Rapports douloureux : soigne ta chatte

Certaines femmes souffrent pendant les rapports sexuels. Plus fréquents qu’on ne le pense, ces troubles sont souvent mal diagnostiqués et les solutions pour y remédier mal connues. Pourtant, il n’y a pas de fatalité. Faites passer le message !

Causette102
© Marie Boiseau pour Causette

« J’ai consulté cinq gynécologues, un urologue, une psychologue, un homéopathe, un ostéopathe. J’ai même essayé la médecine chinoise, en vain », confie Caroline, 27 ans. Trouver le bon ou la bonne soignante, quand on souffre de dyspareunie – le fait d’avoir mal pendant les rapports sexuels –, est le premier défi auquel se confrontent les femmes concernées. Pour Caroline, il a fallu plusieurs années avant de consulter une kinésithérapeute spécialisée qui a pu l’aider : « J’ai commencé à avoir des douleurs à 18 ans, après une mycose mal soignée. Les soignants n’avaient aucune solution. L’un d’eux m’a même conseillé de boire un verre de whisky avant de faire l’amour pour me détendre. Après plusieurs années, j’ai consulté une gynécologue spécialisée dans ces douleurs. Elle m’a demandé si j’avais fait de la danse classique ou de la gym. C’était le[…]

La suite est réservée aux abonné.es.

identifiez-vous pour lire le contenu

Partager
Articles liés
capture decran 2020 07 15 a 11.42.18

Fausses couches, vrais silences

Elles concernent une femme sur quatre, et font donc partie intégrante de la vie procréative. Pourtant, cette interruption involontaire de grossesse est encore très souvent vécue comme un échec placé sous le sceau du secret.

juliette diot @juliettediott

La pelade, un tabou difficile à surmonter

L'alopécie en plaques, ou pelade est une maladie auto-immune qui provoque la chute de cheveux. Spectaculaire mais bénigne, le regard de la société en fait pourtant une épreuve pour celles qui en sont atteintes.