fbpx

Herpès : érup­tion silen­cieuse

En France, le virus de l’herpès concerne deux per­sonnes sur trois. Incurable, stig­ma­ti­sant, tu, car hon­teux, il fait l’objet de nom­breuses recherches pour trou­ver un vac­cin. Sans suc­cès pour l’instant.

IMG  0502
© Marie Boiseau pour Causette

« Je ne te fais pas la bise, j’ai une pous­sée d’herpès. » À chacun·e de ses col­lègues qui entre, Célia répète ses excuses. Une à deux fois par an, elle subit une pous­sée et doit prendre le maxi­mum de pré­cau­tions pour ne pas conta­mi­ner son entou­rage. « Je n’embrasse pas mon com­pa­gnon, je n’utilise pas la ser­viette ou le verre d’un·e autre, je n’approche pas les bébés. » (Voir enca­dré page ci-​contre.) Elle-​même a attra­pé le virus par sa mère. Depuis ses 15 ans, elle y a droit à chaque période de fatigue, stress ou règles. À 38 ans, elle a tout essayé pour endi­guer son her­pès : « Avec l’huile essen­tielle de ravint­sa­ra, j’ai cru que je tenais le remède miracle. Ça a mar­ché un temps… Mais, c’est un virus malin, l’herpès, il s’adapte aux trai­te­ments. » Tellement malin qu’il n’existe pas, à ce jour, de trai­te­ment capable d’éradiquer le virus. « Nous avons seule­ment des médi­ca­ments anti­vi­raux qui per­mettent[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés