fbpx
HS5 piercing clitoris 02
© Roxane Lumeret

Décoration d'intérieur : le pier­cing du clitoris

Un anneau qui vient titiller le cli­to­ris et c’est la porte ouverte à moult fan­tasmes. Mais en vrai, avoir un pier­cing au capu­chon, ça fait quoi ? 

« C’est ce que je répète à mes clientes : les muqueuses se réparent très vite ! » Chez Tribal Act, à Paris, Nicolas réa­lise en moyenne un ou deux pier­cings intimes par semaine. Et il l’assure : « Se faire per­cer le capu­chon du cli­to­ris chez un bon per­ceur est moins dan­ge­reux que d’aller faire per­cer les oreilles de sa fille au pis­to­let dans un centre com­mer­cial. » Car, contrai­re­ment aux idées reçues, ce n’est pas le cli­to­ris qui est per­cé, mais le capu­chon. « La fine mem­brane peut être per­cée à l’horizontale, par exemple avec un anneau. Mais le plus popu­laire est le pier­cing du[…]

La suite est réservée aux abonné·es.

identifiez-vous pour lire le contenu
Ou
Abonnez-vous à partir de 1€ le premier mois
Partager
Articles liés
causette autotest 1

Papillomavirus : l’espoir de l’autotest

Le prélèvement vaginal à réaliser soi-même à l’aide d’un coton-tige s’avérerait aussi efficace qu’un frottis pour détecter la présence de cette IST. Une piste pour atteindre les 40 % de femmes qui échappent actuellement au dépistage.