fbpx
tjnelcv7 ty
© Malvestida Magazine

Clitoris, l'inconnu du X

Le cli­to est loin de régner en maître sur l’univers du por­no. D’ailleurs, euh… Il se trouve où, exac­te­ment ? 

Depuis la mise en cir­cu­la­tion du Rapport Hite en 1976 1, à peu près l’intégralité du monde occi­den­tal est au cou­rant du rôle du cli­to­ris dans les rap­ports hété­ro­sexuels. Pourtant, dans l’univers mer­veilleux du por­no mains­tream, en dehors du coït, point de salut. Avez-​vous déjà ten­té l’expérience de taper « anal » dans Google ? Essayez, vous obtien­drez plus d’un mil­liard de résul­tats. Avec « blow­job » (fel­la­tion), vous des­cen­drez à 577 mil­lions, et avec « cun­ni­lin­gus »… là, vous dégrin­go­le­rez à 39 mil­lions. La pra­tique est à peine réper­to­riée dans les caté­go­ries des plate­formes de strea­ming 2. C’est dire à quel point le cli­to­ris est ­mal-​aimé par cette indus­trie.

Les deux font rare­ment bon ménage. Lors du clas­sique tour du pro­prié­taire fellation-​vaginal-​anal-​éjaculation faciale, l’actrice se doit de trou­ver l’extase dans son seul et unique rôle de récep­tacle. La majo­ri­té des actes repré­sen­tés à l’écran est cen­trée autour du phal­lus, mais s’agit-il d’une demande des spec­ta­teurs eux-​mêmes ? L’ancienne actrice X Véronique Lefay m’avait un jour confié,[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés