la dame du lieu, qui me répond très gentiment : "bah s'il en reste un exemplaire, il doit être au rayon cuisine"... sic..
Publié par kaymikay le 28 Juillet 2012
Le jambon ou la quiche ça fait grossir : pourquoi les maillots de la boutique sont pour les jambons qui suivent des régimes protéinés : XL ou XXL n'existent pas parmi les lecteurs ou lectrices de Causette ? merci un anti-maigrelette
Publié par arnaud le 27 Juillet 2012
Coucou un petit lien vers un site qui m'a fait pensé à votre collection de quiche : http://www.retronaut.co/2011/06/vintage-ad-sexism/ bisous causette Arnaud un lecteur assidu :)
Publié par helene le 27 Juillet 2012
salut causette. vendredi dernier, j'apprenais le décès de ma tante étranglée par son compagnon puis brulée. "le télégramme", un journal local en manque de frisson estival a donc écrit un long article concernant ce "fait divers", comme ils disent. des journalistes ont mené une enquête de voisinage et ont construit un article sur les ragotages de quartier: "une pimpante blonde platine" qui "s'alcoolisait souvent" et qui "recevait frequement de la visite"..est ce a dire que ma tante l'a quand même un peu chercher ce qui lui est arrivé?!!!! il y a quelques années de ça, Marie Trintignant est morte asassinée par son comagnon suite à une soirée alcoolisée. Suite au drame la presse s'est emparée de la question des violence conjugale, s'emouvant sur le sort des femmes mourant sous les coups de leur compagnon. c'est ce qui, semble t il est arrivée à ma tante (l'enquête n'etant pas close).. pourtant pas un mot sur la violence faite aux femmes. outre le manque de respect de la vie privée d'autrui, cet article fait état de notre societé et de nos mentalités: une femme peut bien creuver sous les coups d'un hommesi elle est quelqu'un d'"hors norme", malade et pauvre, ce ne sera jamais qu'une embrouille d'alcoolo.. par contre si c' est actrice de ciné, on parlera de "violence conjugale".. la presse me fait vomir.
Publié par Elisabeth le 26 Juillet 2012
Chère causette, « On n’est jamais mieux trahi que par les siens » : habituée aux railleries des hommes du Bâtiment, milieu dans lequel je travaille, c’est pourtant mes consœurs, ces femmes ingénieures qui gèrent au quotidien des chantiers techniques, complexes, qui aujourd’hui me prennent pour une quiche. Car quelle quiche n’apprécierait pas, au cours de la sortie annuelle organisée par l’association des anciennes élèves de mon école d’ingénieur, de se voir proposer une visite du « Paris élégant, un parcours chic et varié (…) de la Capitale de la mode et du luxe » ? Et rassurez-vous, « un peu de shopping » sera bien sûr possible entre le déjeuner et le théâtre. Quel chance, quand on pense que l’association des anciens élèves (les mâles) organise des visites de chantiers de grande envergure, pionniers en matière de techniques de la construction ! Heureusement que la branche « féminine » de mon association d’anciens élèves existe…j’aurais eu trop peur de salir mes escarpins dans la boue.
Publié par Noémie le 26 Juillet 2012
Salut Causette ! Juste un petit mot pour te dire qu'on t'as découverte cette année grâce à une amie et que depuis on ne te lâche plus ! Causette est devenue LE magazine de la maison. Je l'achète et le lis puis ma compagne s'y met et enfin notre coloc' ! Même son petit copain s'y met ! Prochaine cible : ma mère ! Elle t'as lu par dessus mon épaule dans la salle d'attente du médecin et ça lui a bien plu ! Alors cet été au bord de la piscine je lui emmène les numéros précédent ! Et à la rentrée si tout va bien, je vais m'abonner histoire de te recevoir à la maison directement ! En tout cas merci pour tes articles intéressants et drôle ! Ps: en te lisant j'ai toujours une pensée pour ma grand mère et mon arrière grand-mère qui t'aurais adorée car elles non jamais été des quiches !
Publié par Malvina UK le 25 Juillet 2012
Oh hello Causette! C'est un grand plaisir de te (vous?) lire mais malheureusement je ne vis pas en France. Je vis en Angleterre et j'aimerai bien pouvoir te lire tous les mois des la sortie (je te lis quand je viens en France ou quand mes copines francaises te ramenent dans leurs valises). J'aimerai bien pouvoir m'abonner avec une adresse hors de la France. On a pas des magazines comme ca chez les Rosbifs! T'as deja pense a un Causette traduit en Anglais? Ca nous ferait du bien un magazine qui parle d'autre chose que les capitons de Beyonce (et autre Britney Spears)! Love you, bye! PS: desole pour le manque d'accents mais j'ecris d'un clavier anglais...
Publié par abricotine le 25 Juillet 2012
Je tenais à remercier Causette. Grâce à vous nous avons pu aller voir"Le bouton de rose". J'ai eu la grande chance de pouvoir échanger longuement avec l'actrice quelques jours après le spectacle Place Pie. Je l'ai remerciée pour ce superbe spectacle qu'elle nous a offert et j'ai fait de mieux mieux pour activer le "bouche à oreille". Grand merci encore pour ce délicieux moment. Continuez ainsi à nous enrichir de vos découvertes !
Publié par Eva le 25 Juillet 2012
Pour moi aussi, Causette est une toute récente découverte ... et une grande bouffée d'oxygène ! Expat française en Grèce, j'ai été notamment très émue par votre article sur "L'Odysée des Grecs ruinés"... Bravo et merci!!
Publié par Ameliedeb le 25 Juillet 2012
Chère Causette, Je viens de lire un article fabuleux sur LeFigaro.fr au rayon "High Tech". Je t'en fais part. Je pense que ça ne manquera pas de t'intéresser (si tes yeux alertes n'y ont pas déjà jeter un oeil). Merci de réveiller chaque mois ma conscience féminine. Je me rapproche de moi chaque seconde et tu contribue à ce changement. Voici l'article. Une belle image des femmes... comme souvent. http://www.lefigaro.fr/hightech/2012/07/19/01007-20120719ARTFIG00390-sur-facebook-le-sabotage-bikini-fait-rage.php
Publié par fabienne le 24 Juillet 2012
je viens de découvrir causette ...super genial !
Publié par Maziz le 24 Juillet 2012
Chere causette, c'est un vrai scandale! Je suis en vacances à l'île de la Réunion et le dernier numéro de causette disponible est le numéro de mai! Il me tarde de lire le hors série! Suis en manque!!
Publié par Hanie le 24 Juillet 2012
Parce que les hommes ne sont pas invités a aider leurs compagnes >> http://www.mesbonnescopines.com/ Belle, énorme quiche.
Publié par Li le 23 Juillet 2012
Causette, Je te lis régulièrement alors forcément lorsque j'ai appris qu'il y avait un hors série, je me suis précipitée. Cependant à la page 54 le doute m'a pris... Je me trompe peut-être mais tu as l'air de prendre Nancy Huston pour une copine (puisque tu nous recommandent un des ses écrit et son spectacle). Je ne connais pas son oeuvre, ce qu'elle fait n'est probablement pas dépourvu d'intérêt mais cet article... "Les filles ont le sens de la vie ancré en elles. Cela semble réactionnaire" ah oui ça c'est sûr, et puis c'est quoi le sens de la vie? "les filles (...) savent qu'elles auront au moins un avenir. Même si elles ratent tout le reste, elle pourront quand même faire un bébé et donner un sens à leur vie". Pardon? Un bébé = un sens à la vie? Et les femmes stériles? Et celles qui tout bonnement ne veulent pas d'enfants? Les femmes avec des bébés n'ont pas le droit d'être insatisfaites du "sens de leur vie"? Et les garçons seraient agités par envie d'utérus? C'est pas un peu comme de dire que certaines femmes ont de l'ambition professionnelles et veulent occuper des postes à responsabilité parce qu'elles manque d'un pénis? Quant à l'affirmation selon laquelle c'est un privilège de faire un enfant...ce n'est pas entièrement faux mais dis comme ça c'est très réducteur. Voilà j'ai finis. J'aimerais beaucoup que tu me répondes, car aucun argumentaire n'est intéressant sans réponse. Si c'est bien ta copine, cet article m'a beaucoup déçue c'est sûr mais je suis pas rancunière et les différences d'opinions sont nécessaires dans toutes relations. Alors ne t'inquiètes pas, je restes fidèle (pas exclusive, mais presque ;)). x Li
Publié par emia le 23 Juillet 2012
Grande découverte ce week-end... et oui en province tout arrive, mais plus tard ! ou alors c'est moi qui ne scrute pas suffisamment les rayonnages du buraliste, totalement asphyxiée par les couv photoshopées ! Je dévore CAUSETTE pour la 1ère fois, et comme toutes les première fois (ou presque) ca décoiffe... MERCI MERCI MERCI ! Enfin un vrai regard sur les femmes au milieu d'une presse borgne, gavée par la pub, culpabilisante et pleine de vide.
Publié par Puréedepatate le 23 Juillet 2012
Bonjour ! En me promenant sur un site consacré à la grossesse, voilà ce que j'ai eu la joie d'apprendre : " Remerciez papa dès qu'il fait quelque chose qui vous simplifie la vie, surtout les choses qu'il n'avait pas l'habitude ou l'intérêt de faire avant l'annonce de votre grossesse. Ca peut-être de simples attentions comme penser à débarrasser la table ou des menus services comme descendre les poubelles, faire les courses... En le remerciant, vous lui montrerez que vous êtes sensible à ces gestes et vous l'encouragerez naturellement à en faire encore plus. En le remerciant, vous lui prouverez aussi qu'il est utile à la bonne marche de la maison et, par extension, de la grossesse. Même s'il ne subit aucune transformation du corps ! Et s'il fait un effort spectaculaire comme faire la lessive ou la vaisselle, faites-lui un gros câlin, voire plus s'il a été sage ! L'important, c'est que papa nourrisse le sentiment de contribuer activement à cette grossesse et qu'il trouve bien sa place parmi vous !" Voilà, je suis ravie d'apprendre qu'en plus de me taper les nausées et les sautes d'humeur liées à la grossesse (mais suis heureuse, hein !), il faut aussi que je me prostitue contre une vaisselle ou une lessive. Allez, des bisous ! PS: la source : http://grossesse.aujourdhui.com/programme/semaine-06/grossesse-a-trois.asp
Publié par Fée du logis le 22 Juillet 2012
Depuis quelques semaines déjà, une publicité me hérisse le poil. Alors qu'on nous montre une jeune fille à la gym dont les parents, assis dans les gradins semblent très fiers, une voix nous annonce : "Le métier le plus dur est aussi le plus beau". Soit, être parent serait un "métier". Mais le message ne s'arrête pas là :" P&G, sponsor officiel des mamans!" Plaît-il? Seule la mère serait capable de s'occuper des enfants? Pire, cela serait son métier. Welcome to macholand. Je dis non. La femme n'est pas l'employée de la maison, contrairement à ce que semble croire P&G (qui regroupe notamment de nombreuses marques de lessive ou de produits d'entretien). Associer féminité et tâches ménagères me semble être une régression et un éloge incroyablement machiste d'une époque révolue où les femmes devaient se complaire à entretenir la maison, élever les enfants et bien obéir à son mari. L'égalité homme-femme est encore loin, j'en ai bien peur. A quand une publicité montrant un homme au foyer et heureux de l'être? Ce n'est certainement pas Hoover qui en sera l'auteur. Lorsque l'on cherche à vendre un fer à repasser avec pour slogan "Si facile à utiliser que même les hommes pourront s'en servir", je pense que l'on a encore quelques progrès à faire question parité.
Publié par Margotte le 22 Juillet 2012
Chère causette, je t'envoie cette belle recette de quiche, petite perle du net. La science, c'est un truc de fille, perce que sinon, comment ferait-on pour avoir des chouettes rouges à lèvre et des jolis vernis à ongle! http://www.youtube.com/watch?v=g032MPrSjFA&feature=player_embedded
Publié par Nanoute le 22 Juillet 2012
A quand un quotidieeeeeeeeen ? Causette, chaque mois le prochain est trop loin...
Publié par Nathalie B le 22 Juillet 2012
a l'étranger depuis quelques temps je n'ai pas pu vous lire, mais je pense que vous aussi vous avez fait un triple salto arriere en voyant cette pub ou une quiche (une vraie !!) se trémousse dans un ascenseur en verre bondé et qui dit un truc du style :" il parait que je ne dois pas m'approcher des gens quand j'ai mes regles" (Je craignais le pire, je n'ai pas été déçue....) "heureusement, grace a la serviette machin, plus de mauvaises odeurs pendant mes regles" C'est moi ou là on a franchi un cap ? J'ai quelques idées de représailles (un peu trash)... On peut faire un groupe ? Bises
Publié par Dadie Deathly le 21 Juillet 2012
Chère Causette, Depuis que je t'ai trouvée, je ne t'ai plus jamais quittée. Je te dévore chaque mois, de la couverture jusqu'à la page abonnement sur laquelle je louche consciencieusement en soupirant ... Huh ... Si bien que mon chéri va m'offrir un abonnement d'un an pour mon anniversaire ! Victoire ! Bonheur et Félicité ! Je profite de ce message pour vous parler de mon sport, qui ferait je trouve un super article dans Causette : Le Roller Derby ! Vous avez vu le film "Bliss" ? Et bah en gros, c'est ça ! Un sport d'équipe, de vitesse et de contact sur rollers quads, influencé par les mouvements DIY, féministe et punk ... on a le choix ! L'idée est de laisser libre cours à sa personnalité, et c'est un sport féminin, un vrai de vrai ! Il nous vient des USA et est en pleine expansion dans le monde entier, il y a même de nombreux clubs en France. Alors, envie d'entrer dans le monde du roller derby ? Signé : Dadie Deathly, n°368, des Velvet Sluts de Dijon ! (on a toutes un nom derby et un numéro héhé)
Publié par claire le 21 Juillet 2012
ma causette. Et bien ça y est, je suis en arrêt maladie pour ma troisième grossesse...je ne suis qu'à 4 mois...autant te dire que le temps va me paraître trèèèèès long. C'est pourquoi je souhaite recevoir à partir de maintenant un exemplaire nouveau tous les 15 jours, afin de m'aider à apprécier le temps! je te remercie de ta compréhension ma causette et te souhaite une magnifique journée.! des bises claire
Publié par Nignoutte le 20 Juillet 2012
Concernant l'article de la page 11 sur la pataugeoire , j'ai plusieurs hypothèses : ils filtrent l'eau pour récupérer les méduses qu'ils servent à la cantoche de l'hôtel ( pardon, au self brunchy du club).... Au moins si ça gagne pas ça débarrasse ! Hypothèse 2 : l'eau de mer use prématurément les seins en silicone et les lèvres botoxées ( eh oui heureusement qu'un complexe hôtelier y a pensé....bon faut juste allez au Chili....). Mais quelle bonne idée ce petit banc de sable entre la mer et la piscine, : ils ont meme pensé à la piste d'atterrissage ! C'est décidé j'y fonce ce week-end en jet privé !!!!!!!
Publié par coco chamelle le 20 Juillet 2012
me voilà au commissariat car la compagne de mon ex (depuis 3 ans) a déposé plainte contre x pour crevaison de vélo et me soupçonne. c'est pas moi. mais la gardienne de la paix qui me reçoit me demande si j'ai "refait ma vie" (pour moi, on ne la refait pas, ce qui est fait est fait, on la continue...), je lui demande de préciser sa question. "est-ce que je vis avec un homme ?". non pas d'homme installé à la maison, cf ce que j'avais promis à ma fille au moment du départ de son père (pour le reste, c'est ma vie privée) hé bien figurez-vous que le fait de ne pas être "recasée" fait de moi une suspecte, une qui ne s'en est pas remise ! je me demande si un policier l'aurait pris pareil...
Publié par Zitella le 19 Juillet 2012
Salut Causette, je t'ai découvert il y a peu, bien cachés derrière "perdre 23kg en 2jours" et "la mode ou la mort". J'errais comme une âme en peine dans un aéroport à la recherche de quelque chose de divertissant mais pas abrutissant, pas si facile à vrai dire. Et comme ma cellulite a un bail pour 3 ans non révocable et que mon porte monnaie ne me permet pas de changer ma garde robe tous les 6mois," je ne me sentais pas d'affronter les magazines féminins pour me sentir au bout de 30min de lecture hasbeen et moche(beaucoup moins si l'on retire le temps consacré au feuilletage de pub). Ce jour là une bonne fée (pourquoi "une" au fait?) a du m'entendre, car voilà que je vois un drôle de truc nommé causette, "c'est une blague?" "un édito spécial des misérables?" qui me tire l'oeil avec en couv' le président Grolandais. J'avoue je m'attend à une connerie monumentale, mais je l'achète. Bon, comme tu vois je suis là, c'est donc que j'ai été séduite ! Petit PS : A quand un article sur la dictature du biberon ? J'en ai marre d'entendre qu'à 25ans il faudrait sérieusement songer à faire un gosse ! Et oui l'horloge biologique tic-tac- flûte! Merde pourquoi la société veut à tout prix nous faire croire que la finalité d'une vie de femme parfaite c jongler entre un super boulot, un super mec et des supers enfants bien élevés? Existe-t-il un besoin instinctif de procréer (ben oui j'admet que moi mon utérus me chatouille quand je vois un pti bout) où est ce seulement ce que l'on veut nous faire croire ?? Conspiration étatique? Elevage en série pour payer les retraites? humm je pense que cela mérite éclaircissement... ;)
Publié par Sophie le 19 Juillet 2012
Cela fait maintenant un an je vous lis. Merci pour tout ! Depuis toute petite je suis exédée par ce "quichisme" que subisent les femmes. Pour moi le "monsieur madame" devrait disparaître et laisser place à "l'individu" tout simplement. Tant qu'il y a Causette, il y a de l'espoir !!!
Publié par Sophie le 19 Juillet 2012
Cela fait maintenant un an je vous lis. Merci pour tout ! Depuis toute petite je suis exédée par ce "quichisme" que subisent les femmes. Pour moi le "monsieur madame" devrait disparaître et laisser place à "l'individu" tout simplement. Tant qu'il y a Causette, il y a de l'espoir !!!
Publié par emiliebzh le 19 Juillet 2012
en réponse à ttigrou1er, on trouve causette chez tous les marchands de journaux au rayon tricot et couture!!
Publié par Fifi2be le 18 Juillet 2012
Sinon c'est pour quand les petits macarons a mettre sur nos pare-brise Attention ♀ Danger... http://www.planet.fr/auto-des-places-de-parking-desormais-interdites-aux-femmes.223079.1499.html?xtor=ES-1-218897[Planet-a-la-Une]-20120711 Quiche un jour Quiche toujours...
Publié par baps le 18 Juillet 2012
vu sur yahoo ! rubrique " Pour elles " ( bah oui bien sur, qu'on est bête ! ) http://fr.pourelles.yahoo.com/la-vie-secr%C3%A8te-de-votre-lave-vaisselle.html je sais quoi demander au père noël maintenant !
Publié par capucine le 18 Juillet 2012
Salut Causette ! as-tu vu la nouvelle pub de CIF ? elle me donne envie de faire le ménage et de récurer le chaudron comme le preux chevalier devenu une fois libéré de sa virile et étincelante armure, la " princesse du royaume ". la première fois que je l'ai vu, avant de voir la fin, je me suis dit " non ... ils ne vont pas oser..." hé bah si !!!
Publié par c Johnjohn le 18 Juillet 2012
Entendu hier de la bouche de ma voisine, en réponse à "c'est pour octobre et c'est une fille" : "oh bah... vous en ferez un autre !" ... pas glop
Publié par ikkini le 18 Juillet 2012
Petite chronique du sexisme ordinaire... Je fréquente assidument un forum de passionnés d'instruments de musique électronique (on a tous nos défauts). Ce site regroupe également des fiches pratiques pour aider ceux qui débutent. En lisant une d'entre elles, j'ai été particulièrement surpris de lire la phrase suivante : "Il vaut mieux demander à sa petite femme ce qu’elle en pense avant d’investir dans une armoire normande recouverte de câbles qui pendouillent." Ah oui ! évidemment, les synthés ça intéresse Monsieur, mais Madame elle, ben elle râle quand Monsieur met son bazar dans le salon. Je vous passe les commentaires auxquels j'ai eu droit lorsque je me suis offusqué de cette phrase ! À part une des rares utilisatrices qui m'a remercier, les autres mâles se sont empressés de crier à la censure ! Pour l'anecdote, un des sujets les plus populaires du forum est "les fifilles à clavier" !
Publié par saab le 18 Juillet 2012
bravo les grands pontes dirigeants !! une belle preuve de respect et d'égalité !!! http://fr.news.yahoo.com/duflot-robe-machos-062249407.html
Publié par Evan Gilles le 17 Juillet 2012
Cher Causette, je vous écris pour faire part de ma satisfaction à chaque fois que je paye pour votre mensuel (Je ne suis pas abonné, j'achète en fonction des titres en couverture).. Mais aussi pour poser une question. Celle-ci concerne votre cible: Comme vous devez vous en doutez, beaucoup d'"hommes" achètent votre magazine. J'ai entre les mains votre numéro de Juillet-Août (qui possède une extension détachable "CAUSETTE Monsieur"). Comment justifiez-vous le fait de vous adresser dans vos articles exclusivement à vos lectrices et jamais à vos lecteurs? Je ne me sens pas froissé, les pronoms personnels à la française renvoient sans cesse au genre de l'individu, ça en devient fatiguant. Mais dans ce cas pourquoi ne pas s'adresser à un public mixte? La grammaire peut être une barrière pour certains hommes (L'acheter non, mais le piquer à la COPINE pourquoi pas). Quand vous proposez à "Celle qui trouve la bonne explication un abonnement à Causette", je suis un peu déçu de ne pas y avoir droit de par mon genre (mon sexe, et donc ma naissance, ce qui contribue une discrimination en soi). Aussi je vous propose non pas d'élargir votre ligne éditoriale (par ou pour des femmes, pour toutes, tous, c'est pareil, homme ou femme on peut se sentir concerné(e) et venir l'acheter.) mais d'inclure les hommes dans votre public non en tant que cible mais en tant que lecteurs potentiels (et réels comme nous pouvons en témoigner). En espérant une réponse, Merci !
Publié par baracuda le 16 Juillet 2012
Bonjour causette, j'ai un grave problème : je me sens jolie, et (dans l'ensemble) plutôt bien dans ma peau ! Suis-je normale ? Que va-t'on bien pouvoir me vendre ??? C'est horrible à dire, mais j'ai parfois le sentiment d'être la seule !
Publié par fany le 15 Juillet 2012
hey, Causette, tu connais la connais celle là ? http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/
Publié par jane le 15 Juillet 2012
Et voilà encore deux quiches d'Or, toutes les deux entendues sur F* Inter, dans la même émission. Chacune sur le même thème : le besoin de b**se physiologique des hommes. Quelles propos sont les plus graves, ceux d'un peintre-écrivain-compositeur interprète, ou ceux d'un philosophe méprisant et condescendant, le second étant bien trop médiatique pour que ses idées passent inaperçues ? A se dire que le récent travail de mise en cause de ce genre d’attitudes masculines en perturbe quelques-uns, pour qu'ils aient à ce point besoin de justifier leurs pulsions sexuelles. Il y aurait donc un besoin physiologique des hommes, à mettre en opposition à la nature cérébrale des femmes. Ces idées se retrouverait d’ailleurs dans le deuxième sexe (nan, mais, pincez-moi, là !). Une argumentation qui se conclut sur le travail restant à faire pour que les hommes soient moins mammifères et plus cérébraux. Comme quoi, monsieur s’est emmêlé les pinceaux entre nature et culture… Alors messieurs Rezvani et Onfray, vous avez peut-être votre assurance toute masculine et bel et bien culturelle pour tenir de tels propos, et je ne me risquerai pas à m'affronter à vous verbalement car je sais que je perdrais la partie sur un tel débat devant votre mauvaise foi ; mais d'une part, relisez mieux le deuxième sexe dont vous déformez les propos, et d'autre part, sachez que, oui, nous les femmes, aimons le sexe et avons aussi des envies subites et irraisonnées, la seule différence étant que nous savons (pardon, nous avons appris) à les retenir. Sachez qu’il existe aussi des hommes qui savent se retenir, et qu’ils n’en perdent pas pour autant leur « virilité » ! Bien à vous, J. Les deux émissions : http://www.franceinter.fr/emission-tout-compte-fait-michel-onfray http://www.franceinter.fr/emission-tout-compte-fait-serge-rezvani
Publié par épouse X le 13 Juillet 2012
bonjour ,que l on m explique pourquoi alors que des femmes sont bien bonnes pour devenir maçons(nes) ,menuisiers(eres)peintres en batiments(bravo la parité) alors que de moins en moins de messieurs veulent le devenir , pas fous, et preferants de plus en plus etre caissierES ou vendeu(r)SES........pourquoi oui pourquoi un homme a obligation de faire 25 H de formation pour l apprentissage a la conduite et non 'les'dames 30 heures ????? personne ne réagit feministe , la halde, encore une discrimination silencieuse ,est ce que comme d habitude reste plus qu a sortir notre serpillere de caussette pour essuyer nos larmes !!!!
Publié par S. le 13 Juillet 2012
L'occasion de se demander si on est une "vraie" fille, ahah...http://jesuisunevraiefille.tumblr.com/
Publié par Nooly le 11 Juillet 2012
Une question me taraude depuis que je m'intéresse à la question de l'égalité (bafouée) des sexes. Qu'est ce que la féminité ? Et, par conséquent, comment se définit la masculinité ? Spontanément, quand on parle d'une personne très féminine, on entend par là qu'elle st gracieuse, élégante, discrète, sensuelle, etc. Et, à l'inverse, quelqu'un de masculin est musclé, en impose et s'impose, etc. Mais alors, ces termes "féminité" et "masculinité" sont donc sexistes par leur existence même. Je me pose cette question linguistique depuis un moment et ne trouve pas d'études ou de réponses sur le sujet ... Peut-être que ce sujet traité dans Caussette me permettrait de passer des nuits plus sereines :)
Publié par Juliette le 11 Juillet 2012
Chère Causette, Tu as sûrement déjà vu le clip mitonné par l'European Research Concil pour attirer les jeunes filles vers les carrières scientifiques... sinon tu peux le voir là: http://www.youtube.com/watch?v=g032MPrSjFA maximum quiche non ?
Publié par ttigrou1er le 11 Juillet 2012
C'est fou ce que je peux avoir comme mal à trouver Causette dans les librairies ! "Ils" le planquent ou quoi ? "Ils" trouvent ça trop subversif, sans doute. En première ligne, tous les magazines bien féminins aux gros titres affilgeants, mais de Causete, point. C'est décidé, je m'abonne !!!
Publié par S. le 11 Juillet 2012
Un blog qui nous prend pour la quiche parfaite surtout http://guidefemmeparfaite.blogspot.fr/
Publié par Starsystemilie le 10 Juillet 2012
Femme au volant mort au tournant ? Merci Volkswaggen, on le savait déjà... http://www.youtube.com/watch?v=eX6gZkaHmmY&feature=player_embedded
Publié par Margot le 10 Juillet 2012
Causette, au secouuuuuuuuuuuuurs j'en peux plus d'être une cible des quicheries, j'en ai marre!!!!!!!!!!!! deux fois cette semaine, en ouvrant ma boite mail et donc allant faire un tour sur yahoo, je suis tombée sur "des places interdites aux femmes" en Allemagne, (http://fr.cars.yahoo.com/nouveautes/insolite---faut-il-interdire-aux-femmes-les-places-de-parking-trop-difficiles-d-acc%C3%A8s-comme-en-allemagne--.html) et sur "mon fils veut faire de la danse et ma fille du foot, est ce grave? (http://fr.pourelles.yahoo.com/ma-fille-faire-du-foot--mon-fils-de-la-danse-c-est-grave-maman-de-champion.html) Peut être suis-je quiche de cliquer mais le titre me scotche tellement que je peux pas m'empêcher... Merci de nous aider à surmonter tout ça Causette... je pars en vacances avec ce dernier numéro en poche et la promesse que je n'ouvrirai pas mon Yahoo pendant trois semaines!!!
Publié par alinea le 10 Juillet 2012
bonjour, en reponse a l article p 11 , salee, la note de la pataugeoire, j ai une petite explication, dans ce pauvre monde aseptise, il est preferable de ne pas melanger son corps delicat, a cette faune naturelle qui fait ces cochonneries dans l eau de la mer, il est donc plus sur pour cette peau si fragile , une eau prealablement nettoyee voir demineralisee pour se baigner, et d algues decapees pour se vautrer
Publié par hlne le 09 Juillet 2012
Pour toutes celles qui aiment s'amuser en lisant et lire en s'amusant, je recommande "draguer sur Internet, c'est mâle" , un livre de Frédéric Hestier qui nous donne les codes pour décrypter ce que cachent les mots des messages de rencontre...C'est drôle et ...instructif!!!
Publié par Galoute le 09 Juillet 2012
Et une quiche une ... cf. La nouvelle pub pour cif !
Publié par Poupao le 09 Juillet 2012
Merci pour le dossier sur notre intimité! C'est vraiment bien qu'on parle de plus en plus de ce problème! Il serait temps que quelqu'un nous dise à un moment ou un autre de notre éducation que notre vulve change! Parce que bon, mes cours d'éducation sexuelle ne remo