fbpx
silhouette photography of pregnant woman near window
© Camila Cordeiro

Témoignages : c'est com­ment, une gros­sesse en confi­ne­ment ?

Six femmes qui sont tom­bées enceintes pen­dant le pre­mier confi­ne­ment et qui vont accou­cher pen­dant le second racontent leur gros­sesse, dans un contexte qui a appor­té autant d’avantages que d’inquiétudes.

Julia, 25 ans, Var

Je dois accou­cher de façon immi­nente, je suis au taquet ! Avec mon com­pa­gnon, nous avons conçu notre fille mi-​mars à Ibiza, où on a fait le pre­mier confi­ne­ment, dans la cam­pagne, sur un ter­rain par­ta­gé avec des amis et un pota­ger. Il a fal­lu attendre que l’épidémie se calme et que la fron­tière rouvre pour reve­nir. Il n’y avait pas d’avion, on a pris le bateau jusqu’à Barcelone, puis le train, puis un taxi pour pas­ser la fron­tière entre Portbou et Cerbère. C’était un peu la mis­sion, mais on vou­lait ren­trer pour se rap­pro­cher de la famille. Maintenant, nous sommes dans un vil­lage assez calme, avec une vie casa­nière. Même si on est entou­rés par un cli­mat de peur, on est dans un petit cocon. Nous avons choi­si d’accoucher à la mai­son : je m’y sens un peu plus en sécu­ri­té que dans un hôpi­tal. Avec tout ce qui se passe, je[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
shutterstock 100096745 e1580400344711

J’sais pas quoi faire !

Papa dit qu'avec tous les jeux que j'ai, je devrais pas m'ennuyer, qu'à son époque les enfants s'amusaient avec trois fois rien. Ça m'énerve !