Capture d’écran 2022 01 13 à 13.08.03
Clémentine Autain à la tribune de l'Assemblée le 13 janvier 2021. ©Capture d'écran LCP

L'Assemblée vote à l'unanimité pour l'inscription de l'endométriose dans la liste des affec­tions de longue durée

111 député·es ont voté à l'unanimité en faveur de la pro­po­si­tion de réso­lu­tion por­tée par Clémentine Autain lors de la niche par­le­men­taire LFI ce 13 janvier. 

« Grande vic­toire à l'Assemblée pour les mil­lions de femmes qui souffrent de l'endométriose ! » La dépu­tée La France insou­mise (LFI), Clémentine Autain s'est féli­ci­tée sur Twitter de l'adoption à l'unanimité (111 voix) de sa pro­po­si­tion de réso­lu­tion visant à ins­crire l'endométriose dans la liste des affec­tions de longue durée (ALD) ce 13 jan­vier à l'occasion de la niche par­le­men­taire LFI au Palais Bourbon. « [Cette adop­tion] ouvre la voie au rem­bour­se­ment des soins, à des congés mala­die, pour les malades », a ajou­té la dépu­tée insou­mise sur son compte Twitter.

Avec la recon­nais­sance de l'endométriose comme une ALD, les femmes atteintes – au moins 10 % en France – pour­ront ain­si être rem­bour­sées à 100 % des dépenses liées à leurs soins et à leurs trai­te­ments. Elles pour­ront éga­le­ment avoir recours à des arrêts mala­dies sans délai de carence, c'est-à-dire sans perte de salaire. 

Lire aus­si : La dépu­tée Clémentine Autain sou­haite l’inscription de l’endométriose dans la liste des affec­tions de longue durée

« Je ne sou­haite pas polé­mi­quer sur les annonces faites par le pré­sident de la République il y a deux jours », avait décla­ré Clémentine Autain à la tri­bune fai­sant réfé­rence au lan­ce­ment, mar­di 11 jan­vier, de la pre­mière stra­té­gie natio­nale de lutte contre l'endométriose. Si le chef de l'État a en effet annon­cé un plan de finan­ce­ment natio­nal et la créa­tion d'un centre de recours et d'expertise, il n'a pas men­tion­né l'inscription de l'endométriose dans la liste des ALD. « Je note sim­ple­ment que les annonces d'Emmanuel Macron en 2017 déjà n'avaient pas été sui­vies de mesures concrètes », a tout de même fait remar­quer la dépu­tée de Seine-​Saint Denis. 

Lire aus­si : Stratégie natio­nale contre l’endométriose : Emmanuel Macron pro­met un centre d'expertise sur la maladie

Le ministre de la Santé Olivier Véran s'est, de son côté, pro­non­cé contre l'inscription de l'endométriose dans la liste des ALD en rai­son de la varia­bi­li­té et de la gra­da­tion des symp­tômes, pro­po­sant donc d'en res­ter au cas par cas. Le ministre de la Santé à cepen­dant admis que la prise en charge des soins consti­tuait une « ques­tion légi­time », et que le texte sou­mis à l'approbation des député·es avait « le mérite d'envoyer un signal au gou­ver­ne­ment ». Prochaine étape, l'étude de la pro­po­si­tion de loi par le Sénat.

Partager
Articles liés

Inverted wid­get

Turn on the "Inverted back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.

Accent wid­get

Turn on the "Accent back­ground" option for any wid­get, to get an alter­na­tive sty­ling like this.