fbpx
silver fork and knife on plate
©Thought Catalog

« Régimadan » : quand le jeûne musul­man est dévié de son sens spi­ri­tuel pour maigrir

Les musulman·es qui pra­tiquent le rama­dan ont enta­mé leur jeûne début avril. Certaines femmes non-​musulmanes ou non pra­ti­quantes ont choi­si de détour­ner la pra­tique reli­gieuse pour perdre du poids.

« Faites le rama­dan ! Je l’ai fait l’an der­nier, en deux semaines, j’ai per­du quinze kilos », scande une jeune femme dans une vidéo Tik Tok. Dans les com­men­taires, des dizaines d’adolescentes lui demandent des conseils. Non pas pour exé­cu­ter les prières de ce mois sacré dans l’Islam mais bien pour perdre, elles aus­si, des kilos. 

Le 1er avril a son­né le début du rama­dan, un mois durant lequel les musulman·es qui le pra­tiquent ne peuvent ni boire ni man­ger de l’aube au cou­cher du soleil, afin de puri­fier leur corps et leur esprit. Mais le prin­temps a aus­si son­né l’arrivée de la dic­ta­ture du sum­mer body, entraî­nant avec elle son cor­tège d’injonctions et de[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
capture decran 2022 03 29 a 18.13.01

Être enceinte, c’est du (vrai) boulot

Chaque mois, un cher­cheur, une cher­cheuse, nous raconte sa thèse sans jar­gon­ner. Et si on consi­dé­rait la gros­sesse comme un tra­vail : la « pro­duc­tion d’enfants » ? C’est le par­ti pris de la cher­cheuse en socio­lo­gie...

causette lactation induite a

Lactation induite : allai­ter sans procréer

Donner le sein à un enfant que l’on n’a pas porté peut surprendre. Pourtant, des femmes adoptantes ou qui ont eu recours à la PMA utilisent ce protocole permettant de produire du lait sans avoir été enceinte. Une pratique peu courante et méconnue en...