fbpx

Violences sexuelles : renaître par l'haptonomie

Connue dans le domaine péri­na­tal, l’haptonomie peut s’avérer extrê­me­ment utile dans un tout autre contexte : l’accompagnement de vic­times de vio­lences sexuelles. Soignantes et patientes racontent en quoi cette thé­ra­pie du tou­cher peut être révolutionnaire.

Capture d’écran 2022 01 24 à 22.41.57
©Marie Boiseau

Avant, Rachel, qua­dra­gé­naire du sud de la France, était « fer­mée comme une huître ». Brutale. « Pour me coif­fer, je tirais sur mes che­veux comme une bour­rine. » Elle avait des « pro­blèmes de dos et des crises d’angoisse ». Avec son mari, il lui arri­vait d’avoir des orgasmes, mais « il y avait un côté rapide » et la plu­part de ses gestes la « bra­quaient ». Pas besoin de ter­gi­ver­ser pour com­prendre la cause de ces blo­cages. Un inceste, subi à « 9–10 ans », sui­vi de « viols répé­tés » au col­lège. Il a fal­lu, après quinze ans de thé­ra­pie, qu’une psy lui sug­gère l’haptonomie, il y a six mois, pour qu’elle « retrouve » ses « vrais res­sen­tis » et se sente « dix fois mieux » dans son corps. Depuis, « pour la pre­mière fois » de sa vie, elle prend soin d’elle, « met de la crème ». Plus de dou­leurs ni de panique. « Sexuellement par­lant, je découvre mon mari après seize ans. C’est juste énorme. »

Aglaé *, 54 ans, elle, « fonc­tion­nait comme un robot ».[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
113 acne 1 marie boiseau pour causette

Acné : en quête du remède miracle

Entre les traitements interminables et les médocs à effets secondaires, se soigner c’est un peu, pour les victimes de l’acné, avoir le choix entre la peste et le choléra. Mais pourquoi diable est-il si difficile de se soigner ?

meno precoce a

Ménopause : Bienvenues au club !

Pendant des siècles, c’est dans des chuchotements que les femmes s’informaient entre elles sur la ménopause. Aujourd’hui, elles sont nombreuses à faire voler en éclats le tabou, grâce à des groupes Facebook privés.