fbpx

Fesses

orgasme1 cmjn

Douloureuse jouis­sance

Parler de « mau­vais orgasmes » semble rele­ver de l’oxymore. Pourtant, orgasme et réel plai­sir ne sont pas tou­jours syno­nymes. La recherche s’est mise à ana­ly­ser le sujet, éclai­rant un peu plus les méca­niques de la jouissance...

close-up photo of heart-shape stones

Chemsex : les femmes aussi

Si le chemsex reste majoritairement pratiqué par les hommes gays, une étude montre qu'elle se répand aussi chez les hétéros, hommes ou femmes, les femmes lesbiennes et les personnes non-binaires. La dernière étude consacrée au phénomène avance que...

ciel A

Plaisirs de la fesse sans prouesse

Libertinage, donjons, BDSM et combi en latex. à en croire les séries, podcasts et articles de presse, la terre entière serait en soirée échangiste le samedi ou aurait déjà tenté le bondage japonais. De quoi coller des complexes à la majorité...

125 libido marie boiseau pour causette

Antidépresseurs : le long som­meil sexuel

Troubles du désir, de l’orgasme, anesthésie génitale… Si les antidépresseurs sont connus pour altérer la libido, certains sont aujourd’hui accusés de provoquer une dysfonction sexuelle persistante, même après l’arrêt du traitement. Un effet encore...

feuilles2 A

Vulvothérapie lit­té­raire

Lire des textes érotiques pour guérir ses douleurs gynécologiques. Des patient·es et des soignant·es témoignent de l’efficacité de la méthode dans les soins du vaginisme et des dyspareunies.

capture decran 2021 06 28 a 11.43.14

Femmes fon­taines : l'Histoire fait de la réten­tion d'eaux

Bien connue de nos ancêtres, l’éjaculation vul­vaire est remon­tée à la sur­face au XXe siècle. Dans Fontaines, l’historienne Stephanie Haerdle nous rap­pelle le temps où le squir­ting était un art de vivre. Progressiste en matière de sexe...

cook book Doppelseite 1827 III.43 DETOURAGE a

Constance Schwartzlin-​Berberat, schi­zo­phrène et gourmande

Les liens com­plexes entre sexe et nour­ri­ture se découvrent par­fois crû­ment, à la lumière de l’aliénation, de la souf­france ou de l’enfermement. Distordus, alté­rés, ils appa­raissent alors dans les expres­sions artis­tiques que les malades...