fbpx

Transhumanistes : mégalos devant l’éternel

Chaque mois, un chercheur, une chercheuse, nous raconte sa thèse sans jargonner. Salomé Bour, docteure en philosophie, a consacré sa thèse aux transhumanistes1. Des hommes et des femmes persuadé·es que les technosciences leur offriront une vie éternelle et sans souffrance.

vieEternelle A
© Placide Babillon pour Causette

Causette : À quoi ressemblerait une société transhumaniste ?
Salomé Bour :
Dans sa Lettre d’utopie, le philosophe Nick Bostrom décrit le futur de l’humanité si le projet transhumaniste venait à se concrétiser. Il imagine des êtres qui auraient accompli trois transformations. D’abord, ils ne seraient plus à la merci de la mort et des maladies, et vivraient indéfiniment. Ils ne subiraient plus, non plus, la domination des instincts ou des réactions « primaires » et négatives : ils auraient réussi à amplifier leurs émotions et à augmenter leur intelligence. Enfin, ils ne souffriraient plus. Ils se seraient élevés à un état de bien-​être absolu qui dépasse l’imagination. Les transhumanistes voient l’existence comme la possibilité infinie[…]

  1. Essai sur ce sujet à paraître aux éditions Otrante en 2021. Otrante.fr[]

La suite est réservée aux abonné·es.

 

identifiez-vous pour lire le contenu

Ou

Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois

Partager
Articles liés